Pancake Party for Poor People [PV - Tamaki Amajiki]

 :: Musutafu :: U.A. - L'école des héros :: Salles d'entraînement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 55
Disponible en RP : TOUJOURS

Fiche de Pouvoir
Grade: 14
Année et Classe: 1-C
Alter: Drop The Beat
Mar 3 Oct - 0:34

「 I just talked to you about my weaknesses, I just wanted to be as strong as Senpai... 」

ft. Tamaki Amajiki
Rien n’avait changé. Je n’avais toujours pas un brin d’utilité en mon être. Comment pourrais-je m’arrêter là ? Ce n’était point avec un rythme aussi peu effréné que j’allais pouvoir adoucir ma peine. Ce sentiment ne me quittait pas. Pitoyable. Incapable. Ce genre de mot résonnait autant en mon esprit qu’en mon cœur. Je n’arrivais guère à m’en défaire malgré l’entraînement acharné que pratiquais. Au plus je combattais, au plus cette déplaisance se manifestait. Je n’arrivais à percevoir mes progrès, les refusant presque en conséquence. Ce n’était pas la hargne de vaincre qui embrasait mon esprit, mais l’amertume de la défaite qui frappait mon âme au point de me réveiller de mon petit monde tranquille. Suite à cela, se développait une impression d’insuffisance dans ma force ainsi que dans tout ce que je faisais relatant celle-ci.

J’avais pu observé autrui et avoir un aperçu de leur puissance et de leur volonté. Je ne pus m’empêcher de comparer ces autres élèves à ma propre incapacité. Leur évolution flagrante me heurtait si bien que je ne souhaitais point me retrouver complètement derrière eux. Déjà que j’arrivais à peine à suivre leur rythme, je ne pouvais tolérer qu’un écart supplémentaire ne se forme. Je n’avais aucun talent, j’étais loin d’être un de ces génies enviables. Rien que pour me maintenir à une position proche de ceux-ci, je devais travailler trois fois plus. Et malgré cela… Je me sentais toujours à la traîne.

Je le savais aussi… Forger son corps sans relâche n’était pas forcément la meilleure solution pour parvenir à ses fins. Toutefois, je ne voyais aucune autre voie me permettant de ne pas me faire distancer au point à ce que je finisse seul, totalement seul. Je ne pouvais perpétuer dans le domaine héroïque que si j’en suais sang et eau, et ce bien plus que d’autres. Voilà pourquoi je ne quittais pas les lieux. Voilà pourquoi, malgré que le cours eût terminé je restais là à pratiquer bien que tous vaquaient à leur occupation. Je tuais mon plaisir pour un bien meilleur. Ainsi, dans le futur, je ne perdrais plus jamais. Et… Cette pression sur mon cœur disparaîtrait pour toujours.

Mon insatisfaction s’accrût encore. Il s’était passé bien trop de temps depuis mon dernier exercice. Je ne devais pas rester sans rien faire aussi longtemps. Je me devais de reprendre là où j’en étais. Approchant alors mon sac à dos, je l’ouvris afin de sortir quelques équipements spéciaux dont je n’arrivais pas à montrer leur existence par peur que l’on m’interdisse d’effectuer autant d’effort alors que je n’étais qu’un simple élève. Bien que je gardais toujours ces parts de vêtements proches de moi, je ne les sortais et les enfiler uniquement lorsque j’étais sûr que l’on n’allait guère en faire une remarque dessus. Deux poignets de cinq kilogrammes, deux chevillères d’un même poids ainsi qu’une ceinture du triple de celui-ci. Cela ne semblait peut-être pas énorme pour une personne comme moi pouvant soulever plus de trois son poids, mais cela épuisait plus qu’il n’en paraissait. A la longue, ces faibles masses semblent avoir pris une tout autre ampleur.

Une fois équipé, je me mis à courir autour de la salle d’un rythme assez soutenu. Ne pensant à rien d’autre qu’à m’améliorer afin de faire disparaître cette faiblesse ancrée en mon être, je ne remarquai au premier tour la présence d’un second individu. Ce ne fut que lorsque je passai de nouveau près de lui que la surprise stoppa ma course.

« Senpai… ? »
, échappais-je par stupéfaction.

Amajiki Tamaki, un troisième année. N’était-il pas l’un des membres à venir parfaire notre précédent entraînement, du moins celui en commun qui avait eu lieu plus tôt ? Si, je ne pouvais me tromper sur ce fait. Mais pourquoi était-il encore en ce lieu si les cours étaient finis ? Se pouvait-il qu’il… Non, cela ne se pouvait être vrai. Je ne pouvais prédire la raison pour laquelle il se tenait à cet endroit, mais je ne manquai pas cette chance de pouvoir en privé avec un Senpai.

« Excusez-moi, puis-je vous prendre de votre temps… ? »

Calmant mon souffle peu après, je vins à me présenter de nouveau, au cas où il n’avait pu retenir mon nom. Gardant mes nobles formalités ainsi que la gestuelle d’un style identique à mon costume, j’effectuai une courte révérence, empoignant ma cape afin de tenir ma main près de ma poitrine tout en baissant faiblement mon corps et ma tête, pliant légèrement les genoux.

« Je me nomme Kyle Lest Tempest, je suis un élève de première année. »

Me redressant par la suite, je m’avançais vers lui, fuyant son regard quelques secondes avant d’y refaire face, baissant tout de même les yeux juste après.

« Comment dire que… Amajiki-senpai, j’aimerais savoir comment… Est-ce que vous procédez… Si possible… »
Luv'
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 25
Disponible en RP : (3/3)

Fiche de Pouvoir
Grade: 22
Année et Classe: Big-3
Alter: Manifestation
Ven 6 Oct - 20:45
PANCAKE PARTY FOR POOR PEOPLEÀ la seconde précise où l’entraînement avec les premières années fut terminé, Tamaki s’écroula presque au sol, complètement drainé de son énergie. Il avait beaucoup de bonne volonté en tant que senpai, et en aucun cas, il ne manquerait un entraînement avec les plus jeunes, mais parler devant tant de regards intéressés, se faire bombarder de questions, c’était trop pour lui. Mirio excellait dans ce domaine et tout le monde l’adorait, alors autant le laisser s’occuper de cela. Il l’avait aidé à se redresser d’ailleurs lorsque les premières années étaient sorti, tous motivés et parlant d’entraînement et d’attaques spéciales. Tamaki se permis un petit sourire, car il se souvenait avoir été l’un deux il n’y a encore pas si longtemps.

« Tu te souviens de quand on était en 1-A, Tamaki? »

Comme s’il pouvait oublier. Il hocha la tête, et Mirio pris cela comme un signe qu’il pouvait raconter toutes les anecdotes embarrassantes ou pas qui lui passaient en tête. Cela aida grandement à redonner un peu de pep à Tamaki, qui aurait pu tomber en morceau quelques minutes auparavant.

« Tu te souviens quand je suis entré dans le gym durant la nuit et que je t’ai ouvert pour qu’on puisse s’entraîner et quand Aizawa-sensei nous a trouvé, il ne savait pas s’il devait nous féliciter ou nous punir? »

Un petit rire lui échappa à cette pensée. C’est vrai qu’ils s’étaient entraîné plus que quiconque, aucun moment de fatigue ou de stress n’était assez fort pour les empêcher de travailler sur leurs alters, ensemble, jusqu’à en perdre connaissance parfois. Ils se sont fait emmener dans le bureau de Recovery Girl bien plus souvent qu’ils ne l’auraient voulu. Tamaki acquiessa d’un simple « Hm », souriant à Mirio en se disait que tout ça était à cause de lui. Seul, il n’aurait jamais suivi un tel entraînement, et peut-être en était-il de même pour Lemillion?

« Ah. Regarde, il est resté derrière… Tu crois qu’il veut abuser du gym lui aussi? »

Il porta son regard sur l’étudiant resté en arrière, haussant un sourcil alors qu’il le vit se diriger vers son sac. Mirio affirma qu’il allait aller lui parler, mais avant qu’il ne puisse faire un pas, ou que Tamaki ne puisse le dissuader, Nejire les avait rejoins, les informant que plusieurs élèves les attendaient pour pouvoir leur poser des questions. Il sentit son sang se geler dans ses veines à la simple idée d’être entouré d’étudiant débordant d’énergie pour une minute de plus, et Mirio compris tout de suite, lui faisant un thumb up et partant vers la sortit d’un pas assuré, traînant Nejire derrière lui. Un court soupire franchit ses lèvres, ou un sourire se déposa le temps de voir ses amis sortir et refermer la porte derrière eux.

Un mouvement attira son attention, et il se retourna vers l’étudiant resté en arrière, qui avait terminé de mettre ce qui semblaient être des poids à ses poignets et à ses chevilles. Ah. La plupart, si ce ne sont tous les enseignants ne recommandaient pas ce genre d’entraînement aux élèves, les défendant même de mettre un tel effort sur un corps encore en pleine croissance. Il le savait, car Mirio et lui s’était fait réprimander par chacun de leurs enseignants, à maintes reprises. L’étudiant se mit ensuite à courir, et Tamaki put dire tout de suite que ce n’était pas la première fois qu’il s’entraînait avec un tel équipement. Il devait avoir un alter qui affectait sa force physique. Ou peut-être était-il simplement comme Mirio; naturellement très fort physiquement.

Tamaki suivi le garçon des yeux un instant, tentant de se souvenir de son nom, car celui-ci lui échappait. Pourtant, il se souvenait très bien de lui avoir échangé des salutations pendant le cours, car il avait eu une manière un peu particulière de se présenter. Sa réflexion fut vite interrompue lorsque le regard de l’étudiant croisa le sien et qu’il s’arrêta dans sa course. Ah, oui. Kyle, voilà. Son expression semblait si surprise qu Tamaki détourna les yeux, se sentant soudainement embarassé de s’être fait surprendre à fixer son kouhai de la sorte.

Il lui demanda s’il pouvait prendre de son temps, et il ne put s’empêcher de hocher la tête, se surprenant à vouloir l’aider, s’il pouvait être d’une quelconque aide, évidemment. Kyle se présenta de nouveau, et ce fut aussi noble que la première fois qu’il l’avait fait. Lui retournant sa révérence, Tamaki lui dit aussi son nom à nouveau, prenant les mêmes précautions que l’étudiant. Il était très possible qu’il ait oublié son nom, après tout. Il s’avança vers le troisième année, qui détourna le regard instinctivement, glissant ses mains sans ses poches pour une posture se voulant décontractée, mais ne le faisant paraître que comme s’il se repliait légèrement sur lui-même. Puis, Kyle s’exprimant de nouveau, le questionnant sur ses méthodes, et l’espace d’un instant Tamaki sembla confus.

« Comment je procède?... Pour l’entraînement, tu veux dire? »

Se rendant bien compte que c’était sans doute ce dont il voulait parler, il laissa un court « Hm » pensif l’échapper. « Déjà, je mange beaucoup, mais ça vient de pair avec mon alter… » Honnêtement, il ne savait pas quoi lui répondre. C’était Mirio qui s’occupait de s’adresser aux étrangers en général, alors il se sentait un peu pris au dépourvu. Non seulement cela, mais il ne croyait pas vraiment pouvoir lui être utile, tout simplement, car il ne se croyait pas en position de pouvoir aider autrui. Il était inutile, Mirio aurait pu l’aider. Si seulement il pouvait être comme lui, si seulement il pouvait avoir sa confiance, son assurance. Les yeux Kyle posés sur lui le ramenèrent à la situation présente, et il se détourna un peu de l’autre étudiant, juste question de se sentir plus à l’aise et moins exposé.

« Je m’entraîne… Enfin, m’entraînait avec Mirio constamment. Le matin, le jour, le soir, parfois les trois. Souvent, les trois. Beaucoup de renforcement physique, musculation, cardio… Et puis nous avons passé des jours… Enfin, un temps fou sur nos alters… » Cette affirmation lui ramena une question en tête, et Tamaki s’interrompit lui-même pour la poser. « Quel est ton alter au juste, Tempest-kun? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 55
Disponible en RP : TOUJOURS

Fiche de Pouvoir
Grade: 14
Année et Classe: 1-C
Alter: Drop The Beat
Lun 9 Oct - 2:02

「 I just talked to you about my weaknesses, I just wanted to be as strong as Senpai... 」

ft. Tamaki Amajiki
Si je n’avais pas été à mon aise en lui demandant comment il avait procédé pour son entraînement, je n’avais tout de même pas reculé derrière l’envie de le savoir. Même si j’avais pu être indiscret, je n’avais pas assez confiance en mes méthodes d’entraînements pour ne pas avoir à le comparer avec mes aînés. Ainsi, je m’étais senti obligé de le questionner sur les méthodes qu’il avait employé afin de devenir plus fort, assez pour être reconnu comme l’un des trois grands. Peut-être n’étais-je cela dit pas assez clair lors de ma question puisqu’il demanda à confirmer si je parlais vraiment de l’entraînement, étant donné que j’avais eu du mal à approcher le sujet, mais j’affirmais ses dires d’un simple hochement de tête.

En premier lieu, il se nourrissait à satiété. Par le passé, on m’avait souvent dit qu’une bonne nutrition aidait la silhouette à se former. Ainsi, j’avais eu divers conseils sur les plats que je devais prendre chaque jour de la part de différents formateurs. Toutefois, le problème étant que chaque professeur n’avait pas le même argument sans même me donner le même type de nutrition. A cause de cela, je n’avais jamais vraiment su de quelle façon je devais manger, ni quels ingrédients pouvaient m’offrir un corps robuste, ou au moins m’aider à l’offrir.

Par la suite, il ne fit que valider mon menu d’exercices. Du matin au soir, il forgeait son corps avec ses compagnons… Était-ce vraiment de cette façon qu’ils étaient tous devenus si forts ? Moi, j’avais beau m’entraîner encore et encore, je ne voyais pas la moindre évolution avec le moi d’origine. Mon rythme d’entraînement était-il trop faible ? Ou peut-être était-ce la difficulté de mes exercices qui n’était pas assez élevée ? Ou encore, était-ce dû au fait que je n’avais pas de réels amis ou rivaux envers qui me tourner ? Un type aussi inutile que moi était destiné à le rester si je ne m’intégrais pas dans un groupe… ? Arrête ça, ce n’est pas comme si j’arriverai à trouver un quelconque groupe avec mes forces actuelles…

Mon alter ? Il était vrai que je n’avais eu l’occasion de lui annoncer le principe de celui-ci. Cette individualité n’était pas digne de moi. Elle qui pouvait être si pratique, j’arrivais à peine à libérer la moitié de son potentiel.

« Mon alter se présente sous la manipulation de tous les sons environnants sous une contrainte distante de dix mètres. Dans ce rayon précis, il m’est possible de modifier chaque onde sonore de la manière que je souhaite. Par cela, j’entends dire l’amplitude, la pression ainsi que la fréquence de ce bruit… Il ressemble un peu à celui du héros Present Mic… »

Si j’aurais pu m’en arrêter là pour les explications, je préférais lui donner les détails de celles-ci afin qu’il puisse potentiellement m’aider pour m’améliorer. Il pourrait par exemple me guider vers telle ou telle idée, si jamais un éclair de génie lui parvenait. Après tout, il était possible que rien qu’en écoutant la façon dont j’utilise cet alter, il lui vienne une manière différente de procéder avec celui-ci. Accoupler différents esprits étaient toujours un plus lors des recherches.

« Par ailleurs, je me sers des sons sous deux manières distinctes. La première pourrait dénoter une grande ressemblance avec celle de l’officiel, tout en accordant un certain changement. En accordant les fréquences et les amplitudes de sons que j’émets de mon corps, il m’est alors possible de les entrer en contact avec les esprits de mes cibles afin de les impacter de différentes façons. Il m’est donc possible de donner une fréquence déplaisante, assez pour rendre les ondes sonores nocifs et rendant donc difficile l’appréhension et la réflexion, si ce n’est sensiblement plus. Ou alors, je peux aussi accorder des faveurs bénéfiques aux personnes autours de moi en stimulant leur esprit… »

Ma gêne semblait complètement disparut pendant que je lui contais les principes de mon alter. J’étais si pris dans mes explications que je ne lui laissais le temps de dire un mot, avant que je ne termine totalement.

« Dans un deuxième cas, j’amplifie la pression et l’amplitude des ondes sonores afin qu’elles émettent une force assez puissante, capable de faire vibrer l’air d’une manière significative. Ces vibrations permettent ainsi d’infliger des dégâts physiques plus ou moins conséquents… »


Marquant la fin de mon exposé sur mes capacités par un soupir, je ne savais pas si je devais réellement enchaîner sur autre chose, où si je devais laisser Amajiki-senpai s’exprimer. Toutefois, je ne pus m’empêcher de continuer, uniquement pour lui demander son avis par la suite.

« Malheureusement, cet alter me confère une énorme pression musculaire, ce qui me force à entraîner mon corps plus que tout. Néanmoins, j’ai beau m’entraîner, encore et encore… Je n’ai pas l’impression de m’améliorer… Je suis reste aussi faible, pitoyable et inutile que je ne l’étais... »
Luv'
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 25
Disponible en RP : (3/3)

Fiche de Pouvoir
Grade: 22
Année et Classe: Big-3
Alter: Manifestation
Jeu 12 Oct - 1:21
PANCAKE PARTY FOR POOR PEOPLETamaki écouta l’explication du plus jeune sans dire un mot, les mains dans les poches, hochant la tête ici et là, on aurait presque dit qu’il ne portait pas vraiment attention. Le troisième année était toutefois grandement concentré sur ce que lui expliquait l’étudiant, et il tentait de comprendre le fonctionnement de son alter. Il avait un pouvoir très puissant, s’il s’entraînait, Tamaki ne questionnait même pas le fait que Kyle pourrait être, tout comme lui, un élève qui finirait par avoir sa renommée, mais il devait avant tout s’entraîner.

Une fois l’explication terminée, il resta en silence quelques instants, regardant fixement le sol alors que chacune de ses neurones travaillait sur une réponse qui pourrait l’aider. Lorsqu’il eut terminé, il croisa les bras, l’expression sur son visage ayant changé pour un plus décontractée et moins incroyablement concentrée.

« Je t’aurais dit de voir ce que les enseignants auront à t’apprendre, mais je vais être honnête avec toi… Ils vont surtout te recommander de prendre ton temps. Et je peux comprendre combien ça peut être frustrant de vouloir t’améliorer et de ne pas recevoir les conseils que tu désires… »

Tamaki sembla penser à un moyen de concrétiser ses paroles, de les mettre en ordre, son esprit encombré de visions de ses entrainements, de nourriture et de Mirio. Il hocha la tête, puis continua. « Évidemment, la base est de bien manger, d’avoir assez de repos et de t’entraîner régulièrement, mais je suis certain que tu le sais déjà. Je crois que, pour moi, ce qui m’a vraiment aider, c’était d’avoir quelqu’un avec qui m’entraîner. Quelqu’un à suivre, un compagnon et un rival. Avec un but en tête, on dirait que tu peux doubler ta charge de travail sans même t’en rendre compte, tu vois? Et puis, c’est encore mieux de bien manger et de te reposer en bonne compagnie. »

Son regard se posa sur sa paume, la regardant alors qu’il la serra. Tout le travail qu’il avait fait pour en arriver là, c’était difficile de résumer cela en quelques phrases. Mirio aurait probablement été plus utile, au final. « Enfin, je dis ça, mais je ne suis pas encore si fort que ça. Je ne suis pas naturellement le genre à prendre du muscle, comparé à Mirio… Je… » Sa main se relâcha, reprenant place à ses côtés, et ses yeux se posèrent au sol, son expression changeant pour quelque chose de plus triste, plus timide. Soudainement, il ne se sentait plus à la hauteur de donner des conseils. Il n’était pas si fort, après tout. Incapable, intervertit, effrayé, timide, il n’avait pas ce qu’il fallait pour donner des conseils, pour être un modèle, pour être un héros, moins que rien, inutile, incapable, incapable.

Il ne suffit que d’un petit mouvement de la part de Kyle pour sortir Tamaki de ses pensées, sursautant presque en revenant sur terre, et il se sentit stupide d’avoir arrêté sa phrase en plein milieu et un peu ridicule aussi de prendre du temps précieux à son kouhai. « Enfin, j-je crois que pour commencer, l’important c’est de ne pas oublier ton alter, si tu connais et maîtrise ton alter à la perfection, au point où tu pourrais l’utiliser presque inconsciemment, c’est là que tu sais vraiment sur quoi tu dois travailler physiquement pour en faire ressortir son plein potentiel. Ah, il y a beaucoup de choses à dire… Je ne suis peut-être pas… enfin, tu pourrais peut-être demander à Miri- enfin, Togata-kun, il pourrait certainement t’aider… mieux… »

Ne sachant pas comment se rendre plus utile, il se tut. Peut-être devrait-il lui proposer de le suivre lors de son entrainement? Mais il n’était pas un coach, ce serait probablement inutile.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 55
Disponible en RP : TOUJOURS

Fiche de Pouvoir
Grade: 14
Année et Classe: 1-C
Alter: Drop The Beat
Ven 13 Oct - 1:46

「 I just talked to you about my weaknesses, I just wanted to be as strong as Senpai... 」

ft. Tamaki Amajiki
Les enseignants hein… Non, comme il disait, ce genre de personne tentait toujours de ralentir les choses. Je ne savais pas si c’était uniquement ma chance qui me causait du tort, ou bien si absolument tous les professeurs pensaient de la même façon, mais ces derniers reniaient les méthodes d’entraînements intensifs pour privilégier une sécurité trop parfaite. Toutefois, ils ne prenaient jamais en compte mes sentiments. Certes, je ne les montrais pas, mais au fond de moi je ne pouvais le supporter. Ils ne savaient pas à quel point j’étais blessé de me sentir aussi faible. Cela me tuait bien plus vite que si une damoiselle rejetait ma proposition. Sachant que cette sensation ne quittait pas mon être, cela aggravait la blessure à chaque seconde et à chaque pensée, créant un gouffre béant en moi. Cette douleur si énorme était presque insoutenable, à un point où je ferais pratiquement n’importe quoi pour m’en soulager.

En y repensant, c’était étrange. Même si j’étais inférieur aux autres, je n’aurais jamais imaginé que cela m’atteignît autant. Dans le passé, avant de choisir cette voie de héros, je n’étais pas comme ça. Gagner ou perdre m’importait peu, tout ce que je souhaitais c’était rire de bon cœur en m’amusant le plus possible, tel un enfant. Toutefois, ma nature un peu trop mature m’empêchait de profiter pleinement de mon enfance avec les autres de mon âge. Même si certaines parties de mon histoire m’étaient sombres, après tout il était impossible de se souvenir de tout à la perfection, j’arrivais à me rappeler que mon sourire se portait parfois pour des actes sensiblement décalés. Par exemple, lorsqu’un obstacle qui se dressait devant moi suscitait mon intérêt, ou bien lorsque je me trouvais au bout du mur sans aucun plan. Dans ces moments, je me sentais mystérieusement plus vivant. Lena m’avait déjà dit que mon regard et mon sourire étaient légèrement différents, un poil plus masculin. Je n’avais aucune idée de ce qu’elle voulait dire à l’époque, mais peut-être portais-je déjà des signes de curiosité absolu envers ces situations où mon cœur palpitait encore et encore. Jusqu’à peu, je n’étais jamais tombé en ressentant cela. Même lors de l’examen d’entrée, il m’avait bien semblé ressentir cette montée d’adrénaline changer mon esprit. Je l’avais ressenti aussi à d’autres moments par la suite… Mais je n’avais pu triompher au final. Ce choc était ce qui avait fait naître cette douleur en mon âme. Maintenant que j’y repense… C’était vraiment étrange.

Même si je souhaitais y repenser davantage, je n’arrivais qu’à m’embrouiller encore plus, ne comprenant pas plus et rajoutant du nuage dans mes pensées. Je préférai éviter de m’y attarder pour écouter de nouveau Senpai. Ce qu’il avait à me dire portait tout son sens, d’autant plus que j’y pensais avant même qu’il le dise. S’entraîner avec un objectif en tête, quelqu’un de précis à surpasser était une des clés qui permettait de s’améliorer efficacement. Néanmoins, c’était bien connu que je n’étais pas le genre à me diriger vers les autres, si ces derniers ne sont pas de charmantes damoiselles. De fait, je n’avais aucun véritable ami au sein de l’académie… Et au sein même de mon entourage. L’unique personne avec qui je m’entendais vraiment bien était ma petite sœur.

La prochaine remarque de mon aîné avait réussi à me démoraliser de nouveau. Lui qui était si fort se sentait inférieur… Le pire, c’était que tout comme moi, il avait du mal à se muscler malgré les efforts. Si cela aurait pu me réconforter, savoir qu’une personne dans des conditions quasiment identiques aux miennes avaient pu se hisser aussi haut ne faisait qu’accroître mon sentiment de faiblesse. Même si c’était tout à fait normal puisque il était mon Senpai, je me sentais si minable comparé à lui.

Un triste sourire se forma alors sur mon visage, tandis que je baissais celui-ci afin de visualiser le sol. Jamais je ne pourrais me hisser de nouveau au sommet, pas dans ce monde. Je n’appartenais pas à ce monde, non… Le mien était bien plus paisible, bien moins difficile… Pourtant, je sentais quelque chose me pousser à évoluer dans ce fol univers. Il était vrai que je ne pouvais plus me passer de cette sensation. Lorsque je me bats, j’avais l’impression de tout oublier pour apprécier pleinement le conflit. Le goût du défi était si bon… Et la saveur de la victoire si exquise… Cela rendait l’amertume de la défaite encore plus insupportable. Et pourtant, je la ressentais de plus en plus ces derniers temps.

« Utiliser mon alter inconsciemment est chose impossible, Amajiki-senpai. Navré de devoir vous contre-dire, mais mon individualité possède un autre gros défaut. Il ne peut se contracter que si j’émets un son, ou en règle générale, si j’appose et incante une formule précise qui donne lieu à un effet précis. Pour le dire plus simplement, je suis obligé de réciter une incantation pour qu’une technique se déclenche. De ce fait, il m’est impossible de l’utiliser inconsciemment vu que je dois au préalable parler pour inciter mon alter à s’exécuter. »

Je ne voulais pas trop le secouer, mais ma franchise commença à jouer contre moi. Même si je pouvais me taire, une fois que j’avais débuté d’aller dans un sens, j’arrivais rarement à reculer.

« De plus, mon alter exerce une pression musculaire, non pas sur une partie unique de mon corps, mais sur celui-ci en général. Pour ainsi dire, je ne peux négliger les travaux physiques qui privilégieraient certains endroits du corps. De ce fait, mon entraînement se fait plus long, et mon évolution de même… »

Sans pouvoir retenir mes plaintes, je continuais à lui parler. Ayant tout simplement craqué, je n’arrivais à me contenir davantage, déprimant toujours plus.

« Et surtout, regardez par vous-même… Je ressemble à une damoiselle alors que cela fait des années que je tente de forger mon corps. Si Amajiki-senpai a des difficultés pour façonner son corps, cela devrait être impossible pour moi… Je ne pourrais faire disparaître cette faiblesse si je ne peux renforcer ma condition physique et ma force. Mon alter ne pourra pas non plus être plus puissant si mon corps ne peut le supporter, ce qu’il fait à peine présentement… »

Peut-être que Senpai était un peu comme moi. Lui-même ne semblait pas confiant, m’ayant redirigé vers Togata-senpai. Il était sûr que Lemillion avait démontré sa force, alors que son individualité était loin d’être si impressionnante… Alors que moi, je possédais un alter avec un énorme potentiel, mais je n’étais rien…

« Au fait… Senpai est ici pour continuer l’entraînement n’est-ce pas ? Togata-senpai viendra aussi je présume… Cela vous dérange-t-il si je m’entraîne avec vous ? En suivant le même régime que vous, peut-être que… Moi aussi… »
Luv'
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 25
Disponible en RP : (3/3)

Fiche de Pouvoir
Grade: 22
Année et Classe: Big-3
Alter: Manifestation
Lun 23 Oct - 23:42
PANCAKE PARTY FOR POOR PEOPLETamaki l’écouta, et alors que Kyle expliquait sa situation, son alter, comment il se sentait, il ne le réalisa même pas, mais un léger sourire naissait sur son visage. C’était rare venant de lui, mais Tamaki pouvait si bien s’identifier à sa situation qu’étrangement, il ne pouvait s’empêcher de se sentir plus à l’aise avec l’autre étudiant. Il comprenait si bien comment ce pouvait être difficile de ne pas réussir à atteindre ce que l’on désire, de toujours se sentir plusieurs pas derrière les autres, sans talent, inintéressant, faible. À la mention de Mirio, Tamaki jeta un regard vers la porte de la salle d’entraînement. Évidemment, il serait meilleur que lui pour aider Kyle. Les conseils de Mirio étaient tous exceptionnels, et il ne doutait pas qu’il puisse lui être plus utile.

« Hn, non en fait… Nejire et lui sont allé répondre aux questions des autres étudiants, je suis resté en arrière parce que… enfin je ne… je ne saurais pas les aider comme Mirio le peut. »

Son regard se posa sur ses mains, les serrant doucement avant de poursuivre. Et s’il pouvait être utile, lui aussi? Certainement, ses instructions ne seraient rien à comparer à Mirio, mais… il pourrait peut-être essayer. Il avait été dans la même situation, après tout. En fait, il l’était probablement toujours. « Avant d’arriver à U.A. … non, en fait, même après être arrivé ici, peu importe combien je pouvais m’entraîner avec Mirio, mon corps ne voulait tout simplement pas coopérer. J’étais petit, enfin, plus petit, et je n’arrivais pas à gagner du muscle, pas du tout. Après un an, Mirio commençait déjà à grandir et à se muscler et moi, je restais petit et mince, peu importe les entraînements, peu importe les poids que je pouvais soulever. Mais Mirio m’a incité à continuer, et chaque jour… plusieurs fois par jour… les entraînements on finit par porter leurs fruits. Plus lentement que les autres… enfin, je ne suis toujours pas très fort.»

Il était vrai que ça lui avait pris un temps fou pour gagner ne serait-ce qu’un gramme de masse musculaire. Même en deuxième année, il était encore relativement petit et faible. Heureusement, son alter était puissant, il avait été chanceux pour cela, mais sans celui-ci, en situation de combat, il ne valait pas grand-chose. Tous les garçons commençaient à se forger des corps dignes de vrais héros alors que lui, tout comme Kyle, restait un gringalet qui ne saurait pas intimider quelqu’un. Le temps avait porté ses fruits, la puberté l’avait fait grandir, et maintenant, il avait une bonne définition de muscles sur l’ensemble de son corps, mais ce n’était rien s’il se comparait à Mirio. Lemillion avait un corps digne de All Might, alors que Suneater…

« Je… je ne sais pas si cela peut vraiment être utile… mais si tu veux, tu peux t’entraîner avec moi, parfois… maintenant, même. Enfin, je peux comprendre si tu préférerais que Mirio soit présent. Je peux lui demander de te laisser assister à un de ses entraînements, si tu veux. Avec les stages et l’école, on n’a plus vraiment le temps de s’entraîner ensemble, mais je m’entraîne souvent seul alors ça ne me dérange pas si tu veux… enfin, je ne veux pas m'imposer. Et puis, comme j'ai dis, je suis disponible maintenant... »

Il se doutait bien que Kyle préfère s’entraîner avec Lemillion, mais il se proposa tout de même. Après tout, il était occupé avec son stage, et il en valait de soit pour Tamaki. Les deux troisièmes années ne pouvaient se rejoindre qu’une fois par jour maintenant, alors qu’avant ils s’entraînaient ensemble deux fois par jour. Parfois même, ils passaient une et voire même deux journée entières sans pouvoir se rejoindre pour un entraînement. Avec si peu de disponibilité, Tamaki se retrouvait à devoir s’entraîner seul plus souvent qu’autrement, et étrangement, lorsqu’il était seul, il se permettait un entraînement encore plus difficile qu’à l’habitude, comme si l’absence de Mirio le forçait à ne pas vouloir traîner de la pattes lors de leur prochaine rencontre, alors il se sentait obliger de redoubler ses efforts encore plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 55
Disponible en RP : TOUJOURS

Fiche de Pouvoir
Grade: 14
Année et Classe: 1-C
Alter: Drop The Beat
Mer 8 Nov - 17:47

「 I just talked to you about my weaknesses, I just wanted to be as strong as Senpai... 」

ft. Tamaki Amajiki
Même si les autres membres des trois grands n’allaient pas nous rejoindre, là n’était pas l’idée. Celle-ci se situait bien plus dans le contexte en lui-même. Un entraînement avec un aîné ne se refusait jamais. J’avais beaucoup à apprendre d’eux, en particulier d’Amajiki-senpai. Bien qu’on ne trouvait aucune ressemblance entre nos alters, nos mentalités étaient en quelque sorte similaire tandis que notre corpulence coïncidait aussi. Pourtant, si je n’arrivais guère à démontrer des preuves comme quoi je pouvais me hisser au sommet, Senpai avait pu le faire, inscrivant son nom parmi ceux qu’on nomme les grands. Bien entendu, l’expérience aurait été plus enrichissante si les trois étaient réunis, néanmoins je n’étais aucunement mécontent de pouvoir recevoir une quelconque aide de la part d’un seul de l’équipe. Je trouvais déjà cela une chance que de pouvoir discuter librement de mon état, de mon ressenti et de mes retours avec Amajiki-senpai. Je ne pouvais chercher plus loin.

De plus, je ne voulais pas la formule d’un remède miracle qui m’aiderait à devenir plus fort du jour au lendemain, même si c’était légèrement ce que je souhaitais. Toutefois, je voyais un chemin bâti de mes propres mains, de ma propre sueur et de mon propre sang. Si la solution m’était proposée devant moi sans que je n’aie à approfondir, j’aurais l’impression de ne pas avoir acquis ma possible future force de moi-même, d’avoir recouru à une triche impardonnable qui remettrait en question ma propre existence. Peut-être avais-je un esprit un peu trop shonenesque pour le coup, mais je gardais mon honneur intact.

Même si je savais que mon corps se refusait de se muscler, au fond de moi, je savais que ce n’était pas si grave. Compte tenu de ce que je savais, je pouvais affirmer que le jour où ma silhouette féminine se perdrait, ma puissance doublerait. En revanche, il fallait que ce jour arrive, et pour cela, je devais continuer de m’entraîner comme je l’avais toujours fait, si ce n’est encore plus.

Et puis, si mon cœur se désolait de ma faiblesse, je savais que mon esprit divaguait sur le sujet. Certes, il m’arrivait souvent de déprimer comme à cette heure, mais le moment venu, lorsque l’action s’offre à moi, j’étais comme une tout autre personne. J’oubliais mon inutilité, j’oubliais ma faiblesse, j’oubliais tout ce qui m’importe pour me concentrer sur une seule chose… Profiter d’un combat des plus intéressants où plus ce dernier était perdu d’avance, plus j’étais en extase.

Vient alors la défaite, et le retour à la réalité. Un choc des plus durs, affectant mon moral entre autre chose. On pouvait dire que j’étais un grand mauvais perdant, même si ce n’était qu’à moitié vrai.

En tout cas, Senpai m’avait proposé de m’aiguiller pour que je puisse participer à un entraînement avec le célèbre Lemillion, ce qui n’était pas de refus évidemment. Malgré tout, si je pouvais avoir certaines réponses avec cet homme, certaines ne pouvaient être répondus que par Suneater.

« Je vous en serai reconnaissant si vous m’aidiez pour qu’un jour prochain, je puisse assister pleinement à l’un de ses entraînements en effet… Toutefois, en ce jour là, c’est avec vous que je souhaite trouver réponse à mes questions. Le fait que vous soyez libre en ce moment est une coïncidence des plus agréables. »

Sachant que je n’aimais pas du tout mentir, tout ce que je venais de dire relatait d’une pure vérité, sans aucun sous-entendu.

« Je vous en suis même reconnaissant que de céder à mes caprices et de m’aider à mes problèmes quelques peu… Mineures face à d’autres, même si pour moi elles sont vraiment des plus méchantes… De plus, il est simple de voir que ma corpulence n’aide pas à mon développement et qu’il faudrait bien plus que de simples exercices pour le forger… Ce que je ferais volontiers avec vous, mais… En toute franchise, j’aimerais surtout connaître vos astuces pour évoluer votre alter. Sachant que mon style de combat repose essentiellement sur celui-ci, si jamais j’arriverai à déceler un petit quelque chose pour l’améliorer, je suis certain que cela aurait une répercussion générale sur ma puissance. En somme, si jamais vous le voulez bien, j’accepterai volontiers que de passer un moment à vos côtés pour progresser. »
Luv'
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» The Haitian People Need a Lobbyist
» Rèl kay Makorèl: sanble nou gen boat people ki peri nan Boyton
» Boat-people: L'etat ne peut rester les bras croises
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» ★ GLAMOUR PEOPLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: U.A. - L'école des héros :: Salles d'entraînement-
Sauter vers:


bouton partenariat FTM 88x310 FTM 88x310 FTM 88x310