Logo My Hero Academia

Nous sommes actuellement en été, au mois de Septembre

Membre du Mois

Coup de coeur

Coup de coeur My Hero Academia

Les dernières rumeurs

- Alors qu'il exécutait son stage, un élève a été retrouvé carbonisé parmi les décombres. Bien que sous le choc, la police a continué à mener une enquête formelle sur les faits entourant l'équipe de leur maître de stage, Blazing Eye. (Event 2)
- Les malfaiteurs ont été arrêtés durant leurs assauts. Il s'agirait des non moins fameux M.Compress et de ce que les journaux ont nommé "le Démon souriant". (Event 2)
-
- Un club de football américain est en train de se former! On dit que des paris ont été formés sur différents joueurs! En bien comme en mal...
- On aurait vu deux silhouettes rôder près de U.A...L'une d'elle était monstrueuse! Un couvre-feu est imposé pourtant... (Août).
- Le dimanche, on déconseille d'entrer dans les parcs! Attention, les chiens mordent sans raison! (Rumeur d'août)
-Des étudiants auraient été aperçus près d'une boutique de figurines par un étudiant de U.A. On dit qu'ils sont en deuxième année et qu'ils se cacheraient depuis...sont-ils en couple? Qui sont les geeks?!

14 Heros | 47 Elèves | 09 Ligue des vilains | 09 Vilains | 07 Civils

Notre Histoire

Année 2045. 80% de la population a développé des pouvoirs surnaturels, surnommés Alter. Certains les utilisèrent pour semer le chaos, détruire ou réaliser des activités illégales.
D'autres, à l'inverse, utilisèrent leurs nouvelles capacités pour sauver la veuve et l'orphelin, rendant réel le métier autrefois fantasmé de Super-héros, qui devint, au fur et à mesure, une activité reconnue par l'état. C'est ainsi que des écoles se spécialisèrent dans l'éducation de nouveaux justiciers, prêts à affronter ceux bravant la loi : les vilains. La suite

Nouveautés

26/03 Le groupe "élève" est temporairement fermé. Consulter
23/03 Les rumeurs ont été mises à jour ! D'autres informations à suivre ! Consulter
22/03 Le deuxième event est officiellement terminé ! Voici la nouvelle intrigue de votre forum ! Consulter
26/02 Installation du nouveau design de My Hero Academia RPG, ainsi que d'autres petites nouveautées !Consulter
03/12 Un nouvel event débutera très prochainement ! Tenez vous au courant ! Consulter

02/12 Recensement de décembre. Consulter

03/10 Mise en place de la chronologie du forum. Consulter

19/11 Mise en place d'une aide au fair-play. Consulter

12/11 Plusieurs mises à jours ont été effectués sur le forum. Consulter

07/11 Fin du premier event & recrutement terminé !

18/09 Le premier event de MHA est lancé ! Consulter

21/08 Annonce sur les nouveautés ! Consulter

21/08 Nouvelle page d'accueil !

Prédéfinis


"Tout feu, tout flamme !" [PW Yami Zeke]

 :: Musutafu :: U.A. - L'école des héros :: Salles d'entraînement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 17 Aoû - 0:56


Une fois la décision prise sur qui garderait la fameuse clochette, Todoroki souhaitait aller de l'avant. Ils s'étaient certes tout deux dépensés lors de leur combat, mais il ne comptait pas rester assis à attendre qu'on leur tombe dessus. Il allait répliquer une fois que son partenaire ait acquiescé son choix au niveau de la garde, mais ce dernier le devança tout en allumant sa cigarette.
Est-ce que même fumer était autorisé pendant une épreuve ? Shōto ne commenta pas cette attitude et écouta le monologue de son aîné. Rien que l'évocation de sa pyromanie soudaine le mit mal à l'aise, sachant que le fils d'Endeavor n'avait pas un caractère aussi brûlant que lui.

Visiblement, il n'allait peut-être pas s'entendre à la perfection avec son duo, il l'écouta néanmoins sans le couper, par respect. Son plan de patienter et d'attendre qu'une équipe morde à l’appât n'était pas son idée favorite. Cependant, il respecta son idée, cela lui permettrait de récupérer un peu de ses excès commis lors de son match amical.
Avant que Yami ne parte se positionner à l'endroit qu'il avait précédemment cité, il évoqua une autre possibilité de l'épreuve. Possibilité qu'il comptait bien user et exploiter.

« Comme tu dis, des affrontements auront lieu pour récupérer le double manquant à chaque équipe. Cependant, je suppose que vous n'êtes pas idiot non plus en deuxième année, au point de vous fatiguer pour un rien. Si l'équipe rencontrée ne possède pas ce que l'on recherche, rien ne sert d'engager le combat, c'est perdant pour les deux équipes qui s'affrontent. »


Analyse réfléchit et logique cherchant principale à sauvegarder l'énergie qu'il leur restait. Shōto ne souhaitait pas se fatiguer inutilement, son but était de gagner et pour cela, son cerveau bouillonnait sur les tactiques à prendre. Après avoir exposé son avis, il regarda Zeke s'éloigner, lui-même se dissimulant entre d'épais feuillages d'arbres, en hauteur.
Ainsi, il allait avoir un peu plus de vision sur les possibles attaques qui arriveraient sur son allié. Au loin, on pouvait déjà entendre des explosions, signatures de Katsuki qui semblait se déchaîner vers l'ouest de leur position.

Malgré sa cachette avantageuse, le fils d'Endeavor n'en restait pas moins en alerte, regardant Yami se faire soudainement accoster tout naturellement par l'un de ses camarades de classe. Un garçon pas très grand, répondant au nom de Takamaru, c'était ainsi que son aîné venait de l'appeler. Ils semblaient taper la causette comme si de rien n'était, mais le plus inquiétant était que lui aussi était seul.
Avec qui était-il déjà sur les terrains ? Non, il ne se rappelait pas, il n'avait pas vu tout le monde après tout. La scène de distribution des clochettes lui revint en mémoire, ce garçon aux oreilles de chiens, visiblement un mutant canin, était avec une fille. Une fille qui s'exprimait assez fort, mais qu'on ne voyait pas beaucoup pourtant, sûrement pour cela qu'elle parlait ainsi, pour qu'on la remarque.

Alors que les morceaux du puzzle s'incrustaient pour former le résultat dans son cerveau, un bruit retentit, le bruit d'une clochette. Sans même attendre une seconde de plus, Shōto gela sa main, et son adversaire en même temps qui allait lui saisir son artefact. Bingo, il entendit Toru crier son nom, tout en rajoutant que ce n'était pas très gentil.
Todoroki brisa la glace entre lui et sa camarade et descendit de son arbre, regardant les traces de pas au sol pour localiser la fille invisible, qu'il gela de suite une fois sa position en visuel. En raisonnant de manière logique après avoir vu Takamaru seul, le garçon bicolore avait délibérément ouvert sa main, révélant sa clochette aux yeux d'un potentiel adversaire environnant. Toru avait mordu à l'hameçon facilement, elle n'était pas très réfléchi et plutôt naïve, mais son Alter n'en restait pas moins efficace dans ce genre de situation.
Il ne l'avait pas totalement entendu venir, mais s'était douté qu'un membre de sa classe rôdait dans les parages après avoir aperçu l'étudiant de deuxième année.

Ce dernier quitta d'ailleurs brusquement Yami pour rejoindre sa coéquipière, assez bouleversé par son état. C'est là que Shōto prit les devants. Rien ne servait d'engager le combat, une question suffisait et après, ils aviseraient. Todoroki fut obligé de décongeler sa camarade de classe pour qu'elle montre la clochette camouflée dans l'un de ses gants.
Sur le métal brillant, était inscrit le mot « douceur », certainement la clochette allant de paire avec la « colère » de Katsuki. À cette pensée, l'élève se sentit assez mal pour la jeune fille invisible et son équipier qui allait devoir trouver cette brute. Certes facile à démasquer avec ses explosions, mais de loin facile à battre.

« Partons. »


L'unique mot que transmit Todoroki à son partenaire. Cela ne servait à rien de rester en compagnie de cette équipe. De plus, il avait par chance nullement besoin de combattre. Enfin, Shōto avait pris soin de ne pas révéler le symbole sur le carillon qu'il gardait, laissant ainsi ses adversaires sans informations. À part celle qui laissait à comprendre qu'il n'avait pas la clochette manquante à l'équipe de Toru et Takamaru.
Alors qu'il avait couru les premiers mètres, pour mettre de la distance avec l'autre équipe, il ralentit le pas petit à petit. Il jeta un coup d'œil à Yami, se demandant si, lorsqu'il avait attaqué Toru de son côté, lui aussi avait dû se défendre contre une attaque surprise de l'autre deuxième année.
Toutefois, ce n'était pas le moment de causer de ce genre de chose, ils avançaient, dans le but de premier de réitérer le plan du plus âgé. Il semblait marcher, alors Shōto tirait partit de cet avantage pédagogique. Comme quoi il ne fallait pas toujours foncer tête baissée à la recherche de l'ennemi, mais savoir patienter.

avatar
Messages : 368
Disponible en RP : Ryoji - Roman

Fiche de Pouvoir
Grade: 18
Année et Classe: 1-A
Alter: Glace et Feu
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 17 Aoû - 21:25
Plus vite qu’il ne le pensait Yami rencontra la première équipe, enfin la première partie d’une équipe. C’était Takamaru, un camarade de 2e année, il s’avançait sans prétention de toute évidence il tendait une embuscade cela ne l’étonnait guère il était plutôt du genre malin. Sans prêter de regard vers Shoto pour ne pas trahir sa position, tout en espérant fortement qu’il n’allait pas agir avec précipitations le lanceur de flammes s’avança pour aller à la rencontre de son camarade étudiant. Ils discutèrent brièvement mais la conversation semblait fausse. Yami était stressé, les plans finement mené ce n’était pas son genre, il n’arrivait pas à rester concentré sur la conversation mais il ne pouvait cependant la quitter se serait perdre la guerre psychologique qu’ils avaient tout deux entamé. Tout ses sens à l’affût il tentait tant bien que mal de localiser la position probable de la seconde moitié du binôme tout en gardant la discussion à flot, enfin un cri salvateur vint le sortir de cette situation délicate. Il venait de la forêt. Yami esquissa un sourire avant d’enflammer sa main et d’indiquer la zone d’où venait le cri

. « Tu peux prendre le risque d’y aller si tu veux, mais tu devras me tourner le dos pour ça. Je suis pas bon cuistot mais un hot-dog c’est pas dur à faire non ? pouffa-t-il Ca va j’déconne tu peux rejoindre ta petite copine prends pas cette mine affreuse va

-Me..Merci, c-c’est le jeu désolé » grimaça-t-il avant de partir à toute vitesse rejoindre sa coéquipière.

Todoroki rejoignis rapidement Yami, visiblement c’était une mauvaise pioche. Tant pis ils se remirent en route cependant avant de se séparer l’étudiant de deuxième année tint à faire par de ses réflexions à son cadet.

« Il nous suffirait de simplement demander aux équipes leurs clochettes avant d’engager le combat, si une équipe n’a pas la bonne paire ni elle ni nous n’avons intérêt à nous affronter, c’est surement ce que tu penses … Tu connais le dilemme du prisonnier ? On est dans une situation similaire. Imaginons que nous croisons une équipe, et que nous décidions de révéler à voix haute nos clochettes en même temps au bout d’un compte à rebours de 5 disons. Il s’offre à chaque équipe 2 options, soit l’équipe est honnête et donne son signe, soit elle est malhonnête et ment pour conserver l’avantage de l’incertitude. Intéressons nous maintenant au résultat. Si une équipe dit la vérité et que l’autre ment alors l’équipe qui a menti à l’avantage, elle connait le signe des opposants peut les laisser filer en pensant qu’ils n’ont pas besoin de combattre et tranquillement leur tendre une embuscade. En revanche si les 2 équipes mentent l’une comme l’autre se quitteront en pensant ne pas avoir besoin de combattre. Dernier cas de figure les 2 équipes sont honnêtes et repartent avec de précieuses informations puisqu’elles savent si oui ou non elles ont encore à s’affronter ou se méfier des autres équipes. Le meilleur cas est celui où les 2 disent la vérité, même un enfant de 5 ans le verrait. Seulement vois-tu là où ça devient intéressant dans le dilemme du prisonnier est qu’il n’y a aucune certitude que l’équipe adverse sera honnête. Le mieux à faire est donc de systématiquement mentir afin de ne pas être perdant. C’est pour ça, qu’on ne révèlera jamais notre vrai signe à aucunes équipes si tu le veux bien. Tant que nous n’avons pas de preuves visuelles il vaut mieux rester sur nos gardes. Ah et aussi la prochaine fois essaie de garder la clochette, une deuxième pourra toujours nous servir de leurre »
avatar
Messages : 124
Disponible en RP : Full (5/5)

Fiche de Pouvoir
Grade: 19
Année et Classe: 2-B
Alter: Vesta
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 18 Aoû - 18:03


Alors que le duo avait trouvé une nouvelle position avantageuse, Todoroki scrutait du regard un endroit en hauteur pour reproduire le même stratagème que précédemment. Néanmoins, avant que Yami ne retourne se balader pour feinter les potentiels ennemis, il se mit à parler. Il parla, encore et encore sur une ruse que Shōto avait déjà en tête depuis le début de l'épreuve.
Le jeune première année avait l'impression que son crâne allait exploser à cause du débitage élevé de son camarade qui ne pensait qu'à bien faire. Pour rien au monde, il lui aurait demandé de se taire, par respect, même s'il s'avoua mentalement qu'il espérait que son collègue ait bientôt fini ses explications.
Son expression taciturne persistait, malgré le fait qu'on lui répète ce qu'il savait déjà. 

À la fin des explications de l'étudiant de deuxième année, il acquiesça d'un signe de tête, le regard tourné vers la végétation qui les entourait. Après cela, il jeta un dernier regard à son coéquipier qui partait, dos à lui, une main relevée comme pour signifier que tout irait bien.
Durant le temps d'attente, ils croisèrent plusieurs équipes, Tsuyu qui tenta de le prendre par surprise, à la manière de Toru, en projetant sa langue au niveau de son poignet. Toutefois, les réflexes du fils d'Endeavor étaient tels qu'il congela la langue de la grenouille pour l'empêcher de se mouvoir. La résultat avait été le même que pour le premier duo rencontré, inintéressant.

Étrangement, Asui avoua à Shōto être persuadé que c'était lui qui avait la clochette que son groupe recherchait. Ils avaient sur la leur, le kanji de l'eau et en toute réflexion, Yami avec ses flammes et Todoroki avec son côté gauche se devaient de posséder celle du feu. Conclusion intéressante de la part de sa camarade, mais qui était fausse sur toute la ligne, même si le garçon bicolore fit l’aveu qu'à leur place, il aurait réfléchi de la sorte.
Le duo de la batracienne repartit tristement à la recherche de leur double. Shōto quant à lui, fut soulagé de ne pas avoir eu besoin de se défendre plus que cela pour le moment. Avec son camarade Zeke, il s'était remis en route, à la recherche d'une zone plus vaste, près des collines qui se trouvait plus au centre. 

Du haut, ils auraient une meilleure vue sur les potentielles équipes qui arriveraient. Toutefois, un point aussi stratégique devait forcément avoir été pris d'assaut. Il fallait prévoir des embuscades au fur et à mesure qu'ils se rapprochaient du centre. Sur le chemin, ils croisèrent l'équipe de Tokayami et celle de Midoriya, toutes les deux avaient trouvés la clochette qui leur manquait, et ils partaient en direction de l'entrée pour finir l'épreuve.
Ils ne seraient pas les premiers, mais certainement pas les derniers. En réfléchissant sur le chemin, si Todoroki n'avait pas aperçu au préalable la clochette d'Izuku, il aurait parié sur lui, pour celle qui avait le mot « futur ». Cela aurait été une sorte de bouquet final, et ils auraient pu s'affronter de nouveau.

La patience de Shōto bouillonnait, il n'avait pas envie de perdre cette épreuve, et plus ils attendaient de croiser des équipes, plus le temps filait. Donc la possibilité que toutes les autres soient déjà ressorties vainqueurs. Toutefois, ils allaient devoir tomber à un moment ou un autre sur le duo qu'ils cherchaient, et cela se fit plus rapidement que prévu.

« Yaoyorozu... »


La jeune fille lui offrit un sourire déterminée, elle semblait sûre d'elle. Sa confiance ne devait pas être du simple bluff. D'un geste de bras, tendu vers son acolyte, il lui prévint de faire attention, tandis que son regard se tournait vers le sol. Il n'était pas retourné, pas de mine en vue donc.
Néanmoins, l'assurance de Momo semblait déstabiliser son camarade de classe. De plus, Shōto ne le nota que bien tard, mais à première vue, elle était seule. La première de la classe était discrète habituellement, Todoroki n'avait pas de souvenirs sur son coéquipier, à croire qu'elle se la jouait discrète.
Yaoyorozu le prenait au sérieux et ça, le garçon au double Alter n'en doutait pas une seule seconde. Elle avait une individualité puissante, mais devait redouter celle du fils d'Endeavor. Ce dernier était sur ses gardes, ne sachant pas à quoi s'attendre. Il n'eut d'ailleurs pas longtemps à attendre vu qu'il fut la cible première du coéquipier de Momo.

Quelque chose s'enroula autour de sa taille, ce n'était pas aussi fin que la langue de Tsuyu, c'était carrément un bras, visiblement élastique. Shōto se fit tracter en arrière comme un vulgaire objet et fut piéger dans une étreinte faite des deux bras élastiques du deuxième année.
Le garçon plus âgé, qui tenait le fils du numéro héros prisonnier, était l'un des camarades de Yami. Il possédait un Alter qui lui permettait de rendre élastiques les parties de son corps, son nom était Aburo, d'après Zeke qui reconnut son camarade. Todoroki se sentait étouffé, mais il n'avait pas ouvert la main malgré la pression qui se resserrait autour de ses membres.
Sans attendre de se faire compresser comme une vulgaire conserve à jeter, il activa son Alter, surprenant son assaillant en lui congelant la totalité du corps jusqu'aux épaules.

L'attaque de Shōto avait soudainement refroidi l'air environnant, Aburo était enfermé dans un glacier et cherchait à en sortir le plus rapidement possible. Yaoyorozu quant à elle, envoya ce qui semblait être des armes de jet, des étoiles à quatre pics. Todoroki arrêta la course des munitions avec un mur de glace, protégeant par la même occasion Yami, vu que l'attaque n'était pas que destinée au fils d'Endeavor.
Durant ce laps de temps, Aburo avait réussi à se défaire de la prison de glace et courrait vers le duo enflammé. Le garçon aux yeux hétérochromes s'était élancé vers la jeune fille brune, ne cherchant pas à retomber dans les bras du deuxième année qui avait failli l'étrangler. Il se doutait que c'était elle qui avait l'artefact, et non pas un bourrin comme l'autre élève derrière lui.
Alors qu'il allait entrer en contact avec l'étudiante admise également par recommandation, il sentit de nouveau une poigne l'envelopper, suivit d'une chaleur infernale se dégager dans son dos.

Tous les quatre se retrouvèrent dans une position improbable. Momo était clouée au sol, au-dessus d'elle, se trouvait Shōto qui était lui-même retenu par Aburo qui l'avait entouré de ses bras étirables. Yami lui surmontait la montagne de corps, les mains et bras en feu au niveau de son camarade de classe, menaçant de lui refaire le portrait si jamais il ne lâchait pas Todoroki à l'instant.
En regardant de loin, les positions pouvaient être hilarante, mais vu l'enjeu, il s'avérait d'un combat à la vie à la mort vu le sérieux des participants. Momo serrait ses doigts, pestant, la mâchoire serrée, alors qu'un son cristallin s'échappa de sa main droite. Shōto eut un léger sourire en coin, pendant une demi-seconde, le faisant disparaître alors qu'il saisit le poignet de la jeune étudiante pour la faire lâcher ce qu'elle tenait.

C'était difficile pour l'unique fille de repousser le fils d'Endeavor au-dessus d'elle. Pour la simple et bonne raison qu'il avait Aburo et Yami dans son dos qui se jetaient des regards meurtriers. Shōto se sentait toujours autant étouffer à cause de la pression des bras de son adversaire autour de son abdomen. Todoroki aurait bien voulu prévenir son équipier que la clochette qu'ils possédaient, c'était celle qu'eux cherchaient et inversement pour le groupe d'en face. 
De peur que ses muscles flanchent, il avait congelé ses deux poings, pour ne pas laisser de différence. Le plus important à l'heure actuelle était qu'Aburo le lâche, même Momo commençait à s'inquiéter pour lui, il avait du mal à respirer avec la pression qui lui compactait les poumons. Pour cela, il fallait qu'il compte sur Yami, et vite.

avatar
Messages : 368
Disponible en RP : Ryoji - Roman

Fiche de Pouvoir
Grade: 18
Année et Classe: 1-A
Alter: Glace et Feu
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
Revenir en haut Aller en bas
Sam 19 Aoû - 12:47
Les équipes défilèrent encore et encore à chaque fois seulement de petites escarmouches, des duels très courts avant de se rendre compte que c’était inutile car la paire était la mauvaise. Cette épreuve commençait à lui taper sur le système et pas qu’un peu. A l’heure qu’il était il estimait qu’un petit nombre de groupe chanceux avait déjà dû finir l’épreuve, statistiquement c’était obligé, ils ne finiraient pas premier donc, mais pas dernier pour autant à ça non ! Les prochains qui croiseraient leurs routes avaient intérêt à avoir la bonne clochette s’ils ne voulaient pas passer un seul quart d’heure pensa-t-il. Il était si énervé qu’il venait de cracher un petit jet de flammes du nez tel un dragon ou une salamandre dans les anciens textes mythologiques, c’était très comique. Après un petit bout de marches ils finirent par se rapprocher du haut des collines, ils croisèrent deux autres équipes qui venaient de compléter leurs paires respective, félicitant ses camarades d’un sourire faux, son sang bouillonnait. Il hâta le pas afin d’arriver rapidement au sommet, d’ici ils auraient une vision d’ensemble bien meilleure et ils se dirigeraient directement sur les équipes puisqu’elles n’étaient pas venues à eux, ils iraient les démarcher. Finalement le destin sembla se lasser de cette malchance chronique qui les frappait depuis le début de l’épreuve puisqu’ils tombèrent enfin sur l’équipe possédant la clochette tant convoité. Yaoyorozu et Aburo. Zeke n’était pas confiant, de ce qu’il en savait elle avait était admise sur recommandation. A défaut de s’être illustrée au festival elle était sans conteste une personne pleine de capacité, quant à Aburo il le connaissait bien, c’était un homme un élastique. Bien qu’amusant aux premiers abords il se trouvait être un très bon combattant à courte et mi-distance.

Aburo et Zeke se toisèrent du regard, l’un comme l’autre connaissait globalement les capacités de l’autre il était inutile donc de se précipiter, d’ailleurs le 2e année choisit contre toute attente d’attaquer le premier … Mais Shoto et non pas son homologue ! Notre cracheur de feu était mitigé, n’avait-il pas été la première cible car il avait eu peur de débuter l’affrontent ? Ou bien peut-être était-ce car il estimait que le fils d’Endeavor était une menace supérieure bien qu’il ne se trouvait être qu’en première année –Cette hypothèse irrita très clairement Yami qui avait horreur d’être sous-estimé -  Aburo entoura ses deux bras préalablement étirés pour étreindre Shoto et le tracter jusqu’à lui. Yami fit un pas de côté il était curieux de voir comment le jeune homme allait s’en sortir après tout la situation était loin d’être critique. La réponse du jeune prodige ne se fit pas attendre bien longtemps d’ailleurs puisque presque aussitôt il gela son adversaire. Ca avait été très rapide une réaction presque épidermique pensa-t-il tandis que l’atmosphère chuta aussitôt en degré ce qui était très pratique. Il n’y avait pas pensé mais soudainement cela semblait être une évidence. Le principal problème de l’Alter de Yami était la surchauffe or, Shoto se trouvait être un frigo sur patte ce qui formait une paire plus qu’efficace en fin de compte !

Alors qu’il venait d’avoir une « illumination » les 3 autres combattants n’avaient pas chaumés pour autant, absorbant une quantité improbable d’air Aburo avait réussi à briser la glace en augmentant l taille de c’est poumon qui firent gagner en volume à l’ensemble de sa cage thoracique lui permettant de s’extirper de la prison de glace avec fracas. Aussitôt libre il vola à la rescousse de sa tendre partenaire qui était alors aux prises avec Todoroki qui semblait largement dominer l’affrontement. Arrivé à bonne distance il recommença son petit manège de strangulation avec le cadet de Yami.
C’était déloyal comme style de combat et cela irrita notre chauffage ambulant qui se décida à intervenir. Allumant des flammes sur l’entièreté de son corps il se propulsa d’un jet de flammes sur ses adversaires qui étaient idéalement paqués, se retrouvant au dessus des étudiants il intensifia la chaleur de son feu.

« Bon alors mon ami je t’explique, y’a ta petite amie qui est de toute façon out, le Mr.freeze n’est pas prêt de lâcher prise il c’est déjà à moitié congelé. Le problème c’est que même s’il n’a rien à craindre de mes flammes il est pas encore doté d’une respiration infinie. Alors soit tu libères gentiment ton emprise sur lui pour qu’il puisse récupérer la clochette et tout rentre dans l’ordre, soit je vais un barbecue géant de toi et ton équipière pendant qu’il sera tranquillement enfoui sous des glaces éternelles. C’est toi qui va mon grand mais ça serait dommage de finir en caramel non ? »

Maintenant la pression autour de Shoto encore quelques instants Aburo dû se rendre à l’évidence que l’affrontement était clairement en sa défaveur, de plus lui comme sa partenaire commençait déjà à suer à grosses gouttes ils ne leur restaient pas bien longtemps avant de succomber à la chaleur. Il desserra à contrecœur l’étreinte qu’il avait sur le fils de Endeavor avant marmonner un « T’as de la chance à Zeke »
avatar
Messages : 124
Disponible en RP : Full (5/5)

Fiche de Pouvoir
Grade: 19
Année et Classe: 2-B
Alter: Vesta
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 19 Aoû - 16:01


La voix en rogne d'Aburo envers son camarade de deuxième année résonna dans les oreilles du garçon bicolore alors qu'il sentait la pression sur son corps diminuer. Il prit une grande inspiration, les bras flagellant alors qu'il respirait aussi fort qu'un bœuf pour réguler son apport en oxygène. 
La main gauche congelée à celle de droite de Momo fit office de priorité pour Todoroki, après avoir repris un semblant d'air, il fit brûler son côté gauche pour faire fondre la glace qu'il s'était lui-même imposer au niveau des poings. De la sueur dégoulinait de son front, principalement à cause des fragments de givre qui s'étaient collés à sa peau lors de la chute de température.
Étrangement, il s'était mis à regarder Yaoyorozu dans les yeux alors que son côté gauche s'enflammait dans le but principal de retirer complètement Aburo de son dos. Ce dernier ne tarda d'ailleurs pas longtemps, avoir une chaleur étouffante devant soi et derrière soi, grâce à Yami, ça devenait intenable.

Il s'écarta des deux fourneaux en ébullition, observant la scène minutieusement, prêt à intervenir dès que Shōto aurait éteint ses flammes. Chose que le fils d'Endeavor soupçonnait. Il ne comptait pas blesser sa camarade de première année à cause de son duo qui semblait teigneux et déterminé à ne pas vouloir perdre.
Toutefois, l'esprit des deux hommes aux Alters de feu était similaire à celui de l'homme élastique. Sans dire mot, Todoroki se redressa et tendit sa main libre vers Momo. Main qu'elle saisit avec celle qu'il lui restait également. S'attendant à une simple aide, l'étudiant à la double individualité tira la jeune fille contre lui, lui faisant perdre l'équilibre précoce qu'elle avait eu grâce à son aide.
Quand l'être humain chute, il a tendance à mettre les mains devant soi et les écarter. Ce n'était qu'un réflexe primitif, et ce qu'il se produit avec Yaoyorozu.

Sa main droite s'était entrouverte et on pouvait clairement distinguer la clochette qu'elle tenait. Shōto s'était décalé en relevant, pour justement lui faire croire qu'elle allait tomber. N'étant pas aussi indigne qu'il le montrait, il lui saisit le poignet droit d'un geste habile et lui vola le contenue de sa main. 
Ayant de ce fait, les deux mains à moitiés pleines, il empêcha Momo de s'écraser au sol en tirant son bras vers l'arrière. À la manière des bras croisés, il croisa le sien avec celui de sa camarade pour lui empêcher un ramassage en pleine face. Heureusement pour elle, ses réflexes ne laissaient pas non plus à désirer et elle se remise sur ses jambes assez vite grâce à Todoroki.

« Merci Yaoyorozu. »


Alors qu'elle se retournait vivement vers lui, elle ne fut pas surprise de voir que ses deux mains étaient vides, serrant les dents. Todoroki, dos à elle, marchait au pas pour rejoindre Yami, nouant les deux fils des clochettes ensemble pour réunir cette paire.
Momo semblait dépourvu de moyen sur l'instant, mais son coéquipier tête brûlé ne souhaitait visiblement pas les laisser filer ainsi bien gentiment. À cause d'Aburo, il avait failli blesser Yaoyorozu, cela l'avait légèrement mis en rogne de s'imaginer blesser quelqu'un ainsi, lors d'un entraînement.
Cette fois-ci, il avait prévu le coup et se pencha sur le côté pour l'esquiver, remarquant que Zeke avait aussi vu le coup venir et qu'il avait eu le même réflexe que son équipier. Aburo semblait être du même genre que BomberMan, mais en plus facilement raisonnable, il avait l'air de détester perdre.

Shōto activa son côté droit, le regard aussi froid que son pouvoir qui vint recouvrir le sol de givre autour de lui. Des bandes de glaces pourvues de stalagmites filèrent vers l'homme à l'Alter élastiques qui réussit à esquiver malgré la précision de l'attaque. 
Toutefois, en atterrissant, il sentit ses pieds glisser sur une surface instable. Todoroki avait prévu son lieu d’atterrissage et venait de l'accueillir en toute délicatesse, gelant la moitié du corps du deuxième année, jusqu'au torse.
Il avait même hésité un instant à reproduire la même attaque qu'il avait fait contre Hanta, mais elle aurait été nettement moins efficace, il commençait à fatiguer sévèrement. Des engelures lui collaient à la peau sur la totalité de son côté, gauche, parsemées comme des petites tâches.

« Partons. »


En effet, ça ne servait à rien de prolonger les hostilités ici, ils finiraient vraiment par trop se fatiguer. Shōto rejoint son acolyte, visiblement aussi content que lui de pouvoir mettre un terme à cet entraînement. Sur le chemin, le fils d'Endeavor se rendit bien compte que sa puissance avait diminué à force d'en abuser depuis la matinée, il s'en trouvait ralentit. 
Bien sûr qu'il pouvait enflammer son côté gauche pour pallier à ce problème, mais cela le fatiguerait encore. Sachant que ses flammes n'étaient pas encore totalement sous son contrôle parfait, il ne voulait pas risquer une déforestation précaire. Il pouvait également demander à Yami de réchauffer l'atmosphère autour d'eux, pour permettre à ses gelures de disparaître, mais il ne le fit pas non plus.

Shōto n'arriva pas non plus à remercier clairement son aîné pour l'avoir sauvé d'une mort par étranglement, tout à l'heure. Pour la simple et bonne raison qu'il avait parlé de cramer le duo Aburo-Momo. Il était fort, il le reconnaissait, mais son style lui rappelait son père, trop violent.
Le garçon aux yeux vairons tira au loin ce genre de pensée de son crâne, non, il ne devait pas commencer à les comparer. Ils arrivèrent à l'entrée plus rapidement que prévu, pour le plus grand bonheur de toutes les autres équipes déjà arrivées. À la grande surprise du duo, ils venaient d'arriver en cinquième position, il restait donc encore cinq équipes à qualifier. Comme quoi ils n'avaient pas été les plus lents.

Dans l'attente des autres équipes, celles ayant déjà été qualifiées pouvaient se reposer et aller manger et boire un coup. Avant que le duo enflammé ne se quitte, ils étaient allés remettre les clochettes à Eraserhead comme convenu. Le professeur jeta d'ailleurs un coup d'œil à son élève qui était toujours sous l'emprise d'un froid interne et externe au niveau de la peau.
Il ne commenta pas cependant cet état et les félicita nonchalamment. Todoroki lui, se décida à aller prendre une bouteille d'eau dans celle disponible sur le stand qui avait été installé à l'entrée de la zone. Les équipes déjà présente buvaient et mangeaient à leur faim, c'était la règle du « premier arrivé, premier servi ».

L'étudiant à l'Alter double alla s'asseoir dans un coin, profitant de ce moment de repos pour récupérer. Il ne restait pas spécialement avec son coéquipier de la journée, Aizawa ayant prévenu qu'ils réfléchissaient à une dernière épreuve avec son collègue. De toute évidence, les élèves allaient sûrement devoir utiliser leur Alter, encore une fois, ils n'arrêtaient plus depuis ce matin.
La pause du midi arriva au moment des dernières qualifications. Les dix équipes étaient enfin notées et cela signifiait pour les élèves, et les profs, que c'était l'heure de la pause. Plusieurs se ruaient déjà vers la cantine, toujours bondée, mais jamais vraiment surchargée, on pouvait y trouver sa place sans problème.

Todoroki lui, se vida le reste de sa bouteille d'eau sur le crâne, sous les gros yeux de Midoriya qui était venu le chercher pour qu'ils aillent manger en classe. Pour sûr que les étudiants de la 1-A devaient avoir un bon nombre de choses à se raconter. Shōto acquiesça sous la demande et partit rejoindre ses camarades pour se restaurer.
Cette pause se révélait être une bénédiction pour tous, autant pour les premières et que les deuxièmes années qui mangeaient aussi en groupe, sans réfléchir à l'après-midi qui allait se révéler mouvementée. 

avatar
Messages : 368
Disponible en RP : Ryoji - Roman

Fiche de Pouvoir
Grade: 18
Année et Classe: 1-A
Alter: Glace et Feu
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
Revenir en haut Aller en bas
Sam 19 Aoû - 22:05
Alors qu’Aburo reculait sans lâcher Yami du regard, le fils d’Endeavor récupéra la clochette des mains de la jeune fille à l’aide d’une habile passe de bras. Abasourdie elle ne put que contempler le dos du jeune homme qui avait déjà tourné les talons pour rejoindre son partenaire. Tentant le tout pour le tout le 2e année qui venait de voir ses chances de victoires s’envolaient en même temps que la clochette lança une attaque surprise malheureusement, c’était plus le fruit du désespoir que de la réflexion et cette fois ni Shoto, ni Zeke ne se laissèrent avoir. Esquivant avec souplesse l’homme de glace riposta aussitôt avec vé aimance –surement une vengeance personnelle pensa-t-il- Utilisant une fois encore son move phare il créa des chemins de glaces qui fusèrent vers Aburo avec pour seul but de l’empaler sur les stalagmites qui sortaient des entrailles de la terre avec rage. Esquivant tant bien que mal il perdit pied après un saut maladroit qui le fit atterrir sur une plaque de glace, l’instant d’après il était enfermé jusqu’à la taille dans un cocon de glace. L’affrontement était terminé. Todoroki et Yami repartirent sans un mot, ils s’étaient qualifiés sans trop de difficultés et bien qu’il ait constaté quelques engelures ici et là sur le corps de son cadet il était persuadé que cela était plus provoqué par la fatigue de leur combat de ce matin –il n’avait surement pas encore récupéré- que par la difficulté de la deuxième épreuve. Peu importe puisque le dur labeur s’arrêtait là pour aujourd’hui.

Arrivé au lieu de rendez-vous ils purent constater qu’ils étaient 5e équipe à se qualifier, dans la moyenne quoi. C’était pas nul, mais pas excellent non plus, tant pis songea-t-il le duo fera mieux pour la fin. Pour patienter jusqu'à la reprise ils avaient le droit d’aller se reposer, manger, boire bref reprendre des forces. Ils remirent donc les clochettes à M.Aizawa qui les félicita avant de séparer cette équipe de choc, Todoroki parti dans une direction et Yami dans une autre sans échanger le moindre mot. Notre cracheur de feu n’était pas du genre sentimental mais une petite parole amicale ça ne mange pas de pain, surtout s’ils étaient amenés à collaborer une fois de plus aujourd’hui … Ou par le futur. Peu importe trancha-t-il, Yami n’allait pas non plus se miner le moral pour ça alors qu'il avait d’autre chat à fouetter. Attrapant 2 bouteilles d’eau fraîche pour se rafraichir l'homme à l'alter de feu parti s’isoler dans un coin d’où il pouvait garder un œil sur les qualifiés et les arrivants. C’était peut-être qu’une intuition mais quelque chose lui disait qu’il pourrait être pratique pour la suite des évènements de savoir à qui il allait être confronté. Il ne se levait que pour aller chercher à manger  de temps en temps et de quoi s’hydrater. Durant cette épreuve il c’était clairement économisé et allait pouvoir démarrer la suivante en forme c’était de bonnes augures.

Finalement le dernier duo fit son entrée, le 2e année qui le composait était Polosson son alter lui permettait de contrôler l’eau. Yami fit la grimace, bien que (beaucoup trop) gentil il n’en restait pas moins un combattant aguerrit. Pour ce qui était du 1ere année qui l'accompagnait c’était un type que l’on appelait « Denki » Il ne savait pas grand-chose de son alter ce qui le rassura, cela voulait surement dire qu’il ne faisait pas partie des plus forts de sa classe auquel cas il se serait surement illustré lors du tournoi non ? C’était sans importance. Il alluma une cigarette et s’adossa au rebord d’une fenêtre à quelques mètres des élèves de sa classe histoire d’entendre les ragots. Machin avait croisé intel, truc bidule avait pris sa revanche sur blabla. Bref des ragots d’adolescents songea-t-il. Bien qu’il entretenait des relations plutôt bonnes avec sa classe, elles étaient loin d’être fusionnel. Elles tireraient même plus sur le neutre pour être précis mais c’était toujours ça me direz-vous. Etant donné qu’il avait eu un partenaire de choix beaucoup étaient curieux et l’interrogèrent, surmontant son envie d’être seul il se donna la peine de répondre pour passer le temps.
avatar
Messages : 124
Disponible en RP : Full (5/5)

Fiche de Pouvoir
Grade: 19
Année et Classe: 2-B
Alter: Vesta
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 20 Aoû - 15:12


L'après-midi fut bienveillante pour la totalité des élèves. Ils purent boire, manger et se reposer. Le début de la dernière épreuve ne commençant qu'à trois heures. Shōto quitta le restant de sa classe pour aller se reposer. Il retira sa veste d'uniforme, uniforme que tous les élèves avaient dû remettre une fois les épreuves matinales finies, c'était plus correct de se balader dans l'établissement ainsi qu'en tenue d'entraînement.
De toute façon, il avait un peu amoché la sienne, ce qui ne changeait pas de d'habitude. Bras croisés derrière la tête, dos reposé contre l'herbe, il regardait les nuages défilés. Pour cette fois, il s'offrait une pause détente et ne chercha pas à s'entraîner plus qu'il n'avait déjà fait le matin même. Cela le fatiguerait avant la dernière épreuve que les deux classes concernées ignoraient.

Il écoutait le chant des oiseaux, laissant son souffle se mêler à la brise, profitant des rayons du soleil qui lui réchauffait le corps. Des moments de ce genre, cela faisait longtemps qu'il n'y avait pas eu droit. En y réfléchissant, Todoroki se garda une note dans le coin de sa tête, note ayant pour but de lui rappeler de recommencer ce genre d'instant reposant.
La sonnerie retentit, marquant le début de l'après-midi. Les élèves, pour la plupart, retournaient en classe pour enchaîner sur le premier cours d'après-midi. Deux classes, les 1-A et les 2-A, se retrouvèrent à prendre le chemin des terrains d'entraînement. Là-bas, ils y retrouvèrent leurs professeurs principaux qui les stoppèrent avant l'entrée dans les vestiaires.

« Changez-vous et enfilez vos costumes de héros. Ils ont été transportés dans vos vestiaires respectifs. Après ça, nous prendrons un bus pour l'U.S.J.»


Les étudiants obtempérèrent et se rendirent donc dans les vestiaires où étaient disposés, sur une table centrale, les mallettes contenant leurs costumes. Une pile pour les premières années et une autre pour les secondes années juste à côté, garçons et filles séparés évidemment. Saisissant la mallette avec le numéro 15 inscrit sur une face, il l'ouvrit et sortit son costume, la mine pensive.
Une fois tous les étudiants changés, direction les bus, un pour chaque classe. Shōto profita du cours trajet pour se mettre sur un des sièges du fond et taper un petit somme. Il ferma simplement les yeux et se laissa bercer par le bruit de fond de ses camarades qui parlaient entre eux. C'est Momo qui vint d'ailleurs le sortir de sa sieste en lui tapotant l'épaule.
Le fils d'Endeavor remercie la jeune fille et sortit du bus juste après elle, les classes entrant une à une dans l'enceinte de l'U.S.J. Les deux profs réunirent leur classe respective au centre, une fois le grand escalier descendu, au niveau de la fontaine, puis Eraserhead prit la parole à l'attention de tous.

« Bon, les combats d'entraînement, c'est bien pour la pratique, la survie aussi, mais il vous manque quelque chose. Le sauvetage.»


C'était donc pour cela que les deux classes étaient réunies à l'U.S.J, le lieu qui avait également servit de baptême pour les premières années. C'était là où la Ligue des Vilains avait attaqué la première fois dans le but de détruire le symbole de la paix. Tous les 1-A eurent d'ailleurs une certaine boule au ventre en se remémorant certains événements, mais Aizawa n'attendit pas que ces souvenirs plombent le moral de ses élèves.

« Vous conserverez vos duos de ce matin. L'un des deux devra se rendre sur un terrain qui désavantage son coéquipier par rapport à ses capacités et son Alter. Ne choisissez pas la facilité, ça ne vous mènera à rien. Une fois le choix de la personne et du terrain fait, vous vous y rendrez. L'autre étudiant devra alors sauver son acolyte le plus vite possible. L'épreuve est chronométrée. »


Eraserhead pointa du doigt un chronomètre géant placardé au centre de l'endroit spécialement pour l'occasion. Certes ceux se trouvant dans la zone de feu et des fortes pluies ne le verront pas, mais ils seront tous prévenu du temps restant grâce aux hauts parleurs présent dans chaque zone.
Les classes se mélangèrent donc de nouveau, le garçon bicolore allant rejoindre son allié de la journée. Il se demandait à quoi ressemblait son costume de héros, comment l'avait-il conçu ? Comme lui peut-être avec des régulateurs de température ? En général ceux avec une individualité de feu ou de glace avait ce genre de capteur sur leur tenue, comme Shōto.
Retrouvant son camarade parmi les autres deuxièmes années, il ne fit pas attention à ceux, ou plutôt celles, qui pouvaient le regarder se diriger de pied ferme vers Yami. Pour ce qui était de la décision à prendre, sur lequel des deux feraient la personne à sauvé, et l'autre le sauveur, Todoroki ne savait pas ce que souhaitait son aîné.
Bien sûr, il aurait préféré agir, il était sûr que Zeke pensait de même. Peut-être, allaient-ils devoir tirer au sort pour savoir qui sera obligé de faire la potentielle victime à sauver.

avatar
Messages : 368
Disponible en RP : Ryoji - Roman

Fiche de Pouvoir
Grade: 18
Année et Classe: 1-A
Alter: Glace et Feu
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 23 Aoû - 19:03
« Changez-vous et enfilez vos costumes de héros. Ils ont été transportés dans vos vestiaires respectifs. Après ça nous prendrons un bus pour l’U.S.J »

Une effervescence se propagea à travers les 20 élèves qui avaient vaillamment remportés la manche précédente. M.Aizawa venait de sonner le glas de combat la pause était terminé. Alors qu’ils se rendaient tous les vestiaires pour se changer, tentant de pronostiquer quel serait le prochain exercice ave fougue, Yami lui tira la moue il s’attendait à mieux. Les épreuves de la journée avait stimulée en lui son côté compétitif et il avait performé de bon cœur cependant le centre d’exercice était presque toujours utilisé pour des missions de secours en équipe. En plus de ne pas être ces exercices préférés il avait placé beaucoup trop d’espoirs dans le grand finale de cette journée résultat des courses il était déçu –quand bien même l’exercice restait intéressant-. Enfilant son costume de super-héros sans un mot il rejoignit le reste de la troupe pour le voyage en bus. Assis à l’avant il rêvassa laissant son regard chevaucher le long des paysages il ne vit pas le temps passer. A la sortie du bus il traîna encore un peu se faisant légèrement distancé par le groupe. Il hâta le pas afin de rattraper les autres étudiants et arriva juste à temps pour entendre la phrase qui confirma ses craintes.

« Bon, les combats d'entraînement, c'est bien pour la pratique, la survie aussi, mais il vous manque quelque chose. Le sauvetage. Vous conserverez vos duos de ce matin. L'un des deux devra se rendre sur un terrain qui désavantage son coéquipier par rapport à ses capacités et son Alter. Ne choisissez pas la facilité, ça ne vous mènera à rien. Une fois le choix de la personne et du terrain fait, vous vous y rendrez. L'autre étudiant devra alors sauver son acolyte le plus vite possible. L'épreuve est chronométrée. »

Bon et bien voilà c’était plié d’avance il en était sur. Les duos commencèrent à argumenter et débattre pour savoir lequel des deux allait concourir. Du peu qu’il avait pu déduire du caractère de Shoto aujourd’hui nul doute qu’il voudrait faire la course, idem pour Yami … S’il avait été motivé cependant contre toute attente ce n’était pas le cas. Il s’attendait à une énième épreuve de force qui aurait pu mettre à profit leurs compétences acquise cette après-midi ou à minima une épreuve en duo. Bref tout sauf du sauvetage –bien qu’en y repensant cela se tenait un héro sera forcément confronté à ce genre de situation un jour ou l’autre-. Notre adolescent marcha droit vers son duo et entama la conversation sans forme d’introduction.

« Je suis sur que tu meurs d’envie de faire l’épreuve … Et moi aussi je vais pas te le cacher mais bon. Seul l’un d’entre nous peut le faire et vue que je suis ton ainé … Je vais devoir montrer l’exemple aha. Allez dépêche toi de venir me libérer je t’attendrais dans la zone incendiée , t’as intérêt à faire mieux que 5e »

Acheva-t-il en tournant les talons. Il parti les deux mains derrière la tête l’air apaisé ton en priant très fort intérieurement pour que l’homme de glace vienne à bout de la zone incendiée il ne tenait pas à finir en veille momie desséché.
avatar
Messages : 124
Disponible en RP : Full (5/5)

Fiche de Pouvoir
Grade: 19
Année et Classe: 2-B
Alter: Vesta
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Aoû - 18:12


Petit à petit, les duos restant s'étaient décidés à choisir qui irait dans l'une des zones de l'U.S.J. La plupart des étudiants qui partaient en direction des zones étaient d'ailleurs des deuxièmes années. Shōto pu apercevoir, sur la ligne de départ, Midoriya, Bakugou, et d'autres membres de sa classe. Il savait qu'il pouvait être dépassé par ces deux-là, ils trouveraient forcément une solution pour finir en tête de classement. La zone de feu... Todoroki savait que ce choix allait handicaper une partie de son Alter.
Les incendies étaient-ils suffisamment puissants pour faire fondre en un éclair sa glace ? De mémoire, ce n'était pas le cas, mais il ne fallait pas non plus attendre à regarder que l'eau solide reprenne  sa forme liquide, voir s'évapore sous la chaleur. Le garçon bicolore attendait le signal de départ d'Eraserhead, comme tous les autres étudiants présent. Une fois un temps d'attente d'une dizaine de minutes passé, pour que les autres membres des duos puissent se positionner dans les zones, le départ fut lancé.

Shōto ne perdit pas une seconde sur le décompte, glissant sur un chemin de givre jusqu'à la zone des incendies. Au passage, il offrit un petit désavantage à ses collègues en rendant le sol glissant, cela allait sûrement ralentir le départ de certains élèves. Un gain de temps considérable qu'il avait de suite exploité. Tel un pro du patinage artistique, le fils d'Endeavor arriva en un temps éclair à la zone, il ne restait plus qu'à trouver son coéquipier.
En espérant que celui-ci ne se soit pas trop enfoncé et caché sur le terrain, mais si c'était avant tout le but de l'exercice, il le chercha. Plutôt que d'être à même le sol, il s'éleva sur un pilier de glace pour scruter l'horizon. Grâce à ses régulateurs de température, la chaleur externe était en partit contrôlé grâce à son costume. Il est vrai qu'il n'allait pas beaucoup avoir froid vu la température de la zone.

Enfin, il aperçut Yami, assis sur le bord d'un toit d'immeuble, à l'attendre. Il surfa jusqu'à l'endroit en prolongeant son pilier de glace pour en faire une sorte de planche de surf qui le mena jusqu'à l'emplacement souhaité. Combien de minutes avait-il mis pour l'instant ? Aucune idée, son collègue ne devait pas non plus en savoir plus que lui. Shōto lui attrapa l'avant-bras avec le sien, Yami faisant de même pour s'accrocher à son cadet.
Il le tira vers l'avant pour le faire grimper sur la plate-forme glaciaire, qui suintait déjà de perles d'eau. Il ne fallait pas tarder, sa structure allait rapidement devenir instable. Le pilier lui-même était déjà à moitié fondu depuis le temps. Todoroki fortifia sa structure en déployant une nouvelle couche de gel qui partait du haut de l'immeuble jusqu'au sol.
Cette pente glissante faisait office de toboggan, il se laissa glissé après avoir fait passer son aîné devant lui, qui semblait vite avoir compris le but de cette inclinaison. 

Ils touchaient au but. Rapidement, les deux élèves sortirent de la zone des incendies, ne souhaitant pas s'y attarder plus que cela. Shōto accélérait leur course, rendant le sol aussi glissant qu'une patinoire devant lui. Grâce aux bottes de son costume, il pouvait aisément glisser et gagner en vitesse. Toutefois, se doutant que Yami ne devait pas avoir la même chose que lui, il le tenait par les avants bras, pour une poigne plus solide, et glissait en le traînant derrière lui.
L'étudiant de deuxième année semblait avoir compris l'idée du plus jeune et laissait ses pieds à plat sur la surface de glace, se laissant porter par la vitesse qu'on lui offrait. L'élève de première année stoppa sa course un peu brusquement une fois au centre de la zone, il sentit d'ailleurs Zeke se cogner contre son dos à cause de la rapidité de l'arrêt.

Sa course stoppée grâce à sa glace, de nouveau, il n'avait pas usé une seule fois de son côté gauche. Il n'en avait pas eu l'envie et puis surtout, il n'aurait pas été utile dans le cas présent. Toutefois, le duo enflammé n'était pas les premiers à arriver. Sans surprise, Katsuki était arrivé aussi, visiblement à quelques secondes d’intervalles. Si proche de la première place... Cela arracha un soupir de la bouche du fils d'Endeavor, l'éternel numéro deux.
Aizawa s'approcha pour leur donner le temps correspondant à leur épreuve, un temps plus que correct qui ne déçus pas les deux membres du groupe. Néanmoins, Shōto n'était pas satisfait de lui-même, sans un mot, il alla s'asseoir prêt de la fontaine centrale. L'épreuve était loin d'être finie, seules deux équipes étaient arrivés, une troisième étant venue les rejoindre quelques minutes plus tard. C'était celle d'Izuku à ne pas en douter, il avait l'air épuisé, contrairement aux deux premiers du podium qui eux, semblaient toujours prêt à en découdre.

Alors qu'il n'avait pas fait attention à son acolyte, il aperçut une bouteille tendue devant lui. C'était justement Yami qui était partit en chercher discrètement sans qu'il ne le voie partir. Le garçon aux cheveux hétérochromes le remercia d'un signe de tête et accepta le présent, dont il but trois gorgées. La mine de Todoroki semblait soucieuse, non satisfait de sa position pour l'épreuve, aurait-il pu mieux faire ?

avatar
Messages : 368
Disponible en RP : Ryoji - Roman

Fiche de Pouvoir
Grade: 18
Année et Classe: 1-A
Alter: Glace et Feu
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 30 Aoû - 19:29
Assis sur le toit d’un immeuble Yami n’avait pour ainsi dire aucune notion du temps. Pas de montre, pas de chrono, pas d’horloge rien. Certes il avait bien tenté de compter mentalement le temps mais l’activité l’avait agacé aussi vite qu’une heure de philosophie, résultats des courses il trouvait le temps interminable. Combien de temps s’était-il écoulé depuis le début de l’épreuve ? Avait elle-même seulement débuté ? Peut-être qu’il avait vu trop gros en proposant la zone incendiée à Todoroki ? Que se passerait-il s’il n’arrivait pas à en venir à bout ? Viendrait-on le chercher ? Ou devrait-il se déplacer de lui-même en prenant l’initiative ? Et s’il y avait un sens caché dans l’épreuve ? La solitude et le silence allait finir par le rendre fou, il avait beau retourner le problème sous tout ses angles il en revenait toujours à la même conclusion : Rien. Il était totalement démunis et impuissant durant cette épreuve, il se devait de faire confiance au petit prodige. C’était le fils d’Endeavor après tout …. Cela n’enlevait en rien qu’il était en difficulté contre les changements de chaleur. Si son alter fonctionnait en partie comme le sien –Disons 50% puisqu’il était mi-flamme, mi-glace- alors tout comme notre jeune cracheur de feu Shoto était sensible aux changements de températures, encore plus quand ceux-ci tiraient vers le haut.

Finalement alors que le jeune Zeke s’était enfin résigné à son sort il aperçu au loin Todoroki sur un pilier de glace. Fidèle à lui-même le jeune homme glissait droit vers son aîné sur ce qui semblait être une espèce de surf de glace, lorsqu’il le rejoignit sur le toit il lui tendit une main pour l’empresser de monter sur ce moyen de locomotion de fortune après un rapide coup d’œil pour s’assurer que tout allait bien (Comme s’il pouvait avoir le vertige !) C’était la première que le deuxième année allait se livrer à une telle activité, qui plus est à une telle hauteur-finalement le coup d’œil de connivence n’était pas de trop- Empoignant le bras de Shoto Yami monta donc sur l’embarcation de glace qui semblait bien moins stable de plus près. Elle transpirait de toutes parts à grosses gouttes et n’aspirait qu’à une chose, s’échouer lamentablement au sol en emportant ses deux hôtes. Heureusement Mr Freeze ne semblait pas en être à son premier coup d’essai et fortifia la structure dès qu’ils posèrent un pied sur celle-ci avant de repartir de plus belle. Il avait construit une pente descendante afin de pouvoir rejoindre la terre ferme rapidement, le cracheur de feu ne se fit pas prier ! S’accroupissant pour glisser en sécurité il fit un sans faute –pas mal pour une première fois songea-t-il-

A sa grande déception ils ne furent pas premiers mais deuxième –merde pensa-t-il- tandis que Todoroki poussait un soupir. Yami était très déçu d’autant plus qu’il n’avait pas pu participer à l’épreuve cependant il sentait que son camarade l’était encore plus. Il s’était donné à fond depuis ce matin et n’avait pourtant jamais pu obtenir la 1ere place, il comprenait sa frustration.  D’ailleurs à peine leur temps annoncé Shoto s’éloigna et s’assit seul sur la fontaine centrale pour ruminer ses idées noires. Cela lui fit de la peine, pas que notre jeune adolescent fussent du genre sentimentale ou empathique non loin de là, cependant en tant que compétiteur il savait reconnaître les efforts, la passion mais aussi la déception de l’échec  et ça, c’était des valeurs qu’il respectait. Ne sachant que dire il alla chercher une bouteille d’eau –la chaleur étouffante de l’épreuve précédente avait dû le dessécher passablement- et alla l’apporter au jeune première année. S’étirant pour chasser le malaise naissant –décidemment ce n’était pas son fort les relations- Il s’assit un peu plus loin du jeune homme avant de prendre la parole

« Tu sais je vais pas dire ça pour te réconforter mais tu t’es quand même bien débrouillé aujourd’hui. Bon c’est vrai que t’as pas réussis à me battre et que je m’apprêtais à te faire mordre la poussière dans notre duel mais sinon pour le reste c’était pas mal. »
avatar
Messages : 124
Disponible en RP : Full (5/5)

Fiche de Pouvoir
Grade: 19
Année et Classe: 2-B
Alter: Vesta
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: U.A. - L'école des héros :: Salles d'entraînement-