FAUT AIDER LA POLISSEHEU

 :: Musutafu :: Autres endroits :: Périphérie Nord :: [EVENT STAGES] :: Groupe F Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
avatar
Messages : 37

Fiche de Pouvoir
Grade: 17
Année et Classe: 2-A
Alter: Air Cannon
Sam 27 Jan - 17:07
Tous à me regarder de haut. Tous à penser que je ne vaux pas ce que je prétends. Tous à me dire que je n’ai pas l’étoffe pour atteindre mes objectifs. Ils m’énervaient, ils m’énervaient tous à penser tout savoir. Oui, je pense avoir des capacités, oui je me crois meilleur, oui c’est justifier. Et alors, ça change quoi si j’aime le dire ?! Mais si ce n’était que ça, si ce n’était que le mépris auquel j’ai eu l’occasion de me prendre ma classe, de ceux que je pensais être mes amis, de ceux qui me regardaient de haut avant que je n’entre à U.A… Il a fallu qu’il me compare à « lui ».

« - Ne me comparez pas à Togata… »

Les dents et poings serrés, j’étais focalisé sur le Cowboy du dimanche alors qu’il continuait. Que des paroles ? De la compensation ? Est-ce qu’il savait à quel point j’en avais bavé pour atteindre ce niveau ? Est-ce qu’il savait les heures que j’ai passé à courir, soulever de la fonte, vomir mes tripes pour me relever juste après ?! Tout ça dans l’unique but de fermer leur PUTAIN DE GUEULE à ces connards ! Et voilà que l’autre en rajoute une couche dans mon dos, disant que je ne faisais que parler pour ne rien dire.

« - Répètes moi ç- »

Pas le temps de finir ma phrase que je fus interloqué par un objet volant envoyé dans ma direction. Qu’est-ce… on dirait la cape du Spartiate. Comme si j’allais me laisser humilier plus longtemps ! Pas besoin de mon Alter pour une telle connerie, l’attraper pour l’envoyer valser suffirait. Cependant, alors que j’avançai ma main pour attraper le tissus, mes yeux se figèrent sur ce qui en sortait : une lame. Il était malade ce mec ! Le souffle coupé par la surprise, pas le temps d’utiliser mon souffle pour me propulser ! Je me contentais donc d’esquiver pour esquiver la lame comme je pouvais.

Hélas, ma concentration était restée sur la cape envoyée en premier, mon élan perdu pour réussir à esquiver complètement la lame. Au lieu de ne pas du tout me prendre l’attaque, elle ne fit qu’effleurer le borde de mon costume, suffisamment pour l’ouvrir. Et au vue de la sensation de picotement que je ressentais, il m’avait ouvert ce con. Reprenant appui sur mes pieds, je le vis alors me foncer dessus. Ce type me tapait sur les nerfs, et en plus se permettait de m’attaquer en traitre ?! Et il s’étonne après pourquoi les gens le comparaient à Stain cet enfoiré ?! Fine !


« - Si t’insistes… »

Les bras se mettant en avant, dès qu’il approcha, j’utilisais mes paumes afin de dévier ses coups, repoussant, m’évitant une frappe à l’abdomen. Par la suite, je voulu enchaîner alors qu’il tenta de m’agripper, mais avec des mouvements bien trop lents pour m’atteindre. Attrapant ses mains dans les miennes, il me fut facile de l’empêcher de faire plus. Pourtant, quand je voulu utiliser ma force pour le retourner, je me rendis compte de la posture n’était pas à mon avantage du tout, ne me permettant pas de le renverser comme je le souhaitais. Râlant contre ma gorge, j’utilisais ma force donc pour juste le repousser légèrement, nous mettant l’un en face de l’autre avec trois mètres d’écart.

« - Très héroïque, bravo. Tu as raison, tu vaux mieux que moi niveau honneur… »

Le ton bien évidemment sarcastique, j’observai en chien de faïence le troisième année alors que je repris ma composition. Je fus surpris de voir que son bras était entaillé, le sang coulant de ce dernier. Je ne comprenais pas au début avant qu’il me revint à l’esprit son Alter et sa description, maintenant que je ne mélangeai plus avec l’autre connard de Hero Killer. Instinctivement, ma main se posa alors sur ma plaie ouverte, devinant la raison de son action.

« - Attaquer quand quelqu’un te dit ce qu’il pense ? Si tu fais ça à chaque personne, vilain comme civil, je me demandes comment t’as fait pour rester à U.A. »

J’y connaissais quelque chose à l’impulsivité, c’est dire. Mais même moi était suffisamment propre pour prévenir et me retenir pour pas attaquer sans réfléchir. C’était ce que faisaient les héros. Et celui qui était en face de moi n’en était pas un. Un bref regard en arrière, et je remarquai ainsi que mon maître de stage n’avait pas bougé d’un pouce. Il me regardait, à attendre sans doute que le spartiate m’en colle une. Tous les mêmes.

« - Tsk… Toujours à me jeter la pierre… Personne pour m’empêcher de m’en prendre une… »

Ce bref instant fut celui où ma voix se fit moins forte, moins imposante. Les autres collégiens qui m’avaient attendu derrière l’école pour me tabasser après que j’ai répondu à leurs insultes… Ils étaient tous comme ça, à ne pas aimer ma façon d’être, ma façon d’agir. Et bien soit, qu’ils aillent se faire foutre. Je voulais leur faire confiance sur le terrain… Et ils n’ont fait que me prouver que j’allais devoir me démerder seul. Me mettant en garde, j’annonçai la couleur.

« - Très bien. Si rapport il y a, qu’il soit retenu que je ne sois pas celui qui a commencé le combat… But damn, I’ll be the one to finish it. »

================


Défense 1 Lambda : Reculer pour ne pas me prendre la cape dessus et éviter qu'elle bloque mon champ de vision. Si échoue, Malus de -1 sur le prochain jet.

Défense 2 Lambda : Esquive du jet de couteau.

Défense + Attaque 3 et 4 Lambda : Prise de soumission en contre de la sienne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 254

Fiche de Pouvoir
Grade:
Année et Classe: Directeur de l'école
Alter: High Spec
Sam 27 Jan - 17:07
Le membre 'Hayate Haru' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Défense' :

#1 Résultat :


--------------------------------

#2 'Défense' :

#2 Résultat :


--------------------------------

#3 'Défense' :

#3 Résultat :


--------------------------------

#4 'Attaque' :

#4 Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 74
Disponible en RP : TOUJOURS

Fiche de Pouvoir
Grade: 15
Année et Classe: 1-C
Alter: Drop The Beat
Sam 27 Jan - 19:49
Je ne veux pas être un héros… Il était vrai que c’était une simple phrase affirmative révélatrice, mais en cas j’y avais comme caché un sens caché. C’était sans doute un peu trop subtil pour que le professeur le comprenne, mais je me devais de tenter. « Aide-moi. » Malgré cette façade calme et sereine que je démontrais, je savais que ce n’était guère cela en mon for intérieur. Une partie de mon esprit prônait la chevalerie, c’est-à-dire une bonté et un cœur noble, mais ce n’était guère celle qui régnait. Même si elle se démarquait bien plus souvent en s’affichant constamment, la part sombre de mon être était bien plus forte. Je l’avais bien compris. Malgré mon acharnement, un jour, j’allais finir par me soumettre. J’en avais peur rien qu’en y pensant.

Même si la réponse de Ketsu’ était loin de totalement me satisfaire, il avait réussi à m’apaiser un peu. Savoir que quelqu’un était là pour moi dans le cas où je tournerais mal était un soulagement. J’espérais seulement qu’il puisse remarquer quand mon âme commencerait à vaciller vers le crépuscule, et qu’il m’arrête avant que je ne fasse trop de bêtises. Si c’était lui, ça irait. Même si cela me faisait mal de l’admettre, il était bien plus fort que moi, il n’aurait que peu de mal à me mettre hors d’état… Je ne voulais juste pas que ma sœur découvre celui qui se cachait au fond de moi. Si je venais à la perdre, je ne sais pas ce qui m’arriverait.

Mon attention fut alors attirée par l’accrochage des deux autres étudiants. Sigh… Rien que regarder deux personnes se battre arrivait à faire chauffer mon sang. Cependant, cette fois, l’ambiance initiale et l’état dans lequel je me trouvais me permirent de garder mon contrôle. Je n’allais donc pas rejoindre leur petite chamaillerie juste pour « m’amuser. »

En revanche, je ne pouvais pas rester figer sans rien faire. L’enseignant avait peut-être l’air d’apprécier ce genre d’affront, mais je préférais éviter les blessures entre camarade si possible. Et puis… Je n’aimais pas réellement ce genre d’attaque de la part de l’aîné étranger. Quitte à régler un problème en se battant, il aurait été mieux de le faire en règle de duel et surtout aux poings. Sortir un couteau pour cela, c’était bien trop dangereux même s’il savait ce qu’il faisait. Par ailleurs, les armes n’étaient-elles pas confisquées suite aux récents événements ? Moi j’ai du remettre ma fidèle épée… Pour un chevalier, l’épée est comme sa vie… Elle coupait même pas en plus.

Tss. En plus, Ketsuro n’agissait vraiment pas. Pas le choix, le première année devait se mêler des affaires des grands. Sigh… C’était difficile de respecter mon idéal.

Mon habituel sourire s’afficha alors que je me dirigeais rapidement au centre du combat, entre les deux aînés pour tenter de stopper le mal avant que ça ne s’amplifiait. Il était vrai qu’un petit duel dénouait souvent des mauvaises impressions pour partir sur le bon chemin, mais une simple dispute qui s’intensifiait ne résultait qu’à de mauvaises choses. C’était le cas autant pour l’un que pour l’autre.

« Je peux comprendre pourquoi chacun de vous ait une raison pour mener ce combat jusqu’à sa fin, mais je ne le permettrais pas. Un seconde année étale sa fierté à en blesser les autres, même s’il ne le souhaite pas réellement. Pour être franc, Senpai ne donne pas vraiment envie que l’on se range de son côté. », dis-je alors, amplifiant mon sourire en dirigeant mon regard vers Hayate. « Toutefois, réagir au quart de tour était-elle vraiment l’unique solution qui vous étiez proposée, Clotaire Von Rei-Senpai ? Au lieu de juger quelqu’un sans le connaître, ne vaut-il mieux pas chercher à en apprendre davantage sur cette même personne ? »

Alors que je m’étais retourné vers le troisième année, je vins à soupirer de ma dernière phrase. Au fond de moi, je savais que ce n’était pas aussi facile. Tout le monde était comme ça. Même lors de l’examen, l’équipe dans laquelle je me trouvais n’avait aucune cohésion. Étais-je le seul à y voir du bon dans le travail d’équipe ? Il y avait forcément un moyen de remédier à ce problème, je devais juste trouver les bons mots… Les bons mots… Ils ne viennent vraiment pas d’eux-même hein…

« Nous sommes tous ici pour devenir des héros. Nous avons tous sué sangs et eaux pour nous améliorer, et cela continue encore. Cela ne s’arrêtera pas… Vous qui êtes là avec vos propres raisons, êtes-vous obligés de nourrir la partie mauvaise en vous ? Tout résoudre par le conflit, est-ce là les valeurs dont vous vous êtes insufflées ? Je ne vous demande pas de vous aimer, mais de vous comporter en héros. »

Mes principes chevaleresques étaient peut-être trop ancrés en moi, ce qui faisait que je les avais en quelque sorte fusionnés avec celles des Héros, mais je le pensais vraiment. Agir de façon trop impulsive pouvait enterrer les chances de sauver des vies.

« J’ai vraiment l’impression de cibler Clotaire avec tout ça, mes excuses haha. Mais Cyclotron-senpai devrait aussi se contenir. A trop étaler votre ego, vous risquez de vous créer bien trop d’ennemi pour vos projets. Des ennemis au sein même de votre entourage, et qu’il est possible d’éviter. M’enfin, si vous êtes venu ici uniquement pour vous battre entre vous… Je ne peux rien faire pour vous aider. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 24
Disponible en RP : 2 à 3/7
Double-compte : Non

Fiche de Pouvoir
Grade: 20
Année et Classe: 3-A
Alter: Contrôle du Poison
Mar 30 Jan - 23:39
Ton maître de stage n’avait absolument pas réagit à ce qui venait de se passer sous ses yeux. Ton attaque semblait absolument validée. Ta cape le surprend, que dira-t-il du couteau ? Il n’a pas le temps de réagir que ton couteau part et transperce le tissu pour venir le touche au nouveau des côtes, offrant une ouverture pour ton poison. Un petit sourire s’échappa. Eh beh alors, il n’est pas si parfait que ça, un héros n’est-il pas supposé être toujours sur ses gardes ? Il semblerait que Cyclotron ait totalement oublié ce principe.

Tu charges donc subitement sur lui, mais celle-ci n’est pas assez puissante, il reste un minimum réactif et vous vous retrouvez un instant en lutte sans parvenir à vous renverser malgré quelques essaies, au finale vous vous repoussez mutuellement, tu n’as pas activé ton poison, mais durant la lutte tu pu passer du sang un peu partout sur lui, tu l’observes avec un grand sourire en te redressant.

- Excuse moi, je te croyais si bon que tu te tenais sur tes gardes en permanences… mes excuses.

Sa réaction est celle attendue, il a paniqué, tu le sais, mais il n’y a pas de poison, à quoi bon gaspillé ta réserve pour ça, lui faire peur était la meilleure chose, lui faire croire qu’il était vulnérable au danger. Tu ne dis rien, pour le moment.


Tu avais le regard qui perlait de haine, le sang goûtait lentement au sol depuis tes bras, tu bluffais, mais tu cherchais dans son regard la peur, qu’il se dise qu’il ne pouvait plus rien, he can’t handle it as said your teacher. Il se mit ensuite en garde et instinctivement tu leva la tienne, s’il chargeait, cette fois, tu activerais ton poison, sans hésitation, histoire de lui faire comprendre que tu étais meilleur que lui. Il t’avait fait tilter sauvagement au point de céder à la méthode « Léo ». Mais finalement il semblait encore plus tilté que toi, tu espérais qu’il craque.

- Dans deux minutes, tu ne parleras plus… Dans trois minutes tu seras à genoux. À quatre le comas pourrait te guetter si tu fais une mauvaise réaction sanguine. Sauf… Si tu t’excuses à genoux pour tout le tord verbal causé à des personnes que tu as lourdement sous estimées ?

Tempest s’est d’un coup interposé. Hum, pourquoi donc ? Ses mots trahissent une fois de plus sa noblesse, où du moins son statu de chevalier. Ses propos n’ont rien de faux, surtout à ton égard. Tu le sais, tu le sais parfaitement. Tu détends ta garde, un peu moins crispé, décidé à t’écouter. Mais tu n’avais pas envie de connaître une personne qui reportait ses problèmes sur les autres et qui par fierté mal placée et complexe d’infériorité cherchait toujours à se faire prévaloir sur les autres. Tu ne réagit pas à ses mots, mais tu sais qu’il a raison, mais la souffrance personnelle ne justifie pas qu’on l’inflige aux autres. Tu abaisses lentement ta garde, sans rien ajouter. Finalement, autant s’arrêter immédiatement. Tu te détourne pour lentement récupérer ta cape que tu enfiles sans un bruit en observant Cyclotron.

-Je tiens à faire notifier l’absence de poison dans le sang qui a coulé sur vous. Je me refuse d’aller jusqu’à de telle pratique. Néanmoins compte tenu de la valeur que vous accordez à vos capacités et à force physique et votre surdité aux mots j’ai jugé pour une fois plus pertinent de mettre en failles vos capacités physiques afin que vous compreniez parfaitement que vous êtes pas le meilleur, il s’agit d’une forme de feinte dans l’attaque, mais cette technique pour engager le combat est très utilisée, surtout dans la boxe anglaise de rue courant XIXème siècle, un classique du genre à vrai dire, une technique que beaucoup de héros négligent vu leurs tenues. Je m’excuse sincèrement de l’atteinte et la blessure que je vous ai causée, mais je réclame pour Tempest et moi même de votre part des excuses sincères et que vous cessiez de vous considérer comme une équipe complète à vous seule et que vous nous accordiez la possibilité de faire nos preuves lorsque nous pourrons pleinement utiliser nos capacités uniques.

Tu te tournes vers Blazing Eye et tu inclines doucement la tête.

-Mon poison n’est pas quelque chose que j’aime, mais il fait parti de moi. Vous ne m’aimez pas, mais je vais parti de vous Cyclotron par notre composition d’équipe. Je faiblis car je refuse mon poison, vous faiblissez dans l’équipe car vous nous rejeté.

Le pas lent, tu pars chercher ta dague que tu essuies avant de ranger, avec un petit sourire tu observes son maître de stage.

-Est-ce que je pourrai récupérer des pansements compte du fait que je m’entailles à des endroits qui saignent abondement. Blazing Eye, est-ce que nous pourrions envisager des exercices pratiques pour renforcer le lien du groupe, je suis disposé à me racheter de mon attaque envers un coéquipier et subir les conséquences disciplinaires liées à celles-ci. J’ai agis en pensant le faire dans l’intérêt commun du groupe et la responsabilité de mes actes m’appartient, Cyclotron n’a rien à subir pour avoir menacé de finir le combat.


--------

[HRP: Jet "Autre" pour le bluff sur le poison pour faire paniquer Hayate, Hayate aura donc une défense vu que c'est une "attaque mentale" /HRP]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 254

Fiche de Pouvoir
Grade:
Année et Classe: Directeur de l'école
Alter: High Spec
Mar 30 Jan - 23:39
Le membre 'Clotaire Von Rei' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Action autre' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37

Fiche de Pouvoir
Grade: 17
Année et Classe: 2-A
Alter: Air Cannon
Dim 4 Fév - 2:56
J’en avais marre. Les gens qui disent « tu ne peux pas ». Les gens qui pensent que parce que j’ai une grande gueule, j’ai rien derrière. Les gens qui prétendent qu’il fallait agir d’une certaine manière pour être un héros… Bon, ce dernier point, je le suis aussi, mais c’est pas une raison ! Héros c’est défendre les gens, c’est se battre contre les vilains, c’est faire comprendre aux civils qu’on peut compter sur eux. Et on s’en fout de comment on y arrive, qu’on leur dise tout simplement « La cavalerie est là » où en bottant le cul de l’ennemi ! Alors qu’est-ce qu’ils en avaient à foutre de mon caractère ?!

Maintenant, me voilà à devoir régler une autre perte de temps à remettre en place ce Pharma-bullshit ou qu’importe son nom, tout ça parce qu’il avait mal pris mes propos ? Bah bravo, super, c’est cool ! Il se moquait de moi en plus pour ne pas avoir entièrement esquivé son attaque, il se prenait pour qui lui ? Bien évidemment que je ne me méfierais pas de lui, on était censé être des ALLIES, merde !
Non content de me provoquer encore plus, de quoi me donner envie encore plus de le frapper dans la bouche, il m’annonça ce que je craignais, que sa lame était enduite de son sang empoisonnée. Il se mit à énoncer les effets, me faisant douter de l’issus du combat s’il trainait, un instant, ma posture perdant en sévérité. En revanche, cela ne me donnait qu’encore plus envie d’en finir avec lui.


« - … Et moi je n’ai besoin que de quelques secondes pour t’éjecter hors du toit. »

Rapidement, je forçais une pleine inspiration dans mon corps, alors que d’un bond je me retrouvais directement en face de Von Rei, bras devant moi, prêt à relâcher une puissante bourrasque au moment même où il ferait un mouvement pour m’attaquer. Il prétendait que son poison était aussi efficace, mais il a dû écouter mon explication sur la puissance de mon souffle. Et bien que les chances que je l’éjecte du toit étaient minimes… Cela allait faire mal.

Mais au beau milieu de notre Mexican Stand off apparu un élément auquel je ne m’y attendais pas : Tempest. Il parlait avec un ton bien plus posé que la tension créée entre moi et le Spartiate, voulant essayer de calmer la situation. Ses mots étaient effectivement assez faciles à entendre, un discours digne d’un mauvais Shonen Nekketsu. Mais le plus con, c’est que ça marchait. Le temps passait, et la retenue de ma respiration toucha bientôt à sa fin, alors que je commençais à doucement expirer, sans pour autant quitter ma posture.

Observant toujours Von Rei, j’écoutais ainsi ses aveux. Le poison n’étant pas dans mon sang après son attaque, son attaque, et toute la situation qui avait empiré jusque-là. Il y avait aussi une histoire sur les coutume de boxe anglaise (Ce type était vraiment une encyclopédie ambulante ma parole), mais elle ne m’intéressait guère. En revanche, c’est son obstination sur la mauvaise compréhension de mes propos que je retiens, celle comme quoi je me considérais meilleur qu’eux… Bon, c’était vrai, je me pensais meilleur qu’eux, mais ils oubliaient également que cela ne voulait pas dire que je les trouvais faibles. Et puis, ce n’était pas pour ça non plus que je voulais agir solo, non.

Laissant ainsi à nouveau tomber mes bras, je soupirais en voyant la tournure des choses. Évidemment, Von Rei exigea des excuses de ma part envers Tempest et lui-même, la situation se passa bien, et patati et patata. Aaaaargh, évidemment, si je refusais d’aller dans le sens de la team, ça allait mal se passer. Retenant un râle d’énervement dans ma gorge, alors que la demande de m’épargner de toutes punitions disciplinaires (ce qui paraissait évident vu que je n’avais rien fait), mais le fait dont ils s’adressaient à moi fini par avoir raison de moi.


« - … Hayate. »

Attirant l’attention sur moi en prononçant mon nom, j’amenais les mains au niveau de mon casque, activant le déverrouillage de ce dernier afin de le retirer. Mes cheveux retombant sur le côté, alors que j’ouvris les yeux vers eux, révélant mon visage à la fois stoïque, mais également blasé, alors que je tenais mon heaume sur le côté.

« - Mon nom c’est Hayate Haru. Si l’on doit tous être à la même page, autant que vous m’adressiez également par mon nom plutôt que par mon titre de héros. »

Je restais quelques secondes à observais les trois visages, jugeant de leurs réactions avant de lâcher un long soupire à yeux fermés, me rendant compte que la situation était beaucoup plus difficile à gérer qu’elle n’y paraissait.

« - Je n’ai jamais dit que vous étiez faibles. Loin de là. Ce que j’ai laissé entendre était que je doutais que vous ayez l’une des plus grandes forces des Héros : l’attitude. »

Yup, au final, je ne pouvais pas m’empêcher de sortir ça avec un « ton supérieur », mais en même temps, c’était l’heure de l’honnêteté apparemment, et je n’avais pas envie de garder ça pour moi. M’avançant vers le duo, j’observais l’un après l’autre en m’adressant à l’un puis l’autre.

« - Tempest apparaissait en bas comme étant un dépressif qui ne parlait même pas si ce n’était peu, ce qui laissait penser une personnalité recluse, pas capable d’atteindre le moral des gens qu’ils sauvent… Et pourtant là, il réussit à faire un discours motivant qui réussit à calmer les tensions. Sans utiliser la moindre force. Von Rei, en revanche… Le problème semble bien plus complexe. »

Bordel, je détestais être celui à faire ce genre de discours. J’étais un homme d’action, pas de parlotte ! Par réflexe, je passais ma main dans mes cheveux pour essayer chercher les meilleurs mots qui auraient un impact, mais seul un nom semblait l’affecter, donc autant me baser dessus.

« - Tu n’es pas Stain. Loin de là. Même si ton Alter ressemblait au sien, ce que tu m’as bien fait comprendre n’était pas le cas, je m’en serais foutu. Tout ce que je voulais savoir c’était seulement comment tu te sers de ton pouvoir et comment tu pourrais être mon coéquipier. Et tu étais beaucoup trop focalisé sur l’image que les autres ont de toi que tu en oublies cette chose basique. »

… Pourquoi j’entendais soudainement cette voix au loin qui m’appelait « Hypocrite » ? Ignorons là pour l’heure, il y avait à faire comme l’avait fait remarquer le Spartiate. Remettant mon casque, ne supportant plus réellement les regards lourds sur moi, je terminai ainsi ma propre prise de parole.

« - Alors oui, j’avais tort. Vous êtes tous les deux capables et… J’aurais besoin de votre aide pour ce stage. Cependant, si je me dois d’être honnête, même si je veux vous faire confiance à tous les deux… L’attaque de Von Rei mettra du temps à être oubliée. »

Être pris en traitre était quelque chose que je pardonnais peu, difficilement, voire pas du tout. Et bien que j’avais envie de me dire « Ok, nouveau départ, on va bien s’entendre comme des gentils putain de téléteubés »… Les choses n’étaient pas aussi simples. S’il voulait me montrer que j’avais besoin de coopérer dans cette équipe, qu’il me montre déjà que je peux arrêter de me méfier de lui… Terminant ainsi en tournant le dos à tous, je pris le pas pour aller en direction de l’escalier, informant le prof de ce que je comptais faire, et prenant soin de ne pas l’appeler comme il n’aimait pas.

« - Je me rends à l’infirmerie avec Clotaire. Une fois nos plaies soignées, nous serons prêt à passer à la suite. Qu’on fasse au moins quelque chose d’héroïque aujourd’hui… »


[HRP : Je réponds à la place de Ketsuro car il m'a prévenu le 02/02/2018 à 22h45 de poster à sa place. Je consdière donc être dans les temps pour avoir posté moins de 48h après cette annonce.
HRP2 : Je lance un dé de défense face au bluff de Clotaire.]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 254

Fiche de Pouvoir
Grade:
Année et Classe: Directeur de l'école
Alter: High Spec
Dim 4 Fév - 2:56
Le membre 'Hayate Haru' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Défense' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 74
Disponible en RP : TOUJOURS

Fiche de Pouvoir
Grade: 15
Année et Classe: 1-C
Alter: Drop The Beat
Lun 5 Fév - 23:52
Eh bien, en toute vérité, jamais je n’aurais pensé que cela fonctionnerait aussi bien. Moi qui avais dit les mots qui me passaient par la tête avec une tentative presque désespérée de cicatriser les blessures que notre groupe s’était infligé de lui-même… Au final, ça avait vraiment fini par mettre un terme au conflit entre les deux aînés. Le reste m’importait peu. Il était facile de voir encore de la tension entre ces deux-là, mais au moins ils ne se battaient plus aussi ouvertement.

Hayate-senpai avait fait ses excuses, et tout finissait bien. Personnellement, je n’en demandais pas autant. Je ne cherchais qu’à aider la cohésion entre ces deux entêtés. J’avais conscience de ce que j’étais, et même si je le criais à l’aide de mon attitude, je ne mettais pas en péril le groupe. Toutefois, jouer le jeu du noble n’était pas de tout repos, moralement parlant. Certes, il m’était possible d’abandonner ce masque de tristesse pour arborer de nouveau un sourire, mais la blessure dans mon cœur était toujours présente, et ne s’était que très peu refermée.

Senpai n’avait pas à s’excuser d’avoir pensée que je n’étais qu’un incapable. Je l’étais. J’étais un faible qui avait perdu face à soi-même. Je ne paraissais pas dépressif, je l’étais vraiment. Toutefois, même si cela faisait mal, je me devais de rester celui que j’étais réellement. Ce n’était que de cette manière que je pouvais aider les autres, tant que je le voulais encore. Je devais garder mes tourments pour moi, et me morfondre lorsque je n’avais pas à être un héros.

« Je vous accompagne, Senpai. »

Je pris la même direction que le seconde et le troisième année, histoire de m’assurer que rien de grave n’arrive en chemin.

« Vous savez Hayate-senpai, je peux être étrange aux yeux des autres… Je peux aussi paraître peu fiable, mais on peut me porter pleinement confiance, même si je ne suis qu’un simple première année. »
, dis-je alors avec sourire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 24
Disponible en RP : 2 à 3/7
Double-compte : Non

Fiche de Pouvoir
Grade: 20
Année et Classe: 3-A
Alter: Contrôle du Poison
Mer 7 Fév - 22:23
Il apparaissait évident que la situation c’était largement améliorée. Hayate comme il s’agissait de son prénom semblait disposer à s’excuser et à entendre raison, tu l’espérais, lentement ton corps se détendait grâce aux mots de Kyle et l’acceptation mutuelle avec Cyclotron. Finalement tout était bien qui finissait bien. Les mots du seconde année restaient emprunt d’une certaine.. condescendance, mais le simple fait qu’il reconnaisse ses erreurs et les réelles capacités de chacun était un bon pas en avant, il ne fallait pas brusquer les choses, l’évolution ne se faisait que par étape. Tu observes ton poing rouge de sang et le ferme, le serrant fermement pour oublier la souffrance. C'est avec un sourire que tu acceptes ses excuses en répondant simplement:

-Je suis heureux de t'entendre dire cela.

Cependant le manque de réaction de ton superviseur t’inquiétait un peu, qu’allait-il se passer, aucune réponse.. Qu’avait Blazing derrière la tête ? Il avait laissé pleinement le combat se dérouler sans rien dire, en silence, cela avait-il un but pédagogique ? Quoi qu’il en soit tu t’approches de Hayate pour observer sa plaie.

-Cette plaie n’a rien de grave. Il nous suffirait de descendre chercher la pharmacie du commissariat et le tour est joué. Rien de bien grave. Blaying-Eye puis-je descendre avec Hayate et Kyle quérir les premier soins ?

La journée semblait calme, tu avais envie de prendre des nouvelles de tes camarades de classe, peut-être qu’il y avait des soucis ailleurs, que des élèves faisaient face à de vrais problèmes.

-Si jamais nous venions à combattre j’utiliserai mon poison à des fins purement médicales et de soutien, actuellement la force et la mobilité de Cyclotron dans ce paysage est un grand avantage, je dispose de quelques techniques pouvant largement aider le groupe dans un combat où nous concentrons nos attaques contre un même ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 92
Disponible en RP : Damn right I am !
Double-compte : Nooooot yet.

Fiche de Pouvoir
Grade: 31
Année et Classe: Héroïsme (Sans classe attitrée.)
Alter: Deadeye
Ven 9 Fév - 17:38
Huh. Well, that went... I wanna say "well" but frankly, I'm really gettin' sick of these here kids cockblocking me.

Alors, qu'on soit clair et précis, non, j'suis pas assez con pour penser qu'avoir deux mômes censés travailler ensemble se casser la gueule soit une bonne idée. En revanche, j'suis de la vieille école, et dans la vieille école, on respectait quand deux mecs se foutaient sur la gueule pour régler un contentieux. D'un autre côté, dans la vieille école, on se tapait avec les poings, pas avec des couteaux et des alters interposés.

L'un dans l'autre, Kyle avait bien agi. Personnellement, j'étais barbé. J'attendais avec impatience un peu d'action. On était supposer patrouiller autour du commissariat, mais le problème étant qu'le commissariat, ben... Ben y'a déjà les cops. Mine de rien, ça les décourage, les p'tits thugs.

Donc à moins qu'il y aie l'entrée en scène d'une grosse bande de vilain.. On pourra dire que ouais, le ciel était toujours au beau fixe et le resterait. Sauf si y'a un thug qui peut faire des nuages. Des nuages noirs. Dans un ciel tout bleu. Qui s'élèvent depuis le sol dans le centre ville.

Huh.

Ah, merde. Bon. Ce que j'ai lu sur mon communicateur semble corroborer ça, y'a des vilains dans le coin.

"Okay ladies, assez pleurniché. On va au centre commercial. Haru, assures toi que ta tenue est en état, et boucle la tant qu'on y est pas. Je veux qu'on soit le plus discret possible. Ca vaut pour tes grands discours aussi, Kyle. Clotaire, tu descends et tu vas chercher tes bandages, tout le bordel que t'as besoin. J'veux te voir au rez de chaussée en état dans 45 secondes, got that ?"

Je souris a pleine de dents, tirant un coup avec mon cigare avant de jeter le reste par dessus bord, droit dans le vide. Avant de pointer du doigt mon communicateur et de leur faire un clin d'oeil.

"On va aller taper du vilain. Z'allez pouvoir me montrer de quel bois vous vous chauffez."

Je remet mon chapeau droit, et je fais un moulinet avec Sharpshooter.

"AU PAS DE COURSE, HOP HOP!"

En descendant les escalier, j'apostrophe un des flics.

"Yo! Vilains au centre commercial ! Ramenez vous ! Et j'ai vu des nuages noirs s'élever de la zone, donc demandez des pompiers aussi !"

[HRP : Repondez encore une fois après moi, et après, on go au Centre Commercial en renfort à Nagame. Depuis CE POST (09/02) j'attendrai un tour complet du Groupe G (Aka il faut que Nagame puis Kinoka puis Roman puis Gosuke et les vilains répondent) avant d'intervenir moi, signifiant que nous sommes présent en renforts.]

_________________

Themes :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Sujets similaires
-
» Pour la rentrée, nos admins il faut aider XD
» Il faut aider Vera Madigan! (léo)
» IL FAUT AIDER CE REFUGE DETRUIT PAR TORNADE DANS LE 62
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Il ne faut pas boire de sang.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: Autres endroits :: Périphérie Nord :: [EVENT STAGES] :: Groupe F-
Sauter vers:


FTM 88x310 FTM 88x310 FTM 88x310 FTM 88x310