Agréable promenade champêtre

 :: Musutafu :: U.A. - L'école des héros :: Salles d'entraînement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 37
Disponible en RP : Vi
Double-compte : Nope

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe:
Alter:
Dim 27 Aoû - 8:50
J'ai donné rendez-vous au groupe devant l'un des bâtiments factices de l'école. Hier, le bâtiment avait un peu morflé si bien qu'il y avait encore des morceaux de béton à terre causé par l'éboulement d'une partie de la façade. Donc, ça me donnera un prétexte pour l'échauffement.
Les cours le matin, franchement, y'a rien de mieux. Tu te retrouves avec des gamins la tête dans le cul sans se douter que le mot « tôt » ne sonnera plus pareil dans le milieu pro. 'fin bon, là je commence une séance avec quelques mécano, donc ils n'ont pas fondamentalement besoin d'apprendre à se lever tôt. Bon, y'a pas grand monde et on est plus proche du cours particulier que la gestion d'une classe massive. Honnêtement, ils ne valent pas grand chose, ils ont besoin d'une expérience sur le terrain pour savoir comment ça marche... mais pas le vrai, juste une sympathique imitation qui respire les champs de fleurs. Je leur donne pour la plupart une chance de victoire nulle en cas d'affrontements. Que ce soit en terme d'alter ou d'investissement, entre un héros qui va passer une journée à faire des pompes et un mécano qui étudiera et confectionnera pendant la majeure partie de son temps, à moins de dépendre de ses créations, je ne donne pas cher de sa peau.
Néanmoins, je suis joueur, je préfère parier sur l'âne boiteux que sur l'étalon, je ne gagne pas souvent aux courses hippiques, mais quand je gagne, je gagne gros. Et cette classe m'offre un vivier intéressant d'étudiants avec une cote qui frise les pierres tombales.

Donner cours aux héros est intéressant, on en revient aux fondamentaux, des pains et des jeux. Que se passe t'il si on oppose un type qui crache du feu contre une fille qui crache de la flotte ? Un lion contre un buffle ? Et j'en passe, le genre de petits spectacles que pas mal de monde paierait cher... très cher.
Mais donner cours aux soutient, c'est tenter d'apprendre à un conducteur de tacot à dépasser un mec en formule 1. David contre goliath ou Toyata trueno contre une Mazda de course. Ce sont les gars les plus susceptibles de pouvoir se déclarer comme le plus puissant ou le plus méritant. Si jamais un de ces misérables pourceaux qui stagnent au bas de l'échelle en parviennent au sommet, alors on a affaire à des êtres d'exceptions. L'échec est attendu la réussite est miraculeuse. Faits que je leur ai expliqué dés le premier cours, je serai impitoyable et encore plus intraitable qu'avec les gars du gymnase ou mes élèves de deuxième. La société n'attendra jamais rien d'eux sur le terrain et pour cette raison ils devront faire plus que n'importe quel autre. Et il se trouve que j'ai mon petit héros de shonen qui arrive. Une gamin menu aux allure de poupées de porcelaine qui semble posséder leur durabilité. Qu'il s'agisse de sa masse ou de son gabarit et de son alter il ne vaut pas grand chose, personne ne lui demandera jamais de monter sur le terrain et pourtant il veut assister aux cours héroïque. Ensuite, bon je suis assez curieux de voir ce à quoi va ressembler ce détraqué qui se prend pour une gonzesse au mépris de son entrejambe une fois qu'il aura des muscle et de la barbe. Si je gère bien mon coup on aura un nouveau Ladybaby... ce qui me fera beaucoup marrer. Ils sont moins d'une dizaine, des élèvesdu soutient mais aussi d'autres de la classe héroïque qui sont venus prendre des cours supplémentaires ou manqué. Alors, comme à chaque fois, je leur crache à la gueule mon discours d'introduction.

-Si vous voulez suivre mon enseignement, faut que vous soyez prêt à pleurer du sang et chier des larmes. Que chaque soir quand vous traînerez vos corps épuisé, face à votre repas qui vous donnera la nausée, vous mangerez. Puis ignorant les plaintes de vos muscles, vous étudierez. Vous êtes-la pour inventer des trucs et ça doit rester votre principale activité, renforcer votre corps ne sera que du bonus... un bonus que vous ne recommenceriez même pas à votre pire ennemi. Pour les autres, c'est le routine, vous inquiétez pas. Alors, les p'tit gars, z 'êtes prêt à relever le défi ?

Un petit rituel sympathique pour mettre l'ambiance, en somme. Je leur prodigue un grand sourire pour fissurer le mythe du sergent instructeur.

-Alors, ce week-end, j'ai vu Hercules avec ma fille et me suis dit qu'on allait faire pareil, par contre rêvez pas, j'vais pas chanter. Donc, je vous présente Molly, vous allez devoir la sauver en équipe au court d'un parcours.

Je leur pointe un sac de frappe grossièrement maquillé sur lequel avait été forcé un uniforme d'écolière et dont les bras et les jambes, des chiffons avaient été adroitement cousu main.

-Mais avant, comme ce bon vieux all might et sa classe ont un petit peu saccagé le lieu...


Et comme il m'a promis une bière si je rangeais pour lui...

-Pour vous échauffer on va commencer par virer les débris. Soyez pas con, y'a des morceaux qui doivent bien peser 200 kilos donc faite le en équipe à moins que vous n'ayez des tractopelle dans vos poches.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 49
Disponible en RP : 3 RP's en cours/réservé(s) + Event (non)
Double-compte : NOPE

Fiche de Pouvoir
Grade: 14
Année et Classe: 1-H
Alter: ConneXon
Dim 27 Aoû - 21:25


AGRÉABLE PROMENADE CHAMPÊTRE



"Avec Takamura Kogoro et Yami Zeke"

Aujourd'hui est un jour particulier. Alors que certains de classe Soutien dorment encore, d'autres ont préféré se réveiller. Ces irréductibles ont décidé de prendre des cours supplémentaires afin d'obtenir la mention Héroïque sur leur brevet et pouvoir agir en solo dans leur domaine de prédilection. Et de ceux-là, j'en fais partie. Aujourd'hui l'élite pourra montrer de quoi les Soutien sont capables. De quel bois se chauffent ceux qui accompagneront les Héros tout au long de leur carrière et surtout, de la supériorité du cerveau sur les autres muscles.

Ce matin est un matin particulier. Alors que certains auront la sueur qu'au front, les autres transpireront le Tygre de tout leur corps. Les bouteilles d'eau se tariront, l'esprit d'équipe se forgera et le Soleil montant accompagnera ceux qui viseront toujours plus haut. Ceux qui considérés comme faibles montreront qu'ils sont tout aussi capables que les privilégiés par leurs Alters combatifs. Ces Alters qui déterminent qui à la naissance pourra devenir Héros ou Soutien, qui pourra être poussé au Soleil ou devra s'élever de lui-même. Qui sera le Dieu né ou le Dieu fait.

Maintenant est le moment où j'arrive au lycée. J'atteins le lieu de rendez-vous donné par mail une fois ma tenue légère mise et il se trouve que je ne suis pas des derniers sur place. Certains semblent fatigués, d'autres blasés ou au contraire heureux d'avoir cours avec un tel professeur. Takamura Kogoro ou celui capable de discipliner n'importe quel de ses élèves, au doigt et à l’œil. Il tient une salle d'entraînement externe au lycée et ses membres sont réputés pour être d'anciens délinquants et autres têtes brûlées. Un manager exemplaire.

« Si vous voulez suivre mon enseignement, 'faut que vous soyez prêt à pleurer du sang et chier des larmes. Que chaque soir quand vous traînerez vos corps épuisés, face à votre repas qui vous donnera la nausée, vous mangerez. Puis ignorant les plaintes de vos muscles, vous étudierez. Vous êtes-là pour inventer des trucs et ça doit rester votre principale activité, renforcer votre corps ne sera que du bonus... un bonus que vous ne recommanderiez même pas à votre pire ennemi. Pour les autres, c'est la routine, vous inquiétez pas. Alors, les p'tits gars, z'êtes prêts à relever le défi ? »


Comme je m'y attends, ce ne sera pas simple. Dès le début nous passerons la troisième. Je suis plus que déterminé à obtenir cette mention et ça rien ne m'en empêchera. Après s'être changé en professeur gentil et proche de ses élèves il nous annonce ceci :

« Alors, ce week-end, j'ai vu Hercules avec ma fille et me suis dit qu'on allait faire pareil, par contre rêvez pas, j'vais pas chanter. Donc, je vous présente Molly, vous allez devoir la sauver en équipe au cours d'un parcours. »


C'est... un sac de sable où l'on a appliqué vêtements, bras et jambes. Ces membres étant des chiffons  cousus au sac et un visage dessiné... assez habilement pour faire glousser plus d'un. Moi me contentant d'un petit sourire en coin.

« Mais avant, comme ce bon vieux All Might et sa classe ont un petit peu saccagé le lieu... »


Saccagé... C'est un petit peu faible je confirme. On les forme à réduire les dégâts matériels ou c'est en option ? Parce que les vitres presque toutes détruites et les tas de béton éparpillés autour du bâtiment sont sensés être des plafonds d'étage. Mais je dois admirer le fait que les murs extérieurs à part un gros trou béant au 1er étage sont plutôt en bon état comparés au reste.

« Pour vous échauffer on va commencer par virer les débris. Soyez pas con, y'a des morceaux qui doivent bien peser 200 kilos donc faîtes-le en équipe à moins que vous n'ayez des tractopelles dans vos poches. »


Hmmm... Je me demandais si notre équipement était autorisé mais apparemment ses derniers mots semblent indiquer que c'est possible. Habituellement je ne serais pas du genre à mener les autres mais si personne ne le fait on ne s'en sortira jamais. De plus je suis déterminé à faire de mon mieux en ces cours, plus que certains. Je m'avance et me positionne à quelques pas du professeur, quelques gouttes de stress au front mais le visage assuré. Je fais face au groupe et propose :

« Ceux qui ont des Alters ou équipements permettant de porter de lourdes charges essayez de vous relayer pour ne pas vous surmener, s'il vous est impossible de soulever les débris seul demandez de l'aide de vos camarades de votre escouade. Si c'est toujours impossible l'escouade de découpage passera vous porter main forte. Pour l'organisation nous ferons des cercles autour du bâtiment -avec pour ordre charges lourdes, découpage, charges moyennes puis nettoyage- pour assurer l'extraction sans risque des débris internes. Chaque escouade sera séparée en deux groupes une fois cette tâche terminée, un pour extraire les débris du bâtiment et un pour le transport entre le bâtiment et le lieu de dépôt. Nous redécouperons ensuite les blocs trop gros pour qu'ils puissent rentrer dans les camions. Pour ceux qui ne peuvent pas porter ou découper les débris vous devrez passer le balais et ramasser tout petit débris qui pourrait gêner l'extraction. Vous servirez aussi de moyen de coordination entre les escouades si besoin. Je ferai partie de l'escouade charges moyennes qui porteront les débris de taille et masse moyennes. Avez-vous des questions ou suggestions ? »


Je reste en position droite, attendant toute réponse de la part du groupe. J'espère que ma proposition a été des plus claires et que nous ne perdrons pas de temps pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Disponible en RP : Full (5/5)

Fiche de Pouvoir
Grade: 18
Année et Classe: 2-B
Alter: Vesta
Lun 28 Aoû - 17:20
Flash-réveil-flash-réveil-sursaut. Ce matin la Yami se réveilla avec le cœur battant la chamade sans raison particulière, comme un mauvais pressentiment, il avait l’impression de savoir pourquoi, de presque pouvoir mettre le doigt dessus, il l’avait sur le bout de la langue mais impossible de le dire clairement. Soit tant pis il n’allait pas en faire un drame, un coup d’œil sur son emploi du temps lui appris qu’il avait un cours de pratique avec le professeur Takamura. Ce type était l’archétype même de la montagne de muscle –son alter aidant beaucoup puisqu’il lui rajoutait tout bonnement des muscles- Il avait la réputation d’être aussi énergique qu’intraitable dans le milieu, arriver en cours stone ne serait peut-être pas l’idée la plus brillante qu’il aurait d’autant plus qu’il tenait à avoir de bonnes notes dans tous les domaines pratiques quel qu’ils soient. Il s’autoriserait donc juste une petite cigarette car il était vraiment de mauvaise humeur. Posant ses mains contre le rebord de la fenêtre il posa son front contre la vitre encore froide -cela lui fit un grand bien- puis ouvrit les yeux tout en inspirant une grande bouffée d’air et regarda le paysage qu’il y avait sous ses yeux. Le monde était beau le matin, le soleil à peine levée éclairé le tout d’une lumière presque mystique.

Une fois légèrement de meilleure humeur il pu s’adonner à sa gymnastique matinale rituelle. Radio et projecteur allumé il s’adonna à purger son corps des saloperies qu’il pouvait inhaler tout en s’abreuvant des infos de la nuit. Pompes puis tractions suivis d’abdominaux et toute une autre série d’exercice déjà déterminé, quant il s’agissait de sa condition physique il ne laissait rien au hasard. Son labeur quotidien il s’habilla pour partir, enfilant sa tenue d’étudiant il se munit également de la mallette contenant son costume de super-héros. Un détour par la cafétéria histoire de ne pas partir le ventre vide il s’autorisa enfin sa première cigarette de la journée sur le chemin. Il arriva comme à son habitude dans les derniers et dû attraper le discours du professeur au vol.

« Si vous voulez suivre mon enseignement, 'faut que vous soyez prêt à pleurer du sang et chier des larmes. Que chaque soir quand vous traînerez vos corps épuisés, face à votre repas qui vous donnera la nausée, vous mangerez. Puis ignorant les plaintes de vos muscles, vous étudierez. Vous êtes-là pour inventer des trucs et ça doit rester votre principale activité, renforcer votre corps ne sera que du bonus... un bonus que vous ne recommanderiez même pas à votre pire ennemi. Pour les autres, c'est la routine, vous inquiétez pas. Alors, les p'tits gars, z'êtes prêts à relever le défi ? Alors, ce week-end, j'ai vu Hercules avec ma fille et me suis dit qu'on allait faire pareil, par contre rêvez pas, j'vais pas chanter. Donc, je vous présente Molly, vous allez devoir la sauver en équipe au cours d'un parcours. »

Alors que sa cigarette continuait tranquillement à se consumer un détail revint soudain à son esprit. Il se souvenait du caractère particulier de ce cours, il se déroulerait en partie avec des élèves de la classe de soutien. Etait-ce pour cela le mauvais pressentiment. Il n’avait pour ainsi quasiment jamais eu à traiter avec cette classe et encore moins à faire équipe -Il inspira une nouvelle bouffée avant de poursuivre- Il est vrai que le département héroïque à défaut d’être le seul, était le plus important, le plus célèbre et le plus connu de Yuei. Même en temps qu’élève il lui arrivait parfois à lui-même d’oublier qu’il y avait d’autre départements. Très bien, c’était l’occasion d’approcher ses spécimens de plus près.

« Mais avant, comme ce bon vieux All Might et sa classe ont un petit peu saccagé le lieu...  Pour vous échauffer on va commencer par virer les débris. Soyez pas con, y'a des morceaux qui doivent bien peser 200 kilos donc faîtes-le en équipe à moins que vous n'ayez des tractopelles dans vos poches. »

Yami grogna tout en aspirant fortement sur sa cigarette. La perspective de servir de bonne l’irritait clairement. Non mais pour qui le prenait-on ? Décidemment l’intuition qu’il avait eu ce matin ne cessait de se vérifier cependant avait-il réellement le choix ? Alors qu’il était en plein débat interne une petite fille s’avança. Un simple coup d’œil lui assura qu’il ne l’avait jamais vu, pour sûr elle n’était pas en 2e année dans son département. Surement une soutien trancha-t-il. Elle pris la parole et s’adressa au groupe un peu près dans ses termes.

« Ceux qui ont des Alters ou équipements permettant de porter de lourdes charges essayez de vous relayer pour ne pas vous surmener, s'il vous est impossible de soulever les débris seul demandez de l'aide de vos camarades de votre escouade. Si c'est toujours impossible l'escouade de découpage passera vous porter main forte. Pour l'organisation nous ferons des cercles autour du bâtiment -avec pour ordre charges lourdes, découpage, charges moyennes puis nettoyage- pour assurer l'extraction sans risque des débris internes. Chaque escouade sera séparée en deux groupes une fois cette tâche terminée, un pour extraire les débris du bâtiment et un pour le transport entre le bâtiment et le lieu de dépôt. Nous redécouperons ensuite les blocs trop gros pour qu'ils puissent rentrer dans les camions. Pour ceux qui ne peuvent pas porter ou découper les débris vous devrez passer le balais et ramasser tout petit débris qui pourrait gêner l'extraction. Vous servirez aussi de moyen de coordination entre les escouades si besoin. Je ferai partie de l'escouade charges moyennes qui porteront les débris de taille et masse moyennes. Avez-vous des questions ou suggestions ? »

Soit la jeune apprentie-héros manquait clairement de charisme et d’assurance. Soit elle était intimidé par la présence de temps de gens, soit elle n’en n’avait pas l’habitude. Quoiqu’il en soit c’était courageux et louable de sa part pensa notre jeune cracheur de flammes. Désabusé par la situation mais ne voulant pas tirer au flanc aussi tôt il attrapa un balais et rejoignis les gens supposer ramasser, balayer et nettoyer les petits débris. En réalité il tirait de petites boules de feu sur tout ce qu’il trouvait d’assez petit pour être carbonisé avant de simplement récupérer la poussière. C’était atypique mais au moins ça avait le mérite d’être efficace.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Disponible en RP : Vi
Double-compte : Nope

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe:
Alter:
Mer 30 Aoû - 19:00
Franchement, « Karate kid » a été une illumination, forcer des gens à faire des corvées et leur faire croire qu'il s'agit d'un entraînement. C'est grandiose, du grand art ! Par contre, J'imagine que tout le monde n'est pas en mesure d’appréhender un concept comme « échauffement », probablement un terme aussi obscur que refroidissement. L'intervention du trap avait poussé les rare à l'écouter à procéder avec méthode pour réduire l'effort au minimum et pas trop se fatiguer, 'fin soit. Le principal est qu'ils accomplissent leur tâche, ils sont suffisamment grand pour s'auto-modérer et pas se claquer un muscle par négligence. Je vais les aider un peu, mais avant, je dois jouer le grand méchant loup. Je déploie mes muscles supplémentaire pour gagner en volume et me glisse derrière le retardataire clopeur pour le couvrir de mon ombre, un vieux truc d'intimidation. Il avait une méthode assez originale et efficace pour virer les cailloux, mais manque de bol, c'est sur lui que tombe mes foudres.

-Mon grand ! Vu que tu t'autorises à arriver en retard et à te pourrir la santé, tu vas me faire le plaisir de te bouger le cul, de lâcher ton balais et d'aller soulever les gros blocs de béton. Un héros essoufflé est un héros mort ou inutile, si tu veux être un pro agis en conséquence. Si je te revois avec une clope, je te la fais bouffer !


Sans lui laisser le luxe de répliquer, j'oblique en direction d'un groupe de soutient qui était à deux doigts de se briser les cervicales. Le dévouement c'est beau, mais il vaut mieux travailler intelligemment. Je leur montre comment bien soulever des charges sans finir handicapé à 50 ans. J'en profite même pour donner l'exemple et leur rappeler pourquoi je suis leur prof. Je sélectionne un débris de taille respectable. Je m'accroupis et étends les muscles de mes bras et mains pour affirmer ma prise avant de me relever en utilisant mes muscles bonus pour gagner en puissance... bordel mes genoux... c'est moche de vieillir. Je lâche un grognement guttural et balance le roc dans l'une des bennes prévue à cet effet. A bout de bras il devait bien peser 150 kilos, je peux plus porter de telles charges en frimant.

En une petite vingtaine de minute, ils ont fini. J'aurai espéré qu'ils finissent plus rapidement, mais tant pis, j'ai l'habitude d'être déçu. Je serai extrêmement curieux de savoir comment la moitié d'entre eux à passer l'examen d'entrée. Les soutient passe encore, mais les aspirants héros dont quelques un sont dans ma classe, je m'attendais à mieux. Ils ont pour la plupart traîné les pieds, j'espère qu'ils se tireront les doigt du cul pour l'exercice du jour.

-Vous avez pris votre temps, mais vous avez dégagé la voie, il est l'heure de passer aux choses sérieuses. Aujourd'hui, vous allez vous entraîner au sauvetage et à la gestion des risque dans un bâtiment abîmé et piégé. Je vous demande d'être très attentif, j'ai perdu un associé dans une mission du genre. Les risques sont calculés, mais une erreur grossière pourrait vous coûter votre carrière.
Je vous donne 5 minutes pour décider des groupes et de leur composition, vous pouvez même venir tous en même temps. Mais la règle est simple, le groupe doit rester complet et indemne, aussi bien à l'allée qu'au retour. Je vais vous distribuer des bracelets, si vous vous sentez en danger, utiliser les et je mettrai fin à l'exercice. D'ailleurs, comme je n'ai pas droit à 10% de pertes... toutes les explosions ou autre dangers trop mortels... seront remplacé par de la peinture, ce qui équivaudra aussi en un échec. Dernier détail, je vous attendrai avec Molly et vous devrez vous débrouillez pour la récupérer, mais vous en faites pas, je ne quitterai pas une zone restreinte.


Bien entendu, l'épreuve ne sera pas aussi dangereuse que je tente de le faire croire. Bien que le bâtiment soit fragilisé, j'ai pris la peine avec Cementoss de quelque peu renforcer la structure. Néanmoins, certains mur ou sol pourraient se péter la gueule. Une fois les groupes décidés, j'amène les équipes qui ne sont pas en lice devant les écrans de diffusion et avec Molly sur l'épaule pénètre dans le bâtiment. Arrivé au dernière étage, j'active les pièges. Le première étage est parsemé de « mines antipersonnel », relativement bien dissimulé sous des débris. Ca devrait saloper leur godasses et donc les disqualifier. L'escalier est bien entendu en grande partie écroulé, donc à moins de prendre l'issue de secours qui a été camouflée sous du béton, il faudra escalader. Le second étage n'est pas particulièrement piégé, par contre le plancher est instable criblé de trou et ne supporte qu'un poids réduit. L'escalier suivant est lustré au savon noir, c'est mesquin mais efficace. On arrive alors au troisième étage, une série d'arrosages automatique sont sensé représenter des flammes... c'est le mieux que j'ai trouvé. Ensuite bon, on n'est pas à l'USJ, je n'estime pas les soutient en mesure d'arriver à quelque chose la bas. On est donc dans un entre-deux. On arrive alors dans la salle renforcée, j'ai un cercle de 3 mètre de diamètre dans une pièce qui en fait 4 avec Molly dans mon dos. Bien entendu, l'issue de secours se trouve dans mon champ d'action. Donc si quelqu'un aligne deux neurones et évite l'épreuve en passant par la, c'est moi qui l'aligne. Encore faut il que le petit malin pense à bouger un panneau en ciment. Je regarde sur la projection murale, l'équipe attend le signal de départ.

Go !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 49
Disponible en RP : 3 RP's en cours/réservé(s) + Event (non)
Double-compte : NOPE

Fiche de Pouvoir
Grade: 14
Année et Classe: 1-H
Alter: ConneXon
Dim 3 Sep - 17:07




"Avec Takamura Kogoro et Yami Zeke"

N’ayant pas reçu d’objection -et soupçonnant une flemme générale- je propose de lancer l’échauffement. Comme je m’y attendais il y a beaucoup plus d’élèves portant des balais que des poids ne seraient-ce que légers ou moyens. Mais bon avec une poignée de déterminés comme moi nous pouvons faire avancer l’extraction des restes de béton. D’ailleurs quelques uns ont failli se faire très mal dès le début mais notre professeur a su leur montrer comment s’y prendre. Un Alter intéressant cependant. Ma tenue m’a été fort utile pour aider l’équipe à poids lourds à quelques moments mais effectivement porter une tonne m’était impossible, même en tenue légère. Je me contentais de cinq-cents kilogrammes au plus mais c’était rare que je m’en occupe en solo. Ça a pris du temps mais nous avons enfin fini de tout déblayer. Et c’est pas grâce aux balais…

« Vous avez pris votre temps, mais vous avez dégagé la voie, il est l'heure de passer aux choses sérieuses. Aujourd'hui, vous allez vous entraîner au sauvetage et à la gestion des risques dans un bâtiment abîmé et piégé. Je vous demande d'être très attentif, j'ai perdu un associé dans une mission du genre. Les risques sont calculés, mais une erreur grossière pourrait vous coûter votre carrière.
Je vous donne 5 minutes pour décider des groupes et de leur composition, vous pouvez même venir tous en même temps. Mais la règle est simple, le groupe doit rester complet et indemne, aussi bien à l'allée qu'au retour. Je vais vous distribuer des bracelets, si vous vous sentez en danger, utilisez-les et je mettrai fin à l'exercice. D'ailleurs, comme je n'ai pas droit à 10% de pertes... toutes les explosions ou autres dangers trop mortels... seront remplacés par de la peinture, ce qui équivaudra aussi en un échec. Dernier détail, je vous attendrai avec Molly et vous devrez vous débrouiller pour la récupérer, mais vous en faites pas, je ne quitterai pas une zone restreinte. »


Je vois. Le bâtiment n’est pas seulement en ruines, il est aussi piégé. Le drone de reconnaissance fera un travail remarquable dans ce scénario. Et comme je pense que désactiver les systèmes du lycée grâce aux grenades IEM n’est pas une option on va devoir se contenter d’avoir les yeux et les oreilles. Je propose alors de former une équipe et cherche des membres à Alters de feu, de glace, d’écoute améliorée et éventuellement de force améliorée. Quelques minutes plus tard je trouve ces fameux membres mais il me manque l’Alter de feu. On arrive à la fin du temps de préparation et je cherche encore…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Disponible en RP : Full (5/5)

Fiche de Pouvoir
Grade: 18
Année et Classe: 2-B
Alter: Vesta
Sam 9 Sep - 20:17
Fallait s’y attendre mais bon, qui ne tente rien n’a rien. Avec une souplesse étonnante pour sa taille le professeur Takamura se glissa dans le dos du jeune tire au flanc pour l’enguirlander. Yami ferma les yeux tout en poussant un long soupir avant de trainer des pieds pour rejoindre les « valeureux » qui s’étaient attelés à la plus longue tâche. C’était tout sauf passionnant d’autant plus que pour sa part il était déjà échauffé grâce à sa routine matinale. Tant bien que mal il s’appliqua à soulever les débris et brûler les gravats, c’était un travail harassant tant sur le plan mental que physique. Finalement ils parvinrent à bout de cette tâche, on pu entendre des soupirs de satisfaction de parts et d’autres. Notre cracheur de feu n’était pas un férue de reconstitution mythologique mais ce qu’il venait d’accomplir était le truc qui se rapprochait le plus selon lui de l’un des fameux 12 travaux d’Hercule. Il avait l’impression d’être venu à bout des fameuses étables dégoutantes ! Epoussetant ses mains contres son pantalon (Il était en tenue d’étudiant alors ne me parlez pas de saleté) il s’étira puis s’approcha à nouveaux des diverses groupes qui étaient déjà en train de se former. Visiblement cette corvée bien qu’extrêmement ennuyante avait brisé la glace et rapproché un petit peu les élèves.

-Vous avez pris votre temps, mais vous avez dégagé la voie, il est l'heure de passer aux choses sérieuses. Aujourd'hui, vous allez vous entraîner au sauvetage et à la gestion des risque dans un bâtiment abîmé et piégé. Je vous demande d'être très attentif, j'ai perdu un associé dans une mission du genre. Les risques sont calculés, mais une erreur grossière pourrait vous coûter votre carrière.
Je vous donne 5 minutes pour décider des groupes et de leur composition, vous pouvez même venir tous en même temps. Mais la règle est simple, le groupe doit rester complet et indemne, aussi bien à l'allée qu'au retour. Je vais vous distribuer des bracelets, si vous vous sentez en danger, utiliser les et je mettrai fin à l'exercice. D'ailleurs, comme je n'ai pas droit à 10% de pertes... toutes les explosions ou autre dangers trop mortels... seront remplacé par de la peinture, ce qui équivaudra aussi en un échec. Dernier détail, je vous attendrai avec Molly et vous devrez vous débrouillez pour la récupérer, mais vous en faites pas, je ne quitterai pas une zone restreinte.


OK LA, la hype était clairement présente, et pas qu’un peu. Etoile dans les yeux, papillons dans le ventre, il ne manquait plus que le filet de salive au coin des lèvres et on avait la totale. De tout ce que pouvait proposer Yuei dans son panel d’exercices, ce genre d’épreuves faisant appel à la technique, la force, la logique et toutes les compétences apprises en cours étaient clairement dans ses favorites. Bon léger détail il devait faire équipe et avec de parfaits inconnus de surcroit. Le professeur avait bien insisté sur le fait qu’ils devaient tous revenir indemne donc inutile de former une trop grosse équipe. De plus les nombreux étudiants en soutiens ici seraient clairement handicapant pour les manœuvres sur le terrain si la situation se compliquait raison de plus pour ne pas en prendre trop. Néanmoins contrairement à ce que l’on pourrait penser ils sauront se montrer d’une aide précieuse, leur capacité d’analyse devant surement être très bonne. Allier à leurs différents équipements de secours c’était un bon moyen de sortir la cible du bâtiment. La jeune fille de soutien qui semblait être la plus dégourdi –au vu de ses nombreuses prises de paroles c’est ce qu’il en avait conclut- s’attèle du mieux quelle peut à composer une équipe exposant sa stratégie. C’était pas mal mais il y avait bien trop de membres à son goût.

« Ecoutez je veux bien faire équipe avec vous mais au cas où vous ne semblez toujours pas l’avoir saisi ici le nombre est un handicap. Le bâtiment est en ruines et surement piégé. Je doute que tout le monde soit capable de manœuvrer efficacement à l’intérieur. On va scinder l’équipe en deux donc, toi le Musclor et toi Mr.Freeze bye bye. Les autres on y va. Si jamais objection il y a je vous propose de régler ça rapidement qu’on puisse passer à autre chose »

Ajouta-t-il tout en enflammant sa chevelure pour appuyer ses propos. C’était clairement de l’intimidation mais il n’avait pas de temps à perdre, il était quasiment sûr de pouvoir surclasser ses deux là dans un combat éclair si nécessaire tant que celui-ci était au corps à corps. De toute façon ils avaient l’air de s’être pliés à leur sort reculant déjà doucement en faisant la moue. La jeune fille en support n’avait clairement pas appréciée sa façon de faire visiblement mais il n’en n’avait que faire.
« Bon alors c’est quoi la suite du plan »

dit-il tout en faisant craquer ses épaules.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 49
Disponible en RP : 3 RP's en cours/réservé(s) + Event (non)
Double-compte : NOPE

Fiche de Pouvoir
Grade: 14
Année et Classe: 1-H
Alter: ConneXon
Lun 18 Sep - 15:52



"Avec Takamura Kogoro et Yami Zeke"

Quelques instants plus tard, un jeune garçon s’approche de mon groupe fraîchement formé. L’air de vouloir l’intégrer :

« Écoutez je veux bien faire équipe avec vous mais au cas où vous ne semblez toujours pas l’avoir saisi ici le nombre est un handicap. Le bâtiment est en ruines et sûrement piégé. Je doute que tout le monde soit capable de manœuvrer efficacement à l’intérieur. On va scinder l’équipe en deux donc, toi le Musclor et toi Mr.Freeze bye bye. Les autres on y va. Si jamais objection il y a je vous propose de régler ça rapidement qu’on puisse passer à autre chose. »


J’y crois pas… Exactement le genre à causer des problèmes. Autant il a fait partir le musclé je peux comprendre mais notre givreur… Je n’ai pas eu le temps de réagir qu’ils étaient déjà partis. Nous laissant tous les deux avec l’écoute améliorée. Aussi un garçon, il porte un casque qui est assez similaire au mien au niveau fonctionnel sauf que lui c’est son Alter. Peut être que faire des recherches dessus pourrait m’aider plus tard, on sait jamais. Les cheveux bruns, les yeux gris, un mètre soixante-quinze de hauteur… le japonais typique quoi. On peut aussi voir des antennes sur sa tête. Je lance un regard furieux au nouveau venu mais apparemment son égo est au-dessus de ce que je peux penser de ce genre de comportement. On part déjà assez mal pour la coopération.

« Bon alors c’est quoi la suite du plan ? » craquant ses épaules.


… Non seulement il ne s’est pas demandé quel était mon plan et vire les autres, mais en plus il se permet de ne pas apporter d’idée de stratégie en retour ? Il se moque de moi. Et les autres groupes sont déjà formés en plus !
… Bon ben je vais devoir me débrouiller alors. Nous avons, notre japonais à l’Alter d’écoute, l’autre à l’Alter de feu et moi. Afin de pouvoir se coordonner par la suite, je me présente pour avoir leurs noms une fois ma mésentente calmée :

« Puisque nous semblons au complet et les autres groupes aussi, je propose que nous nous présentions. Je m’appelle « Camille Chevalier », mais appelez-moi Cami si vous avez du mal avec le français. Étant en première année de Soutien je pourrai vous fournir mon soutien logistique sur le terrain avec mon équipement. Je compterai sur vous pour notre épreuve. »


« Moi, c’est Kyoshiro Tohdoh. Je suis en Héroïque, deuxième année. Comme vous pouvez le voir, » tapote de l’index ses oreilles surmontées par des antennes qui culminent la tête sur quelques centimètres en passant par l’arrière des oreilles et rentrant directement dans le crâne au niveau du lob, « j’ai un Alter sensible aux ondes sonores, infra-sonores et ultra-sonores. Utilisant le principe du radar pour pouvoir détecter tout danger en temps réel. C’est une mutation donc aucun risque d’avoir quelconque problème durant notre exercice. Enfin, j’espère que nous aurons une bonne note tout de même. Et toi ? Qui es-tu ? » se tourne vers l’effronté.


Ce dernier présenté, il ne nous reste que quelques minutes. On va devoir faire vite pour la stratégie :

« Bien. Alors pour notre stratégie, nous allons entrer avec mon drone et moi devant. Ensuite ce sera toi, » désigne l’autre à l’Alter de feu, « puis Kyoshiro pour détecter nos arrières. Mais avant ça je vais faire un scan complet du bâtiment avec mon drone. »


« Yami, 2e année, Alter de type feu. Je vois pas trop ce que je pourrais rajouter à part que je suis pressé d’en finir … Ah et que t’as pas décris ton alter Cam’. »


Je fais sortir mon drone du sac utilitaire pour qu’il passe les ruines aux rayons X et thermiques. Révélant de nombreux pièges. Ça ne lui prend que quelques secondes et mon plan 3D dans ma tête commence à épouser les formes du bâtiment.

« Oui je n’ai pas décris mon Alter. » Les yeux rivés sur la tablette de poignet qui devient visible après quelques mouvements des parties la couvrant. Tapotant de temps en temps dessus de l’autre main. « Je ne peux vous en faire l’inventaire complet des possibilités mais je peux vous dire que je peux contrôler par simple contact des appareils électriques et électroniques avec. Mais je ne peux pas vraiment exploiter mon Alter directement sur les pièges sans risque. Il faudra que je m’arrête à mon équipement… quoique… »


En effet, on pouvait voir de minuscules objets qui apparaissaient sur les enregistrements. La forme plutôt elliptique, collés aux murs et dirigés vers le centre des salles dans lesquelles elles étaient positionnées. Il faudra que je les examine de plus près parce que si c’est bien ce que je pense… On va pouvoir accéder à des informations bien plus complètes. Le drone, une fois son tour de reconnaissance terminé revient vers moi. Se posant juste à mes pieds.

« Voilà, maintenant nous sommes prêts. Je vous expliquerai les détails en chemin. Dirigeons-nous à l’entrée pour donner signe au professeur. »


À présent toutes mes recherches vont prendre sens. Et ce ne seront pas les dernières.
À présent tous mes projets vont prendre sens. Et ce ne seront pas mes derniers.
À présent je vais montrer à ceux qui sous-estiment les Soutien qu'ils ont tort. Et ce ne sera pas la dernière fois.
À présent je vais montrer que tout Soutien à le droit de briller par son génie plus que par son Alter. Et ce ne sera pas la dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Disponible en RP : Full (5/5)

Fiche de Pouvoir
Grade: 18
Année et Classe: 2-B
Alter: Vesta
Lun 18 Sep - 17:48
« Puisque nous semblons au complet et les autres groupes aussi, je propose que nous nous présentions. Je m’appelle « Camille Chevalier », mais appelez-moi Cami si vous avez du mal avec le français. Étant en première année de Soutien je pourrai vous fournir mon soutien logistique sur le terrain avec mon équipement. Je compterai sur vous pour notre épreuve. »

Yami voyait bien qu’il avait contrarié la jeune demoiselle mais à vrai dire c’était le cadet de ses soucis. Déjà il n’avait jamais trop été dans ces histoires de travail d’équipe et avoir un esprit soudé, certes en sport il avait su développer un certain sens du travail en commun mais ses nombreuses affaires avec la rue lui ont appris que l’on était jamais mieux servis par soi-même et pire encore : « Méfies toi de tes amis un ennemi ça ne trahit pas » Et cela coule de source à bien y réfléchir, il n’y a rien de plus fidèle sur Terre qu’un ennemi puisque par définition même vous savez qu’il vous veut et sauf changement marquant, vous voudra toujours du mal. Un ami c’est plus vicieux oui, jalousie, cupidité, rivalité il y a tant de raison pour être poignardé dans le dos par les gens qui vous sourient en face. Pourquoi s’embarrasser dans le sentimental donc quand vous vous débrouillez très bien tout seul ? Assimilez ce genre de règles et vous parviendrez vite à la conclusion que Yami n’est pas fondamentalement mauvais ou antisocial, il a juste enduré bien plus de chose que son jeune âge ne lui permettait et s’est construit par conséquent sur ce genre de fondations bancales certes, mais lui permettant de résister dans ce monde de brute qu’est la rue.

Mais trêves de bavardages on s’égare de l’important là, la dénommée Camille venait de se présenter mais avait oublié la seule information susceptible d’intéresser notre cracheur de flamme. A la limite il n’en avait que faire du reste -bien que cela démontrait une nette bonne volonté qui était clairement absente chez lui- Qu’en était-il de son alter ? Etant donné qu’elle était en soutien l’adolescent conclut mentalement qu’elle ne devait pas être dotée d’un alter très accès offensif. Après tout si c’était le cas que faisait-elle dans une telle filière ? Vous pouvez trouver ce jugement brutal mais il faut dire que dans l’inconscient collectif la filière héroïque était la plus forte suivis par la filière générale. Le reste était plus là pour soutenir les futurs héros qu’autre chose, un vecteur vers la réussite vous voyez ? Yami n’était pas du genre à avoir des clichés sur autrui cependant sauf preuve du contraire il attendait encore une quelconque preuve d’une once de talent de la part de ceux-ci.

« Moi, c’est Kyoshiro Tohdoh. Je suis en Héroïque, deuxième année. Comme vous pouvez le voir,j’ai un Alter sensible aux ondes sonores, infra-sonores et ultra-sonores qui utilise le principe du radar pour pouvoir détecter tout danger en temps réel. C’est une mutation donc aucun risque d’avoir quelconque problème durant notre exercice. Enfin, j’espère que nous aurons une bonne note tout de même. Et toi ? Qui es-tu ? »

Vint ensuite le tour du second de se présenter. Il était en deuxième année et ça tête lui disait vaguement quelque chose, pour sûr ils n’avaient jamais été dans la même classe en tout cas. Et sa dernière question acheva de lui enlever le peu de doute qu’il avait. Yami se frotta la tête –c’était un tic nerveux qu’il ne pouvait s’empêcher de camoufler quand il était lassé par une situation- Prenant une grande inspiration il décida de tout de même répondre aux questions bien qu’il eut préféré aller droit au but.

« Yami, 2e année, Alter de type feu. Je vois pas trop ce que je pourrais rajouter à part que je suis pressé d’en finir … A et que t’as pas décrie ton alter Cam’ »

C’était rapide et concis, une fois les présentations faites l’action commença enfin, la jeune fille actionna un drone –plutôt utile d’être en soutien pensa-t-il- elle venait enfin de capter l’attention du jeune homme. Survolant le bâtiment, après un léger temps d’attente pour le calcul, Camille annonça qu’elle avait scanné le plan et était prêtes à rentrer. « Repasser pour les détails »

« Voilà, maintenant nous sommes prêts. Je vous expliquerai les détails en chemin. Dirigeons-nous à l’entrée pour donner signe au professeur.

Sauf votre respect gente demoiselle, je pense qu’il serait plus judicieux d’adopter une autre approche messire. Non sérieusement, vous pourriez me guider toi et le radar. Mes yeux et mes oreilles, avec ma mobilité je pourrais me hisser sans difficulté là-haut. Mieux vaut pas arriver bêtement groupé et se taper tous les pièges. Non ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Disponible en RP : Vi
Double-compte : Nope

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe:
Alter:
Lun 18 Sep - 19:08
Ça fait au moins dix minutes que les gamins déblatèrent et je commence un peu à me faire chier. J’aurai presque envie de griffonner un « -1 » sur le trombinoscope, mais Mickey m’a demandé d’être magnanime. D’ailleurs, faudra que je m’arrange avec le staff technique pour ramener ce montre-moniteur, ça pourrait être sympa pour regarder la télé quand je suis en sortie. Sinon, je serai curieux de voir ce que le machin de Kamil est parvenu à scanner, le béton ça coupe méchamment les ondes, il doit rater pas mal de trucs je pense. Si seulement ils savaient que le bâtiment était truffé de caméras. Heureusement que les ingénieurs professionnels sont plus doués qu’une bande de gamins en plein développement. Même si je dois avouer que je suis assez incrédule à l’égard des choix du premier groupe. Au moins ils serviront d’exemples pour les figurants. Limiter le groupe, c’est malin, le second étage n’aurait pas supporté un poids de plus de 200 kilos. Par contre, se priver d’un mec capable de déplacer des débris au profit d’un mec avec de grandes oreilles, c’est fondamentalement con, surtout quand on a de la technologie pour compenser. Et je ne dis pas ça, car les muscles c’est ma part du contrat dans ce type de mission.

Bien que les méthodes cavalières sans cheval du petit Yakitori frisent l’égo-trip, il faut avouer qu’elles sont efficaces. Comme l’a dit un grand homme, réfléchir c’est bon pour les gars que la providence n’a pas pourvu de suffisamment de couilles pour agir. Quand t’es face à un bâtiment en feu avec des civils en danger, tu ne passes pas trois plombes à planifier, tu fonces. Faut pas confondre vitesse et précipitation, certes, mais ce n’est pas en demeurant le cul coi que t’iras loin, surtout dans le métier. Tient qu’ouïs je ? Yakitori cause comme dans un mauvais film historique et il veut agir intelligemment en ruinant ma nuit de préparation ?

Bah y’a que deux entrées ici, celle de secours et l’officielle et j’ai préparé un joli seau plein de peinture pour le gus qui veut éviter l’épreuve. Un appel d’air ou une entrée couverte par un criminel dangereux, ça ne pardonne pas, direction le terminus des prétentieux. J’ai fait l’effort de bloquer toutes les ouvertures. En créer une nouvelle, dans le cas d’un incendie, ça entraine un appel d’air et une mort certaine. Dans un bâtiment branlant, le risque de rencontrer un plancher fragilisé à trop grande vitesse et j’en passe. Et c’est mon rôle… représenter les dangers mortels que l’on ne peut pas représenter sans perdre tous nos éléments. La flamme qui frappe sans pitié l’inconscient qui a décidé de l’attiser, la pierre de deux cents kilos qui t’écrase le sifflet ou l’enfoiré qui t’attend dans un coin pour t’enfiler un bastos dans l’occiput.
Mais je suis curieux, à quel sauce vais bien pouvoir déguster cette brochette de rigolos ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 49
Disponible en RP : 3 RP's en cours/réservé(s) + Event (non)
Double-compte : NOPE

Fiche de Pouvoir
Grade: 14
Année et Classe: 1-H
Alter: ConneXon
Dim 1 Oct - 23:56
HRP:
 

Évidemment comme tout appareil utilisant les rayons X, j’ai pu passer aux travers du béton. Du moins je pouvais traverser un seul mur de béton à la fois. On est certes plus avancé qu’il y a quasiment un siècle, mais c’est monté sur un drone, ça a ses limites. Cependant les fenêtres, elles, me permettaient d’observer l’intérieur avec plus d’aisance. Le fait que l’on puisse passer ou non à travers les murs internes en passant en revue ces fenêtres permet de définir les murs porteurs et les murs plus fragiles voire fragilisés susceptibles de faire s’effondrer l’étage supérieur à la moindre variation de poids trop importante.

Dans ce genre de situation, lorsque l’on prend des informations avec les moyens appropriés, la stratégie peut tout surmonter peu importe les moyens. Car à moins de remplir toutes les surfaces du bâtiment de plomb ou tout autre matériau capable d’absorber les rayons X, cela se jouera à l’épaisseur du béton. Qui ne doit pas être trop grande sous peine de faire s’effondrer tout le bâtiment tel un château de cartes. Même avec du précontraint. Certes certaines salles, trop enfoncées dans le centre du bâtiment, m’ont été inaccessibles mais avec le reste que j’ai pu scanner j’ai pu nous faire un itinéraire évitant le plus de pièges possibles. Notamment ces petites boîtes au sol cachés sous les débris de toute matière qui m’ont l’air bien dangereuses. Par contre pour les fontaines de peinture on va devoir trouver un moyen radical et efficace.

Le problème, c’est que ces boîtes qui pourraient être qualifiées de mines sont placées non loin des escaliers peu importe le chemin qu’on prend. Et on ne doit pas négliger le fait que comme tout sauvetage il faut assurer l’aller et le retour. Surtout si notre damoiselle en sable est incapable de se déplacer et qu’on doit la porter. Et je pense avoir une idée pour celles-ci.

« Sauf votre respect gente demoiselle, je pense qu’il serait plus judicieux d’adopter une autre approche messire. Non sérieusement, vous pourriez me guider toi et le radar. Mes yeux et mes oreilles, avec ma mobilité je pourrais me hisser sans difficulté là-haut. Mieux vaut pas arriver bêtement groupé et se taper tous les pièges. Non ? »

« En effet ça pourrait être une idée alléchante d’y aller rapidement en haut. Cependant théoriquement on ne sait pas ce qu’il nous y attend. J’ai certes scanné une grande partie du bâtiment on est pas à l’abri de surprises. De plus il faut y aller à plusieurs si l’on veut pouvoir espérer prendre notre adversaire par surprise. Heureusement pour nous, je peux porter seul jusqu’à cinq-cents kilogrammes. Mais ce sera vraiment ma limite et il faudra pas s’attendre à du déplacement rapide si tel est le cas. Et si jamais il faut déblayer du plus lourd on devra s’y mettre tous les trois. Donc autant ne pas trop se séparer trop. »

Je me dirige vers l’entrée du bâtiment et m’approche d’un de ces fameux modules détecté par mon drone. Enlevant ma tablette de poignet pour la donner à Kyoshiro après l’avoir tapoté* :

« Allez-y je vais vous rejoindre d’ici quelques instants. Kyoshiro, prends ça et scanne de temps en temps avec cette tablette les espaces qui n’apparaissent pas dans l’image 3D du bâtiment sur ton passage. Ne t’inquiète pas tu peux te déplacer en même temps et je recevrai automatiquement tes données. » Une fois entrés je continue de leur parler via la tablette grâce à mon micro intégré au casque « Yami, il y a des mines un peu plus loin dans cet étage indiquées sur votre itinéraire. Je te conseille de faire fondre les débris qui les recouvre si elles te bloquent le passage. Et Kyoshiro n’hésite pas à utiliser ton radar fréquemment parce qu’il se peut que certaines aient pu se cacher dans les angles morts. Tu pourras ajouter toi-même tes notes sur la tablette. »

Pour ma part, j’aperçois ce fameux objet qui de près ressemble à une caméra avec la petite lentille, je retourne dans son angle mort et dévisse celle-ci pour accéder aux fils et afficher une vidéo en boucle alors que rien ne bouge. Je fais alors apparaître ma montre de piratage hors de ma tenue pour commencer le processus de piratage. J’envoie un message à la tablette, sortant des écouteurs de celle-ci qui dessine deux petits personnages mettant tous les deux un écouteur pour que Kyoshiro et Yami puissent entendre discrètement le message crypté. Où j’ai synthétisé ma voix depuis un message écrit :

« Je m’occupe de rendre notre adversaire sourd et aveugle de nos actions. J’ai trouvé ses yeux mais j’aurai les deux. »

« Et surtout n’oubliez pas, nous devons pouvoir revenir avec le VIP sur le dos. »

Puis me lance au piratage du système à partir de la toute petite caméra qui doit forcément être reliée à un réseau afin de donner des informations à notre méchant du jour.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Agréable promenade au bord de la source. [PV : Juxty.]
» Demande d'agrément
» Formulaire d' Agrégation.
» Promenade avec minidou
» Une Promenade sous le clair de Lune [PV Evangeline + Elyane]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: U.A. - L'école des héros :: Salles d'entraînement-
Sauter vers:


bouton partenariat FTM 88x310 FTM 88x310 FTM 88x310