JUST. DO. IT/ MAKE UR DREAMS COME TRUE [Kanae / Clotaire

 :: Alentours de la ville :: Villes voisines Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 24
Disponible en RP : 2 à 3/7
Double-compte : Non

Fiche de Pouvoir
Grade: 20
Année et Classe: 3-A
Alter: Contrôle du Poison
Dim 7 Jan - 22:28
Ils sont rares ces jours de repos Clotaire, tu le sais, la période de stage approche, les vacances d’hiver doivent être pour toi l’occasion de pleinement te ressourcer, faire le point, le vide, te reconcentrer sur les choses qui ont de l’importance, faire le tri, penser à tes futures bonnes résolutions. L’année s’achève déjà Clotaire, tu auras 20 ans l’année prochaine, regardes-toi, déjà un sac à viande de quasiment 20 ans. Personne, pas même toi n’y aurait cru, Clotaire Von Rei, le gamin au poison dans une grande école japonaise… il faut dire qu’avec les parents que tu as, il était difficile d’envisager une vie aux Pays-Bas, mais se retrouver au Japon, c’était quand même inattendu. Léo avait suivi le mouvement, avec plus de difficultés, pour toi d’une certaine manière, cette petite sans Alter méritait bien plus que toi d’en avoir un, surtout compte tenu de celui qui de hante chaque jour.


Tu marches depuis un bon moment dans les rues qui petit à petit s’élargissent, sans t’en rendre compte tu es passé du centre de Tokyo à une large zone pavillonnaire, puis cette dernière s’est encore élargit, tu es parti ce matin avec l’envie de penser à tout ce qui avait de l’importance et la journée a bien avancé sans même que tu t’en rendes compte. Finalement, tu t’arrêtes avant de regarder autour de toi, des maisons, toutes bâtit sur le même modèle résidentiel. On était loin de ta ville d’étude. Un rapide coup d’oeil à ton téléphone t’indique tu n’as heureusement pour toi aucun réseau. Si elle n'est pas belle la vie hein ? Tu soupires longuement en haussant les épaules. Façon vu l’heure ta mère t’as déjà appelé dix fois, laissé cent messages, à fait convoquer les services secrets japonais pour te retrouver. Comme le dit souvent Léo, elle est adorable, mais c’est une maman poule de l’extrême. Une main dans la poche et tu trouves cette barre de céréales qu’elle t’a donné ce matin afin de ne pas mourir de faim ou manquer de nutriment… Tu ris un petit instant avant de la sortir et tu t’apprêtes à la manger, mais tu t’arrêtes lorsqu’un peu plus loin un panneau d’information attire ton attention, tu y trouveras sûrement des informations pour savoir où tu es. 

Quelques mètres avalés et te voilà à lire les informations et compte tenu des informations qui y sont décrite, tu es à une bonne vingtaine de kilomètres de ta ville résidente. Tu n’as marché que sept heures à un petit rythme sans vraiment faire attention où tu allais, il était déjà dix-sept heures à ta montre. Tu allais rentrer bien tard… tu ris, un plus fort cette fois, à cette heure il n’y a personne, les gens travaillent où sont en vacances dans leurs familles.

-Qu’est-ce que j’vais bien pouvoir inventer… 


Ta mère allait faire une syncope si tu ne rentrais pas avant vingt heures, mais c’est hélas impossible. Un long soupire et tu tournes les talons, ta barre de céréales à la main, tu trouveras bien le chemin qu’il te faut, puis le saint réseau reviendra tôt ou tard. Ton Alter ne t’était pas d’une grande aide ici, il ne l’était pas très souvent à vrai dire, rares étaient les situations où les gens n’avaient pas peur de toi. Si tu n’existais pas, tout serait plus simple… Si les gens ne te comparaient pas sans cesse à Stain, tout serait plus simple, si tes camarades de classe n’avaient pas peur de toi, ce serait si simple… Tous les mêmes ces gens, aucune acceptation du changement. 


Tu tapes dans un caillou du bout de ta chaussure Oxford en cuir noir et le gravillon atterrit dans les pieds de quelqu’un d’autres, face au petit bruit de surprise, tu retires ta main de ton jean blanc et ton regard vert se pose sur la personne face à toi alors que tes mains, de façon automatique lissent la veste blanche et repositionnent le col noir de ta chemise. Elle était grande… Et très belle, elle faisait bien ta taille. Vous aviez la même couleur de cheveux.. à peu de chose prêt, la tienne tirait plus sur le gris que la sienne, mais c’était… Inattendu. Tu t’approches d’un pas et plus tu approches plus tu remarques cette tenue, un samouraï au féminin, elle ressemblait énormément à cette héroïne aux peluches que tu avais vu dans un magasin, à vrai dire tous les étudiants s’intéressaient à tous les héros, surtout avec le stage en approche. 

-Excusez moi… Je suis actuellement perdu et je recherche le centre-ville de Musutafu… Tu la regardes droit dans les yeux, ta barre de céréales toujours dans la main. Vous… Vous ne seriez pas Kanae, l’héroïne à la maîtrise des peluches ? 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» you make beautiful dream. ~ mike
» JESSICA ϟ May dreams come true
» When dreams become true and desire becomes real [Isaac ft. Ethan] [Terminé]
» DREAMS COME TRUE ▽ contexte.
» Mes poèmes (By Dreams-of-poetry)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Alentours de la ville :: Villes voisines-
Sauter vers:


FTM 88x310 FTM 88x310 FTM 88x310 FTM 88x310