Logo My Hero Academia

Nous sommes actuellement en été, au mois de Septembre

Membre du Mois

Coup de coeur

Coup de coeur My Hero Academia

Les dernières rumeurs

- Alors qu'il exécutait son stage, un élève a été retrouvé carbonisé parmi les décombres. Bien que sous le choc, la police a continué à mener une enquête formelle sur les faits entourant l'équipe de leur maître de stage, Blazing Eye. (Event 2)
- Les malfaiteurs ont été arrêtés durant leurs assauts. Il s'agirait des non moins fameux M.Compress et de ce que les journaux ont nommé "le Démon souriant". (Event 2)
-
- Un club de football américain est en train de se former! On dit que des paris ont été formés sur différents joueurs! En bien comme en mal...
- On aurait vu deux silhouettes rôder près de U.A...L'une d'elle était monstrueuse! Un couvre-feu est imposé pourtant... (Août).
- Le dimanche, on déconseille d'entrer dans les parcs! Attention, les chiens mordent sans raison! (Rumeur d'août)
-Des étudiants auraient été aperçus près d'une boutique de figurines par un étudiant de U.A. On dit qu'ils sont en deuxième année et qu'ils se cacheraient depuis...sont-ils en couple? Qui sont les geeks?!

14 Heros | 47 Elèves | 09 Ligue des vilains | 09 Vilains | 07 Civils

Notre Histoire

Année 2045. 80% de la population a développé des pouvoirs surnaturels, surnommés Alter. Certains les utilisèrent pour semer le chaos, détruire ou réaliser des activités illégales.
D'autres, à l'inverse, utilisèrent leurs nouvelles capacités pour sauver la veuve et l'orphelin, rendant réel le métier autrefois fantasmé de Super-héros, qui devint, au fur et à mesure, une activité reconnue par l'état. C'est ainsi que des écoles se spécialisèrent dans l'éducation de nouveaux justiciers, prêts à affronter ceux bravant la loi : les vilains. La suite

Nouveautés

26/03 Le groupe "élève" est temporairement fermé. Consulter
23/03 Les rumeurs ont été mises à jour ! D'autres informations à suivre ! Consulter
22/03 Le deuxième event est officiellement terminé ! Voici la nouvelle intrigue de votre forum ! Consulter
26/02 Installation du nouveau design de My Hero Academia RPG, ainsi que d'autres petites nouveautées !Consulter
03/12 Un nouvel event débutera très prochainement ! Tenez vous au courant ! Consulter

02/12 Recensement de décembre. Consulter

03/10 Mise en place de la chronologie du forum. Consulter

19/11 Mise en place d'une aide au fair-play. Consulter

12/11 Plusieurs mises à jours ont été effectués sur le forum. Consulter

07/11 Fin du premier event & recrutement terminé !

18/09 Le premier event de MHA est lancé ! Consulter

21/08 Annonce sur les nouveautés ! Consulter

21/08 Nouvelle page d'accueil !

Prédéfinis


Faire peau neuve ( avec Aaron Arkving)

 :: Musutafu :: Cantina Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 18 Déc - 19:52
Durant le trajet, il réfléchissait activement à ce que son collègue lui avait dévoilé. Etant lui-même friand de sciences et d’alchimie, les plans de ce dernier devenaient tout de suite plus… intéressants. Il se sentit de suite plus proche de l’assassin, retrouvant en lui cette perversité qui allait si bien à notre jeune tueur. S’ils combinaient leurs maitrises des poisons et de l’anatomie humaine, ils pourraient accomplir des merveilles ! Et c’était sans compter sur son alter. S’il dédaignait lui prêter un peu de venin, il pourrait les étudier lui-même. Il venait de découvrir un endroit parfait, éloigné des foules. Restait simplement à trouver des cobayes. Mais il devait bien y avoir des écoles par ici, non ?

Réfléchir à cet avenir si radieux fit passer le trajet très rapidement. Ils rentraient alors les mains libres à la Cantina. Leonard, toujours derrière son collègue, pensait enfin pouvoir se reposer après cette journée, lorsqu’il se fit happer dans une ruelle adjacente, telle une jeune femme se baladant un peu trop tard dans les bas quartiers. Une forte odeur d’alcool arrivait jusqu’à ses narines, alors qu’il était plaqué contre le mur. Il reconnut alors son détracteur, qui l’avait si bien accueilli lors de son arrivée à la Cantina. Décidemment bien ivre et colérique, il lui hurla :

- Tu pensais vraiment que t’allais t’en tirer comme, ça, hein ?!

Leonard resta impassible, comme à son habitude, ce qui énerva davantage le bougre. Armant un coup de poing, Leonard profita de cette occasion pour retranscrire la parade que l’assassin lui avait appris plut tôt. L’ivrogne, s’écroulant sous son propre poids, se retrouva contre le mur, son bras sous l’emprise du tueur. Il n’avait pas besoin d’exercer une grande force dessus, vu la pitoyable défense de son adversaire. Il se contenta de s’approcher de lui, et lui susurra à l’oreille :  

- Supplie-moi.

Et sans attendre sa réponse, il sortit son couteau de son pantalon et lui trancha si nettement la main, que l’on n’entendit pas la chair se couper. Le vilain roula pathétiquement au sol, baragouinant des propos peu compréhensibles. Dans un calme terrifiant, Leonard lui attrapa les cheveux, le forçant à relever la tête. Il lui passa la lame sous sa gorge. En temps normal, il n’aurait déjà plus d’yeux. Mais son collègue l’avait bien prévenu de ne pas laisser de preuves si proches de la Cantina. Cependant, le laisser vivant pourrait compromettre la sécurité de la Cantina Ah… que de tracas…  Et les pleurnichements du bougre ne l’aidaient pas à se concentrer. Il lui enfonça alors la moitié de sa main coupée par le coté tranché dans la bouche pour étouffer ses cris, et demanda à l’assassin son avis.

- Que devrais-je faire ? Lui chuchota-t-il.
avatar
Messages : 65
Disponible en RP : Ui

Fiche de Pouvoir
Grade: 22
Année et Classe:
Alter: régénération rapide
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 26 Déc - 18:10

Leonard Crane

Aaron Arkving


Faire peau neuve




Pensif suite au futur dialogue qu'il allait avoir avec Kurogiri et les autres têtes de la Ligue, il ne pensa pas à se retourner immédiatement après le braillement qu'il avait entendu. Il stoppa d'abord sa marche, main dans une poche, l'autre tenant son masque. Il regarda celui-ci un instant, puis le remit sur son crâne, s'approchant de la zone où des bruits émergeaient.
Aaron n'aimait pas les remues ménages si près de la Cantina, c'était un coup à se faire repérer pour pas-grand-chose. Suite à la demande furtive et murmurée de Leonard, il observa le pauvre mec qui s'étouffait déjà à moitié avec la main et le sang dans sa bouche. Il aperçut pendant un quart de seconde un peu de détresse de la part de l'homme, puis de la peur ; probablement suite à la vue du masque peu attrayant.

« Dépouille-le, tue-le, fais en ce que tu veux. Il est à toi. »


Sa voix était un peu étouffée, mais restait nette pour le vilain à cette distance, il avait dû parfaitement l'entendre. Arkving n'était pas du genre à intervenir dans ce genre de chasse. Chasse que lui-même faisait assez souvent. Pour lui, il y avait un respect à avoir dans cette pratique divisée en deux branches. Si tu es sur une cible et que tu l'emportes sans soucis, tu la termines, elle est à toi.
Si tu échoues sur une cible, un autre chasseur peut très bien prendre la relève et terminer le boulot à ta place. En l'occurrence, vu la situation, pas besoin d'y prêter grande attention, il savait Leonard assez compétent pour ce genre de cas. C'est d'un hochement de tête nonchalant qu'il lui avait répondu les mots précédents.

À présent, la vie de cet homme dépendait de Leonard, qui n'attendit pas bien longtemps avant de finir ce qu'il avait commencé. Sans surprise, il lui trancha la gorge, son arme ayant été au préalable positionné pour ce genre de mouvement. Rien d'impressionnant pour Aaron, et sûrement aussi pour son collègue. Des morts, il en voyait, et ne les comptait plus depuis bien longtemps ; faute de ne plus avoir assez de temps pour les noter.
Toutefois, laisser un cadavre gisant ici n'était en rien discret. Il savait comment s'en débarrasser, mais pour ça, il allait falloir ramener le corps à la Cantina un petit instant, le temps que son associé vienne le chercher. De manière polie, il demanda à Leonard s'il pouvait ou non porter la personne qu'il venait de tuer jusqu'à la Cantina ; tout en lui indiquant qu'il ne fallait pas laisser les preuves traîner.

Avant de repartir vers le chemin proche qui menait à la Cantina, il vérifia que Leonard n'ait pas besoin d'une quelconque aide dans la tâche qu'il lui avait confié. Ils se remirent en route avec le fardeau trouvé sur le chemin, tandis qu'Aaron sortit son cellulaire pour passer un coup de fil à son associé. Durant son appel, il ne prit pas la peine de parler trop fort, mais pas trop bas non plus. Cela ne semblait pas le déranger que son collègue puisse écouter ce qu'il dise. Il semblait sûr de lui, autant dans ses paroles que dans sa marche.

« Satô. Il faut que tu passes à la Cantina. Il y a du carburant qui t'attend. »


Évidemment, ce n'était ni du pétrole, ni du charbon ou autre chose de combustible. Il parlait bel et bien de cadavre, ou du moins celui-ci qu'ils étaient en train de ramener. Peut-être y en avaient-ils d'autres dans les recoins les plus sombres de la Cantina ? Possible, ou non, il fallait être assez curieux et inconscient pour chercher ce genre de chose.
C'est d'une humeur toujours aussi morbide qu'il franchit la porte, la laissant ouverte pour que l'homme à cornes roses puisse passer avec son poids mort. Les regards se retournèrent vers eux, comme à chaque entrée ici. Mais ils filèrent bien vite rien qu'à la vue d'Aaron dans le périmètre ; en plus du cadavre.
avatar
Messages : 121
Disponible en RP : Kaki - Toga - Satsu - Kitten

Fiche de Pouvoir
Grade: 31
Année et Classe:
Alter: Alter-Ego
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 26 Déc - 23:37
Dans un silence glaçant, Leonard se retourna lentement vers sa proie. Celle-ci avait d’hors et déjà comprit son destin et tenta de s’enfuir dans un réflexe de survie. Il fut vite ramené à la dure réalité, alors que le tueur lui fracassait le crâne contre le marbre, tout en lui tenant fermement les cheveux. Il n’était pas mort, non. Seulement comateux lorsqu’il lui releva sèchement la tête.  Son nez était cassé. Ses dents étaient brisées. Il aurait lui-même mit fin à ses jours, devant l’horreur qu’il était devenu. Leonard prenait un malin plaisir à entendre ses couinements étouffés, et en temps normal, il aurait probablement savouré davantage ce pathétique spectacle. Mais son collègue l’observait, et cela le mettait mal à l’aise. Afin de ne pas leur faire perdre plus de temps, il se mit au travail et plaça sa lame sur la gorge de sa victime. Soudain, une pensée lui traversa l’esprit et stoppa son élan. Le pauvre vilain au sol, décidemment peu pressé d’y passer, redoubla ses cris et supplications, les yeux exorbités. Mais ce n’était pas la pitié qui avait retenu Leonard. Simplement : il avait déjà tâché son bien aimé manteau à faire l’imbécile plus tôt dans la journée. Il ne comptait pas salir davantage sa chemise, d’autant plus qu’il était officieusement sans abri et sans le sou. Après y avoir réfléchi à deux fois, il souleva délicatement le menton de sa proie, et tel un boucher, commença à tailler la trachée du porc, de sorte à limiter les effusions de sang. Ainsi, durant plusieurs interminables minutes, le pauvre homme se débattit, impuissant et témoin de sa propre mise à mort. Mais dans un terrible professionnalisme, Leonard continuait son œuvre, tenant bien la bête, contrôlant ses convulsions, jusqu’à la fin, jusqu’à que le stress et la douleur eurent raison d’elle.

Après fouille, il récolta quelques yens, qu’il s’empressa de fourrer dans sa poche, au vu de sa situation financière. Ils n’étaient même pas tachés de sang. Leonard était vraiment fier de son travail. En revanche, il l’était moins de sa ridicule force physique. Et oui, ce n’était pas pour rien s’il attaquait par surprise.  Ses jambes tremblaient, et son front suintait alors qu’il plaçait le macchabé sur son dos. Son visage en devenait rouge sang. Le voyage retour lui parut si long ! Mais, il assumait les conséquences de son choix, et avançait sans broncher. Lentement, mais sans broncher. Sa fierté l’empêchait de se plaindre. Il retint tout de même la politesse dont avait fait preuve son collègue pour la première fois à son égard. Et alors que son collègue au téléphone le devançait de plus en plus, il se demandait à quoi ce tas de chair allait servir.  Un feu ? Du savon ? De la viande ?! Y auraient-ils des cannibales dans cette ville ?  La chaleur lui faisait tourner la tête, mais au moins, il oubliait un peu cet énorme poids sur son dos.

Un long soupir de soulagement accompagna sa rentrée dans ce paradis climatisé qu’était la Cantina. Il pensait pouvoir enfin souffler lorsqu’il remarqua tous ces regards sur lui. Ce qui était pour le coup totalement normal, vu ce qu’il trimballait avec lui. D’autant plus que les amis du défunt n’apprécieraient pas voir ce dernier de la sorte, avec sa propre main en guise de snack. Cependant, Leonard restait serein, car vu la place hiérarchique de son collègue, il ne risquait pour le moment pas grand-chose. Ainsi, d’un pas faussement assuré, il se dirigea vers le bar, et plaça le cadavre sur un tabouret, et contrôla sa chute afin de l’allonger délicatement sur le comptoir. Puis, il s’y affala  , à son tour, à bout de souffle.

- Quelle journée… Encore un verre d’eau, s’il vous plait. Chuchota-il au barman.

Il sortit une partie de l’argent trouvé et le posa. Au diable sa situation future. Il ne pensait plus qu’à satisfaire ses besoins vitaux. Ceci étant fait, il se retourna vers son collègue, espérant ne pas avoir à se lever de sitôt.

- On va en faire quoi ?
avatar
Messages : 65
Disponible en RP : Ui

Fiche de Pouvoir
Grade: 22
Année et Classe:
Alter: régénération rapide
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 30 Déc - 14:33

Leonard Crane

Aaron Arkving


Faire peau neuve




Prenant place sur l'un des nombreux sièges entourant le bar, Aaron regarda la tête du cadavre s'écraser sur le rebord assez peu discrètement. Le barman fut d'ailleurs assez abasourdi par ce présent et recula d'un pas sous cette offrande. C'est Arkving qui lui indiqua, d'un signe de tête, qu'il n'avait rien à craindre de ce corps-là, et qu'il en serait vite débarrassé.

« Satô doit passer pour récupérer le corps. Il ne devrait pas tarder. »


Un hochement de tête en guise de réponse de la part de l'homme d'ombre suffit à marquer un terrain d'entente. Suite à la demande de Leonard, Kurogiri lui servit son fameux verre d'eau, mais repoussa gentiment l'argent vers son nouveau propriétaire. Pour expliquer son geste, il lui indiqua que ce n'était pas la peine de payer juste pour un verre d'eau, ce n'était pas la mort non plus.
Aaron ne commanda rien, son thé d'avant leur première sortie lui avait suffit.
Les minutes passèrent dans le calme, peu d'agitation était à notifier, peut-être un léger bruit de fond mêlant bavardage et raillerie. De leur côté, Aaron et Kurogiri bavardaient de temps à autre, quand ils avaient une remarque importante à dire, bien que ce temps d'attente se passe sans accroche. C'est au final après une bonne quinzaine de minute que quelqu'un fit son entrée dans la Cantina. Sans surprise, tous, y compris les vilains accoudés au bar, se retournèrent pour dévisager la personne.

Une personne assez grande, approchant peut-être des 1m90 vu sa stature. Assez carré, avec un large et épais blouson bleu surmonté d'une capuche à fourrure blanche ; qu'il retira en entrant. Ses yeux étaient assortis à la couleur de son blouson, bleu donc, et ses cheveux avaient dû subir moult décoloration pour en arriver à un mélange de blanc grisâtre. Des cernes sous les yeux, un sourire en coin permanent, il salua de la tête une personne qu'il avait dû reconnaître dans le tas, avant de se diriger vers le bar.
D'une voix grave et d'un sourire dévoilant ses dents sans réelles imperfections, il salua les trois personnes s'y trouvant, Leonard Kurogiri et Aaron. Ce dernier le fixa avec son traditionnel air blasé, surtout vu son énorme veste alors que la chaleur extérieure n'était pas du tout adapté à ce genre de veste d'hiver. Mais il semblait bien se porter à l'intérieur, toujours à sourire bêtement pour un rien. C'était bien le contraire d'Aaron à ce niveau. Expressif, alors qu'Arkving ne l'était pas pour un sou.

« Hey, j'viens chercher mon carburant. »


D'un geste de la tête, Aaron lui indiqua le cadavre de l'homme à côté d'eux. Satô tourna la tête mécaniquement pour suivre le geste de son chef, puis son sourire sadique s'étira. Il se mit même à rire très légèrement, de manière compulsive. On aurait pu le prendre pour un taré, ou un malade mental, mais il semblait parfaitement être sous le contrôle de son propre délire ; un sadique donc.
Aaron notifia même à son collègue qu'il s'était changé juste pour venir ici. Ce à quoi il répliqua qu'il n'avait pas envie de froisser sa veste de capitaine, avec son traditionnel sourire. Qu'est-ce qu'il pouvait en être agaçant, à sourire bêtement, mais ça, le trafiquant le tolérait désormais, depuis plusieurs années. Satô se saisit du corps mort et le mit sur son épaule comme un simple sac à patates.

« Merci pour ça. Le moteur vous en remercie, de loin. »


À cette phrase, il y avait un double-sens, qu'Aaron devait bien être le seul à connaître. De mémoire, Satô ne venait à la Ligue que pour traîner, mais n'y était attaché que par Aaron. Kurogiri ou même d'autres supérieurs ne devaient pas savoir grand chose à son sujet. Le barman osa même poser une question, question qui fit sourire le concerné, pour changer.

« Satô, c'est bien ça ? Merci de travailler pour nous. Mais j'aurai une question, quel âge as-tu ? »


Le sourire du dénommé s'éternisait, mais il finit par répondre qu'à une seule chose, oubliant apparemment la dernière question. Ce qui semblait laisser perplexe Kurogiri, qui n'en rajouta pas plus. Il ne semblait d'ailleurs pas être à sa première tentative pour ce genre de question.

« Je ne travaille pas pour la Ligue. Je travaille pour lui. »


Il fixa Aaron du regard un petit instant, pour que Kurogiri ait sa réponse, puis s'en alla presque joyeusement ; sans non plus sautiller, avec son cadavre. Il ferma la porte de la Cantina derrière lui, alors que Kurogiri commentait discrètement « Quel drôle de personnage... » , ce à quoi Aaron répondit, un coude sur le bar, menton posé sur sa paume.

« Dis-toi que ce vieux bouc était-là bien avant ma naissance, peut-être même cinquante ans avant ; et qu'il a toujours la même tête. »


Son alter y était pour quelque chose, évidemment. Mais seul Aaron semblait connaître le plus ce personnage-là. Un homme lambda apparemment, qui travaillait pour Aaron en tant que fournisseur et livreur à travers le monde. Il n'était pas rare qu'il disparaisse avec son navire et son équipage pendant de longs mois, pour revenir chargé à en déborder. Il était comme ça, à aller et venir, lâchant sa marchandise de temps à autre, mais restait surtout fidèle à Arkving. Pourquoi donc ? Comme tout le monde, il répondrait qu'il a ses raisons.
Cette journée ne s'annonçait pas fini pour Aaron, qui avait encore du travaille sur les épaules, notamment avec l'homme qui venait de passer. Il allait devoir continuer ses affaires avec lui.
avatar
Messages : 121
Disponible en RP : Kaki - Toga - Satsu - Kitten

Fiche de Pouvoir
Grade: 31
Année et Classe:
Alter: Alter-Ego
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 30 Déc - 23:25
Comme ses compères, Leonard contemplait ce qui lui semblait être Satô. Il comprit sans peine à quelle genre de personne il avait à faire. Il connaissait ce sourire, cette expression que l’on a lorsque on s’apprête à commettre l’irréparable. Pour le jeune tueur, c’était comme être devant un miroir, les muscles en moins. Est ce à cela que je ressemble? se demandait-il. Effrayant. Pourtant, son gros rire semblait le décontracter. À entendre l’assassin bourru, il s’était attendu à quelqu’un d’aussi grincheux que lui. Il était alors ravi de se retrouver, au final, ce qu’il considérait comme un papa noël du crime.  Aussi allaient-ils avoir beaucoup de choses à se dire. Simplement pas maintenant.

Pas maintenant car Satô semblait bien pressé, emportant ce cadavre, pourtant si lourd aux yeux de Leo, tel un vulgaire sac. D’où pouvait-il venir? Friand de mystères et d’histoires, il appréhenda avec grande attention ses réponses, ne pouvant pas s’empêcher une petite moue de déception, à l’entende ce ces dernières, si vagues. De quel moteur parlait-il? Quel âge avait-il? S’il prenait la peine de le cacher, c’est que c’était important. Ou peut-être simplement aimait-il faire bisquer les gens.  La seule chose que Leonard avait appris, pour peu qu’il puisse encore appeler ça une surprise, était qu’Arkving était au courant de tout cela. Alors qu’il épaississait lui même le mystère, Leonard, le regard plongé dans le vide, réfléchissait. Dans un sens, il se sentait… jaloux. Tout le monde ici semblait avoir une histoire intéressante à raconter. Pourquoi la sienne lui semblait si… fade? Ce sentiment d’infériorité le travaillait et le rongeait intérieurement. Il se doutait bien que ses conversations avec son collègue durant cette excursion n’avait pas fait évoluer sa situation. Il était toujours, à ses yeux et aux yeux de tous ici, le petit nouveau. Mais aujourd’hui n’était que le commencement.

Il avala son verre d’eau cul sec, et décida d’aller prendre l’air. Après tout, il n’avait pas encore découvert tout son terrain de jeu. Avant de sortir, il se retourna vers son collègue du jour et le barman.

- Merci de m’accueillir. Je saurais vous remercier.

C’étaient d’honnêtes paroles, malgré le ton monotone. Maintenant que le plus dur était fait, il espérait pouvoir prouver sa valeur durant une mission.
avatar
Messages : 65
Disponible en RP : Ui

Fiche de Pouvoir
Grade: 22
Année et Classe:
Alter: régénération rapide
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: Cantina-