Sendai - L'art de l'épée.

 :: Alentours de la ville :: Villes voisines Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 10

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe: (Exemple : 1-A)
Alter:
Mer 13 Sep - 21:10

L'art de l'épée

ft. Hina Suchiru

Lien : Neutre
Ce que Tetsuo en sait : c'est une héroïne comme lui, mais elle est un peu plus vieille que lui. Il sait qu'elle est une héroïne mais pas qu'elle est Maître samouraï. Il ne sait pas à quoi elle ressemble.


Les espoirs sont utopiques, le destin ne rend pas serein.
Le passé est chaotique, le futur, lui, incertain.
Mais à travers le dédale d'un présent restreint,
Ce cache les signes de glorieux lendemains.

L'ordre est une question de conviction. Une question d'éthique. Moi, j'ai choisis cette voie depuis longtemps déjà, je l'ai choisi et je l'ai honoré. Mais... Parfois, une erreur peu coûté très cher. Moi, mon erreur, m'as coûté ma place au paradis. Car il n'y a pas de paradis pour les tueur.

Je me levais en sursaut. Encore et toujours se rêve. J'avais beau le revivre toutes les nuits, ce combats restait trop récent pour me passer au dessus... Toujours la même rengaine : il sort sont canif, je tente de lui briser le poignet avec mon épée et là.... Le commissaire a mis ceci sur le compte des restrictions trop violentes de mon pouvoir, mais je sais que c'est faux. J'aurais put visé ses jambes, la base de son torse ou même , j'aurais put encaisser le coups, mon armure est pourtant renforcer... Mais non. Ça ne c'est pas passé comme il aurait dut et maintenant il n'y a plus de "Je pourrais". Il n'y a que des remords et ce cauchemar perpétuel. Ma tête étais lourde de part ce réveil en sursaut et je dut m’acclimater à mon environnement : ma chambre, il faisait jour. Ma chambre, bien grand mot. J'étais dans une chambre de la demeure de mon Sensei : Takashimura Shota. Je me souvenais maintenant.

C'était il y a deux mois. Mon Sensei m'avait annoncé une nouvelle importante. Il avait été invité à la cérémonie martiale de Ifushumashi, son maître à lui et un des piliers de l'enseignement martial japonais. En tant qu'élève de maître Takashimura, je juré de venir et d'aider la cérémonie du mieux possible. Et j’invitai aussi le cousin de mon père étant aussi celui m'ayant apprit l'art du duel à la française, Maxime Ferrand. Bien sur il accepta, ne serais-ce que pour rencontrer celui qui m'avait enseigné l'art de la lame. C'est ainsi que nous partîmes pour une des montagnes proche de Sendai, dans la demeure de mon Sensei, qui serait aussi le lieu de la cérémonie, ce qui était un grand honneur pour lui et une bonne nouvelle pour moi. en effet, de ce que je savais de la cérémonie, elle impliquait tôt ou tard des combats amicaux entre élèves. Bon techniquement, je n'aurais pas besoin de me battre, vu que je suis le pupille d'un élève, ce qui ne me rend pas élève de Ifushumashi. Mais épaulé son maître est toujours plaisant, surtout quand on le connaît comme ça poche. Par exemple, je fais partit de ceux qui on le privilège de savoir quel est réellement l'effet de l’œil géant qui fait penser à une cicatrice sur son visage. Bon, c'est pareil pour Max, mais en vérité, lui tout le monde connaît son alter, du moins en France, étant donné que c'est un héros français. Son alter lui permet de réparer les objets, les remettre dans leur état originel. C'est de lui que je tient mon épée, vieille de plus de  500 ans en réalité.

Je me levait et je m'habillais. Ensuite, je me dirigeais vers le dojo de mon Sensei. Je le trouvé avec son maître Ifushumashi, une personne veille mais imposante. Ils me regardèrent tous deux quand je rentrais, portant mon casque sur la tête. Je les saluait et je pris place sur le tatami. il restait un peu de temps avant que les autre personne arrive, donc je pouvait m’entraîner un peu avec Contact. Je veux dire, ça ne gênerait pas les deux hommes qui parlait du vieux temps et ça m’étonnerait que cela gêne la fille de Takashimura... Si c'est sa fille ? Je ne pouvait donner un nom à ce visage dont les cheveux formait d'étrange oreilles animales. Mais je m'en fichais, j'avais juste envie d'utiliser Contact. Donc c'est ce que je fis : je saisis mon armes et j'activais l'alter. En une fraction de secondes, j'avais l'impression que mon arme faisait partie de moi comme une extension métallique de mon corps. S'en suivit un enchaînement rapide de technique de plus en plus complexe pendant cinq minutes... avant que je ne décide de tout mettre dans ma technique personnelle.. mais je fut coupé par l'arrivé d'un groupe de personne. Hum, plus prudent de garder ça pour moi. surtout que je remarquait enfin que la fille me regardait depuis un moment... Mais c'est qui elle ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 180

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe: Professeur de Heroïsme / Professeur titulaire de la Classe 2-B
Alter: Vibration
Mer 20 Sep - 15:51
- Hina ? Pourquoi tu fixes ce garçon ?

- Pour deux raisons, il est étrange dans ses mouvements et c'est un héros.

- Un héros ?

- Oui, un certain Crusader.

Deux semaines plus tôt.

Etant une maitre d'arme, une samouraïe, et la descendante directe de Byoga Suchiru. Je savais que mon maitre avait quelque connaissance mais je ne savais pas du tout qu'il connaissait monsieur Ifushumashi. Mon père m'avait très peu parlé de lui mais je découvris qu'il était un ami assez proche quand je lus sa lettre. Dans celle-ci, il était marqué qu'il m'invita à une cérémonie martiale au dojo d'un de ses amis.  Et plus bas, il m'avait spécialement écrit qu'il serait ravi de rencontrer enfin la fille de son vieil ami. Rien que savoir cela me suffisait à prendre congé pour y aller tranquillement. Je n'allais pas y aller seul, Yukikaze allait bien sûr venir avec moi. Je n'allais pas laisser ma cousine seule. Surtout quand celle-ci est une des dernières véritables ninja du Japon.

Le jour du départ, on embarqua dans un taxi réserver. Tout était prêt, j'allais enfin partir vers le dojo. J'étais équipé de mon propre katana que j'avais soigneusement nettoyé et de ma tenue de combat, je la portais si souvent que c'était presque normal de la portée. J'étais assez stressé par le voyage. Je sais très bien que de mauvais souvenir risquait de revenir, c'était peut-être pour cela que j'amenais Yukikaze avec moi, pour éviter de perdre mon sang-froid.  Sur tout le voyage elle se coucha contre moi pour dormir. Je savais que ça allait être long, j'imagine que j'allais devoir faire comme elle et dormir.

Finalement, on arrivait enfin au dojo. Je sortais du taxi alors que le porte en bois s'ouvrait doucement devant moi. De l'autre côté, maitre Ifushumashi se présentait directement à nous. Il semblait être accompagné de quelqu'un d'une autre personne, un homme à l'oeil recouvert par une cicatrice. Je saluais le maitre en me penchant en avant mais il ne me répondit qu'avec sourire et m'invita d'un signe de la main à entrer.


- Ravi de faire enfin votre connaissance maitresse Suchiru. C'est un honneur de rencontrer la fille du maitre et ami, Byoga Suchiru lui même Sa voix était difficile à décrire, on pouvait facilement entendre de la maturité et de l'expérience à travers. Le second homme intervint et me salua d'un mouvement de la tête.

- Bienvenue dans mon dojo mademoiselle, je suis ravi de faire votre rencontre, je suis Takashimura. Maitre Ifushumashi m'a beaucoup parler de votre père. Il semblait être un homme d'exception et  un grand maitre.

- Ravi de vous rencontrer maitre Takashimura. Il est vrai que mon père était un homme unique, mais je ne savais pas qu'il avait des connaissances parmi les grands maitres du Japon. Oh ! J'ai oublié de vous présenter ma cousine, Yukikaze. A ce moment-là, Yukikaze se réveillait enfin et sortit de la voiture en baillant. Elle s'étira de tous ses muscles avant de finalement se présenter.

- Ohayo ! Je suis Yukikaze, ravi de faire votre connaissance.Je soupirais devant la mauvaise présentation de Yuki, ça n'annonçait rien de bon. Elle allait juste me donner une mauvaise image. Mais maitre Ifushumashi ne semblait pas déranger, il semblait même ravi de la rencontrer, ce qui expliqua leur poignée de main. J'avoue que Yukikaze me laissait très perplexe. Pourquoi est-ce qu'elle connaissait aussi bien maitre Ifushumashi ?

Finalement, tout se passait très bien. Nous parlions tranquillement en buvant du thé alors qu'on attendait les invités. Un élève fit même une petite prestation. Il semblait expérimenter mais je trouvais quelque chose de bizarre dans sa façon de bouger. Finalement, il s'arrêta alors que le reste des invités arrivait. La cérémonie allait pouvoir commencer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 10

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe: (Exemple : 1-A)
Alter:
Mer 1 Nov - 15:37

L'art de l'épée

ft. Hina Suchiru

Lien : Neutre
Ce que Tetsuo en sait : c'est une héroïne comme lui, mais elle est un peu plus vieille que lui. Il sait qu'elle est une héroïne mais pas qu'elle est Maître samouraï. Il ne sait pas à quoi elle ressemble.



Les invités rentrèrent un a un et dès qu'ils furent tous installé Takashimura tapa des mains pour demander le silence et donc lancée la cérémonie. Bien entendue, ce fut as moi de commencée cette cérémonie donc je me préparait à l'ouverture, me posant entre mon oncle et mon sensei en attendant que les invités soit tous en seiza. Lorsque tous furent prêt, nous nous saluâmes avant que je me lève et que je m'avance au centre du tatami. Ce n'étais pas ma première et de loin, donc c'est sans stress que je m’éclaircis la voix pour commencer le discours d'ouverture :

<< Bonjours à tous et à toutes chers invités. Je vous souhaite la bienvenue dans l'humble dojo de mon maitre, Takashimura Shota. Je me présente : Kishimura Tetsuo, enchanté. >>

Je saluai une seconde fois l'assemblée tout en observant les invités quelques secondes. Il y avait des vieux super-héros et leurs élèves parmi la foule de maitres d'armes et de pratiquant des arts martiaux. Je remarquait aussi une étrange jeune fille à côté de la femme qui m'avait observait. Quel étrange personne, je ne savais pourquoi mais je savais qu'elle avait une importance au niveau des arts japonais. Comme tout le monde ici d'ailleurs... Je me retournai et saluai alors le mur d'honneur ce qui entraina le salut de toutes l'assemblée à ce mur parait de portraits et de récompenses encadrant une gravure du Ying et du Yang.

<< Cela fait déjà plus de 80 ans que maitre Ifushumashi suit la noble voie du samouraï et instruit des dizaines de futurs sensei prometteurs. Mais aujourd'hui, si nous somme tous réunnit, c'est bien pour lui montrait que son enseignement n'ai pas perdu et qu'il perdurera à travers de talentueux sensei qui lui succéderons. Je pense par exemple à maitre Hishomu, maitre Jisoki, maitre Takachimura et maitresse Suchiru. Chacun de ces quatre élèves ont démontré leurs valeurs et on aujourd'hui le droit à la plus haute distinction de ce dojo : le Rouleau des technique, transmis de professeur à élève depuis des années et qui se remplit chaque fois de nouvelle technique inédite. Cela marque pour ces quatre maitre la fin de leurs entrainement au seins du dojo de Ifushumashi et le début de leurs écoles d'art martial, s'il le souhaite.>>

Je me dirigeai vers le mur d'honneur et ouvrit un petit panneaux discret contenant quatre livre de reliure ancienne. Je les prit et me dirigeai vers maitre Ifushumashi, lui tendant la main pour l'aider à se relever. Il me dirigea vers les personnes en question. Chacun eu droit à son petit commentaire et bien sur Takashimura eu droit a une pique sur le fait que son élève était  une preuve qu'il méritait ce parchemin. Vint ensuite le tour de la fameuse Suchiru. Ce n'étais autre que la femme qui m'observait, celle qui est accompagné de l'étrange fille. Lorsque Monsieur Ifushumashi arriva à elle pour lui remettre le parchemin il lui dit quelque mot que j'écoutai d'une oreille passive. Leurs conversation ne me regardait pas après tout.

Enfin, je l'emmenai vers sa place afin qu'il puisent se rassoir.

<< Maintenant, afin d’honorer la tradition les possesseurs des parchemins devront se battre pour pouvoir prouver au groupe qu'ils sont digne de leurs parchemins. Nous pouvons donc...
- Un instant jeune homme, tout les parchemins n'ont pas encore été donné.>>

Je sursautait en voyant mes deux sensei se levait. Dans leurs mains, deux parchemins.

<< Penses-tu que j'aurais vraiment put prévoir en trois jours un voyage pour le japon Kishimura ?
- Il y a un jeune homme ici qui mérite d'obtenir le savoir de ses maitres.
- Un jeune homme qui allait jusqu'à passer des nuits blanches juste pour corriger un seul faux pas
- Un homme qui a toujours refuser d'utiliser son alter là ou d'autre en aurait abuser.>>

Ils arrivèrent à ma position. Ils tendirent tous deux leurs parchemins vers moi, m'invitant à les prendre. C'est ce que je fit, à la fois surpris et heureux. C'est alors que Takashimura dit cette phrase :

<< Bien, comme dit, seul ceux ayant reçut un parchemin de leur maitre devront se battre. Ayant moi même donner le parchemin de mon école à mon élève, je suis donc hors course. Et Kishimura Tetsuo prend donc ma place. >>

Ok, c’était à la fois très bien joué et le plus gros coups de pute qu'il m'avait fait. Il me regarda avec un sourire ironique. Je savais pas si j'avais envie de le remercier ou de le taper. Mais bon, je comprenais pourquoi il évité de ce battre. Son alter lui coute beaucoup d'énergie à contenir et s'il l'utilisait il ne pourrait pas montrait son vrai potentiel... En même temps, avoir la vision du futur, ce n'est pas rien. Le maitre ne réfuta pas et quelques rires se firent entendre accompagné de "ce bon vieux Taka" ou autre "Classiquement lui ça". De plus le maitre leva le doigt vers moi et puis vers la maitresse Suchiru. Elle me disait quelque chose, il est vrai. Mais bon, j’avoue que je ne suis pas friand de la télévision et que je ne suis pas vraiment au courant de la nouvelle générations de super-héros et de gars connue...

Je sortie donc mon katana de son fourreau et le tenue dans la position du salut. Voilà donc comment j'eu initié mon combat avec Hina Suchiru.


_________________

I'm Fabulous !!!



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 180

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe: Professeur de Heroïsme / Professeur titulaire de la Classe 2-B
Alter: Vibration
Mer 1 Nov - 18:39
Je restais parfaitement immobile respirant calmement. J'aurais bien voulu que mon père assiste à cette assemblée. Malheureusement, le destin en a voulu autrement. Cependant la cérémonie allait commencer, je ne pouvais pas laisser mon esprit être perturbé par de telle pensée. Crusader, l'homme qui fit une petite démonstration en attendant que les autres invités arrivent, nous expliqua le but de l'assemblée. Je savais déjà bien pourquoi j'étais ici, mais je ne m'attendais pas à recevoir le Rouleau des techniques. Mon père m'en avait déjà parlé, il y a dedans sa plus fameuse technique. Une technique que j'ai apprise à maitriser à la perfection. Je ne l'avais cependant jamais utilisé sur quelqu'un. Je n'avais aucunement besoin de recevoir ce rouleau, même si je serais ravi de revoir l'écriture de mon père et d'avoir ce souvenir de lui avec moi. Maitre Ifushumashi me donna le rouleau en me disant calmement.

- "J'ai été ravi de connaitre votre père, et je peux voir dans votre regard que vous deviendrez quelqu'un d'aussi exceptionnel que lui. Comme lui, vous ferez de grandes choses. Comme lui, me ferez découvrir un nouveau sens dans l'art du samouraï. Comme lui, vous serez un grand samouraï."

Un nouveau sens ? Ses mots m'avaient quelque peu interpelé. J'étais si perturbé que je me coupais du mon après l'avoir correctement remercié. De quoi parlait-il ? Un nouveau sens ? Que m'as-tu caché père ?

- "Hina ? Réveilles-toi. Il va falloir que tu te battes."

- "Quoi ?"

- "Pour mériter le rouleau voyons, et te connaissant, tu ne vas pas y aller de mainmorte."

Yukikaze m'expliqua rapidement que pour me prouver digne du parchemin, j'allais devoir me battre contre les autres maitres. Elle m'expliqua aussi que Kirishimura, alias Crusader, avait aussi reçu des parchemins. Elle m'indiqua aussi que j'allais devoir me battre contre lui. Elle n'avait pas tort sur un point, je n'allais pas y aller de mainmorte. Mon père avait écrit dans ce rouleau. Même si ce n'est pas un message pour moi, je refusais de le perdre. Je me levais avant même que le maitre ne me le demande et prit place. Je récitais à haute voix les paroles de mon père, en prenant très lentement position.

- "Comme le roseau, je plie mais je ne cède pas. Comme la pierre, je subis mais ne me brise pas. Comme la lune, j'éclaire mais n'aveugle pas. Mon destin est celui que j'ai choisi et nul autre que moi en décide le chemin. Mon corps, mon esprit, ma lame ne font qu'un avec ma volonté et celle-ci n'est pas de fer, mais bien d'acier."

J'inspire une bonne fois avant de prendre place en prenant la position de mon père, une main sur la garde, une main sur le fourreau, le pied gauche placé largement en arrière comme appuie, la jambe droite plié, mon dos légèrement pencher. Mon corps était prêt à utiliser la technique de mon père , je n'attendais plus que l'approche de mon adversaire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 10

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe: (Exemple : 1-A)
Alter:
Mer 1 Nov - 20:59

L'art de l'épée

ft. Hina Suchiru

Lien : Neutre
Ce que Tetsuo en sait : c'est une héroïne comme lui, mais elle est un peu plus vieille que lui. Il sait qu'elle est une héroïne mais pas qu'elle est Maître samouraï. Il ne sait pas à quoi elle ressemble.



Hina suchiru. Tu ne sais pas à quel point je t'admire. Tu es une femme forte dans un milieu où la masculinité est trop imposante et tu as le regard de celle qui pourrait accomplir des millier de choses pour son idéal... Qui suis-je moi ? Un tueur. C'est la seule idée qui me vient en tête : la mort, encore et toujours. Plus ça avancé et plus je sentais sur moi le regard pervers de Raper, me rappelant qu'il avait existé, et que de par ma main il avait gouté à la mort. J'ai confiance en moi... Mais un combat à l'épée... Je mis mon casque sur la tête et Je me préparais à recevoir une offensive. Mais avant cela, Ifushumura leva le bras et dit d'une voix calme et posée :

<< N'ayey pas peur d'utiliser vos alter, nous vivons dans une nouvelle époque, pas besoin de se restreindre. >>

Merci Ifushumashi. Vraiment merci. Je fit rentrer mon armes dans son fourreau et je sortit de ma poche une paire de gant semblable à des poings américains, mais en caoutchouc. Je remerciait intérieurement le sergent Yoshimu qui m'avait donné ceci afin de pouvoirs rendre contact effectif au niveau de mon style de combat à mains nu. J'activais donc Contact en me concentrant sur ces gants tout en les enfilant.

Je savais qu'elle penserait que je la sous-estime mais elle ne savait pas que là, je dévoilait mon plein potentiel. Je n'étais pas le premier élève de maitre Takashimura pour rien, surtout que je n'ai jamais utilisé contact en cours. Devant elle ce dressé une menace qu'elle ne pourrait sondé qu'a condition qu'elle connaissent mon passé et mon alter. Difficile d'ailleurs, je ne raconte pas ma vie au premier journaliste venue et pour mon alter... Takashimura-sensei m'a toujours dit que garder certaines choses secrète était le meilleurs moyen de surprendre son adversaire. Mais yeux, caché par la vitre du masque devinrent rouge et mes mains se refermèrent. Je sentais le pouvoir de Contact dans mon corps. en une fraction de seconde, l'alter fit l'effet escompté. A part les coups n'utilisant uniquement les jambes, j'avais soudain un contrôle parfait de toutes les techniques apprise. Takashimura ordonna alors le commencement du combat et je me jetais la tête la première sur elle dans un saut. Je n'étais pas fou, je savais très bien qu'elle avait prévue une attaque frontale et un moyen de la parait. Mais cette position que je prenais, tout le monde aurais pensais que je me jetais sur la lame. Takashimura sourit et l'assemblé retint son souffle. Ma tête se dirigé vers le sol et tout semblait indiqué une défaite éclair. Avant que je jette littéralement mes mains sur le sol me mettant dans une position digne d'un Break-danseur. En un instant je tordis mes mains et je lançais le même mouvement que ces fameux danseurs mes jambes tendu en direction du plat de la lame. Une toupie de désarmement.

Je me souvenais de cette journée, j'étais encore jeune et j'avais vue un concert à la télévision. Les mouvement rapides et coordonnées des danseur m'avaient subjugué. Le lendemain, dans ce même dojo, pendant que mon sensei se préparait, je m'amusait à les imiter. Je me souviendrais pour toujours de sa réaction : il m'aida à m’entrainai et me montra alors comment l'utilisé à des fin plus combatives. J'ai dut passé des nuits et des nuits à essayé, encore et encore. Et aujourd'hui, je l'utilisait enfin. Par chance, et ironiquement, tout ce joue sur le travail des mains, les jambes n'étant en réalité que deux fléaux.

Suite à ceci, je me propulsait grâce à mes mains dans le dos de la demoiselle. C'est là que je mis en place un étranglement. Bon, si j'avais eu mon arme, j'aurais eu juste qu'a lui donné un coups dans le ventre puis je l'aurais mis en situation d'échec... Mais qui sait qu'elle erreur j'aurais fait. Au moins, ce combat n'étais pas à mon avantage, vu que je suis surtout bon sur la vitesse. Ma saisie était parfaite, mais en rien terminale. De plus il y avait des chances que son Alter me surprenne ou que ce ne fut pas suffisant à la désarmé et là... Je préparais un échappatoire sur le côté.

_________________

I'm Fabulous !!!



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 180

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe: Professeur de Heroïsme / Professeur titulaire de la Classe 2-B
Alter: Vibration
Jeu 2 Nov - 0:20
Quelques minutes avant l'arrivée des invités.

- "Un alter de maitrise ?"

- "Oui, grâce à cela, il peut contrôler à la perfection n'importe quel objet qu'il tient."

- "Mais comment tu sais ça toi ? Tu n'es pas ... Comment ?"

- "Une ninja garde toujours ses secrets pour elle"

Je relevais la tête pour voir maitre Ifushumashi sourire un peu heureux. Comment ça se fait qu'elle connaisse aussi bien le vieux ?

Cette information allait m'être vitale. Grâce à Yuki, je savais que je ne devais surtout pas sous-estimer mon adversaire, son niveau à la lame dépassait largement le mien, j'allais devoir trouver une faiblesse. Si j'ai bien compris, en touchant un objet, son cerveau analyse et comprend toutes les utilités de cet objet. Aussi bien au combat qu'en dehors. Cependant, à aucun moment son corps ne changeait. Comme moi, il pouvait subir des claquages ou des déchirures, ou simplement des crampes ou des élongations. Je ne dois pas oublier que j'affronte un humain, son corps comme son esprit l'est encore.


- "Commencer !"

Son premier mouvement m'étonna. Un assaut frontal ? Nan, il n'est pas stupide. Il veut fermer la distance pour un combat au corps-à-corps. Il posa ses mains au sol avant de commencer à me repousser avec des coups de pied. On aurait bien dit des mouvements de breakdance. Sa technique avait beau être surprenante, elle était des plus facile à contrer. Je changeais simplement de position en me relevant et en me remettant droite. Facile ... Nan, il me surprit encore en sautant dans mon dos avant de me faire un étranglement. Je pris rapidement ma respiration pour tenir aussi longtemps que possible. Sa prise était parfaite, il avait réussi à me mettre en échec, en si peu de temps. En si peu de temps, je venais de faire honte à mon père. Je regard se porta vers Yuki. Son visage... Elle souriait ? Elle ne se moquait pas de moi. Elle avait confiance en moi. C'est vrai que j'avais oublié ce détail, je ne suis pas qu'un samouraï. Grâce à ma cousine je suis devenue autre chose.

Je fermais les yeux me concentrant au maximum. Je devais d'abord lui supprimer sa mobilité, donc sa vitesse. Il faut viser les jambes. Je m'accrochais à ses bras qui me soutenait parfaitement grâce à l'étranglement. Je sautais rapidement en l'air avant de venir frapper avec toute ma force et mon poids dans sa rotule gauche. Déboiter ou non, cela me permettrait de répliquer. Au milieu du saut, je pris un couteau de lancer que je cachais dans mes bottes. Et le planta en même temps dans sa jambe droite avant de le faire vibrer intensément. Peu importe l'endroit où je touchais, son muscle allait payer le prix fort et les vibrations allaient détruire encore plus celui-ci. Je m'accrochais de toutes mes forces aux couteaux. S'il voulait s'enfuir, j'allais lui couper l'entièreté du muscle. Nous étions dans un duel au sabre et se fou venait m'attaquer au corps-à-corps. Je n'allais pas être la seule à jouer en dehors des règles. Ce combat était un vrai pour moi, et je voulais le gagner. Plus que tout au monde, je devais le gagner.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Shog... Shoga.. Shogi ? [PV: Sendai]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Alentours de la ville :: Villes voisines-
Sauter vers:


FTM 88x310 FTM 88x310 FTM 88x310 FTM 88x310