AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un contrat pas comme les autres (Pv Kannon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Victoria R. Rosenwald



Messages : 110
Date d'inscription : 12/05/2016
Age : 25

Fiche de Pouvoir
Année et Classe: Professeur d'Anglais (2-B)
Alter: Hyper-Précision
Points d'Individualités: 875

MessageSujet: Un contrat pas comme les autres (Pv Kannon)   Mar 21 Juin - 20:55




Un contrat pas comme les autres
Une sourie verte, qui courait dans la ville ...




Le soleil commençait à descendre vers les montagnes. La lune était déjà visible en cette période de l'année. Le temps était clément, il n'y avait aucun brouillard et il ne pleuvait pas. L'air était doux et un léger vent venait délicatement me caresser la nuque. Je portais mon long manteau noir avec mon costume quotidien. Je portais mes deux dagues en céramiques et quelques couteaux de lancés. Je n'étais pas un vilain pour rien. J'avais grandit dans le sang et les meurtres. Je ne descendais pas d'une famille d'assassin pour rien. J'avais déjà fait coulé le sang et je n'avais aucun mal à passer à l'acte. Pour l'instant je n'avais qu'un seul bu à l'esprit. Je devais impressionner Senseï et lui prouver ma force. Même si mon principal objectif était complètement différent. Je n'avais pas encore eu la chance de le rencontrer en personne, ni même de vraiment croiser d'autres membres de l'organisation.

Pour l'instant, nous étions plus en stand-by qu'autre chose. Les cadres s'occupaient de recruter en masse, mais il n'y avait pas spécialement de plan à l'horizon. J'étais affilié à cette caste, mais je me la jouais plus free lance. De plus, il fallait bien gagner sa vie et survivre dans ce vaste monde. Niveau finance, je n'avais vraiment aucun soucis à me faire. Ma famille descendait d'une grande lignée et on avait accumulé une grande fortune au fil des siècles. Le seul risque qui pouvait entacher ma carrière, c'était de finir derrière les barreaux. Pour ce faire, je portais toujours mon masque quand j'effectuais des méfaits. Je ne dévoilais jamais ma véritable identité. Ainsi, le jour, je pouvais me balader sans le moindre problème dans les rues de la ville. J'avais même rejoins mon prochain lieu de travail comme un client banal. Ma cible se trouvait dans un centre d'achat. C'était comme un petit centre commercial, mais je ne m'intéressais qu'à une seule boutique. Elle se trouvait dans le nord du complexe et proche de la sortie. Il s'agissait d'un boutique d'habits de luxe. Le propriétaire avait emprunté une énorme somme d'argent pour garder sa boutique et sortir la tête de l'eau. Néanmoins, il croulait sous les dettes et sa vie avait été mise à prix. Mon commanditaire ne voulait pas d'un exemple, il voulait sa tête et faire couler son sang sur le marbre de sa boutique.

Je n'aurais aucun mal à tuer cet homme et anéantir ses gardes du corps. Je devrais juste faire attention aux dommages collatéraux. Je n'étais pas là pour massacrer tout le monde à tour de bras. Je n'étais que là pour ma cible. Avant d'entrer dans la boutique, je mis mon masque et essaya de masquer ma silhouette dans les rangées de vêtements. Soudainement, les gardes sortirent leurs matraques électriques et vinrent dans ma direction. Pas le moindre stress, pas la moindre angoisse, je restais de marbre et envoya directement une de mes larmes dans la trachée du plus téméraire. Il s'écroula sur le sol dans un son roque. Il se tenait frénétiquement la gorge, mais la mort était déjà à ses pieds et il finirait par voir la lumière dans quelques secondes. Des cris germèrent de la boutique et une alarme résonna dans le centre d'achat. J'envoya une autre lame dans un boîtier et le rideau d'acier tomba piégeant tous ceux se trouvant à l'intérieur de la boutique. L'autre garde voulut faire preuve de courage, mais je lui brisa la nuque d'une simple claque dans le visage.

Le patron s'était précipité dans l'arrière boutique et tentait de prendre la poudre d'escampette. Manque de chance, mon alter me donnait la possibilité d'avoir une vitesse prodigieuse. Avant même qu'il passe le seuil de la porte, je colla mon genoux sur sa colonne vertébrale et le fit tomber au sol. La tête dans le bitume, il commençait déjà à mouiller son pantalon. Sa faculté, je l'avais mémorisé et étudier avant de m'attaquer à lui. Il était capable d'émettre des cris très puissant pouvant aller jusqu'à vous rendre sourd. D'un geste net et rapide, je lui trancha la langue pour régler le problème. Avec ma force, je lui enfonça plusieurs fois le visage dans le bitume. Sa tête était en sang et totalement défigurée. Je n'avais pas trop de temps à perdre, la police serait certainement là dans quelques minutes. J'enfonça ma dague dans son omoplate gauche et lui transperça le coeur. J'effectua une petite photo en guise de preuve, mais un bruit attira mon attention.

Je retourna dans la boutique et observa son unique employé avec une énorme valise dans les mains. Je n'étais pas devin et n'avait pas la possibilité de voir à travers les surface, mais mon instinct me commandait de récupérer se bien. Mes muscles se raidirent et j'allais prendre une énorme impulsion pour fondre sur lui et me saisir du bien. Cependant, une silhouette entra dans mon champ de vision et je resta de marbre. Qui était ce gêneur ???




------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shy-wu Kannon



Messages : 17
Date d'inscription : 19/06/2016

Fiche de Pouvoir
Année et Classe: Héroisme
Alter: Sun's Time
Points d'Individualités: 700

MessageSujet: Re: Un contrat pas comme les autres (Pv Kannon)   Mar 21 Juin - 22:04

♦ Un contrat pas comme les autres
Shy-wu Kannon est le second professeur d'héroïsme de la grande école nommée Yuei. Après avoir passé une journée assez "chiante" il décide d'aller se relaxer en ville mais il ne pourra visiblement pas profiter de sa fin de journée...
« Feat. Tatsuya Shiba»


Waouw! Ça faisait longtemps que je n'avais pas passé de telle journée. Je me suis levé très tôt pour aller à l'académie et je n'ai pas eu la moindres petites minutes de pause à partir du moment où je suis entré dans l'enceinte de celle-ci. Déjà que cette journée s'avérait longue et épuisante de base : lorsque je n'avais pas cours avec les élèves, qui n'avaient pas forcément été très agréables avec moi, on me conseillait d'aller m'entraîner physiquement car selon eux, le crime n'attend pas. Cependant, une fois le sport finit, lorsque je voulais m'accorder mes petites minutes de repos bien méritées, c'était maintenant certains élèves qui venaient me demander conseil ou venaient tout simplement taper la discussion avec moi. Habituellement, ceci ne m'aurait pas du tout déranger étant donné que discuter est quelque chose que j'apprécie particulièrement et encore plus lorsque c'est avec les élèves. Mais en ce jour, je dois reconnaître que ce fut assez gênant et je dirais même que ce fut fatiguant.
Conséquence de tout ça, je suis rentré chez moi complètement je suis lessivé. J'ai des courbatures partout, j'ai mal à la tête, et en plus de ça, étant donné que j'ai utilisé mon alter durant pratiquement toute la journée pour conserver une "belle" apparence auprès des élèves, je suis désormais presqu'obligé de garder la forme de base qui est un peu plus repoussante auprès de la population. C'est vraiment pas journée...

Je pourrais donc rester chez moi à lire des livres, à jouer à la console, à regarder des films ou encore me chercher une copine sur un site de rencontre...mais aujourd'hui j'ai envie de sortir. C'est même bizarre. Et j'en suis moi-même étonné. D'habitude, je suis le genre de personne qui reste cloîtré chez lui et qui est surnommé "le prisonnier" par ses amis et son entourage. Ce surnom n'est pas forcément péjoratif. À vrai dire, il ne me dérange pas du tout car je sais que c'est vrai. Mais bref passons. Alors que le soleil laisse sa place progressivement, j'enfile ma doudoune et je sors de chez moi en ayant pour direction la sortie nord du complexe. Il y a là-bas un petit centre commercial à l'intérieur duquel se trouve une boutique de vêtements qui me plaît assez.
Sur le chemin certaines personnes se moquent de mon physique. Ça n'est pas grave, j'ai l'habitude depuis le temps. Je pourrais aussi mz transformer et leur frapper dessus comme un méchant, mais je ne le fais pas. L'avis des autres m'importent peu. Et après tout vu l'alter dont je possède, je pense m'en être assez bien sorti non? Dîtes vous que certains ont la tête d'un cafard et en ont aussi les capacités alors bon...

J'arrive enfin dans le magasin. Je rentre dans le magasin avec une bonne humeur incroyable. Je souris aux gardes du corps mais ceux-ci reste de marbre. Je retente ensuite le même geste a l'égard du patron et celui-ci me rend l'appareil. Je me diriges donc vers le rayon...toilette. J'ai envie de pisser depuis que je suis sorti de la maison et si j'attend quelques minutes de plus je sais que je vais faire sur moi. Je vais alarme vider dans les WC et pendant que je prends mon temps, je commence à entendre du bruit au sein de la boutique. Ce bruit se transforme ensuite en une alarme stridente ce qui attire la curiosité et me force à abréger mes affaires. Lorsque je sors, je constate que les gardes du corps ne sont plus vivant. Merde...qu'est ce qu'il se passe?! Je n'ai pas le temps de tout analyser mais je vois un employé effrayé qui regarde un homme masqué...le fauteur de trouble sans doute. Ni une ni deux, mon corps agi tout seul et une seconde je suis entre les deux hommes. Je souris à mon opposant et après un clin d'oeil "amical" je me transforme : de la souris d'un mètre vingt apparaît un combattant de deux mètres trentes. L'employé sourit et se cache derrière moi. Il doit croire qu'il est maintenant en sécurité, mais il n'en est rien. Je vous l'ai déjà dit, cette journée m'a épuisé et si je dois me battre je ne serais sûrement pas au top de mes capacités donc je dois éviter tout affrontement physique. J'attrape alors l'employé en le plaçant sur mon épaule, je baisse la température de mon corps pour éviter de le brûler et soudainement j'émets une brève et grande quantité de lumière dans le seul but d'éblouir mon opposant pendant quelques secondes qui me serviront faire un trou dans le rideau d'acier qui s'est fermé et d'ensuite prendre la poudre d'escampette. Je dois vite trouver un lieu sur pour cet homme et moi.

"Vous allez me sauver...n'est ce pas?"
"Je l'espère monsieur, je l'espère" dis-je en surveillant nos arrières.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria R. Rosenwald



Messages : 110
Date d'inscription : 12/05/2016
Age : 25

Fiche de Pouvoir
Année et Classe: Professeur d'Anglais (2-B)
Alter: Hyper-Précision
Points d'Individualités: 875

MessageSujet: Re: Un contrat pas comme les autres (Pv Kannon)   Sam 25 Juin - 15:13




Un contrat pas comme les autres
Une sourie verte, qui courait dans la ville ...




Alors que tout se déroulait pour le mieux et que mon plan fonctionnait comme sur des roulettes, un petit homme vint fourrer son nez dans mes affaires. L'employé se trouvait à quelques mètres de moi. Il tenait fermement une valise en acier qui avait attisé ma curiosité. Il me suffisait d'user de mes jambes pour la lui dérober en une fraction de seconde. J'avais même déjà rangé mon arme, car je n'avais plus aucune raison de faire couler le sang. Pourtant, au moment même où j'allais passer à l'action, un truc vint se mettre sur mon chemin. Il s'agissait d'une toute petite et grifngalette souris. J'écarquilla les yeux devant un soupçon d'étonnement. Il était vrai que certains personnes recevait de drôle de physique à cause de leur individualité. Mais là c'était tout de même le comble de l'ironie. Vu que j'étais un vilain et en mode tueur à gage, je ne fis pas la moindre remarque et mon contenta d'hausser les épaules.


Mais contre toute attente, il se produisit quelques chose qui m'émerveilla, la souris activa certainement son pouvoir en grandit. Elle venait de passer d'un corps frêle et fragile, à celui d'un véritable combattant haut de plus de deux mètres. Heureusement que j'avais mon masque pour camoufler mes sentiments. Car actuellement j'affichais un large sourire jusqu'aux oreilles. Avec un physique pareil, cet être était né pour être un combattant digne de ce nom. J'étais surexcité à l'idée de pouvoir entrechoquer mes poings avec celui-ci. Il semblait déterminer et une forte chaleur émanait de son anatomie. Pourtant, il semblerait que le courant ne passe pas si bien entre nous. Alors que j'étais pressé de débuter un affrontement contre lui. J'aurais été sympa .. Je l'aurai pas tué mais juste un peu égratigné. La souris en décida autrement, elle agrippa l'employé et m'envoya un flash dans l'espoir de prendre la poudre d'escampette.


J'étais sur les fesses et totalement dégouté. Le flash m'avait légèrement éblouis et c'était des tâche blanches que je voyais devant moi. Pfff ... Trop la poisse sur ce coup ! Pour une fois qu'un adversaire intéressant se présentait, je ne pouvais même pas m'amuser avec lui. Bref, pas de temps à tergiverser pendant deux milles ans. Je devais rattraper ce type, lui en coller quelques unes sur la tronche et m'emparer de la valise. Néanmoins, je n'avais pas spécialement besoin de tellement me presser. Le rideau de fer était encore en bas et je me trouvais devant la seule sortie de cette boutique. Mais en y repensant, j'avais des doutes sur cette lumière et cette chaleur. Son pouvoir lui permettait peut-être de réguler celle-ci. Il serait peut-être en mesure de passer au travers du rideau. D'un pas lent, j'avança vers la pièce principale de la boutique. Mes craintes étaient fondées, car j'eus seulement le temps d'apercevoir le dos de la super-souris passer entre les grilles du rideau.


Soudainement, la colère germa dans mon esprit et d'un violent coup de pied, je fis voler dans la mur voisin le rideau de fer. Le bruit fut assourdissant et cacophonique. C'était très mal pensé de la part de mon ennemi de croire qu'il pourrait me distancer dans une course à pied. Je plia légèrement les genoux et d'une extension je me retrouva deux mètres devant le surhomme. Je dégaina trois couteaux de lancés que j'envoya dans sa direction. Je n'avais pas envie de faire dans la demi-mesure, ni de perdre mon temps à lui courir après. De toute façon, je serai toujours plus rapide que lui.




------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shy-wu Kannon



Messages : 17
Date d'inscription : 19/06/2016

Fiche de Pouvoir
Année et Classe: Héroisme
Alter: Sun's Time
Points d'Individualités: 700

MessageSujet: Re: Un contrat pas comme les autres (Pv Kannon)   Dim 26 Juin - 15:37

♦ Un contrat pas comme les autres
Shy-wu Kannon est le second professeur d'héroïsme de la grande école nommée Yuei. Après avoir passé une journée assez "chiante" il décide d'aller se relaxer en ville mais il ne pourra visiblement pas profiter de sa fin de journée...
« Feat. Tatsuya Shiba»


Apparemment j'avais su distancer le bonhomme masqué ce qui me réjouissait étant donné que je n'avais en aucun cas l'envie de me battre avec lui. L'homme sur mon épaule, dont le visage effrayé me faisait beaucoup de peine, continuait à serrer la valise entre ses bras. Je ne savais pas ce qu'elle contenait et je n'avais pas envie de le savoir : cela ne ferait que me mettre encore plus de soucis sur le dos. En parlant de soucis, le gros soucis que je pensais avoir écarter revenait à la charge encore plus déterminé que jamais.

L'homme masqué venait littéralement d'apparaître devant nous et ce en un éclair. Je ne l'avais pas vu venir malgré mon expérience et mon expérience de combattant. Son déplacement avait fait brasser le vent ce qui pouvait me confirmer un truc : il ne s'était pas téléporté mais bien déplacé. Un alter lui procurant une extrême vitesse? Peut-être bien. Je ne pouvais clairement pas échapper à cet homme, il fallait donc trouver autre chose.

Je ne pouvais pas relâcher l'homme à la valise car vu la vitesse de l'autre malade, il pourrait le tuer à n'importe quel moment. J'étais clairement mal barré : Battre cet homme de base ne serait pas tache aisée mais protéger un civil en plus cela relevait de l'imaginaire pour quelqu'un comme moi. Mon alter est plus axé pour du un contre un ou n'importe quelle situation où je me retrouve seul face à un voire plusieurs ennemis, mais je suis plutôt mauvais en travail d'équipe et ça se comprend : le Soleil, on n'a de yeux que pour lui et lui seul. Soudain, trois couteaux de lancer vinrent à toute vitesse vers nous. Je jeta alors le faiblard derrière moi mais je décida finalement de lui arracher la mallette des mains pour pouvoir garder un œil sur celle-ci. J'attrapa un des projectiles en plein vol et je m'en servi pour dévier les deux autres. A mon tour j'effectua un puissant bond qui me dirigea vers l'homme contre qui j'envoyait un puissant coup de poing lumineux et brûlant.

Tout ça allait me permettre de savoir quelque chose qui m'intriguait un tant soit peu: voulait-il tuer l'employé ou saisir la mallette. Dans le cas où l'employé serait la cible, ce qui m'étonnerait, l'homme tenterait sûrement de me contourner mais si la mallette était sa cible, il viendrait me l'arracher et dans ce cas là...l'attendait de pied ferme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria R. Rosenwald



Messages : 110
Date d'inscription : 12/05/2016
Age : 25

Fiche de Pouvoir
Année et Classe: Professeur d'Anglais (2-B)
Alter: Hyper-Précision
Points d'Individualités: 875

MessageSujet: Re: Un contrat pas comme les autres (Pv Kannon)   Dim 26 Juin - 19:38




Un contrat pas comme les autres
Une sourie verte, qui courait dans la ville ...




J'avais envoyé valser le rideau de fer dans le mur d'en face. Ma colère commençait à germer dans mon esprit et à se diffuser dans mon organisme. L'adrénaline commençait à être sécrétée par mon cerveau. Mes muscles se raidirent et vibrèrent de toute leur force. Il était vraiment de passer à l'action. Je sentais l'excitation monter en moi. Cela faisait bien longtemps que je n'avais plus sentis un tel sentiment. Ce n'était pas de la haine envers mon adversaire, mais cela l'engouement pour mon futur affrontement contre celui-ci. D'un geste simple en pliant légèrement mes appuis, j'avais repris les devants en me positionnant en amont de sa course. La souris géant portait toujours l'employé sur son épaule. Il était grand de plus de deux mètres, mais il avait peut-être commis une petite erreur dans cette histoire.


Car il avait dévoilé trop tôt son alter, alors qu'il n'avait même pas connaissance du mieux. S'il savait seulement de quoi j'étais capable, il n'oserait pas venir contre moi au corps à corps. Je pouvais néanmoins constater qu'il devait être de la même puissance que moi, du moins au niveau de la maitrise de son individualité. Un souris qui devenait un énorme combattant et qui pouvait agir sur la température de son corps. C'était un bon avantage cette chaleur, mais un coup de poing ne touchait l'épiderme qu'une fraction de seconde. Ainsi, je pourrais le marteler à mort sans trop craindre pour mes phalanges. Dans mon intuitive, je lui avais lancé trois couteaux de lancer. Ce n'était rien de spéciale, mais mon ennemi réussit à s'en sortir sans le moindre mal. Il agrippa un projectile et contra les deux autres avec celui-ci. Pas de problème, je rangea mes armes car vraisemblablement ce n'était pas la bonne stratégie à suivre.


Mais contre toute attente, mon ennemi du jour fit quelque chose qui eut raison d'égailler cette sombre journée. Il s'empara de la valise pour laisser l'employé filer au loin. Parfait ! Il n'y avait plus de gêneurs et je pouvais enfin me concentrer sur mon objectif. Je n'avais rien à faire de la vie d'un pauvre employé d'un commerce. Je voulais connaître et acquérir le contenu de cette valise. La souris passa ensuite à l'action et effectua un bond. Elle arma son poing et frappa dans ma direction. J'avais aussi envie de montrer mon véritable potentiel. Il fallait bien que je donne quelques infos à mon adversaire sur mon individualité. Mais il était surtout temps qu'il comprenne qu'il avait commis une grosse erreur en voulant m'affronter. Mon alter était fait pour le combat au corps à corps.



« Tu devrais fuir pendant que tu peux encore courir .. »


Je concentra toute mon énergie dans mon bras droit. Je ne visa pas le corps de mon adversaire, mais son poing qui venait dans ma direction. Avec mon "One Punch", je lui délivrais une puissance phénoménale qui était capable de compresser l'air ambiant.





------------------------------------------------------


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shy-wu Kannon



Messages : 17
Date d'inscription : 19/06/2016

Fiche de Pouvoir
Année et Classe: Héroisme
Alter: Sun's Time
Points d'Individualités: 700

MessageSujet: Re: Un contrat pas comme les autres (Pv Kannon)   Mar 5 Juil - 3:25

♦ Un contrat pas comme les autres
Shy-wu Kannon est le second professeur d'héroïsme de la grande école nommée Yuei. Après avoir passé une journée assez "chiante" il décide d'aller se relaxer en ville mais il ne pourra visiblement pas profiter de sa fin de journée...
« Feat. Tatsuya Shiba»


Pour moi, lorsque cet homme était apparu en un éclair devant moi précédemment, il avait utilisé son alter qui devait lui octroyer une vitesse inouïe. Et ben il s'avère qu'à cet instant là, ma pensée n'était pas totalement fausse mais pas complètement vraie. Je m'étais donc lancé dans sa direction pour lui donner un coup qui aurait pu mettre hors d'état de nuire n'importe quel combattant de bon niveau et mettre en danger les plus grands experts d'art martiaux, mais pour cet homme, ce coup de poing n'était pas plus effrayant que la chaleur ou la lumière l'était pour moi.

J'avais pensé que l'énergumène fuirait devant l'attaque mais étonnement, il mit en opposition son poing face au mien avec pour but une riposte efficace...très efficace. Au moment même ou mon poing entra en contact avec le sien, une violente onde de choc se répandit aux alentours fissurant même certaines habitation. Et l'espace de quelques secondes après, mes quatre phalanges se cassèrent quasi-simultanément. La douleur qui parvint à mon cerveau était assez intense. Une douleur que je n'avais pas ressenti depuis quelques années. Il est même possible, que je n'ai jamais ressenti de tel douleur physique auparavant et c'est seulement lorsque le choc fut fini et que je fus propulsé à une vitesse fulgurante en arrière que je compris l'alter de ce méchant bonhomme : une super force.

C'est donc grâce à un puissant bond qu'il avait su arriver devant nous en un instant et ce coup de poing confirmait assurément mes pensées. Il y avait tout de même une question à laquelle je n'avais pas de réponse : Comment cela marchait? Tout son corps était il doté de cette incroyable puissance ou bien il ne pouvait l'a faire agir que sur un seul membre à la fois? Questions auxquelles je n'aurais surement pas de réponses mais leur importance n'était pas capitales.

Je finissait donc mon vol plané encastré dans un mur épais qui, contrairement aux autres, ne s'était pas brisé . Je laissais mon corps se remettre de ses émotions pendant que mon esprit cherchait une éventualité me permettant de m'en sortir. Fuir était impossible. Me battre était impossible...ou du moins gagner était impossible.
Je me remettais donc sur mes pieds et jetant la mallette un peu plus loin, je craqua mes os avant de me mettre en position de combat : je n'allais pas baisser les bras devant cet homme et je tiendrais jusqu'à ce que des héros viennes calmer la situation.

"Masqué, je dois reconnaître que ta force est stupéfiante. Mais dis-moi en plus : à qui ai-je l'honneur, quel est ton nom?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria R. Rosenwald



Messages : 110
Date d'inscription : 12/05/2016
Age : 25

Fiche de Pouvoir
Année et Classe: Professeur d'Anglais (2-B)
Alter: Hyper-Précision
Points d'Individualités: 875

MessageSujet: Re: Un contrat pas comme les autres (Pv Kannon)   Jeu 7 Juil - 12:51




Un contrat pas comme les autres
Une sourie verte, qui courait dans la ville ...




Mon esprit était à l'affut et mon corps prêt au combat. L'atmosphère était électrique et la tension palpable. L'adrénaline du duel enivrait mes sens et je sentais l'excitation monter en moi. J'étais un combattant né et mon individualité était particulièrement poussée vers cet univers. J'aurai bien pu être un combattant professionnel et enchainer les trophées, mais ce n'aurait pas été si fairplay de ma part. Il fallait dire que mon alter me procurait un avantage conséquent dans un affrontement au corps à corps. Certes, je demeurais faible sur des longues distances et je ne pouvais qu'user de mon corps pour combattre. Néanmoins, la force que je dégageais était faramineuse et pouvait aisément écraser mes adversaires. Pour l'instant, je n'étais qu'au début de mes capacités et ma force était grande mais dans une mesure humaine. C'est à dire que l'on me verrait jamais soulever un immeuble avec mon actuelle puissance. Mais au fond de moi je savais, je savais que je pouvais encore faire mieux et évoluer. Un jour je serai en mesure de défier les Dieux !!

Pour l'instant, je défiais un drôle de personnage. Un souris qui était capable d'activer un mode combattant et qui c'était transformé en un énorme gladiateur de plus de deux mètres. De plus, son corps était capable d'émettre une chaleur assez conséquente pour faire fondre un rideau d'acier. C'était cette chaleur qui pouvait devenir compliquer à gérer pour ma part. Je devais faire très attention de ne pas trop endommager mon épiderme. Mais bon, un coup de poing ne restait pas énormément en contacte avec le corps de l'adversaire. Je pourrais supporter la température, j'avais juste un doute sur la durée. Dans sa première action, l'homme-souris avait décidé de passer à l'action en m'envoyant son poing dans la figure. Un combattant lambda, ou un homme avec un alter plus tourner vers une autre catégorie, n'aurait pas pu contrer ou éviter un tel coup. Le geste avait été rapide, net et précis. Il était digne d'un combattant de grande classe. Si j'avais eu une individualité différente, je n'aurai certainement pas pu contrer ce coup. Mais dommage pour mon ennemi, il était pas tombé sur le bon personnage pour un duel au corps à  corps.

En concentrant de l'énergie dans mon bras, j'avais délibérément envoyé mon propre poing vers le sien dans l'intention de le contrer et surtout de lui dévoiler tout mon potentiel. L'impact fut lourd et une immense pression s'exerça autour de la zone de choc. La pression de nos deux poings était si grande, qu'elle fissura légèrement les murs aux alentours, car nous nous trouvons toujours dans le hall du centre commercial. Un centre commercial vide avec une alarme qui retentissait toutes les cinq minutes. C'était un peu agaçant à la longue, mais je préférais rester concentrer sur mon duel. Je n'avais rien à craindre pour mon poing, car j'avais libéré beaucoup plus de force que mon adversaire dans celui-ci. Je pus voir la souffrance se dessiner sur son visage. Je n'avais pas besoin d'être médecin pour remarquer que ses phalanges avaient rompus lors du choc. Soudainement, on eut l'impression que le temps se figea quelques instants. L'espace de quelques secondes, je pouvais observer mon adversaire dans le blanc de ses yeux. Puis, il prit sous envol avec la force du choc. Il fut propulsé quelques mètres en arrière et finit sa course encastrer dans un mur.

Alors que je pensais en avoir terminé avec mon adversaire du jour, l'homme se releva et se mit en garde. Il était coriace l'animal et j'adorais cela. Dans son retour sur le ring, il avait bazardé la mallette au loin. Plus besoin de s'encombrer d'un tel ustensile, on avait plus trop le temps pour jouer au héros. Je pouvais entendre au loin la sirène des véhicules de police s'approcher des lieux. Je n'avais plus trop le temps de jouer avec lui. Il me restait à tout casser deux, voir trois minutes avant d'être encerclé. J'avais juste le temps d'effectuer une dernière action. Je devais maintenant choisir entre récupérer la mallette ou m'amuser encore une fois avec l'homme-souris. J'avais déjà remplis mon contrat, alors la valise j'en avais plus rien à faire. De plus, j'étais d'un naturel téméraire, alors je n'allais certainement pas gâcher une si belle occasion d'en remettre une couche. Pour briser le silence des lieux, mon ennemi prit la parole et me questionna sur mon identité. J'hésita quelques secondes avant de retirer mon masque et de lui faire mon plus beau sourire démoniaque.



« Tu pourras te souvenir de ce nom : je suis Tatsuya Shiba ! »




Mes muscles se raidirent et d'un bond je me propulsa sur mon ennemi. J'atterris à grande vitesse un mètre devant lui. Je profita de mon élan pour armer mon pied et lui délivrer un énorme chassé au niveau de la zone abdominale. Le coup était moins puissant que mon poing précédent, mais la puissance n'était non plus pas négligeable. Mon adversaire s'envola en arrière et dans sa chute souleva un énorme nuage de poussière. Je ne fus plus en mesure de distinguer sa silhouette à travers cette masse épaisse. Des sirènes approchèrent de ma position. Je n'avais plus le temps de jouer. Je pris mes jambes à mon cou et quitta les lieux par les canalisations. L'odeur pestilentielle des égouts étaient supportable quand ta vie était en jeu.





------------------------------------------------------


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un contrat pas comme les autres (Pv Kannon)   Aujourd'hui à 23:05

Revenir en haut Aller en bas
 
Un contrat pas comme les autres (Pv Kannon)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Une prof pas comme les autres(Fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre d'achat-
Sauter vers: