Food Stop [ft. Hinode Michiko]

 :: Musutafu :: Rue Commerçante Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 25
Disponible en RP : (3/3)

Fiche de Pouvoir
Grade: 22
Année et Classe: Big-3
Alter: Manifestation
Ven 29 Sep - 15:32
Food Stop.Visage livide, dos recourbé, Tamaki déambulait dans les rues, gardant de son mieux une bonne distance entre les autres piétons. Il avait eu une journée exténuante, le genre de journée si émotionnellement épuisante que même de passer du temps avec Mirio lui semblait être un peu trop pour lui en ce moment. On lui avait demandé d’organiser, avec les autres membres du Big 3, une journée d’entraînement avec les premières années, et maintenant qu’elle était terminée, l’étudiant n’était que le fantôme de lui-même. Ce genre de journée signifiait souvent le même dénouement pour lui.

Manger.

Car, oui, Tamaki était le genre de personne qui mangeait ses émotions. Habituellement, son état se traduisait par une sorte de nourriture en particulier, des fringales extrêmement pointues reflétant ses sentiments les plus forts. En ce moment, sa fatigue mentale et émotionnelle ne serait comblée que par une chose. Des gyozas. Dorés, croquants, salés, sa bouche salivait, son estomac grondait juste à l’idée de se payer un tel petit délice. Depuis la fin de son entraînement avec les plus jeunes, il n’avait qu’une image en tête, représentée par un plat de gyoza avec une bonne portion de riz. Voilà ce dont son âme avait besoin en ce moment.

C’est ainsi que Tamaki se retrouva à marcher vers un restaurant ayant comme spécialité les gyozas, qui se trouvait sur son chemin vers chez lui et qu’il connaissait déjà bien. Après tout, avec sa nervosité naturelle, il allait sans dire qu’il vivait souvent des moments de stress qui l’amenait ici. Voyant un groupe d’hommes en veston entrer avant lui, il resta quelques pas en arrière, yeux inspectant la distance se trouvant toujours entre lui et ses gyozas. Lorsque la voie sembla libre, il attendit tout de même quelques secondes pour s’assurer de ne pas croiser le chemin de quelqu’un, puis il se dirigea vers la porte coulissante, l’ouvrant lentement d’une main peu assurée.

À peine eut-il mis le pied à l’intérieur que l’odeur le frappa en plein visage, causant un gargouillement d’anticipation dans son estomac. Il ne s’arrêta qu’un instant, le temps de prendre une grande inspiration contenant le mélange savoureux d’odeurs présentes dans l’établissement, puis il se fit accueillir par le personnel, et leur offrit en réponse une courte révérence. Il avait été si concentré sur son appétit que c’est seulement à ce moment qu’il réalisa que l’endroit était très peuplé. Il fallait s’y attendre, après tout il venait à l’heure où les cours et le travail venaient de terminer, mais il fut tout de même pris au dépourvu l’espace d’un instant.

Voyant son léger désarroi, la serveuse lui sourit en lui indiquant une place au comptoir, et Tamaki s’empressa d’aller s’asseoir, ne voulant en aucun cas déranger le personnel de l’établissement ou bloquer la porte. Devant son siège, il retira son sac à bandoulière et le déposa à ses pieds, puis son regard se posa sur la personne qui serait assise à ses côtés pour son repas, constatant d’après l’uniforme qu’il s’agissait d’une élève de U.A. Instinctivement, ses joues prirent une tinte rosée, alors que Tamaki s’installait sur son banc, avalant de travers.

Trouverait-elle cela impoli s’il ne lui portait pas attention? Devrait-il la saluer? Discuter avec elle? De quoi parlerait-il, de nourriture? De l’école? Et ensuite, quoi? Sombreraient-ils dans un silence maladroit qui les rendraient tous deux mal à l’aise? Le voilà qui tombait déjà dans l’une de ses spirales infernales qui ne faisait que le rendre sur les nerfs et l’inquiéter plus qu’il ne devrait l’être.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 72
Disponible en RP : Yep :) 3/4 Rp de dispo
Double-compte : //

Fiche de Pouvoir
Grade: 16
Année et Classe: 2-B
Alter: Régénération des Cellules
Sam 30 Sep - 21:04

Food Stop


Ft. Tamaki Amajiki




-----------------------------------------------


     Une journée très active venait de se terminer. Michiko venait de terminer les cours remplis d'exercices pratiques et elle était restée en salle de sport pour quelques exercices de danse, elle était épuisée. Sortant de l'établissement, une immense faim la prie de cours. L'estomac tordu, la demoiselle erra dans les rues en recherchant le premier stand de nourriture ou restaurant qui lui tomberait sous la bouche. C'est au tournant d'une avenue qu'une douce odeur lui vint au bout du nez. Elle reconnut une odeur de gyoza. L'avenue était bondée à cette heure-ci, la foule houlante et les feux rouges interminables empêcha Michiko de se rendre rapidement au restaurant... Après une dizaine de minutes piétinantes, la jeune femme arrivant enfin à son but.

     Elle arriva devant le restaurant et entra sans tarder. Soudainement, elle fut rebutée par l'immense foule qui peuplait le resto... Heureusement pour elle, une serveuse la fit se faufiler entre les tables bondées et les assiettes des serveurs virevoltants, pour atteindre le comptoir où il y restait par miracle deux places. Enfin posée, Michiko se débarrassa de ses affaires et demanda sans même regarder la carte des gyozas au porc et au poulet, une bonne quinzaine au moins. Le comptoir donnait une vue sur les cuisiniers pratiquant tout un art culinaire. L'attente fut longue car voyant les gyozas se préparer, Michiko eu de plus en plus faim. Après avoir attendu le temps de préparation nécessaire, Michiko put enfin apprécier la phrase du chef qui lui tendait son repas : "Voilà vos gyozas porc et poulet mademoiselle, bon appétit !" Remerciant poliment le cuisiner, Michiko ne laissa pas prier son estomac et commença à dévorer ses savoureux petits raviolis.

     Durant son repas, Michiko remarqua l'arrivé d'un client qui s'assied à côté d'elle ; client qui venait de prendre la dernière place libre du resto. Lorsqu'il posa son sac à terre, Michiko eu l'attention retenue et remarqua son uniforme qui était celui de l'U.A. En levant doucement le regard, elle vit un jeune homme qui la regarda également et les deux jeunes gens se mirent à rougir de nervosité et à éviter leurs regards furtivement. Il semblerait qu'il s'agisse tout deux de personnes réservées. Le garçon semblait assez craintif. Mais, ce n'est pas cela qui fit réfléchir Michiko. Son apparence lui disait quelque chose, comme si elle l'avait déjà vu alors que c'était la première qu'ils se rencontraient. Après un moment de réflexion, elle se souvint qu'il s'agissait d'un élève de troisième année, un senpai qui faisait du parti du célèbre Big 3 de l'U.A. Elle le regardant de nouveau, Michiko eu l'impression qu'il voulait lui adresser la parole. Elle n'était pas du genre à faire le premier, mais, elle trouvait impoli de ne pas adresser la parole à son sempai ; rien que de se présenter par respect envers son ainé.

"- ... Tu es un élève... De troisième année... Un membre du Big 3, c'est ça... ? En-enchanté... Je... Je m'appelle... Hinode... Michiko... Je suis en deuxième année..." Annonça-elle avec une grande timidité.

     La pauvre adolescente ne put s'empêcher de rougir tellement elle ne savait pas quoi répondre d'autre. Elle ne comprit même plus pourquoi elle avait voulu lui parler. Mais, elle essaya de se ressaisir, ce n'est pas comme si elle allait se faire manger. Elle se rappela qu'elle devait arrêter d'être aussi coincée et qu'elle devait se sociabiliser un peu plus. Elle fit l'effort de lui sourire gracieusement pour paraître moins impoli qu'elle ne le s'imaginait, elle se sentait ridicule. Cependant, le jeune homme semblait également vouloir parler.



_________________


Thème Principal (0:00 à 1:32):
 

Couleur dialogue : #9900cc
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 25
Disponible en RP : (3/3)

Fiche de Pouvoir
Grade: 22
Année et Classe: Big-3
Alter: Manifestation
Dim 1 Oct - 3:36
Food Stop.Tamaki sembla tout simplement terrifié l’espace d’un instant lorsque Michiko s’adressa à lui. Ses yeux se posèrent sur ses mains, qu’il tenait fermement ensemble contre son torse, comme s’il tentait de mettre une barrière entre lui et le reste de la pièce. Et voilà, il était pris de court, il devait lui parler, mais sa panique encombrait son esprit, chassant quelconque réponse adéquate de s'y créer. À ce moment, la serveuse vint le voir avec un sourire, lui offrant la carte avec le menu, et il lui sourit en retour. Voilà, il devait tenter de prendre ça à la légère. Respirer doucement, prendre son temps.

« Oui. Je suis Amajiki Tamaki. Je… me souviens t’avoir vu à l’école… Enchanté. Ah. »

Son regard se posa sur l’assiette de la demoiselle, alors qu’il avala bruyamment, se sentant saliver à la vue de gyozas si appétissants. D’ici, il sentait l’odeur du porc et du poulet, un frisson lui parcourant l’échine alors qu’il se visualisait déjà en manger. Avant de continuer la conversation, il se concentra d’abord sur le menu. Analysant chacune de ses options, il finit par se décider sur laquelle d’entre elles saurait le mieux satisfaire son état actuel. Du moment qu’il eût pris sa décision, il interpela la serveuse, l’une des rares situations durant laquelle il ne se sentait pas mal de déranger quelqu’un étant bien lorsqu’il avait faim. « Pas de problème, jeune homme! Ton ami va te rejoindre, aujourd’hui? » ajouta la serveuse avant de partir avec sa commande.

Comprenant qu’elle parlait de Mirio, il secoua la tête comme seule réponse. Elle lui offrit une courte révérence et alla porter la commande au chef. Tamaki regarda l’homme s’attaquer à la préparation de son repas un instant, puis il jeta un coup d’œil à l’élève à ses côtés de nouveau.

« Tu… m’as donné envie de gyozas au porc et au poulet. Ils sont délicieux… les meilleurs en ville. » Sa voix était gênée et un tant soit peu tremblante, mais il paraissait tout de même une once plus calme que plus tôt. Peut-être était-ce, car la jeune demoiselle semblait aussi introvertie que lui? Il ne savait trop que dire d’autre, mais d’après l’expression de son interlocutrice, il en valait de même pour elle, alors en tant que senpai, il se devait d’être la personne qui prendrait la conversation en charge. Il n’était pas à l’aise, ses paumes moites et ses épaules recroquevillées en témoignaient, mais il tenait tout de même à montrer qu’il pouvait le faire.

« Eum… alors tu… t-tu es dans le département héroïque aussi… Hinode-chan? » Il interrompit sa phrase à ce moment, se retournant vers la cuisine en entendant un bruit grésillant provenant du four. Le chef avait retiré le couvercle de la poêle contenant des gyozas parfaitement dorés, qu’il s’affaira ensuite à transférer dans une assiette. Voyant celle-ci s’ajouter à un bol de riz et un trio de crevettes tempura, Tamaki comprit qu’il s’agissait de sa commande, et son estomac lui indiqua sa satisfaction quant à ce qu’il voyait. C’était exactement ce dont il avait besoin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 72
Disponible en RP : Yep :) 3/4 Rp de dispo
Double-compte : //

Fiche de Pouvoir
Grade: 16
Année et Classe: 2-B
Alter: Régénération des Cellules
Dim 1 Oct - 17:44

Food Stop


Ft. Tamaki Amajiki




-----------------------------------------------


      Le jeune homme sembla encore plus intimidé lorsque celui-ci se présenta. Il se recroquevilla encore plus sur lui-même. Il s'agissait donc bien de Tamaki-senpai. Michiko attendit encore un peu, elle ne savait toujours pas quoi dire. C'est à ce moment que Tamaki-san lui révéla le bon choix que Michiko avait eu de se précipiter sur ce restaurant de gyozas. Il lui adressa de nouveau la parole, il semblait un peu plus assuré et confiant. Cela rassura Michiko qui n'était toujours pas plus à l'aise.

« Eum… Alors tu… T-tu es dans le département héroïque aussi… Hinode-chan ? »

    Après que le garçon fut servi, Mi-chan lui répondit un peu plus calmement. Mais elle était encore très nerveuse de parler à quelqu'un qu'elle venait de rencontrer, surtout à un homme. Elle stoppa son élan pour avaler son gyoza, puis raidi ses bras sur ses cuisses tout en devenant rouge pivoine. Soudainement, elle prit son courage à deux-mains et se buta à communiquer plus que ça. Elle le regarda et tenta un léger sourire et lui répondit :

"- Euh... Oui, je suis au département héroïque ! Euh... Ah... Tu as l'air d'être un habitué du resto ? C'est la première fois que je viens ici... je ne suis pas déçue... Ahah... Tu as l'air d'aimer manger non ? Moi... J'aime beaucoup ce genre de petits plats..."

     L'adolescente tenta tant bien que mal de lui parler à son tour. Elle sentit son corps se détendre petit à petit, elle put reprendre son repas un peu plus sereinement. Elle sentit d'ailleurs mieux la douceur de ses gyozas et apprécia son repas. Elle écouta alors attentivement son ainé tout en continuant de manger plus calmement.



_________________


Thème Principal (0:00 à 1:32):
 

Couleur dialogue : #9900cc
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 25
Disponible en RP : (3/3)

Fiche de Pouvoir
Grade: 22
Année et Classe: Big-3
Alter: Manifestation
Lun 2 Oct - 0:32
Food Stop.« Oui, je viens ici souvent, c’est vraiment le meilleur endroit en ville pour les gyozas. Je viens avec Mirio généralement. Enfin… oui, j’aime manger, c’est en lien avec mon alter, aussi, et… voilà… »

La serveuse s’approche de lui et déposa trois plats devant lui, une assiette de gyoza, un bol de riz et une petite assiette avec quelques crevettes tempura et une petite sauce. Comme en transe, Tamaki regarda la nourriture devant lui, se sentant saliver. L’odeur de porc lui monta d’abord au nez, et un petit frisson apparut dans sa nuque. Il prit une paire de baguettes, les séparant avant de joindre ses mains au-dessus de son assiette, fermant les yeux l’espace d’une seconde.

« Itadakimasu. »

Il eut une pensée pour sa kouhai, se disant qu’il devrait lui parler, mais il ne sut le faire tout de suite. Maintenant était le temps de manger. Et rien ni personne ne le sortirait de ce moment. Doucement, il avança ses baguettes vers un gyoza, en glissant un entre elles, testant expérimentalement le croquant de celui-ci avant de le soulever un peu, l’enrobage doré n’augmentant que son l’allure délicieuse. Il l’approcha de sa bouche, la fumée aromatisée lui montant un nez alors qu’il glissa la moitié du gyoza dans sa bouche, croquant dans un délice de saveurs. Le porc était épicé juste à souhait et avait été mariné dans une sauce à la fois sucrée à salée, il fondait dans la bouche, alors que la pâte du gyoza lui croustillait sous la dent. Le chou à l’intérieur était tout aussi croquant, et n’ajoutait qu’un soupçon de saveur qui s’harmonisait parfaitement bien avec le reste.

Tamaki mangea ensuite la deuxième moitié de son gyoza, plongeant ensuite ses baguettes dans son bol de riz blanc et en prenant une bonne bouché, laissant un soupire de satisfaction franchir ses lèvres alors que le goût vint emplir sa bouche, effaçant les derniers vestiges de porc et de chou qui l’habitaient toujours. C’était une saveur si simple, mais s’il pouvait qualifier le riz servi ici, il n’hésiterait pas à dire « fluffy », car c’est exactement ce qui lui venait en tête lorsque ces petits nuages blancs légèrement salés glissaient contre sa langue. Il prit un autre gyoza, et le goût l’attaqua de nouveau de plein fouet, le riz ayant laissé sa bouche telle une toile vierge, prête à être recouverte des différentes saveurs du mets qu’il avait tant convoité, et un long frisson naquit à sa nuque et alla se pendre le long de son dos. Il sentait une chaleur et un contentement l'emplir à chaque seconde qui s’écoulait.

Seulement lorsqu’il eut mangé son troisième gyoza, entrecoupant chacun d’entre eux par une bonne bouchée de riz, se tourna-t-il de nouveau vers Hinode, ayant maintenant la trace d’un sourire sur le visage. Il allait clairement mieux, c’était si évident qu’il était satisfait qu’on aurait dit un autre homme. Il se tenait d’une manière beaucoup plus décontractée, et il se permettait de s’exprimer pour signifier qu’il aimait ce qu’il mangeait. « Ah. C’est un endroit formidable pour les gyozas, définitivement… lorsque je ne dois pas aller en stage, c’est l’un de mes restaurants préférés pour venir relaxer. Il y a moins de gens d’habitude… » Même sa voix paraissait plus à l’aise, bien que toujours basse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 72
Disponible en RP : Yep :) 3/4 Rp de dispo
Double-compte : //

Fiche de Pouvoir
Grade: 16
Année et Classe: 2-B
Alter: Régénération des Cellules
Mer 4 Oct - 20:27

Food Stop


Ft. Tamaki Amajiki




-----------------------------------------------


     
     Tamaki-san commença son repas avec entrain, et Michiko lui répondit timidement "Itadakimasu" à son tour malgré le fait qu'elle avait déjà commencé. Il venait de lui dire qu'il était un fidèle client du restaurant avec son ami Togata-senpai, et aussi que le restaurant était plutôt réputé auprès de ses papilles. Il y eu quelques minutes de silence juste après. Michiko savoura aussi passionnément ses gyozas que son voisin qui semblait tout à coup absent, tellement il était absorbé par son repas. Michiko pris donc part au silence religieux du repas. Les gyozas fondaient doucement en bouche et les saveurs s'entremêlaient. La faim violente qui avait pris Michiko auparavant avait totalement disparu, et elle s'était même transformée en sentiment pur de gourmandise. Michiko ne mangeait plus que pour le plaisir. Cela permit à la demoiselle de réfléchir à ce Tamaki-senpai venait de dire, puis deux questions lui vinrent en tête. Cette foi-ci, elle était plus détendue et ne bégayait plus.

"- Hum... Tu m'as dit qu'il y avait un lien entre la nourriture et ton alter ? En quoi consiste-t-il ? ... Tu dois donc être un fort habitué des restos, tu en connais d'autres qui valent le détour dans le coin ?"

     Cependant, elle s'interrompit et se mit à faire une tête plutôt agacée. Elle venait d'entendre un sifflement des plus désagréable dans ses oreilles féminines. Un sifflement malheureusement bien connu des dames... Un sentiment de fort mépris l'envahie et elle ne voulait qu'une seule chose ; que ses abrutis la ferme. En effet, un groupe de cinq hommes en veston mal soignés était en train de reluquer Michiko d'une façon très peu distinguée et surtout très visible. Leur manque de discrétion se fit entendre dans tout le restaurant et gênait également les autres clients. La pauvre demoiselle commença à rougir de colère et de honte. Ces hommes en âge mûr (quoique vu leur comportement irresponsable?) étaient en train de l'interpeller, elle, une mineure encore scolarisée. Une serveuse venait de leur demander de se taire et d'arrêter de harceler Michiko, mais ils manquèrent aussi de respect à la jeune dame.

     Et puis comme si de rien n'était, ces bêtes décérébrées (Bêtes? Une insulte pour elles) se levèrent tout en continuant à siffler et dire des mots soit disant "pour l'intéresser" du même style que "t'es sacrément belle sous les lumières du bar", "t'as une belle bouille de mannequin toi ! T'es sûre d'être étudiante ?". Ils prenaient son uniforme scolaire comme un simple fantasme odieux... N'avaient-ils pas reconnus Yuuei ? Voyant ces hommes approcher Michiko commença à se recroqueviller sur elle-même, comme si elle espérait que le vent passe. Or, le vent commença à se transformer en bourrasque. Les yeux pleins de colère et de gêne, elle lança un regard presque larmoyant à son senpai...





_________________


Thème Principal (0:00 à 1:32):
 

Couleur dialogue : #9900cc
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 25
Disponible en RP : (3/3)

Fiche de Pouvoir
Grade: 22
Année et Classe: Big-3
Alter: Manifestation
Ven 6 Oct - 18:50
Food Stop.Il prit la peine de la regarder alors qu’elle lui posait des questions sur son alter, apparemment plus à l’aise qu’au départ. Savourant le dernier gyoza au poulet qu’il avait commandé, il se demandait quels autres endroits il aimait dans la ville, et honnêtement, il y en avait beaucoup. Encore, cela dépendait de ce qu’il avait envie de manger.

« En fait, comment dire… »

Ce ne fut que lorsqu’un sifflement l’interrompit qu’il les remarqua. Il jeta le plus bref coup d’œil vers la pièce, remarquant que les hommes en vestons avaient tous leur attention braquée vers lui, et il se retourna vers son assiette, les joues rouges et les sourcils froncés. Est-ce qu’il se moquait de lui? Avait-il dit quelque chose? Parlait-il trop fort? Il allait sombrer dans l’une de ses spirales infernales lorsqu’il remarqua l’expression d’Hinode. C’est ce qu’il lui fallut pour qu’il mette les pièces en place et comprenne que ces sifflements très déplacés lui étaient adressés. Cela dérangeait clairement les autres personnes dans le restaurant, et lorsqu’on leur demanda de cesser cette attitude gênant, ils manquèrent aussi de respect au personnel de l’endroit. Manquer de savoir vivre à ce point, c’était tout simplement incroyable.

Toutefois, s’il y avait bien quelque chose dans laquelle Tamaki tenait, c’était à ne pas trop se faire remarquer en public. Il préférait nettement qu’Hinode et lui gardent un profil bas et attendent que ces idiots se taisent plutôt que d’intervenir et risquer que les choses s’enveniment. Le problème résidait dans deux choses. La première, ils ne faisaient que se montrer de plus en plus déplacer envers l’étudiante ; eux, hommes dans la trentaine sûrement, qui devraient plutôt agir comme des modèles. La deuxième était que Tamaki avait un sens de la justice très fort, malgré sa gêne. Si ça n’avait été que de cela, il aurait peut-être, et je dis bien peut-être, réussit à rester à sa place. Mais, Hinode avait levé les yeux vers lui, et ce qu’il y vit fit se serrer son cœur l’espace d’un instant. Il était un troisième année, il devait intervenir, point.

« Excusez-moi, pourriez-vous nous laisser manger? »

Il se doutait bien que ça ne fonctionnerait pas, et les hommes lui confirmèrent tout de suite en pouffant un petit rire "Qu’est-ce qu’il y a, tu veux pas partager ta copine?" Les voyant continué de s’approcher, plus près, trop près d’Hinode à son goût, il se retourna un peu, évitant de les regarder directement, mais son expression était agacée. "Ah, c’est qu’il a l’air fâché le mioche." Tamaki sentit ses sourcils se froncer malgré lui.

« Je crois que vous n’avez pas compris. Agissez comme des adultes et retournez à votre table, il n’y a pas de raison de causer une scène ici. »

Encore une fois, on lui rit au visage, et ça commençait franchement à l’agacer. N’étaient-ils pas au courant qu’ils étaient des étudiants? Ne regardaient-ils pas le championnat sportif de U.A.? Peut-être qu’ils étaient vraiment des idiots. Le plus gênant d’entre eux, celui qui parlait le plus, fit juste un pas de plus, levant la main vers sa kouhai, et instinctivement Tamaki la claqua du revers de la sienne. Lui qui ne voulait pas envenimer la situation. L’homme parut clairement outré, comme s’il ne s’attendait absolument pas à ce qu’il y ait une quelconque forme de riposte. Il fit cliquer sa langue, et immédiatement, il ressentit l’hostilité provenant des hommes devant lui. « Je ne me répéterai pas. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 72
Disponible en RP : Yep :) 3/4 Rp de dispo
Double-compte : //

Fiche de Pouvoir
Grade: 16
Année et Classe: 2-B
Alter: Régénération des Cellules
Sam 7 Oct - 21:32

Food Stop


Ft. Tamaki Amajiki




-----------------------------------------------


   
     Tamaki-senpai venait de demander aux hommes d'arrêter, en vain bien évidemment. Ce genre de personnes ont bien du mal à se stopper lorsqu'elles commencent à faire n'importe quoi. Les hommes continuèrent de s'avancer et Michiko sentit une main s'approcher dangereusement d'elle. C'est alors que Tamaki-san repoussa vivement la main du harceleur pour qu'il ne touche pas la jeune étudiante. Elle entendit son senpai les menacer, il était devenu clairement sérieux et plus sûr de lui : « Je ne me répéterai pas. » A ces mots, les hommes se mirent à rire, ne le prenant pas au sérieux malgré l'outrance provoquée par le membre du Big 3 de l'U.A...

     Ils poursuivirent leurs provocations et tenta même de nouveau de s'approcher trop près Michiko. Cette fois, c'est elle qui se retourna violemment pour l'insulter :

"- Me touche pas vicelard! J'veux pas te parler, laisse-nous!"

     Les hommes s'énervèrent plus sérieusement et commencèrent à malmener verbalement la pauvre étudiante. Michiko qui n'en pouvait plus pris ses affaires et s'en alla en saluant rapidement son senpai.

"- Pardon Tamaki-senpai, je m'en vais. Merci et à bientôt."


     Elle fit un immense écart entre les tables pour éviter les hommes et se dirigea vers la porte de sortie. Au regard des autres clients, la scène ne pouvait plus durer, du moins à l'intérieur du restaurant. C'était bien malheureux, car elle en avait oublié de payer son repas dans la précipitation. Elle vit une serveuse près de la sortie et cette dernière lui fit comprendre que ce n'était pas un problème. Michiko culpabilisa quand même, tout ça à cause d'elle... C'est ce qu'elle se disait. Si elle n'était pas venue, cela ne se serait pas produit. C'est bien pour ça qu'elle évite généralement les lieux trop bombés. La jeune fille réservée et angoissée refit rapidement surface et des larmes commencèrent à couler légèrement sur ses joues.

      Hors, une fois sortis du restaurant, les hommes la rattrapèrent et l'un d'eux l'attrapa par l'épaule et la poussa violemment : "Hé! Tu t'fou d'nous salope?" Michiko lui fit instinctivement une technique d'arts martiaux pour se défendre et envoya l'homme contre un autre. Elle eue peur du regard qu'ils lui lancèrent...





_________________


Thème Principal (0:00 à 1:32):
 

Couleur dialogue : #9900cc
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 25
Disponible en RP : (3/3)

Fiche de Pouvoir
Grade: 22
Année et Classe: Big-3
Alter: Manifestation
Mar 10 Oct - 16:07
Food Stop.Les hommes se mirent à franchement insulter la jeune fille, et la seule chose qu’il trouva à dire fut qu’elle n’était qu’une étudiante, mais aucun des hommes ne sembla lui porter attention. Ils provoquèrent Hinode jusqu’au point où elle s’en alla, tentant de tout laisser derrière et de s’enfuir de la scène, prenant toutefois la peine de remercier son senpai avant de partir. La serveuse ne sembla pas fâchée du tout qu’elle soit partie sans payer, comprenant la situation, et tout aurait pu bien finir si les hommes étaient restés là et s’étaient calmés.

Mais évidemment, les choses ne pouvaient pas toujours être aussi simples.

Tamaki eut simplement le temps de mettre un autre gyoza dans sa bouche avant que, d’un commun accord, les hommes se dirigent vers la sortie, laissant de l’argent derrière, comme si c’était un acte suffisant pour leurs actions. Il avala sa nourriture de travers, un mauvais sentiment naissant en lui. Ils n’allaient tout de même pas la suivre? « Contactez Fatgum, s'il-vous-plaît! Parlez-lui de la situation! » Puis, sous les regards mal à l’aise et affolés de la plupart des clients, il se leva et se dirigea aussi vers la porte, suivant sa kouhai. « Je reviendrai pour payer, madame. » La serveuse se contenta d’un hochement de la tête et d’un sourire, le connaissant après tout plutôt bien, étant un client régulier avait ses avantages.

Il n’eut pas à se rendre bien loin ou à les chercher bien longtemps, mais lorsqu’il arriva, on aurait dit que la confrontation avait déjà commencée. Un homme était au sol, un autre par-dessus lui comme s’il avait été lancé l’un contre l’autre. Un autre était en train de les aider à se relever, alors que les deux autres étaient autour d’Hinode. Celui se trouvant le plus près d’elle la tenait fortement par l’épaule, et il semblait si fâché qu’il aurait probablement pu la soulever en l’air pour l’empêcher de partir.

Allaient-ils prévenir Fatgum à temps? Qu’est-ce qu’il ferait? Viendrait-il lui-même? Il ne voulait pas le déranger, mais il ne pouvait pas non plus laisser ces cinq hommes s’en sortir sans conséquences, il y avait un point qu’une blague ne pouvait pas franchir, et ils l’avaient passés il y a une bonne demi-heure. Il devait intervenir, mais si ça se passait mal? Pouvait-il être utile? Sa main se déposa sur sa poche, où se trouvait son porte-feuille. Et sa licence provisoire de héros. Sa paume se serra sur l’objet. Il se devait d’intervenir, et il devait le faire maintenant.

La première chose dont il s’assura fut que les trois hommes qui se trouvaient en arrière n’aille pas rejoindre ceux qui retenaient Hinode. Il fit se transformer sa main, ses doigts se changeant en tentacules qui à vue d’œil ne faisaient que devenir de plus en plus gros. Il envoya un jet d’encre sur les hommes, pour les aveugler et pour encombrer leurs mouvements. Des passants le regardait, mais il devait les ignorer, l’important était d’aider sa kouhai. Ses tentacules ne faisaient que grossirent et l’homme aux côtés d’Hinode qui ne la retenait pas se tourna une seconde vers Tamaki, et il parut surpris de le voir utiliser son alter. Peut-être venaient-ils de réaliser que, venant de U.A., il avait le droit d’utiliser son alter s’il s’agissait d’une situation comme celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 72
Disponible en RP : Yep :) 3/4 Rp de dispo
Double-compte : //

Fiche de Pouvoir
Grade: 16
Année et Classe: 2-B
Alter: Régénération des Cellules
Ven 13 Oct - 18:55

Food Stop


Ft. Tamaki Amajiki




-----------------------------------------------


   
    Lorsque l'homme qui avait attrapé la jeune femme par l'épaule tenta de resserrer son étreinte, Michiko eu rapidement le réflexe de se retirer à temps en reculant vivement d'un pas. Dans la foulée, l'homme lui attrapa fortement le poignet, mais pas de chance pour lui... Michiko eu le réflexe d'utiliser une technique d'aïkido pour avoir l'homme sous son contrôle. Elle utilisa un UCHI-KAITEN-SANKYO et arrêta sa technique avant l'immobilisation au sol, au moment ou elle tord le bras de son assaillant, elle pouvait avoir un total contrôle sur lui et l'emmener où elle le souhaitait. L'homme se tordit de douleur en cherchant tant bien que mal de trouver la position la moins douloureuse, son visage se crispait et devenait rouge.

    Avec son agresseur à sa merci, Michiko put voir que son senpai avait aussi immobilisé trois des hommes avec son alter. À la vue de son bras en tentacule et ce que son ainé lui avait dit, elle comprit rapidement que son alter retranscrivait ce qu'il mangeait. Il ne restait plus qu'un homme à immobiliser. Michiko envoya l'homme qu'elle tenait contre le mur du restaurant pour l’assommer. Elle attrapa le second homme qui lui tournait le dos et le plaqua en deux secondes au sol, il n'avait même le temps de comprenne ce qui était en train de lui arriver qu'il était plaqué à terre. Les hommes que Tamaki-san avait aveuglés semblant outré et surpris qu'il ait utilisé son alter, ils étaient
vraiment de purs ignorants.

"- On est des élèves de l'U.A ! Ne croyez pas que vous allez vous en sortir aussi facilement avec une telle agression !"

    Michiko eu un fort instant de fierté. Elle était fière d'être une élève de l'U.A et elle n'allait pas laisser ces imbéciles souiller le nom de son lycée encore plus longtemps. L'homme qu'elle retenait tenta de se débattre tout en sortant de nouvelles injures, mais Michiko resserra son étreinte qui bloqua plus fortement l'homme. Il s'arrêta de bouger tant la douleur était forte lorsqu'il essayait de se débattre. La police commençait à se faire entendre au bout de la rue, sûrement le restaurant qui les avait appelés. La police fut très vite rejointe par un héros que Michiko avait déjà vu.






AIHANMI KATATE DORI - UCHI-KAITEN-SANKYO:
 

_________________


Thème Principal (0:00 à 1:32):
 

Couleur dialogue : #9900cc
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» CNN: Food prices rising across the world
» 6 Worst Fast-Food Burgers (and What You Should Eat Instead!)
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» 05_ i just can't stop loving you

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: Rue Commerçante-
Sauter vers:


FTM 88x310 FTM 88x310 FTM 88x310 FTM 88x310