AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gardiennage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aurélie Laframboise

Rang Aurélie


Messages : 28
Date d'inscription : 17/06/2016

Fiche de Pouvoir
Année et Classe: 1-B
Alter: Adjustement de la Gravité
Points d'Individualités: 670

MessageSujet: Gardiennage   Sam 18 Juin - 22:37


Ayame

Il m'était très souvent arrivé de m'interroger sur le fondement même de mon existence. Non pas qu'elle me déplaisait, mais comme une bonne « humaine » que j'étais, il m'arrivait de me demander si j'avais fait le bon choix. Par contre, c'était la première fois que je me demandai si j'avais bien fait de m'inscrire à cette académie. Qu'avait-elle de si différent ? Je m'étais toujours demandé à quoi ressemblerais ma vie si je n'avais pas eu un père criminel qui m'a -inévitablement- abandonné aux bras d'une mère insignifiante. Les faits étaient là, j'avais grandi dans une famille dysfonctionnelle et je m'en étais quand même bien tiré.

Un radieux soleil était là, au milieu du ciel. Un ciel sans nuage en plus. Ses rayons réchauffaient mon visage. Je venais tout juste de me réveiller et le soleil était déjà si haut dans le ciel. Rares sont les occasions où je me réveille si tard. Il fallait avouer que le soir même, j'avais été fêté un peu mon acceptation. J'avais décidé d'aller dormir chez une ''amie'' rencontrée sur place. Elle vivait plus près de ou nous étions que là ou j'allais habiter.

Du revers d'une main mentale, j'essayai de chasser ses vilaines pensées de mon imagination un petit peu fertile. Sans perdre de temps, j'essayais d'enfiler mes habits sans réveiller l'étrangère qui dormait à côté de moi. Sans grand succès devais-je dire.

[Étrangère] – Bon matin!

Je sursautais. Et moi qui voulait m'éclipser l'air de rien, c'était raté.

[Astralia] – Heuuuu! Bon matin cupcake!

Dis-je en continuant d'enfiler mon soutiens-gorge.

[Étrangère] – Tu t’attendais pas à partir comme ça

Mon visage tourna aux rouges.

[Astralia] – C'était le plan!

Cela la fit sourire, moi qui croyait qu'elle allait être énervée.

[Étrangère] – Je ne te laisserai pas partir avec que tu me payes ce que tu me dois?

Heuuu, elle entendait quoi par là? Je devais avouer avoir un peu peur de la suite, je ne m'attendais pas à devoir payer quoique ce soit pour avoir ''juste'' crécher chez quelqu'un.

[Astralia] – Que je dois? Je te dois quoi?

[Étrangère] – Tu as dormis ici gratuitement et c'est moi qui ait payer ton repas d'hier.

AAAAAAAAAAH. Étrangement, je me sentais un peu soulagé. J'avais complètement oublié cette partie de l'histoire. Je l'avais rencontrer hier... C'était quoi déjà son nom. COMMENT je peux oublier son nom, alors qu'elle est là presque nue à côté de moi. Ayame! C'est ça. Ayame. Fiouuuuuu.

[Ayame] – J'ai un petit job pour toi. Je dois aller faire du gardiennage pour une amie de mon père. Tu va y aller à ma place et me rapporter l'argent.

Attends, elle est sérieuse?

[Astralia] - Attends, t'es sérieuse?

Elle m'embrassa sur la joue avant d'ajouter

[Ayame] – Plus que sérieuse. Voilà l'adresse.

***

Un toit rouge, des murs beiges et des fenêtres couleur translucides caractérisaient cette banale maison de l'extérieur. C'était bien là que vivaient les trois monstres que ma nouvelle ''Madame'' m'avait demandé de garder. Leur mère était une Madame de son père. Ils s'étaient rencontrés à l'académie. Son marie était décédé à la naissance de leur dernier enfant dans un accident très tragique. Aujourd'hui, elle n'est plus qu'une mère de famille faisant des du nettoyage pour des famille riche. Ça dans le but de faire vivre sa famille et ne pas mourir de faim.

[Astralia] * Il est temps*

Sans perdre une minute de plus, je m'avançai en direction de la porte. Je fermai mon poing et le levai. Au moment où j'allais cogner, celle si s'ouvrit et la madame me regarda. Elle était un peu plus grande que moi, les cheveux court et roux. Elle portait des vêtements de sport et avait un sac à la main. Elle me regarda avec les sourcils un peu plisser vers le bas, l'air en colère. Une voix loin d'être agréable sortait de sa bouche

[Madame] – Et vous êtes?

L'arrogance qu'elle avait dans la voix me donnait la seule envie de tourner les talons et de la laisser avec ses petits problèmes. Je l'aurais sans doute fait si cela n'avait pas été de mon arrangement.

[Astralia] – Je suis Astralia, une amie d'Ayame, on m'envoie garder vos enfants.

Toujours avec le même regard désagréable

[Madame] – Vous n'êtes pas censé être un homme? Astralia, c'est un nom d'homme non?

[Astralia] – Non...

Détournant le regard vers le haut et expirant un peu d'air elle me répondit :


[Madame] – Ouais, ouais, ouais. Épargnez-moi votre vie et entré, je n'ai pas que cela à faire.

MA VIE? J'avais juste dit non.

Elle me prit le bras, le serra et me força à entrer. Devant moi se trouvaient deux escaliers. L'un vers le haut de 3 marches et l'autre vers le bas de 11 marches. L'escalier vers le bas aboutissait sur une porte fermée alors que l'escalier du haut vers une sorte de salon. Un corridor et une cuisine étaient en embranchement avec le salon. Dans le corridor, il y avait 5 portes. Toutes fermés. De la cuisine, une immense porte vitrée menait à l'extérieur. Dans la cour arrière, là où les enfants étaient d'ailleurs. Elle enfila ses souliers, ouvrit la porte, me lança un dernier regard avant de partir sans dire un mot. Elle ne m'avait pas dit à quelle heure elle allait rentrer, elle ne m'avait pas posé de question... Rien... un simple regard désagréable me disant : « tiens-toi tranquille ».


[Astralia] * Elle est chiante*

Sans perdre de temps, j'allais voir les monstres que je devais surveiller. Il m'était aisé de distinguer les trois enfants au travers de cette porte vitrée. Par contre, cela serait plus sage d'aller les voir et de me présenter. Comme cela, ils vont savoir qui je suis. Lorsque j'ouvris la porte, les trois enfants se retournèrent. Un vent chaud parcourait ma nuque me réchauffant. Il faisait affreusement froid dans leur maison. Je mis un pied dehors, puis l'autre et refermais la porte derrière moi. Il était évident que nous étions beaucoup mieux à l'extérieur.

[Astralia] – Les enfants, venez ici.

Sans dire un mot, ils arrêteraient leur occupation et s'approchaient de moi. Ils étaient au nombre de trois. Deux garçons et une fille. La plus vieille devait avoir près de 12 ans. De long... très longs cheveux roux lui arrivaient aux fesses. Elle me regardait avec des yeux bleus et était vêtue d'un chandail à manche courte et de pantalon serré. Elle tenait dans sa main un couteau en plastique. Son frère devait avoir 10 ans. Cheveux roux lui aussi. Vêtu de la même façon, mais avait une épée version enfant en plastique. Le plus jeune avait 9 ans. Roux lui aussi et lui aussi était vêtu de la même façon, mais sans arme cette fois si.

[Astralia] – Bonjours, je m'appelle Astralia, je suis ici pour vous garder jusqu'au retour de votre mère. Comment vous vous appelez?

[Ichi] – Je m'appelle Ichi... Je suis l'ainé

[Ni] –
Je m'appelle Ni... Je suis le second

[San] – Je m'appelle San et je suis le cadet


Comment des gamins aussi choux pouvaient avoir une vraie peste comme mère?

***

Cela devais faire plusieurs heures que les enfants jouaient. Au fil du temps, je m'étais confortablement installée dans une chaise du jardin. Je l'avais tournée de sorte qu'il m'était possible de les voire les trois à la fois -puisque la cours était quand même petite- J'avais une main a 90 degré et l'autre sous mon coude. Ma main droite retenais ma tête et ma main gauche retenais ma main droite. Le tout était appuyer sur mes genoux. Je les regardaient avec un sourire aux lèvres. Les voir s'amuser a être des je-ne-sais-pas-trop-quoi me faisaient retomber en enfance lorsque je jouais à cela avec mon père. Plus le temps passaient, plus je me perdait dans mes pensées. Il y eu un temps ou je repensais au moment agréable que j'ai eu avec mon frère avant qu'il ne devienne un gros faignant ne voulant rien faire de sa vie. Un autre moment, je repensai à mes premiers pas dans l'académie et parfois, je me perdais dans l'incertitude de mes choix.

[Ichi] – Tu veux jouer avec nous?


Avait-elle dit avec de grand yeux globuleux

[Astralia] – Je préfèrerai vous regarder. Dite moi, à quoi vous jouez?


[Ichi] –
On est deux super-héros contre San, le vilain.


[Astralia] – Donc vous devez avoir des alters? Vous pouvez faire quoi? Dans le jeu, je veux dire!


Les gamins étaient dépourvu de vrai alter. Ils en avaient, mais ce n'était pas ceux la qui m'intéressait


[Ichi] – Je peux lancer des éclairs! Pew pew


[Ni] – Moi je manipule le fer!


[San] – Moi je te lance de puissant illusion qui te font croire que tu es une poules


L’image était plutôt amusante. Transformer les adversaires en poule serait marrant.

[Astralia] – Retourner vous amuser, le soleil va bientôt ce coucher.


[Ichi] – Et toi, qu'est-ce que tu peux faire? Tu es étudiante non? Tu dois bien savoir faire quelques choses.


[Astralia] – Moi je peux voler!


Dis-je en m'envolant à quelques mètres du sol. Je pouvais lire l'émerveillement sur leurs yeux. Et un brin de jalousie aussi.


[Astralia] –  Ichi, viens ici


Elle s’approcha aussi tôt de moi

[Astralia] – Te rappelles-tu quand j’avais promis de vous faire une surprise à toi et à tes frères ?


[Ichi] – Oui ?


[Astralia] – Et bien, je vais vous la faire maintenant. Fermes tes yeux.


Chose qu'elle fit immédiatement. Tranquillement, elle j'annulais la gravité autour d'elle et elle s'envola juste à côté de moi, les autres lâchèrent un gros Wooow. Elle ouvrit les yeux et paniqua un peu au début.


À cet instant même, leur mère rentra. C’était la fin de ma mission


Dernière édition par Aurélie Laframboise le Sam 18 Juin - 23:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Gardiennage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [mission de rang D] Un premier gardiennage... Et le dernier?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Maisons-
Sauter vers: