Souvenir crépusculaire [PV Nagao Satsuki]

 :: Musutafu :: Autres endroits Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
avatar
Messages : 106
Disponible en RP : Kaki - Toga - Satsu - Kitten - Ewilan&Katzuwa - Hilda - Will

Fiche de Pouvoir
Grade: 30
Année et Classe:
Alter: Alter-Ego
Mer 22 Nov 2017 - 18:36

Nagao Satsuki

Aaron Arkving


Souvenir crépusculaire




Sans surprise, sa réaction fut... Rapide. Aaron rattrapa son araignée avec ses deux mains, qui fut balancée sans aucune douceur. Il chuta sous la panique, après avoir envoyé un coup de pied au propriétaire de l'araignée. Un petit coup de pied pour une telle réaction, c'était clairement rentable.
Intérieurement, Arkving trouvait cela totalement ridicule, mais bon, il fallait bien qu'il se détende. Même si cela signifiait faire des coups de ce genre. Son Alter dans la main, il le déposa sur son crâne.

Le plus jeune des deux garçons balança à son hôte la serviette qu'il gardait depuis sa sortie de la douche. Aaron la rattrapa naturellement, comme s'il avait été habitué toute sa vie à ce genre de réflexe. Il déposa la serviette sur son épaule, puis vint relever Satsuki qui était encore assis sur le sol

« Impressionnant, je te voyais déjà tomber dans les pommes après ça. Par contre, tu restes vraiment maladroit, gamin. Tu as de la chance de ne rien avoir cassé, ou tu aurais passé ta première nuit avec tes amies les araignées, à l'étage. »


Pauvre enfant, dans quelle maison était-il tombé ? Peut-être bien celle d'un fou, pour reprendre le terme qu'il avait utilisé. Le maître des lieux remarqua évidemment que l'estomac de son invité criait famine. Il n'était pas discret, ce qui n'était pas difficile à remarquer.

« Reste assis, je vais aller préparer quelque chose. »


Aaron quitta donc son cadet, en vérifiant que celui-ci ne risquait pas de nouveau de tomber, on ne sait jamais. Avant de partir vers la cuisine, il commanda à son Alter de venir dans sa bouche. Satsuki pu donc observer, avec effroi ou non, l'araignée descendre le long du visage d'Arkving, pour venir se glisser dans la bouche de ce dernier.
Une fois la totalité de l'arachnide à l'intérieur, Bunshin ferma la bouche sans aucune difficulté, son Alter s'évaporant à l'intérieur de lui comme une traînée de poussière. Évidemment, Satsuki lui n'avait vu qu'une bête à pattes entrer dans sa bouche, puis disparaître comme par magie juste après qu'il ait fermé la bouche, puis rouvert.

De quoi en faire des cauchemars, peut-être, si Aaron s'était bien débrouillé. Après ce petit tour de "magie" offert gratuitement, il se dirigea vers la cuisine qui se trouvait un peu plus loin. Avant de faire apparaître de nouveau son Alter, il vérifia que Satsuki ne le regardait pas.
Cette fois-ci, il troqua l'araignée précédente contre le loup qu'il avait quelques heures avant. Sans aucune gestuelle, mais par simple pensée, il indiqua à son Ego d'aller rejoindre le gamin, qui était toujours sur le canapé, et de lui tenir compagnie.

Pendant que l'eau était en train de bouillir, Aaron vérifiait ce qu'il allait pouvoir apporter au plat. Condiments, viandes, et légumes, tout semblait concorder. Ce n'était pas le plus difficile à faire, et en général, tout le monde aimait les râmen. Satsuki ne ferait certainement pas le difficile, du moins il l'espérait, il ne manquait plus que ça.
Le loup, quant à lui, était venu jusqu'au jeune garçon, et s'était assis devant lui. Assis sur le sol, il posa son museau sur les jambes de Satsuki, qui était assis sur le canapé. D'un côté, Aaron se demandait s'il l'avait vraiment traumatisé avec son Alter. Si c'était le cas, pauvre gamin. Il n'avait encore rien vu de ce qui l'attendait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 34

Fiche de Pouvoir
Grade: 20
Année et Classe:
Alter:
Mer 22 Nov 2017 - 20:50
Aaron m'aida à me relever. Je n'avais pas vraiment envie qu'il m'aide après le coup qu'il venait de me faire. Surtout que l'arachnide, il l'avait posée sur sa tête... Malgré tout, une fois sur pied, je reprenais place dans le canapé, pendant qu'il se dirigeait vers la cuisine. Avant ça, il me fit bien sûr ses réflexions. Certes, j'aurais pu casser quelque chose, mais cela aurait été sa faute. Pourquoi cela aurait du être qui serait puni ? Ça n'avait pas de sens.
J'avais aussi évité son regard. Je ne voulais pas le voir après cela. Mais quand il me quitta pour partir vers la cuisine, je le suivis du regard. C'est là que je vis ... quelque chose que j'aurais préféré ne pas voir. Vraiment. L'araignée descendit et Aaron l'avala. J'en frissonnais de dégoût. En plus la bête devait avoir de ma salive sur elle.... C'était encore plus immonde. Je marmonnais pour moi-même ces remarques, bien heureux qu'il ne m'entende pas. J'étais aussi bien content qu'il ne fasse rien de spécial pour l'avoir insulté de la sorte. Avec ce qu'il avait dit, cela semblait avoir été un jeu pour lui. Franchement, il aurait pu trouver autre chose. Je m'en serais bien passé. Je me détournais de lui, préférant penser à d'autres choses. Bien que je sache pas à quoi je pouvais bien penser. Il avait passé la soirée à me perturber sans cesse.

Je songeais à m'allonger mais le loup était de retour. Il posa sa tête sur mes genoux et je lui offris une caresse. Je me demandais bien où il était passé. Je ne l'avais pas vu sortir ni rentrer avec les autres chiens. Enfin, il avait eu sa part de balade durant la journée. Il en avait peut-être profiter pour faire une sieste. Je me laissais alors glisser sur le sol pour me retrouver à la même hauteur que le canidé. Écartant les bras, je l'enlaçais pour le câliner.

-Toi au moins, tu es moins fourbe...

Je papouillais et câlinais l'animal. Cela me détendait et me changeait les idées. Je le grattouillais au niveau des oreilles et lui fis un bisous sur la truffe. C'était à croire que je manquais d'affection, ce qui était un peu le cas en y pensant...

Je décidais par la suite d'aller voir ce que préparait Aaron. Je me relevais doucement en prenant appui sur le divan puis me dirigeais vers la cuisine, suivi par le loup. Là, je préférais rester un peu à l'écart. Maintenant, lorsque je le regardais, je le voyais encore en train de mettre cette chose dans sa bouche.


-Tu l'as mangée ?


Je parlais bien évidement de l'araignée.
Je pris appui contre un des meubles, le regardant avec un air sérieux.

-Ne refais plus jamais ça.

Cette fois-ci, j'avais l'impression que c'était moi qui donnait des ordres. Mais mon ton de voix n'était pas du celui pour ordonner. Et comme pour adoucir mes propos, j'ajoutais un « s'il te plaît » légèrement murmuré.

-...Hum... et désolé... Pour t'avoir un peu insulté.

Les mots avaient été un peu difficiles à sortir. J'avais du mal à reconnaître mes torts. Mais bon... je n'avais pas spécialement pensé mes mots. Sur le moment, si. Mais c'était juste parce qu'il m'avait foutu la trouille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 106
Disponible en RP : Kaki - Toga - Satsu - Kitten - Ewilan&Katzuwa - Hilda - Will

Fiche de Pouvoir
Grade: 30
Année et Classe:
Alter: Alter-Ego
Mer 22 Nov 2017 - 21:52

Nagao Satsuki

Aaron Arkving


Souvenir crépusculaire




Ses occupations de cuisinier furent coupées par le nouvel habitant ayant intégré les lieux. Accompagné de son alter, sans surprise. S'en suivit alors une question, amusante et stupide en soit, puis une série d'ordre et d'excuses. Vu la vitesse à laquelle il avait enchaîné ces trois choses différentes, Aaron avait dû bien le perturber.

« Mangé ? Pas vraiment, je n'en t'ai donné que l'illusion. Pour faire retourner mon Alter dans mon corps, j'ai besoin d'un contact direct avec lui. Pour faire simple, il s'est dissous dans ma bouche. »


Il alla vérifier la cuisson des pâtes dans la casserole et des garnitures à côté. Avant de continuer, il se concentra sur sa tâche de cuisinier, et sortit deux larges bols. Le maître des lieux avait fait une fournée pour plus de deux, si jamais Satsuki désirerait en reprendre par la suite.
Tout d'abord, il versa le bouillon, puis les nouilles, afin de les garder au chaud. Le reste du plat n'étant pas encore totalement grillé et cuit, il continua à répondre à son interlocuteur.

« Insulté ? Je dois être un peu sourd, je n'ai rien entendu d'insultant. C'est l'âge, je présume. »


Il ne répondit pas au fameux "ordre" qu'il lui avait donné, malgré la formule de politesse. Cela voulait simplement dire qu'il le referait s'il en avait envie. Après tout, ce gamin avait décidé de le suivre, il allait voir ce que son hôte pouvait lui faire subir. Ce n'était pas si méchant, au contraire, une plaisanterie digne d'un gamin, comme lui.
Quelque chose de vraiment méchant serait bien pire, et inclurait une certaine forme de violence. Chose qu'Aaron n'avait encore jamais manifestée envers Satsuki. Le reste des ingrédients fin prêt, il les répartit dans les bols, en laissant une portion dans la poêle, au cas où.

Un bol dans chaque main, il invita Satsuki à venir manger avec lui. Cette fois-ci, il n'avait pas envie de se poser à la table, dans une ambiance froide et lugubre, sans conversation. Il alla jusqu'au large divan déposa les bols sur la table basse, puis alluma la télé.
Avant de s'installer, Arkving retourna en cuisine chercher des baguettes, deux verres et deux serviettes. Il déposa le tout sur la table, puis repartit chercher une bouteille d'eau, terminant ainsi cette "table plateau-repas".

C'est dans un soupir, visiblement fatigué, qu'il se posa sur le divan, relâchant la tête en arrière pour l'étirer. Il frit craquer ses poignets ainsi que ses dix doigts, puis se saisi de ses baguettes et de son bol en même temps que son invité pour commencer à manger.
L'alter d'Aaron se coucha entre les jambes de Satsuki, visiblement pris d'affection pour ce gamin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 34

Fiche de Pouvoir
Grade: 20
Année et Classe:
Alter:
Sam 25 Nov 2017 - 17:53
En me répondant, il me soulagea un petit peu. Il n'avait ni gobé l'araignée ni rancœur à mon encontre. Pour lui, il n'y avait même pas eu d'insulte. Je ne compris d'ailleurs pas bien ce qu'il voulait dire par « c'est l'âge ». Parlait-il du sien ou du mien ? Parce qu'il n'était pas vieux. Il ne pouvait pas être dur de la feuilles comme les grands-pères. Mais s'il parlait de moi, c'était sans doute ma sottise qui était mise ainsi en avant... Je fis une légère moue à cette idée. Mais en soi, il n'avait pas totalement tort.

Il finit de préparer le repas et dressa les bols. Il m'invita alors à l'accompagner dans le salon, à nouveau. Je le suivis. J'avais eu envie de lui demander si je pouvais faire quelque chose. J'avais la sensation d'être inutile, ce que je n'aimais pas vraiment.
De retour dans la pièce à vivre, je m'installais dans le divan. Aaron avait allumé la télévision avant de repartir chercher ce qu'il manquait. Je préférais attendre son retour avant de m'attaquer au plat. D'une part parce qu'il manquait les baguettes, jusqu'à ce qu'il les amène, d'autre part par simple politesse. Je n'étais quand même pas un gamin des rues à ce point. J'avais un minimum de savoir vivre.
Quand il s'installa enfin, je n'appréciai pas qu'il fasse craquer ses os. Personnellement, je trouvais le son désagréable, même si l'acte faisait du bien à celui qui le faisait. Prenant mon bol, je dégustais le plat, heureux de manger. Surtout que ce n'était pas mauvais du tout. J'avais l'impression que cela faisait une éternité que l'on ne m'avait plus préparé à manger. Même si j'avais simplement envie de me goinfrer et tout ingurgiter d'un coup, j'essayais de pendre le temps pour éviter de me rendre malade. Je n'avais pas non plus envie de parler. Si je faisais cela, je devais m'interrompre de manger et mon corps réclamait cette nourriture chaude. Je n'allais donc pas le faire attendre trop longtemps.

Mais je finis malgré tout le premier. Je déposai bol et baguettes sur la table – les baguettes étant sur le bol – et pris la bouteille d'eau pour me servir un verre. Je demandais à Aaron s'il en voulait, le servant si tel était le cas. Je lui demandais ensuite si je pouvais aller me resservir. Face à la réponse positive, je quittais le salon, emportant mon bol et faisant attention de ne pas marcher sur le loup. Installé entre mes jambes, je l'avais trouvé adorable. Je lui offris même une caresse avant de quitter la pièce.

Je revenais après quelques instants. Je remarquais alors que même les autres habitants de la maison s'étaient rapprochés de nous. Je pris place et avalais ce nouveau bol.
L'ambiance n'était pas spécialement lourde, mais j'avais un peu de mal à me sentir à mon aise. Après tout, j'étais une sorte d'otage qui n'avait pas eu de réel choix de survie. Me retrouver calmement assis en train de manger devant la télé à coté de celui qui avait menacer ma vie, me dire que j'allais vivre avec lui, cela me faisait vraiment bizarre. J'allais m'y habituer, je n'en avais pas vraiment le choix, mais c'était une situation pour le moins inhabituelle. Une question me traversa l'esprit. Est-ce qu'il regrettait son choix ? Il était encore beaucoup trop tôt pour ça. Mais il voyait les choses certainement dans un futur plus lointain que moi. J'hésitais à poser la question. Je me doutais de sa réponse. Il pourrait me dire qu'il était encore trop tôt pour savoir ou bien que je n'avais qu'à faire en sorte qu'il ne regrette pas de m'avoir laisser en vie. D'ailleurs... pourquoi avoir tant hésité alors qu'on ne s'était croisé qu'un fois dans le passé ? Je tournais la tête vers lui pour le regarder. Mâchouillant inconsciemment ma lèvre inférieure, je réfléchissais : lui demander ou non ? La curiosité me poussa vers l'avant.

-Dit Aaron... Pourquoi tu as finalement décidé de me laisser la vie sauve ? Tu n'as pas peur de regretter par la suite ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 106
Disponible en RP : Kaki - Toga - Satsu - Kitten - Ewilan&Katzuwa - Hilda - Will

Fiche de Pouvoir
Grade: 30
Année et Classe:
Alter: Alter-Ego
Sam 25 Nov 2017 - 18:38

Nagao Satsuki

Aaron Arkving


Souvenir crépusculaire




Il mangeait comme s'il n'avait pas mangé depuis trois jours. C'était impressionnant à regarder, chose que faisait Aaron à certains moments, en jetant des coups d'oeil à côté de lui. Ses chiens s'étaient d'ailleurs ramenés autour du canapé. Deux étaient couchés de chaque côté des jambes d'Aaron, les deux autres étaient au niveau de la table basse, non loin de leur propriétaire.

« Mange doucement, gamin. Tu vas t'étouffer. Si tu manges trop vite, tu risques de tout recracher par la suite. »


Est-ce qu'il s'en faisait plus pour le gamin, ou pour son sol ? Ce qui était sûr, c'est qu'il ne nettoierait pas si jamais Satsuki se mettrait à vomir son repas. Il avait d'ailleurs déjà fini son bol, et demanda pour aller se resservir. Après hochement de tête positif du maître des lieux, le plus jeune se leva pour aller finir ce qu'il restait du repas de ce soir.
Son Alter leva la tête quand le jeune garçon bougea, il le suivit du regard, avant de se recoucher contre ses jambes une fois de retour sur le canapé. On aurait dit une peluche n'attendant qu'à être caressée, alors que plus tôt dans la soirée, l'avait "menacé".

Aaron termina son bol une fois que Satsuki eut terminé son second. Il le déposa sur la table basse, baguettes sur le dessus, puis avala une gorgée d'eau que son nouveau locataire lui avait précédemment servit. Viens alors une question, de la part du cadet, qui fit réfléchir le plus âgé.
Regrettait-il de l'avoir amenée ici ? Regrettait-il de ne pas l'avoir tué ? Tout aurait été plus simple dans ce dernier cas. Pas de pitié, et de ce qu'il en avait compris, il était à la rue et sans personne pour l'aider. En soit, il n'aurait manqué à personne. Mais avait-il fait preuve de compassion ?

Ce n'était pas la première fois qu'Aaron tendait la main ainsi. Ce geste, il le tenait de son mentor, William, aujourd'hui décédé. C'est avec une facilité étrange, qu'il lui répondit.

« Hm, je suppose que je n'ai fait que reproduire le geste qui m'a permis de m'en sortir moi aussi. On m'a tendu la main par le passé, je ne fais que perpétuer la mémoire de mon mentor. »


En temps normal, Aaron n'était pas le genre de personne à parler aussi facilement du passé. Mais pour ce genre de question, il n'avait rien à cacher. Pour un vilain, il était plutôt "honnête" en ce sens. C'était à la fois honorable et généreux de sa part, de reproduire un tel geste.
Certains n'en auraient pas reproduit le quart. Mais pour Arkving, c'était important de transmettre le mode de pensée de cet homme, qui l'avait formé et instruit. C'était grâce à lui qu'il avait pu grandir "un peu mieux". Ce n'était qu'à sa mort que la chute d'Aaron avait commencée, comme quoi William avait et restera toujours un pilier dans sa vie.

« Regretter ce que j'ai fais ? L'avenir me le dira, je suppose. »


À ces mots, Aaron se leva, récupérant les deux bols ainsi que les baguettes. Il en profita pour demander à Satsuki s'il avait encore faim. Si c'était le cas, qu'il se serve dans le frigo, sans pour autant y mettre le bazar. Arkving fit la vaisselle rapidement, vu qu'il n'y avait pas énormément de chose à laver.
Vu que le gamin semblait ne pas tenir en place, Aaron lui confiait la vaisselle propre qu'il devait essuyer et ranger en suivant les indications du propriétaire de la maison. Une fois la vaisselle terminée en duo, le plus vieux annonça qu'il allait prendre un bain, et il le laissa donc en plan, dans la cuisine, pour monter à l'étage.

Son Ego était toujours en loup, collé aux jambes du gamin. Il le suivait partout où il allait, comme Aaron lui avait ordonné. Une fois dans sa chambre, ce dernier ne prit pas la peine de fermer à clé, de même pour la porte de sa salle de bain. Il n'y voyait pas l'intérêt, il était tout de même chez lui. Et puis, si ce gamin venait à le déranger, il l'enverrait ailleurs.
Le robinet d'eau chaude ouvert, l'eau coulait pour remplir le grand bain qui trônait dans sa salle d'eau. Pendant ce temps, il retira précieusement ses vêtements, séparant ceux qui étaient tâchés de sang des intacts. Fort heureusement, seule sa veste et le bas de son pantalon en avaient reçu.

Il nettoierait l'ensemble demain, ou ce soir si l'envie lui prenait soudainement après son bain. À mi-hauteur, il versa un peu de gel douche, histoire de faire mousser l'ensemble et d'y ajouter une odeur agréable et parfumée. Une fois le bain prêt, et ses affaires pliées, il alla directement dans son bain pour profiter de la chaleur intense qui lui détendit immédiatement les muscles au contact.
Cela devait être l'un de ses moments favori. Être dans l'eau le détendait et le ressourçait à la fois. Cet élément avait des bienfaits revigorants et relaxant sur Aaron, et il pouvait y passer des heures dedans. Les yeux fermés, il profita de cet instant de solitude pour se détendre, et pourquoi pas observer ce gamin ?

Il l'avait largué juste après une tâche ménagère. Livré à lui-même dans sa demeure. Qu'allait-il pouvoir bien faire ? Resterait-il sage et docile ? Mais que les premiers jours ? Ou tenterait-il directement d'aller dans les endroits "interdits" comme il lui avait précisé ? Ce sont ces pensées qui donnèrent l'envie à Aaron d'utiliser son Alter.
Les yeux déjà clos, il n'eut qu'à se concentrer un instant pour prendre le contrôle du loup. Ainsi, il pouvait voir à travers ses yeux. Mais il se devait d'agir le plus naturellement possible, et donc de rester une "peluche" qui suivait le gamin partout. Pour le plus grand malheur d'Aaron, qui n'était pas du temps expressif et émotif.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 34

Fiche de Pouvoir
Grade: 20
Année et Classe:
Alter:
Sam 25 Nov 2017 - 22:11
Il répondit à ma question aussitôt. Sa réponse était naturelle et spontanée. Et pour ce qui était de la question du regret, si j'avais parié, j'aurais tout gagné. A la suite de cela, il repris les bols et se dirigea vers la cuisine. Je finis mon verre d'eau et partit à sa suite avec les verres. J'allais donc aider l'homme avec la vaisselle, l'essuyant et la rangeant. J'apprenais ainsi où les affaires se trouvaient. Une fois cela fait, il m'annonça qu'il allait se laver. Il me laissa là, m'abandonnant à mon sort. Seul, je me redirigeais vers le salon. Le loup me suivait toujours. Il me semblait tellement docile et affectueux à me suivre de la sorte. Je m'installais dans le salon, prenant mes aises sur le canapé en mettant même les pieds dessus. Je tapotais la place vacante à côté de moi pour que le loup vienne. Il avait toujours été sur le sol depuis mon arrivée et je ne savais pas si il allait monter. Mais il le fit. Je me blottis contre lui, le grattouillant distraitement en regardant la télé. L'animal remua et je tournai la tête vers lui. Vu son comportement, je compris qu'il appréciait. Je le papouillais alors derrière les oreilles puis les flancs. Il roula un peu sur lui-même et je continuais alors sur son ventre. Après quelques minutes, je devais bien avouer que si lui appréciait, mois je commençais à avoir mal au bras. Je me penchais sur lui pour l'embrasser sur la truffe avant de me relever.

-Tu viens ?

Oui, je parlais à un loup. Mais il se leva presque directement et me suivit. Je montais les escaliers et me retrouvais à l'étage. Pas âme qui vive. J'avais l'impression qu'il n'y avait pas non plus un bruit. J'entrais alors dans la pièce qui était devenue ma chambre depuis ce soir. J'allumais la lampe et laissais la porte ouverte. Je n'avais pas envie de m'enfermer. En plus, ce n'était guère dans mes habitudes de fermer.
Je n'avais pas spécialement fait attention avant mais la chambre possédait un lit double. Intérieurement, j'étais trop content. C'était la première fois que j'avais un lit aussi grand. Il y avait déjà les draps qui étaient mis dessus, comme si la chambre avait été apprêtée le matin même dans l'attende de ma venue. Avant de tester le matelas, j'allais vers la penderie et la commode pour ouvrir et voir la place que j'avais, pour me faire dire que c'était... à moi ?
Je ne pus m'empêcher de sourire en refermant l'armoire. Je me dirigeais vers le lit, sous le regard du loup. Je m'assis dessus avant de le laisser tomber dessus. Il était super confortable. Je me redressai et fis signe à la bête de venir. Il arriva et grimpa sur le lit. Je me retrouvais alors à le prendre dans mes bras et le câliner, le confondant avec une peluche. Sa présence, même s'il pouvait être dangereux, me faisait du bien. Il compensait actuellement mon manque d'affection.
Restant ainsi un moment, j'avais l'impression de sommeiller. J'offris un nouveau baiser à la truffe du loup.

-Il est long pour se laver...

C'était seulement un murmure, mais je m'ennuyais, même si le loup était avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 106
Disponible en RP : Kaki - Toga - Satsu - Kitten - Ewilan&Katzuwa - Hilda - Will

Fiche de Pouvoir
Grade: 30
Année et Classe:
Alter: Alter-Ego
Sam 25 Nov 2017 - 22:44

Nagao Satsuki

Aaron Arkving


Souvenir crépusculaire




Satsuki était toujours au salon, et son Alter était allongé, pattes en l'air à se faire câliner. C'est dans cette position qu'Aaron se retrouva, à la place de son Ego. Bon dieu que cela était dérangeant. Quand Arkving prenait le contrôle de son Alter, c'était en général pour des missions importantes. Infiltration, récolte d'informations...
Mais là, il se faisait câliner, sans pouvoir réellement répliquer. Il n'était absolument pas habitué à ce genre d'attention, encore moins quand la partie animal de son Ego se retrouvait mêlé à lui lors de sa connexion mentale. Son Ego appréciait d'être le centre d'attention de la sorte, et à côté, Aaron subissait.

Ce n'était pas de la torture, mais ça restait dérangeant à ressentir. Car même si physiquement, dans son corps, il n'aurait pas ressentit les mouvements, mais les sensations ; dans le corps de son Ego, il ressentait la totalité. Que ce soit mouvements ou sensations, le tout était doublé.
Les hormones de satisfaction de l'animal étaient énervantes, il aurait bien voulu savoir comment se débarrasser de ce côté-ci de son Alter. Quand bien même il lui viendrait l'envie de grogner pour montrer à Satsuki qu'il voulait qu'il arrête, l'instinct animal, lui, était en parfaite euphorie.

Saleté de gamin, il ne savait pas ce qui l'attendait. Bien que ce dernier ne sache pas en réalité qu'il pouvait ressentir ce qu'il faisait à son Alter, encore plus quand il en prenait le contrôle, il lui rendrait la monnaie de sa pièce. Reste à savoir comment, mais il avait tout le temps d'y réfléchir.
Tiens ? Le voilà qu'il se mettait à lui parler ? Aaron n'était donc pas le seul à parler aux animaux de la sorte ? Pour lui, il avait cette impression de compréhension mutuelle, bien que la barrière de la langue reste un problème. Docilement, il suivit Satsuki, comme le ferait un chien.

Durant sa marche, il retrouva les sensations d'être dans le corps d'un quadrupède, plus particulièrement d'un canidé. L'odorat, la vue, la perception aux alentours, et même les déplacements étaient si différents. Pour Aaron, ce changement physique, pour lui habitué à un corps d'humain, était toujours drastique.
Cela prenait du temps pour s'habituer au corps, et également pour reproduire un mode de conduite similaire. Mais il s'en sortait plutôt bien pour les canidés, principalement grâce à ses chiens. Le comportement canin était celui qu'il avait pu le plus comprendre, grâce au dressage de ses bêtes.

Ils arrivèrent dans la chambre qu'Aaron avait attribué au garçon. Il semblait visiblement heureux d'avoir une pièce rien qu'à lui. Cela n'était rien pour l'homme fortuné, mais le regard de Satsuki lui rappelait le sien, quand il était plus jeune. Cette sensation d'avoir un endroit sûr, à soi, dans lequel on peut pleinement se reposer.
Il avait découvert cette sensation, pour la première fois, dans l'appartement qu'il avait partagé avec son mentor. Depuis, la valeur des choses matérielles était devenu pour lui autre chose. Le jeune garçon l'incita à venir sur le lit, chose que le propriétaire de la maison fit, sous forme de loup.

Ce garçon semblait s'être réellement pris d'affection pour son Ego, que sous la forme de loup, vu son rejet pour l'araignée. Encore une fois, il lui offrit une session de câlins et de papouilles longues, très longues. Aaron crut qu'il allait finir par le pousser tellement cet être était collant, et attachant à la fois.
Et bon dieu, enfin, qu'il arrête avec ses bisous incessants sur sa truffe. Non seulement, c'était étrange, même Aaron ne faisait pas ça à ses chiens, mais en plus, il pouvait les ressentir à travers son corps. Ce n'était pas des "bisous directs", plutôt des bisous esquimaux, s'il les lui faisait en tant qu'humain.

Quand bien même ce n'était pas bouche contre bouche, ça restait gênant, mais Aaron ne bronchait pas. Ce genre de "torture" ne servirait qu'à le renforcer. Bien qu'honnêtement, les hormones de bonheur et de plaisir lié à l'instinct animal calmaient son attitude bornée.
Malgré cet effet "calmant", cela restait quelque chose d'inhabituel, voir nouveau pour lui. Il redécouvrait les sensations d'étreintes, et la chaleur humaine. Chose qu'il n'avait pas rencontrée par le passé, si on retire Yoko. La voix de Satsuki le sortit de ses pensées, il parlait bien de lui ? Bien sûr, qui d'autre.

Aaron avait pourtant prévenu le gamin qu'il prenait un bain, et non une douche. En effet, il comptait bien profiter de ce moment de détente. Et pourtant, que faisait-il là ? À rester en compagnie de ce gamin collant, plutôt que de profiter de son bain chaud ? Il semblait avoir besoin de présence, vu son comportement incessant envers son Ego.
Allait-il devoir jouer la nounou avec lui ? Et puis, pourquoi ce commentaire ? Attendait-il qu'il sorte de son bain pour lui demander quelque chose ? Soudainement, Aaron fut curieux de sa requête, mais là encore, impossible de le savoir. De plus, avec son Alter, il ne pouvait pas parler, ce qui était encore plus embêtant pour communiquer, bien que l'idée ne lui soit encore jamais venu à l'esprit.

Pouvait-il le comprendre quand il était transformé en loup ? C'était une bonne question. En soit, l'Ego d'Aaron, une fois transformé, restait un animal, avec un bout d'âme externe à l'intérieur. Les animaux avaient leur propre langage, mais pouvaient-ils communiquer entre loup-humain et loup véritable ?
La question n'était pas si bête, et prêtait à réflexion. Mais cela, il y réfléchirait plus tard. Que faire ? Il l'attendait, mais il ne savait pas pourquoi. C'est alors qu'Aaron exécuta une action très peu naturelle, surtout venant d'un animal. Il rapprocha sa tête de loup de celle de Satsuki, pour venir le fixer dans les yeux. Son Alter avait la particularité de posséder la même couleur d'yeux que son propriétaire, accessoirement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 34

Fiche de Pouvoir
Grade: 20
Année et Classe:
Alter:
Dim 26 Nov 2017 - 21:36
Le loup se rapprocha étrangement de moi. Yeux dans les yeux, je le fixais, surpris à la fois par son comportement et par ses yeux. A la lumière de la chambre, j'étais donc certain de la couleur qu'ils avaient. Je fronçais les sourcils en posant une main sur le front de l'animal.

-Ne me regarde pas comme ça, ça fait bizarre. Je te papouillerais encore, mais plus tard...

Ma main qui se trouvait sur la tête du loup finit par le caresser près des oreilles, cet endroit tout doux et tout chaud.

-N'empêche, c'est pas normal que t'aies les yeux bleus. Y'a que les bébés qui les ont normalement.

Ma réflexion s'était faite à voix haute, mais j'ajoutais intérieurement que, non, certains canidés pouvaient avoir des yeux bleus, mais cela restait rare. Je me dis que je demanderais sûrement à Aaron ce qu'il en était. Ainsi, c'était peut-être juste une particularité de ce loup.
D'ailleurs, en pensant à Aaron... J'en avais un peu marre de l'attendre et d'être seul. Je me voyais mal le déranger, il devait sûrement profiter de l'eau. Mais bon... être seul, comme ça, dans une maison si vaste que je connaissais à peine, sans rien à faire... Je m'ennuyais. Je n'allais pas forcément m'en plaindre. Car si je le disais, il serais capable de me faire nettoyer sa maison pour m'occuper. Ce que je ne voulais pas du tout ! Non, mais c'est vrai quoi, il me disait que si je salissais, je devrais nettoyer. Mais avec la baraque qu'il avait, il pourrait prendre une femme de ménage. Enfin, ce n'était des critiques que pour le plaisir d'en faire.

Je reculais un peu sur le lit, pour y grimper complètement. Je me glissais sous les draps et m'allongeais. Je n'avais pas prévu de dormir tout de suite, juste de me mettre un peu à mon aise pour mieux tester le matelas. Mais la fatigue de la journée, et surtout celle de cette fin de journée, se fit sentir. Alors que ma tête reposait sur l'oreiller et que je caressais distraitement le loup, je fermais les yeux, sombrant dans un demi-sommeil. La lumière ne m'avait pas dérangée pour sombrer. Elle avait même quelque chose de rassurant. Pourtant je n'avais pas peur du noir. La proximité avec le canidé aussi avait quelque chose de rassurant. Peut-être qu'au fond de moi, je me disais qu'il empêcherait les bestioles indésirables de venir. Et pourtant, je savais qu'elles ne risquaient pas de venir dans ma chambre. Stupide phobie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 106
Disponible en RP : Kaki - Toga - Satsu - Kitten - Ewilan&Katzuwa - Hilda - Will

Fiche de Pouvoir
Grade: 30
Année et Classe:
Alter: Alter-Ego
Lun 27 Nov 2017 - 0:25

Nagao Satsuki

Aaron Arkving


Souvenir crépusculaire




C'est sous la remarque de Satsuki qu'Aaron se rendit compte qu'il avait agi un peu trop humainement. L'animal cligna des yeux, toujours contrôlé par son propriétaire. La seconde remarque du gamin fit réfléchir Arkving. Il est vrai qu'il n'avait pas entièrement tord. Cette particularité étant due au fait que son Ego soit une partie de lui.
Il lui soutire donc forcément ses caractéristiques, ou du moins les couleurs. La couleur des yeux, le pelage sombre comme ses cheveux, ce qui n'était pas non plus étonnant pour un loup à ce niveau. En y repensant, l'un de ses chiens avait les yeux bleus, le husky. Ce qui n'était, là encore, pas trop étonnant pour cette race de chien.

Le gamin semblait se fatiguer au fur et à mesure qu'il patientait pour le retour du propriétaire des lieux. Il n'avait toujours pas révélé à voix haute ce qu'il pouvait bien attendre de lui, tant pis. Glissé sous les draps, Aaron resta tout de même au-dessus de ceux-ci, ne souhaitant pas remplir l'intérieur de poils.
De nouveau, Satsuki avait serré le loup comme une peluche, c'était bien le rôle qu'il semblait tenir. Le jeune garçon semblait même s'être endormi, d'un sommeil léger. Il aurait pu s'endormir lui aussi, l'ambiance s'y prêtait. Mais, car il y a bien un mais, empêchant Aaron de s'endormir.

La lumière était restée allumée. Et les économies d'énergie !? Oui, c'était bien cet unique point qui empêchait le fortuné de dormir. Il n'aimait pas les choses allumées inutilement, autant dormir sans lumière. Si jamais Satsuki avait vraiment besoin d'un peu de lumière pour assurer son sommeil, et lui achèterai la même chose qu'à un bébé, une veilleuse.
Aux grands maux les grands remèdes. Mais pour cette réflexion-ci, il n'était pas sûr de lui, vu que son locataire n'avait pas mentionné un quelconque besoin de ce genre. Tout naturellement, les paupières du loup s'abaissèrent, donnant ainsi une vision noire à Aaron, volontairement voulue.

Quand il rouvrit les yeux, il était dans son bain, toujours. Évidemment que son corps ne bougeait pas, mais le temps continuait de défiler. L'eau avait un peu refroidi, mais avait eu un bon effet sur son corps. Même s'il n'avait pas pleinement profité de ce repos, il se sentait mieux.
D'un geste, il vida l'eau du bain en débouchant celui-ci, une fois lavé et rincé. Arkving fit attention en sortant, atterrissant bien sur le tapis de bain, histoire de ne pas mettre de l'eau sur le carrelage.

Après s'être paré d'un sous-vêtement et d'un jogging, il décida de rester torse nu. Principalement pour éviter que ses cheveux, encore humides, ne trempe le potentiel haut qu'il aurait pu revêtir. C'est dans cet accoutrement qu'il sortit de sa chambre pour aller rendre visite à la belle au bois dormant dans sa chambre.
La porte était entrouverte, et la lumière toujours allumée, sans surprise. Aaron soupira, poussa légèrement la porte sans faire trop de bruit. Son Alter était toujours couché contre le gamin, et semblait somnoler. Lui-même, physiquement et mentalement fatiguait, il serait bon de récupérer son Ego pour se reposer.

Tout d'abord, il alla éteindre la lumière, elle ne servait plus à rien. Les volets étaient déjà fermés, mais la lumière qui venait du couloir permettait tout de même à Aaron de ne pas être plongé dans le noir. Il n'était clairement pas nyctalope, comme les autres membres de son espèce.
Une fois la lumière éteinte, il s'approcha du lit. Satsuki semblait toujours dormir, comme quoi ce changement n'avait dû que peut perturber son sommeil. Toutefois, le changement qui allait suivre allait très certainement le faire se réveiller. À moins qu'il ait un sommeil de plomb, ce qui restait à voir.

Délicatement, il déposa le bout de ses doigts sur le pelage du loup. Ce contact provoqua un changement direct, sous la volonté du propriétaire, de la constitution de l'animal. Le loup, autrefois solide, se changea en de fines particules qui furent comme aspirées par les pores de la peau d'Arkving.
Retrouver son Ego à l'intérieur de son corps lui fit ressentir ce fameux sentiment d'être "complet". C'était relaxant, rassurant, mais ça restait fatiguant. Il allait avoir besoin de sommeil pour combler le fait d'avoir laissé gambader son Ego toute la soirée. Bien qu'en soit, ce ne soit pas ça le plus fatiguant.
Alors qu'il allait partir, dos au lit, il sentit une poigne lui attraper l'avant-bras, ou plutôt le poignet.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 34

Fiche de Pouvoir
Grade: 20
Année et Classe:
Alter:
Lun 27 Nov 2017 - 22:06
Il me manquait soudainement quelque chose. Cette perte ne fut pas à mon goût. Je remuais les paupières dans ce sommeil léger. Je tatonais à l'aveugle pour essayer de retrouver le loup. En vain. J'ouvris alors les yeux et vis la silhouette d'Aaron. C'est sans y réfléchir que je lui pris le poignet gauche.

-...Attends.

Ma voix était encore pleine de sommeil. Un sommeil qui s'était presque bien installé. J'avais du mal à le chasser de mes paupières. Je lui lâchais le bras pour utiliser mes deux mains pour me mettre assis. Mon regard balaya la pièce qui était maintenant plongée dans la pénombre... hum... la lampe était pourtant restée allumée. Je n'avais pas même pas sentis qu'Aaron était entré pour l'éteindre. Seul la disparition du loup m'avait éveillée. D'ailleurs, il ne semblait plus être dans la pièce.

Aaron s'était retourné vers moi, sûrement pour voir ce que je voulais. Je me rendis compte alors qu'il était torse nu, vision non pas déplaisante. J'avais toujours été indifférent au genre des personnes qui m'entouraient. Je pouvais trouver une fille mignonne autant qu'un garçon. Je m'étais même posé des questions sur moi-même à un moment donné, me demandant si j'étais normal. Mais me questionner ainsi m'avait saoulé. Surtout quand j'avais constaté que j'étais bien autant avec une fille qu'un mec.
Mais revenons à l'homme que j'avais devant moi. Son physique me fit presque complexer. Je comprenais mieux pourquoi il m'avait soulevé avec une telle aisance. Il était bien plus musclé qu'il n'y paraissait. Et puis, il portait des tatouages. Le premier qui me marqua était celui que j'avais sous le nez. La forme noire se détachait sur sa peau claire. Même si la luminosité était réduite à la lampe dans le couloir, je pouvoir voir une forme allongée se désagréger en forme plus petite. A bien y regarder, cela ressemblait à... une plume ? Mais je n'étais pas sûr.
Relevant lentement les yeux vers son visage, je croisais son regard en lui demandant :

-Il est parti où le loup ? D'ailleurs, c'est quoi son nom ?

Il ne me semblait pas qu'il me l'avait donné. Mais je n'en étais plus vraiment sûr.
Attendant sa réponse, je l'observais une nouvelle fois. M'approchant du bord du lit, je ne pus m'empêcher de caresser la plume qui courrait sur son biceps.

-Il est beau... Tu en as d'autres?

C'était peut-être dans des moments comme celui-là que je ressemblais le plus à un gamin. Candeur et innocence rassemblées par la fatigue.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Sujets similaires
-
» Souvenir d'Haiti
» Aux yeux du souvenir...
» quelques imageries pour ce souvenir......
» Souvenir,tristesse et espoir
» Souvenir , Barca ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: Autres endroits-
Sauter vers:


FTM 88x310 FTM 88x310 FTM 88x310 FTM 88x310