Logo My Hero Academia

Nous sommes actuellement en été, au mois de Septembre

Membre du Mois

Coup de coeur

Coup de coeur My Hero Academia

Les dernières rumeurs

- Alors qu'il exécutait son stage, un élève a été retrouvé carbonisé parmi les décombres. Bien que sous le choc, la police a continué à mener une enquête formelle sur les faits entourant l'équipe de leur maître de stage, Blazing Eye. (Event 2)
- Les malfaiteurs ont été arrêtés durant leurs assauts. Il s'agirait des non moins fameux M.Compress et de ce que les journaux ont nommé "le Démon souriant". (Event 2)
-
- Un club de football américain est en train de se former! On dit que des paris ont été formés sur différents joueurs! En bien comme en mal...
- On aurait vu deux silhouettes rôder près de U.A...L'une d'elle était monstrueuse! Un couvre-feu est imposé pourtant... (Août).
- Le dimanche, on déconseille d'entrer dans les parcs! Attention, les chiens mordent sans raison! (Rumeur d'août)
-Des étudiants auraient été aperçus près d'une boutique de figurines par un étudiant de U.A. On dit qu'ils sont en deuxième année et qu'ils se cacheraient depuis...sont-ils en couple? Qui sont les geeks?!

11 Heros | 37 Elèves | 09 Ligue des vilains | 07 Vilains | 05 Civils

Notre Histoire

Année 2045. 80% de la population a développé des pouvoirs surnaturels, surnommés Alter. Certains les utilisèrent pour semer le chaos, détruire ou réaliser des activités illégales.
D'autres, à l'inverse, utilisèrent leurs nouvelles capacités pour sauver la veuve et l'orphelin, rendant réel le métier autrefois fantasmé de Super-héros, qui devint, au fur et à mesure, une activité reconnue par l'état. C'est ainsi que des écoles se spécialisèrent dans l'éducation de nouveaux justiciers, prêts à affronter ceux bravant la loi : les vilains. La suite

Nouveautés

26/03 Le groupe "élève" est temporairement fermé. Consulter
23/03 Les rumeurs ont été mises à jour ! D'autres informations à suivre ! Consulter
22/03 Le deuxième event est officiellement terminé ! Voici la nouvelle intrigue de votre forum ! Consulter
26/02 Installation du nouveau design de My Hero Academia RPG, ainsi que d'autres petites nouveautées !Consulter
03/12 Un nouvel event débutera très prochainement ! Tenez vous au courant ! Consulter

02/12 Recensement de décembre. Consulter

03/10 Mise en place de la chronologie du forum. Consulter

19/11 Mise en place d'une aide au fair-play. Consulter

12/11 Plusieurs mises à jours ont été effectués sur le forum. Consulter

07/11 Fin du premier event & recrutement terminé !

18/09 Le premier event de MHA est lancé ! Consulter

21/08 Annonce sur les nouveautés ! Consulter

21/08 Nouvelle page d'accueil !

Prédéfinis


FAUT AIDER LA POLISSEHEU

 :: Event 002 :: Groupe F Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 20 Jan - 15:16
Le membre 'Hayate Haru' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Alter' :
avatar
Messages : 294

Fiche de Pouvoir
Grade:
Année et Classe: Directeur de l'école
Alter: High Spec
Voir le profil de l'utilisateur http://my-hero-academia.forumactif.pro
Revenir en haut Aller en bas
Sam 20 Jan - 16:19
Informer les autres par rapport aux capacités de mon individualité demandait bien plus d’efforts et de détails en toute vérité, cependant, l’envie de décrire entièrement mes forces et faiblesses ne se présentait nullement. En temps normal, j’aurais sans doute réagi comme cet aîné à l’accent étranger, mais cette fois-là je me contentais de ce que je venais de dire. Si mon état actuel n’aidait pas à la complicité, c’était aussi cette impression d’avoir décrit bien plus souvent mon alter aux autres que d’avoir réellement progressé qui tuait ma joie déjà dissimulée par un tourment que je m’imposais.

Ne prenant pas trop en compte les possibilités de chacun, je ne fus attentif que lorsque notre très cher professeur se remit à parler. Après une brève introduction sur les bénéfices stratégiques de la hauteur dans une bataille, Ketsuro démontra une prouesse agile en se glissant du sol jusqu’au toit du bâtiment public, nous incitant par la suite à l’imiter ou du moins à grimper à notre tour.

Par ailleurs… Ketsu’ a oublié ce dont je suis capable de faire ? Ou alors en a-t-il bien conscience… ? Après tout, je ne peux dire que je possède une force admirable, même avec l’utilisation de mon alter… Pourtant, la mobilité est vraiment le seul point qui ne me fait pas défaut. Je n’ai rien envier à personne par rapport à cela… Pas vrai ?
Il se moque de moi. Il se moque de moi. Il se moque de moi. C’est toujours pareil.
Je commence en avoir marre de ces murmures de… Moi-même ? Sigh… Dans les mangas, les héros résolvent souvent ce genre de problème en compagnie d’amis… Tandis que ceux qui n’en ont pas deviennent des antagonistes. Serais-je destiné à en devenir un moi aussi ? Vais-je avoir l’idée de me débarrasser de ma famille pour enterrer mes sentiments d’humains ? Haha. Ce serait vraiment le comble.

Une fois que le ranger vert fit ses quelques appuis pour finalement atteindre le toit, si j’avais à suivre l’ordre de passage, ça serait à moi.

C’était plutôt haut et les accroches étaient difficiles de mon point de vue. Toutefois, c’était loin d’être impossible. Sans être un ninja, il était possible pour un cow-boy de grimper jusqu’en haut. J’aurais pu me contenter d’utiliser uniquement mes capacités physiques, mais d’une certaine façon, je préférais voir si mes forces actuelles me permettaient d’atteindre une hauteur convenable en utilisant mon alter. Et puis, c’était la première fois que j’allais utiliser cette technique pour sauter et non pas uniquement effectuer un rush. C’était une bonne occasion pour prendre note du résultat après cela.

« Haine, rancune, cruauté. Oublie tes pêchés et chante pour demain : Seiryu. »

Prenant une légère impulsion sur le sol, je m’élevai assez haut pour dépasser le second étage, mais pas assez pour atteindre un appui au niveau du troisième, chutant alors pour attraper une bordure de fenêtre. Soupirant légèrement, j’analysais un prochain point d’appui où je pourrais me lancer. Moi qui espérais atteindre le point d’après pour agir plus facilement, j’étais dans une position moins favorable. Peut-être que mon saut n’était pas assez appuyé ? En tout cas, ce n’était pas une technique qui démontrait son plein potentiel avec si peu d’effort. Ceci dit, ce n’était pas non plus le lieu ni l’heure pour utiliser pleinement les forces de mes techniques. Commencer à mettre une charge sur mon corps à cet instant serait bien moins concluant.

Ainsi, en faisant quelques bonds et en prenant des accroches stratégiques qui me permettaient d’avoir des mouvements fluides, je finis à mon tour par arriver au sommet. Effectuant alors un bref regard vers l’enseignant, je soupirai pour enfin me poser dans un coin, fixant le bleu du ciel.

« Mes excuses pour avoir mis aussi longtemps. », dis-je humblement sur un ton à la fois calme et monotone, alors que je n’avais pas réellement mis tant de temps à escalader l’immeuble.
avatar
Messages : 73
Disponible en RP : TOUJOURS

Fiche de Pouvoir
Grade: 15
Année et Classe: 1-C
Alter: Drop The Beat
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 20 Jan - 16:19
Le membre 'Kyle L. Tempest' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Alter' :
avatar
Messages : 294

Fiche de Pouvoir
Grade:
Année et Classe: Directeur de l'école
Alter: High Spec
Voir le profil de l'utilisateur http://my-hero-academia.forumactif.pro
Revenir en haut Aller en bas
Lun 22 Jan - 15:05
Tout aurait pu bien se passer jusqu’à une certaine mention qui a ébranlé ton esprit. Ton regard se noircit d’un coup lorsque tu entends le nom de Stain de la bouche du machin verdâtre. Et tu lui fais bien comprendre qu’il y a des choses qu’il vaut mieux ne pas insinuer. Tu te redresse en l’observant. Pourquoi fallait-il que les gens continuent toujours leurs comparaisons avec ce bandit de grands chemins ? Ce mec était le modèle de l’ensemble des vilains, était considéré comme un combattant de génie à la rage de vaincre sans limites.

-Pas réellement. Lâches-tu le ton sec. Stain immobilise ses cibles en ingérant leur sang dépendant de leurs groupes sanguins, l’étude à été postée et les héros et la police on pu dévoiler la capacité de l’Alter. Le mien ne dépend nullement d’autrui, mais le simple fait qu’il soit lié au sang est un point commun bénin.

Tu ne l’appréciais pas. Clairement pas. Ce mec te rappelait ces gosses qui venaient en pensant égaler la légende d’All-Might et en réalité leur grandeur était égale au prestige que tirait une laveur de carreau de son boulot. Son autre remarque par contre te fait brûler le sang. Si Léo était là, tu ris ironiquement à sa remarque, vraiment, on sent le sarcasme et le foutage de gueule dans ta voix, tu hausses les épaules en répondant à son égard avec un ton froid, sec.

- Droplul. Ce sont ceux qui en disent le plus qui en font le moins. Quel que soit le domaine, concentre toi sur le stage Cyclotron.

Le pire était peut-être que la petite insulte en hollandais pouvait passer pour une simple interjection. En réalité tu venais de traiter de chibre en réglisse. Une insulte toutefois commune et pas trop agressive aux oreille. La suite de ta voix fut dans un respect diplomatique incroyable, chaque particule était là pour en ajouter à la « Majesté » du porteur du groupe. Sans attendre de réponse tu écouta le premier exercice.

Tu gardais les mots de ton boss de stage en tête, les missions d’infiltration, la sournoiserie, tout ce qu’on te reprochait déjà, non merci. Ta rapière t’attendais… elle n’attendait que ça, mais après tout, combattant en infiltration pouvait être une option, tant qu’il ne s’agissait pas de neutraliser sans être vu. Quoi qu’il en soit l’exercice de Parkour était très intéressant. Mais il était très fatiguant, même si ta constitution était loin d’être un problème, l’escalade n’était pas ton fort, comme vous étiez à un commissariat, il y avait forcément de quoi monter sur le toit, nul besoin d’imiter Blazing Eye, suffisait de courir.

Le top départ fut lancer. Cyclofion, que ça lui allait bien, s’élança avec son Alter, en effet, un véritable avantage en plein air, une forte mobilité, mais en espace confiné, à moins d’avoir une maîtrise divine de son Alter, ça devait être bien moins amusant pour lui. Il s’élança d’un bon fulgurant, tu dois l’admettre ça aide. Tempest commença à prononcer une incantation et tu le vis bondir. Décidément. Tu attends en bas, en cas de mauvaise chute que tu puisses réceptionner. Dès que les deux sont bien arrivés en haut, malgré quelques petites péripéties dont ils se seraient bien passés tu peux commencer ton ascension.

Pas le temps de niaiser, immédiatement tu rentres dans le commissariat. Les plans d’évacuations se trouves aux entrées, derrière le bureau principal ainsi que généralement dans les angles. En courant tu guettes le plans. Trois étages, un escalier double qui monte au second pour le publique. L’escalier du second au troisième étage est un accès restreint compte tenu du fait qu’on fait partir ou venir des éléments ou des personnes qui ne sont pas supposés être visibles de tous. On insinue donc un escalier de service assez discret qui doit se trouver tout au fond. Le plan te le confirme avec un regard et tu commences à avancer en courant, les policiers sont surprit mais ne semble pas très choqués par ce qui se passe, sachant que le stage se déroule ici, il semble logique qu’on vous mette à l’épreuve. La règle générale veut que les portes s’ouvrent vers l’extérieur pour des causes évidentes de sécurité, par ta position, la porte s’ouvre donc vers toi.

-Ouvrez la porte, exercice oblige ! Hurles-tu au policier juste à côté.

Tu peux donc passer la porte sans soucis et avaler les marches sans difficultés, là c’est de l’athlétisme pur et tu n’es pas mauvais. Tu n’as certes pas cette force physique que beaucoup ont ici, ou une mobilité incroyable, mais les connaissances accumulée et ta nécessité de calcul permanent de ta réserve de poison te pousse à avoir un esprit rapide, un force de déduction assez utile. Arrivé au troisième étage tu sait que la porte s’ouvre vers l’extérieur, il t’as fallu moins de trois minutes pour arriver là, la porte est un modèle double, anti-feu qui se pousse grâce à une barre d’appuis, tu es grand, tu t’abaisse un peu au moment d’arriver à la porte tu te tasse un peu pour que le coude appuis sur la barre et que ton épaule pousse la porte, une arrivée en charge frontale tel un spartiate. Prit dans l’élan tu manques de tomber et te rattrape en une roulade avant de te redresser.

-Présent.

Tu es le dernier, c’est bien normal, tu as mis plus de temps que les autres, c’est tout à fait normal, mais tu es plutôt satisfait de ta vitesse, Blaying Eye en prenant l’option escalade à mis une bonne minute de moins que toi si tes calculs sont bons, compte tenu du fait que tu n’es pas bon en escalade, en suivant la même voix tu aurais pu te blesser assez gravement. Ta poitrine se soulève rapidement, tu es encore essoufflé. Tu n’espères pas de situations demandant l’utilisation de ton Alter à vrai dire, compte tenu de sa lourde capacité offensive et de soutien. L’intérêt de partir chacun son tour permettait une évaluation concentrée de notre maître de stage, du moins c’est ce que penses.

avatar
Messages : 27
Disponible en RP : 2 à 3/7
Double-compte : Non

Fiche de Pouvoir
Grade: 20
Année et Classe: 3-A
Alter: Contrôle du Poison
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Jan - 2:42
Dang nabbit, that's the most boring team I ever saw !

I ain't tryin to be rude, but y'all are a bunch of lazy chucks. Sérieusement ! C'est quoi cette génération de feignasse ! J'avoue, je m'attendais pas à grand chose, et ils ont quand même réussi à me laisser sur ma faim ! Aucun esprit de challenge, aucun esprit de compétition. Non, à la place, le power rangers monte en volant, malgré la pique que j'ai lancé. Je pensais qu'il avait de l'ego, apparemment pas. Et pareille pour Kyle. Il m'avait dit qu'il avait un alter basé sur le son, donc je pensais qu'il me montrerait ses prouesses physiques. J'veux dire, COMMENT UN ALTER SUR LE SON POURRAIT LE FAIRE BONDIR DE PLUSIEURS METRES ? C'EST RIDICULE, N'EST-CE PAS ?

Apparemment c'est moi qui doit être trop fermé d'esprit, parce que non, il a réussi !

Et quand je pensais que le spartiate, lui, il pourrait me montrer ce qu'il avait dans le ventre, non. Non, à la place, il passe par l'escalier de service. Bordel, mon monde s'écroule. Je suis dans un nouvel état de déception, là. Faut que je trouve une constante, pour que j'ai pas l'impression que tout se casse la gueule. Je lève les yeux, et ouf ! Apparemment, le ciel était toujours au beau fixe. Phew, au moins, ça, ça me décevait pas. C'est quand même triste qu'il faille que je m'en remette au ciel pour avoir quelque chose qui se déroule comme je veux.

Anyway, ils arrivent en haut dans l'ordre dans lequel ils étaient arrivés au lieu de rendez-vous. Je regarde ma montre. Il est 8h14. L'autre spartiate arrive en dernier.

Je soupire longuement, assis dos à un mur.

"So no one took it as a challenge then. Right. I guess that's fair, you DID make it up there."

J'essayais surtout de mon convaincre moi que c'était pas quelque chose de décevant.

Je me lève, et je retire mon chapeau, que je pose sur la plateforme surélevée de l'héliport.

"Check it, y'all. Can I be real a second? For just a milisecond ? Let down the act, and let y'all know how I feel a second ?"


J'avance vers eux, avec la mine grave.

"Être un héros, c'est pas fun."

Je pointe ensuite un doigt vers Clotaire, un mec dont l'alter est dangereux pour les autres autant que pour lui, mais personne ne s'attardera jamais sur la deuxième partie lors d'une erreur à la con.

"Être un héros, c'est subir le jugement des autres de façon constante. Être un héros, c'est avoir sur le dos le poids de ses échecs, qu'on se gênera jamais à te rappeler. C'est avoir sur le dos les a priori. C'est faire face à un constant déluge de défis qu'on doit surmonter, pas seulement pour nous, mais pour prouver aux gens qu'on mérite notre place, qu'on mérite le droit d'être considérés comme des protecteurs, surtout ceux qui s'élancent dans cette voie en sachant que leurs prédisposition, dans l'inconscient collectif, conviendraient mieux à un vilain. Et c'est pas le genre de chose qu'on peut faciliter en prenant l'escalier de service."

Je reprend ma marche, qui ressemble plus à des cents pas qu'à une mouvance précise.

"En bref pour être un héros, faut le vouloir."


Je regarde intensément Kyle, que je connais depuis un petit moment maintenant, lui et ses doutes, lui et ses tourments, lui et sa soif de progression.

"J'ai jamais voulu être un héros, ni être une figure, ou quoi que ce soit. J'ai jamais prétendu être un type bien, et j'ai certainement jamais prétendu être héroïque. Sauver la veuve et l'orphelin, c'est bien, when you can afford it. Non, être un héros, c'est pas simplement être noble, vouloir que tout le monde aie un sourire sur le visage. Être un héros, c'est surtout une chose, et une seule : Savoir ce qu'on veut. Et c'est cet objectif qui fait de vous un héros, ou un vilain, ou même un simple passant dans la rue. La limite entre un héros et un vilain est incroyablement fine. Vous avez, messieurs, devant vous, un ancien membre d'un des plus gros gangs de l'est américain. But I ain't ashamed. Parce qu'on a tous un vécu, tous un passé. On a tous fait des choses sans vraiment trop avoir le choix. On a tous fait des erreurs. Le passé n'est pas important. Ce qui est important, c'est ce que vous en apprenez, et ce que vous comptez en faire. C'est les décisions qu'il vous permet de prendre, pour atteindre cet objectif que vous avez. Moi, mon objectif, c'est de rendre la justice. So assholes get what they deserve, and good people can live with one thing less to worry about. Because they deserve it."

Puis je tourne mes yeux vers le power rangers, lui qui veut être le meilleur, lui qui se vante, lui qui veut qu'on parle de lui à UA comme le numéro, lui qui considère Mirio comme son rival. Il fait son petit bruit, à UA, mine de rien.

"Être un héros, ce n'est pas non plus être le meilleur."


Je soupire.

"Si être le meilleur était le pré-requis pour être un héros, on n'aurait qu'un seul héros. That's stupid, and if you think that should be the way, then you're stupid too. Certains sont forts. D'autres sont rapides. D'autres sont particulièrement malins. Mettre sur la touche ceux considérés comme moins bons parce qu'ils ne peuvent pas faire les mêmes choses que vous, c'est réduire vos options, parce qu'il y a de fortes chances qu'ils soient meilleurs que vous dans certains domaines, et ça sera toujours le cas. Aussi puissant qu'un lineman soit, il n'ira jamais aussi vite qu'un running back. Et le running back ne sautera jamais aussi haut qu'un wide receiver. Et le wide receiver ne fera jamais des passes aussi précises que le quarter back. On a cette chance, nous les héros, de pouvoir compter sur nos alliés pour combler nos propres faiblesses. Les mépriser et ne regarder que les meilleurs, c'est se voiler la face sur ses faiblesses, et sur ses défauts."

Je me passe la main dans les cheveux, que la bise fait voleter autour de mon visage.

"So why do I work alone, then, I hear you ask. Because I prefer having to face my own weaknesses than endangering someone else. C'est la seule raison valable pour travailler en solo. But in order to do that, ya gotta make sure you can handle it. Et juste en regardant ta "performance" de tout à l'heure Cyclotron, je peux te le dire d'office : Peu importe à quel point tu prétends être le meilleur, right now, ye can't handle it."


Je reprend mon chapeau, et je le repose sur ma tête.

"It ain't like me to be so serious."

Puis, je me rassois, et je leur fait face.

"Now, tell me. Pourquoi est-ce que vous voulez être des héros, les kids ? Quelle est la véritable raison. I ain't one to judge, so speak freely, kids."
avatar
Messages : 138
Disponible en RP : Damn right I am !
Double-compte : Nooooot yet.

Fiche de Pouvoir
Grade: 31
Année et Classe: Héroïsme (Sans classe attitrée.)
Alter: Deadeye
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Themes :
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 24 Jan - 7:34
Le spartiate semblait avoir mal pris mon propos, chose que je ne comprenais pas au début. Je pensais juste que son Alter fonctionnait comme Stain, mais j’ai dû effectivement mal regrouper les infos : Stain prend le sang, il fait pas goûter le sien. My bad, oh well, qu’est-ce qu’on en avait à faire, c’est pas comme s’il était un de la famille de Stain après tout. Soupirant donc de sa réponse un peu trop sèche à mon goût, je choisi de l’ignorer. Cependant, le voilà qu’il retourne à la charge en essayant de se montrer civil, mais ce ton… Je pouvais sentir la véhémence à des kilomètres. Après tout, le collège m’a bien appris à différencier les vrais compliments des sarcasmes. S’il voulait me changer mon premier jugement, il s’y prenait mal. Au final, les deux avaient le même défaut…

M’enfin bref, l’exercice fut un jeu d’enfant pour moi, c’était après tout un exercice qui me laissait pleinement l’avantage en terme d’exploitation de mon alter. Je m’attendais donc évidemment à ce que Blazing Eye change d’avis sur mon compte, génie que j’étais… Mais il avait l’air complètement blasé, comme s’il était en train de mater une série B aux blagues digne du niveau de Zero. Je ne bougeais pas, attendant que mes jambes puisse ne plus pulser de contractions, alors que les deux autres arrivèrent l’un après l’autre, le premier comme moi en utilisant son alter (chose qui me fit écarquiller les yeux, bordel de merde !) et le second… Par l’escalier. Euké, le type en avait rien à foutre, très bien, comme il veut.

Comme ce à quoi je m’attendais, le maître de stage allait commencer à réprimander les deux autres pour leur comportement et leurs performances des plus grotesques. Je riais intérieurement en voyant qu’il avait bien remarqué la même chose sur certains points, me laissant avec un sourire fier caché derrière mon casque pour ne pas sortir du tactiurne que j’étais. Je rigolais moins cependant quand il se mit à passer à mon tour. Qu’est-ce que j’avais fait de mal. J’avais agis efficacement, c’est tout. Meilleurs que moi, ces deux-là ? Pff. Peut-être qu’ils avaient plus d’options dans certains domaines que ceux que je maîtrise, mais je refusais d’admettre que ces deux-là me surpassaient à cause de ce même facteur qui s’affichait sur leur trogne. Mais c’est sa dernière phrase qui me fit sortir de mes gonds, serrant le poing alors que mon regard se fit plus lourd, même si personne ne le voyait.

« Je ne suis pas à la hauteur ? Qu’il ose me redire ça… »

[i]Il pouvait dire ce qu’il voulait, je savais ce que je valais. J’étais le meilleur des deuxièmes années, même si le festival me met en dessous à cause de cette connerie de « Ring Out ». Merde, j’étais bien plus déterminé que la majeure partie des troisièmes années. Et j’étais en aucun cas loin du niveau de Togata… S’il voulait vraiment m’écouter parler, il allait devoir comprendre que j’étais sérieux. Et sa question suivante tomba bien à pic pour m’aider dans mon argumentaire. Sans même laisser l’occasion à quelqu’un d’autre de répondre, j’annonçai la couleur.


« - Tout simplement parce que je le peux. »

Sentant enfin mes jambes calmées, je me redressai afin de me tenir debout, refusant d’avoir à le regarder d’en bas après ce qu’il m’avait énoncé. Ce que j’allais dire avait bien changé depuis que j’étais entré à Yuei, ne voulant que prouver aux autres que je pouvais devenir un héros, en étant comme eux… Les choses avaient évolué depuis.

« - Peu importe ce que vous pourrez dire, je reste plus fort, plus vif, et plus malin que la majeur partie des gens… « I can handle it. » Cela veut également dire qu’ils sont pas assez forts pour se protéger d’eux-mêmes, qu’ils sont en proies face à ceux qui ne trouvent pas mieux que d’utiliser leurs alter pour agir comme des moins que rien.
Nous, les héros, sommes là parce que nous pouvons faire la différence, parce que nous sommes bien plus forts que quiconque. Parce que nous pouvons et voulons aider les gens. Alors si vous me demandez pourquoi je veux être un héros… C’est parce qu’il n’y a rien d’autre que je n’ai envie de faire.
»

Héroïque, passionné et Badass. Discours complétement improvisé qui, bien que ça embellissait pas mal ma vision des choses, représentait bien mon état d’esprit du moment. Mais il était temps de mettre les points sur les i sur ma prétendue volonté à agir en « solo ». Les bras croisés, je me mis de profil de sorte à avoir les trois autres personnes dans mon champ de vision, me tournant malgré tout un peu plus vers les deux autres étudiants.

« - Quant à pourquoi je dis que je suis sans doute plus apte qu’eux, la réponse est simple : au-delà des alter, au-delà des alter, au-delà des compétences, au-delà du fait que vous êtes plus faibles que moi… Comment je peux faire confiance à des héros qui ne croient même pas en eux-mêmes ? »
avatar
Messages : 53
Disponible en RP : Plus Maintenant
Double-compte : Shijima Shizuo

Fiche de Pouvoir
Grade: 17
Année et Classe: 2-A
Alter: Air Cannon
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Music !:
 

Run for Fight:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 24 Jan - 12:23
Sans doute n’aurais-je pas dû utiliser mon alter pour cet exercice quelque peu facile, même si avec cela j’avais pu leur montrer brièvement le potentiel de mon pouvoir. D’une part, l’enseignant semblait attendre des prouesses entièrement basées sur les capacités physiques. D’autre part… Cela avait de nouveau réveillé cette malsaine sensation qui glissait, gesticulait et traversait tout mon corps, comme si mon propre sang était en ébullition dû à une force tierce. Ma seconde partie de moi se faisait de plus en plus distincte, comme si elle arrivait à prendre forme d’elle même. Ou peut-être était-ce le cas… ? Après tout, je ne voyais pas pourquoi moi qui avait toujours eu ce caractère chevaleresque, ou du moins approximativement, se retrouverait à jouir du malheur des autres si cela pouvait m’apporter un brin de défi. Moi qui était d’un calme respectable ne me retrouverait donc pas à étaler ma colère sur mes ennemis, pas vrai ?

Pourtant, je me rappelais tout à fait de ces événements. D’autres faits similaires me revenaient peu à peu à l’esprit aussi. Par le passé, quand j’étais jeune, j’avais déjà réagi de la même façon. J’avais tout simplement oublié cela… Ou alors, je commençais à devenir fou et je m’inventais une nouvelle histoire. Toutefois, ce type de comportement résolvait bien des mystères de mon passé. Pourquoi donc je me trouvais différent, beaucoup trop pour réussir à me rapprocher des autres… Pourquoi les challenges que l’on donnait habituellement aux enfants me paraissait si ennuyeux… Franchement… J’aurais pas pu être normal ?

Après que le dernier élève parvint à atteindre les lieux, en prenant l’escalier tout naturellement, Ketsuro se prit au jeu du professeur. C’était rare, ce n’était pas réellement son genre. M’enfin, on pouvait dire autant sur moi et mon état qui pouvait laisser les autres perplexes. Peut-être devrais-je me forcer à arborer mon masque de sourire… ? Je n’aimais pas tellement attirer l’attention sur moi en démontrant une certaine tristesse. Un chevalier doit rester fort et se montrer rassurant. Il fallait juste que je ne laisse pas sortir le chevalier noir scellé en moi. Ce n’était pas aisé, à chaque fois que je laissais ressortir mon rôle de noble, les atroces murmures de l’obscurité ne cessait de peser sur mon esprit.

Quoi qu’il en soit, « être un héros, c’est pas fun ». Ça, je l’avais compris alors même que je n’étais qu’un petit rejeton beaucoup trop mature et beaucoup étrange pour avoir une vision utopique du monde. M’enfin, s’il avait en parti raison, cela ne résolvait guère mes problèmes. Comme il l’avait dit, il fallait sans doute vouloir être un héros pour le devenir. M’enfin, ne pas en être un n’était pas un mal en soi. Je redoutais juste de ne pas pouvoir me contrôler si je ne faisais pas quelque chose d’aussi dangereux. Non… Au final, peut-être que je m’étais un tout petit peu attaché à cette voie…

En tout cas, c’était étrange comment il se contre-disait. « Pour être un héros, faut le vouloir. » « J’ai jamais voulu être un héros. » Bon, cela avait son sens aussi. Sans doute.

Si j’avais à résumer son discours qui avait l’air de me concerner, c’était d’avoir un but. Il était vrai que je n’en avais pas vraiment. Il était aussi vrai que je ne cherchais pas à en avoir au fond de moi.
Qu’est-ce que je voulais au fond de moi… ?
Destruction, sang et combat ?
Protection et bataille… ?
Tout cela ? Les deux facettes… Je vois.

Alors que l’aîné aux yeux émeraudes finit à son tour son discours, je vins enfin à réagir. Ma première prise de parole n’était pas adressée à l’enseignant, ni même à mon camarade, mais plutôt à mon compagnon. Vu que mes pensées n’avaient pas l’air d’affecter mon état, j’essayais naturellement autre chose qui me vint à l’esprit : me parler. Je refusais toujours d’admettre qu’une seule âme régnait sur ce maigre corps. De ce fait, je me mis à lui parler, sans prendre en compte les autres personnes autours de moi.

« Dis. Tu n’en as pas marre de rester dans l’ombre ? Je peux comprendre que tu sois différent de moi, et que toi aussi aies envie de vivre. Au lieu de me tourmenter encore et encore, je suis sûr que l’on peut arriver à un arrangement. Je suis prêt à te céder un nom. Je suis prêt à te reconnaître… Si tu respectes les lois que je t’impose. Si tu comprends, on pourra peut-être devenir frère. »

Je ne savais pas si cela avait eu un bon effet, mais je me sentais un peu plus libre. Sans doute n’était-ce qu’une simple impression, mais je préférais garder espoir que je puisse trouver un accord avec lui, avec… Lest. En tout cas, grâce à cela, je pouvais enfin me concentrer sur les choses qui se présentaient devant moi sans avoir l’air de vouloir plonger dans les ténèbres. Bien qu’il restait quelque peu triste, j’arrivais de nouveau à porter un sourire sur ce visage qui est mien. Me levant alors, je fis part de ce que je pensais, et surtout de comment je réagissais, des discours des deux autres.

« Vous êtes vraiment fier, très cher Senpai. Toutefois, à ne porter confiance qu’en soi-même, vous venez à vous aveugler de notions indispensables pour être ‘le meilleur’. N’est-ce pas ironique ? »

Je m’approchai alors du professeur, gardant mon regard vers Cyclotron.

« Être comme vous êtes à ses avantages, mais est-ce nécessaire que de prôner qu’une seule et unique façon de penser ? Courage, génie. »

Mes manières aristocrates revenaient petit à petit, dépassant même tout ce que j’avais pu être. Mon sang était loin d’être aussi noble, non. J’avais été élevé comme tous les autres enfants, mais ce personnage que j’incarnais en tant que simple rôle avait fini par se mêler à ma vraie personne, me procurant cet aspect courtois, royal et peut-être un peu mystérieux, mais sans jamais être hautain. Sans doute essayais-je d’établir des relations de camaraderie, d’avoir des amis… Mais c’était la première fois que je montrais aussi… Pur ? Noble ? … Non, pas totalement la première fois. J’avais déjà ressenti cela auparavant, sur un certain ring, contre une certaine personne.

Mes yeux revinrent se fixer sur ceux de Ketsuro. Instinctivement, j’apposais ma main sur l’une de ses épaules. A ce moment, j’avais perdu la notion même d’instructeur. Je ne le voyais que comme étant l’un des seuls véritables amis que j’avais pu me faire jusqu’à présent.

« Ce que tu dis est vrai. Il faut le vouloir pour être un héros. Quant au pourquoi j’aspire à être un héros… »

Je vins alors lui murmurer à l’oreille, dans une intonation presque mauvaise.

« Je ne veux pas être un héros. »

Je m’écartais alors pour revenir près des autres, ajoutant d’une faible voix.

« Toutefois, je ne peux pas décevoir ma petite sœur. »
avatar
Messages : 73
Disponible en RP : TOUJOURS

Fiche de Pouvoir
Grade: 15
Année et Classe: 1-C
Alter: Drop The Beat
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Jan - 14:04
Tu avais trouvé dans ce stage une personne que tu pensais capable de te tirer vers le haut, vers la pleine acceptation de ton alter, sa maîtrise et gagner en confiance. Cet homme que tu pensais un peu trop… too much, s’est révélé capable de te dire ce que tu avais toujours voulu entendre, bien que professeur à l’académie, un prof que tu avais peu croisé mais qui semblait vouloir éveiller le meilleur de vos capacités. Il vous avez provoqué sur le terrain physique pur et vous n’aviez pas répondu présent. De ce que tu avais compris, de l’exercice était en réalité d’arriver à l’objectif de la meilleure manière possible avec vos capacités actuelles, chose que tu avais faite. Mais il semblerait que ton enseignant attendait de toi et des deux autres. Il avait commencé par toi, dernier arrivé, premier servi ? Mais ses mots sont justes et éveillent en toi quelque chose, tu n’es pas le seul dans ton cas, penser à Endeavor qui avec son Alter destructeur était devenu le numéro deux du domaine héroïque. Son pouvoir inspirait à la crainte, le feu n’a jamais eu de réelle vertu pour les hommes et pourtant cet homme était une légende. Son comportement ne semblait pas être celui à imiter, mais son talent héroïque devrait d’inspirer.

Tu ne réponds donc rien, un simple haussement de tête, Tempest en prend également pour son grade, suivit par Cyclotron. Tu admets qu’aucun de vous trois n’a réussi ce test et qu’il est grand temps d’être bien plus attentif à ce que l’on attend de vous. Tout aurait du bien se passer, Blazing Eye attendait de vous que vous posiez vos conditions sur la table.

Mais non. Il fallait que le Cyclofion se la ramène, son discours te fit grincer des dents. Dans la vie y a des gens qui ne doutent de rien, si Léo était là, elle lui aurait déjà arraché la carotide avec ses molaires, ça ne fait aucun doute. Tu serres les poings, sa fausse prestance, cette manière qu’il a de vouloir se mettre en scène. C’était tout le contraire d’un héros qu’il avait face à lui, c’était un Narcisse qui allait bientôt se noyer dans son propre reflet. Des gosses comme lui ne connaissent rien des sensations nécessaires à progresser, celles qui motivent à protéger les autres. Tu ne pouvais pas accepter qu’une personne aussi égoïste, orgueilleuse, aussi peu empathique puisse caresser l’espoir d’être un jour le numéro un.

Sa dernière tirade, avec sa position exagérée te fit vriller, ça se voyait dans tes yeux, cet homme t’inspirais tout ce que ne devait pas être un héros, tes yeux verts brillaient d’une lueur de haine. c’était le bon mot, tu le haïssais, lui et tout ce qu’il était, son image, ses mots, ses postures, tout. La manière dont il te dénigra, de t’abaisser, comment un mec comme se revendique comme meilleur que les autres ? Critères ? Statistiques ? Non, simple connerie humaine.

Pendant que tu boulonnais sur lui, Tempest semblait avoir lui aussi bien prit les mots de votre tuteur, tu n’avais pas fait attention, ce que tu sembles en comprendre, c’est qu’il dispose d’une certaine sérénité dans le regard. Il s’est rapproché de votre tuteur, discutant et sa motivation te touche sincèrement, c’est même pourquoi tu ne peux pas tolérer que le branleur de service se mette à le rabaisser lui aussi.

Tranquillement, tu détaches ta cape. Retirant avec soin les attaches alors que tes yeux parcourent le champ de bataille. Vous êtes sur un héliport, mais il y a plusieurs attaches, quelques barrières, qui permettent d’éviter les projections liées à la force d'hélicoptère. L’avantage avec les adversaires orgueilleux, c’est qu’ils en font beaucoup, tu connais son alter, sa puissance, tu as vu sa mobilité à l’heure, tu sais donc que tu es dans une zone qui te donne un handicape. Il faut donc rapidement limiter sa mobilité. Poison paralysant est donc à favorisé avec l’urticant, limiter sa concentration nerveuse et affecter sa vitesse est principal, même si limiter sa vision reste très sexy également, avec une vision de ses sens troublés, il aura des difficultés d’orientation et ne pourra donc pas réellement profiter de son avantage. Pendant ce temps, tu agitais un peu ta cape d’une main en masquant ton buste, de l’autre, tu avais passé tes doigts sur ta lame, t’ouvrant quelques plaies sans tiquer, un Spartiate ne craint pas la douleur, tu ne cessais de les observer, le regard luisant de colère pour Cyclotron. Parfois, les cons ne comprennent que coups. Tu sens tes doigts qui saignent, le but est clairement d’ouvrir une brèche, tu as le vent pour toi, à première vue, ils ne sentiront pas le sang avant l’attaque.

-Ce sont ceux qui en disent le plus qui en font le moins.

C’était simple et clair. Immédiatement après, tu jettes ta cape vers Cyclotron, dans l’objectif clair et net de masquer l’ensemble de son champ de vision, tu avais bien identifié les endroits où viser avec ta dague. Le but est de masquer sa vision ou le déconcentrer alors qu’il retire la cape qui lui arrive dessus, il ne s’attendra pas à la suite. C’est un peu fourbe, mais jouer avec les sens adverses vaut mieux que la force pure.

Juste après tu prends ta dague dans la main blessure, t’ouvrant partiellement l’avant-bras, préparer le terrain pour l’Alter. Tu sais clairement qu’il faut viser les contours du corps, le but ce n'est pas de lui percer un rein, seulement de percer la combi avec une plaie ouverte pour lui faire ingérer le poison. D’un geste sec et précis tu jettes ta dague, transperçant ta cape si Cyclotron ne l’a pas envoyé balader, ou se jetant directement sur lui s’il n’a éjecté.

Dès que le geste de lancer est terminé, tu te précipites sauvagement sur lui, ton regard brille de haine, pour toutes ces personnes rabaissées, celles qui peuvent lutter avec conviction. Tu te dois de lui enseigner le sens du mot « Héros ». Le véritable sens de la fonction. Seuls quelques mètres vous séparent, mais ta prouesse physique précédente montre que tu disposes d’une très bonne détente et d’une bonne course. Le but est de l’agripper et pourquoi pas le mettre au sol, il faut le priver de sa mobilité à tout prix.

-Les véritables héros savent précisément que la peur et le doute sont ce qui leur permettent de juger les situations et de trouver la véritable volonté de sauver les autres. Autrement, on nomme ça « un suicidaire ».

Tu t’abaisses, décales légèrement ta course pour que ton épaule vienne frapper la zone du plexus et que tes bras puissent pleinement l’agripper.

[HRP Action de combat:
1: Clotaire jette sa cape pour aveugler Cyclotron
2: Clotaire jette sa dague pour percer la combinaison intégrale de Cyclotron.
3: Clotaire charge pour agripper Cyclotron]
avatar
Messages : 27
Disponible en RP : 2 à 3/7
Double-compte : Non

Fiche de Pouvoir
Grade: 20
Année et Classe: 3-A
Alter: Contrôle du Poison
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Jan - 14:04
Le membre 'Clotaire Von Rei' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Attaque' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Attaque' :

#2 Résultat :


--------------------------------

#3 'Attaque' :

#3 Résultat :
avatar
Messages : 294

Fiche de Pouvoir
Grade:
Année et Classe: Directeur de l'école
Alter: High Spec
Voir le profil de l'utilisateur http://my-hero-academia.forumactif.pro
Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Jan - 14:50
Well, I'd be.

Les kids ont l'air d'avoir bien pris mes remarques, surtout Kyle. Bien, il n'a plus la même gueule dépitée, ça fait plaisir. Le spartiate, lui, a une mine un peu grave, but no biggie, il a hoché la tête simplement, donc je pense pas qu'il soit vexé ou quoi.

J'peux pas en dire autant pour l'autre tâche de plutonium. Evidemment, il décide de se la joueur ultra-confiant. Et bien évidemment, il en fait des caisse. God damn, I hate those press-baiting dumbasses. Typiquement le héros grande gueule qu'on verra dans les journaux, mais qui restera bien au chaud dans sa grande ville, en délaissant les zones qui auraient le plus besoin de lui.

Typiquement le genre de héros que j'ai toujours haï et répugné, depuis ma plus tendre enfance dans la ceinture de la rouille.

Non, j'le connais pas. Non, j'suis pas objectif. Mais il me tape sur les nerfs. Donc non, j'ai pas envie d'être objectif.

Autant dire que je l'ai mauvaise. Être un héros "pour se battre à la place de ceux qui ne le peuvent pas" est un super motif de départ. Typical, too. A sense of selflessness that would make even the stupidest of child admire him.

Mais nan. Nan, il faut qu'il en rajoute, il faut qu'il se mette au dessus de tout le monde et qu'il se jette des fleurs. Il est le plus fort, le plus malin, le plus vif, and so on and so forth...

"Tu compenses en parole pour ce que t'as pas dans l'caleçon, kiddo ? Ceux qui sont au dessus des autres ont pas besoin de le dire. Ils le montrent. Comme Mirio, Tamaki ou Nejire, tiens."

Je replace mon chapeau sur ma tête, observant les deux autres élèves pendant que Petite-Bite-McGee termine son speech en insultant ses camarades. Rien qu'à regarder le visage de Clotaire, j'comprends que lui et moi, sur ce point là, on est sur la même longueur d'onde. Lui peut-être un cran au dessus.

"Pas d'malentendu, c'est pas impossible, y'a l'infime et ridiculement petite chance qu'en effet, monsieur le deuxième année soit plus fort que le reste. Statistiquement pas impossible, mais très improbable."

Puis, tournant la tête en direction d'un Kyle qui s'approche de moi, je termine

"But don't be acting all surprised when insulting other gents comes back to bite you in the ass, and proves to you that, no, you can't handle it."

Ignorant de façon complète et volontaire la suite des événements, je me reconcentre sur Kyle, qui m'a apposé la main sur l'épaule afin de me révéler un terrible secret. J'suis content, il a gagné en confiance, il me tutoie maintenant, ça fait plaisir à voir.

Mais quand il me dit qu'il ne veut pas devenir un héros, je suis un peu surpris, puis je me rappelle que ç'a toujours été une source de questionnement pour lui, qu'il n'a jamais vraiment su pourquoi il était en section héroïque.

"Then don't be. Fais ce que tu veux, kiddo. Et si ce que tu veux just so happens to align with heroism, ben passe ta licence, et vis ta vie. Héros c'est qu'un titre. Et si ce que tu veux te fais passer de l'autre côté, j'm'assurerai de te faire retrouver tes esprits, son, don't you worry."

Je ne répond pas à sa dernière phrase. Faire quelque chose pour ne pas décevoir quelqu'un d'autre est une très mauvaise raison, mais elle a l'avantage d'être motivante, donc je vais pas ouvrir ma gueule pour l'instant.

Je relève un oeil vers la situation qui se déroule avec les deux autres élèves. Je tique un peu quand je vois un couteau partir, faudra que je fasse attention à l’atterrissage, mais à part ça, je fais relativement confiance à Clotaire. Avec un alter comme le sien, soit on apprend à la maîtriser, soit on entre pas à UA, ou du moins on y reste pas.

This seems fun, and that flashy boy needs a good beating to learn his place anyway. Si c'était pas le spartiate, ça allait tôt ou tard finir par être moi.

Et en plus, Clotaire trouve le temps d'y placer une petite insulte des familles. J'crois que j'l'aime bien, ce gosse.
avatar
Messages : 138
Disponible en RP : Damn right I am !
Double-compte : Nooooot yet.

Fiche de Pouvoir
Grade: 31
Année et Classe: Héroïsme (Sans classe attitrée.)
Alter: Deadeye
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Themes :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Event 002 :: Groupe F-