avatar
Messages : 523
Disponible en RP : Oui. Il me reste une place. :)

Fiche de Pouvoir
Grade: 18
Année et Classe: 1-A
Alter: Explosions
Dim 19 Nov - 20:01
« Le fair-play pour les nuls »
Bonsoir à toi, Invité

Le fair-play en rp qu’est ce que c’est ?

Tout le monde s’accordera à dire que le fair-play, c’est le fait de rester beau joueur et de ne pas se la jouer « god mod cheaté ». C’est aussi accepté que son personnage ne soit pas parfait, n’est pas omniscient, mais aussi qu’il est toujours susceptible de trouver plus fort que lui. Une théorie sur laquelle la plupart s’accordent, mais il y a également des règles plus ou moins tacites du fair-play que nous allons voir qui permettent le respect de chacun.

1. Tu ne joues pas un personnage qui appartient à quelqu’un d’autre sans son accord.

Une base-là aussi n’est ce pas ? Et pourtant les derniers événements nous ont montré que ce n’était pas acquis pour tous. Ne pas jouer le personnage de l’autre signifie que tu ne peux pas dans ton rp dire que le personnage de ton partenaire va faire une action plutôt qu’une autre. Si, pour la forme, tu veux que ton personnage ait une interaction précise avec un autre personnage alors la moindre des choses est de mp ton partenaire de jeu. Tu ne sais pas comment son personnage va réagir, s'il va laisser faire ou, au contraire va aller contrer, interrompre, ou encore tout simplement esquiver ce que tu comptes faire.

Comment peux-tu savoir si tu ne vas pas précisément dire ou faire quelque chose qui va déclencher « the » réaction chez l’autre ? Tu sais celle qui fait que la réaction de son personnage va couper court à tout ce que tu as écrit après cette interaction que tu auras forcée ? Si à cause de cela le rp va prendre un tout autre chemin que ce que tu avais prévu dans le reste de ta narration ?

Pour toutes ses raisons, si tu as besoin d’interagir dans ton post avec le personnage d’un autre joueur il n’y a pas 36 solutions. Un gentils mp pour lui demander si c’est possible, et si son personnage se laissera faire suffit. Cela évitera les édits en cascade par la suite et les prise de tête.

2. En combat, tu ne décides pas pour l’autre de ce qui arrive à son personnage.

Tu joues ton personnage et tes pnj point. Le fair-play c’est aussi de ne Jamais, JAMAIS, J-A-M-A-I-S, décider pour l’autre si tes coups font mouche sur l’adversaire. Il faut toujours laisser l’action en cours et non aboutie. (Ce qui n'empêche pas bien sur de décrire les conséquences en cas de réussite de ton action.) Ton personnage vise, tente, lance une action, mais c’est à ton partenaire de jeu de décider de prendre le coup ou de l’esquiver selon les circonstances.

Exemple de ce qu’il ne faut surtout pas faire : Il fonce sur lui et lui donne un coup-de-poing au visage qui assomme son adversaire et le mets K.O.

Exemple fair-play : Il fonce sur lui et donne un coup-de-poing en visant le visage de son adversaire avec l’espoir d’assommer son adversaire et le mettre K.O

3. En combat on évite les actions multiples au possible.

Pour les mêmes raisons que les points 1 et 2. En combat, l’idéal est de faire une action, voire deux, et d’indiquer l’éventuelle réaction de son personnage en cas d’échec de ces actions. Aller au-delà est comme forcer la main à ses partenaires de faire selon SON rp et, soit traiter les autres joueurs comme des pnj. Cela n’est pas très respectueux.

4. Tu es le héros de ton histoire, mais cela ne fait pas de toi un dieu.

Le forum dispose d’un système de grade. Cela signifie qu’il faut en tenir compte dans tes interactions et tes combats avec l’autre. Plus l’écart est grand plus celui a le plus petit niveau va se faire poutrer. On est tous d’accord en théorie là-dessus. Toujours en théorie, comment cela se joue ?

On est tous d’accord qu’un combat entre deux niveaux égaux sera extrêmement serré et que l'issue du combat sera difficile à prédire.  

Si les personnages ont 1 à 5 niveaux d’écart. La différence dans le combat se creusera au fur et à mesure. Le plus bas niveau aura moins de puissance, moins d’endurance, ou une moins bonne esquive/défense.

Si les personnages ont 5 niveaux d’écart et plus. Le plus bas niveau va commencer à prendre cher. Un écart comme celui-ci sous-entend qu’en plus d’avoir une grosse différence de puissance, il y a une différence dans les capacités physiques qui sont palpables, et une expérience du terrain supplémentaire qui permet au plus haut grade d’avoir un large avantage.

En clair, il n’est pas cheaté pour le joueur de plus haut niveau de dire qu’il esquive la majeur partie des attaques de son adversaire, d’indiquer fortement qu’il peut le prendre par surprise, etc.

En revanche, il est cheaté pour le joueur de plus bas niveau d’arriver à esquiver totalement chaque attaque, d’arriver à tout prévoir, de ne pas être pris au dépourvu, etc. En un mot de s’en sortir indemne s'il choisit la confrontation à la fuite.

Si les personnages ont 10 niveaux d’écart et plus. Même chose que le point précédent, mais en plus marqué encore. C’est simple, vous ne faites tout simplement pas le poids. Point. À titre d’exemple, un élève en première année à l’académie est maximum niveau 16 quand un professeur commence niveau 27.

Vous connaissez l’univers, vous avez vu la série/lu le manga, on ne va pas vous faire un dessin. Ici en 1v1, les élèves n’ont pas l’ombre d’une chance fasse à leur professeur. Ils l’égratigneront dans le meilleur des cas et finiront K.O et/ou très gravement blessés. Dans les différents examens que l’on a pu voir, les élèves sont toujours à plusieurs contre leur professeur. Ça se pose là.


5. On est dans un shonen ok, mais on est dans My Hero Academia.

Il faut rester logique et réaliste au possible. Si un personnage à une super vitesse ou est capable de bonds vertigineux, c’est uniquement par ce que son alter le lui autorise une telle action. Autrement, ils ont un temps de réaction et une vitesse de déplacement tout ce qu’il y a de plus humain et normal. Idem pour la capacité à encaisser des coups sans contre-partie ou presque, ou encore pour être capable de capter et réagir correctement à plusieurs informations en une poignée de secondes. Le corps humain et le cerveau humain ont des limites dont il vous faut tenir compte malgré tout.


6. La différence entre le joueur et le personnage.

Écrire un rp, c’est se mettre à la place de son personnage, mais ce n’est pas mettre le personnage à la vôtre. Un personnage peut avoir des mots et des actions que ne ferait jamais le joueur lui-même. Si au contraire vous faîte agir votre personnage en fonction de vos griefs contre un joueur, alors que vos personnages n’ont pas de raison valable d’agir ainsi, vous n’êtes tout simplement pas rôle-play.

De la même manière, il faut savoir dissocier ce que vous savez en hors-rp de ce que sait effectivement votre personnage en rp. Ce n’est pas faire du méta gaming que d’aller lire la fiche explicative d’un alter, la fiche technique d’un personnage ou encore lire la fiche de personnage, pour savoir exactement de quoi il retourne et mieux comprendre ce que vous décrit brièvement votre partenaire. Si ces fiches ont été écrites et posées ce n’est pas pour avoir a les réécrire à chaque post. Non ?

Il faut bien se poser la question lorsqu’on écrit une réponse rp. « Ok, moi, je sais X information, mais est ce que mon personnage le sait /l’a déjà découvert ? » Si la réponse est non, c’est à vous de faire réagir votre personnage en fonction de cette ignorance avec honnêteté et le laisser se planter. (hé oui.)

Si vous faite agir votre personnage comme s'il savait alors qu’il n’a aucune raison valable de savoir ou de le deviner. Alors vous faites du méta-gaming.

7. Respecter son partenaire de jeu.

Le rp est un merveilleux loisir ou chacun écrit l’histoire de son personnage et découvre son évolution dans un univers, mais la particularité du rp est que plusieurs histoires se confrontent et évoluent en parallèle. Quand vous écrivez avec un autre joueur, le fair-play permet d’amener un échange sain et respectueux. Ne traitez pas votre partenaire de jeu comme un figurant de votre écriture. Il est un des acteurs principaux de la scène que vous êtes en train d’écrire à deux, alors partagez la lumière de la scène avec lui. Ne fermez pas systématiquement les portes des interactions possibles, soyez beau joueur ! Faute d’amorces suffisantes pour continuer ce chapitre entre vos personnages, l’histoire s’arrêtera là. C’est un peu dommage non ?  

Conclusion.

Toutes ces « règles » permettent un rp fluide, agréable et amusant pour tous. Vous pouvez faire le choix d’en passer outre une ou deux. Cependant, vous devez vous attendre à devoir éditer votre message, voire peut être le réécrire entièrement, si votre partenaire de jeu vous indique que quelque chose ne va pas. C’est un risque que vous pouvez prendre, mais la moindre des choses est de vous tenir prêt à le faire, de ne pas rechigner ni faire la sourde oreille, si ça arrive.



PLUS ULTRA ! © Jacinthe S. Idalie
 

_________________

   

 Can't stand morons like you who can't get to the damned point ! Basically you're saying, 'we wanna cause trouble, be our pal !' What a joke ! I've always admired All Might's triumphs. No matter what any of you jerks say... Nothing's ever gonna change that !  whatsername.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» (TERMINE) Un piège pas très fair-play [PV Zack]
» Nou mande kominote Forum Haiti yon jès FAIR PLAY
» Fair Play [VALIDE]
» Sondage 5, magies particulières
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Règlement et Informations :: Contexte et Infos :: Règlements-
Sauter vers:


FTM 88x310 FTM 88x310 FTM 88x310 FTM 88x310