Logo My Hero Academia

Nous sommes actuellement en été, au mois de Septembre

Membre du Mois

Coup de coeur

Coup de coeur My Hero Academia

Les dernières rumeurs

- Alors qu'il exécutait son stage, un élève a été retrouvé carbonisé parmi les décombres. Bien que sous le choc, la police a continué à mener une enquête formelle sur les faits entourant l'équipe de leur maître de stage, Blazing Eye. (Event 2)
- Les malfaiteurs ont été arrêtés durant leurs assauts. Il s'agirait des non moins fameux M.Compress et de ce que les journaux ont nommé "le Démon souriant". (Event 2)
-
- Un club de football américain est en train de se former! On dit que des paris ont été formés sur différents joueurs! En bien comme en mal...
- On aurait vu deux silhouettes rôder près de U.A...L'une d'elle était monstrueuse! Un couvre-feu est imposé pourtant... (Août).
- Le dimanche, on déconseille d'entrer dans les parcs! Attention, les chiens mordent sans raison! (Rumeur d'août)
-Des étudiants auraient été aperçus près d'une boutique de figurines par un étudiant de U.A. On dit qu'ils sont en deuxième année et qu'ils se cacheraient depuis...sont-ils en couple? Qui sont les geeks?!

14 Heros | 36 Elèves | 12 Ligue des vilains | 10 Vilains | 05 Civils

Notre Histoire

Année 2045. 80% de la population a développé des pouvoirs surnaturels, surnommés Alter. Certains les utilisèrent pour semer le chaos, détruire ou réaliser des activités illégales.
D'autres, à l'inverse, utilisèrent leurs nouvelles capacités pour sauver la veuve et l'orphelin, rendant réel le métier autrefois fantasmé de Super-héros, qui devint, au fur et à mesure, une activité reconnue par l'état. C'est ainsi que des écoles se spécialisèrent dans l'éducation de nouveaux justiciers, prêts à affronter ceux bravant la loi : les vilains. La suite

Nouveautés

08/06 Nous recrutons actuellement 2 modérateurs ! Consulter
25/05 Le groupe "élève" est à nouveau ouvert. Consulter
23/03 Les rumeurs ont été mises à jour ! D'autres informations à suivre ! Consulter
22/03 Le deuxième event est officiellement terminé ! Voici la nouvelle intrigue de votre forum ! Consulter
26/02 Installation du nouveau design de My Hero Academia RPG, ainsi que d'autres petites nouveautées !Consulter
03/12 Un nouvel event débutera très prochainement ! Tenez vous au courant ! Consulter

02/12 Recensement de décembre. Consulter

03/10 Mise en place de la chronologie du forum. Consulter

19/11 Mise en place d'une aide au fair-play. Consulter

12/11 Plusieurs mises à jours ont été effectués sur le forum. Consulter

07/11 Fin du premier event & recrutement terminé !

18/09 Le premier event de MHA est lancé ! Consulter

21/08 Annonce sur les nouveautés ! Consulter

21/08 Nouvelle page d'accueil !

Prédéfinis


[PRISON] Le temps de questions

 :: Musutafu :: Autres endroits :: Périphérie Ouest :: Prison Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 7 Déc - 20:52
L’attaque du labyrinthe avait été plutôt traumatisante pour le jeune étudiant qui contrairement aux premières années n’avait encore jamais été confronté à des méchants aguerris. Alors certes il avait déjà une expérience du combat à travers les différentes compétitions auxquelles il avait participé, certes ses petits travails dans le monde de la nuit pour arrondir les fins de mois lui avait déjà offert un aperçu de ce qu’était le danger mais à chaque fois cela restait dans un cadre relativement restreint. Dans une compétition ce n’est pas un affrontement à mort, on peut abandonner. Lors d’une mission la fuite est toujours une option, peu glorieuse certes, mais qui a le mérite de vous maintenir en vie. La, lors de l’attaque du labyrinthe, lorsqu’il c’était retrouvé être la proie sans défense du malfrat, incapable de bouger, pour la première fois il s’était senti impuissant, incapable, faible. Et il en avait était de même pour tous les protagonistes de la scène. Sans l’intervention des renforts qu’est ce qui pouvait bien leur confirmer qu’ils s’en seraient tous sortis indemnes ? L’individu les avait maîtrisés en 1 contre 3 sans difficulté tandis que le « Brainless » avait tenu en échec leur professeur.

Yami avait besoin de parler, il avait besoin de réponse, il retournait sans cesse les évènements dans sa tête sans parvenir à une conclusion satisfaisante. Pourquoi avaient-ils été attaques ? Pourquoi seul ? Pourquoi un Yakuza s’en était-il pris aussi impunément à des innocents et surtout comment était-ce possible, comment « l’élite de la nation » en matière de super-héros avait elle réussi à être surclassé si facilement par ces individus. A quoi s’enliser dans les principes et la bonne conduite si c’était pour être balayé par le premier obstacle venu ? N’y avait il donc héro digne de ce nom à part All Might ?

La torche humaine avait les neurones en ébullition, comme une cocotte-minute sur le point d’exploser il décida de faire retomber toute la pression en allant soigner le mal à la source.  Prenant son courage à deux mains il décida de se rendre dans la prison où se trouvait son agresseur. Avec un peu de chance il trouverait des réponses à ses questions, celles-ci seraient surement déterminante dans sa vision de l’héroïsme. Etait-ce devenu un simple titre ? Une simple étiquette pour utiliser son alter impunément et prendre quelques photos ? Durant tout le trajet il y pensa, devant la prisa encore et plus même lorsqu’il franchit le seuil. Le portail se referma lentement derrière lui en grinçant, il marcha jusqu’à l’accueil se demandant si c’était le bon choix. Et que ferait-il si on ne le laissait pas voir le prisonnier ? Que se passerait-il s’il refusait de lui adresser la parole pire encore, si les réponses aux questions lui retournent encore plus l’esprit ? Les instants qui suivirent lui parurent ne durer que quelques secondes. Il demanda à voir le prisonnier, la secrétaire était réticente mais sa carte d’étudiant de Yuei acheva de la convaincre. Pour ce faire il déclara simplement qu’affronter son agresseur était une étape du processus de récupération psychologique qu’on leur imposait, on l’amena jusqu’au vilain puis s’en autre forme de procès l’officier disparu. Ils étaient désormais seul, séparé par une simple grille. Ils avaient tout deux étaient amenés dans une salle spéciale pour les visites, l’aménagement était sommaire, une table fendue en deux par la grille qui séparaient totalement la pièce en deux, une fenêtre, des chaises de parts et d’autre de la table et c’était tout.
avatar
Messages : 128
Disponible en RP : Full (5/5)

Fiche de Pouvoir
Grade: 19
Année et Classe: 2-B
Alter: Vesta
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 25 Jan - 0:32
You're not welcome here, brat.
Liev x Yami

Tout se déroulait comme prévu. Tu n'avais pas à te plaindre sur ta situation, étant donné que tu l'avais bien cherché. Ou bien avais-tu une idée derrière la tête ? Personne ne saurait le dire. Un type aussi sombre, mystérieux et dangereux que toi était toujours difficile à cerner. Tu soupirais longuement, enfermer dans ta cellule. La seule chose qui t'embêtais peut-être, c'était ce manque d'action. Ou alors tu t'attaquais de temps en temps à d'autres prisonnier lorsque vous aviez le droit de sortir. Une heure vous étais offerte par jour, dans la grande salle principale, et parfois dans la cour tout simplement, pour prendre l'air. En général, ça dégénérait régulièrement, et tu étais souvent l'homme qui déclenchait la tempête. Mais ça, tu t'en moquais, l'essentiel à tes yeux, c'était de t'amuser justement, de tuer le temps d'une façon ou d'une autre. Et c'était ainsi que tu le faisais : en agressant tes camarades prisonniers, en les frappant, et en recevant des coups. C'était après tout, ta raison de vivre. Une machine à faire souffrir les autres, une simple créature qui ne jurait que par le meurtre.

Ce jour ne serait pas différent. La seule chose qui changerait serait ta cible. Une chaque jour, c'était ton petit quotidien en prison. Tu souriais déjà à l'idée de te défouler sur ta prochaine victime, l'entendre pleurer, voir même hurler de douleur. Tu avais hâte. Tellement hâte que tu commençais déjà à t'imaginer ce que tu lui ferais subir. D'ailleurs, tu voyais l'un des gardiens venir vers ta « chambre grand luxe ». C'était l'heure ? « Liev Hundjäger, tu as de la visite. C'est dommage n'est-ce pas ? » Tu plissais les yeux. Toi ? De la visite ? La bonne blague... C'était sans doute un homme de la loi qui venait encore une fois te faire passer tout un tas de question. Pas de problème, tu savais déjà ce que tu lui répondrais, d'une manière aussi froide que possible. Tu te relevais donc, attendant que la porte soit ouverte. Une fois fait, tu passas tranquillement celle-ci, les menottes aux mains. Tu suivais le garde, déjà ennuyer. C'était vraiment pas ton jour de chance, au final. Tu cherchais une fenêtre dans ce fichu couloir, mais rien. Juste quelques néons qui servaient à éclaircir votre chemin.

Une porte s'ouvrit, et une table se trouvait au milieu de cette pièce, blanche. Une table séparée par une vitre, accompagné d'un mur, en acier. Étrange, c'était différent des séances d'interrogatoire habituelle... Tu avançais un peu plus, avant de finalement voir un gamin. Oui, littéralement. Il s'agissait d'un des trois gamins que tu avais attaqué durant leur examen, avant de te faire arrêter par les renforts. Tu tiras lentement la chaise, pour ensuite t'installer dessus ; le dévisageant. Ce regard qu'il portait, il était très clairement différent de la dernière fois. Il était bien plus hésitant cette fois. Sans doute était-il perdu ? Le moins que l'on puisse dire, c'était que sa tête te répugnait. Si ça, c'était supposé être un futur héros, tu aurais mieux fait de le tuer lorsque tu en avais l'occasion. Pareil pour l'autre gamin qui n'avait décidé de t'attaquer que par pur plaisir et vengeance. Aucun sens de l'héroïsme ne se dégageait de ces deux gamins. Ils étaient indignent et devaient être jugé, de ta lame. Tu en faisais le serment.

« Dégages. Tu me déranges. J'aurais pas ma dose de défoulement habituel, gamin d'merde. » Ta voix, au ton étrange, se faisait entendre. Cette voix littéralement détruite pouvait glacer le sang de plusieurs gamins. En effet, cela ajoutait une certaine dose de danger en toi. Un danger que tu dégageais constamment. Ce son qui s'échappait de tes lèvres, instable et rauque, tout cela dû aux différentes expériences et drogues que l'on t'avais donné par le passé, le tout ayant ravagé tes cordes vocales. Oui, c'était même épuisant pour toi, de parler.
©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'


avatar
Messages : 74

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe:
Alter: Rouille
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

   
Monsters are real... They live inside of us and sometimes... They win.whatsername.
   
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Mar - 1:16
Dégages. Tu me déranges. J'aurais pas ma dose de défoulement habituel, gamin d'merde.

La voix était sorti de sa bouche, froide, lourde, gutturale, si le croque-mitaine existait vraiment il eut pour sûr cette voix à un moment de sa vie sans l’ombre d’un doute. L’homme qui avait tenté d’assassiner les jeunes héros faisait face à Yami. Las, abîmé par la vie en prison il avait perdu de sa superbe. Son air sûr de lui, suffisant presque, confiant en sa puissance lorsqu’il avait mené l’assaut avait disparu. A la place un visage vide, une volonté quasi-absente mais -oui il y avait un mais- une chose semblait identique. Cette aura, ce halo de mort qui semblait constamment l’accompagner. D’un coup les convictions du jeune seconde année flanchèrent, un court instant il se demanda s’il avait bien fait de venir ici puis il se ravisa. Qu’avait-il à perdre ? Si on ne tente pas on échoue forcément, si on essaie on a à une chance de ne pas perdre pensa-t-il.

-Et bien, toi, un Yakuza ? J’ai dû mal à y croire … A quel moment sommes-nous tombé si bas *Prononça-t-il sans toutefois s’asseoir* Je me doute bien que je dois être la dernière personne à qui tu as envie de parler mais j’ai des questions. Pourquoi, pourquoi tu ne nous as pas tué quand tu en as eu l’occasion ?

Bien entendu ce n’était pas réellement la raison de la venue de Yami, il n’était pas là pour remercier son bourreau de ne pas avoir fait glisser la lame de son katana sur la gorge d’un plus faible que lui, ni même pour entendre qu’il n’en valait pas la peine -il s’en doutait déjà au vu de l’écart de niveau flagrant les séparant- si cet assassin avait voulu le supprimer cela eut était chose faite. Cela voulait donc dire qu’il y avait une autre raison pour sa venue. C’était une piste a explorer, le descendant de Yakuza était intrigué, il voulait savoir quel chemin avait emprunté cet homme pour s’éloigner des valeurs sensés être défendu par cette lame. Le prisonnier était-il dans le faux ou était-ce le jeune étudiant de Yuei qui avait était bercé par des illusions toute sa vie durant. Après tout en y repensant plus profondément que connaissant-il réellement de la vie de Yakuza ? En dehors des histoires contés par sa famille -où ils ont forcément le beau rôle- des rares moments partagés avec son père avant que celui-ci périsse par les flammes assassinées par une famille rivale, et des menus services qu’il rendait ici et là pour arrondir les fins de mois. C’était rageant à avouer mais il en savait très peu, pire encore, cet homme qui semblait être totalement déshumanisé maintenant, déconnecté de tous sentiments et valeurs morales, devait en savoir beaucoup plus que lui sur la vie de Yakuza, il était presque « Plus Yakuza » que lui-même, quand bien même il semblait avoir dévié du droit chemin. Et ça, c’était dur à avaler après 15 années à idéaliser les Yakuza, 15 années bercées dans une imagerie peut être erronées, il avait devant lui un représentant de son rêve, voilà le visage de son idéal ?
HRP:
 
avatar
Messages : 128
Disponible en RP : Full (5/5)

Fiche de Pouvoir
Grade: 19
Année et Classe: 2-B
Alter: Vesta
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
Revenir en haut Aller en bas
Mar 27 Mar - 12:37
You're not welcome here, brat.
Liev x Yami

Cet interrogatoire surprise, tu t'en serais bien passé. Surtout qu'il ne s'agissait que d'un gamin que tu avais attaqué. D'ailleurs, comment savait-il que tu avais ne serait-ce qu'une fois été en contact avec des Yakuzas ? Ce gamin, supposé être un futur héros, te semblais bien étrange. Tu plissais les yeux à sa question. Si tu étais un Yakuza, toi ? Un léger rictus se dessina sur ton visage. Toi ? Non. Voyons, tu n'étais absolument pas un de ces merdeux. Ils étaient bien trop faible et crédule ; une véritable bande de couillons. Tu te rappelais la mort de chacun d'entre eux. C'était un doux souvenir qui te rendait heureux, pour être honnête. Tu soupirais finalement, écoutant ce qu'il avait à te dire. Il avait été assez bien éduquer que pour écouter tes saloperies, alors autant faire de même, pour simplement le remercier de t'avoir écouté un peu.

Pourquoi tu ne les avais pas tué ? Tu avais envie de te moquer de lui. Tu avais envie de lui dire tout simplement qu'ils n'en valaient pas la peine. En fait, l'un de ses camarades méritais la mort. Ce jeune... Comment s'appelait-il déjà ? Ah oui, tu n'avais pas leurs noms. Ou plutôt, tu n'avais pas cherché à les avoir. « Yakuza ? Ceux pour qui je travaillais sont mort. » Tu marquais une légère pause, avant d'afficher un large sourire. « Je les ai tous tuer. » Oui, une famille de Yakuza, complète. « Et pourquoi je vous ai pas tué ? Parce que vous vous êtes bien défendu, non ? » Tu affichais un air moqueur. Tu savais très bien qu'il n'était pas dupe, tu voulais juste jouer avec ses pieds. Après tout, c'était un peu chiant, la prison. Soupirant longuement, tu relevais finalement la tête pour fixer le plafond. Autant être franc avec lui.

« Je ne vous ai pas tué pour une raison : je vous observe. Si j'estime que vous n'êtes pas digne, vous mourrez. Tous les trois. Enfin, il y en a déjà un qui doit mourir. Celui avec le vent. Un héros qui agit simplement par vengeance, ou soif de combat, n'est pas un héros. » Après tout, tu suivais les idéaux de Stain, tu ne comptais que sur une chose ; poursuivre ce qu'il avait commencé. Et avec tout ce que tu t'apprêtais à faire, tu savais pertinemment que cela ne serait plus un simple rêve, mais une réalité bien plus proche qu'avant. « Et puis, je n'étais pas venu pour vous tuer. On devait pourrir votre réputation, à Yuei. Chose réussie avec l'enlèvement de deux de vos étudiants. » Oui, perdre des membres de votre Ligue ne représentait rien, à vos yeux. Vous avez agis de manière à faire grandir votre image, vous rendre plus effrayant qu'avant, tout simplement. Et autant le dire, cela avait plutôt bien marché.
©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'


avatar
Messages : 74

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe:
Alter: Rouille
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

   
Monsters are real... They live inside of us and sometimes... They win.whatsername.
   
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 31 Mai - 18:13
« Ceux pour qui je travaillais sont mort. Je les ai tous tué »

Cette phrase résonna comme un gong à l’intérieur du crâne de Yami, un son insupportable qui se répercuta dans tout son corps. C’est d’abord ses oreilles qui bourdonnèrent puis sa bouche s’assécha inexplicablement ensuite se fut au tour de sa gorge de se nouer, rendant sa respiration saccadée, il avait l’impression d’avoir les poumons en feu. Les poils de ses bras s’étaient hérissés, ses mains devenues moites tremblaient légèrement, au même rythme que son estomac qui se contractait et se décontractait par spasme tant il était horrifié par ce qu’il venait d’entendre, même ses jambes qui semblaient être devenues du coton refusaient de le porter.

« Et pourquoi je vous ai pas tué ? Vous vous êtes bien défendu non ? » Acheva-t-il d’un ton moqueur.
Le jeune homme blond venait de prendre conscience avec la mine moqueuse du prisonnier que tout cela n’était peut-être qu’un jeu. Que c’était quelque chose sans importance, qu’il serait même prêt à recommencer à l’instant si cela l’amusait. Alors même qu’il avait exterminé des gens la pelle. C’était peut-être même lui qui avait fait trépasser les parents de notre torche humaine. Mais le second anné n’eut ni le temps de reprendre ses esprits, ni de poser la question, ni de faire quoi que ce soit d’autre car déjà l’assassin reprenait la parole après avoir ménagé son effet dramatique.

Je ne vous ai pas tué pour une raison : je vous observe. Si j'estime que vous n'êtes pas digne, vous mourrez. Tous les trois. Enfin, il y en a déjà un qui doit mourir. Celui avec le vent. Un héros qui agit simplement par vengeance, ou soif de combat, n'est pas un héros.

Yami avait l’impression de tomber de charybde en scylla, chaque déclaration du prisonnier venait enfoncer un peu plus le clou du désespoir plus profondément à l’intérieur de la confiance du jeune homme. Chaque réplique effritait un peu plus les convictions, les croyances en la justice de la torche humaine. Chaque réplique affaiblissait ce qu’il avait toujours connu et cru juste jusqu’ici. Cependant avec ce dernier dialogue la donne avait changé, ce n’était plus de la peur que ressentait Yami mais du dégoût et de l’amertume. Pour ce qui se prenait il d’ailleurs cet homme pour penser avoir le droit de vie et de morts sur les jeunes étudiants de l’académie ? Qui avait fait de lui le juge impartial de la situation décidant du destin funeste ou non de ses victimes. Minos ? Garuda ? Eaque ? Que nenni.

Et puis, je n'étais pas venu pour vous tuer. On devait pourrir votre réputation, à Yuei. Chose réussie avec l'enlèvement de deux de vos étudiants.

Encore mieux songea-t-il, alors comme ça ils n’étaient pas venus pour les tuer ? Alors même qu’ils avaient lâché une abominable bête capable de se regénérer telle l’hydre mythologique ? Ce monstre qui ne sentait pas les coups et avait presque fait jeu égale avec le professeur Takamura qui était lui-même une bête enfermée dans un corps humain. D’un autre côté il est vrai que la résistance du malfrat n’avait pas était légendaire lorsque les héros vinrent enfin sur les lieux du méfait pour lui passer menottes aux poignets. Peut-être était-ce vrai. Mais dans ce cas …. Dans quel but ? Quelle cause était assez importante à ses yeux pour justifier de se faire arrêter et emprisonner pour un bon bout de temps ? Finir sa vie derrière les barreaux n’était pas une perspective agréable pour un être normalement constitué d’un cerveau. Songeait-il à une évasion ? Ou alors faire tomber la prison de l’intérieur ? Peut-être avait-il des complices ? Tant de question qui se bousculait encore une fois dans sa jeune tête.

« Si vous ne vouliez pas nous tuer et juste nous effrayer, pourquoi s’en prendre à de simples élèves ? Pourquoi ne pas directement battre un professeur et jeter l’opprobre sur sa réputation ? Après tout nous sommes faibles, personne ne sera étonné que des bandits de votre trempe aient réussi à nous mener en déroute, par contre faire tomber des pros en combat loyal. Une autre paire de manche hein ? »
avatar
Messages : 128
Disponible en RP : Full (5/5)

Fiche de Pouvoir
Grade: 19
Année et Classe: 2-B
Alter: Vesta
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: Autres endroits :: Périphérie Ouest :: Prison-