/!\NC-16/!\Ou comment sombrer .... (Kazekara Taruki)

 :: Musutafu :: Rue Commerçante Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
Messages : 151
Disponible en RP : Close (0/4) Rose - Baku - Kaze - Ochako
Double-compte : Nope, pas pour le moment !

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe:
Alter: Métamorphose
Lun 4 Sep - 18:54

Ou comment sombrer ....

Himiko Toga X Kazekara Taruki
La journée avait fait son adieu depuis quelque temps à présent, laissant place à une nuit fraîche et agréable. J'avais passé ma journée à observer, à chercher qui allait me servir d'attraction, me servir de pantin. J'avais passé ma journée dans mon coin, à passer inaperçu à l'égard des passants qui longeaient, se promenaient sur cette rue commerçante, ne se doutant pas un seul instant que leur vie pouvait basculer à n'importe quel moment. J'avais regardé le spectacle très amusant de leur vie. Je n'avais qu'une hâte, mettre la ville à feu et a sang et surtout à sang. L'idée même de voir les murs recouverts de ce charmant liquide rouge me donnait d'agréables frissons. Voir la peur et la mort dans cette ville ou de nombreux héros y faisaient carrière me rendaient heureuse. Mais pour l'instant, je devais rester dans mon coin, à attendre que l'on me donne le feu vert pour agir. Tout cela me rendait folle, j'avais rejoint la Ligue pour deux raisons : Stain et le fait que je pouvais être enfin moi-même. Là, j'avais surtout l'impression d'être enfermé dans mon propre corps. D'être la marionnette que je ne voulais pas. Pour ne pas perdre le contrôle de moi-même d'une façon que je ne voulais pas, je tuais quelques personnes, ma soif de sang était plus forte que le reste, elle me faisait littéralement perdre les pédales.

La fin de la journée avait enfin commencé et je salivais d'avance de ce que j'allais faire. Ôter la vie à une personne, voir son sang coulait hors de ses veines et surtout voir la peur dans ses yeux au moment ou il allait devenir ma marionnette, mon jouet. Je me baladais dans les ruelles adjacentes à la rue principale, sifflotant tout en balançant les bras comme une enfant. J'avais déjà repéré ma cible depuis un bon moment, j'attendais juste qu'il croisse à nouveau ma route. Chose faite au moment où il sortait de son immeuble. Un mari, un père de famille ? J'en avais rien à faire, il était ma proie, et rien d'autre. Il avait eu la malchance de croiser mon regard alors que les autres m'avaient totalement ignoré. Il ne pouvait pas vivre, plus maintenant, jamais. " Plic, ploc, plic ... " Je le suivais, tout en marchant doucement derrière lui. Il n'avait pas l'air de s'en faire et temps mieux. J'attendais juste qu'il soit assez enfoncé dans les profondeurs de cette ruelle pour attaquer. Sautant sur lui dès la première occasion. " Mais qui êtes-vous ? que voulez vous ! " Accrochée au dos de ma cible tel un Koala, j'avais mis ma main sur son cou. " Chuuttt, crie pas ! Cela ne sert à rien Toga-Chan va juste jouer avec toi ! " Je pouvais le sentir trembler contre mon corps. " Mmmmm la peur, oh douce peur....tu m'as l'air bien succulent mon chaton, quel goût as-tu ? " Sans le laisser de temps à une réponse, de mon autre main, j'enfonçais doucement la lame de mon couteau dans son dos, au niveau de son coeur. Un sourire sadique était en train de naitre sur mon visage et le rire d'une enfant qui venait d'avoir le plus beau des cadeaux était en train de sortir de ma bouche. Posant doucement mes pieds à terre, il s'écroulait à mes pieds, regardant le sang couler et se reprendre sur le sol.

Me penchant doucement sur lui, je lui murmurais d'une voix douce mais pleine de joie " Mon petit lapin ne bouge plus, quel dommage, mais laisse toi faire, Toga-Chan va bien s'occuper de toi ! " Je m'asseyais doucement sur son dos reprenant mon couteau, faisant passer sa lame froide sur ma joue, fermant les yeux pour profiter de cette douce odeur que je pouvais sentir. Je ne pouvais plus me contenter de le sentir, il fallait que je le goûte, que j'en connaisse son parfum. Me penchant davantage en avant, je léchais le sang qui avait coulé sur la nuque de ma victime, dont la vie ne tenait plus qu'à un fil. " AHAHAHAHAH ! " Je changeais alors d'apparence, penchant la tête en arrière, profitant de ses dernières minutes de bien-être. La sensation de prendre le corps de quelqu'un d'autre été juste une pure merveille, éveillant en moi ma douce folie tel une douce chanson que l'on me chantait à l'oreille.

Reprenant doucement mon apparence, me laissant nue à nouveau sans vêtements, je me redressais doucement, longeant le corps qui se trouvait à mes pieds, mort. Je savourais la fraîcheur du vent, son mon corps nu, couvert de sang. C'est alors que je remarquais un mouvement non loin de moi. Oh, une personne venait d'assister à tout ça, je ne pouvais pas laisser cela se faire, jamais, impossible. Un témoin, jamais Toga-chan en avait laissé et ce n'était pas sur le point de se produire. Alors que d'ordinaire, ma nudité me gênait, là, elle passait presque en dernier plan. " Viens mon tout doux, n'aie pas peur, Toga-Chan va s'occuper de toi ! "Avançant sur la pointe de pied, je me dirigeais vers une autre ruelle, connaissant ces derniers par coeur à présent, il était facile pour moi de circuler dans cette ville. Me permettant surtout de me rendre derrière la personne qui m'avait vue. Cette nuit était sur le point de m'offrir un doux cadeau et il était pour moi impossible que je le refuse. Prenant appuie sur mes pieds, je me mettais à hauteur de son oreille. " BOUHHHHHHHH " Un rire à la limite de diabolique sortait de ma bouche, me collant contre le dos du témoin. " Alors, comme cela on observe Toga-Chan, pas bien, mais alors là pas bien du tout .....
©S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 110
Disponible en RP : Not today poteto !
Double-compte : Pas pour le moment

Fiche de Pouvoir
Grade: 15
Année et Classe: 1-E
Alter: Élémentaire d'air
Lun 4 Sep - 22:06


Ou comment sombrer ....
PW Himiko Toga

La journée commença péniblement, dans la maison des Shizukan. La chambre à côté de celle de Yotaro pour être exact. Chambre d’amis qu’il occupait à ses envies. Le réveil de l’élève de Yuei avait sonné et il était déjà sur pied à faire des exercices. Les deux garçons n’avaient clairement pas la même motivation. Ce n’est qu’après la douche du garçon motivé, que Yotaro retira le cousin du feignant pour le lui balancer dans la figure. Un grognement, suivi d’un déplacement semblable aux larves se manifesta. Taruki n’avait aucune envie de se lever, sachant ce qu’il l’attendait. Contraint d’aller au lycée, il se leva, avala un petit-déjeuner et partie en suivant Yotaro.

Les deux garçons firent un bout de chemin ensemble, avant de ce quitté. Ces derniers mots portaient sur le contrôle de l’après-midi, le contrôle de philosophie. Un moment de réflexions pour certain, plutôt un moment de panique pour Taruki. L’idée de ne rien comprendre au sujet l’effrayait un peu, ce qui activait inconsciemment son alter… Et quand il s’en rendait compte, eh bah, il paniquait… Ce qui aggravait la situation. Autant de raison pour, en général, passé par la fenêtre prendre l’air. Il ne comptait plus vraiment les heures séchées et rattrapait ses notes par les autres matières. Il était loin d’être un mauvais élève, mais préférait être dehors, que dedans.

La journée se passa tranquillement, jusqu’à le fameux contrôle, stressé de base. L’aérokinésiste sentait la catastrophe venir à plein nez. Quitte à transformé la salle de classe en soufflerie, il irait s’amusait dehors. Pas de contrôle, pas de problème. Il était particulièrement fort en algorithme. C’est donc vers le parc qu’il s’orienta. Il y passa l’après-midi, attendant sa classe pour le sport. Le professeur principal, qui était également le professeur de sport lui passa un savon avant de lui faire faire des tours de terrains.

C’est de mauvaise humeur que Taruki s’envola à la sonnerie. Direction la forêt la plus proche pour se défouler. Il y passa quelques heures avant de faire une sieste, crevez de la journée. Alors qu’il se réveillait la nuit était en train de tomber et son ventre réclamait un repas. Comme à son habitude, il utilisa son alter pour rentrer plus vite. Le sport de la journée, plus l’utilisation de son alter le soir lui donna rapidement des vertiges. Effet qu’il éprouvait quand il manipulait trop son individualité.

Alors qu’il était en plein ville, sa vision commença à se brouiller et il perdait de l’altitude. Il s’arrêta finalement sur un toi. Complètement, déséquilibré, il trébucha et tomba dans la ruelle stoppant l’immeuble. De nouveau dans les airs, Taruki pu se stabiliser pour adoucir sa descente. De nouveau le pied-à-terre, il chercha une prise pour se réhabituer à la non-présence des courants aérien qui le soulevait.

Taruki voyait encore trouble et commençait à se repérer, cette sensation lui rappelait l’alter de Yotaro. Il se frotta les yeux avant de les réouvrirent sur une scène qui le fit répète le même geste. Une fille... nue ?! Taruki resta immobile devant ce spectacle. Elle était de dos, une tête blonde à moitié coiffé et une peau très blanche. Après une seconde, la jeune fille se leva, abordant le jeune garçon.
"Viens mon tout doux, n'aie pas peur, Toga-Chan va s'occuper de toi !"

C’est sur ses paroles qu’elle avait disparu, laissant apercevoir ses formes de profils au détour de la ruelle. Son corps restait comme imprimé dans la tête du jeune garçon, même s’il entrait dans un âge où ce genre de chose ne le dérangeait pas, bien au contraire. L’avoir vu à cet instant précis… au milieu d’une ruelle. Taruki détourna le regard, se demandant s’il devait lui courir après, elle était nue dans une ruelle quand même. Il pourrait aller aider en lui prêtant sur écharpe ou sa veste.

Alors qu’il réfléchissait à quelle attitude adopter, il arrêta sa réflexion… ATTEND COMMENT ? Comment et pourquoi une fille se balader à poils dans une ruelle la nuit ?! Elle disait s’appelait Togachan.. et qu’elle allait venir vers moi ? Elle était portante partie... Gweeee ?! Bon, il avait suffisamment réfléchi pour arrivée à la conclusion que la scène n’a plus aucune sens. C’est au moment de se retourner qu’il sentit deux petites mains ce hissé sur ses épaules.
"BOUHHHHHHHH"

S’en suivie un rire… particulier. Taruki, c’était raidit d’un coup, inspirant par la même occasion une grand bouffé d’air. La surprise avait activé son alter et un vent ascendant avait traversé la ruelle, emportant de nombreux sac vide et journaux. Alors que les journaux atterrissaient autour d’eux, la jeune fille s’adressa une nouvelle fois au garçon.
"Alors, comme cela on observe Toga-Chan, pas bien, mais alors là pas bien du tout ...."

C’était donc Toga, il avait mal entendu la première fois. Une jeune fille, se désignant à la troisième personne était nue et posée sur le dos de Taruki. La sensation dans son dos le fit rougir et s’avança d’un pas. Défaisant son écharpe, il la transporta avec un léger courant d’air vers cette Toga. S’imaginant qu’elle l’avait récupéré, il ôta également sa veste et fit le même tour.
- N-non non, je suis arrivé ici par hasard.. Mais pourquoi t’es tout nue ? Il t’est arrivé quoi… Ah moi c’est Taruki. Toga, c’est ça ?

L’aérokinésiste ne savait pas vraiment comment réagir. Elle était perdue ? Sa voix n’en disait rien, son rire se rapprochait plus de l’éphorie que d’un rire d’une simple blague. Ses dernières paroles ressemblaient également à un jeu… malsain ?!
- C’est bon t’es habillé ? J’me retourne hein. Faut que tu me dis ce qu'il t'est arrivé !

Il préférait avoir la personne en face pour discuter, il se retourna en même temps qu’il finissait sa phrase. Il marcha dans une petite flaque rougeâtre, mais ne regardait pas la couleur, il était trop intrigué par cette mystérieuse jeune fille. Ses yeux bleus allaient donc croiser ceux que la membre de la ligue des vilains, Himiko Toga.

Code de Joy

_________________

Dialogue: #0099FF
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 151
Disponible en RP : Close (0/4) Rose - Baku - Kaze - Ochako
Double-compte : Nope, pas pour le moment !

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe:
Alter: Métamorphose
Lun 4 Sep - 23:24

Ou comment sombrer ....

Himiko Toga X Kazekara Taruki
Cette soirée n'était pas sans surprise et j'en étais ravie. Ce genre de surprise me faisait énormément plaisir. Et dire que j'avais en tête de tuer qu'une seule personne et de rentrée directement à la Cantina comme si rien n'était. Ça serait dommage de se priver d'un petit dessert, surtout quand ce dernier était servi sur un plateau en or. J'avais eu droit à un plat de résistance des plus agréable, j'espérais qu'il l'était encore plus. Allais-je le tuer tout de suite ? Où alors m'amuser un peu avec lui. Surtout, que je pouvais sentir le coeur du jeune homme battre contre moi. J'aurais peut-être du partir en courant au moment où j'avais remarqué la présence, mais ma folie me disait de rester, que cela allait devenir intéressant. Surtout quand ce dernier activa son alter après que je m'étais collée à lui. Surpris mon petit, je l'étais tout aussi, mais un sourire naissait doucement sur mon visage. Posant doucement mon nez sur la base de sa nuque, la seule chose que je pouvais faire en étant sur la pointe des pieds. J'étais petite, très petite que l'on me prenait encore parfois pour une enfant et cela m'amusais beaucoup !

" N-non non, je suis arrivé ici par hasard.. Mais pourquoi t’es tout nue ? Il t’est arrivé quoi… Ah moi c’est Taruki. Toga, c’est ça ? " Facile, trop facile. Contente de voir qu'il n'avait pas vu le corps de l'homme auquel je venais de prendre la vie, le jeu en allait être des plus amusant. " Taruki-Kun ! " M'enroulant dans les vêtements qu'il venait de me donner, je gardais mon sourire. Je n'aimais pas trop être nue, surtout après mes transformations. " Taruki-Kun ! "Je savais qu'il fallait que je garde sur moi l'idée de ne pas copier les vêtements des personnes en qui je prenais l'apparence. Mais cela était plus fort que moi, j'en avais besoin, s'était devenu vital pour moi. " Toga-Chan ? Toga ? Oui, c'est moi ! " Je retenais le rire que j'avais en moi. Au moins, une personne dans cette ville savait comment je m'appelais, il restait plus cas me faire un nom maintenant. Mais là, j'avais envie de jouer, ayant trouvé une personne des plus intéressante à me mettre sous la dent. Sa gentillesse m'avait donné envie de lui prendre la vie sur-le-champ, mais une petite voix en moi me disait d'attendre, de patienter encore un instant.

" C’est bon t’es habitué ? J’me retourne hein. Faut que tu me dis ce qu'il t'est arrivé " Je le regardais se tourner vers moi plantant ainsi ses yeux bleus dans les miens qui étaient d'un jaune qu'on pouvait voir dans le noir. Je penchais légèrement la tête sur le côté pour l'observer et fermais les yeux quelques instants, sentant l'odeur de sang toujours présente autour de nous. Cette odeur me faisait littéralement devenir folle, devenir accro. Rouvrant doucement les paupières, j’avançais vers lui tout en tendant ma main droite, m'approchant de lui pour lui touché la joue. " Que m'est-il arrivé ? Hummm, je me le demande ! " Je faisais un énorme sourire sur le visage, dévoilant ainsi mes canines pointues que j'avais. En m'approchant, je lui avais aussi permis de voir de plus près, mon visage, ce dernier couvert de sang, mais il l'avait sûrement déjà remarqué. " Mmmm, je pense que je ne peux pas te le dire, c'est un secret ! " Du bout des doigts, je lui caressais la joue, répandant le sang que j'avais sur la main sur sa douce joue devenue froide avec la soirée. Je m'approchais davantage de lui, montant sur la pointe des pieds pour chuchoter " Si je te le dis c'est n'est plus un secret Taruki-Kun ! " Léchant d'un coup sa joue, pour récupérer le sang qui si trouvait, ne me transformant pas, voulant rester Toga-Chan encore un moment, n'activant pas mon alter pour cela. " Si tu le découvres, je devrais te tuer et Toga-Chan n'en a pas encore envie pour le moment.... Non, non, non pas tout de suite....Peut-être plus tard ....OWI plus tard ! " Je me décollais de lui doucement, lui laissant le temps de réfléchir à ce que je venais de dire, tout en rigolant.

Soudain, profitant du moment de surprise et surtout de l'incompréhension du jeune homme, je le plaquais à terre, me retrouvant à califourchon sur lui " Taruki-Kun ! N'aurait pas dû se trouver là, pas dans cette ruelle, c'est Toga-Chan qui le dit ! " Montrant le couteau que je tenais de son autre main, couteau que je n'avais pas lâché depuis qu'elle l'avait récupéré sur l'autre type, qui se trouvait non loin d'eux et qu'on pouvait voir de là ou ils se trouvaient. " Mmmm cette soirée est très amusante, je m'amuseuhhhhhh ! " Passant doucement ma lame contre sa gorge, sans pour autant le couper, je penchais de nouveau la tête sur le côté " Que vais-je bien faire de toi ? Chuuuutttt ne bouge pas, tout doux !!! " Je m'en léchais les lèvres, excitée au plus haut point.
©S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 110
Disponible en RP : Not today poteto !
Double-compte : Pas pour le moment

Fiche de Pouvoir
Grade: 15
Année et Classe: 1-E
Alter: Élémentaire d'air
Mar 5 Sep - 2:09


Ou comment sombrer ....
PW Himiko Toga

Ses yeux jaunes ressortaient de l’ombre qui était sur elle. Dos à la ruelle, les lampadaires créaient un contraste qui l’empêchait de voir ses traits. Elle resta un instant face à lui, il eut l’impression d’être jugé. Tel un chat dans l’obscurité, ne laissant que ses yeux apparaître et vous fixez. Elle s’était enroulée rapidement dans ses vêtements, légèrement frileux, l’aérokinésiste avait l’habitude de bien s’habiller. Principalement pour éviter les coups de froid lorsqu’il utilisait son alter. Ses bras, pas réellement musclés, étaient à nue et la soirée lui faisait ressentir la fraîcheur de la ruelle.

Toga ne semblait pas avoir ce problème, Taruki attendait une réponse, presque angoissé. Elle bougea finalement, s’approchant de lui à pas léger, avait-elle finalement froid ?
"Que m'est-il arrivé ? Hummm, je me le demande !"

Son bras tendu vers Taruki, ce dernier avait commencer à lever sa main, mais n’agis pas. Trop intriguer par la jeune fille, le visage parut alors en clair. Une frange blonde pendait sur son visage d’ange maculé de sang. Des joues roses et un large sourire avec en prime de fine et long canines. Taruki fit un pas en arrière. « Plock». Cette fois-ci, ce son l’attira beaucoup plus, comme s’il devait regarder à ce moment. Le visage de Toga beignait dans le sang, pourtant rien n’indiquait qu’elle était blessée.

Alors que Taruki voulut jeter un œil à ses pieds, la main de Toga se rapprochait, il leva la main pour l’arrêter, mais ses doigts touchèrent le jeune garçon avant. Des doigts fins, humides… et chaud. Sa main caressait le visage du jeune garçon. Elle jouait avec lui.
"Mmmm, je pense que je ne peux pas te le dire, c'est un secret ! Si je te le dis c'est n'est plus un secret Taruki-Kun !"

Taruki allait la saisir par les bras pour mettre fin au jeu de Toga. D’où venait se sang et pourquoi elle en avait sur elle, les questions défilaient. Ce avec quoi elle caressait le visage était du sang… Son regard plongé dans le siens, elle se rapprocha, leurs têtes de plus en plus proches, elle finie par dérivait son attention sur sa joue. Après un autre pas plus léger, Taruki sentit une petite léchouille sur le sang qu’elle avait elle-même déposé. Un frisson le parcourra et une bourrasque emporta les journaux des alentours.
"Si tu le découvres, je devrais te tuer et Toga-Chan n'en a pas encore envie pour le moment.... Non, non, non pas tout de suite....Peut-être plus tard ....OWI plus tard !"

Les bourrasques repris de plus belles. Taruki compris, Toga était loin d’être une gentille fille et innocente. Psychopathe, meurtrière, impulsive, sadique, sanguinaire… Beaucoup de termes pourraient caractériser les personnes comme elle. L’aérokinésiste ne portait pas les bandits dans son cœur, au contraire. Seulement, elle l’intriguait. Elle semblait jeune, qu’est-ce qui la pousse à agir ainsi ? Étonnamment, Taruki avait réagi calmement, il se demandait les véritables intentions de la jeune fille.

Cette réflexion lui valu d’être projeté au sol. « Plouf ». Sa tête frappa se cogna légèrement contre le sol, ses cheveux beignaient dans le sang. Relevant la tête péniblement, il voyait Toga assise sur lui, sentant ses petites jambes lui serrer le bassin. Tous sont bas du corps était nue, la veste tombait assez bas pour cacher son bassin. Son corps était chaud et celui de Taruki y répondait.
"Taruki-Kun ! N'aurait pas dû se trouver là, pas dans cette ruelle, c'est Toga-Chan qui le dit ! Mmmm cette soirée est très amusante, je m'amuseuhhhhhh ! Que vais-je bien faire de toi ? Chuuuutttt ne bouge pas, tout doux !!!"

La jeune fille était désormais penché sur lui, s’appuyant sur son torse, faisant jouer une lame sous le cou du garçon. Il leva ses mains pour les voir, elles étaient trempées par le sang et son bras en général dégoulinait. Ignorant la lame il tourna légèrement la tête en arrière, apercevant le cadavre de la victime précédant de Toga.
-Je suppose que c’est toi qu’il la tuer. Tu l’as surpris comme avec moi ?

Elle le fixait le regard penché, rien ne bougeait autour d’eux. Le calme plat, presque reposant. Malgré le danger l’atler de Taruki restait calme, cela l’étonnait à moitié. La seule fois où il avait été en danger de mort, son alter s'était tu avant de se déchainer, entrainant la perte de connaissant suite à une manifestation trop violant de son alter. Son souffle était calme, produisant de léger nuage de vapeur. La froideur de la nuit ne semblait pas les atteindres. Le sang coulant vers le sol était absorbé par le T-shirt de Taruki. Il laissa retomber ses bras le long du corps, frôlant la jambe gauche de Toga. Il ne pourrait pas se défendre avec un couteau sous la gorge. Du moins, il n’en prendrait pas le risque. Un sourire se formait sur les joues, encore ensanglanter du jeune garçon.
- Eh oui, c’est une belle soirée, j’vois les étoiles d’ici et j’ai une belle vue en général. Mais je préfère l’extérieur de la ville, les étoiles y sont plus clair. Ca doit être la ville qui les ternie ici… Dis-moi, que cherche tu ? Un but ?

Taruki avait quitté les étoiles des yeux pour les plonger à nouveau dans ceux de Toga. La tuerait-il ? À quel moment, quand elle se serait ennuyée ? Quand il attaquerait le sujet sensible ? Y avait-il un sujet sensible ? Il n’avait pas l’impression qu’il la tuerait sens prévenir et si c’était le cas, sa mort aura été rapide. De son autre main, Tarak jouait avec le sang, testant sa texture, elle en avait goûté… quelle goût cela avait ?

Code de Joy

_________________

Dialogue: #0099FF
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 151
Disponible en RP : Close (0/4) Rose - Baku - Kaze - Ochako
Double-compte : Nope, pas pour le moment !

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe:
Alter: Métamorphose
Mar 5 Sep - 15:55

Ou comment sombrer ....

Himiko Toga X Kazekara Taruki
C'était fascinant de voir comment le corps humain pouvait réagir des fois. Alors que la nuit avait pris doucement ses quartiers, emmenant avec elle de la fraîcheur, je ne pouvais pas dire que j'avais froid, surtout que je me trouvais à moité nue sur quelqu'un. Mais là, en cette douce nuit, je pouvais sentir le corps de celui qui était en dessous de moi réagir au mien et cela me faisait d'immense frissons dans tout le corps. C'était amusant de voir que malgré ce qu'il était en train de se passer, le corps humain ne réagissait pas toujours comme on le voulait.

" Je suppose que c’est toi qu’il la tuer. Tu l’as surpris comme avec moi ? " Nous étions sur une flaquer de sang, cette dernière était en train de peindre mes jambes d'une jolie couleur carmin, d'une couleur que j'appréciais à sa juste valeur, je pouvais sentir le liquide encore un peux chaud se coller à ma peau. Un pur délice. Tournant doucement la tête, sans pour autant lâcher ma proie, j'admirais mon œuvre qui était étalée à terre. Un petit rire s'échappait à nouveau de ma bouche. " Je te laisse deviner mon grand, mais je crois que tu as déjà la réponse ! " Replongeant mes yeux jaunes dans les siens bleus, je ne comprenais pas trop pourquoi il réagissait ainsi. " Toga-Chan se devait de le tuer, il n'était pas important à ces yeux, ni a ceux du monde.....mais personne peut comprendre ! PERSONNE ! " Nos voix étaient en train de briser un silence presque harmonieux. Gardant le couteau qu'elle tenait contre sa gorge, elle venait à nouveau lui caresser la joue " Taruki-Kun ! " Ce dernier était d'un calme olympien, ce qui m'étonnait plus que rien, ce qui me donnait envie de pleurer tellement je n'étais pas contente. " As-tu peur de la mort ? Taruki-Kun ! " Je sentais ses doigts glisser le long de ma cuisse gauche en une douce et lente caresse. Était-il déjà en train de se rendre, d'abandonner alors que je venais tout juste de commencer ? Ah non, je ne pouvais pas faire cela, impossible, pas moyen. Je ne voulais pas d'un jeu aussi ennuyant, je voulais m'amuser un peu avec lui, mais pas de cette façon, nullement de cette façon.

C'est alors qu'un sourire apparu sur son visage, me figeant quelques instants. " Eh oui, c’est une belle soirée, j’vois les étoiles d’ici et j’ai une belle vue en général. Mais je préfère l’extérieur de la ville, les étoiles y sont plus clair. Ca doit être la ville qui les ternie ici… Dis-moi, que cherche tu ? Un but ? " QUOIIIII ? Il était en train de me faire quoi là ? Il me parlait de cette ville et des étoiles dans le ciel alors que j'allais bientôt lui prendre la vie, de l'arracher à ce monde. Il avait l'air paisible au moment ou ses yeux rencontrer à nouveau les miens et je sentais mon sang ne faire qu'un tour " Pourquoi ? pourQUOI ? POURQUOI ?????? " Je tapais avec ma main libre sur son torse, ne comprenant plus ce qu'il était en train de se passer. J'en devenais folle, hystérique, perdant à nouveau le contrôle de moi-meme. " Non , cela ne se peut, pas possible, pas moyen ! Togan-Chan ne peut pas le laisser faire cela ! JAMAIS ! " Je fermais les yeux quelques instants après l'avoir vu jouer avec le sang, ce qui me donnait une envie folle d'y plonger.

Soudain, je me penchais vers lui, mon nez touchait les siens alors que je faisais glisser doucement la lame de mon couteau vers sa joue. " Dommage, quel Dommage, pas juste ! " Je glissais mon nez le long du sien, rouvrant les yeux . " Pourquoi une personne comme toi , doive me servir de jouet, POURQUOI ! Quel gâchis, owi gâchis ! " En temps normal, mes victimes me suppliaient que je les tue sans que je joue avec . Me demandaient d'arrêter de leur faire mal. Et j'adorais la sensation qui me parcourait le corps dans ces moments-là. Une sensation tellement intense que j'en redemandais à chaque fois, encore plus. Et lui me parlait des étoiles, comme si sa vie n'était pas en jeu, comme si je ne me tenais pas sur lui à moitié nue, un couteau à la main.  
©S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 110
Disponible en RP : Not today poteto !
Double-compte : Pas pour le moment

Fiche de Pouvoir
Grade: 15
Année et Classe: 1-E
Alter: Élémentaire d'air
Mar 5 Sep - 22:10


Ou comment sombrer ....
PW Himiko Toga

La jeune fille « s’expliqua », pour le cadavre à quelques mètres d’eux. Il n’était pas important à ses yeux ? Taruki l’était-il ? Tant qu’il respirait, apparemment. Toga-chan était donc une éternelle incomprise. Ses paroles ressemblaient à celle de l’aérokinésiste, confronter à Yotaro. Il le réprimandait d’utiliser trop librement son alter. Manipuler le vent… ça n’était pas possible qu’il ne l’utilise pas. C’était un point d’honneur que Taruki c’était mis, il utiliserait son alter librement, toujours.
"As-tu peur de la mort ? Taruki-Kun !"

La mort hein… Il avait bien cru qu’elle l’avait emporté une fois. En réalité, il était juste inconscient à ce moment, alors que son alter se déchaînent. Il avait eu l’impression de flotter dans le vide. Du coup Taruki avait eu l’impression de l’avoir vécu, sans la connaître. Ce qui le désensibilisait d’un côté, il comptait également sur son individualité capricieuse pour lui donner un coup de main.

Malgré ça, il était face, ou plutôt sous la jeune assassine. Seul, il était vulnérable à son contact. S’il avait répondu à sa question, il aurait dit oui. Le fait de ne plus revoir certaines personnes et de ne plus ressentir la sensation qu’il avait quand il utilisait son alter le lui déplaisait, il avait déjà perdu ce qu’il aimait, il ne tenait pas à revivre l’expérience. Voir cet étrange moment prendre fin aussi… Il ne comptait pas mourir. Il rejoindrait ses parents plus tard, il avait encore quelque chose à faire, cela concernait leur mort d’ailleurs.

Toga s’excita sur lui après sa réponse, l’assénant de petits coups, elle souhaitait le voir paniquer ? Lui-même pensait qu’il devrait avoir peur de la situation, mais d’autre sentiments l’empêchaient de céder à la panique. L’interrogation en faisait partie, il était trop curieux de savoir les réactions imprévisibles de Toga.

En parlant d’action imprévisible, la jeune fille s’allongea sur lui suite à sa crise. Tout son corps était au contact du sien, ressentant son corps chaud sur son torse, il retenu sa respiration avec l’action. Le coteau longea sa gorge, pour venir caresser sa joue encore ensanglantée. Son visage face au sien, elle avait les yeux fermés. Ce qui inquiéta Taruki, il aurait préféré que ce couteau s’éloigne de son visage, surtout si elle n’était pas attentive à son petit jeu. Le jeune garçon pu contempler les lèvres rougies par le sang effacé, avant d’être aveuglé pas sa méchée blonde. Son nez toucha le sien, remontant sa ligne, la mèche dépassa les yeux de Taruki, qui relâchait son souffle petit à petit. Elle réouvrit les siens, il s’intaillait remplaçant la vue du ciel.
"Dommage, quel Dommage, pas juste ! Pourquoi une personne comme toi , doive me servir de jouet, POURQUOI ! Quel gâchis, owi gâchis !"

Taruki était son jouet hein. L’aérokinésiste était libre. Tel son alter il était impossible à enfermer entièrement. Sa passivité était une faiblesse, seulement, il aimait se laissait porter vers des courants bien étranges. Excitant ou le menant nulle part, il prenait plaisir à les suivre. Cette rencontre était un courant où il s’était laissé porter depuis quelques minutes déjà. Il en était arrivé au sol, beignant dans une flaque de sang, une fille nue sur lui. Ah et un couteau sur le visage, sans ce petit intrus, la scène aurait été bien plus agréable.
- Une personne comme moi ? Il eut un sourire suivi d’un petit rire. Un jouet hein, c’est comme ça que tu me vois ? Dans ce cas-là, que fait une petite fille avec un couteau ?

Son bras gauche suivit les courbes de Toga-chan jusqu’à son coude. Là, il étala lentement sa paume devant son bras, le levant petit à petit. La lame se décollait de son visage, pendant que ses yeux étaient face à ceux de la jeune assassine. Remontant son bras, il passa la tranche du bras de Toga entre son index et son majeur. Sa paume venait suivre le geste jusqu’à ce qu’il atteigne la main qui tenait le couteau. Son bras était tendu et celui de Toga était fléchi vers le ciel. Les doigts de Taruki entouraient le couteau, se mêlant au doigt de Toga. La scène avait été accompagné de goutte de sang, tombant du bras du jeune garçon.
- Désoler Toga-chan… mais je ne compte pas compter parmi tes victimes ce soir. Ou en tout cas, mourir ne fait pas partie de mes plans.

Taruki voulut se relever, mais avec le corps de la jeune fille cela lui compliquait la tâche. Seule sa tête se décolla du sol, collant presque les lèvres de Toga. Ses cheveux gouttaient dans le sang. Il avait récupéré un peu de force, mais n’utilisa pas son alter dans sa tentative.

Code de Joy

_________________

Dialogue: #0099FF
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 151
Disponible en RP : Close (0/4) Rose - Baku - Kaze - Ochako
Double-compte : Nope, pas pour le moment !

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe:
Alter: Métamorphose
Mar 5 Sep - 23:46

Ou comment sombrer ....

Himiko Toga X Kazekara Taruki
Allongée ainsi sur lui, la veste qu'il lui avait donnée était remontée en peu un niveau de sa taille, mais je m'en foutais un peu, qui aurait bien pu venir dans cette ruelle sombre et humide, qui oserait s'aventurer dans un endroit pareil, sachant que le mal ne dort jamais. Et si jamais une personne osée venir ici et maintenant, je pense qu'il pourrait très mal interpréter la scène. Une jeune femme portant une simple écharpe et une veste, à moitié nue, allongée sur un jeune homme. Cette pensée me donna quelques idées, mais le plus important était l'homme en dessous de moi. Ce dernier n'avait pas l'air d'avoir peur, je ne pouvais sentir son corps tremblait contre le mien. Je ne voyais non plus la peur dans ses yeux alors que je lui parlais de la mort, de sa propre mort. J'étais troublée et cela n'était plus arrivé depuis fort longtemps, que je ne me souvenais même plus de quand cela avait été possible. Il était tellement rare que mes victimes réagissent comme lui que je ne savais pas vraiment quoi faire face à ce genre de situation.

Je pouvais sentir nos souffles se mélanger tellement j'étais proche de lui. Nez contre nez, mon couteau sur sa joue, j'avais envie de goûter à la douceur de son sang, de me laisser envahir par toutes les sensations que cela pouvait me procurer. Mais la situation actuelle m'en procurer d'autres et elles étaient des plus intéressantes. Vivant un instant presque inédit dans ma courte vie, je n'avais qu'une hâte, voir les réactions du jeune homme, voir ce qu'il allait faire et dire à chacun de mes actes. La curiosité venait de prendre le dessus. " Une personne comme moi ? " Il était en train de rire, jamais mes victimes ne s'étaient mises à rire devant moi ! Avais-je trop longtemps joué avec lui, n'avais-je pas trouvé le bon moment pour lui ôter la vie ? " Un jouet hein, c’est comme ça que tu me vois ? Dans ce cas-là, que fait une petite fille avec un couteau ? " C'était alors à moi de partir dans un rire, mais pas des plus sympathiques, il pouvait très bien en glacer plus d'un ! " Une petite fille ? MOI ? Une petite fille ? " Dévoilant mes canines à nouveau, je n'avais qu'une envie, le morde pour lui faire retirer ce qu'il venait de dire. Je n'étais plus une petite fille innocente et cela, depuis longtemps.

C'est alors que son bras gauche s'était mis à suivre les courbes de mon corps " UHHHHH comment ose-tu faire cela à Toga-Chan ! " Il était en train d'essayer d'enlever mon couteau de sa joue, baissant lentement la tête pour voir son geste, je le voyais prendre la main qui tenait le couteau avec ses doigts, les mêlant aux miens. Des yeux, je ne quittais pas nos doigts entrelacé, digne des plus belles romances que l'on pouvait voir à la télévision, sauf que ce n'était pas le cas, pas du tout même. Ce geste était juste un moyen de se protéger d'une personne qui tenait une arme qui pouvait faire mal. Je n'avais jamais eu la chance de me conforter à des héros pour le moment, donc je n'avais encore jamais eu de résistance de la part de quelqu'un. Généralement, mes victimes étaient toujours terrorisées parce que je leur faisais, la ce n'était pas le cas.

" Désoler Toga-chan… mais je ne compte pas compter parmi tes victimes ce soir. Ou en tout cas, mourir ne fait pas partie de mes plans." Je sentais à présent son souffle contre mes lèvres. Il avait avancé la tête pour l'avancer près de la mienne. Un sourire sadique apparaissait alors sur mon visage. " Taruki-Kun ! Taruki-Kun " La folie était en train de prendre le dessus sur tout ce qu'elle faisait. Passant le bout de sa langue pour toucher le bout de ses lèvres, elle se redressait ensuite d'un coup, penchant la tête à nouveau sur le côté. " Un gâchis, de tuer une personne comme toi ! Mmmmm dommage, Toga-Chan trouvait le jeu bien amusant ! " Remontant sa main libre sur le visage du jeune homme, caressant sa lèvre du bout des doigts. " Taruki-Kun ! Tu intrigues Toga-Chan, mais est-ce une bonne chose ? Hummm je ne le sais pas.... Soit oui, soit non ! " Continuant de glisser ses doigts sur les lèvres de Taruki-Kun, elle le fixer des yeux. " Que vais-je faire de toi, petit Taruki-Kun ? Tout cela ne peut que dépendre de toi ! " Cette situation était des plus intéressantes, mais vraiment intéressante. Jamais, je n'avais eu l'idée de donner le choix à ma proie, jamais. Mais il serait dommage d'ôter la vie à une personne qui m'intéressait au plus haut point à présent. Passant ma langue sur mes lèvres, je regardais mon regard dans le sien en l'attente de cette réponse. Jouant avec les doigts qui tenaient les miens. Oh oui, cela était fort intéressant.
©S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 110
Disponible en RP : Not today poteto !
Double-compte : Pas pour le moment

Fiche de Pouvoir
Grade: 15
Année et Classe: 1-E
Alter: Élémentaire d'air
Mer 6 Sep - 15:03


Ou comment sombrer ....
PW Himiko Toga

Une situation tendue, une posture tendancieuse, c’est finalement la jeune fille qui débloqua la tension entre eux. Leur visage était si proche, qu’un baiser aurait pu s’en suivre. Trop classique pour l’une, trop étrange pour l’autre, Toga agis fidèle à elle-même. Effleurant rapidement les lèvres de Taruki avec sa langue, elle se releva pour s’asseoir de nouveau sur lui. Ce petit jeu amusa l’aéromancien, il avait été pris dans les jeux et les délires de celle qui était sur lui.
"Un gâchis, de tuer une personne comme toi ! Mmmmm dommage, Toga-Chan trouvait le jeu bien amusant !"

Assis sur son bassin, Taruki pouvait de nouveau bouger. L’index de Toga jouait avec les lèvres du garçon qui se relevait pour être face à elle. S’aidant de son bras droit pour se redresser, il était mi-assis, ne pouvant pas se mettre droite parfaitement. Ou en tout cas, pas sens arrivé dans une position délicate. Taruki s’arrêta donc de se relever au niveau de la poitrine de la jeune fille, ne pouvant pas aller plus haut sans s’y coller. Continuant de jouer avec ses lèvres, elle n’était pas la seule à trouver ce jeu amusant. Le jeune garçon ne comptait pas simplement se lever et partir, une idée commençait à se former dans son esprit.
"Taruki-Kun ! Tu intrigues Toga-Chan, mais est-ce une bonne chose ? Hummm je ne le sais pas.... Soit oui, soit non ! Que vais-je faire de toi, petit Taruki-Kun ?"

Elle avait perdu de son assurance démoniaques pour laisser transparaître son indécision à l’égard de Taruki. Ses doigts toujours mêlées au sien, il se redressa sur les fesses. Toga bascula en arrière pendant une seconde, avant qu’une main ensanglantée vienne la soutenir dans le bas du dos. L’aéromancien commençait à faire lever une brise. Les ombres du passant traversant l’embouchure de la ruelle. Ils ne resteraient pas ici toute la nuit… Même si l’idée plu à Taruki, il existait des endroits plus confortable qu’un sol ensanglanté.

Alors qu’un vent puissant commençait à les entourer, soutenant même Toga qui était un peu incliné. Taruki enleva sa main du dos de la jeune fille pour contempler l’état de ses vêtements. Son T-shirt avait absorbé le sang au sol et l’avait coloré. La partie ensanglantée lui collait au corps. Alors que le courant invoqué commençait à les lever, Taruki répondit à sa question avec un sourire en coin.
- A toi de choisir Toga-chan. Par contre moi, je vais pas te laisser là.. Une fille à moitié nue dans les ruelles sombre de la ville ! T’imagines ? Au moindre passant… tu risquerais de le tuer ahah.

Taruki était désormais à deux mètres du sol, sa main toujours dans celle de Toga. Elle avait raffermi sa prise à son envol. La jeune fille était également en l’air, mais à mi-distance entre le sol et Taruki qui avait le sourie, la scène l'amusait et il se sentait à l'aise. Ca n’était pas le genre du garçon de faire s’envoler les jeunes filles, mais il ne prendrait en compte la réponse de Toga que si elle était positive. Pour une fois, qu’il était en « bonne ? » compagnie, il n’allait pas la laisser derrière.
- As-tu déjà volé ? Je ne me suis jamais déplacé avec mon alter avec quelqu’un, mais j’ai le sentiment qu’avec toi, Toga-chan ça irait.

Encore fallait-il qu’elle ne se débatte pas, c’était pour cette raison qu’il lui avait posé la question. Sinon elle semblait légère et Taruki avait assez d’adrénaline pour utiliser son alter. Il connaissait déjà l’endroit où il l’amènerait.

Pendant que Toga répondait, Taruki continuait de s’élever avec confiance, entrainant avec lui l’assassine. Une fois à quelques mètres, il fit pivota Toga pour se retrouver derrière elle, leurs mains sur le ventre de la jeune fille. La seconde de l’aéromancien arriva par-dessus, ceinturant ainsi sa protéger. Les courants qui les avaient soulevés s’étaient arrêtés et les avaient enveloppés dans une sphère aérienne.

La sphère comportant l’étrange duo s’éleva au-delà des immeubles avant de s’arrêter. Après une mise en garde de Taruki, la sphère se dissipa et leurs corps furent porter par des courants bien plus puissants. Taruki était dans son élément, profitant de ce moment agréable, le vent séchait le sang dans ses cheveux et sur son dos. Les courants étaient froids sur sa peau, mais le contact avec la jeune fille le réchauffait.

Ils se dirigèrent à l’extérieur de la ville, sa destination était aux abords de cette dernière. Plus il s’éloignait de la ville, plus les étoiles paraissaient claires. Taruki fit basculer leurs deux corps vers le haut. La jeune fille pouvait admirer à son tour les étoiles. Il ne put lui dire de mot à cause des vents. Il entendait Toga et voyait qu’elle parlait.. ou criait, mais n’arrivait à comprendre ce qu’elle disait. La balade touchait à son terme, il pouvait déjà apercevoir la résidence de la famille Kazekara et plus particulièrement le balcon de sa chambre.
Code de Joy

_________________

Dialogue: #0099FF
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 151
Disponible en RP : Close (0/4) Rose - Baku - Kaze - Ochako
Double-compte : Nope, pas pour le moment !

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe:
Alter: Métamorphose
Mer 6 Sep - 23:52

Ou comment sombrer ....

Himiko Toga X Kazekara Taruki
La suite s'était passée très vite, sans que je ne comprenne ce qui était en train de se passer. " A toi de choisir Toga-chan. Par contre moi, je vais pas te laisser là.. Une fille à moitié nue dans les ruelles sombre de la ville ! T’imagines ? Au moindre passant… tu risquerais de le tuer ahah. " Un petit rire sortait de ma bouche. " Tuer Toga-Chan, celui qui aura cette lourde mission Taruki-Kun, risque de mourir avant qu'il finisse ce qu'il doit faire ! " ET j'avais hâte de rencontrer ce genre de personne, de voir le héros ou le méchant qui allait devoir me tuer. Mon alter ne faisais pas vraiment de moi une combattante excellente, mais je me débrouillais au corps-à-corps. Avec le temps, j'avais su améliorer mes méthodes, mes techniques. Juste que là, je n'avais pas mon équipement avec moi, vu que j'étais sortie pour passer le temps, pour m'amuser un peu, et non pour une mission. C'est alors que je remarquais qu'on était plus sur la terre fermer, que l'on touchait plus le sol. Je ne pouvais plus sentir le sang devenir visqueux sur les jambes. " Quoi ? Comment ? ! " Je regardais autour de nous avant de comprendre qu'il s'agissait de l'alter du jeune homme. Tournant à nouveau la tête vers lui, je remarquais qu'il tenait toujours ma main qui avait le couteau, empêchant mes jambes de toucher le sol.

Je penchais la tête à nouveau, gardant un sourire amuser sur le visage " Intéressant, intéressant ! Toga-Chan à peut-être bien fait de te laisser la vie sauve petit Taruki-Kun ! Maintenant tu as éveiller la curiosité de Toga-Chan, hâte de voir ce qui tu vas faire ! " Je devenais impatiente. J'avais beau être une méchante, une assassine, je n'en rester pas moi curieuse. Hâte de découvrir de nouvelles choses. Ce monde était de plus en plus intéressant, et cela me confortais dans l'idée que j'avais de le sauver. " As-tu déjà volé ? Je ne me suis jamais déplacé avec mon alter avec quelqu’un, mais j’ai le sentiment qu’avec toi, Toga-chan ça irait. " Plongeant à nouveau mes yeux jaunes dans les bleus du jeune homme, je ne lui répondais que par un sourire. Me retrouvant d'un coup à nouveau contre son corps, ressentant à nouveau la chaleur de ce dernier sur le mien. Ses mains étaient posées sur mon ventre pendant que ce dernier était en train de survoler la ville. Dans une sorte de bulle. Grimaçant, je le laissais faire, sachant que j'allais lui poser plusieurs questions. La curiosité mon ronger, me donner soif.

Ses pieds touchant à nouveau la terre ferme quelques minutes après, je restais quelques instants dans les bras du jeune homme, caressant ses mains qui étaient posées sur mon ventre avec mes doigts. J'étais en pleine réflexion, un plein questionnement. Je me mordais ma lèvre, enfonçant mes canines dans ma chaire, faisant coule doucement le sang sur mon menton. Il attendait que je parle, que je fasse quelque chose. Me retirant de cet étau agréable et chaud qu'était son corps, je me mettais face à lui, une lueur d'excitation brillait dans mes yeux. " Taruki-Kun , amène une jeune femme chez lui lors de leur premier rendez-vous ! Pas bien, pas bien ! " Je m'approchais à nouveau de lui. " Toga-chan trouve que Taruki-Kun est un peu trop aventureux d'emmener Toga-chan chez lui ! Sais-tu seulement ce que Toga-Chan à dans la tête à cet instant....TU n'aimerais pas le savoir ! OH NON, croit moi, tu n'aimerais pas ! " Touchant son torse avec mes mains, je me levais sur la pointe des pieds pour me mettre à son niveau " Mmmmm Taruki-Kun sait tu seulement dans quel jeu tu viens de t'embarquer ! " Mes lèvres étaient cas quelques millimètres des siennes, pouvant sentir son souffle se mélanger avec le sien. Les frôlant doucement, je redescendais à mon niveau en disant. " Mais là ! Toga-Chan commence à avoir froid, ne portant que la veste et l'écharpe de Taruki-Kun ! " Un grand sourire s'affichait sur mes joues. " Dois-je rappeler à Taruki-Kun que Toga-Chan est nue sous ses vêtements ! " Un regard plein de malices, était en train de le fixer.
©S a n i e


HJ: Je m'excuse d'avance s'il y a des fautes, mais bon patron plante sur mon pc
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 110
Disponible en RP : Not today poteto !
Double-compte : Pas pour le moment

Fiche de Pouvoir
Grade: 15
Année et Classe: 1-E
Alter: Élémentaire d'air
Jeu 7 Sep - 2:28


Ou comment sombrer ....
PW Himiko Toga

Taruki atterrie avec Toga-chan sur le balcon de sa chambre. Ils restèrent quelques secondes immobiles, appréciant la compagnie de leur partenaire. Le jeune garçon était complément déséquilibré et était bien contant d’avoir la jeune fille dans ses bras. Il posa même sa joue contre ses cheveux blonds. Attendant que son équilibre dut à son alter se calme, il sentait les caresses des doigts fins de Toga sur les siens, il y répondait évidemment par des caresses ou en entremêlant ses doigts au siens. Elle lui était de dos et brisa le silence de cette douce nuit.
"Taruki-Kun , amène une jeune femme chez lui lors de leur premier rendez-vous ! Pas bien, pas bien ! Toga-chan trouve que Taruki-Kun est un peu trop aventureux d'emmener Toga-chan chez lui ! Sais-tu seulement ce que Toga-Chan à dans la tête à cet instant....TU n'aimerais pas le savoir ! OH NON, croit moi, tu n'aimerais pas !"

La jeune fille, c’était retourner pour faire face à Taruki. Elle avait raison, il n’était pas quelqu’un d’audacieux, ou en tout cas pas à ce point. Mais cette fille… elle l’avait tellement excité, qu’il ne posait pas la laissée partir comme si de rien n’était. Cette remarque amusa également Taruki, car elle parlait comme si elle était contre cette situation, mais ses doigts, et même son corps disait le contraire.

Une légère larme de sang coulait sur son menton depuis ses lèvres. La question du goût de se liquider reparue avec cette vison. Une goutte ne demandant qu’à être relevé. Alors que ses pensées devenaient floues, Toga partageait les siens. Mais il n’était pas d’accord avec elle, il voulait savoir. Comment étaient orientés ses pensers, son but était plus sadique ou perfide… ou un subtil mélange des deux ? Toga s’éleva sur la pointe des pieds, s’appuyant sur le torse de Taruki ses lèvres étaient de nouveau proches des siens. Ses yeux jaunes brûlaient de désire.
"Mmmmm Taruki-Kun sait tu seulement dans quel jeu tu viens de t'embarquer !"

Les lèvres de Toga-chan frôlèrent celle de Taruki, dont les yeux étaient embrumés par la passion, ou alors l’utilisation de son alter. Tout son corps était tendu et ne désirait qu’une seule chose, celui de Toga. Il l’avait rencontré alors qu’il était à bout de forces, il s’était offert à elle sur un plateau d’argent, elle aurait pu l'égorger, désormais, c'est elle qui est sur un plateau d'or ! Bien décidé, à saisir ses lèvres, il se mordit la sienne en la voyant redescendre et s’entourer avec les bras montrant qu’elle avait froid.
"Mais là ! Toga-Chan commence à avoir froid, ne portant que la veste et l'écharpe de Taruki-Kun ! Dois-je rappeler à Taruki-Kun que Toga-Chan est nue sous ses vêtements !"

Son sourire attira le sien, étonnamment, il avait zappé ce détail. Le même détail qui impliquait qu’il l’avait rencontré il y a à peine deux heure, nue, un cadavre à côté d'elle. Mais la passion semblait faire envoler les inquiétudes du garçon. S’approchant d’elle, Taruki leva sa main pour caresser son doux visage. Du revers de l’index, il récolta le sang qui avait couler.
- Non bien-sûr, je vais te faire visiter rapidement. Tu n’auras pas froid, je t’en assure Togo-chan ♪.

Il se retourna après un clin d’œil. Quittant Toga des yeux, il les retrouva dans le reflet de la bais vitré. Elle fixait son index, son sang y étant encore, une goutte, c’était d’ailleurs formé dessus. Taruki fit coulisser la fenêtre et entra dans sa chambre. Il se tourna de moitié vers la droite pour lancer un regard à Toga, en même temps qu'il portait son doigt ensanglanté à ses lèvres. Sa langue en sortit pour lécher le liquide rougeâtre, sous les yeux incandescents de Toga.

À son goût, il n’aurait pas pu donner une meilleure indication pour que la jeune fille le suive. Traversant sa chambre sans dire un mot, il vérifiait que Toga le suivait. Évidemment, le regard qu’elle avait était même crains par le jeune garçon, avait-il brisé les limites ? Ne l’attendant pas, il sortit de sa chambre, tout en fermant la fenêtre grâce à son alter. Il laissa son T-shirt maculer de sang à l’entrée de sa chambre. Il fit de même avec ses chaussures et ses autres vêtements, Taruki les laissa aux interactions de sa maison. Ne gardant sur lui que son caleçon, il mena le jeu de piste jusqu’à l’enter de la douche où il y laissa son short.

Une pièce assez large après un vestibule remplie de serviette douce. En plus de douches, il y avait en son centre un bassin de source chaude. Le jeune garçon avait fait attention à bien-être suivi. Toga semblait avoir été pris au jeu, de petit rire de l’un et l’autre pouvait faire écho dans le manoir des Kazekara. Il le savait vide, ses grand-parents y avaient passé les vacances, mais ils étaient partis depuis quelques semaines. Il prépara la source chaude en entend les appels par son prénom de Toga-chan, qui venait de pénétrer dans la pièce.

Sortant du vestibule elle fut accueils par Taruki, la prenant par surprise. Il était en sous-vêtements, laissant apparaître son corps encore en développement. Elle le toucha, contente de l’avoir enfin trouvé après ce détour dans ce labyrinthe. Taruki prit ses mains dans les siens, faisait reculer Toga. Il posa ses mains avec ceux de la jeune fille sur la colonne derrière elle. Leurs mains étaient non loin, au-dessus la tête de Toga, l’aéromancien baissa légèrement la tête pour arriver à son niveau. Un face-à-face de plus, les yeux plongés dans les siens, ses lèvres bougèrent.
- J’ai pensé qu’un bain nous ferait le plus grand bien... Surtout après tout ce qu’il s’est passé… et ce qu’il se passe.

À ses paroles les lèvres de Taruki se rapprochèrent avec un sourire et se posèrent enfin sur celle de Toga, elle était agréable et le jeune garçon les embrassait. Que faisait-il exactement ? Ce qu’il avait toujours fait, être libre comme l’air et se laisser porter par ses propres envies.

Code de Joy

_________________

Dialogue: #0099FF
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Comment contrer un mumak?
» comment peindre des orientaux
» Annabuses, ou comment réussir son exam... , de A. Lasornette
» Comment mener la lutte contre la corruption en Haïti ?
» Comment créer sa nouvelle équipe ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: Rue Commerçante-
Sauter vers:


bouton partenariat