Mmh mercenaire vous dîtes Pv : Lancelot

 :: Musutafu :: Autres endroits Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 90
Disponible en RP : Full (5/5)

Fiche de Pouvoir
Grade: 18
Année et Classe: 2-B
Alter: Vesta
Dim 13 Aoû - 19:54
Yami émergea de son coma, devant lui gisait 2 armes à feu en pièces détachés et dans son dos les derniers rayons de soleil venaient de s’éteindre il était donc encore dans les temps tout allait bien. Il s’étira lentement faisant craquer les articulations de son corps d’abord le cou ensuite les épaules puis les coudes, les poignets et enfin chacun des doigts de ses mains 1 par 1. Il se frotta béatement les yeux avant les plisser –c’était plus fort que lui presque un tic à chaque fois qu’il se concentrait énormément- il ne savait plus où il s’était arrêté dans sa tâche il allait devoir tout reprendre à zéro tant pis songea-t-il. En temps normal il ne s’octroyait pas de petit instant récréatif en pleine préparation d’une opération mais là c’était de la routine sans plus. Ce soir il était « de garde » autrement dit il allait faire le guetteur pour un établissement, il allait passer les 3 quarts de son temps dans la rue à observer les va et vient incessant de la foule pour prévenir le bar à jeu clandestin si jamais il y a avait du mouvement suspect là-haut. C’était inutile, inutile parce que de ce qu’il en savait c’était un bar de secondes zones, trop petit pour intéresser la police et à moins de ne pas avoir payé la « taxe » de protection il n’y avait rien à craindre. De toute façon si le gérant de cette affaire n’avait pas payé sa taxe il était inutile de compter sur notre jeune homme. Il avait spécifié qu’il ne ferait que de la surveillance ce soir, une grosse semaine l’attendait à l’académie pas question de se pointer amoché en cours. D’ailleurs s’il avait accepté cette mission c’était uniquement pour dépanner un « ami » le secteur en lui-même ne l’intéressait pas. Trop peu lucratif et instable, au lieu de s’allier afin de gagner un peu de poids les petites frappes du coin se menaient une guerre incessante les empêchant mutuellement de faire croître leur business bref, des amateurs.

Yami acheva de nettoyer sa première arme. C’était un pistolet de poing, une arme semi-automatique qui alliait légèreté et précision lui permettant de se sortir de bien des mauvais pas. Il l’assembla rapidement, il en avait tellement l’habitude qu’il pourrait le faire les yeux fermés pensa-t-il. Notre jeune homme se tourna ensuite vers sa deuxième arme, son  « bijou » comme il aimait l’appeler -c’était en réalité un canon scié-. Inutile pour une opération anecdotique comme celle-ci seulement, une idée lui avait traversé l’esprit ce soir. Quitte à se taper un sale boulot ingrat qui ne lui rapporterait qu’une misère comparé aux besognes qu’il effectuait en temps normal et ne lui ne permettrait même pas de se faire connaître pourquoi ne pas doubler son employeur. Après tout il allait bosser au noir, incognito puisqu’il remplaçait en dernières minutes son « ami ». C’était pas cool mais de toute façon cet ami en question l’avait déjà entubé en cachant une part du butin et ceci plusieurs fois de suite. Notre jeune homme avait fait mine de ne rien voir, il ne faisait pas ça uniquement pour l’argent de toute façon, cependant il avait noté mentalement que cette « amitié » était vouée à disparaître plus tôt que prévue. On ne se fait pas énormément d’ami dans le milieu de toute façon. Si le bar semblait bien fréquenté ce soir c’était décidé Yami irait lui faire un petit coucou cagoulé après avoir empoché son dû pour surveillance. C’était presque ironique héhé. Il acheva de monter sa deuxième arme qu’il glissa ensuite dans son dos, il senti le métal froid prolonger son ossature ainsi que cette familière sensation grisante de puissance qui pouvait émaner d’une arme de mort. Cela faisait un bout de temps qu’il la connaissait et n’était plus grisée par celle-ci depuis longtemps cependant elle restait plaisante. Son pistolet à sa place (Enfilé dans le dos à travers la ceinture de son jean) il prit la route du bar clandestin.

Une fois arrivé il signala sa présence à la direction puis parti s’installer un peu plus loin dans la rue au croisement d’une ruelle. Il sorti lentement une cigarette qu’il alluma. La soirée pouvait commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?
» A QUAND UN DEBAT SERIEUX ? LES ANTI-PARLMENTEURS LEVEZ-VOUS ! DEMASQUEZ-VOUS !
» Simpsonisez vous
» Georges Saati, vous avez raison mais ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: Autres endroits-
Sauter vers:


bouton partenariat FTM 88x310 FTM 88x310 FTM 88x310