Les retrouvailles des favoris [PW Roman Fushoku]

 :: Musutafu :: U.A. - L'école des héros :: Salles d'entraînement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
Messages : 229
Disponible en RP : Ryoji - Izuku - Roman - Koda - Shimôe - Hina&Camille - Drapeau

Fiche de Pouvoir
Grade: 18
Année et Classe: 1-A
Alter: Glace et Feu
Mar 5 Sep - 22:26




"Les retrouvailles des favoris"



« Todoroki, tu viendras me voir à la fin du cours. »


C'était la dernière phrase qu'avait prononcée le professeur principal de la 1-A avant de laisser place à son collègue enseignant. Cementoss débuta donc son cours après avoir ramené la classe dans un calme respectable. C'était le professeur qui donnait des cours sur la littérature moderne, un cours ennuyant pour certains, passionnant pour d'autres.
Shōto lui écoutait comme à chaque fois et prenait des notes. Il n'était pas dans les premiers de la classe pour rien. Il ne passait pas non plus des semaines à réviser pour les examens, il apprenait vite et retenait bien. Toutefois, son attention, bien qu'étant présente, il la reportait de temps à autre sur la remarque d'Eraserhead. Que lui voulait-il ?
L'étudiant bicolore n'eut la réponse qu'à la fin du cours, le dernier cours de la journée avant que la classe ne puisse vaguer à ses occupations. Beaucoup semblaient heureux de pouvoir aller se détendre à l'extérieur.

Denki avait tenté d'inviter Kyoka et d'autres filles avec lui et d'autres garçons pour aller jouer dans les salles d'arcades. Un plan qui plût à la majorité des questionnés, ceux ne souhaitant pas participer s'étaient déjà enfuis de la salle de classe, comme Katsuki par exemple. Midoriya avait tenté d'influencer Todoroki pour qu'il se joigne à la mêlée, mais il avait refusé aimablement la proposition, disant qu'il avait à faire.
Il se rendit jusqu'à la salle des professeurs après avoir rangé ses affaires. Aizawa l'attendait, le dos contre le mur, à feuilleter des papiers qu'il avait entre les mains.

« Je vais faire simple, tu vas être exempté d'une journée de cours pour cas particulier. Pour t'expliquer, les deuxièmes années ont organisé un événement cette année qui consiste à prendre en charge un première année pour une journée. C'est un peu comme du tutorat, mais plutôt en matière d'entraînements. »


Shōto écoutait son professeur, assimilant les informations qu'il lui donnait. Il se doutait qu'Eraserhead savait qu'il n'avait pas besoin de tutorat pour les cours à proprement parlé. Il parlait plutôt d'aide aux combats, un apprentissage sur une journée, avec un de ses aînés ? Cela ne pouvait qu'être enrichissant.

« Tous les deuxièmes années n'y participent pas, seuls quelques uns ont décidé de jouer ce rôle. Ils ont eux-mêmes choisis l'étudiant qu'ils souhaitaient aider. »


Il avait donc été choisit par quelqu'un ? Shōto avait dû mal à réaliser ce fait, c'était clairement du favoritisme ? Il n'était pas le meilleur des premières années, peut-être le deuxième, mais il n'était pas à plaindre dans ses manières. Loin de là, alors qu'on l'ait choisi lui plutôt qu'un autre, potentiellement plus faible que lui, il avait du mal à comprendre.
Aizawa termina de lui expliquer qu'il allait donc passer une journée avec cet étudiant de deuxième année, qu'il serait un peu comme son professeur d'un jour et qu'il allait devoir progresser sur cette durée déterminée. Qui pouvait bien l'avoir choisi, lui ?
Il n'était pas inconnu, certainement pas, le fils d'Endeavor, entré par recommandation, ayant fait des prouesses au festival sportif. Non clairement, il n'était pas passé inaperçu depuis son arrivée à l'U.A.

« Les cours viennent aussi de se terminer pour les deuxièmes années. Si tu veux rencontrer ton mentor pour demain, tu devrais te dépêcher. »


Sur ces derniers mots, il tendit une feuille à Todoroki, avant de retourner dans la salle des professeurs, laissant son élève en plan. Le jeune élève analysa la feuille qui montrait en quelque sorte les résumés du contrat de la journée de demain. Roman Fushoku, c'était le nom de celui qui l'avait choisi. Sans avoir besoin de creuser profondément dans sa mémoire, il se souvenait au moins du nom de cette famille.
Aussi influente que célèbre, tous comme l'était les Yaoyorozu ou même la sienne, c'était l'une des familles dites privilégiés, dont les enfants n'étaient qu'un mélange des Alters de leurs parents. Même s'il considérait sa camarade de classe comme mieux qu'un simple alliage, ce garçon-là, il n'en avait que de vagues souvenirs. Dans ses vagues souvenirs, justement, il se souvenait d'un garçon, à peine plus âgé que lui d'un an, à l'allure peu commune.

Alors qu'il marchait en direction des classes, il hésitait encore. Qu'avait-il vraiment à faire de rencontrer maintenant ou demain son aîné ? La dernière fois qu'il l'avait vraiment vu, c'était au collège, il y a plusieurs années de cela. Tout comme lui, de mémoire, Roman avait été le fruit d'une expérience réussi entre un mariage d'Alter, au plus grand regret des descendants.
Shōto arriva par hasard devant les salles des deuxièmes années, toutes vides sans grande surprise. Il passa son chemin, ne sachant pas s'il allait rencontrer son aîné par hasard ou non. L'heure du dîner approchait, sachant qu'il était en internat ici, il ne devait pas traîner et se rendit vers les bâtiments internes, avec une démarche se voulant lente.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 42
Disponible en RP : Oui ? Rythme variable avec le boulot.
Double-compte : Non

Fiche de Pouvoir
Grade: 18
Année et Classe: 2-B Heroïque
Alter: Acide Sulfurique.
Mer 6 Sep - 0:03
Roman observait son futur élève depuis le coin d’un couloir. Une chose était sûre, il n’avait pas changé, toujours sa chevelure mi-vanille mi-fraise. Avec un sourire en coin à cette pensée il le suivit jusqu’au réfectoire. Il souhaitait en apprendre plus sur ce dernier afin de donner un cours efficace, mais visiblement cette filature ne donnait pas beaucoup d’information. Roman abandonna la traque quand son estomac se mit à gronder furieusement. Résigné il se mit à courir vers l’endroit où il trouverait le plus probablement de la nourriture, droit devant. Dépassant Shoto sans un seul regard en arrière.

Attablé il cogitait furieusement avec ses camarades sur les tests qu’ils pouvaient donner à ces étudiants. Chacun de ses amis avait choisi un élève de haut niveau. Mais Shoto Todoroki était une autre paire de manche. Connaissant sa nature studieuse et industrieuse, ses compères l’épargnèrent de discussions assommantes jusqu’à ce qu’il se mette au lit. Au moment de fermer ses yeux un rictus déforma lentement son visage. Il avait une idée.

***

Roman s’était approprié l’un des terrains d’entrainement pour la journée et il était plus que satisfait de son choix. C’était une grande étendue de terre battue recouverte d’obstacles en tous sens. Des souches d’arbre, d’immenses morceaux de ferrailles mises au rebut, et d’autres constructions pour lesquelles il fallait remercier Cementos.

L’étudiant commença à s’échauffer aux premières lueurs de l’aube après avoir ingurgité une quantité de nourriture que d’autres jugeraient aberrante. Son uniforme de sport élimé par l’usage et troué par son Alter laissait déjà s’échapper quelques filets de gaz vert diaphane. L’entrainement s’annonçait bien.

Une heure plus tard, Roman juché en haut d’un monceau de ciment entendit Shoto arriver sur les lieux. Il lui avait fait porter un message par un camarade alors qu’il partait sur le terrain et l’attendait une demi-heure plus tôt, mais qu’à cela ne tienne, le message avait pu avoir du retard, peu importait.

Le soleil dans le dos il fit face à son apprenti d’un jour, un grand sourire plaqué sur son visage. Pour un peu il se serait pris pour All Might, deux cent kilos de muscle et d’assurance en moins.

- Bienvenue à ta séance d’entrainement privée Todoroki Shoto. Si tu as des questions c’est maintenant, mais je te préviens nous commençons le premier exercice en même temps. clama-t-il en jetant une balle au 1er année. quoi qu’il arrive maintenant, ne la laisse pas tomber ! ordonna-t-il en se glissant derrière le monceau pierreux.

Avant que Shoto n’ait le temps de répondre des vrilles de gaz acre enveloppèrent le ciment de part et d’autres, fonçant droit sur vanille-fraise.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 229
Disponible en RP : Ryoji - Izuku - Roman - Koda - Shimôe - Hina&Camille - Drapeau

Fiche de Pouvoir
Grade: 18
Année et Classe: 1-A
Alter: Glace et Feu
Mer 6 Sep - 2:02




"Les retrouvailles des favoris"




Une nuit difficile passa pour le jeune Todoroki, une nuit hantée par les fantômes du passé. Plusieurs fois, il s'éveilla, au moins deux fois, pour se retrouver assis en tailleur au sol. Il avait beau se vider l'esprit, méditer quelques minutes, ses pensées sombres revenaient à l'assaut quand il plongeait dans les bras de Morphée. À son deuxième réveil, cela avait agacé la tête bicolore et il avait frappé dans un cadre.
Ce cadre, c'était Fuyumi, sa grande sœur, qui l'avait fait pour lui. C'était une photo de lui avec sa mère et sa sœur, lors d'une visite à l'hôpital. Il se saisit du cadre au verre brisé, grimaçant en sentant les morceaux de verre encore coincés dans son poing. Shōto déposa le cadre photo sur son lit et s'occupa de retirer les fragments transparents ensanglantés. Il les mit à la poubelle et désinfecta ses petites plaies au niveau de la main gauche. Pour finir, il la banda soigneusement, le regard à moitié dans le vide.

Une fois sa blessure pansée, il retourna vers son lit, se posant sur la couchette tout en saisissant le cadre de sa main droite. Seule la paroi de verre avait été endommagée, pour son plus grand soulagement, la photo était intacte. L'étudiant au lourd passé déposa l'objet sur son bureau, se décidant à retourner au lit vu que l'heure défilait sans l'attendre. Il réparerait sa bêtise demain, si jamais il s'endort avant que le soleil ne pointe le bout de son nez.
Contre toute attente, l'insomnie le quitta, malgré les picotements de ses blessures, il réussit à s'endormir. Ce ne fut pas une nuit agréable et reposante, mais il allait devoir s'en contenter, le soleil était déjà levé. Il avait pris son déjeuné avec les autres membres de la classe, mais alors qu'eux se dirigeaient vers la salle de classe, Todoroki se sépara de ses camarades pour se rendre vers les terrains d'entraînement. Ne sachant pas exactement où aller, il trouverait bien son aîné quelque part dans ces zones-là.

C'était avant d'entrer dans les vestiaires qu'il tomba sur un garçon tout affolé, les bras en l'air. Il semblait les agiter dans sa direction et l'appelait par son nom. Il était essoufflé et prenait une position à 90° pour s'excuser de toutes ses forces devant lui. Shōto ne comprenait pas vraiment cette scène matinale, qui devint plus clair quand ce jeune homme lui expliqua qu'il devait lui transmettre un message de la part de Roman. Message qui avait tardé d'une petite heure à lui parvenir à cause du messager en question. Il ne précisa pas le pourquoi du comment il avait mis tant de temps à le trouver, Todoroki non plus ne demanda pas des précisions à ce sujet.
Le première année remercia l'étudiant d'un signe de tête alors que celui-ci repartit, toujours un peu gêné d'avoir été en retard dans sa mission. Le fils d'Endeavor reprit sa route vers le vestiaire et y entra pour se changer. Revêtant la tenue d'entraînement, il se rendit sur le terrain que lui avait précisé ce garçon retardataire. Il y trouva son aîné, qui était plus grand que lui également par la taille et probablement aussi dans la maîtrise de son Alter.

« Bienvenue à ta séance d’entrainement privée Todoroki Shoto. Si tu as des questions c’est maintenant, mais je te préviens nous commençons le premier exercice en même temps. Quoi qu’il arrive maintenant, ne la laisse pas tomber ! »


Shōto haussa un sourcil alors que c'est sa main droite qui réceptionna la balle. Les picotements de ses blessures de la nuit n'étaient pas encore bien partit et il les avait ressentis en tendant les doigts. Son choix s'était donc directement reporté sur sa main droite pour saisir la balle et non sa main gauche qui était bandée jusqu'au poignet. L'étudiant de première année laissa sa main gauche retomber le long de son corps, se décidant à utiliser aujourd'hui seulement son côté droit après la nuit infernale qu'il avait passé à cause de son passé.
Il stabilisa fermement la balle sur le creux de sa paume, la tenant à pleine main, les doigts refermés sur l'objet tel des crochets. De loin, il observa la réaction derrière le bloc de ciment, du gaz ? Todoroki mit un petit instant à réfléchir, quel était son Alter déjà à lui ? Ce n'était pas un gaz similaire à celui de Midnight non, il était... Acide.

Ce gaz était-il assez puissant pour faire fondre sa glace ? Il se doutait quand même que ce gaz n'allait pas le tuer, mais par mesure de sécurité, il recula après avoir dressé devant lui une barrière de stalagmites montant sur environ deux mètres. À partir de là, il allait pouvoir observer la réaction du gaz. Il semblait s'écraser contre la surface sans première réaction au début.
Toutefois, cela ne rassura pas totalement le garçon, quelles pouvaient être les propriétés de son gaz ? Ce n'était pas le moment de penser à cela, il avait une mission, garder en main la balle. Son cerveau avait déjà quelques plans de prévus pour échapper au gaz, pas question de les utiliser maintenant, mais plutôt au bon moment, quand cela sera nécessaire.

Roman ne semblait pas vouloir sortir de derrière son bloc, mais son but n'était pas d'aller l'attaquer directement de face, même s'il était la source du gaz et donc du problème en soi. Des petites explosions retentirent, le gaz avait commencé à ronger la surface des piquants de givres. Le mélange des deux éléments créait des explosions semblables à celle de BomberMan son très cher camarade de classe. Réaction que Shōto nota dans un coin de sa tête, tout en restant à distance de sa propre création de glace
Pour l'instant, il n'était pas en difficulté, reste à savoir ce que le deuxième année avait prévu pour son cadet.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 42
Disponible en RP : Oui ? Rythme variable avec le boulot.
Double-compte : Non

Fiche de Pouvoir
Grade: 18
Année et Classe: 2-B Heroïque
Alter: Acide Sulfurique.
Jeu 7 Sep - 0:11
Après avoir risqué un œil sur le côté, Roman s’attaqua plus sérieusement au mur de glace. Si Shoto n’avait pas décidé de prendre l’exercice plus au sérieux, cela risquait de devenir très expéditif.

L’étudiant se rappelait encore les mots de l’enseignant principal de la 1-A, Shoto avait peut être fait des merveilles au tournois et c’était un élève exemplaire. Mais quelque chose posait problème, soit Aizawa ne savait pas ce que c’était, soit il n’avait pas jugé bon d’en avertir le tuteur.

Dans tous les cas il lui avait littéralement demandé de pousse Todoroki Shoto dans ses retranchements pour voir ce dont il était capable. Puis de lui apporter un rapport complet à ce sujet, les héros ne pouvaient plus se permettre de légèreté dans la formation. Rencontrer le mal pouvait les amener à la mort n’importe quand. L’examen trimestriel des premières années arrivait, il était temps de se retrousser les manches.

Dans tous les cas Roman espérait farouchement se tromper et que l’adolescent face à lui prenne l’exercice pour ce qu’il était. Un test, pas une démonstration de force. D’un mouvement du bras il multiplia la quantité de gaz dans l’air par dix, l’eau de fonte de la glace au contact de l’acide provoqua de multiples explosions le long de la barrière. De petites explosions. Juste de quoi créer des fissures.

- Il va falloir y aller plus sérieusement que ça Todoroki ! Je n’attends pas de toi que tu laisses cette balle occuper tout ton esprit. Tant que tu laisseras cette balle à portée du gaz l’exercice continuera. Roman accentua la pression Au fait, ce ballon est produit par la filière spéciale d’assistance, si jamais il venait à subir un choc violent, être percé …

En quelques instants le gaz commença à s’infiltrer par les brèches, causant de nouvelles réactions au sein même du mur de glace.

- ou rongé, une puissante dose de gaz somnifère serait projeté autour. Bloquant notre séance d’entrainement pour la prochaine demi-heure, au moins. Essaye de tenir cinq minutes sans trop te faire coincer !

Roman espérait que l’étudiant de première année verrait le vrai danger qui provenait des côtés où s’était accumulé une grande quantité de fumée verdâtre. Celle-ci revenait doucement vers Shoto, le sol ne serait bientôt plus un endroit sûr pour lui. Briser le mur c’était facile, bruyant et très visuel, mais absolument inutile. D’autant que le gaz aurait aussi bien pu passer par-dessus.

D’autres vrilles commençaient aussi à monter vers les amas de fer les plus proches, ces derniers faisaient déjà entendre des sifflotements aigus et inquiétants.

S’il fallait le pousser à bout Roman le ferait, et ce n’est pas un demi-Alter qui ferait le travail.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 229
Disponible en RP : Ryoji - Izuku - Roman - Koda - Shimôe - Hina&Camille - Drapeau

Fiche de Pouvoir
Grade: 18
Année et Classe: 1-A
Alter: Glace et Feu
Jeu 7 Sep - 1:14




"Les retrouvailles des favoris"




La petite ligne de piques de glace du plus jeune se faisait ronger et malmener par de petites explosions. Nul doute que les explosions causées pouvaient être plus grosses que cela. Il n'avait pas spécialement envie de rester proche du gaz qui s'approchait et il commençait à reculer calmement. Affronter ce genre d'Alter était réellement nouveau pour lui, Mina elle ne produisait qu'un acide liquide de ce qu'il avait pu en voir. Son aîné était bien plus compétent, chose logique en y réfléchissant.
Du gaz plus dense semblait s'approcher, il devait rester concentré sur son objectif.

« Il va falloir y aller plus sérieusement que ça Todoroki ! Je n’attends pas de toi que tu laisses cette balle occuper tout ton esprit. Tant que tu laisseras cette balle à portée du gaz l’exercice continuera. Au fait, ce ballon est produit par la filière spéciale d’assistance, si jamais il venait à subir un choc violent, être percé ou rongé, une puissante dose de gaz somnifère serait projeté autour. Bloquant notre séance d’entrainement pour la prochaine demi-heure, au moins. Essaye de tenir cinq minutes sans trop te faire coincer ! »


Plus sérieusement ? Comment ça plus sérieusement ? Il n'allait pas l'attaquer de front, même si encore une fois, c'était lui le danger, avec son gaz. Shōto allait se retrouver piégé s'il tardait à prendre du recul. De plus, après avoir appris que cette fausse balle de tennis allait pouvoir lui faire faire la sieste, il avait encore moins envie de rester sur place. Alors qu'il reculait plus ardemment, cette fois pour fuir les nuages d'acide, une idée lui vint en tête. Il allait certes perdre l'usage d'un côté, quoi qu'il n'allait pas en avoir besoin pour cette épreuve, sauf s'il voulait finir brûlé.
Une fois à bonne distance pour se permettre un arrêt, il changea la balle de main, grimaçant en la plaçant dans sa main gauche bandée. Apposant sa main droite sur le dessus, il cristallisa la balle et sa main pour faire une sorte de fusion glaciaire. Au moins elle ne risquait pas de tomber, de plus, une épaisse couche de glace allait la protéger de l'acide, si jamais, cela retarderait l'explosion.

En y réfléchissant, ce n'était pas si terrible quoi que... Comment allait-il faire à la fin de l'épreuve pour se retirer cette balle somnifère de son corps sans la faire exploser ? Il commençait presque à regretter son choix de mise en sécurité pour cette bombe soporifique. Il n'attendit pas que le gaz se rapproche et continua à reculer pour au final s'accroupir, main droite sur le sol.
Todoroki créa d'abord un petit parterre de givre puis fit s'élever un imposant pilier de sous ses pieds pour se retrouver en hauteur. Pour débuter, il fit son œuvre d'une hauteur arrivant au-dessus des demi-buildings. Pour débuter, il fit son œuvre d'une hauteur arrivant au-dessus des demi-buildings. Partant de son point de hauteur, il créa une couche de glace plane, semblable à l'une de ses attaques durant le festival sportif.
La glace se répandit de toute part depuis sa base, formant un tapis épais et solide qui vint se dresser entre son créateur et son opposant, un mur géant qui ressemblait presque à son attaque contre Sero. À l'exception qu'il n'avait voulu attaquer personne, simplement se protéger. De ce fait, le mur se révélait être plus lisse et moins agressif.

Ce qui l'inquiétait en soi c'était les crépitements que faisaient les structures en métal. Elles se faisaient ronger par le gaz plus rapidement que la glace, mais si ça ne semblait pas être un gaz très puissant. Sans doute, n'avait-il pas le choix que de diluer son propre gaz pour ne pas le rendre corrosif au point de tuer tout ce qui l'entourait. À force de n'user que de son côté droit, arriva une chose qui devait arriver, il frissonnait déjà.
Shōto savait qu'il n'allait pas pouvoir faire appel à ses flammes cette fois-ci, il s'était volontairement handicapé, il n'utiliserait pas son côté gauche. Il était scellé dans la glace et maintenait la balle bloquée et protégé. L'étudiant ne pouvait pas réguler sa température et il allait donc être exposé à un ralentissement de sa propre vigueur au bout d'un moment.
Des engelures lui grimpaient déjà sur l'avant-bras et lui léchait la mâchoire. Il en soupira, son souffle était glacé, dut à l'air environnant qui était bien bas. Vivement, que ces cinq minutes passent, et cela, sans autre désagrément.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 42
Disponible en RP : Oui ? Rythme variable avec le boulot.
Double-compte : Non

Fiche de Pouvoir
Grade: 18
Année et Classe: 2-B Heroïque
Alter: Acide Sulfurique.
Jeu 7 Sep - 2:40

Shoto s’était propulsé en l’air sur un pilier de glace immense. Il avait brillamment compris l’exercice, même si cela lui avait pris plus de temps que prévu, d’autres options, plus subtiles étaient probablement envisageable. Mais c’était la plus « simple » … le problème majeur pour l’étudiant Vanille-Fraise étant probablement de redescendre maintenant de son perchoir.

Pour la forme Roman enchaina des attaques convaincantes mais peu énergivore. Le gaz provoquait d’immenses étoiles explosées dans la glace mais sans le mettre en danger réellement. L’important c’était de faire croire à Todoroki le contraire.

Passé les 5 minutes Roman siffla puis dissipa le gaz, ce qui fut fait en une bonne minute supplémentaire. Une fois le terrain dégagé il prit le temps de remonter sur son plot de béton à demi dévoré par l’acide et fixa son pupille.

Il semblait mort de froid pour autant qu’il puisse en juger. Donc l’épreuve n’était pas si réussie que cela, mais ça suffirait.

-Parfait Todoroki, tu t’en es plutôt bien tiré, tu peux redescendre, je parie que tu as plusieurs questions, tu peux les poser pendant que je met en place l’exercice suivant. Roman observa son « disciple » quelques instants, puis ajouta Et lâche donc cette balle creuse, on a pas de temps à perdre. Aizawa tiens à ce que tu sois en forme pour les examens trimestriels.

Il donna le temps à l’étudiant de faire ce qu’il avait à faire, et de revenir sur le plancher des vaches.

- Pour être franc je me demande aussi ce que tu vas donner par la suite, trois ans c’est court pour former un héros. Et autant tu peux te mettre en sécurité, autant tu as du mal à gérer plusieurs contraintes à la fois. Roman fit une pause pour laisser à son interlocuteur le temps de digérer ses paroles. Puis il leva le pouce Bien joué. Etant donné que tu ne savais pas où tu mettais les pieds tu t’en sors assez bien. Mais rappelles toi toujours qu’un vilain ne te donnera jamais les règles du jeu, encore moins toutes les règles.

Roman se détourna pour saisir une petite caisse en verre sur le dôme de béton. Il en tira une télécommande qu’il pointa vers le nord.

- Bien, la suite du programme, un test d’endurance, de précision et de contrôle.

Il appuya sur la télécommande, et un disque d’argile s’éjecta en plein ciel devant le terrain. Roman l’abattis sans sourciller en lancer une bille d’acide de la taille d’un pouce.

- Tu peux poser toutes les questions que tu veux à partir de maintenant, mais tu devras d’abord répondre à la mienne. A quoi servait l’exercice précédent, qu’à tu appris, et surtout comment aurait-ce fini si l’exercice avait duré plus longtemps. Demanda l’homme d’acide tout en braquant le regard sur Shoto. j’oubliais. Tu dois bien entendu abattre les cibles tout en réfléchissant à tes réponses et à tes questions. Il ménagea une pause dans l’énoncé avant de conclure par Ne t’avise pas d’en rater, peu importe si tu dois utiliser tes flammes pour les incinérer. Pas question de te retenir, je t’évalue sur les critères que j’ai déjà cités.

Roman appuya sur la télécommande une nouvelle fois et un nouveau disque s’envola. Puis il pressa encore le bouton plusieurs fois de manière aléatoire. C’était parti pour quinze minutes.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 229
Disponible en RP : Ryoji - Izuku - Roman - Koda - Shimôe - Hina&Camille - Drapeau

Fiche de Pouvoir
Grade: 18
Année et Classe: 1-A
Alter: Glace et Feu
Jeu 7 Sep - 4:25




"Les retrouvailles des favoris"




En haut de son piédestal de glace, il se pensait à l'abri. Le gaz ne semblait pas encore transpercer l'épais mur qui protégeait une bonne partie de la zone. Toutefois, même si derrière cette immense plaque de givre, il ne voyait pas Roman, le gaz qui se dissipait montrait que le temps n'était pas écoulé. Todoroki avait déjà sorti deux grosses attaques de glace, son bras droit était engourdi et sa mâchoire était recouverte d'une fine pellicule gelée. Ses frissons augmentaient, alors qu'il réfléchissait tant bien que mal à un moyen pour se sortir des hauteurs.
C'était bien pensé d'avoir voulu s'isoler, mais il fallait redescendre aussi. Actuellement, son corps était plutôt en train d'essayer de réguler sa température interne. Il ne sentait plus le bout de ses doigts et se tenait à moitié accroupi en haut du pilier.

Shōto ne fut jamais aussi content d'entendre le son d'un sifflet, il avait un genou contre sa structure de glace et respirait calmement. Son souffle était aussi gelé que la partie droite de son corps. Comment descendre de là sans faire exploser cette satanée balle, un petit nuage de brume sortit d'entre les lèves du jeune homme. Se décidant à ne pas forcer plus que ça sur son Alter, il descendit du haut en sautant sur le mur lisse de glace.
Il tituba un peu à l'arrivée, s'asseyant sur la structure pour ensuite se laisser glisser sans danger jusqu'au sol. Heureusement qu'il gardait toujours ses bottes même durant les entraînements, elles lui étaient vraiment nécessaires. Ravalant sa salive, qui ne s'était pas changée en glaçon heureusement, il arriva près du bloc de béton où se tenait Roman. Il semblait le féliciter de cette première épreuve, avant de lui révéler la vérité sur la balle qu'il tenait dans la main.

Cette dernière était d'ailleurs toujours prisonnière de sa main gauche. Assez vexé de cette supercherie, il enflamma seulement sa main, ne voulant pas réduire sa tenue en cendre dès le début. La glace s'évapora en quelques minutes, faisant tomber la balle calcinée de la main du première année. Ses bandages avaient d'ailleurs aussi cramé et n'étaient plus que des bouts effilochés qui s'effritaient sous le vent.
Un soupir discret fendit ses lèvres, ses blessures n'étaient cicatrisées, un peu trop de mouvement et la fine couche qui parsemait ses blessures allait craquer. Il ne s'occupa pas plus de sa main, ses blessures, c'était de sa faute, alors il ferait avec. Alors qu'il réfléchissait à de potentielles questions, il examinait l'appareil que mettait en place son aîné, avec une vague impression de déjà vu.

Le deuxième année indiqua à son cadet le second test, qui faisait déjà faire une face frigorifiée au plus petit. L'endurance, ce n'était clairement pas son point fort, encore moins à ce niveau. Certes, il allait pouvoir utiliser son Alter dans sa totalité, mais son corps était encore un peu engourdi. Ses flammes ne l'avaient que partiellement réchauffé, il allait devoir s'en servir en premier pour faire revenir sa température interne à un bon niveau.

« Tu peux poser toutes les questions que tu veux à partir de maintenant, mais tu devras d’abord répondre à la mienne. A quoi servait l’exercice précédent, qu’à tu appris, et surtout comment aurait-ce fini si l’exercice avait duré plus longtemps. J’oubliais. Tu dois bien entendu abattre les cibles tout en réfléchissant à tes réponses et à tes questions. Ne t’avise pas d’en rater, peu importe si tu dois utiliser tes flammes pour les incinérer. Pas question de te retenir, je t’évalue sur les critères que j’ai déjà cités. »


Des questions oui, il y avait déjà un peu réfléchi suite à la première demande qu'il avait faite. Trois questions en une arrivèrent comme un cheveu sur la soupe, il ne devait pas les ignorer pour autant. En plus de cela, ses réflexions ne devaient pas le déconcentrer lors de son entraînement. Entraînement qui consistait du coup en une notation sur trois critères. Endurance, précision et contrôle. Contrôle de soi-même ? Pouvoir réfléchir et agir ? Ou alors pensait-il à son individualité double ? Les deux pouvaient être possibles.
Toutefois, malgré les demandes de Roman, Shōto était avant tout concentré sur l'objectif d'être évalué. Certes réfléchir en même temps n'était pas impossible, mais il aimait se concentrer sur une chose et n'en avoir qu'une en viseur. Se focaliser sur les disques pour ne pas les rater. Il lança d'ailleurs un bout de sa construction en givre sur le premier disque qui venait d'être lancé.

Le fils d'Endeavor souffla un nouveau nuage de brume, sa température allait rechuter s'il ne se focalisait même pas sur ce qu'il avait prévu. Ses deux constructions de glace semblaient pour l'instant tenir le coup, gare au moment et à l'endroit où elles allaient s'effondrer. Todoroki enflamma donc son côté gauche, réchauffant l'air autour de lui et par la même occasion, lui-même.
Un nouveau son fila, provenant de la machine, Shōto réagit, pas encore au top de sa rapidité pour l'instant, mais réussi à brûler les deux disques. L'argile craquelée tomba au sol pour se briser en deux à cause du choc. Ayant une question qui lui titillait l'esprit depuis hier, il ne voulait pas se risquer à la poser de suite. Cependant, Roman devait encore attendre ses réponses pour ses trois questions en une.

« À quoi servait l'exercice... Ce que j'ai appris... Comment cela aurait fini... Je vais y réfléchir. J'aurai aussi des questions après ça, mais chaque chose en son temps. »


La fin de sa phrase fut ponctuée par un disque d'argile brûlé et trois autres brisés par une extension de son mur de glace, encore une fois. Il se servait de la structure déjà existante pour ne pas avoir à pousser plus sur son côté droit qu'il ne l'avait fait durant la première épreuve. La progéniture d'Enji était pourtant du genre à vouloir finir rapidement les combats, d'où l’appréhension sur son évaluation au niveau de l'endurance.
Glace, feu, excroissances de glace au niveau du mur ou du pilier, jets de flammes... L'épreuve était encore plus longue que la précédente. En cinq minutes, il avait déjà dû sortir deux grosses attaques, là, c'était une succession de petits accoues, chose encore plus fatigante à la longue. À force de créer ou retirer de la glace de ses constructions, elles devenaient fragiles. Le piédestal tanguait déjà un peu, surtout à cause de la chaleur dégagée par son créateur.

C'est sous son regard presque impuissant que le pilier chuta lourdement. Alors que Todoroki venait d'être occupé par un lancé de six disques, trois cramés avec ses flammes et trois fracturés avec sa glace, il regarda le bloc tomber. La colonne se fractura en quatre morceaux de tailles moyennes qui vinrent rouler sur le terrain et s'arrêter en rencontrant d'autres obstacles. Cela fit vaciller quelques débris peu dangereux, sauf un. Le bloc le plus haut avait atterrit sur une moitié d'immeuble bancale.
Le garçon bicolore tourna la tête vers le bruissement sourd du métal et du béton réunis. Les murs grincèrent sous le contact de la glace pour finir par se disloquer et se défaire de la structure de base. Un bout d'immeuble chuta donc à leurs pieds, soulevant un épais nuage de poussière terrestre sur son passage.
Shōto grimaça en fermant son poing, les blessures de sa main s'étaient rouverte, des gouttes de sang perlaient sur sa peau alors que la vision du terrain allait être trouble pour encore quelques secondes... Sauf si...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 42
Disponible en RP : Oui ? Rythme variable avec le boulot.
Double-compte : Non

Fiche de Pouvoir
Grade: 18
Année et Classe: 2-B Heroïque
Alter: Acide Sulfurique.
Jeu 7 Sep - 19:28

Son cadet se débrouillait correctement. Ni vraiment bien, ni mal, du moins au regard des critères fixés. Sa fatigue était visible, même s’il la cachait plutôt bien.

Lorsque Shoto annonça vouloir réserver ses réponses à la fin de l’exercice, Roman hocha brièvement la tête, ce n’était pas le résultat attendu. L’idéal aurait été que monsieur chevelure bi-goûts réponde en tirant. Mais s’il n’en était pas capable, ou ne se sentait pas en état, la meilleure réponse possible était de reporter. Malheureusement tout ne pouvait toujours se résoudre de cette manière.

Pendant l’exercice Roman se plaça de biais de manière à pouvoir, d’un coup d’œil, Shoto, les cibles et l’immense colonne de glace. C’était un problème, de l’un de ceux qui pouvaient très mal tourner si on n’y prenait pas garde.

Tandis que Shoto enchainait les tirs corrects, Roman vit le pylône bleuté commencer à tanguer, puis à se fracturer. Un énorme morceau d’immeuble tomba devant eux. Rien de grave si ce n’est de la fumée jusqu’à maintenant. C’est en tout cas ce que devait se dire son élève depuis son point de vue sur la droite, parce que Roman lui voyait parfaitement le second bloc de béton qui tombait presque à pic sur l’incendiaire au sang-froid.

Saisissant la mesure du problème et la fatigue visible de l’autre apprenti héros, il chargea, oubliant sa posture d’enseignant temporaire et heurta Shoto à l’épaule droite. Sans tenir compte du froid intense qui le pênetra à cet instant il bouscula l’héritier des Todoroki pour se mettre à sa place, repoussant l’autre au sol.

Puis Roman, hurlant tendit les deux bras vers le rocher qui tombait et relâcha totalement son Alter, mieux valait trop en faire que pas assez. L’air au-dessus de lui se satura immédiatement de gaz, suivit en une seconde d’un liquide extrêmement corrosif qui liquéfia le béton, le ciment et l’acier de l’immeuble qui leur tombait dessus.

Le problème suite à cette action, outre le fait qu’il s’était couvert d’une bouillie visqueuse grise, c’était que le reste du mur de glace avait été atteint par le jet d’acide. Si la majorité avait déjà été volatilisée en explosant violemment, les restes continuaient de pétarader, envoyant des échardes glaciales dans tous les sens. Pour éviter ces shrapnels Roman se jeta au sol près de Todoroki.

- Comme je le disais, comment ça aurait pu mal finir. marmonna-t-il a une voix sans doute plus forte que prévue, les détonations de l’eau et de l’acide l’ayant passablement assourdi.

Couvert de griffures et légèrement fatigué il se releva, observa les allentours en maintenant une main sur le dos de Vanille-Fraise. Pas la peine d’être deux à se blesser. Puis voyant que le danger était passé il lui tendit une main pour se relever.

- Pas un mot à Aizawa sinon on est bon pour récurer la cantine pendant une semaine. Grogna-t-il en fixant Shoto dans les yeux Pas mal avec les disques, on va bander cette main qui saigne et … l’ensemble de mes bras on dirais, voyons quelles questions et quelles réponses tu as réussi à formuler. continua-t-il sur un ton moins lourd.

Il aurait probablement fallu lui arracher une dent ou deux pour qu’il l’admette à voix haute, mais la ténacité de son cadet durant l’exercice, avec une main handicapée, l’avait impressionnée. Peut-être même suffisamment pour lui permettre de se reposer et de manger quelque chose avant la suite. La matinée serait encore longue avant le déjeuner.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 229
Disponible en RP : Ryoji - Izuku - Roman - Koda - Shimôe - Hina&Camille - Drapeau

Fiche de Pouvoir
Grade: 18
Année et Classe: 1-A
Alter: Glace et Feu
Jeu 7 Sep - 23:44




"Les retrouvailles des favoris"




Shōto pensait à dégager ce nuage de fumée en faisant une combinaison des deux facultés de son individualité. Comme il avait pu produire un souffle explosif en faisant hausser une température préalablement basse, il pensait refaire la même chose. Toutefois, les morceaux du pilier avaient fait plus de dégâts qu'il n'avait pu en voir. Il se sentit projeté sur le côté par sa droite, sans douceur et tomba quelques mètres plus loin.
Son dos cogna contre une structure, le faisant tousser et cracher un peu de salive qu'il essuya du revers de la main droite. Main droite dont les engelures commençaient à fondre lentement. Todoroki cessa d'activer ses flammes, ces dernières ayant déjà consumé un bout du haut de sa tenue.

Non loin, alors que la poussière retombait, il pu observer l'action de son aîné. Ses attaques lors de la première épreuve n'étaient clairement pas comparables à ce qu'il venait de faire. Réduire en bouilli du béton, la gerbe d'acide qu'il avait produit avait été projeté sur l'avant et n'avait pas que touché le bloc de ciment qui avait menacé de les écraser. Le pilier de glace était tombé. Que retenait le pilier de glace déjà ? Un mur entier.
Maintenant que le mur n'avait pu de surface sur laquelle se tenir, il bascula, menaçant de réduire en crêpe les deux étudiants. Le bruit qu'il faisait était d'ailleurs assourdissant, la glace grinçait et explosait suite à l'acide. Pas le temps de trop réfléchir, si Roman utilisait de nouveau une vague d'acide, cela ferait exploser une bonne partie de la zone vu la taille aberrante du mur.

Le fils d'Endeavor ne pouvait pas retenir la chute, le mur se briserait forcément au point d'impact, il fallait donc agir de manière purement défensive. Un simple contre avec un autre mur ne ferait qu'un effet domino et les piégerait sous la glace. Le deuxième aîné rejoignit son cadet au sol pour esquiver une vague fulgurante de projections glacées venant du mur qui chutait. Le mur de glace se rapprochait lourdement, compressant l'air sous lui.
L'acide projeté par Roman avait fait une réaction en chaîne, en plus du mur qui tombait, les structures aux alentours avaient été touchées. Un, non deux moitiés d'immeuble imitait la chute du mur créé par le fils d'Enji. C'était maintenant qu'il fallait agir, ou ils allaient finir brisés en deux.

La main droite au sol, Shōto inspira une bouffée d'air avant de faire déferler son pouvoir de glace. L'étudiant de première année créa un dôme avec une épaisseur semblable à trois voir quatre couches du mur qu'il avait précédemment fait. Ce dôme, assez petit mais épais, se construisit en partant du sol et engloba les deux élèves avant de se refermer pour les plonger dans le noir et le froid.
Il n'avait pas lésiné sur l'épaisseur, vu les chocs qu'ils allaient recevoir, il avait mis une sacré dose. Chose qu'il faisait assez souvent, toujours à faire plus que moins et à abuser de son Alter. Pourtant, cette fois, cela leur sauva nettement la mise.
Un premier choc secoua le dôme au niveau du côté gauche. Un second de même puissant arriva à quelques secondes d'intervalle, faisant trembler le côté droit. C'étaient probablement les deux bouts d'immeuble, il ne restait plus que la plus grosse des charges. Si Roman était attentif autant aux bruits intérieur que ceux extérieur, il pouvait entendre Todoroki grelotter et frémir. La totalité de son côté droit était congelé, comme lors du festival, après qu'il ait lancé sa plus grosse attaque de glace contre Sero. Son souffle était irrégulier et aussi glacial que l'air qu'il respirait. Pourtant, il ne pouvait pas se permettre de réchauffer l'ambiance interne de son dôme, cela risquerait de le fragiliser de l'intérieur.

Le dernier choc arriva, faisant trembler le sol et la totalité de la structure de glace, fracturant également la partie centrale de la demi-sphère. On pouvait entendre le haut de la construction se fissurer, des petits bouts de glace chutant au sol sans faire de dégâts aux étudiants à l'intérieur. Les rayons du soleil passaient à travers ses fentes et venaient éclairer un peu l'intérieur frigorifié du dôme. Shōto commençait à être à bout, forcer sur ses propres limites venait de lui faire perdre un temps de réaction.
Son côté droit congelé n'aidait pas à arranger sa réactivité. Heureusement, le plus dur était passé. À l'extérieur, le mur s'était fracturé sur le dôme et s'était brisé en deux grosses plaques. La demi-sphère avait fait office de point d'impact, créant une brisure qui cassa le mur dans son entièreté. Les deux morceaux s'étaient par la suite gorgés de petites fissures causées par l'impact et ne perdirent pas de tendre à se démembrer en plusieurs petits morceaux au sol. Le pire venait de passer.

Mort de froid, malgré son air inexpressif habituel, Shōto patienta encore quelques instants avant de se laisser retomber au sol. Il avait gardé sa main droite en position pour renfoncer sa structure si jamais elle venait à céder. Le surplus d'énergie dépensé l'avait mis dans un mauvais état. Des engelures lui recouvraient les doigts, la main et le reste de la peau de son bras. Ses vêtements en étaient eux aussi engloutit par le gel.
Une fois la situation sous contrôlé, le fils d'Endeavor utilisa cette partie de lui qu'il tenait de son père, réchauffant un périmètre restreint autour de lui. Allongé au sol, il se laissait baigner dans ses flammes dont il appréciait la chaleur à cet instant. Son corps frigorifié ne retrouva une température stable qu'une fois trois voir quatre minutes plus tard. Son aîné se relevait doucement, constatant les dégâts en même temps que son cadet. La zone d'entraînement ne ressemblait plus à rien. Les structures, qu'elles soient de ciment ou de glace, étaient éparpillés en morceaux au sol.

Le terrain était saturé par un excès de glace dû au mur et au pilier de Todoroki. Les constructions restantes étaient trop petites pour tomber. Toutes celles qui étaient tombées ne représentaient plus un danger à présent. Alors que l'étudiant de première année aurait souhaité un temps mort, il vit la main de son mentor se tendre devant lui. Lui aussi avait d'ailleurs quelques coupures sur les bras. Le garçon bicolore hésita un instant sur la main à tendre, pas suicidaire au point de tendre sa main gauche blessée, il tendit sa main droite encore un peu engourdie par le froid.

« Merci... »


Ce mot fut comme soufflé à l'attention du plus âgé, alors que ce dernier semblait rassuré que son état ne soit pas au bord de l'évanouissement. Oui ça aurait pu être pire. Cela aurait pu être pire si Roman n'avait pas eu le réflexe de sauver le plus jeune d'un écrabouillement certain. Oui, cela aurait pu être pire si ce dernier n'avait pas non plus réagit pour ensuite les sauver d'un cassage intégral de squelette.

« Pas un mot à Aizawa sinon on est bon pour récurer la cantine pendant une semaine. Pas mal avec les disques, on va bander cette main qui saigne et … l’ensemble de mes bras on dirais, voyons quelles questions et quelles réponses tu as réussi à formuler. »


« Pourquoi m'avoir choisi moi ? Je ne pense pas être l'élève avec le plus de difficultés ici. »


Entre chaque phrase, Todoroki avait pris le temps de reprendre son souffle. On pouvait voir qu'il était encore épuisé par ce qu'il venait de faire. Les Alters sont des capacités physiques et ont tous des limites. Shōto lui, s'était accroché au rebord de ses limites et avait tangué et lutté pour s'accrocher. Cette question, elle était sortie dès que Roman eut fini de parler. Il n'avait pas oublié les questions qu'il lui avait posées avant l'épreuve non, il y avait même réfléchi.
Après avoir eut sa réponse à sa première question, il enchaîna donc sur ce qu'attendait son aîné, espérant qu'il arrive à le convaincre dans ses paroles.

« Je suppose que ce n'est que le début de l'entraînement. J'ai déjà appris que je ne devais pas faire entièrement confiance aux consignes que l'on me donne. Qu'un exercice d'apparence simple peu en réalité avoir des buts cachés. Que les règles peuvent être contournés si on a le cran pour s'y affronter. »


Ses réponses sonnaient comme des énumérations. Rien de faux là-dedans, ce n'était pas des réponses robotisées, il semblait y avoir vraiment réfléchis. À travers ses mots, il expliqua à Roman qu'il avait compris que la première épreuve aurait pu avoir plusieurs buts. De plus, il n'oublia pas de parler de ce qui aurait pu se produire si l'exercice n'avait pas été chronométré. Il serra les poings et baissa la tête en avouant ses derniers mots, presque de manière honteuse.

« Je ne suis pas spécialement bon pour faire durer les combats. Même si mes deux côtés me permettent de réguler ma température, je n'aurais pas tenu éternellement. Ma glace aurait perdu en densité et en productivité, tout comme mes flammes. »


Il releva légèrement la tête vers celle du deuxième année pour voir les réactions faciles qu'il pouvait avoir face aux aveux qu'il lui faisait. Au moins, Todoroki était conscient de ses propres faiblesses et de ses limites. Malgré ça, il était le premier à vouloir les surpasser et à en abuser. Il était encore loin de certains pros.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 42
Disponible en RP : Oui ? Rythme variable avec le boulot.
Double-compte : Non

Fiche de Pouvoir
Grade: 18
Année et Classe: 2-B Heroïque
Alter: Acide Sulfurique.
Ven 8 Sep - 2:54

Le terrain était ruiné, mais le jeu en avait valu la chandelle. Ils s’étaient mutuellement sauvé la vie, chacun avait mis l’autre en danger durant l’exercice. En un sens c’était exactement le point qu’il voulait faire réfléchir à Shoto, mais peut-être pas dans ces proportions-là.

Roman laissa à son étudiant le temps de se réchauffer, aidant discrètement à la manœuvre en faisant fondre à coup de gouttelettes d’acide du métal dans le dôme, en temps normal s’eut été dangereux, l’oxygène étant limité, mais Vanille-Fraise utilisait ses flammes, et la glace est une structure naturellement poreuse, elle laisse passer l’air à petite dose.

« Pourquoi m'avoir choisi moi ? Je ne pense pas être l'élève avec le plus de difficultés ici. »

Cette question ne surprit nullement le tuteur, il s’y attendait même, elle était plus que naturelle venant de quelqu’un qui n’avait demandé aucun traitement de faveur tout en saignant pendant plusieurs minutes. Il fit signe à Todoroki de continuer, sa réponse viendrait plus tard, Roman l’avait déjà énoncé, d’abord les réponses, ensuite les questions.

«  Je suppose que ce n'est que le début de l'entraînement. J'ai déjà appris que je ne devais pas faire entièrement confiance aux consignes que l'on me donne. Qu'un exercice d'apparence simple peu en réalité avoir des buts cachés. Que les règles peuvent être contournées si on a le cran pour s'y affronter. »

Cette fois encore il se contenta de  hocher la tête, Shoto était sur la bonne voie, c’était en partie pour cela qu’il l’avait pris en tutorat après tout. Mais ce n’était pas complet.

« Je ne suis pas spécialement bon pour faire durer les combats. Même si mes deux côtés me permettent de réguler ma température, je n'aurais pas tenu éternellement. Ma glace aurait perdu en densité et en productivité, tout comme mes flammes. »

Roman leva la main pour arrêter là les éventuelles réponses suivantes, ou questions. C’était son tour de parler, il rendrait la parole à son élève dans quelques instants.

- As-tu déjà eu des exercices de sauvetage avec Treize ? Il ménagea une courte pause avant de se frapper délicatement le front Bien sûr si ils ont organisé vos emplois du temps comme les nôtres l’an passé, oui, forcément.

Roman fit signe à Shoto de le suivre vers un espace de terrain dégagé où se tenaient plusieurs caisse en verre et en céramique, deux matériaux qu’il ne pouvait à priori pas détruire sauf en le voulant vraiment, et encore…  Il pointa le sol à côté de lui en s’asseyant près d’une des boites de laquelle il sorti un rouleau de bandages.

- Attrape ça. énnonça-t-il sobrement tout en tirant une pile de compresse pour éponger son sang, lui avait déjà cautérisé la majorité de ses plaies, il n’y paraitrait plus d’ici un jour ou deux. Si je te demande à propos de Treize, c’est parce que ta réponse est bonne, mais incomplète.

Roman finit d’éponger consciencieusement son sang et jeta la compresse en coton rougie qui produisait le même bruit qu’un cachet de javel plongé dans les toilettes.

-Tu as raison sur plusieurs points, oui tu manques d’endurance, tu n’aurais pas tenu éternellement, tu tu aurais fini par tomber, ou tu aurais pris une explosion à ta hauteur, peut être que ton visage aurait fondu, oui l’exercice n’était pas simple. Roman laissa le temps à Shoto d’ingérer sa réponse, elle était dure, sans complaisance, mais rien qu’il n’avait déjà dit ou pensé En fait l’un des buts était de te montrer que rien n’est simple pour un héros. Marcher dans la rue peut avoir des répercutions que tu n’imagines même pas, crois-moi sur parole. J’ai failli rater le cursus en première année à cause de ça.

Il se laissa aller contre la caisse la plus proche, regardant vers le ciel, les nuages moutonneux passaient lentement.

-Pour ce qui est de contourner les règles, c’est une ruse de brigand, certains n’en ont pas besoin, d’autres ne peuvent jamais faire sans. Comment imagines tu qu’une personne comme Aizawa, ou tiens, Uraraka dans ta classe, puisse se battre à la loyale contre un adversaire immensément plus fort ou nombreux. C’est impossible. Même avec leurs Alters. Roman se redressa pour regarder Shoto dans le blanc des yeux. Dans un combat il n’y a ni honneur, ni règles. Triche, abuse, pas parce que c’est ce que l’autre ferait, mais parce que si tu utilises ton Alter, seul et à plein régime tu pourrais te tuer. Où pire, tuer ton adversaire, nous voulons être des héros, non ? L’étudiant laissa une pause s’installer pour donner plus de poids à sa leçon Mais ça c’est dans le cadre du combat, là où tu fais erreur, une erreur majeure, c’est justement ici.

Roman pointa le terrain derrière eux

- Penses-tu vraiment que ce premier exercice était un combat ? Vraiment ? Est-ce que ça ne ressemblait pas plutôt à l’un des exercices de Treize, tenir un objet dangereux et éviter une catastrophe ? Roman soupira Ça vaut ce que ça vaut, je te donnerais 7 sur 10 pour cet exercice, tu l’a réussi, brillamment dans la pratique, mais tu n’as compris que la surface.

Roman laisse à nouveau le temps à l’étudiant de digérer l’information avant de reprendre.

- Pourquoi t’avoir choisi ? A ton avis, qui plus que toi aurait besoin d’enseignement avancé sur son Alter. Et surtout , il pointa la devastation derrière eux qui aurait pu profiter de ce que je peux enseigner. Roman baissa la main et secoua la tête Ca c’est la réponse que j’ai donné à Aizawa, ça a semblé lui suffire. Pour être franc, je sais ce que c’est d’avoir un Alter qui risque de tuer si il est mal contrôlé, je sais ce que c’est que se reposer dessus trop longtemps. Et surtout je sais ce que c’est de passer sa vie à être un spectacle vivant pour montrer qu’on est le plus abouti, alors qu’au fond on ne maîtrise rien du tout. Il releva la tête Et aussi … j’ai une bonne mémoire, et je tiens mes promesses. Je t’ai dis que je t’aiderais quand tu seras prêt à être toi et non la somme des pressions qu’on te pose. Le deuxième année haussa les épaules Tu utilises tes flammes publiquement, non ? Conclut-il en souriant en coin.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Des retrouvailles tragiques...
» vous aimer les puzzles??? a mettre dans vos favoris
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: U.A. - L'école des héros :: Salles d'entraînement-
Sauter vers:


bouton partenariat FTM 88x310 FTM 88x310 FTM 88x310