Qui dit examen, dis aussi vacances [pv Gosuke, Lysandre, Shoto]

 :: Alentours de la ville :: Montagnes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 13
Disponible en RP : ---
Double-compte : Non

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe: Professeur d'histoire-géo à Yuei - responsable des 2-A
Alter: Dragon Force
Lun 4 Déc - 21:02
Bon ben finalement, j'ai réussi à m'y faire à cette terrible classe, elle n'est pas bien grande ou alors c'est moi qui me fais des idées, mais les élèves ont de sacrés personnalités. Il sera bientôt temps une nouvelle fois de leur montrer que leur « gentil » prof n'est pas là que pour faire jolie.
Effectivement, alors que la joyeuse petite classe il y a environ un mois avait décidé de continuer à faire leur mariole à leur façon, je leur aie annoncé qu'un test aurait lieu afin de voir s'ils apprenaient parfaitement leurs cours. Parce qu'après tout, si ce n'est le département héroïque, Yuei n'est pas si différent d'autres écoles, il fallait bien des autres matières comme les langues, les sciences ou encore l'histoire et la géographie. Mais cela bien qu'ils soient en deuxième année, ils n'ont pas toujours l'air de comprendre. M'enfin, je ne peux pas leur en vouloir... J'étais pareil à leur âge. Néanmoins, une chose traversait les âges dans toutes les écoles, c'étaient les plaintes des élèves sur un examen en approche rapide, TRÈS rapide. Moi-même, je n'avais pas vu le temps passé. J'avais demandé à mes collègues il y a à peine une semaine de me confectionner un contrôle chacun sur leur matière afin de le donner à mes élèves. De mon côté aussi, je m'étais préparé évidemment. Je ne pouvais pas leur faciliter la tâche en les laissant se la couler douce sur une seule matière.
Enfin, le jour-J arriva, enfin le jour de cet examen pour mes élèves et sans doute pour d'autres avant une éventuelle récompense ; faut bien récompenser ces enfants après leur travail acharné, du moins s'il y en a eu un évidemment. Tous ceux qui ne réussissent pas auront une punition, ni plus, ni moins, sa permettrait de vite faire le tri. Ainsi, comme à mon habitude, je me lève vers 6h du matin pour mon sport matinal toujours composé de 10km de footing suivi de pompes, abdos ainsi que tout un tas d'autres exercices musculaires avant de finalement rentrer à mon modeste appartement du centre-ville. Remarquant l'heure quasiment passé, je ne traîne pas afin de me préparer dans la salle de bain. C'est l'histoire d'une douche et un brin de toilette rien de bien compliqué. Une fois préparé, j'enfile mon costume à la fois civile et héroïque. Quoi ? Vous avez jamais vu un héros en costard et cravate ? Vous vivez à l'époque des hommes des cavernes ou quoi ? M'enfin pas de souci. J'ai le temps de me prendre un petit-déjeuner équilibré avant de finalement prendre mon repas et de partir en jetant un regard sur le chapeau usé qui trône dans mon entrée où je peux presque le voir en permanence. Une fois fais, je me mets à marcher dans les rues de la ville d'un pas rapide et léger, saluant les personnes qui me connaissent dans le quartier ou alors les bambins qui me voient en tant que héros. Ca aura toujours le don de m'amuser il faut croire. C'est de nouveau le sourire aux lèvres que je leur fais un petit signe et que je repars direction mon lieu de travail.
Un quart d'heure plus tard, j'arrive finalement à U.A, ma sacoche posée deux secondes au sol avant de resserrer mon nœud de cravate. J'ai à peine le temps d'ouvrir ma montre à gousset dans la poche que la sonnerie de l'école se met à retentir me faisant rapidement sursauter sous la surprise.

« Purée... Je n'ai même pas le temps de m'en griller une ou de boire un café avant les cours... Bon ben faisons avec. »

Je pénètre alors dans les long couloirs presque vide de l'établissement réputé avant de finalement arriver devant la porte de ma salle. Encore une fois à mon habitude depuis que je suis arrivé ici, je prends rapidement mon inspiration, le sourire aux lèvres par cette belle journée et j'entre saluant mes élèves d'un bref mouvement de tête sans enlever mon chapeau. Je pose alors ma sacoche tranquillement sur le bureau et leur annonce la nouvelle.

« Bien mes chers élèves... Comme vous le savez, vous avez aujourd'hui examen sur la totalité des trois derniers mois. Vos autres professeurs ont bien été sympas et m'ont confié un contrôle chacun sur leur matière. Je ne veux pas vous entendre vous plaindre une nouvelle fois ou je serai obligé de sévir. Vous vous devez d'être de bon élève un minimum. Mais puisque certains sont peut-être un peu feignant ce matin alors je vous préviens maintenant. Ceux qui réussiront ce test pourront participer à une semaine de « vacances » à la montagne accompagnés par moi-même mais aussi avec la classe de première année, alors j'espère que vous allez vous donner à fond. »

Une fois, mon micro discours terminé, je sors alors les différentes copies de ma sacoche commençant à les distribuer à mes différents élèves qui commençaient peu à peu malgré la petite paraisse et le peu d'envie de travailler à vouloir effectuer ces contrôles pour arriver à cette récompense. Bien, bien, voilà qu'ils se mettaient à voir les choses un peu plus positives. Un héros se doit toujours de montrer de la joie, de ne jamais paraître triste ou d'avoir peur, il doit rassurer les gens qu'il protège. Il l'avait appris à ses dépens depuis longtemps après tout, n'est-ce pas Jill ?
Une fois les différentes copies distribuées, je me pose alors à mon bureau prenant un bouquin sur le classement des héros et leurs différentes aptitudes. Non pas que cela me permet de me renseigner sur mes collègues et rivaux, mais plutôt de voir quel genre de conneries les journalistes ou éditeurs de ce genre de bouquin peuvent bien écrire. Au moins ça me permettait de passer un peu le temps, tout en gardant un œil sur mes élèves, les pieds posés en croix sur mon bord de bureau.

« Bonne chance à vous mes petits héros, je compte sur vous. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 12
Disponible en RP : Oui

Fiche de Pouvoir
Grade: 16
Année et Classe: 2-A
Alter: Ookami
Lun 4 Déc - 22:53
Cela fait un moment que Takisada-sensei nous a prévenus qu’on allait avoir une épreuve assez importante. Et cette épreuve tombe aujourd’hui.
Ce matin je me suis réveillé aux aurores, pour travailler rapidement une dernière fois mes cours, pour être sûr d’avoir tout en tête. Certaines matières m’ont donné du fil à retordre lors de mes révisions, mais vu l’intensité ces dernières, ça devrait aller. L’échec n’était certainement pas une option !
Une fois ces mini-révisions terminées, je me glissai en dehors de mon lit pour faire des étirements.

« Je n'ai pas le temps de courir. Juste un déjeuner rapide devrait aller avant les cours. »

Je pris donc le temps de m’habiller et de me préparer. Un coup de brosse sur la fourrure visible avec des vêtements, un coup de brosse dans les…. Non mes cheveux sont indomptables… J’enfilai donc mon uniforme et me brossais les canines, avant de prendre mes affaires de cours, dont mes copies blanches pour l’examen, et je me dirigeais donc vers la salle de réfectoire des dortoirs. Je saluai mes camarades de classe que je croisai sur le chemin du réfectoire et m’installai à une table afin de prendre un bon thé aux fruits rouges pour me détendre, avec un habituel gâteau à la fraise.

« C’est vraiment une pâtisserie faite par les dieux… » En disant cela, j’arborais un de mes légendaires sourires béat.

On aurait dit que mes babines allaient fondre en me voyant manger. Chaque couche m’envoyait dans un océan de crème fouettée et de fraises. Je pris une bonne vingtaine de minutes pour manger mon gâteau et boire le thé. Après quoi, je me dirigeai vers la cour que nous devions traverser afin d’atteindre le bâtiment où se situaient les cours. J’entrai dans ce bâtiment et croisai des élèves d’autres classes, dont Todoroki Shôto, que je saluai frénétiquement avant d’aller dans ma salle. Les autres élèves n’étaient pas tous arriver, et je pus m’installer tranquillement sortant les feuilles vierges et de quoi écrire. On avait, en tout, 7 matières à travailler :

- Biologie
- Mathématiques
- Physique Chimie
- Anglais
- Japonais
- Histoire
- Géographie

Le prof rentra dans la salle, et une fois tous les élèves présents, il nous fit son annonce. Il y eu un léger Brouhaha dans la classe après cela, mais au bout de quelques instants, il n’y avait plus un seul bruit. Takisada-sensei nous distribua les énoncés et lorsqu’il retourna à son bureau, l’examen commença. Nous avons eu le droit à ses encouragements juste avant.
Les épreuves étaient assez complexes. Elles reprenaient cependant tout ce qu’on avait étudié pendant les cours. Une personne ayant suivi correctement pendant les leçons pouvait avoir facilement un quart des points. Mais un travail personnel était obligatoire pour réussir à au moins avoir la moyenne.

Commençons par les langues, là où j’ai le moins de difficultés. Le Japonais était assez soutenu, et certaines questions portaient à confusion. De plus certaines demandaient un développement poussé sur le métier d’un héros avec un minimum de ligne !
Après une bonne quarantaine de minutes, je terminai le Japonais et me mis à l’Anglais. Ce devoir était moins complexe et comportait assez souvent des traductions à effectuer. Il y avait néanmoins un autre développement à faire à la fin de celui-ci. Je mis une trentaine de minutes à le finir.

Les questions sur la Biologie concernaient essentiellement les actes de secourismes à effectuer en cas de personnes blessées, c’est-à-dire, si on pouvait les porter après tel ou tel incident, ou si on pouvait les bouger tout simplement. Il fallait également expliquer son raisonnement en détaillant quelle partie du corps des victimes pouvaient être endommagé. Celui-ci me prit une bonne demi-heure à effectuer.

Les autres matières étaient toutes aussi compliquées, et je ne vous parle même pas de la galère pour les Mathématiques. Après avoir donc tout rempli, je levai la main et attendis que Takisada-sensei me remarque pour lui amener mes copies.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 283
Disponible en RP : Ryoji - Izuku - Roman - Koda - Shimôe - Hina&Camille - Drapeau

Fiche de Pouvoir
Grade: 18
Année et Classe: 1-A
Alter: Glace et Feu
Mar 5 Déc - 0:00




"Qui dit examen, dit aussi vacances"




Shōto fait ceci, Shōto fait cela, encore et encore les mêmes tirades et le même lavage de cerveau depuis plus de dix ans. Malgré ces dix années écoulées, il fallait l'avouer, l'éducation du père avait eu un certain effet de renfermement sur son fils. Coincé dans son mutisme, il ne s'en était sorti véritablement que depuis le festival sportif, depuis sa révélation. Dès lors de ce jour, son comportement avait changé, il avait en quelque sorte mûri. Mais toutefois, quand il se retrouvait sous l'emprise de son paternel, comme ce moment-là, il bénissait son sang-froid.
Ce matin-là, Todoroki s'était levé de sa chambre d'internat plus tôt que d'habitude. Il devait passer chez lui, puis à l'hôpital pour aller voir sa mère. Il lui avait promis une chose, qui fut gâché par la présence de son paternel. Alors qu'il n'était censé faire qu'un allé retour chez lui, il était tombé nez à nez avec Endeavor. Bien qu'il ait ignoré sa présence, celui-ci avait fait obstacle à la sortie de son fils. Il lui avait parlé, encore et encore, toujours le même baratin qui faisait exploser les nerfs du garçon bicolore.

Tête baissée, il avait fait mine d'écouter, mais une fois à l'extérieur, il avait recraché aussi tôt ce bourrage de crâne incessant qu'était la voix d'Enji. Résultat, il lui avait supprimé son temps qu'il avait prévu pour passer à l'hôpital. Forcé de retourner à l'académie, sans avoir pu faire ce qu'il souhaitait, il rentra, déçu et énervé. De retour dans sa chambre d'étudiant, il troqua ses vêtements communs de civils pour son uniforme. Mais avant, pour se décompresser, il fit des pompes.
C'est durant ce petit instant ayant pour but extérioriser la colère du garçon qu'il reçut un message vocal. Son père, visiblement mécontent qu'il l'ait plaqué en plein milieu de son monologue "éducatif". Shōto se redressa lentement, cessant ses séries, puis se dirigea vers son bureau, là où il avait posé son cellulaire. À côté, un petit mug en verre trônait, contenant simplement de l'eau. Pour se canaliser, il saisit l'objet et le serra assez fortement dans sa main.

Aucune chance qu'il ne brise le mug, si ce n'est que son Alter réagit sous sa tension. Le tenant de la main droite, du givre s'était mis à lécher les parois du mug et à le recouvrir. Si bien qu'au bout d'un moment, peu de temps après la fin du message vocal d'Endeavor, Todoroki brisa le mug. L'effet du froid glacial sur l'élément solide avait enclenché une réaction subite qui avait fragilisé le matériel. La pression apportée par sa poigne avait suffi à briser l'objet, désormais en gros morceaux sur son bureau.
L'eau avait en même temps giclé, mais il en restait qu'un fond, donc il essuya cela rapidement d'un tissu. Toutefois, ce brisement à moitié volontaire venait de lui créer des entailles dans la main droite. À peine profonde, mais perceptible, si l'on ne pense qu'à cela. Shōto soupira, agacé de sa propre bêtise. Il ramassa les bouts du mug, perçant un peu plus les plaies de sa paume par inadvertance. D'un geste las, il déposa les morceaux sur le bureau, en fronçant légèrement les sourcils sous les légers picotements douloureux.

Après cette bêtise, il alla rincer sa main à l'eau claire, puis la banda d'une bande simpliste qu'on utilise pour les blessures. Une fois sa blessure pansée, il termina donc de se préparer, enfilant son uniforme dans son ordre habituel. C'est avec une mine fatiguée qu'il descendit les escaliers, croisant certains membres de sa classe sans pour autant les saluer oralement. Comme à son habitude, il déjeuna avec les amis qu'il avait pu se faire, Midoriya et Iida.
Quelques filles s'étaient subtilement glissé à la table, comme Momo, Mina, Toru et Tsuyu. Leur compagnie n'était pas dérangeante, et même agréable. Déjeuné fini, direction le bâtiment principal de l'école, là où les classes étaient réparties, et où les cours avaient lieu. Alors que la classe devait normalement débuter la journée de Present Mic, et de son incroyable cours d'anglais, ce fut leur professeur principal qui se trouvait derrière le bureau.

« Installez-vous, on a pas toute la journée. »


C'est toujours de son ton las et monotone qu'il s'exprimait, à croire qu'il ne dormait jamais assez, vu sa tête. Les élèves calmèrent leur brouhaha matinal à leur table puis, tous attendirent les informations de leur professeur principal. Aizawa débuta donc les explications. Le cours d'anglais de ce matin venait d'être remplacé par un entraînement sur les terrains de l'école. Des entraînements ? Aussi tôt ? Certains n'étaient pas encore très bien réveillé, on aurait dit qu'il sortait du lit. Ces mêmes personnes semblaient râler du changement de plan, mais Aizawa affirma d'un sourire non-rassurant que ça allait justement les réveiller.
Cela ne prédisait rien de "doux" pour les premières années. Pas question de les materner, depuis ce qu'ils avaient pu vivre, ils s'étaient automatiquement renforcés, d'eux-mêmes. Ce début d'année avait été riche pour eux, alors il ne fallait pas s'arrêter sur cette bonne voie. C'est donc en tapant mollement des mains qu'il indiqua à sa classe de se lever et de le suivre jusqu'aux terrains d'entraînements. Évidemment, avant l'entrée sur les terrains, le passage dans les vestiaires s'oblige.

« Sensei ! Où sont nos costumes ? »


Midoriya était le premier à avoir réagi. En effet, il manquait les fameuses valises où les étudiants rangeaient leur costume de héros. Elles étaient absentes des vestiaires, aussi bien chez les garçons, que chez les filles. La seule chose qui trônait à la place, sur les bancs, c'était les combinaisons d'entraînement de l'U.A, à ses couleurs et à ses initiales. Les étudiants furent donc forcés de les enfiler, pas de costume pour eux aujourd'hui visiblement. Shōto, sans un mot, enfila cette fameuse tenue qu'ils avaient également portée lors du festival sportif. Cette tenue qu'il avait déjà brûlée plus d'une fois avec le côté gauche de son Alter. Il espérait ne pas avoir à s'en servir ce matin, sinon le costume ne tiendrait pas longtemps, il ne donnait pas cher des fibres qui composaient le tissu.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 18

Fiche de Pouvoir
Grade: 16
Année et Classe: 2-A
Alter: Armure de carbone.
Mar 5 Déc - 1:26
De secs et puissants bruits résonnaient à un rythme soutenu. Cela faisait presque une heure que je m’entraînais, et ma colère commençait seulement à s'estomper. Je fus bien embarrassé de me réveiller, comme on disait, "du mauvais pied." Ma rage n'avait pas de source, mon réveil fut simplement accompagné de ce ressentiment. Frapper me faisait un bien fou, retrouver un brin de calme me serait d'une grande utilité pour les tests qui arriveraient plus tard dans la matinée.

"tsee-tsee syou tsee-tsee syuu", c'était la mélodie qui accompagnait mon entraînement matinal, un groupe d’accenteurs du Japon qui piaillaient, sûrement nichés dans l'arbre unique de la cour du dojo. En guise de conclusion à mon défouloir matinal, je pris un peu de recul, contractai tous mes muscles et me concentrai fortement avant de tout relâcher, envoyant un formidable coup de poing dans le sac-de-frappes, qui se balançait désormais violemment et dans un bruyant grincement. Je soupirai, relâchant toute la pression puis débutai une séance d'étirements.

Une vingtaine de minutes plus tard, j'étais retourné dans ma chambre, même si rester à Yuhei la majorité du temps, par mesure de sécurité, était pesant, je m'y étais fait. De plus, les chambres étaient adaptées à nos demandes, malgré tout ma sœur me manquait un peu. Troquant mes vêtements d'entraînement pour mon uniforme, après être passé sous la douche, je rassemblais mes affaires et fermai les yeux, me repassant mes cours mentalement une dernière fois avant le moment fatidique. Tout semblait à sa place, parfait. Grimaçant quelque peu car je trouvais l'uniforme un peu trop serré à mon goût, je changeai vite d'attitude une fois ma chambre quittée. Social oblige, j'arborai une mine plutôt positive, affichant un grand sourire en direction de mes connaissances ou de mes camarades de classe.

Arrivé devant la salle de classe où l'examen se déroulait. Confiant et nullement stressé, j'entrai et pris place, attendant, non sans impatience, l'arrivée des autres pour pouvoir terminer au plus vite ce test et avoir une chance de, comme nous l'avait vendu Takisada sensei, gagner une semaine de présumées vacances à la montagne. Les monts étaient le lieu rêvé pour un bon entraînement, ainsi, je pourrais sortir un peu de l'école sans avoir à sécher.

Tout le monde était là, le test pouvait commencer. Les sujets furent distribués. Le silence s'instaura avant d'être violé par divers bruits de classe, des stylos frottant le papier, des feuilles froissées dans tous les sens, le "tac tac tac" d'un doigt stressé sur une table, et bien d'autres, mais utilisez votre imagination, ne me laissez pas tout faire. Je scrutai rapidement chaque sujet, sachant déjà quelles matières prendre comme priorités.

Dans cet ordre donc : anglais, biologie, physique-chimie, japonais, histoire, mathématiques et finalement géographie. Malgré les années passées dans le berceau des arts martiaux, j'avais toujours une écriture imparfaite, pas facile du tout cette langue. Les mathématiques n'avaient jamais été mon fort, ainsi rien de bien surprenant à ce que j'éprouve quelques difficultés. Concernant la géographie, il s'agissait plus d'un manque d’intérêt qu'autre chose, je ne comprenais pas l’utilité réelle de cette matière et peinais grandement à garder en tête les éléments qui me permettraient une bonne note. L'anglais était ma langue maternelle, autant dire que ce test était plus qu'aisé. La biologie et la physique chimie étaient deux disciplines dans lesquelles je m'investissais beaucoup, car elles m'étaient toutes deux très utiles au quotidien, que ce soit pour les arts martiaux ou encore pour mieux utiliser mon alter.

Terminé. Dans un silence de muet, j'attrapai ma feuille et me dirigeai vers le bureau où je déposai la copie. Saluant le professeur d'un signe de tête, je quittai la salle, m'approchant des fenêtres et observant l’extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 13
Disponible en RP : ---
Double-compte : Non

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe: Professeur d'histoire-géo à Yuei - responsable des 2-A
Alter: Dragon Force
Mar 5 Déc - 19:07
Hé bien, il semblerait que ce petit discours ait porté ses fruits. À peine ai-je donné les devoirs que mes élèves étaient déjà en plein travail. Certains faisaient encore la tête, mais se donnaient quand même à fond pour atteindre cet objectif tandis que d'autres regrettais amèrement les révisions non effectuées. Dans mon cas ? Moi, j'étais tranquillement posé à lire ce fameux bouquin, les pieds croisés sur le bureau feuilletant chacune des pages avec attention, le chapeau légèrement baissé afin de ne pas prendre de rayon de soleil en plein visage. À vrai dire que faire de plus pour le moment ? Les heures passaient et mes élèves travaillaient dans le plus grand des calmes, je n'allais quand même pas initier un brouhaha dans ce qui pourrait s'apparenter au « paradis » du parfait petit prof soigné. Néanmoins, les bonnes choses avaient une fin. Certains élèves au bout de seulement 2h30 sur 4h venaient de terminer. Rien que de poser mon bouquin et regarder les abominations qu'ils ont pu m'écrire me fait mal aux yeux... Olala... Quelque chose me dit que les baisses dans le bulletin vont voler cette année. Néanmoins, je garde le sourire prenant la leur et les laisses retourner à leur place. Vient ensuite environs 30 min avant la fin Lysandre qui m'amène également sa copie d'un air muet. Bon en même temps le jour où vous verrez un muet faire autrement dites le moi, je serai curieux. Finalement, un de mes élèves en avait dans la caboche. C'est avec un plus large sourire que je prends sa copie et la range avec le reste du tas. Dans le même temps, je remarque ce pauvre petit loup de Gosuke. Il devait avoir fini il y a environ 10 minutes avant et je l'ai snobé à cause de mon bouquin le pauvre. Bref, ne le faisons pas plus attendre. Lui faisant rapidement signe, il m'amène sa copie et je lui prends examinant sa copie qui à première vue avait l'air aussi bonne que celle de Lysandre. Tiens en parlant de Lysandre, celui-ci croyait pouvoir sortir de la salle comme ça alors que d'autres continuaient de travailler. En à peine quelques secondes, une queue rouge de deux mètres cinquante surgit de derrière mes hanches s'enroulant autour de l'étudiant qui se dirigeait vers la porte. D'un sourire un brin carnassier envers une proie, je le regarde de mes yeux obsidienne et lui dis ces quelques mots.

« Dis donc mon cher étudiant, tu croyais vraiment pouvoir sortir sous les yeux de ton sensei et de tes camarades de classe alors que ceux-ci n'ont même pas fini leur contrôle ? Tu restes jusqu'à la fin. »

Au final, d'un grand mouvement musculaire, ma queue le tire et le relâche en direction des places avant de disparaître de nouveau dans mon dos comme si elle n'avait jamais existé. Au moins, la demi-heure passa rapidement. Les derniers étudiants me passaient leurs feuilles et enfin, je pouvais reparler sans déranger les travailleurs.

« Bien...De ce que j'ai vu, beaucoup ont étudié, certains s'en sont mordu les doigts mais au final, surprise...Tout le monde vient. Attention, cela ne veut pas dire que ce contrôle n'a servit à rien. Les personnes n'ayant pas la moyenne devront avoir des cours de rattrapage là-bas. Dommage, il fallait mieux travailler. »

D'un petit rire moqueur et de mon sourire aux lèvres, j'indique ensuite à mes élèves de me suivre sur le terrain d'entraînement de l'établissement où se trouvait déjà la classe de première année avec mon collègue de travail, Aizawa...Qui sois dit en passant paraissait toujours aussi...Festif...Optimiste. M'enfin pas le temps de m'apitoyer là-dessus, je me tourne vers les premières années, tenant bien mon chapeau sous les différents courants d'air pour me présenter.

« Bien le bonjour cher élèves de la 1A, je suis Asashin Takisada, professeur responsable de vos aînés de deuxième année. Mais je suppose que certains me connaissent plus sous mon pseudonyme de héros, Draco. Si vous êtes ici, c'est parce qu'Aizawa-sensei et moi-même avons décidé de vous emmener avec nous pour une semaine de « vacances » à la montagne afin de vous reposer un minimum suite à tous vos examens. J'espère que vous êtes content de l'apprendre hein ?« Bien le bonjour cher élèves de la 1A, je suis Asashin Takisada, professeur responsable de vos aînés de deuxième année. Montrez l'heure l'exemple que diable ! »

Petit discours bref, mais concis, au moins ils avaient compris et pendant que tout le monde s'amusait, je me rapprochais d'Aizawa lui donnant une petite tape à l'épaule avant de taper une nouvelle fois la discussion.

« Alors Aizawa, toujours aussi positif à ce que je vois...Tu as pas l'air enjoué par cette idée de ma part, je me trompe ? Ou tu vas simplement me dire que tu t'en fiche éperdument ? »

Dis-je sourire aux lèvres en regardant ensuite les jeunes héros discuter pour faire leurs groupes. J'aurais aimé vivre comme ça depuis le début, mais bon...j'en avais pas eu la chance...Alors il ne faut surtout pas qu'ils vivent le même calvaire que moi...Jamais ils ne doivent le connaître.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 12
Disponible en RP : Oui

Fiche de Pouvoir
Grade: 16
Année et Classe: 2-A
Alter: Ookami
Mar 5 Déc - 23:40
Le prof me fit signe de venir lui donner mes copies. C’est avec un grand sourire que je me levais pour les lui amener. J’avais plutôt tout réussi dans l’ensemble, et j’étais assez fier de moi. Je retournais donc à mon bureau, voyant la réaction du prof avec Lysandre. Je rangeais doucement mes affaires pour ne pas déranger les autres et j’attendais donc la fin de l’examen pour pouvoir sortir. Néanmoins, le prof ne nous laissa pas le temps de partir et nous parla un peu plus des vacances. On était au final tous conviés grâce à nos efforts.

Le prof nous invita à le suivre sur les terrains d’entraînement. Sur le chemin je pu enfin parler à Lysandre.

« Tu crois qu’il y aura des bains là bas ? De quoi bien se détendre »

Avant que ce dernier ne puisse me répondre, nous arrivions là où se trouvaient nos juniors, les premières années de la classe 1-A. Je vis Shoto et lui fit signe de la patte, en espérant qu’il me voit. Quand mes oreilles entendirent la consigne pour la formation de groupe, mon regard se posa immédiatement sur Lysandre.

« Lysannnnnndre ? On se met en groupe avec Todoroki Shoto ? » Demandais-je avec un grand sourire plein d’espoir.

Si j’avais une fixation pour ce garçon, c’est à cause du tournoi. Lui et ce garçon Midoriya Izuku m’avaient tellement retourné l’estomac que j’étais devenu un vrai fanboy, surtout de Shoto. Le problème, c’est que c’était très dur de parler à un des meilleurs éléments de la classe 1-A. Alors je me contentais de lui dire bonjour.

Mais maintenant, c’était l’occasion rêvée pour apprendre mieux à le connaître. Une semaine de vacances avec Lysandre et Shoto, c’était parfait !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 283
Disponible en RP : Ryoji - Izuku - Roman - Koda - Shimôe - Hina&Camille - Drapeau

Fiche de Pouvoir
Grade: 18
Année et Classe: 1-A
Alter: Glace et Feu
Mer 6 Déc - 1:04




"Qui dit examen, dit aussi vacances"




Après les explications de leur professeur sur l'entraînement matinal, ce ne fut, au final, pas si terrible. Cela consistait simplement en des entraînements solo, comme ils avaient déjà pu en faire. Shōto savait déjà ce qu'il avait à faire. C'est donc à l'intérieur d'un bâtiment d'entraînement, celui dans lequel ils étaient déjà allés pour ce genre de pratique, que chaque étudiant se mit à donner le meilleur de lui-même. On pouvait notamment voir Denki, tenant un générateur tout en usant de son Alter pour pouvoir espérer contrôler ses surcharges.
Non loin, Yûga qui tirait de par et d'autre des lasers avec son nombril. Plus bas, on pouvait voir Ochako léviter tout en se retenant de vomir des arcs-en-ciel. Un rugissement sortait d'ailleurs d'une grotte, probablement Fumikage en proie avec son Alter. Momo était concentrée à créer des objets, Sato, à côté d'elle, mangeait des portions de sucre tout en se musclant. Plus loin, on retrouvait Ojiro qui frappait Kirishima avec son appendice, cet entraînement ayant pour but de renfoncer les deux étudiants.

Il y avait encore Hanta qui faisait sortir de ses coudes du ruban jusqu'à en pâlir. Tenya lui, courrait en boostant ses foulées avec son alter, jusqu'à en perdre ses lunettes en pleine course. Dans un coin, il y avait Mineta qui s'arrachait ses boules de gum du crâne, se faisant saigner par la même occasion. Il y avait également Tsuyu qui rebondissait afin d'entraîner ses sauts, Shoji qui faisait muter ses excroissances et Kyoka qui produisait des ondes grâces à ses prises jack.
Toru devait également être présente, mais elle devait si bien s'entraîner qu'on ne la remarquait pas à travers tout ce tas d'élèves débordant de motivation. Au centre, on retrouvait Bakugo, en train de s'énerver, les mains plongées dans un chaudron d'eau posé sur un feu. Un autre container n'était pas loin du premier, remplis d'eau également, avec un Todoroki dedans. Son exercice à lui était de produire de la glace de son côté droit, tout en chauffant l'eau dans laquelle il était avec son côté gauche. L'eau devait rester à une température convenable, donc ni trop chaude, ni glacée, un véritable challenge.

Alors que certains tombaient de fatigue, Mineta le crâne en sang et Yûga en se tenant le ventre, Shōto suait à grosses gouttes. Ce qui ne changeait pas grand chose me direz-vous, vu qu'il est dans un bain d'eau chaude. La vapeur dégagée par l'eau, en plus de la fraîcheur qu'il produisait contrastait énormément avec sa température, ce qui lui octroyait des frissons de changement de température. Heureusement qu'il y était un minimum habitué, ou il finirait avec un rhume à la fin de cet entraînement.
Toutefois, un élément, ou plutôt des éléments vinrent perturber certains de leur entraînement personnel. Un professeur, accompagné d'une classe venait de faire irruption dans le bâtiment. Venait-il demander à la classe de première année de leur céder la place ? Visiblement non, vu la présentation donnée par l'homme qui se révélait être le professeur de leurs aînés. Les étudiants découvrirent notamment qu'ils partaient en "vacances" à la montagne. Cela fit stopper l'intégralité des élèves dans leur entraînement, même les plus éloignés.

Ochako en était retombé à plat ventre et vomissaient au sol, tandis qu'on retrouvait un Mineta à terre, k.o, non loin d'un Sato qui avait abusé sur ses doses de sucre, visiblement en mauvais état. Momo était quant à elle assise par terre et reprenait son souffle, à côté de Kyoka qui avait encore les oreilles qui sifflaient. Denki passa d'ailleurs à côté des filles, pouces en l'air, avec sa tête d'imbécile, preuve qu'il avait eue une panne de cerveau. Les filles se réunissaient dans leur coin, pour écouter les informations données par les professeurs, tandis que les derniers terminaient leur séance. Notamment Katsuki, Tokoyami, Midoriya, Iida et Todoroki. Un voyage scolaire donc ? Pourquoi pas. Mais pourquoi l'annonce avait-elle était faite maintenant ? Pendant leur cours ? De si bon matin ? Était-ce pour cela que leur emploi du temps avait changé ? Pour qu'ils puissent être mis au courant de cet événement ?

Les élèves de deuxième année seraient donc affilié à un élève de première année. Deux étudiants pour un élève de la 1-A, ce qui était assez étrange vu les effectifs. Peut-être que tous n'étaient pas conviés, mais là encore, c'était improbable. De plus, les premières années ne choisissaient pas, non, c'était à leurs aînés de choisir l'élève. Là, commença directement une idée de favoritisme. Évidemment que ceux ayant marqué le tournoi seraient demandés. Aussi bien Tenya, Izuku, Ochako, et même Bakugo pour la plus grande surprise de tous, comme quoi son mauvais caractère pouvait être accepté par certains.
Shōto ne fit pas impasse sur cette règle non plus. Non seulement, il avait fait sensation lors du tournoi, mais en plus, c'était le fils du numéro deux, de quoi vouloir s'attirer les faveurs du fils pour vouloir rencontrer le père. Chose qui irritait déjà Todoroki à l'idée de se retrouver avec ce genre de personne. Il priait donc pour se retrouver avec deux aînés qui ne le pensaient pas comme juste "le fils d'Endeavor" mais comme un jeune futur héros à part entière.

Au final, c'est deux garçon qui s'approchèrent en premier de lui, faisant visiblement afficher des mines dégoûtées à certains de leurs autres camarades. Comme quoi, il était vraiment désiré, malheureusement pour lui. L'un était un mutant, cela se voyait comme le nez en plein milieu de la figure, un chien peut-être ? Todoroki ne pouvait pas affirmer quoi que ce soit. L'autre avait une tignasse rousse et des yeux bleus.
Il les aperçut après s'être à moitié dévêtit. Son survêtement de l'U.A lui collant au corps, c'était désagréable, alors il avait retiré le haut, pour se retrouver torse nu. Chose qui ne semblait absolument pas le gêner, même devant ses aînés. Après tout, il devait bien comprendre que ce genre de situation n'était pas des plus simples et qu'il valait donc mieux que l'étudiant bicolore se sèche sans son haut. Auquel cas, il risquait de finir à moitié brûlé. Attendant que les deux deuxième année se présente, il activa très légèrement son côté gauche dans le but de se sécher.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 18

Fiche de Pouvoir
Grade: 16
Année et Classe: 2-A
Alter: Armure de carbone.
Mer 6 Déc - 12:32
Pas le droit de sortir avant la fin... A peine sorti et posté devant ma fenêtre qu'un membre couvert d'écailles vint me ligoter, pour me ramener dans la salle de classe. Inutile de me débattre, je savais que l'étreinte du professeur était trop puissante pour que je puisse en sortir. Il faudrait attendre, super.

Tic, tac, tic, tac. Le temps fila, l'examen terminé. L'enseignant nous avoua qu'il emmenait tout le monde, et que ce test n'était pas "sélectif". C'était un classique ici, on ne jugeait pas seulement les gens sur leurs notes scolaires, mais sur l'ensemble de qui ils étaient, une chose rare et appréciable au Japon, où les élites étaient souvent mis en avant aux dépends des autres, parfois simplement capables, bien qu'inadaptés au système. S'en suivit un déplacement de classe, Asashin sensei voulait que nous rejoignions le terrain d'entraînement. Déplacement de groupe, déplacement bruyant, heureusement de courte durée. Je marchai, observant les alentours, un brin distrait, la voix de Gosuke s’éleva, il me questionna sur les potentielles choses que nous pourrions trouver à la montagne. Je haussai les épaules, n'ayant aucune idée du genre d'endroit où nous serions. Puis n'ayant rien pour écrire, je tentai de faire comprendre à mon camarade que nous saurions bien assez tôt les détails concernant ces "vacances."

Nous rejoignîmes finalement la classe 1A, supervisée par le célèbre Eraser Head. Dans l'ensemble, cette classe promettait de grandes choses, d'ailleurs de nombreux noms revenaient déjà. Enfin, plutôt que de me concentrer sur leur progression, il fallait que je pense à la mienne, sans quoi je ne serai jamais assez fort.

Notre professeur prit la parole, il se lança dans un petit discours, afin d'expliquer à tous ce qui se passerait. Nous allions former des groupes de 3, composés de deux secondes années et d'un de nos cadets. Il fallait former les groupes hein ? Hum... Technique du grand sourire arboré afin d'être choisi !

Rapidement, Gosuke, s'approcha de moi et me demande à ce qu'on se mette en groupe avec le fameux Todoroki Shoto. Il semblait fort, d’après ce que j'avais pu voir au tournoi, c'était avec plaisir que j'affronterai cet élève. Grand sourire, je fis oui de la tête et levai mon pouce vers mon collègue, afin de signifier mon approbation. Nous nous dirigeâmes ainsi vers le futur troisième membre de notre trio, laissant la parole à mon allié, je n'avais pas le choix.

Il semblait en avoir fini avec son entraînement et était en train de se changer, il possédait un physique classique des gens du Japon de son âge, et ne semblait pas suivre un entraînement physique intense, son alter était donc bel et bien son atout... Un défi de taille, quand on savait de quoi était capable un si jeune apprenti héros ! Une chance aussi que Gosuke ait pris l'initiative de m'inviter dans son groupe, et d'aller directement vers Shoto qui, semblait être l'objet de toutes les convoitises des autres groupes, déçus de se voir privé du garçon aux cheveux bicolores.

Totalement absorbé par mes réflexions concernant comment affronter l'alter de Shoto, j'en oubliai complètement les bonne mœurs, que nous, étudiants en deuxième année, étions censé montrer aux plus jeunes. Ainsi, je ne saluai même pas Shoto, me contentant de laisser ce cher Gosuke parler et recruter le garçon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 13
Disponible en RP : ---
Double-compte : Non

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe: Professeur d'histoire-géo à Yuei - responsable des 2-A
Alter: Dragon Force
Mer 6 Déc - 20:50
Bien, maintenant mes élèves faisaient connaissance avec leurs cadets de la branche héroïque, faut savoir créer des liens parfois...Même parmi les plus insociables. De mon côté, la conversation avec Aizawa ne traînait pas, au contraire, on aurait presque pu dire qu'elle s'était terminé avant même de commencer. J'en fus même surpris de ne pas le voir se mettre dans son sac de couchage en plein milieu de son cours ou de notre discussion. M'enfin pas besoin d'en faire un plat. On avait convenu de faire ainsi et le programme ne changerait pas.

Pendant que j'attendais que les élèves se mettent en groupe avec leurs cadets, je me rapproche alors de là où se trouvait mon élève favori, le petit Gosuke accompagné du muet favoris, Lysandre. L'un n'était pas fort en sois, mais compensait avec une intelligence bien développée et un bon sens stratégique, quant au second, il n'était pas un génie, mais compensait avec sa bonne maîtrise des arts martiaux...Un duo haut en couleur si on puis dire. Tous deux étaient avec le jeune Shoto, le fameux fils du grand Endeavor. Une chose sûre, c'est que je ne pouvais pas du tout sentir cet abruti habillé de bleu et de flamme aussi hautain que le pire des éventuels dictateurs de notre époque. Je me rappelle encore de la fois où je l'ai croisé lorsque la classe devait effectuer un exercice en extérieur, il avait osé se moquer de Jill en le traitant de criminel sans valeur...j'avais bien voulu lui en coller une à ce grand idiot de numéro 2 mais ma classe m'avait retenue tandis que celui-ci avait continué sa route. Si aujourd'hui personne n'avait de pouvoir, j'aurais pu le vaincre, mais malheureusement aujourd'hui, je n'en ai pas le niveau. Nous sommes tous égaux ? Baliverne...Mais je compte bien donner une meilleure image à ces enfants de ce que les héros sont vraiment.

Une fois arrivé à leur hauteur les dépassant d'une tête, c'est tenant mon chapeau et me penchant légèrement avec un grand sourire que j'ouvre la discussion.

« Salut les élèves, alors ? Vous avez formé votre groupe ? Enchanté jeune shoto...au fait tu ne devrais pas faire attention à ce que dit Gosuke. Il est gentil mais lorsque il est gêné, il à un peu de mal à parler donc ne lui en tient pas rigueur. Quant à son camarade, il est muet donc il ne risquera pas de te répondre oralement si tu décides de lui parler. En tout cas, j'espère que chacun apprendra aussi bien de ses aînés que de ses cadets, on apprend tous à devenir des héros et c'est en connaissant les autres qu'on continue d'apprendre »

Je me relève alors, toujours le sourire aux lèvres et rejoins Aizawa de nouveau qui lui par contre avait toujours l'air de s'ennuyer ferme à triturer son écharpe ou encore se prendre une « compote » si on pouvait appeler cela comme ça. Bien que nos avis divergé sur ce projet, on avait aussi bon espoir que les élèves réussiraient à apprendre et s'améliorer quoi qu'il arrive. La nouvelle génération se doit d'être forte et de nous surpasser...c'est bien ce que veut aussi All Might non ? Comment disait-il cela déjà...à oui... PLUS ULTRA !
Au moins, U.A ne changeait pas et espérons que cela ne change jamais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 12
Disponible en RP : Oui

Fiche de Pouvoir
Grade: 16
Année et Classe: 2-A
Alter: Ookami
Jeu 7 Déc - 13:51
L’entraînement des premières années était vachement intense. Toute la classe avait un alter pouvant être offensif. J’étais assez impressionné par leurs capacités. De loin, j’avais aperçu le jeune Izuku qui s’entraînait frapper des objets le plus fort possible sans utiliser son Alter. C’est clair qu’avec une force pareille, capable de détruire son corps à chaque utilisation, ce n’était pas très prudent de l’utiliser trop souvent.

Lorsque notre prof avait fait son annonce les élèves étaient descendus, coupant net leur entraînement pour les rejoindre. Ainsi nous, deuxièmes années, pûmes commencer à choisir notre protégé. Et voyant la réponse de Lysandre, je ne perdis pas de temps et abordai Shoto qui…. Se déshabillait.

Pourquoi faisait-il cela ? Ben, il avait bousillé le haut de sa tenue, alors il l’enlevait juste parce que ça devait le gêner. Mais bon, ce n’était pas bon pour mon pauvre cerveau. J’étais devenu rouge comme une pivoine sous ma fourrure, qui ne cachait en rien mon embarras.

«Salut, je voulais te proposer de te joindre à nous pour les vacances. »

C’était ce que j’avais essayé de dire, mais ça sortait plus ainsi

« S…. Sssalut, j, je voulais j…. Juste savoir si….p par ha..sard tu serais d’accord…. Pour t te joindre à nous pour les v vacances…. »

Mais quelle honte ! Je n’aurais jamais dû parler ! Après cette piètre présentation, comment je pourrais espérer qu’il accepte de se joindre à nous maintenant ? Et surtout comment lui expliquer ma réaction ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Mes yeux s'égarent ... [Lysandre][TERMINE]
» Examen de Potions
» Mission de rang D: Examen Chuunin
» T'as toujours d'aussi beaux yeux ϟ Pabo
» Silsis => ma premiére image aussi...^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Alentours de la ville :: Montagnes-
Sauter vers:


FTM 88x310 FTM 88x310 FTM 88x310 FTM 88x310