Logo My Hero Academia

Nous sommes actuellement en été, au mois de Septembre

Membre du Mois

Coup de coeur

Coup de coeur My Hero Academia

Les dernières rumeurs

- Alors qu'il exécutait son stage, un élève a été retrouvé carbonisé parmi les décombres. Bien que sous le choc, la police a continué à mener une enquête formelle sur les faits entourant l'équipe de leur maître de stage, Blazing Eye. (Event 2)
- Les malfaiteurs ont été arrêtés durant leurs assauts. Il s'agirait des non moins fameux M.Compress et de ce que les journaux ont nommé "le Démon souriant". (Event 2)
-
- Un club de football américain est en train de se former! On dit que des paris ont été formés sur différents joueurs! En bien comme en mal...
- On aurait vu deux silhouettes rôder près de U.A...L'une d'elle était monstrueuse! Un couvre-feu est imposé pourtant... (Août).
- Le dimanche, on déconseille d'entrer dans les parcs! Attention, les chiens mordent sans raison! (Rumeur d'août)
-Des étudiants auraient été aperçus près d'une boutique de figurines par un étudiant de U.A. On dit qu'ils sont en deuxième année et qu'ils se cacheraient depuis...sont-ils en couple? Qui sont les geeks?!

14 Heros | 47 Elèves | 09 Ligue des vilains | 09 Vilains | 07 Civils

Notre Histoire

Année 2045. 80% de la population a développé des pouvoirs surnaturels, surnommés Alter. Certains les utilisèrent pour semer le chaos, détruire ou réaliser des activités illégales.
D'autres, à l'inverse, utilisèrent leurs nouvelles capacités pour sauver la veuve et l'orphelin, rendant réel le métier autrefois fantasmé de Super-héros, qui devint, au fur et à mesure, une activité reconnue par l'état. C'est ainsi que des écoles se spécialisèrent dans l'éducation de nouveaux justiciers, prêts à affronter ceux bravant la loi : les vilains. La suite

Nouveautés

26/03 Le groupe "élève" est temporairement fermé. Consulter
23/03 Les rumeurs ont été mises à jour ! D'autres informations à suivre ! Consulter
22/03 Le deuxième event est officiellement terminé ! Voici la nouvelle intrigue de votre forum ! Consulter
26/02 Installation du nouveau design de My Hero Academia RPG, ainsi que d'autres petites nouveautées !Consulter
03/12 Un nouvel event débutera très prochainement ! Tenez vous au courant ! Consulter

02/12 Recensement de décembre. Consulter

03/10 Mise en place de la chronologie du forum. Consulter

19/11 Mise en place d'une aide au fair-play. Consulter

12/11 Plusieurs mises à jours ont été effectués sur le forum. Consulter

07/11 Fin du premier event & recrutement terminé !

18/09 Le premier event de MHA est lancé ! Consulter

21/08 Annonce sur les nouveautés ! Consulter

21/08 Nouvelle page d'accueil !

Prédéfinis


Retrouvailles et remise en question. (Ft. Adrix Viyers & Eirin Hirano)

 :: Musutafu :: U.A. - L'école des héros :: Salles d'entraînement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 3 Jan - 1:49
L'homme champignon parvenait graduellement à se détendre en présence de Hiroo. Le garçon à l'allure dragonesque était plus avenant que son apparence agressive ne le laissait supposer. Enfin, selon les critères ma foi assez souples d'Adrix du moins. Il était certes un poil rustre mais c'était peut être un moyen de garder à l'écart ceux désireux de se moquer de son Alter. Sur ce point, peu pouvaient autant empathir que le troisième année. C'était ce qu'avait fait le toxico pendant un temps avant que cette colère primaire ne se transforme en terreur d'autrui. Peut être pourrait-il offrir à son junior son expérience de senpai en la matière. En l'occurence sa sagesse se traduirait principalement par "la liste de tout ce qu'il ne faut pas faire pour se sortir de là". Mais eh, un contre-exemple restait un exemple utile ! Quelque part. Un peu.

Pour en revenir à cette histoire d'entraînement, il réfléchissait déjà à quelle variété de moisissures serait apte à leur petite joûte amicale. De toute façon, son objectif de la journée était justement de mettre au point des armes pouvant fonctionner sur des cibles insensibles à ses assauts ordinaires.
Les toxines capables de neutraliser sans causer une forme quelconque de dêgats sur le long terme n'étaient pas légions mais il y en avait. Fort heureusement, pour des raisons évidentes, le savoir d'Adrix en matière de spores et de fungus était encyclopédique. Il fallait bien occuper ses journées d'une façon ou d'une autre.

*Hmm peut être en augmentant la croissance de mes champignons géants ?*

Il avait pu déséquilibrer son agresseur en faisant surgir un champignon à toute vitesse mais le coup manquait de punch. Un gros végétal moelleux ne faisait pas un projectile idéal. Non, ce n'était sans doute pas la meilleure voie. Il était le Mushroom King, pas un genre de manipulateur de plantes comme Kamui. Il devait jouer de ses forces pour compenser ses faiblesses. Peut être qu'en jouant sur les reactions chimiques il pouvait obtenir une concoction susceptible d'exploser ? Il existait dans la nature des mousses capables de projeter leurs graines au travers de ce genre d'implosion c'était à creu..

*UEAHH ?!*

Adrix fut agité d'un sursaut lorsqu'une petite demoiselle fit irruption dans la salle d'entraînement avec une belle gamelle. Fichtre, il était tellement pris dans ses pensées qu'il ne l'avait pas du tout entendu entrer. Ou bien était-là depuis plus longtemps ?
Le maniaque de champignons n'eut aucun mal à la reconnaître. Il s'agissait d'Hirano-sensei, celle là même qui devait les encadrer lors de cette épreuve désastreuse. Qu'est-ce qu'elle venait faire ici ? De l'entraînement aussi ?

- B-bonjour sensei ! Je n'avais pas eut l'occasion de vous croiser depuis alors...

Adrix s'inclina en avant en signe de gratitude.

- Merci d'être venu à mon secours lors de l'épreuve !


/Je retrouve peu à peu l'accès à mon pc, désolé du retard tout de même !/
avatar
Messages : 31

Fiche de Pouvoir
Grade: 19
Année et Classe: 3-A
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 3 Jan - 11:17
Les réactions des deux jeunes gens étaient bien opposées, ce qui me surprend sur le coup.
Pour Hiroo, ça semble être un mélange de nervosité et d'agacement, trahi par les mouvements frénétiques de sa queue et ses griffes qui semblent ressortir d'avantage. Je l'avais également connu un peu plus sociable et plus enclin à faire d'avantage qu'un simple signe de tête et il avait effectivement fait plus avec Adrix.
Concernant justement Adrix, c'était bien différent et plus guilleret que le jeune Hiroo. Même si je voyais bien sa nervosité, il faisait aussi preuve d'une certaine reconnaissance envers moi, par rapport au fait que j'avais essayé de l'aider pendant l'examen, contre ce fameux Vilain...

Cependant, ce dernier point me fait grimacer et je passe nerveusement la main dans mes cheveux:

-C'est naturel que je sois venue à votre secours, monsieur Veyers.
Néanmoins, je ne sais pas vraiment si on peut dire que c'était concluant comme sauvetage. Vous sembliez avoir été bien amochés par ce Vilain, lorsque je suis arrivé et je n'ai même pas réussi à l'interpeller et à sécuriser la zone.
Je me réjouis de voir que vous avez pu récupérer de vos blessures, mais je m'en veux tout de même de ne pas avoir pu intervenir plus tôt... Et puis, on peut dire que vous êtes quasiment sauvés tout seul, en retirant les spores de la tête du robot, pour que je puisse être informé de la situation.


Sur le coup, j'avais surtout eu beaucoup de chance, quant à l'heureux concours de circonstance. Si je n'avais pas envoyés les robots sur la zone où se trouvait Adrix et Shad, si Adrix n'avait pas libéré le champ de vision de la caméra du robot, je n'aurais été au courant de rien et j'aurais continué l'examen comme si de rien n'était.

Par contre, la réaction d'Hiroo était bien là pour me déplaire et je préfère régler ce soucis de suite. Je ne suis pas née de la dernière pluie et je sais très bien pourquoi il réagit comme ça à ma présence, comme tous les jours depuis la fin de l'examen.

Je me plante devant lui, bras croisés, le regardant droit dans les yeux:

-Hiroo, on ne peut pas continuer à ce jeu du chat et de la souris indéfiniment.
Je vois bien que vous cherchez à me fuir depuis l'examen et j'imagine que c'est par rapport à notre duel pendant ce dernier, parce que je ne vois pas ce que j'aurais pu faire d'autre, pour vous faire réagir aussi froidement envers moi.
Croyez-moi si vous voulez, mais j'ai eu aussi mal que vous, en vous attaquant. Cela vaut aussi pour madame O'White et messieurs Veyers et Amajiki. Je tâchais de jouer mon rôle "d'obstacle" au maximum de mes capacités, mais je peux cependant vous jurer sur ma propre tête que je n'ai pas pris le moindre plaisir à vous attaquer à coups de robots ou de poings.


Je mettais bien les pieds dans le plat, je veux bien le concevoir, mais je refusais de continuer à "subir" ce silence de la part de mon élève. Petit à petit, il s'approchait de la fin de son année d'études et il ne devait pas prendre le risque de rater son année entière, juste à cause d'un malentendu, qui pourrait occasionner une ou plusieurs remarques négatives de ma part ou même d'autres professeurs. S'il fuit un professeur (en l’occurrence), son comportement pourrait aussi influer avec d'autres enseignants et la première victime serait son évaluation de fin d'année et je ne peux pas me résoudre à le voir rater toute une année d'efforts, à cause d'un malentendu, surtout sans rien faire, encore moins sachant que j'y suis pour beaucoup dans ce malaise.
avatar
Messages : 92
Disponible en RP : Toujours disponible
Double-compte : Kinoka Sawada

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe: Professeur de Sciences / Professeur titulaire de la Classe 1-C
Alter: Psychic Geometry
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 12 Jan - 16:44

Ft. Adrix Viyers & Eirin Hirano.
If it takes my whole life I won't break I won't bend
It'll all be worth it worth it in the end

Retrouvailles et remise en question.

Je continuais de bouillonner intérieurement tout en écoutant dans un premier temps l'échange entre Adrix et ma prof. J'avais beau essayer de me calmer, mais pour le moment, c'était viscéral. Mon corps était complètement tendu et j'entendais mes griffes racler le sol sous moi. Après sa tirade envers mon camarade, je la vois s'avancer vers moi et je sens monter en moi un grondement sourd qui commence petit à petit à prendre de l'ampleur.

J'écoutais ce qu'elle avait à me dire et mes yeux s'étrécirent durant son discours. J'inspirais longuement afin d'essayer de me contenir. J'avais l'impression d'être prêt à lui bondir dessus et à la lacérer morceau par morceau à coups de griffes et de crocs. Elle voulait que l'on parle. Bien, mais elle n'allait sûrement pas apprécier ce que j'allais lui dire. Elle voulait crever l'abcès, et bien laissons couler à flot le pu.

- Jouer au jeu du chat et de la souris ? Ha ! Si j'évitais de rester dans votre sillage, c'était pas par crainte de vous croiser mais plutôt car je n'avais pas envie d'vous côtoyer. Alors vous pensez avoir eu aussi mal que moi lorsque vous m'avez écrasé sur l'bitume ? Hein ?! VRAIMENT ?! Un obstacle c'est fait pour être franchi, dépassé. Pas pour vous planter dans l'sol comme un putain d'moucheron ! Vous me dites qu'en plus vous n'y avez pas pris d'plaisir mais que vous y êtes allée sans vous r'tenir ?! Donc vous avez pensé qu'j'aurais pu rester sur l'carreau suite à ça ?! J'ai tout d'même passé plusieurs jours à l'hosto ! Mais c'pas le pire qu'm'est arrivé ! Je...

Je sentais mes poings se serrer et se desserrer fébrilement tandis que je me remettais à gronder de plus en plus. Instinctivement, je m'étais posté sur mes quatre membres, dans une posture agressive et prêt à réagir. Je sentais l'animal en moi être sur la défensive et vouloir se déchaîner.

avatar
Messages : 63
Disponible en RP : Variable

Fiche de Pouvoir
Grade: 16
Année et Classe: 1-C
Alter: Jinouga
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 22 Jan - 10:55
/Veuillez m'excuser, mon absence loin d'un pc a duré beaucoup plus longtemps qu'anticipé/

L'homme champignon se gratta nerveusement l'arrière du crâne lorsque Hirano-sensei le complimenta sur sa réaction lors de l'incident. Il ne se sentait pas digne de tels propos mais il n'allait pas chercher à la corriger. Libérer la caméra pour appeler à l'aide était la seule bonne idée qu'il avait eut au coeur de la crise. Ce n'était pas grand chose mais mieux valait se raccrocher aux succés qu'il avait sous la main. Il n'allait pas non plus la corriger sur la prononciation écorchée de son nom.
Et puis soudain la tension monta d'un cran entre le professeur et le plus jeune membre du trio improvisé. Le troisième année était un peu confus. Y avait-il entre eux un conflit particulier ? L'hostilité entre les élèves et les enseignants n'avait rien de rare dans une école aussi sévère mais la nature de leur mésentente semblait un peu... personnelle disons. De ce qu'Adrix en comprenait, Hiroo était furieux d'avoir été roosté aussi fort de l'examen. Il était vrai que l'épreuve n'était pas tendre, surtout pour les nouveaux arrivants, mais rien dans le contenu ne semblait hors de la norme aux yeux du vétéran scolaire. U.A. était connue pour fournir une formation des enfers et n'avait en rien usurpé sa réputation.
Plus que les tenants et aboutissants d'un conflit dans lequel il n'avait pas sa place, c'est la réaction d'Hiroo qui fit tourner le sang de l'homme champignon. Non content de tenir un langage des plus grossiers, le dragonnet avait pris une posture aggressive, comme s'il s'apprêtait à bondir à la figure de l'enseignante de poche. Le premier réflexe d'Adrix fut de s'interposer entre les deux. Un geste inutile considérant qu'Hirano était bien plus capable que lui de se défendre si les choses tournaient mal. Mais il valait mieux pour tout le monde qu'Hiroo évente sa colère sur lui plutôt que sur un membre du corps enseignant. Adrix n'était pas assez versé dans la lecture d'autrui pour comprendre que les chances que l'aspirant héro n'attaque réellement étaient quasi nulles et que ce n'était que sa colère qui parlait. Tout ce qu'il voyait, c'était qu'une telle action risquait fort de faire renvoyer le premier année.

- Hiroo ! Ca ne va pas ?! On ne peut pas parler comme ça à un professeur !

Adrix avait un grand respect pour les institutions. Les règles incarnaient une stabilité qui lui lui manquait cruellement dans son existence. Et cette fixette qui était d'autant plus vraie lorsque U.A. étaient concernée. L'académie lui avait offert la possibilité de vivre une existence loin de l'isolement sinistre d'un lit d'hopital. Il n'y avait rien que puisse faire le jeune aspirant pour exprimer toute la gratitude qu'il éprouvait pour cet établissement ayant passé les trois dernières années à lui en mettre plein la figure. Comparé à la terreur que lui inspirait son ancienne vie, même les examens les plus sévères étaient les bienvenus.
Plus encore, quoiqu'elle en dise, Adrix considérait qu'Hirano lui avait potentiellement sauvé la vie ce jour là. Même le toxico instable ne pouvait supporter de voir sa sauveteuse se faire aggresser de la sorte, malgré le fait qu'il n'y avait pas de réelle menace.

-Calme-toi ! On est formés pour devenir des héros ici ! On nous prépare à affronter quotidiennement des individus infiniment moins conciliants. Etre prêts à réagir face au danger est une compétence essentielle. Tout comme savoir encaisser... S'en prendre plein la figure ça fait partie du parcours... S'il suffit de quelques coups pour te mettre dans cet état, tu n'arriveras jamais au bout !
Si tu as de la vapeur à évacuer, fais le à l'entraînement ! Je suis prêt à danser, c'est quand tu veux.


Le troisième année considérait qu'il faisait aussi partie de ses devoirs de partager son expérience avec ses cadets. Il n'avait certes pas l'autorité d'un représentant du personnel, mais si U.A. était une grande famille alors il faisait partie des aînés de la fratrerie censé tirer les oreilles des plus jeunes. Un très mauvais grand frère mais tout de même. Et puis, réalisant soudain ce qu'il venait de faire, il bredouilla, sans pour autant s'écarter du chemin.

-..D-Désolé professeur ! Ce n'était pas à moi d'intervenir à votre place !
avatar
Messages : 31

Fiche de Pouvoir
Grade: 19
Année et Classe: 3-A
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 22 Jan - 11:55
La posture agressive de monsieur Kingston et l'ensemble de ses réactions me semblait logique, après tout ce qui avait bien pu se passer. Le fait de me faire hurler dessus comme ça par un élève, je m'y étais plus ou moins préparée... mais ça faisait quand même vraiment mal...
Concernant monsieur Viyers, je comprenais aussi le fait qu'il cherche à temporiser les choses et j'étais soulagée de voir qu'il expliquait aussi posément que moi les choses à mon élève.

Je secoue doucement la tête, en réponse aux propos de l'élève de troisième année:

-Ne vous en faites pas, monsieur Viyers. J'imagine que j'ai aussi besoin d'être recadrée de temps à autre, même par mes élèves.
Après tout, je ne suis pas dans cette école depuis si longtemps que ça, au même titre que monsieur Kingston et le milieu des Héros n'est pas une chose dans laquelle je suis née, loin de là.
Je pense que dans certains cas, je peux même être moins expérimentée que l'ensemble des professeurs et élèves de l’institut.


J'imagine que le ton agressif de monsieur Kingston aurait pu être un prétexte pour l'exclure de Yuei. Dans un sens, monsieur Viyers avait raison, quant au fait de ne pas avoir à parler sur ce ton à un professeur. Mais, j'imagine qu'à situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle.

Je passe la main dans mes cheveux, réfléchissant longuement:

-Monsieur Kingston, j'ai dis ce que j'avais à dire et vous avez sans doute fait de même.
Que vous croyez ou non que je sois vraiment désolée, je ne peux pas vraiment influencer votre décision. Ce n'est pas parce que je suis professeur que je peux avoir réponse à tout, encore moins en matière de Héros. C'est la première fois que j'ai à faire ce genre de choses, à savoir participer à ce type "d'examens" et à frapper un élève et je ne sais pas comment réagir à ce que vous me dites et ce que j'ai dis tout-à-l'heure n'était peut-être pas la meilleure chose à faire et à dire.
Très franchement, j'aurais su que j'aurais eu à faire ce genre de choses au moment d'être embauchée ici, je n'aurais peut-être même pas signé, parce que j'aurais refusé de porter la main sur un de mes élèves.
J'imagine que dans une situation comme la vôtre, j'aurais aussi pu être frustrée, avoir envie de tout pulvériser sur mon passage pour me défouler et me changer les idées... Pour être franche, c'est bien pour ça que je venais ici. Le fait d'avoir laisser mes élèves se faire agresser comme ça et de ne pas avoir réussi à arrêter ce maudit Vilain... cela m'a énormément agacé et je pense avoir aussi besoin de décompresser et de me défouler dans un endroit comme celui-ci.


Je croise les bras, baissant les yeux au sol... Sur le coup, je ne savais pas du tout quoi faire ou dire pour monsieur Kingston et la situation particulière dans laquelle nous nous sommes retrouvés lui et moi.

-Peut-être que monsieur Viyers a raison. Nous avons tous une certaine quantité de frustration et de colère à évacuer après cet examen et ça peut possiblement affecter nos propos...
Qu'en pensez vous, monsieur Kingston? Pourrions-nous reprendre cette conversation après un solide entraînement, pour moi comme pour vous?


Pour ces deux dernières questions, j'avais fini par redresser la tête et planter mon regard dans celui de monsieur Kingston. Mon expression était clairement désabusée et confuse, même si j'essayais de paraître "neutre". Cela faisait quand même un certain moment que j'étais enseignante ici et je continuais à découvrir de nouvelles choses, pas forcément très réjouissantes à vivre... C'est bien le genre de choses qui me font réfléchir à mon avenir dans cette école...
avatar
Messages : 92
Disponible en RP : Toujours disponible
Double-compte : Kinoka Sawada

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe: Professeur de Sciences / Professeur titulaire de la Classe 1-C
Alter: Psychic Geometry
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Jan - 16:51

Ft. Adrix Viyers & Eirin Hirano.
If it takes my whole life I won't break I won't bend
It'll all be worth it worth it in the end

Retrouvailles et remise en question.

Je restais sur la défensive, fixant avec attention ma prof' principale et grondant à son attention. Puis sans vraiment comprendre ce qu'il se passait, je voyais Adrix s'interposer entre la cible de ma colère et moi. Mes yeux s'étrécissaient davantage et je battais nerveusement ma queue. La frustration que j'avais accumulé jusque-là était proche de son paroxysme et son intervention n'aidait pas vraiment. Une part de vérité trônait dans ce qu'il disait mais cela n'était pas non plus une chose qu'il fallait vraiment m'énoncer. S'il y a bien une chose que je connaissais depuis ma tendre enfance, c'était les lois de la rue. Toutes les pourritures que j'avais pu croiser, et les situations auxquelles j'avais pu faire face m'avaient en partie forgé. Et j'en avais aussi pris des coups dans la gueule, et pas des petits quand j'étais sous la tutelle de Casto. Bref, ce n'était pas les choses à dire, et je commençais de plus en plus à serrer les dents.

Puis vint à son tour le discours de Mme Hirano. Je l'écoutais avec réserve dans un premier temps et je l'observais avec une attention exacerbée. Ses mimiques et sa posture m'en révélaient pas mal sur l'inconfort qu'éprouvait la prof' et ses intentions. Sur ce coup, j'avais vraiment l'impression de passer pour l'immonde salopard irrespectueux et méchant dans cette histoire. C'était assez frustrant mais bon. Il allait falloir que je prenne sur moi. J'inspirais longuement afin de reprendre un peu de contenance puis j'expirais bruyamment. Je me relevais ensuite très lentement avant de faire craquer les articulations de ma nuque. Je faisais désormais face à mes interlocuteurs et je croisais le regard de la prof.

- Je pense que tout a été dit. Ça ne sert à rien de poursuivre cette histoire. Cela risque au contraire de plus échauffé les esprits. Et désolé si j'vous ai vexé mais j'préfère dire les choses franchement que faire des risettes et parler dans le dos. Si j'ai un truc à le dire, je le fais en face et sans détour. J'vous ai peut-être blessée mais j'ai été honnête avec vous.

Je balayais l'air d'un geste de la main, comme pour repousser le sujet et je soupirais doucement avant de sourire très légèrement. J'observais les alentours afin d'embrasser du regard les yeux. Une fois fait, je reportais mon attention sur Adrix et Psychommetra.

- J'crois bien qu'on avait tous prévu de tirer les choses au clair et de pallier à notre impuissance. On parlait de s'entraîner. Ce serait peut-être bien de voir comment l'on va s'y prendre, surtout maintenant qu'vous êtes-là Madame Hirano.

avatar
Messages : 63
Disponible en RP : Variable

Fiche de Pouvoir
Grade: 16
Année et Classe: 1-C
Alter: Jinouga
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 26 Jan - 0:18
Un grand soulagement traversa Adrix lorsque la tension dans l'air commença à se désamorcer. La pression d'un conflit imminent désormais écartée, il laissa retomber ses épaules mollement. Au travers de son masque à gaz, son soupire se mua en longue plainte mécanique qui n'était pas sans rappeler un certain Seigneur Sith. Comme pour se moquer de sa récente montée de stress, un champignon silencieusement à l'intérieur de son costume, relâchant un nuage de spores inoffensives mais qui dégageaient une odeur à mi chemin entre le rat crevé et la mayonnaise rance. Même l'odorat absolument ruiné de l'homme champignon pouvait sentir ce délicat fumet. Super. Il ne pouvait qu'espérer que l'odeur ne s'échappe pas de son costume. Il ne manquerait plus que ses deux interlocuteurs ne se mettent à penser qu'il avait eut des flatulences dans sa panique. Tandis que professeur et élève finissaient de s'expliquer mine de rien, le troisième année rajusta l'étanchéité de sa combinaison.
La rancune du jeune dragon ne semblait pas tout à fait effacée, mais au moins était-il prêt à passer à autre chose. Un apaisement qui n'en était pas vraiment un. Adrix continuait de penser que son attitude envers une enseignante était déplacée et les excuses présentées n'étaient pas exactement glorieuses. Mais si la professeur acceptait d'en rester, ce n'était pas sa place, même en tant que senpai, de presser la conversation plus longuement. Et il n'avait de toute façon pas vraiment le courage de confronter directement le premier année à ce sujet. C'est pour cela qu'il se contenta de marmonner dans sa barbe, plus pour exorciser l'agacement qu'autre chose.

-Je ne suis pas convaincu que franchise et impolitesse soient obligés de se superposer...

Il était peu probable que quelqu'un l'ait entendu, mais de son expérience, il était plus prudent d'exprimer de tels sentiments, même tout bas, plutôt que de les laisser gonfler à l'intérieur. Sans quoi, ils ne feraient qu'exploser avec encore plus de violence dés sa prochaine crise hallucinogène. C'est fou les réflexes que l'on peut prendre lorsque l'on vit sans cesse à un champignon capricieux de changer de comportement du tout au tout.
Le programme semblait finalement retourner vers un entraînement. La solution la plus logique aurait été d'opposer les deux étudiants à l'enseignante mais était-ce vraiment le match up le plus optimal dans leur situation ?

- Et bien... Peut être faudrait-il déjà commencer par partager ce que nous voulons améliorer ... Non ? Pour ma part, l'examen m'a fait réaliser combien je manque de puissance de feu. Je peux neutraliser la plupart des adversaires avec suffisamment de temps à coup de spores, mais il suffit que se présente un individu immunisé à mes toxines pour que je devienne totalement inoffensif... Même ma technique pour faire pourrir au contact ne sert pas à grand chose face à des ennemis mécaniques mobiles.
avatar
Messages : 31

Fiche de Pouvoir
Grade: 19
Année et Classe: 3-A
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Jan - 1:10
La tension qui s'était lourdement installée entre monsieur Kingston et moi était palpable, mais elle finit heureusement par se dissiper un peu. Mon élève coupe court à notre "dispute", faisant un semblant d'excuse et en cherchant à se justifier au passage.
J'écoute aussi attentivement les propos de monsieur Viyers, aussi censés que pouvaient l'être ceux de son camarade.

Pour ma part, je croise de nouveau les bras, secouant doucement la tête:

-Oh, je préfère encore que les gens soient francs avec moi, quitte à être vexants. On n'avancera pas du tout si on se cachait les choses et nos sentiments profonds.
Je préfère encore que les gens soient sincères et blessants avec moi, plutôt qu'hypocrites et gentils avec moi.
Vous avez effectivement raison, monsieur Kingston. On a beaucoup de choses à voir et à revoir, suite à cet examen. Pareil pour vous monsieur Viyers.
Tâcher de combler nos points faibles devrait nous aider à avancer dans toute cette histoire et à appréhender la suite de nos expériences à Yuei, pour vous comme pour moi.
Commençons déjà par lister nos "points à améliorer", avant de chercher des solutions. Bien sûr, le fait que l'on soit plusieurs devrait permettre un échange et de potentielles solutions apportées à un Alter de son camarade ou professeur, à défaut de trouver la solution à son propre "point à améliorer".
Pour ma part, je pense avoir un gros défaut dans la conception de mon Alter et ce depuis toute petite. Je me base exclusivement sur des attaques à distance et cherche à tout prix à me fortifier et défendre ma position. Les attaques au corps-à-corps sont assez complexes à faire pour moi et ce sont souvent des "armes à grosse allonge", afin de limiter au maximum le risque de me faire frapper directement.
Résultat, je dois trouver un moyen de m'entraîner efficacement aux attaques de corps-à-corps, pour être pleinement polyvalente.


C'est vrai que l'entraînement, ce n'est pas forcément se bagarrer sauvagement jusqu’à ce que l'un des participants s'effondre de fatigue.
On a fais diverses choses pendant l'examen et je pense que suivre l'idée de monsieur Viyers va nous permettre de temporiser sur tout ça et de chercher des solutions.
avatar
Messages : 92
Disponible en RP : Toujours disponible
Double-compte : Kinoka Sawada

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe: Professeur de Sciences / Professeur titulaire de la Classe 1-C
Alter: Psychic Geometry
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Fév - 23:28

Ft. Adrix Viyers & Eirin Hirano.
If it takes my whole life I won't break I won't bend
It'll all be worth it worth it in the end

Retrouvailles et remise en question.

Je vis tout d'abord mon aîné se détendre légèrement face au délitement de ce conflit, puis je l'entendis rapidement maugréer dans son masque quelques propos que je ne capta pas totalement. J'me faisais tout de même une petite idée du tenant de sa remarque. Bah ! Quant à ma prof principale, elle ne semblait pas tenir rigueur de mes propos. Aussi ils expliquèrent à tour de rôle ce qu'ils souhaitaient améliorer lors de l'entraînement. Ce listing me laissait un peu songeur. Que souhaitais-je améliorer exactement ? J'pense qu'en majorité, il faudrait que j'sois plus endurant, surtout au niveau des coups, histoire de pas r'tomber au premier coup comme cela s'était passé avec Psychometra lors de l'exam. Tandis que je réfléchissais à la question, ma queue se balançait au rythme de mes pensées, oscillant doucement. Je haussais les épaules avant de me tourner vers eux.

- J'sais que j'résiste pas mal aux coups, mais pas suffisamment non plus à mon goût. Disons aussi que lorsque je lance quelques attaques, il arrive que ma précision en pâtisse.  Pour ma part, j'pense qu'il faudrait éviter aussi de trop se prendre la tête et d'essayer d'y aller au feeling. Si on essaye de trop réfléchir aux défauts, on ne va voir que ça et cela risque de ruiner nos efforts. So, shall we begin ?

Je m'étirais à nouveau tout en souriant avec un petit éclat malicieux dans le regard. J'observais à tour de rôle mes interlocuteurs tandis que je croisais les bras contre mon torse et que je fouettais l'air de ma queue. Ce serait bien de commencer au plus vite avant que la cloche retentisse sans avoir pu faire autre chose que de se regarder en chien de faïence.

avatar
Messages : 63
Disponible en RP : Variable

Fiche de Pouvoir
Grade: 16
Année et Classe: 1-C
Alter: Jinouga
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Mar - 22:13
La tension entre élève et professeur semblait être enfin redescendue, au grand soulagement de l'homme champignon. Quand bien même certains détails restaient à régler, il n'était que trop content de voir cet air lourdingue s'alléger un peu. La pression n'était pas vraiment son fort au cas où ils ne l'auraient pas remarqué. Maintenant chacun y allait de son petit commentaire sur les facettes de son Alter qu'il désirait améliorer. En résumé, sensei voulait mieux s'en sortir au corps à corps tandis qu'Hiroo voulait se prendre des coups de la trogne avec davantage de panache. Deux objectifs qui étaient totalement compatibles... Mais la champignonnière se sentait un peu à l'écart de ce côté là.

Hiroo semblait impatient de commencer la mêlée et Adrix ne pouvait qu'acquiescer, malgré son tempérament timide. A trop faire des ronds de jambes la cloche finirait par sonner avant qu'ils n'aient pu tirer quoi que ce soit de profitable de cette histoire. Les théories et les discours avaient leur limite, ils avaient besoin d'un petit exercice pratique. Opinant d'un signe de tête, la troisième année fit quelques pas en arrière.

- Volontiers. A défaut de pouvoir vous aider directement j'ai un moyen de rendre l'exercice plus.... Disons intense.

Sans vraiment laisser le temps à ses "adversaires" du moment de le contredire, le jeune homme posa la main au sol en retirant son gant caoutchouteux. Le sol se craquela au contact et en l'espace d'un instant un immense fungus jaillit de terre. Se dressant comme un palmier difforme, le champignon aux proportions aberrantes était d’une couleur laiteuse et dégageait une odeur d’herbe fraîchement coupée. La plus fantastique omelette du monde pour quiconque oserait s’y risquer. Comme s’il prenait une grande inspiration le géant végétal enfla son chapeau avant d’expulser un épais nuage de spores orangées. Ces dernières envahirent l’air ambiant pour former un épais brouillard dans les volutes empoisonnées brouillaient le sens de l’orientation. Des conditions désavantageuses qui pousseraient peut être les autres participants à se reposer sur d’autres sens.

[Désolé je n’avais pas vu la réponse d’Hiroo. Je ne sais pas si vous voulez utiliser les dés ?]
avatar
Messages : 31

Fiche de Pouvoir
Grade: 19
Année et Classe: 3-A
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: U.A. - L'école des héros :: Salles d'entraînement-