Logo My Hero Academia

Nous sommes actuellement en été, au mois de Septembre

Membre du Mois

Coup de coeur

Coup de coeur My Hero Academia

Les dernières rumeurs

- Alors qu'il exécutait son stage, un élève a été retrouvé carbonisé parmi les décombres. Bien que sous le choc, la police a continué à mener une enquête formelle sur les faits entourant l'équipe de leur maître de stage, Blazing Eye. (Event 2)
- Les malfaiteurs ont été arrêtés durant leurs assauts. Il s'agirait des non moins fameux M.Compress et de ce que les journaux ont nommé "le Démon souriant". (Event 2)
-
- Un club de football américain est en train de se former! On dit que des paris ont été formés sur différents joueurs! En bien comme en mal...
- On aurait vu deux silhouettes rôder près de U.A...L'une d'elle était monstrueuse! Un couvre-feu est imposé pourtant... (Août).
- Le dimanche, on déconseille d'entrer dans les parcs! Attention, les chiens mordent sans raison! (Rumeur d'août)
-Des étudiants auraient été aperçus près d'une boutique de figurines par un étudiant de U.A. On dit qu'ils sont en deuxième année et qu'ils se cacheraient depuis...sont-ils en couple? Qui sont les geeks?!

11 Heros | 37 Elèves | 09 Ligue des vilains | 07 Vilains | 05 Civils

Notre Histoire

Année 2045. 80% de la population a développé des pouvoirs surnaturels, surnommés Alter. Certains les utilisèrent pour semer le chaos, détruire ou réaliser des activités illégales.
D'autres, à l'inverse, utilisèrent leurs nouvelles capacités pour sauver la veuve et l'orphelin, rendant réel le métier autrefois fantasmé de Super-héros, qui devint, au fur et à mesure, une activité reconnue par l'état. C'est ainsi que des écoles se spécialisèrent dans l'éducation de nouveaux justiciers, prêts à affronter ceux bravant la loi : les vilains. La suite

Nouveautés

26/03 Le groupe "élève" est temporairement fermé. Consulter
23/03 Les rumeurs ont été mises à jour ! D'autres informations à suivre ! Consulter
22/03 Le deuxième event est officiellement terminé ! Voici la nouvelle intrigue de votre forum ! Consulter
26/02 Installation du nouveau design de My Hero Academia RPG, ainsi que d'autres petites nouveautées !Consulter
03/12 Un nouvel event débutera très prochainement ! Tenez vous au courant ! Consulter

02/12 Recensement de décembre. Consulter

03/10 Mise en place de la chronologie du forum. Consulter

19/11 Mise en place d'une aide au fair-play. Consulter

12/11 Plusieurs mises à jours ont été effectués sur le forum. Consulter

07/11 Fin du premier event & recrutement terminé !

18/09 Le premier event de MHA est lancé ! Consulter

21/08 Annonce sur les nouveautés ! Consulter

21/08 Nouvelle page d'accueil !

Prédéfinis


Le bleu est une couleur chaude FT.Sumi [+18]

 :: Musutafu :: Zone résidentielle Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 11 Jan - 3:15
J'étais complètement crevée une fois arrivée devant l'immeuble où j'habitais avec ma famille. J'aurais aimée faire parcourir le trajet avec Sumi sur mon dos, sautant de toit en toit comme j'ai l'habitude de faire mais c'était débilement dangereux. Du coup on a juste couru, encore et encore, quand bien même les vigiles nous avaient lâchés depuis un bail... Mais je voulais rentrer le plus tôt possible... Je voulais être avec Sumi, dans ma chambre le plus tôt possible. Je regardais cette dernière et l'embrassa rapidement:

-Voilà, c'est chez moi... On va pouvoir se reposer...

Je pris de nouveau sa main, je ne voulais absolument plus la lâcher. Mon cœur palpitait à toute allure... Cette sensation d'excitation... C'était différent de ce que je vivais en combat mais c'était tout aussi grisant. Nous prîmes l'ascenseur, je vivais au 23 étages. Pendant le temps de la montée je venais me placer contre l'une des parois en serrant Sumi contre moi, caressant ses courbes... J'avais tellement mal aux jambes et au cœur mais pas pour les mêmes raisons... Les portes s'ouvrirent sur le couloir menant à l'appartement de mes parents. Je commençais à sortir en parlant à Sumi:

-Alors, tu verras ma sœur est un peu spéciale mais très gentille, mes parents vont surement te bombarder de question, j'ai jamais ramenée personne à l'appart'.

Je sais pas pourquoi je me mettais à stresser d'un coup, c'était pas mon genre... Elle rendait putain de folle celle là ! Je regardais son visage et je sentais mon coeur qui chavirait... C'est pas possible, je vais finir sur une civière avant la fin de la soirée... Je m'arrêtais devant la porte de l'appartement et je pris ses deux mains:

-Sumi... J...Je...

Je me mordillais la lèvre, le feu aux joues...Je n'arrivais pas à le sortir maintenant, dans ce contexte... Je ne savais pas pourquoi... C'était pourtant deux mots très simples que j'avais dit à plusieurs reprises pendant le concours mais maintenant... C'était bloquée par la gêne... Je tentais de m'en sortir comme je pouvais:

-Je pense pas que mes parents soient au courant pour mon orientation sexuel donc... Il risque d'être un peu surpris.

C'était particulièrement maladroit mais fallait bien que je termine ma phrase à un moment de toute façon. Je détournais vivement le regard et ouvrit la porte pour rentrer chez moi... C'était un véritable bordel, avec trois ingénieurs et une punk, il y avait pas grand monde qui pensait à ranger de toute façon. Le sol de l'entrée était jonché de pièce, d'outils, de morceaux de... Bidules et de trucs, plus ou moins montés/démontés. Sur la droite il y avait le salon qui faisait office aussi de salle à manger. Sur la gauche, une cuisine plutôt spacieuse. En continuant un peu dans le couloir qui allait tout droit, il y avait dans l'ordre à gauche: La salle de bain, les toilettes, la chambre de ma soeur, Hikaru. Et de l'autre côté, la salle de travail, la chambre de mes parents. Ma chambre se trouvait au fond du couloir un peu à l'écart... Alors que j'expliquais tout à Sumi, j'entendis du fracas dans la chambre de ma soeur et cette dernière en sortie, légèrement hébétée, couverture de copeaux de bois, de suie, ses lunettes de soudures sur le cou:

-T'as ramenée quelqu'un ?! TOI ?!

Elle semblait particulièrement ravie, surtout quand je me m'y à rougir... Je réussissais tant bien que mal à prononcer quelques mots:

-Hikaru je te présente Sumi ma... P... Petite amie... Sumi, voici ma soeur Hikaru... Qui est encore en train de se cramer la main.

Je voyais quelques fumées qui s'achappaient de sa main droite ou elle tenait un tuyau en plastique qui commençait à avoir des reflets or. Hikaru jura et fît cesser son Alter. Elle me regarda alors avec un très grand sourire:

-j'y crois pas que t'es trouvée quelqu'un... Mais venez ! Faut que je vous montre un truc !

Elle s'engouffra dans sa pièce. Je regardais Sumi en levant les yeux au ciel... J'avais jamais rien pigée à ce qu'elle faisait mais elle était toujours entoushiaste à l'idée de me montrer ses créations... Je la suivais sans trop de volonté. La chambre d'Hikaru ressemblait au reste de la maison: un sacré bordel. Des pièces et des outils étaient pendus sur les murs, une grande table de travail étaient occupés par tout un tas de pièces. On pouvait voir dans un coin une sorte armure ou d'exosquelette à moitiée finie...Hikaru revînt vers moi et Sumi avec une sorte de bras métallique:

-ça fait des mois que je bosse dessus ! Si tu savais à quel point c'était compliqué à comprendre comment ça fonctionne... Le raccord des nerfs, la miniaturisation des pièces... Heureusement que j'ai mon alter...

Je pris le mécanisme et le trouva étonnamment très léger. Il sembla pourtant excessivement résistant... Je voyais des morceaux d'acier, d'or, de plomb, de fer... Elle avait vraiment utiliser toutes les facettes de son alter... Tu m'étonnes que ça lui ait pris des mois. Je le redonnais à Hikaru en souriant:

-C'est vachement cool mais avec Sumi on a eu une journée très fatiguante, on aimerait bien se reposer...

Hikaru eu un sourire entendu et répliqua:

-Fatiguante, bien sûr... Allez vous reposer les amoureux ! J'aurais tout le temps de vous embêter avec mes inventions pendant le diner ! De toute façon, tu sais comment sont papa et maman.

Je levais de nouveau les yeux aux ciel, sachant à quoi m'attendre avec ces trois là... Puis quitta la chambre pour aller dans la mienne. Il s'agissait d'une chambre d'ado assez standard... A ceci près qu'il n'y a pas vraiment de décoration. Des bouteilles d'alcool se trouvent ci et là, les murs sont vierges de posters... Il y avait dans un coin une chaine hifi, son lit, son bureau avec son ordinateur et dans un autre coin de l'équipement de musculation. Je me retournais vers Sumi, toujours un peu rouge:

-Voilà.. C'est ma piaule...C'est pas assez cool que la tienne à l'internat mais bon...

Une fois à l'intérieur de ma piaule je me sentais enfin en sécurité, dans mon élément... J'inspirais intérieurement un grand coup pour reprendre de la confiance puis regarda Sumi en souriant:

-On peut y faire la même chose...

je déposais la statuette volée sur mon bureau puis vint m'asseoir sur le lit, en lui faisant signe de me rejoindre.
avatar
Messages : 138
Disponible en RP : Ho que oui

Fiche de Pouvoir
Grade: 17
Année et Classe: 1-C
Alter: VOID PULSE
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 11 Jan - 19:48
Sans trop comprendre ce qui s’était passé, Sumi avait couru jusqu’à la sortie du building d’Anima où elle avait attendu Yumi. Qui était revenu, avec la figurine. Sumi aurait pu frôler l’arrêt cardiaque si l’urgence ne l’avait pas obligé à se précipiter et à user de toute son endurance pour traverser la rue commerciale et arriver jusqu’au quartier résidentiel. A bout de souffle, la jeune alchimiste d’encre se pencha légèrement en avant, histoire d’essayer de calmer sa respiration effréné.

Elle se demanda intérieurement ce qui lui avait donné une telle énergie. La raison était toute trouvée, c’était la jeune fille au corps grand et svelte qui partageait son essoufflement. Yumi se redressa indiquant en montrant l’immeuble devant lequel elle s’était arrêté, qu’elles étaient arrivées chez la bleue et qu’elle allait pouvoir se reposer. Sumi acquiesça et emboita le pas de la bleue. Dans l’ascenseur, les deux demoiselles purent commencer à se reposer, instinctivement, Sumi se blottit contre sa petite-amie.

Petite amie ?

Elle ne savait si elle pouvait l’appeler comme ça, mais rien que le fait de l’avoir appelé ainsi, instinctivement l’avait perturbé. Elle se perdait dans ses songes en caressant les jambes meurtries de la bleue. Finalement, les portes de l’ascenseur s’ouvrirent après une ascension étrangement silencieuse, mais ce n’était pas un silence gênant, c’était davantage reposant.

Lorsqu’elles sortirent Yumi parla de sa famille à Sumi, parlant d’abord de sa sœur « un peu spéciale » et de ses parents qui allaient les questionner. Dans un premier temps, l’haltérophile paniqua à l’idée de rencontrer les parents de sa cadette, puis dans un deuxième temps, elle paniqua doublement en entendant la bleue lui dire qu’elle était la première personne qu’elle ramenait chez elle. Le rouge monta immédiatement aux joues de Sumi, qui même si elle l’avait voulu, n’aurait pu dire un mot.

Pourtant, une chose perturbait réussissait à lui faire garder de sa lucidité, la tatouée, qui d’ordinaire semblait insensible à presque tout, elle avait l’air totalement paniqué et bégayait, c’était Sumi qui faisait ça d’habitude. Cette dernière ne savait pas trop comment réagir et se contenta d’attendre la fin de la phrase, en essayant de ne pas se perdre dans la contemplation du visage de son interlocutrice.

La suite de la phrase de Yumi lui fit le même effet que chacune de ses phrases mais, elle tâcha de ne rien en montrer et de sourire.

-J’comprends, t’inquiète pas ! Mon père ne sait pas non plus, on a qu’à dire que ce sera le prochain sur la liste !

Pas crédible du tout. Elle s’en était rendu compte seule, la jeune fille n’était absolument pas à l’aise. Elle avait ponctué sa phrase d’un rire légèrement gênée, arrivée à la moitié de cette dernière elle avait perdu toute confiance en elle et aurait préféré s’enterrer sous terre ou disparaître. Qu’est-ce que tu ferais dans un moment comme ça Yumi ? La brune n’eut pas le temps de répondre à sa propre question que Yumi poussa la porte de chez elle.

En entrant, Sumi ne réagit pas particulièrement au désordre, ça lui rappelait la cuve, d’une certaine façon. Mais l’appartement de la famille Sakai tenait plus de l’atelier que d’un dortoir rempli d’enfant en bas-âge. Ce qui n’était absolument pas un mal. Attentivement, l’invité écoutait son hôte, enfin, écouter était un bien grand mot, ses yeux rivés sur les lèvres de son amante lui faisait imaginer un tas de chose.

Mais, l’arrivé d’une autre fille la fit sortir de sa transe, la sœur un peu spéciale, sans aucun doute. C’était une jeune fille de l’âge de Sumi, faisant la même taille que Yumi -Sumi se sentait un peu mal dans l’instant- ses longs cheveux blonds étaient noués en une longue queue de cheval, elle était couverte de copeaux et visiblement assez excitée. Il sembla à la colporteuse de ragot de Yuei, que ce visage lui était familier et, en effet, elle était en troisième année de soutien. La brune se fit encore plus petite, elle espérait que la sœur ne connaissait pas sa sombre sa réputation. Mais, apparemment non, elle semblait juste réellement heureuse pour sa sœur et un soupçon de taquinerie pouvait se lire dans son regard.

-Hikaru je te présente Sumi ma... P... Petite amie... Sumi, voici ma soeur Hikaru... Qui est encore en train de se cramer la main.

Elle a dit petite amie là ? Autant dire qu’après cette phrase Sumi ne pouvait plus penser à autre chose. Si je suis sa petite amie, c’est la mienne aussi ? Si en apparence, elle avait l’air intimidée par Hikaru, dans sa tête, l’adolescente s’enflammée complètement. Son cœur battait à tout rompre, instinctivement elle s’était rapproché de Yumi et avait légèrement attrapé son bras en souriant légèrement à Hikaru avant de la saluer.

-En-en-enchantée de te rencontrer…

Yumi fit soudainement remarquer que sa sœur était en train de se brûler et en effet, sa main fumait légèrement. Après un juron, la blonde reprit comme si de rien n’était, voulant absolument montrer quelque chose au couple. Elle les attira dans sa chambre et leur montra une sorte de prothèse. Les yeux de Sumi brillaient littéralement, jamais elle n’avait vu pareille merveille -à part Yumi. Pour une telle fan de science-fiction, les élèves de soutien étaient impressionnant.

Finalement, la sœur de Hikaru fini par lui dire qu’elles étaient fatiguées et qu’elle voulait se reposer. La blonde acquiesça tout en mentionnant qu’elle les embêterait au moment du dîner. Sumi écarquilla intérieurement les yeux, elle ne savait pas quoi penser de cette idée, qui suscitait en elle des sentiments contradictoires.  

L’arrivée dans la chambre de Sumi lui changea les idées. C’était une chambre aux murs dénudés, aucune affiche, aucune décoration particulière. La chambre avait un aspect « pratique », et dans un sens, elle évoquait un certain calme à Sumi. Rien n’était là par hasard tout avait une utilité. Ses yeux s’attardèrent un instant sur l’équipement de musculation, un fin sourire traversa son visage, sa passion pour l’haltérophilie lui donnait envie de les essayer. Mais, ses yeux furent naturellement attirés par les mouvements de Yumi, en particulier ceux de son postérieur.  

Elle semblait encore un peu gênée alors qu’elle comparait sa chambre à celle de la nerd, ce qui fit sourire cette dernière, elle avait enfin vu son amante dans la même situation qu’elle et, voir cet aspect de sa personnalité ne faisait qu’intensifier son amour pour elle. Mais, en l’espace d’une respiration, la tatouée sembla retrouvée son tempérament habituel et prononça quelques mots à l’égard de son invitée.

-On peut y faire la même chose...

Cette phrase enflamma totalement Sumi qui ne prêta même pas un regard à la figurine qui venait d’être posée sur le bureau de la bleue, et se dirigea vers le lit de cette dernière en faisant tomber son sac à ces pieds. Elle vint se mettre face à Yumi et elle l’enlaça, profitant de l’occasion pour l’allonger sur son propre lit et se mettre à califourchon sur elle. Penchée sur le corps de sa cadette, les mains à côtés de la tête de cette dernière, elle l’embrassa au coin des lèvres, puis remonta le long de ses joues encore légèrement rosies.

-Alors que ta sœur est à quelques pièces de nous ?

Elle avait relevé son visage vers la bleue, un petit sourire narquois sur le visage. Son corps bascula lentement aux côtés de celui de sa petite amie. Tandis qu’une de ses mains passa le long de la gorge de cette dernière pour glisser sur ses courbes, s’arrêtant à la hanche de la tatouée, les doigts de la troisième année, vinrent tournoyer autour du nombril de la bleue, avec une grande lenteur, traçant des ronds, l’index et le majeur de Sumi appuyaient parfois un peu plus fort sur un point, puis un autre. Doucement, les lèvres de la brune vinrent se glisser au creux de l’oreille de Yumi.

-Même si… depuis les vestiaires…

Elle marqua une ultime pause en prenant un ton joueur.

-J’en ai envie, vraiment envie.
avatar
Messages : 223
Disponible en RP : YEA
Double-compte : Kioshi Takeda

Fiche de Pouvoir
Grade: 23
Année et Classe: 3-A
Alter: INKHOLISME
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 12 Jan - 0:10
Sumi... Comment faisait-elle pour me faire autant d'effet ? Je ne savais pas... Mais lorsque j'étais avec elle, j'avais l'impression que je pouvais être moi, que je n'avais pas à jouer un rôle... Bizarre alors que je m'étais toujours dit que j'agissais naturellement, peu importe le regard des autres. Enfin bref... Elle se trouvait à côté de moi, passant son doigt sur mon ventre, appuyant à certain endroit ce qui me donnait des spasmes de surprise. Je tentais de le cacher mais à chaque fois mon corps tressaillait sans que je puisse le contrôler... J'en avais marre de ne pas avoir le contrôle de mon corps ! Et bah dans ce cas là, j'aurais au moins le contrôle de la situation...

Je laissais Sumi s'amusait quelques instants puis je passais ma jambe de l'autre côté de son corps puis grimpa sur le dessus, assisse contre ses cuisses. Elle était face à moi... Soumise à ce que je pouvais lui faire... Que c'était excitant ! Je passais mes mains sous son t-shirt et commença en remonter lentement, caressant sa peau au passage. Ma langue rejoignit rapidement mes mains et je commençais à la passer sur son ventre... ses seins... Je la regardais en souriant:

-Déshabille toi ma belle, je vais m'occuper d'en bas...

Mes mains firent demi-tour pour venir déboutonner son short. Je le descendais rapidement puis le jetai dans un coin de la chambre, rapidement suivi par ses chaussures et ses collants. J'en profitai pour retirer ma veste et mes propres pompes... J'avais en face de moi la vulve de ma partenaire, celle que j'avais dépucelée... Je regardais Sumi dans les yeux en approchant ma langue de ses lèvres intimes, puis la passa doucement, venant s'amuser avec son bouton. Rapidement, je venais caresser ses hanches et ses cuisses, passant doucement ma langue sans toucher à son clitoris, pour lui donner encore plus envie... J'avais envie de la rendre folle de désir et qu'elle me supplie. Mes mains continuaient de caresser, malaxer son corps, aucun recoin n'en échappait. Finalement, je me redressais pour venir l'embrasser, déboutonnant mon pantalon. Je caressais sa poitrine en frottant ma jambe contre sa fente, ne lui laissant aucun répit. Finalement, je rompais le baiser et dit:

-Alors... Tu veux quoi ? Je veux te l'entendre dire...

Mon cerveau commençait à fonctionner par instinct, et tout mon corps criait son désir pour celui de Sumi... Que ce soit ses lèvres, sa poitrine qui se soulevait au rythme de sa respiration, ses yeux qui ne me quittaient pas du regard et qui semblait vouloir me dévorer à chaque instant... Bordel, qu'est-ce que j'aimais cette femme ! Je l'attrapais par les hanches et attendit sa réponse.
avatar
Messages : 138
Disponible en RP : Ho que oui

Fiche de Pouvoir
Grade: 17
Année et Classe: 1-C
Alter: VOID PULSE
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 13 Jan - 1:29
Yumi passa à l’attaque. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, elle était assise sur les cuisses de Sumi. Cette dernière ne put s’empêcher de rougir en se rendant compte de la situation, mais, malgré tout, un sourire se dessina sur son visage. La brune frissonna en sentant les mains de son amante s’infiltrer sous ces vêtements, un léger soupir lui échappa alors que son corps se tordit après le contact et ça s’intensifia lorsque la langue de Yumi vint accompagner ses doigts. L’adolescente ne put résister au sourire de sa compagne, d’un geste, elle retira l’ensemble de son haut tandis que Yumi s’occupait du bas.

Sumi dégrafait tout juste son soutien-gorge, quand du coin de l’œil, elle aperçut Yumi s’abaisser vers elle. Ce n’est qu’à ce moment-là qu’elle réalisa être totalement nue devant son amante et, en voyant le visage de cette dernière disparaître entre ses jambes, Sumi écarquilla les yeux. Pas maintenant ! Je suis pas encore prête ! Mais elle n’eut pas le temps de réagir outre mesure que déjà, elle sentit le souffle chaud de la bleue et sa douce langue glisser contre son intimité. La brune ne put s’empêcher de gémir et soupirer plus fort, ses mains oublièrent rapidement son vêtement pour venir agripper les draps, d’anticipation.

Sumi désespérait de partir au quart de tour de cette manière et ainsi, d’être aussi faible face aux taquineries de sa petite-amie. Les mains de cette dernière exploraient le corps de la brune, tandis que sa langue esquivait soigneusement le point culminant de son plaisir. Instinctivement, la jeune Sonohara levait son bassin pour orienter les mouvements de sa partenaire. Sans succès. Au moment où une des mains de Yumi passa à proximité de son poitrail, Sumi se redressa subitement -découvrant au passage sa poitrine- et l’attrapa pour l’embrasser.

Ce baiser fut de plus en plus intense, elle serrait la main de sa cadette entre ses doigts de plus en plus fort, mais, Yumi mit fin à cette étreinte en venant embrasser la brune. Souriant intérieurement, elle comptait profiter de l’erreur de sa compagne pour reprendre de sa contenance et calmer son excitation, le temps de simplement se venger. Mais, une pression contre son entrejambe ruina ses plans. Alors que ses lèvres se mettaient à danser avec celles qu’elle aimait par-dessus tout, elle essayait au maximum de contenir ses gémissements, mais elle ne pouvait s’empêcher de se tortiller et de soupirer de plaisir sous le corps de la bleue. Cependant, elle était décidée à ne pas perdre la face, ses mains vinrent agripper les fesses de Yumi et, dès lors qu’elle remarqua que le pantalon de cette dernière était déboutonné, elle glissa ses mains contre le sous-vêtement de la bleue, agrippant avec toute sa force ce postérieur qu’elle aimait tant.

Lorsque le baiser se termina, Sumi cru entrevoir une fin à son calvaire, mais, il y avait une condition à cela. Elle devait dire à la bleue ce qu’elle voulait. Immédiatement, ses joues rosirent, tandis qu’un hoquet de surprise émana de sa bouche quand elle sentit les mains de son amante attraper ses hanches. Détournant légèrement le regard, elle murmura quelques mots à voix basse.

-J-je veux que… avec tes doigts et… et… ta bouche…

Elle inspira une grande bouffée d’air et releva son regard vers Yumi.

-Je veux que tu me caresses avec en bas avec tes doigts et… ta langue, surtout.

Les mains de la brune agrippèrent le débardeur de la bleue, en le tirant ers le bas.

-Je veux les voir.

Leurs regards s’étaient ancrés l’un dans l’autre et en disant cela, Sumi n’avait pas détourné le sien, même si elle mourrait d’envie de baisser les yeux, juste un peu plus bas.
avatar
Messages : 223
Disponible en RP : YEA
Double-compte : Kioshi Takeda

Fiche de Pouvoir
Grade: 23
Année et Classe: 3-A
Alter: INKHOLISME
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Griffin Riders:
 
THEMES DE SUMI "The best" SONOHARA:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 15 Jan - 18:54
J’avais Sumi totalement sous mon pouvoir… Je la dominais autant physiquement que mentalement, ne lui laissant aucun répit… Lorsqu’elle me demanda de me servir de mes doigts et de ma langue, j’eus toutes les peines du monde à venir taquiner son intimité… Puis elle me demanda en tirant mon débardeur de “les” voir… Elle faisait vraiment une fixation sur ma poitrine décidément ! Je pris mon temps pour enlever mon débardeur puis mon soutien-gorge, la faisant languir d’envie… Ma cuisse frottait toujours doucement contre son intimité pour l’exciter d’avantage. Une fois ma poitrine nue, je vins me serrer contre elle, ma poitrine contre la sienne. Ma main descendit rapidement vers son entre jambe et prit le relais de ma jambe. Je caressais ses lèvres intimes et son bouton de plaisir…

Je venais placer ma bouche contre son cou pour l’embrasser, mettant un peu de rouge à lèvre dessus… A mon tour de la marquer tiens ! je sentais son odeur, presque enivrante… Ma main continuait de jouer avec son intimité tandis que l’autre se baladait sur ses formes, les taquinant, caressant ou pinçant tel ou tel endroit… Elle s’arrêta finalement sur ses fesses, rejointe par mon autre main qui avait arrêtait de taquiner ma petite amie. Je la regardais avec un sourire malicieux et commença à descendre vers son entrejambe. Je passais ma langue sur ses seins, puis me chargea de son entrejambe. Le bout de ma langue venait roulait autour de son bouton puis passa par dessus, encore et encore. Je collais mes lèvres contre sa peau et mes mains vinrent serrer ses fesses, mes doigts agrippant fermement sa chair.

Je ne laissais aucun répit à son corps qui se tortillait sous mes assauts acharnés et précis. Je commençais à bien connaître son corps et je savais où la taquiner pour la faire crier de plaisir… De toute façon, les murs sont insonorisés vu que toute ma famille fait du bruit en travaillant… Je la regardais en souriant:

-Tu peux crier autant que tu veux ma petite soumise… Personne ne t’entendra…

Je repris mes activités de plus belles, mes mains se déplaçant vers sa poitrine pour jouer avec, puis se fut autour de ses côtes de faire les frais de mes caresses… Je naviguais ainsi sur ton son corps, voulant la noyer de plaisir. Puis, alors que je la sentais vibrer de plus en plus de plaisir, je passais l’une de mes mains sous mon lit et tâtonna à l’aveugle pour trouver mes petits jouets… Finalement je mis la main sur un petit oeuf vibrant… Je souriais en jouant toujours avec son bouton, elle était tellement absorbée par son plaisir qu’elle allait sûrement ne rien remarquer si… J’allumais l’objet puis le glissa doucement dans son intimité, le poussant avec mon doigt assez profondément pour lui procurer un maximum de plaisir.
avatar
Messages : 138
Disponible en RP : Ho que oui

Fiche de Pouvoir
Grade: 17
Année et Classe: 1-C
Alter: VOID PULSE
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 15 Jan - 22:34
La bouche de Sumi s’entrouvrit progressivement et ses yeux s’écarquillèrent à mesure que les vêtements de Yumi tombaient et que sa peau laiteuse se dévoilait au regard avide de la brune. Elle n’avait qu’une envie ; plaquer ses lèvres contre cette chaire de porcelaine. Mais, la bleue en décida autrement en venant se plaquer contre le corps exalté de son amante. Un gémissement sortit des lèvres de la brune quand elle sentit les doigts de la tatouée entrer en contact avec son intimité. Jetant sa tête en arrière, elle peinait à garder ses yeux ouverts et mordillait machinalement sa lèvre inférieure.

Le contact des lèvres de Yumi sur son cou fit réagir l’adolescente au quart de tour, sa main agrippa l’arrière du crâne de son amante, mais pas pour essayer de la diriger, elle n’en avait pas la force, Sumi chercher juste à avoir un contact de plus avec Yumi. L'alchimiste d'encre désirait ne faire plus qu’une avec celle qu’elle aimait. Elle se laissa enivrer par les caresses de Yumi sur l’ensemble de son corps. L’aînée n’eut un instant de répit que lorsque sa cadette agrippa son fessier et lui jeta un regard sulfureux en descendant le long de son corps, tout en le marquant de sa bouche. Pour la jeune Sonohara, c’était une vision beaucoup trop torride dans l’état dans lequel elle était. Son désir s’enflamma totalement, les secondes lui parurent interminable, mais lorsqu’enfin elle sentit l’humide langue de son amante contre son intimité, elle retint un puissant cri de satisfaction en mordant son poignet.

Le sourire aux lèvres, comme pour réagir à son action, Yumi l’autorisa à crier, l’affublant d’un surnom qui exprimait son emprise sur la brune. Cette dernière y réagit en rougissant et, comme pour s'empeigner de son rôle, elle commença à prononcer à voix très basse des supplications à l’attention de sa maîtresse, l’implorant de continuer. Pourtant, ces mains vinrent agripper les épaules de la bleue, comme pour contredire sa nature et ses paroles, elle lacérait de ses ongles cette peau qui la fascinait tant.

Mais son corps lui, acceptait l’évidence de sa condition en se tortillant de plaisir. Son ventre, sa cage thoracique se soulevaient à tour de rôle au rythme effréné de la respiration de la dominée. Après ce moment, la jeune tatouée continua de s’occuper de sa petite amie dont l’esprit commençait progressivement à divaguer. Pourtant, quelque chose comme une décharge de plaisir la traversa soudainement, secouant son corps d’extase.

Elle releva des yeux transis de désir et un visage déformé par les sensations que lui faisait subir sa tendre amie. Sa main vint agripper l’épaule de cette dernière tandis que Sumi gémissait, essayant vainement de parler.

Mais, ce qui avait été poussé en elle l’affectait bien trop, les vibrations de l'objet semblaient se répandre dans l'ensemble de son corps. Elle allait retomber, mais elle s’appuya sur un de ses coudes au dernier moment. Plongeant son regard dans celui de son amante, elle murmura simplement sa phrase.

-Embrasse-moi… s’il te plaît…

Retombant immédiatement contre le matelas, ses mains revinrent instinctivement se plaquer contre le crâne de son amante dont elle accentua les mouvements contre son organe érogène. Si Yumi, relevait les yeux, elle pourrait voir un léger sourire sur le visage de la brune. Cette dernière cherchait à provoquer la dominante. Comme pour en avoir plus.
avatar
Messages : 223
Disponible en RP : YEA
Double-compte : Kioshi Takeda

Fiche de Pouvoir
Grade: 23
Année et Classe: 3-A
Alter: INKHOLISME
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Griffin Riders:
 
THEMES DE SUMI "The best" SONOHARA:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 16 Jan - 19:08
Sumi réagissait vivement à mes gestes, je sentais ses ongles se plantaient dans mes épaules alors que je m’occupais toujours de son intimité. Elle semblait vouloir à la fois s’abandonner à mon emprise et en même temps se rebeller, c’était terriblement excitant de la voir aussi tiraillée entre ses envies et sa volonté… Lorsque le petite objet entra en elle, je sentis son corps trembler entre mes mains, se tortillant dans tout les sens, j’eus du mal à garder ma prise sur son fessier pour continuer mes coups de langue.

Je l’entendais murmurer tout un tas de mot qui n’avaient pas vraiment de sens mais qui montrait un puissant désir que je la domine, que j’en fasse plus… Je m’exécutais en remontant mes mains le long de son dos et descendis ma langue en elle, poussant l’objet vibrant du bout de ma langue, sentant à mon tour les vibrations dans mon corps. Cela eu pour effet de redoubler mon désir, je commençais à serrer mes jambes l’une contre l’autre, trépignant d’impatience qu’à son tour, Sumi joue avec mon corps.

Je relevais les yeux, des yeux remplis d’amour et de désir lorsqu’elle me demanda de l’embrasser… J’allais me redresser pour le faire mais l’instant d’après, elle retomba contre le lit dans un spasme de plaisir et serra l’arrière de ma tête pour la plaquer contre sa zone intime. Mes mains caressaient son dos et je remuais vivement la langue, faisant bouger l’objet dans tout les sens, j’avais envie de la faire jouir maintenant… Mon souffle taquinait son bouton de plaisir alors que je cambrais mon dos pour enfoncer encore plus ma langue.

Je sentis alors son corps agir comme je l'avais prévu... Comme je l'attendais depuis si longtemps... Sumi tremblait et des décharges de plaisir la paralysait contre le lit. je donnais un ultime coup de langue contre son bouton puis me redressai légèrement en la regardant jouir... Je venais alors enfin accéder à sa demande, prenant ses joues entre ses mains et l'embrassant passionnément. Mes mains se placèrent sur sa poitrine et jouèrent avec... Finalement, je m'allongeais à côté d'elle, un bras contre son elle pour la laisser se reposer.
avatar
Messages : 138
Disponible en RP : Ho que oui

Fiche de Pouvoir
Grade: 17
Année et Classe: 1-C
Alter: VOID PULSE
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 17 Jan - 13:45
Sumi perdit complètement la notion de l’instant présent, son esprit s’échappa, vagabondant dans les affres de son désir. Confondant réalité et imaginaire, l’image de la jeune tatouée s’imposa bien vite à Sumi qui se tordait de plaisir.

Si son esprit était ailleurs, son corps, lui, était bien là. Les attentions de la bleue faisaient réagir la brune au centuple. Aucun répit n’était laissé à la nerd qui ne pouvait qu’accepter son sort tout en exprimant son plaisir de la façon la plus bestiale qui soit. Ce qui lui fit atteindre le point de non-retour, ce fut la langue de son amante qui, en s’introduisant en son sein vint faire remuer le jouet qui avait été glissé en elle plus tôt. Le cumul de ces sensations ne laissa pas la jeune fille de marbre, loin de là.

Le corps de Sumi se raidit soudainement, son dos se cambra, ne touchant même plus le matelas. Dans le même temps, un long gémissement de plaisir s’évada de ses lèvres. Et, alors que son corps retombait contre le matelas, son gémissement se transforma en un long souffle de satisfaction. Les yeux mi-clos encore dans le vague, Sumi tentait tant bien que mal de recouvrer ses esprits. Sa respiration effrénée se calma. Sentant la bleue se redressait, elle ouvrit les yeux un peu plus, soufflant une dernière fois avant de se laisser embrasser.

Dans une autre situation, le baiser aurait pu rebuté la jeune demoiselle en raison de ce qui venait de se passer, mais l’amour que Sumi portait à Yumi chassa cette idée, tout ce qu’elle voulait, c’était l’embrasser, la sentir contre elle. Que ses sentiments pour elle s’intensifient encore plus. Elle aimait les baisers de la tatouée, ses caresses, son regard sur son corps. La jeune Sonohara avait l’impression que tout son être l’encourageait à s’abandonner à Yumi. Ce qu’elle fit.

Ces mains vinrent épouser la forme des hanches de sa petite amie tandis que cette dernière l’embrassait. De nouvelles caresses sur sa poitrine firent soupirer Sumi contre les lèvres de son amante, Sumi se détendit progressivement. Au moment où leurs lèvres se détachèrent, la brune murmura quelque chose à l’égard de son amante.

-T’es… vraiment la meilleure…

Alors que Yumi se couchait à ses côtés, ses mains vinrent lentement retirer le jouet de son corps, elle soupira à nouveau alors que ses nerfs lui envoyaient de nouvelles décharges de plaisir. Se permettant un léger temps de repos, elle finit par se tourner vers son amante. Une de ses mains vint caresser ses côtes, son flanc et enfin, ses doigts agrippèrent le pantalon à moitié défait de la jeune punk. Un fin sourire malicieux se dessina sur le visage de Sumi.

-Tu trouves pas que t’es encore trop habillée ?

En disant cela, elle tira le pantalon de Yumi, l’amenant à mi-cuisse, après quoi elle s’arrêta. Elle avait encore à faire. Sa main remonta le long de la cuisse de son amante pour se poser contre son flanc. Conservant son expression malicieuse, Sumi faisait mine de réfléchir tout en regardant son amante, comme si elle cherchait quoi lui faire.

Finalement, elle allongea son amante sur le matelas et se redressa. L’instant d’après, Sumi était au-dessus de Yumi. Directement, elle plongea contre le cou de cette dernière, l’embrassant fougueusement. Ses deux mains, remontèrent jusqu’à la poitrine de la tatouée. Ses lèvres s’étirèrent contre le cou de Yumi quand elle sentit ses mains toucher les seins de son celle qu’elle aimait tant. Les mouvements de l’haltérophile furent d’abord lents, elle ne faisait que malaxer et masser la poitrine de sa cadette, parfois, elle effleurait un bouton de chair, par inadvertance bien sûr. Puis, ses mouvements se firent plus entreprenant, plus sûr. Les caresses de Sumi se rapprochèrent de plus en plus des deux boutons de sa petite amie, pour qu’enfin, ses doigts les attrapent. La brune commença par les caresser, puis les pincer, pour finalement les faire rouler entre ses doigts. Sa bouche remonta jusqu’à l’oreille de Yumi, ses lèvres capturèrent le lobe de cette dernière.

-Comment tu m’as appelé tout à l’heure, déjà ?

Tandis que Sumi murmurait à l’oreille de son amante, son corps s’était légèrement surélevait et, à la fin de sa phrase, sa cuisse vint se frotter contre l’entrejambe de son amante, comme pour annoncer ce qui allait se passer quand cette dernière répondait.
avatar
Messages : 223
Disponible en RP : YEA
Double-compte : Kioshi Takeda

Fiche de Pouvoir
Grade: 23
Année et Classe: 3-A
Alter: INKHOLISME
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Griffin Riders:
 
THEMES DE SUMI "The best" SONOHARA:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Jan - 18:14
Pour une fois, ma belle prit l’ascendant sur moi… Elle commença par me dire que j’étais trop habillée, l’instant d’après elle retira mon pantalon jusqu’aux genoux, sans me laisser le temps de répondre. Je la regardais malicieusement, commençant à m’exciter encore plus en imaginant ce qui allait se passer… J’avais mon regard toujours plongé dans le sien. Je frissonnais en sentant sa main contre ma hanche… La mienne venait se placer contre sa joue que je caressais tendrement. Puis, soudainement, elle me poussa pour m’allonger sur le dos et vînt se placer sur moi. Je me laissais faire, surprise par son geste. Je la regardai en haletant légèrement, se demandant ce qu’elle avait en tête. Je la regardais réfléchir en posant mes mains contre ses hanches pour venir ensuite caresser ses fesses.

Elle plongea alors sur moi, sa bouche contre mon cou et ses mains sur mes seins… Elle jouait avec, les massant, jouant avec mes tétons, parfois maladroitement mais toujours avec une extrême efficacité. Je me tortillais sous ses caresses et je fermais les yeux pour profiter de la sensation, dégageant mon cou pour la laisser l’embrasser. Mes mains se déplacèrent vers son dos, je plantais légèrement mes ongles dans sa peau lorsque le plaisir était trop intense. Finalement, je sentis les lèvres de Sumi attraper mon lobe d’oreille et me chuchoter:

-Comment tu m’as appelée tout à l’heure, déjà ?


Avant que j’ai eu le temps de répondre, sa cuisse vînt frotter contre mon entrejambe, une décharge de plaisir se répercuta dans tout mon corps. Mon intimité réagissait au quart de tour et je sentis ma culotte devenir humide. Je me cambrai, balançant ma tête en arrière dans un long cri de plaisir intense, mes ongles griffant le dos de Sumi. L’instant d’après, je reprenais légèrement contrôle de mon corps et serra Sumi de toutes mes forces:

-Plus ! Continue ! Je t’en supplie !

Je me frottais contre sa cuisse, tout mon corps réclamait l’attention de mon amante. Je me mordillais la lèvre en regardant Sumi dans les yeux, un regard plein de désir pour elle.
avatar
Messages : 138
Disponible en RP : Ho que oui

Fiche de Pouvoir
Grade: 17
Année et Classe: 1-C
Alter: VOID PULSE
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 19 Jan - 3:41
Le sourire de Sumi ne cessait de grandir en voyant son amante se tortiller sous elle. Alors qu’elle avait été si entreprenante et sûre d’elle au début, voilà qu’elle se tordait de plaisir et se mettait à supplier. La douleur procurée par les ongles de Yumi fit l’effet d’un coup de fouet à la brune qui se remit tout de suite au travail, avec plus d’entrain encore. Son corps s’abaissa, tandis que sa cuisse s’extirpa de l’étreinte de celles de la bleue. À présent, Sumi était courbée sur le corps de Yumi, sa bouche vint embrasser la poitrine de son amante, tandis que ses mains s’attaquèrent aux courbes des fesses de son amante. La brune releva un instant le regard vers sa petite amie qui continuait de la supplier.

-A vos ordres, maîtresse.

Elle finit sa phrase en agrippant avec force le fessier de la bleue, d’abord au-dessus de son dernier vêtement puis, lentement ses doigts sous glissèrent sous ce dernier. Plus haut, la bouche de Sumi couvrait la poitrine de Yumi de baisers, périodiquement les croissants de chairs de l’aînée venaient capturer l’un des points sensibles des seins de la tatouée pour le relâcher aussitôt. Alors que l’amante de l’haltérophile commençait à peine à s’habituer à ce manège, les lèvres de cette dernière vinrent s’entrouvrirent au-dessus d’un de ses boutons roses ; la langue de Sumi passa contre lui en même temps qu’un de ses doigts s’en alla flatter le bouton du bas de Yumi.

Très vite, les mouvements de Sumi s’intensifièrent. Ses doigts explorèrent la surface de l’intimité de son amante, alternant entre l’organe érogène de Yumi et ses lèvres inférieures. Les mouvements étaient circulaires, puis ils massaient l’entrejambe de la bleue de haut en bas, de droit à gauche. Le manège se répétait inlassablement, pour ne laisser à la bleue aucun instant de répit.

Soudainement, les doigts de Sumi s’aventurèrent plus loin, faisant ressentir de nouvelles sensations à la bleue. Tandis que les phalanges de la brune venaient épouser les parois de l’intérieur de la bleue par des lents mouvements langoureux, ses lèvres quittèrent la poitrine de Yumi pour venir longer son ventre. S’arrêtant au niveau de son nombril, les yeux noirs de Sumi cherchèrent ceux de son amante, alors que lentement, sa langue s’échappait de ses lèvres pour venir laper contre le nombril de sa petite amie.

Sumi continua ses activités pendant quelque temps, avant de reculer encore plus et de poser un genou à terre, puis, l’autre le rejoint bien vite. Ses doigts offrirent un peu de répit à Yumi en sortant d’elle. Les deux mains de l’aînée vinrent agripper les cuisses de la bleue tandis que ses lèvres venaient embrasser l’intérieur de ces dernières. Doucement, Sumi passa amoureusement sa langue contre la peau de son amante, la regardant toujours.

-J’ai toujours voulu faire ça un jour…

Une idée lui traversa soudain l’esprit. Elle releva la tête, l’inclinant légèrement sur sa gauche.

-Quoique, je ne suis pas en mesure de prendre des décisions non ?

Un sourire innocent se dessina sur son visage.

-Dis-moi ce que je dois faire, Yumi.
avatar
Messages : 223
Disponible en RP : YEA
Double-compte : Kioshi Takeda

Fiche de Pouvoir
Grade: 23
Année et Classe: 3-A
Alter: INKHOLISME
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Griffin Riders:
 
THEMES DE SUMI "The best" SONOHARA:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: Zone résidentielle-