Sing with the Stars [Ft. Hiragi Yui]

 :: Musutafu :: Autres endroits Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 66
Disponible en RP : TOUJOURS

Fiche de Pouvoir
Grade: 15
Année et Classe: 1-C
Alter: Drop The Beat
Dim 14 Jan 2018 - 3:59

「 Tears of Life 」

ft. Hiragi Yui
En ces temps durs, il m’était difficile de trouver le sommeil. Ce n’était pas tant un manque de fatigue qui entraînait ces insomnies, mais plutôt une blessure morale qui meublait mes nuits. J’avais beau essayé de ne pas me laisser prendre au jeu de la déprime, je n’arrivais pas à en sortir lorsque mon esprit était au repos. Quitte à ne guère récupérer la totalité de mon énergie, j’aurai préféré avoir un sommeil agité ou bien nager dans les cauchemars. Toutefois, Morphée me rejetait pour me laisser songer sur des problèmes que j’évitais depuis leurs manifestations. En effet, je ne pouvais pas m’empêcher de repenser à mes actes, ma performance et mon état d’âme lors de l’examen.

Était-ce réellement moi qui avait participé à l’épreuve ? Je ne me rappelais pas avoir un tel tempérament… Qu’importe comment je le percevais, j’avais adopté une voie chevaleresque et non pas un chemin de violence et de sang. Du moins, je concevais que je ne respectais pas les lois à cent pour cent, mais je n’avais pas pour autant une nature de hors la loi. Je me connaissais, je savais que je n’en étais pas un… J’étais et je resterais un chevalier… Pas vrai ? Pas vrai… ?

Il était courant que mon esprit se morfondait sur les situations auxquelles j’étais confrontées. Toutefois, malgré mes paroles, rares étaient les fois où je ressentais vraiment quelque chose. Je veux dire, c’était vrai que cela me faisait mal, mais c’était bien mineur si l’on comparait à une vraie douleur mentale, comme à ces heures.

C’était étrange. Ce fut la première fois que je me sentais aussi mal. Ce n’était pas si affreux, mais cette gêne était pire que tout ce que j’avais pu ressentir. Bien que moins affligeant, cela persistait indéfiniment et ne disparaissait nullement après quelques minutes. Sigh… J’aurais préféré ne pas me remémorer cet incident lors de l’examen. Il aurait été tellement plus simple de seulement cherché à devenir plus fort, comme à mon habitude.

Pour apaiser cet esprit tourmenté, je n’avais pas trouvé d’autres solutions que de jouer de la musique. Cet art que je pratiquais depuis presque toujours était l’unique méthode qui arrivait à faire le vide dans ma tête pour profiter de l’instant présent, ou alors de me débarrasser un court instant de mes tracas. C’était vraiment la seule discipline pour laquelle je montrais une flamboyante passion, même si l’on m’avait souvent reproché de tricher. Moi, tricher… Quelle idiotie.

M’enfin bon, voilà pourquoi je me trouvais dans les lieux. Bien que c’était loin d’être un stage pour les bons musiciens, il s’agissait d’un endroit où ceux-ci pouvaient se regrouper afin de pratiquer librement, un peu comme une salle de musique. Avec l’arrivée des héros, ce genre d’endroit se dépeuplait à vue d’œil, tant que ça en était triste. On y trouvait toujours quelques personnes ne perdant pas du rythme musical et de sa magie, mais il était possible de se retrouver seul dans ce genre d’espace, comme à cet instant.

Quelque part, c’était tant mieux. Je n’aimais pas réellement que les autres perçoivent cette partie de moi. J’étais sensé être un héros chevaleresque à la courtoisie et à l’optimisme inégalée, accouplé à un charmant et tendre sourire protecteur… Une figure qui était sensé rester intacte, et non pas se couvrir d’un changement pour un aspect les plus affligeants.

Empoignant donc ma guitare classique, je vins à m’asseoir dans le coin et à effectuer une douce mélodie. Une douce, gracieuse, délicate et triste mélodie. Me laissant absorber par le monde musical, je vins à fermer les yeux pour me plonger totalement dans cet harmonieux univers. De fait, je ne prenais guère attention à l’image que je reflétais, ni même à ce poignant sourire qui se dessinait sur mon visage, qui venait complémenter ces perles de chagrin trop longtemps restées enfermées. A l’entente de bruits de pas, le rythme qui envahissait l’atmosphère se brisa alors que je stoppais mon jeu pour laisser parler mon cœur.

« Une telle mélodie vous a-t-elle ensorcelée de sa beauté, ou était-ce affligeant à vouloir en faire une remarque déplacée ? Que ce soit l’un ou l’autre, elle ne représente que l’état de mon âme, fragile et brisée. », dis-je le regard tourné vers les cieux, toujours orné de ce triste sourire.
Luv'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Dallas' Stars
» Dalas Stars signature
» Dalas Stars Aligment
» Dallas Stars
» 03. [Appartement Robertson] Let's sing together.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: Autres endroits-
Sauter vers:


FTM 88x310 FTM 88x310 FTM 88x310 FTM 88x310