Logo My Hero Academia

Nous sommes actuellement en été, au mois de Septembre

Membre du Mois

Coup de coeur

Coup de coeur My Hero Academia

Les dernières rumeurs

- Alors qu'il exécutait son stage, un élève a été retrouvé carbonisé parmi les décombres. Bien que sous le choc, la police a continué à mener une enquête formelle sur les faits entourant l'équipe de leur maître de stage, Blazing Eye. (Event 2)
- Les malfaiteurs ont été arrêtés durant leurs assauts. Il s'agirait des non moins fameux M.Compress et de ce que les journaux ont nommé "le Démon souriant". (Event 2)
-
- Un club de football américain est en train de se former! On dit que des paris ont été formés sur différents joueurs! En bien comme en mal...
- On aurait vu deux silhouettes rôder près de U.A...L'une d'elle était monstrueuse! Un couvre-feu est imposé pourtant... (Août).
- Le dimanche, on déconseille d'entrer dans les parcs! Attention, les chiens mordent sans raison! (Rumeur d'août)
-Des étudiants auraient été aperçus près d'une boutique de figurines par un étudiant de U.A. On dit qu'ils sont en deuxième année et qu'ils se cacheraient depuis...sont-ils en couple? Qui sont les geeks?!

14 Heros | 47 Elèves | 09 Ligue des vilains | 09 Vilains | 07 Civils

Notre Histoire

Année 2045. 80% de la population a développé des pouvoirs surnaturels, surnommés Alter. Certains les utilisèrent pour semer le chaos, détruire ou réaliser des activités illégales.
D'autres, à l'inverse, utilisèrent leurs nouvelles capacités pour sauver la veuve et l'orphelin, rendant réel le métier autrefois fantasmé de Super-héros, qui devint, au fur et à mesure, une activité reconnue par l'état. C'est ainsi que des écoles se spécialisèrent dans l'éducation de nouveaux justiciers, prêts à affronter ceux bravant la loi : les vilains. La suite

Nouveautés

26/03 Le groupe "élève" est temporairement fermé. Consulter
23/03 Les rumeurs ont été mises à jour ! D'autres informations à suivre ! Consulter
22/03 Le deuxième event est officiellement terminé ! Voici la nouvelle intrigue de votre forum ! Consulter
26/02 Installation du nouveau design de My Hero Academia RPG, ainsi que d'autres petites nouveautées !Consulter
03/12 Un nouvel event débutera très prochainement ! Tenez vous au courant ! Consulter

02/12 Recensement de décembre. Consulter

03/10 Mise en place de la chronologie du forum. Consulter

19/11 Mise en place d'une aide au fair-play. Consulter

12/11 Plusieurs mises à jours ont été effectués sur le forum. Consulter

07/11 Fin du premier event & recrutement terminé !

18/09 Le premier event de MHA est lancé ! Consulter

21/08 Annonce sur les nouveautés ! Consulter

21/08 Nouvelle page d'accueil !

Prédéfinis


Souvenir crépusculaire [PV Nagao Satsuki]

 :: Musutafu :: Autres endroits Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 17 Nov - 22:52

Nagao Satsuki

Aaron Arkving


Souvenir crépusculaire




Quel beau coucher de soleil. Il illuminait la ville et ses bas-fonds de ses doux rayons, rendant cette fin de journée moins fraîche qu'elle n'aurait pu l'être. Le soleil coulait, lentement, sans douleur. C'était sous ce ciel rougeoyant que Bunshin venait d'agir. Un méfait simple, une action banale pour lui, mais nécessaire.
Aaron avait trouvé un informateur intéressant parmi tous ceux qui pouvaient grouiller en ville. Toutefois, cet informateur-ci se révélait être coûteux, dans beaucoup de sens. Non seulement, il faisait payer cher chacune de ses informations, mais en plus, il avait fait perdre un temps précieux au trafiquant en tournant autour du pot.

Sans surprise, l'ex-policier en avait eu assez, et avait fait mordre l'humain par son Alter, changé en son serpent préféré. Nombreux étaient les venins provocants des douleurs, des douleurs qu'on ne souhaiterait jamais connaître. L'informateur était là, à terre, en train de geindre.
Aaron l'aurait bien achevé, mais il avait encore besoin d'un peu d'information. Il lui proposa donc un marché, l'antidote et sa parole sur le fait qu'il ne le tuerait pas après cela. Que de beaux espoirs, mais qu'il affirma pleinement, le visage caché derrière son masque.

Le vilain ne pensait tirer aucune information de cet homme et pourtant, il eut certaines informations qu'il cherchait. La douleur devait réellement être intense pour faire perdre son sang-froid à cet homme. Arkving s'approcha donc de l'être suffoquant, et lui jeta quelques secondes après un petit flacon qui roula sur son ventre.
Évidemment, le professionnel savait qu'à son premier mouvement, pour tenter de récupérer la fiole, le venin agirait et se répandrait plus vite dans son système. Entre autres, une paralysie musculaire n'allait pas tarder. La panique pouvait se sentir à travers le souffle de l'informateur, et sûrement dans ses yeux, mais Aaron ne le regardait pas, dos à lui.

Son Alter enroulé autour de son cou, celui-ci sortit sa petite tête écailleuse de jais. Il siffla, langue sortie, et glissa le long du corps de son propriétaire pour atterrir au sol. Pas un regard ne fut adressé à cette nouvelle victime, qu'il ne comptait plus.

« A-Attend ! Et ta parole !? »


Soudainement, le serpent toxique se mit à muter, grandissant à vue d'oeil, pour prendre l'apparence d'un canidé. Plus particulièrement un loup, au pelage foncé, mélangé entre du gris et du noir. L'animal se mit à grogner en se rapprochant à pas lent de l'homme à terre.
Celui-ci avait saisi le flacon à grande peine et jurait sur la tête de ce fameux négociateur qui était venu lui demander des informations. Toutefois, Aaron allait respecter, d'une certaine manière, son marché. Il n'allait pas le toucher directement, enfin, pas le tuer directement.

« Je la respecte. J'ai dis que je ne te tuerais pas. Je peux très bien utiliser autre chose pour arriver à mes fins. »


Il trichait pour cette fois. Son Alter était une partie de lui, donc en réalité, il le tuait bien de lui-même. Mais d'une manière détournée. Et puis cet homme ne savait pas que cet animal étrange et Bunshin pouvaient avoir un quelconque lien.
Le loup sauta à la gorge de l'informateur, faisant taire ses plaintes à travers de nombreuses giclées rougeoyantes. Une cible facile pour son Alter, il était déjà immobilisé, il n'eut qu'à lui broyer la nuque.

Tâché de sang, son Alter avait la mâchoire dégoulinante de ce liquide vitale qui quittait le corps de son propriétaire. Le loup attrapa dans sa gueule le flacon que son propriétaire avait précédemment jeté. Il lui ramena en toute tranquillité, comme si rien ne venait de se passer.
Pourtant, les murs, le sol, le ciel, ils avaient été témoins d'une vivacité et d'une tricherie mortelle. N'y avait-il vraiment que cette nature morte comme témoin ? Aaron douta, et tourna sa tête vers l'un des coins de murs qui bordait le cul-de-sac où il était.

Son regard était si prenant à l'instant qu'on aurait dit qu'il pensait pouvoir tirer des rayons avec ses yeux, ou voir à travers les murs. Rien de tout cela, il resta dubitatif et immobile un petit instant. Son masque au micro-sourire figé toujours sur le visage, il envoya son Alter au pas de course vérifier pour lui.
Effectivement, il y avait bien un autre spectateur, celui-ci étant vivant, contrairement au cadavre flottant qui se trouvait derrière le meurtrier. Bunshin s'approcha calmement, mains dans les poches. Il en profita pour ranger la fiole tâchée dans la poche de son long manteau noir.

Le loup avait sauté directement sur l'intrus. Il avait le même regard d'Aaron, du moins, la même couleur. Son pelage était toujours parsemé de goutte de sang et sa mâchoire restait tâchée de son crime. Le propriétaire de l'animal sauvage s'approcha de la personne, un jeune homme visiblement.
Peut-être un adolescent, il n'avait guère l'envie de se prendre la tête avec des gamins dans ce genre. Il saisit le garçon par les cheveux d'une main, puis de son autre main libre, il plaça son poignet au niveau de son cou.

De là, une lame froide et métallique sortit, dans un bruit de clique assez discret, mais perceptible pour une personne aussi proche. Cette lame, fixée par un dispositif sous sa manche, était rétractable et fonctionnait par un mécanisme très simple. Elle permettait notamment à son possesseur de commettre des assassinats un peu plus discrets qu'avec ses tirs de fusils.
La lame plaquée contre la peau du jeune homme, sa tête tirée vers l'arrière, un simple mouvement lui suffirait à lui trancher les cordes vocales. Il ne tarderait pas à suffoquer et mourir en se vidant de son sang.

Néanmoins, au lieu de l'achever tout naturellement, comme il le ferait à son habitude, il se stoppa en tombant sur les yeux du garçon. Sans grande surprise, son regard était paniqué, au bord des larmes. Il était la parfaite représentation, à l'heure actuelle de l'expression "être au mauvais endroit, au mauvais moment".
Pauvre garçon, tremblant sous la peur. Cela fait déjà une petite minute que Bunshin aurait dû commettre un nouveau meurtre. Ce délai passé, il décida d'occuper un peu sa journée, en faisant patienter cette nouvelle victime.

« Qui es-tu, gamin ? Et qu'est-ce que tu viens fouiner ici ? »


Ce gamin, son regard d'émeraude ne lui était pas inconnu, mais pas non plus familier. Il avait l'impression d'avoir déjà vu une telle intensité dans un regard, mais sans se rappeler immédiatement de sa provenance. Peut-être que la réponse du garçon l'aiderait à y voir plus clair.
Si jamais il décidait de lui répondre correctement et de ne pas rester muet comme une tombe. Si ce n'était pas le cas, ce serait probablement le sol de cette ruelle isolée, qui serait sa propre tombe.
avatar
Messages : 121
Disponible en RP : Kaki - Toga - Satsu - Kitten

Fiche de Pouvoir
Grade: 31
Année et Classe:
Alter: Alter-Ego
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 18 Nov - 16:55

C'était à croire que je manquais de chance. Plaqué au sol par l'animal sauvage, le sang qui dégouttait encore un peu de son pelage tombait sur moi. Je n'avais pas eu le temps de m'enfuir. Le temps de réaliser que j'avais été repéré que c'était déjà trop tard. Sachant que le loup pouvait me croquer également comme si j'étais une vulgaire poupée de chiffon, je restais-là, sans bouger. Ou presque. Je sentais les tremblements incontrôlés de mon corps. J'avais peur. Comment cela n'aurait-il pas pu être le cas ?


Je n'avais rien demandé à personne. Je passais par là par inadvertance, m'étant perdu une fois de plus dans ce quartier. Si je n'y avais pas mis les pieds, je ne serais pas dans cette posture actuellement ! Mais en passant devant la ruelle en question, j'avais perçu du mouvement du coin de l'oeil. J'avais alors tourné la tête et vu la scène. J'aurais dû prendre la fuite, continuer mon chemin comme si de rien n'était, mais cela aurait-il suffit ? La surprise m'avait ralenti et je m'étais juste caché derrière un amas de déchet près du coin, espérant que ma cachette serait suffisante pour passer inaperçu. Mais, ce ne fut guère le cas. Le bruit d'un pas de course s'était alors fait entendre. Je n'eus pas le temps de prendre mes jambes à mon cou que j'étais déjà coincé entre lui et le sol...


J'avais le regard plongé dans ceux du loup. Des yeux bleu acier. Non ordinaire pour un tel animal. Même moi je n'avais pas les yeux verts quand je me transformais. D'ailleurs, des yeux pareils, j'en avais déjà vus, mais certainement pas sur un tel animal. De même qu'une telle bestiole, ça ne courrait pas les rues ! Le dernier que j'avais vu c'était... il y a 4 ans ? Mais toutes ces pensées étaient tellement futiles au vu de la situation.
L'individu était arrivé à ma hauteur. Il me saisit par les cheveux, me forçant à me relever. Son autre main, avec vivacité, se trouva proche de ma gorge et je sentis la froideur d'une lame contre ma peau, en même temps qu'un petit bruit se fit entendre. J'écarquillais les yeux sous l'effet de la surprise et de la peur. L'homme portait un masque, impossible de l'identifier et pourtant il menaçait ma vie alors que j'étais dans l'incapacité de le décrire. Je déglutis difficilement. Je n'avais même pas le courage de me débattre. La lame m'en dissuadait beaucoup trop et son masque me faisait franchement flipper. Même me transformer ne me traversa pas l'esprit. J'étais sûr de mourir sous ce soleil couchant. Pourtant, il mit tellement longtemps... un temps qui me sembla durer une éternité... avant de me poser une question.

Tremblant, la gorge sèche à cause de la peur et les larmes aux yeux, j'avais presque envie de me faire dessus à cause du stress que je subissais. J'ouvris les lèvres pour répondre mais... je n'arrivais tout simplement pas à parler. Je fermais alors les yeux un court instant et expirais doucement dans le but vain de me calmer. Je réussis quand même à récupérer ma voix et je lui répondis en le regardant de nouveau, m'y sentant comme obligé.

-Satsuki... Je ne fouinais pas ! Je passais juste par hasard quand...


Ma voix s'éteint, coupée par le sanglot qui me surpris moi-même. Les larmes roulaient sur chacune de mes joues. Aussi peu joyeuse que fut ma vie, je n'avais tout simplement pas envie de mourir ! Pas ici, dans une ruelle sombre et lugubre, à côté d'un autre cadavre.

avatar
Messages : 43

Fiche de Pouvoir
Grade: 20
Année et Classe:
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 18 Nov - 21:15

Nagao Satsuki

Aaron Arkving


Souvenir crépusculaire




Finalement, le gamin avait fini par parler, sous la plus grande surprise de celui qui le menaçait de mort. Son regard tressaillait, sa voix tressauta pour ne pas finir sa phrase. Il avait presque un peu de pitié pour cet enfant qui n'aurait jamais dû se trouver ici, à ce moment. Son nom résonna dans son esprit, dans ses souvenirs, qui resurgirent doucement. Puis, tout naturellement, comme perdu dans ses pensées, il répéta plusieurs fois le nom du jeune garçon. D'abord une fois dans sa tête, puis une deuxième fois en murmure, et enfin une troisième fois de manière aussi audible.

« Satsuki... »


Ce nom sortit mécaniquement de sa bouche, répétée suite son énonciation. Il réfléchit un instant à ce nom. Aucun nom n'était réellement unique, mais ce prénom, lié au regard de ce garçon faisait deux choses dont il se remémorait. Deux choses liées à son passé, qu'il retrouvait en une seule personne.
Suspicieux, mais prudent, il décida de se renseigner sur ce gamin. Qui devait sûrement être qu'un simple gamin qui traînait par là, mais il voulait en avoir le cœur net. Il savait les fragments de son passé disséminés un peu partout sur Terre, et quand il en trouvait un, il préférait en être certain.

« Bien, Satsuki, c'est ça ? Quel est ton Alter ? »


Le gamin tremblait toujours, on aurait dit qu'il allait pleurer et se mettre en boule. Mais la main ferme d'Aaron sur son crâne l'en empêchait, en plus de la menace qu'exerçait la lame contre son cou. De nouveau, le jeune homme menacé réussit à répondre à son agresseur. La réponse le laissa perplexe une petite minute.
Il n'était pas un adepte des coïncidences, et n'aimait pas spécialement quand celles-ci se révélaient être plus qu'elles ne l'étaient. Arkving recula lentement son poignet de la gorge de ce Satsuki, mais ne lâcha pas sa poigne dans ses cheveux. Il se pencha un peu plus pour venir lui énoncer clairement ceci :

« Si tu dis vrai, montre moi. »


Aaron savait que son masque pouvait un peu entraver les sons, et donc sa propre voix, d'où le rapprochement. Après cela, il se recula, pour reprendre sa position initiale, mais ne lâcha pas la chevelure de son prisonnier. Il le pensait capable de s'enfuir à toutes jambes si jamais il ne le tenait plus.
Le jeune garçon en face de lui semblait toujours aussi stressé et perturbé face au meurtrier. Il ne voulait probablement pas finir comme le pauvre homme baignant dans son propre sang juste derrière Bunshin. Toutefois, le trafiquant restait en alerte, prêt à le menacer de nouveau de sa lame si jamais il venait à tenter de s'échapper.
avatar
Messages : 121
Disponible en RP : Kaki - Toga - Satsu - Kitten

Fiche de Pouvoir
Grade: 31
Année et Classe:
Alter: Alter-Ego
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 18 Nov - 22:27

L'homme masqué prononça mon prénom. Il garda le silence peu de temps avant de continuer, me demandant mon alter. Je fus surpris. Pourquoi  ces questions ? Je ne voyais pas où il voulait en venir. Mais je répondis, la voix tremblante.

-... En loup, je me transforme en loup...

La pression se relâcha alors au niveau de ma gorge. La lame et la main de l'inconnu s'éloignèrent. C'était comme un poids en moins. En revanche, il se pencha vers moi. Un rapprochement qui me serra le coeur. J'avais juste envie de fuir. Un de mes pieds fit un mouvement vers l'arrière, mais j'étais fermement retenu par les cheveux. Au son de sa voix, je fus comme pétrifié. Lui montrer ? Il était sérieux ? Bien sûr qu'il était sérieux, pourquoi je me posais la question ?
Il recula mais sa main me retenait toujours. Je déglutis une nouvelle fois. Je fermais les yeux. En faisant cela, je ne le voyais plus. Je n'avais plus ce masque sous les yeux. Mais je sentais toujours son  regard sur moi et cette pression. J'ignorais pourquoi il voulait que je lui montre. Comme si ma réponse ne lui suffisait pas. Mais j'obéis, bien trop craintif pour le coup pour tenter quoi que ce soit. Je serais un idiot fini si je n'avais pas compris que l'homme était plus fort que moi.

Je tentais donc de faire de mon mieux pour me concentrer, pour faire abstraction de sa présence du mieux que je pouvais. J'inspirais et expirais plusieurs fois. Avec de la chance, j'allais peut-être avoir une occasion pour fuir par la suite, mais je ne préférais pas y penser maintenant. Mieux valait attendre la suite. Surtout que le loup se trouvait toujours près de moi.
Légèrement calmé, je me concentrais. Il me fallut un peu plus de temps que d'habitude pour me transformer. Mais bientôt je perdis forme humaine. Ma morphologie changea pour prendre l'apparence d'un loup. Je tombais alors vers l'avant, n'étant plus plus bipède. Mes vêtements étaient devenus des loques, déchiquetés. Mais la pression se faisait toujours sentir sur mon crâne. L'humain me tenait toujours le pelage même s'il avait dû se courber. J'ouvris les yeux, des yeux jaunes et non plus verts. J'écrasais mes oreilles sur mon crâne, signe visible que je ne me sentais pas en sécurité. Un autre signe était ma queue qui ne se tenait guère bien droite comme d'habitude mais plutôt basse, entre les cuisses. J'émis un gémissement plaintif en m'écrasant  sur le sol.
Je n'avais toujours aucune possibilité qui s'offrait à moi. Et j'ignorais toujours pourquoi il m'avait demandé cela. J'étais toujours dans l'expectative.
avatar
Messages : 43

Fiche de Pouvoir
Grade: 20
Année et Classe:
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 18 Nov - 23:05

Nagao Satsuki

Aaron Arkving


Souvenir crépusculaire




Ce gamin n'avait donc pas mentit. Au début, il avait mis du temps à commencer sa transformation. Mais Aaron avait mis cette attente sur le dos de la peur et de la panique qui devait affluer dans les veines du jeune garçon. Doucement, mais sûrement, le corps de ce dernier rétrécit, mais gagna en masse musculaire.
Sans surprise, plus de la moitié des vêtements qu'il portait craquèrent sous le changement soudain de forme. Une fourrure noire et épaisse, ainsi que deux yeux dorés avaient pris la place de l'humain qui se trouvait précédemment devant lui.

Durant l'action, Bunshin n'avait pas lâché Satsuki. Sa main était passée de cheveux à poils d'animaux, ce qui n'avait clairement pas la même texture. Juste après sa transformation, le loup adopta directement une position soumise. Oreilles rabattues en arrière et queue baissée entre les pattes.
Arkving était habitué au langage animal, surtout des canidés. Ayant lui-même une petite troupe personnelle, qu'il avait éduqué, il avait bien compris sa position. Satisfait qu'il ne cherche pas à s'enfuir directement, il prit le temps de l'examiner.

Plus les secondes passèrent, plus l'ex-policier se remémorait des souvenirs. Chose qu'il ne faisait que très rarement, et encore moins accompagné. Si Satsuki était attentif à son agresseur, il a pu voir que celui-ci a tourné la tête vers le cadavre de l'ex-informateur. Aaron cherchant à vérifier la scène de crime d'un simple regard.
Il savait qu'il ne fallait pas trop rester longtemps ici. Mais ce gamin l'avait retenu, sans réellement le vouloir. Néanmoins, ce n'était pas non plus un mauvais jour, aussi bien pour la victime que pour le tueur.

La poigne d'Aaron se détendit légèrement, pour venir caresser la fourrure du loup qui était à ses pieds. L'autre loup, son Alter, avait cessé de grogner, mais fixait toujours l'autre canidé. Ayant des gants, Arkving en retira un habilement, en coinçant l'un de ses doigts contre le creux de l'articulation de son coude.
Après cela, c'est avec cette main dénudée qu'il caressa le pelage du jeune loup. Il lui laissait la possibilité d'utiliser son odorat plus développé que celui d'un être humain, pour pouvoir le flairer. Ne sachant pas si c'était ce qu'il allait faire ou non, Aaron décida de tenter une dernière chose.

La main du trafiquant cessa sa visite sur la fourrure de l'animal-humain, pour venir se poser sur son museau. De son autre main, il la passa au niveau de son propre cou, puis de sa nuque. Il était simplement en train de détacher les verrous qui retenaient son masque contre son crâne.
Son masque englobant parfaitement sa tête, bien qu'il laisse le derrière du crâne visible, il n'avait pas d'autre choix que de l'enlever pour ce qu'il souhaitait faire. Aaron se savait dominant sur la situation, alors autant la régler au plus vite. Une fois son identité de tueur dévoilé, il attendit une réaction, ou non, de son prisonnier.

Si celui-ci n'en avait pas, c'était qu'il s'était simplement trompé. Dans ce cas, il le tuerait pour qu'il ne puisse pas révéler son identité physique. Son nom de Bunshin n'était pas connu, bien qu'il ait de nombreux meurtres classifiés comme "étranges" ou "improbables". Aucun lien réel n'était venu se tisser entre ses crimes pour la police.
Entre autres, cela permettait à Aaron de rester un minimum au calme dans ses petites affaires. Son masque dans une main, l'autre tenant le museau du garçon-loup, il lui parla, d'une voix grave mais nette.

« Satsuki, tu sais qui je suis ? »


Que la réponse soit positive ou négative, Arkving savait qu'il n'allait pas devoir traîner trop longtemps sur le lieu de son propre crime. Enfin, surtout, le temps commençait à se rafraîchir. Le crépuscule menaçait à tout instant de disparaître, tandis que l'obscurité envahissait les rues. Un cadre charmant et angoissant à la fois.
Ses yeux bleu acier dévisagèrent ceux dorés du loup, toujours avec son traditionnel regard inexpressif. C'était un peu sa signature, qu'il portait en permanence sur le visage. Nonobstant le fait qu'il attendait une réaction de la part de son interlocuteur animal.
avatar
Messages : 121
Disponible en RP : Kaki - Toga - Satsu - Kitten

Fiche de Pouvoir
Grade: 31
Année et Classe:
Alter: Alter-Ego
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 19 Nov - 1:03

Lorsque l'homme me quitta un bref instant du regard, l'envie de fuir me traversa. Mais le nœud que j'avais dans le ventre était trop lourd. La présence de l'autre loup ne me donnait pas non plus envie de tenter le diable. Surtout que le comportement de l'humain face à moi semblait changer.
Je m'allongeais sur le sol, posant ma tête sur mes pattes avant. Je l'observais toujours et je fus soulagé en sentant la tension dans mes poils diminuer et se changer en caresse. Il dénuda une de ses mains. Je le regardais faire, curieux. Il me caressa une nouvelle fois avant de poser sa main sur ma truffe. Même si je n'avais pas voulu le renifler, les odeurs venaient à moi. Je sentis la main et l'odeur de l'homme. Une odeur qui ne m'était pas totalement inconnue. Peut-être que j'avais déjà senti un parfum semblable sur quelqu'un, mais je reniflais rarement les gens. Non, c'était une odeur plus lointaine. Une odeur qui m'avait accompagnée quelques jours de mon adolescence.
Pendant que je le reniflais, il porta la main vers son visage. Je ne vis pas ses gestes nettement. Ma myopie en tant que loup était beaucoup trop forte. Elle était d'ailleurs gênante, le temps que je m'y adapte. Mais grâce à la pénombre, je voyais mieux qu'à l'accoutumée. L'autre retira son masque et m'offrit la vue de son visage. Je penchais la tête sur le côté, comme si ce mouvement allait m'aider à mieux y voir.

Son alter m'était familier, comme son odeur. Son comportement avait totalement changé. Sa question me portait à croire qu'il me connaissait. Je fouillais ma mémoire pour tenter de me rappeler. Je m'étais dit que les loups ne courraient pas les rues, que j'en avais vu un il y a quatre ans. Sur le moment cela me sembla si loin. Mais je me rappelais d'un loup qui m'avait acculé dans un cul de sac et d'un flic qui m'avait aidé. Il m'avait même donné des vêtements, puisque, à l'époque, j'avais fuit transformé en loup avant de redevenir un petit garçon en tenue d'Adam. C'était de là que venait l'odeur ! Je n'en étais pas sûr, mais il me semblait bien. J'avais gardé les vêtements plusieurs jours dans ma chambre, avant que ma tante ne débarque en virant tout ce qui trainait. Une de ses adorables actions de nettoyage.

Avec des mouvements lents, je m'étais mis en position assise, malgré le fait qu'il me tenait le museau. Je me concentrais ensuite un bref instant pour reprendre mon apparence initiale. Redevenant homme, je me retrouvais à peine couvert et assis face à lui. Je dévisageais l'individu tout en portant une main vers la sienne qui se trouva alors sur mon visage pour la bouger de là. Ses yeux me frappèrent. Leur couleur. Leur expression...


-Le flic d'il y a quatre ans...


J'avais murmuré ces quelques mots. Ma mémoire semblait vouloir me faire défaut. Je ne revenais plus sur son prénom. Je me mordis la lèvre inférieure.
Pourquoi m'avait-il aidé cette fois-là si maintenant il me menaçait ? Quoique, là, il avait plutôt cessé. Mais comment pouvais-je être sûr que j'allais être sain et sauf ?

Ma main que j'avais toujours laissé sur la sienne se crispa lorsqu'un frisson me parcouru. La fraîcheur du soir qui tombait me rappela alors ma nudité. En soi, je m'en moquais bien. C'était pas comme si je n'avais pas l'habitude. Et s'il était bien cet homme ... Comme un éclair qui jaillit dans le ciel et coupant le fil de ma pensée, son prénom me revint un mémoire. Un prénom qui m'avait presque dérangé à l'époque car il avait une origine étrangère. Mon regard que j'avais un peu baissé précédemment se releva vers ses yeux bleus.


-Aaron, c'est bien ça ?


C'était une question, mais dans ma tête, elle sonnait comme une vérité. Ma main lâcha la sienne et retomba sur mes genoux. Mon stresse disparut soudain en réalisant qui j'avais face à moi. Mais une question subsistait.


-Tu vas faire quoi maintenant ?


Je n'étais pas idiot. Un flic ne tuait pas quelqu'un comme ça dans une ruelle. Un flic ne portait pas un masque sur le visage. Je n'étais pas né de la dernière pluie. Je savais que s'il ne m'avait pas reconnu, s'il ne m'avait pas demandé qui j'étais, je serais déjà en train de fixer le ciel d'un regard morne et dénué de vie.
avatar
Messages : 43

Fiche de Pouvoir
Grade: 20
Année et Classe:
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 19 Nov - 14:57

Nagao Satsuki

Aaron Arkving


Souvenir crépusculaire




Au final, il ne s'était pas trompé, l'aurait-il voulu ? Cette question semblait s'accrocher et gangréner son cerveau comme une vulgaire bactérie d'un premier froid. Ce garçon était donc bien celui qu'il avait connu, à cette époque où il était encore du "bon côté" de la société. Il semblait souvenir, vu qu'il l'avait appelé "le flic".
Quatre ans déjà ? Cela semblait si loin, énoncé de la sorte, mais pourtant pas si éloigné, vu qu'Aaron s'en souvenait. Il allait enchaîner sur une nouvelle question, déterminé à fortifier ses doutes. Mais Satsuki répondit de lui-même, avant qu'il ne la pose. Il se souvenait donc de son nom.

Un heureux hasard ? Ou une malchance innée ? Les deux solutions étaient envisageables pour l'un ou pour l'autre. Le jeune loup avait d'ailleurs changé de forme, pour reprendre une apparence humaine. Bien qu'en était assis sur les genoux, et Aaron accroupi, il restait plus grand que lui.
Il avait bien grandi visiblement, mais vu son corps pas encore bien développé, et ses vêtements désormais déchirés, il ne devait pas s'occuper de lui. Un vrai gamin, en somme, comme au bon vieux temps. Les souvenirs lui revenaient, et machinalement, il retira son long manteau qu'il déposa sur les épaules du garçon.

Vint alors cette fameuse question, à laquelle il ne pouvait échapper, elle était cruciale. Qu'allait-il faire de lui ? Il l'avait vu tuer, alors que ses derniers souvenirs étaient plutôt tournés vers un agent des forces de l'ordre compétent. C'était difficile d'expliquer rapidement ce changement dans sa propre balance.
Néanmoins, Arkving restait sincère sur ses mots, autant annoncer à ce gamin ce qu'il risquait, et les choix qu'il avait. Un principal, mais un second vint se glisser à la suite du premier, après une petite réflexion.

« Tu as plusieurs choix qui s'offrent à toi. Je peux te tuer, et l'histoire se termine ici. Ou bien, on peut partir d'ici, en tenant en compte que tu ne cherches pas à t'enfuir, et discuter. Même si nous parlons ailleurs, la discussion sera la même qu'ici. Tu auras le choix entre mourir pour avoir fait ton curieux... Ou me suivre. »


Les choix n'étaient pas difficiles à comprendre. Soit il décidait de mourir maintenant, ou plus tard. Mais à la suite de ses énonciations, Aaron avait pensé à l'avenir de ce gamin. Dans ses lointains souvenirs, il se souvenait d'un pauvre gosse perdu et un peu rebelle. Peut-être qu'il pourrait lui être utile, en y réfléchissant.
Puis, surtout, il restait un fragment de cet homme qu'il était avant. Ce passé tourmenté qu'il gardait en général confiné bien loin de la réalité. Récemment, il avait perdu l'un de ses fragments, mort à cause d'un manque de prévision de sa part.

Au fond, il s'en voulait encore d'avoir perdu cette créature qui l'avait relié à son mentor. Elle n'était plus depuis peu. Étrangement, plusieurs jours après, le destin guidait ses pas sur le chemin de Satsuki. Espérait-il qu'il allait servir de remplaçant pour Arkving ? Non, jamais.
Aaron n'était pas ce genre de personne à remplacer les êtres auxquels il tenait. Ce gamin, qu'avait-il de particulier ? Il ne l'avait connu qu'une après-midi, lors d'une discussion, suite à son intervention en tant que policier. Ils n'avaient pas tellement de choses en commun, si ce n'est être reliés par un fil du passé.

« Réfléchis, et vite. Je n'ai pas le temps de rester ici. Mais n'imagine pas que je vais te laisser filer après ce que tu as vu. »


Sa main sans gant était retournée se loger dans ses cheveux. Il les avait d'abord gentiment tapotés, puis les avait saisis, sans non plus les tirer. Aaron souhaitait simplement lui faire comprendre qu'il ne le lâcherait pas, et qu'il ne lui laisserait pas le moyen de lui échapper. Dans le pire des cas, il pouvait toujours lui tirer dessus.
Son Alter, quant à lui, toujours en loup, s'était placé dans le dos de Satsuki, si jamais il tentait de reculer. Il venait de poser son derrière sur le sol, et fixait le prisonnier de son propriétaire. Avec cette posture assise, il avait l'air "moins" menaçant, on aurait plutôt envie de le serrer comme une peluche. Pourtant, son regard et ses babines retroussées en faisaient perdre directement l'envie.
avatar
Messages : 121
Disponible en RP : Kaki - Toga - Satsu - Kitten

Fiche de Pouvoir
Grade: 31
Année et Classe:
Alter: Alter-Ego
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 19 Nov - 17:36

Aaron me couvrit les épaules de son manteau. Une vague de nostalgie m'envahit. Les mêmes gestes se répétaient malgré les années écoulaient. Donc même s'il semblait avoir changé de camp, l'homme face à moi restait le même au fond lui.
Il répondit rapidement à ma question. Je fronçais les sourcils, visiblement contrarié. Ce n'était vraiment pas sympa d'avoir fait tout ce cirque pour me proposer la mort. Mais il me proposa un seconde option. Le suivre. Choisir entre mourir ou vivre. Ma décision n'avait pas besoin d'une longue délibération. Peu m'importait ce qu'il était devenu, si je pouvais rester en vie en l'accompagnant, alors je le suivrais.
Il me pressa un peu, pour que je lui donne une réponse. Il était resté sans doute trop longtemps en ce lieu, beaucoup plus que prévu, et cela par ma faute.

-Je t'accompagne.

Je n'avais nulle part où aller de toute façon. Alors autant voir ce qu'il allait me proposer. Mais c'était sûrement une vie moins minable que mon actuelle et celle qui aurait pu se finir dans cette ruelle. La main d'Aaron vint une nouvelle fois se perdre dans mes cheveux dans un geste que l'on pourrait qualifier de doux avant de les saisir une nouvelle fois. C'était certainement pour bien appuyer ses propos.
Je levais une main pour me frotter les yeux, effaçant les traces de larmes qui avaient coulé précédemment. Puis je posais ma main sur la sienne, dans ma chevelure.

-Je ne fuirai pas. Mais si tu veux me tenir pour t'en assurer, évite les cheveux. Ce n'est pas ce qu'il a de plus discret.

Ma phrase était sûrement inutile. L'homme devait bien s'en douter, mais je devais avouer que cette proximité commençait à me gêner. Lorsqu'il finit par me lâcher, je me redressais avec lenteur. J'avais bien conscience du loup dans mon dos. Mais étant pris en tenaille, les opportunités pour une fuite réussie étaient proches du néant. C'est pour cela qu'elle n'était plus à l'ordre du jour.
Une fois remis sur mes deux pieds, je refermais sur moi le manteau qu'Aaron m'avait mis. Même si ma nudité ne me posait pas de problème, je n'étais en rien un exhibitionniste. Après m'être occupé de ça, je relevais la tête vers Aaron qui s'était également relevé.
Maintenant que je savais qui il était, je réalisais alors que j'avais fameusement poussé. Dans mes souvenirs, il était plus grand que moi, alors que là, nous avions la même taille. C'était limite si je ne le dépassais pas. J'esquissais un maigre sourire amusé. Je n'avais jamais particulièrement fait attention à ma taille auparavant.
avatar
Messages : 43

Fiche de Pouvoir
Grade: 20
Année et Classe:
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 19 Nov - 18:21

Nagao Satsuki

Aaron Arkving


Souvenir crépusculaire




Une fois la réponse du gamin acquise, Aaron se releva, et lâcha les cheveux de Satsuki. C'était donc la première fois qu'il le lâchait depuis de bonnes minutes passées à le maintenir d'un bras. Ses yeux d'un naturel morne étaient pourtant fixés sur le jeune garçon, plus grand que lui.
Arkving se souvenait pourtant être plus grand que lui, mais à l'époque, il n'avait pas fini de grandir, ce gamin. Enfin, il n'était plus vraiment étonné par sa taille, généralement dépassée par ses congénères masculins. C'est d'ailleurs à cause de cela qu'il rehaussait sa grandeur avec des ajouts à l'intérieur de ses chaussures.

Sans réfléchir très longtemps, il trouva une solution pour sortir sans être trop suspect. Il ne souhaitait pas le laisser marcher à côté de lui, sans contact direct. Bien qu'Aaron ne soit pas très tactile, il tenait à son identité, et elle était menacé pour l'instant.
Satsuki s'était bien enveloppé dans son manteau, tant mieux, cela lui facilita la tâche suivante. Il l'attrapa, et le ramena contre lui, puis fit basculer ses jambes pour pouvoir le porter. L'image n'avait pourtant rien d'un conte de fées, bien qu'il le porte telle une princesse, surtout si on connaissait la situation de leurs retrouvailles.

« Pas un mot. Si tu tentes de filer, tu meurs. »


Prévoyant ? Aaron radotait souvent, surtout quand il s'agissait de menaces, ou d'ordres. Mais au moins, il était sûr d'avoir prévenu le concerné, qui connaissait désormais le sort qui lui était réservé s'il avait prévu se fuir. Le loup restant devança son propriétaire, tout en se léchant les babines pour retirer le sang qui commençait à sécher.
Il allait devoir faire prendre un bain à son Alter. Par la même occasion, il mettrait bien aussi le gamin dedans, pour faire d'une pierre deux coups. Mais là n'était pas l'important. Ils quittèrent la ruelle, sous le clair de lune. Quelques lampadaires éclairaient le chemin, mais Aaron suivait principalement son Ego qui le ramenait vers sa voiture.

Voiture qu'il avait garée à plusieurs mètres de là, à la suite d'autres. Arrivé devant, avec sa charge dans les bras, il reposa Satsuki sur ses jambes. De là, il ouvrit la portière arrière et y fit grimper son Alter après l'avoir un minimum inspecté et nettoyé pour être sûr que cela ne tâche pas son véhicule.
Plutôt que de le faire monter à l'avant, il envoya le gamin à la suite de son Ego sous forme de loup, puis referma la portière. À son tour, il prit place dans sa voiture, face au volant, puis retira son dernier gant, qu'il fourra dans l'endroit prévu à cet effet avec l'autre ; qui avait été mis dans une des poches de son pantalon.

Maintenant dans la voiture, il verrouilla machinalement les sorties, puis tourna la tête vers son passager. Son Alter était monté sur la banquette arrière, sous le regard de son propriétaire, et était venu renifler Satsuki. Le gamin était assis sur les sièges, et semblait assez mal à l'aise avec le rapprochement du loup.
C'est Aaron qui mit fin silencieusement à cette inspection. Le propriétaire de l'animal sauvage ne fit que communiquer mentalement à sa créature de se coucher, sans rien faire d'autre. Son Ego ne fit qu'obéir, et reposa sa tête touffue sur les cuisses du jeune garçon.

« Bon. Maintenant que nous sommes à l'écart, je vais t'expliquer ta situation. »


Aaron déposa son masque sur le siège libre à l'avant, puis fixa son otage dans les yeux. Il fallait qu'il comprenne qu'il n'avait que peu de solutions sous la main, et que le propriétaire de cette belle voiture n'allait sûrement pas le laisser s'en tirer sans retour.

« Comme tu as dû t'en douter, je ne suis plus le flic d'il y a quatre ans. Des successions d'évènements m'ont fait quitter mon ancien travail, et je suis passé de l'autre côté de la balance. »


Aaron repensa à ces fameuses successions d'évènements. La mort de son supérieur, son mentor et tuteur. Les remords et autres découvertes... Il souffla du nez, ses yeux roulants une fois pour chasser les mauvais souvenirs qui venaient lui embrouiller l'esprit.

« Je te laisse donc choisir, comme je te l'ai dit. Tu peux mourir ou vivre. Mais dans ce dernier cas, tu ne vivras pas comme un gamin insouciant. Je ne vais pas non plus t'enfermer, mais je veux être sûr qu'une fois ton choix fait, tu ne reviennes pas dessus. Auquel cas, je devrais te retrouver, et te tuer. »


En y pensant, il n'était pas foncièrement mauvais. Il lui proposait une nouvelle vie, du mauvais côté, certes, mais une nouvelle vie. Arkving réfléchissait déjà à la réponse du gamin. S'il acceptait, ce qu'il allait sûrement faire, vu qu'il avait l'air de tenir à la vie, il allait devoir s'en occuper.
Se rappelant de son côté rebelle et insoumis, il allait devoir aussi l'éduquer, un peu comme il avait pu faire avec ses chiens. Sauf que dresser un animal et un être humain n'était pas du même ressort. Il avait l'habitude et le talent inné pour les bêtes, mais se trouvait être moins à l'aise avec sa propre espèce.

« Alors, gamin ? Que décides-tu ? »


avatar
Messages : 121
Disponible en RP : Kaki - Toga - Satsu - Kitten

Fiche de Pouvoir
Grade: 31
Année et Classe:
Alter: Alter-Ego
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 19 Nov - 22:14

Je n'en revenais pas de ce qu'il venait de faire. Me prendre ainsi... Je mourais de honte dans ses bras. Je m'étais accroché à ses épaules lorsqu'il m'avait soulevé de terre. Je l'avais fixé quand il me menaça une nouvelle fois. Puis j'avais posé ma tête contre son épaule, le laissant me balader de la sorte. Au moins, je n'avais pas à marcher et je pouvais me reposer un moment. Mais...

-C'est super gênant...

Je n'avais pas pu m'empêcher de murmurer. Mais un murmure était-il vraiment une parole ? Il n'y avait qu'Aaron qui avait entendu ce que j'avais dit. J'avais murmuré pratiquement au creux de son oreille, après tout.
Je m'étonnais aussi de la force physique de l'homme. J'avais sûrement perdu du poids depuis que je vivais ici et là sans domicile fixe, mais quand même...

Je fus soulagé lorsque mes pieds furent de nouveau en contact avec le sol. Mais je haussais les sourcils à la vue de la voiture. Il était sérieux là ? Il fit entrer le loup à l'arrière et me poussa pour que j'y entre aussi. En silence, je m'installais sur la place près de la portière. Le loup avait pris la place à côté de moi et s'était rapproché pour me renifler. J'eus un mouvement de recul. Après tout, cet animal avait tué quelqu'un, m'avait sauté dessus et menacé. Il était resté méfiant tout du long, certainement près à me sauter à la gorge au besoin !
Aaron ayant pris place au volant, la bête se calma peu après et s'allongea, s'installant un peu sur moi. Ainsi allongé, il semblait plutôt gentil. C'est presque machinalement que je plongeais une main dans son pelage pour le papouiller doucement. Le loup se laissa faire et le fait de le caresser me relaxa un peu.
Le conducteur se tourne de manière à pouvoir me regarder. Je levais les yeux vers lui et plongeais mon regard dans le sien. Je l'écoutais sans rien dire. Ainsi, j'avais donc eu raison. Il n'était plus policier, mais son antithèse. Au moins, je n'étais pas totalement débile.
Il me répéta le choix que j'avais à faire, me donnant quelques précisions en plus. Pas enfermé, mais pas totalement libre non plus, mais j'aurais la vie sauve. Pour faire cela, il allait devoir me garder à l’œil, c'était sûr. Je détachais mon regard du sien pour regarder à l'extérieur du véhicule. Je prenais quelques instants tout au plus pour réfléchir. Je vis un chat guettant une proie invisible de moi lorsque je lui répondis :

-J'ai pas vraiment envie de mourir. Donc j'ai pas trop le choix. Mais tu vas faire quoi de moi ?

En prononçant la question, j'avais de nouveau tourné la tête vers lui et le fixais intensément.

-Parce que c'est bien beau, mais ça ne m'indique pas ce que je deviens. Ton prisonnier sans liens ? Ton pantin ? Ta chose ?

Je marquais une brève pause. Je n'avais pas cessé de caresser la tête du loup sur mes genoux.

-Quand j'ai dit tout à l'heure que je t'accompagnais, je voulais pas simplement dire que je te suivais jusqu'ici. J'avais déjà fait mon choix.

Ma voix s'amenuisa peu à peu. Je détournais les yeux de ceux d'Aaron pour regarder l'animal et continuer en murmurant :

-De toute façon, ça ne peut pas être pire que la vie que j'avais avant...

Si Aaron m'avait ignoré ou si j'avais continué mon chemin sans rien voir, j'aurais pu mourir de faim, de maladie ou par quelqu'un d'autre. Je n'avais pas assez de confiance envers la société pour aller voir un service social ou quelque chose comme ça. Donc au final... cette rencontre, bien qu'elle m'ait terrifié, était plutôt bénéfique.
avatar
Messages : 43

Fiche de Pouvoir
Grade: 20
Année et Classe:
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: Autres endroits-