Logo My Hero Academia

Nous sommes actuellement en été, au mois de Septembre

Membre du Mois

Coup de coeur

Coup de coeur My Hero Academia

Les dernières rumeurs

- Alors qu'il exécutait son stage, un élève a été retrouvé carbonisé parmi les décombres. Bien que sous le choc, la police a continué à mener une enquête formelle sur les faits entourant l'équipe de leur maître de stage, Blazing Eye. (Event 2)
- Les malfaiteurs ont été arrêtés durant leurs assauts. Il s'agirait des non moins fameux M.Compress et de ce que les journaux ont nommé "le Démon souriant". (Event 2)
-
- Un club de football américain est en train de se former! On dit que des paris ont été formés sur différents joueurs! En bien comme en mal...
- On aurait vu deux silhouettes rôder près de U.A...L'une d'elle était monstrueuse! Un couvre-feu est imposé pourtant... (Août).
- Le dimanche, on déconseille d'entrer dans les parcs! Attention, les chiens mordent sans raison! (Rumeur d'août)
-Des étudiants auraient été aperçus près d'une boutique de figurines par un étudiant de U.A. On dit qu'ils sont en deuxième année et qu'ils se cacheraient depuis...sont-ils en couple? Qui sont les geeks?!

11 Heros | 37 Elèves | 09 Ligue des vilains | 07 Vilains | 05 Civils

Notre Histoire

Année 2045. 80% de la population a développé des pouvoirs surnaturels, surnommés Alter. Certains les utilisèrent pour semer le chaos, détruire ou réaliser des activités illégales.
D'autres, à l'inverse, utilisèrent leurs nouvelles capacités pour sauver la veuve et l'orphelin, rendant réel le métier autrefois fantasmé de Super-héros, qui devint, au fur et à mesure, une activité reconnue par l'état. C'est ainsi que des écoles se spécialisèrent dans l'éducation de nouveaux justiciers, prêts à affronter ceux bravant la loi : les vilains. La suite

Nouveautés

26/03 Le groupe "élève" est temporairement fermé. Consulter
23/03 Les rumeurs ont été mises à jour ! D'autres informations à suivre ! Consulter
22/03 Le deuxième event est officiellement terminé ! Voici la nouvelle intrigue de votre forum ! Consulter
26/02 Installation du nouveau design de My Hero Academia RPG, ainsi que d'autres petites nouveautées !Consulter
03/12 Un nouvel event débutera très prochainement ! Tenez vous au courant ! Consulter

02/12 Recensement de décembre. Consulter

03/10 Mise en place de la chronologie du forum. Consulter

19/11 Mise en place d'une aide au fair-play. Consulter

12/11 Plusieurs mises à jours ont été effectués sur le forum. Consulter

07/11 Fin du premier event & recrutement terminé !

18/09 Le premier event de MHA est lancé ! Consulter

21/08 Annonce sur les nouveautés ! Consulter

21/08 Nouvelle page d'accueil !

Prédéfinis


Graîne de héros ! [Sawada/Sonohara]

 :: Musutafu :: U.A. - L'école des héros :: Stade Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 26 Mar - 19:12
« Tous en tenue de sport ! Hop hop ! Vous allez apprendre la vie à vos cadets ! »


Sumi laissa sa tête tomber entre ses bras dans un soupir. Elle détestait ce genre de « surprise ». Alors qu’elle était assise dans sa classe, attendant tranquillement que son cours d’héroïsme THEORIQUE ne commence, Nedzu était apparu et était grimpé sur le bureau de leur enseignant dont la classe était toujours sans nouvelle. La souris-mutante leur avait expliqué qu’ils allaient bénéficier d’un exercice interclasse. Sérieux, on a tout le temps ce genre d’évènement, on dirait une facilité scénaristique pour nous faire rencontrer d’autres élèves. JE CONNAIS TOUT LE MONDE ICI. Laissez-moi retourner dormir.

Sumi faisait peine à voir en effet, les cheveux ébouriffés et difficilement contenu dans une pince au sommet de son crâne, le regard hagard et les yeux rouges de fatigue, elle n’avait définitivement pas l’allure d’une héroïne pleine d’entrain et de vie. En se redressant, elle jeta un regard de détresse à Miho. Au moins, sa meilleure amie serait avec elle.

-Vous allez tous être assignés à une classe, attendez que je dise votre nom et l’endroit où vous devez vous rendre, vous pourrez ensuite allez-vous changer.

L’alchimiste d’encre soupira à nouveau, elle voulait en finir au plus vite. Sagement, elle attendit que son nom soit cité. Ses deux seuls amis étaient déjà assignés à des classes différentes, elle se rassura en se disant que statistiquement, ça faisait plus de chance de ne pas se retrouver seule.

-Sonohara, 1-C, stade, au vestiaire jeune fille !

Sumi aurait pu sauter de joie. Réellement. Elle se retrouvait assignée à la classe de Yumi après tout, mais, à cause du stage et de ses blessures, cette dernière était dispensée d’entraînement pendant quelques jours encore. Ça aurait également été l’occasion de revoir Naru, la camarade de Yumi qui avait participé au stage avec elles, mais, en raison de sa mutation, l’alchimiste d’encre doutait que la sirène soit présente sur le stade.

Qui plus est, Miho et Isoshi n’étaient pas dans le même groupe qu’elle. Cette journée s’annonce formidable ! Mollement, elle se dirigea vers le stade, faisant un crochet par l’internat pour récupérer ses affaires de sports, mais surtout, ses capsules d’encre. Elle en profita pour remplir son sac de bouteille d’eau et de snacks en tout genre, histoire de pouvoir utiliser pleinement son alter. Pouvant enfin gagner les vestiaires, l’alchimiste d’encre ne perdit pas plus de temps que cela. Une fois arrivée, elle jeta son sac en vrac sur les bancs des vestiaires constatant que des affaires étaient déjà présentes. Super, ça va direct commencer, même pas le temps de souffler. En plus, les premières années, ce sont les plus excités de tous, je vais pas savoir où donner de la tête.

Alors qu’elle ne cessait de se plaindre intérieurement, ses pas commencèrent à la guider vers l’intérieur du stade. Elle jeta un coup d’œil à sa tenue et grimaça. Ses uniformes de sport sont immondes. Ça coûterait quoi à la meilleure école d’héroïsme d’engager un designer pour leurs fringues ?! Finalement, Sumi rejoignit les membres de sa classe ainsi que ceux de la 1-C. Le professeur de ces derniers prit la parole.

-Maintenant que tout le monde est là, je peux vous expliquer ce qu’on va faire. On va former des duos ou des trios d’élèves de chaque classe, le but premier, c’est de partager vos entraînements, vos inspirations, tout ça. Les troisièmes années, vous aurez votre licence dans quelques mois, alors montrez à vos cadets les fruits de vos trois ans ici !

Tandis que le professeur annonçait les groupes, Sumi croisa les bras et commença à repenser à son parcours d’aspirantes héroïnes. J’ai rien à raconter moi, à part le premier stage chez Yuki… C’est tout.

-Sonohara, tu t’occuperas de Sawada ! Amusez-vous !

Sumi releva rapidement la tête pour voir la jeune fille que lui indiquait le professeur. Cette dernière semblait être un peu plus grande que l’haltérophile, d’au moins cinq centimètres. C’est quoi ces premières années géantes ?! En revanche, niveau carrure, Sumi surclassait clairement sa cadette. Mon honneur d’haltérophile est sauf. Mais, ce qui avait le plus marqué Sumi, c’était la longue chevelure argentée de la jeune fille qui s’accordait à merveille avec son teint pâle. Elle se souvenait avoir déjà vu de temps à autre cette étincelante chevelure et ce visage si las d’à peu près tout. L’alchimiste d’encre s’approcha tout de même de sa nouvelle camarade pour aller la saluer avec le sourire.

-Salut Sawada ! Tu peux m’appeler Sumi, ce sera plus décontracté que Sonohara ! Et pas de sempai, j’aime pas ça !

Sumi affichait un sourire relativement gêné, son malaise se voyait comme le nez au milieu de la figure, mais, elle avait choisi de faire des efforts pour sympathiser avec sa camarade, quitte à passer la matinée avec, autant bien s’entendre. Et avec de la chance, elle pourrait en tirer quelques ragots.

-J’imagine qu’on doit se faire les présentations habituelles donc, euh… Mon nom de héros, c’est Don’t Panic, je bosse chez Scarecrow quand je suis pas ici. Son agence est à Yokohama ! Mon alter, c’est un alter de création à base d’encre, je me débrouille assez bien avec des boucliers et des trucs défensifs. Et toi, du coup ?

Sumi espérait très fort que sa cadette lui répondrait qu’elle n’était pas d’humeur à jouer les héros aujourd’hui ou quelque chose dans le genre. Qu’elle préférait discuter de la théorie plutôt que de la pratique.
avatar
Messages : 224
Disponible en RP : YEA
Double-compte : Kioshi Takeda

Fiche de Pouvoir
Grade: 23
Année et Classe: 3-A
Alter: INKHOLISME
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Griffin Riders:
 
THEMES DE SUMI "The best" SONOHARA:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 26 Mar - 22:38
Arh, pitié que l'on me balance un seau d'eau à la figure, que je puisse mourir en paix...
Une nouvelle journée se passe à "l'école des apprentis barjots" et comme d'habitude, je n'avais que l'envie de m'enfermer dans ma chambre de pensionnat, pour retourner à la musique et la basse.
Mais bon, je suis bien obligée de faire au moins acte de présence aux cours, sinon je me ferais soit virer, soit on appellera mon père, qui viendra me remonter les bretelles, avec ses monologues incessants.
Dans le doute, je préfère rester bloquée à cette école, plutôt que de retourner dans les jupons de mon père.

Pour aujourd'hui, le programme semble être "chargé", avec une collaboration entre classes de niveaux différents.
Sympa comme système. Non vraiment je le pense vraiment: approfondir d'avantage le fossé de puissance séparant les premières années avec les troisièmes années, ça va bien motiver les piles sur pattes que nous sommes! C'est du sarcasme bien entendu.

Enfin bon, autant y aller et en finir rapidement; on pourra passer à autre chose ensuite.
Je suis le reste de la classe à l'arrière, sans me presser, contrairement à 90% de mes camarades qui foncent à travers les couloirs et les 10% d'élèves qui sont stressés par le cours qui s'annonce.
J'imagine que c'est ce que l'on appelle la "fougue de la jeunesse" et que la mienne a du "fondre" dans la fontaine où je me suis jetée, lorsque j'étais gamine, mais bon, comme ma naissance, c'est un détail malheureux et sans importance de l'Histoire.

J'enfile ma tenue de sport et sort bonne dernière du vestiaire, constatant que des groupes commençaient déjà à se former. J'imagine que je passe tellement inaperçue qu'ils ont donnés les instructions sans moi, comme ça m'est déjà arrivé deux trois fois.
En laissant traîner mes oreilles un temps, j'apprends que le cours va se passer en duo ou trio interclasses.
J'entends alors mon nom à la suite d'un nom qui ne m'était pas vraiment inconnu.
Je tourne la tête et remarque alors une gonzesse que je voyais de temps à autre dans ma salle de classe, toujours fourrée avec Yumi, une autre élève de ma classe. Bon, du peu que j'ai pu voir d'elle à ces moments-là, elle n'est pas trop exubérante et j'espère que ça se ressentira sur notre "entraînement", que j'espère pas trop "Plus Ultra" comme dirait l'autre shooté à la testostérone là.

Je fais un signe de salut rapide de l'index et du majeur à la demoiselle:

-Yo. Dans ce cas, tu peux aussi m'appeler par mon prénom, à savoir Kinoka.
Pour mon Alter, j'ai le corps composé intégralement de sel et je peux moduler le sel d'un bout à l'autre de mon corps, que ce soit pour créer des armes ou pour l'esquive.


J'observe un temps les quelques groupes déjà en activité, à savoir se fiche joyeusement sur la tronche, comme si les petits voulaient prouver quelque chose aux grands...

Je soupire, avant de tourner la tête vers Sumi, les mains renfoncées dans les poches:

-Je sais pas ce que tu as prévu comme "amusement" pour nous, mais je te préviens de suite que je suis pas chaude pour me friter débilement avec quelqu'un, sans aucune raison. Surtout si ce dernier est un aîné qui peut me "bitch-slap" en un coup. Je vois pas trop ce qu'un "oneshot" pourrait m'apporter comme enseignement.

Défaitiste? Non, je suis réaliste, c'est pas pareil.
avatar
Messages : 50
Disponible en RP : Toujours disponible
Double-compte : Eirin Hirano

Fiche de Pouvoir
Grade: 14
Année et Classe: 1-C
Alter: Salty Body
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 31 Mar - 5:11
Sumi arqua un sourcil et laissa pencher sa tête sur le côté face aux mots utilisés par la jeune fille aux cheveux blancs en face d’elle. Je commence déjà à être trop vieille pour comprendre mes cadets quand ils parlent ? Je suis pas d’accord avec ça moi ! Bitch-slap… C’est un terme anglais, en plus… Elle me parle de plage ? J’comprends rien. Autant dire que Kinoka avait réussi à totalement perdre Sumi. Pourtant, rapidement, la jeune alchimiste d’encre se reconcentra sur sa discussion avec sa cadette. Son visage s’illumina alors soudainement.

-Woh… Si je m’y attendais à ça…

Sumi affichait un air relativement interloqué, mais intérieurement elle sautait de joie. La déclaration de sa cadette l’avait agréablement surprise. Elle remerciait toutes les entités possibles et imaginables de l’avoir mise en duo avec sûrement l’une des seules première année avec moins de motivation qu’elle. Un sourire soulagé apparu alors sur le visage de Sumi.

-Non, t’inquiètes pas pour ça, j’suis pas hyper axée bagarre ! Mon taff, c’est plutôt de protéger les civils ou les héros avec un gros potentiel offensif ! Un peu comme toi, en fin de compte ! Pis, j’ai passé une sale nuit, vraiment pas envie de me foutre sur la gueule de si bon matin !

Elle ponctua sa phrase par un petit rire qui exprimait tout de même une pointe de nervosité. En jetant un regard par-dessus son épaule, elle remarqua que le professeur lançait vers elles, quelques regards curieux. Regardant autour d’elle, Sumi remarqua qu’à peu près tout le monde s’était mis à travailler. Elle soupira fugacement à l’idée de devoir s’y mettre aussi. Posant son regard sur sa camarade, elle reprit la parole.

-Le prof nous regarde. Ce que je te propose, c’est qu’on fait un tour de terrain, puis je vais récupérer mon sac dans les vestiaires et après, on verra bien ce qu’on fait. Comme ça, le prof va croire qu’on fait quelque chose ! En route Kinoka !

Sur ces mots, Sumi commença à réaliser de petites foulées, adoptant un rythme plutôt calme pour dégourdir son corps, très vite, elle se cala sur celui de sa camarade. Le tour se fit dans un calme relatif qui vira presque au silence gênant, les respirations des deux jeunes filles étaient les seules sources sonores les entourant -si on omettait le bruit de l’entraînement des autres élèves. Après tout, c’était assez mal vu de discuter pendant une course, la discussion réduisant sensiblement le souffle. Cependant, Sumi ne put retenir sa langue et interrogea quand même sa camarade.

-Tes cheveux sont… Vachement classe ! C’est… Naturel ?

Le temps de la réponse de Kinoka suffit à ce que les deux jeunes filles arrivent jusqu’aux vestiaires. Sumi s’éclipsa rapidement et pénétra de nouveau dans les couloirs des vestiaires du stade. Sans prendre la peine de l’ouvrir ou quoi que ce soit, l’alchimiste d’encre attrapa son sac et le jeta sur son épaule avant de reprendre le chemin de la sortie. Rejoignant à nouveau Kinoka, elle la dépassa en prenant dans son sac une bouteille d’encre qu’elle porta rapidement à ses lèvres puis elle s’adressa de nouveau à la blanche.

-Du coup, on va s’isoler là-bas, histoire d’être un peu tranquille. T’as déjà une idée de ce que tu voudrais faire ? Perso, je suis assez d’accord pour me poser et papoter pour le moment !

Une fois que les deux filles furent suffisamment loin du gros des élèves et que Sumi eut fini de vider sa bouteille, cette dernière s’arrêta et posa sa main contre le sol. Elle fit signe à Kinoka de se placer derrière elle avant de matérialiser une large surface d’encre qu’elle fixa sur le sol, formant une sorte de mur d’encre de deux mètres de largeur. Sumi se tourna ensuite et s’assit en tailleur, elle leva ses yeux vers sa comparse un léger sourire aux lèvres.

-On devrait pouvoir se la couler douce un petit moment ! Tu peux prendre les snacks ou une des bouteilles d’eau qui sont dans mon sac ! Touche pas aux bouteilles noires, c’est de l’encre et crois-moi, c’est dégueulasse !

Sur ces mots, Sumi attrapa une barre chocolatée et croqua dedans.

-Et du coup, tu te plais pas des masses à U.A, je me trompe ?

L’attitude de la première année et le peu que Sumi savait sur elle, l’avait menée à cette conclusion. Bon, une fois la conversation lancée, je lui demanderais ce que veux dire bitch-slap.
avatar
Messages : 224
Disponible en RP : YEA
Double-compte : Kioshi Takeda

Fiche de Pouvoir
Grade: 23
Année et Classe: 3-A
Alter: INKHOLISME
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Griffin Riders:
 
THEMES DE SUMI "The best" SONOHARA:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 31 Mar - 14:00
La première réaction de Sumi me laisse de marbre, même s'il y a 1% de circonspection dans le tas. Je m'attendais à la traditionnelle réponse du style "Tu dois te battre pour protéger les innocents" ou "On fait quoi alors, si tu n'oses pas te battre pour la justice?"... Mais le visage qui s'illuminait en face de moi me laisse quelque peu désappointée.
Bon, à écouter tout ce qu'elle me dit, j'ai la chance improbable d'être tombée sur le seul aussi blasé que moi. Ouf, ça me changera des autres abrutis emplis de "sens de la justice" ou de testostérone; parfois ce sont les deux en même temps et ce sont les pires types à gérer.

Je finis par soupirer longuement, haussant les épaules:

-Tu m'arranges sur ce coup-là. Je n'ai pas réussi à fuir l'entraînement et à m'isoler dans mon coin habituel, ce qui me gave tout autant.

J'acquiesce brièvement et mollement à la proposition de mon aînée. S'il faut "simuler" un entraînement, je préfère encore un échauffement du style footing que "baston en mode capoeira".

J'emboîte le pas à Sumi, calquant mon allure sur la sienne, qui s'avère être presque aussi mollassonne que moi. Mais elle doit quand même ralentir, pour se retrouver à mon rythme de croisière et on fait ainsi quelques instants de course bien passionnante... Bon, je vais pas me plaindre, j'échappe encore aux foutus combats d'entraînement débilos à souhait.

-Nope, les cheveux, comme le reste de mon corps, sont composés de sel modulable et ça leur donne cette couleur. Je peux choisir la longueur et l'aspect que je veux, allant de la boule à zéro aux dreadlocks en passant par l'afro.

Quand t'as rien à fiche dans ta chambre de pensionnat, tu peux bien te chercher des occupations débiles et inventer des formes, des coiffures débiles est une occupation comme une autre, me faisant parfois faire une pause entre deux morceaux de basse.

Après cet "entraînement", Sumi va chercher un truc au vestiaire et je récupère deux trois choses dans mon casier,avant de m'isoler des autres barjots et j'observe son Alter à l'oeuvre, qui est assez étonnant et je comprends rapidement l'intérêt qu'elle a à boire des bouteilles d'encre. Elle doit sans doute faire des "réserves" ou je ne sais quoi.

M'installant aux cotés de mon aînée, je secoue doucement la tête, en réponse à son offre généreuse, mais mortelle pour moi.

-Je ne peux pas manger de nourriture "normale" et encore moins boire de l'eau, à cause de mon Alter.
Je mange et bois que des choses en poudre.


Sur ces mots, je sors une bouteille de lait en poudre et "bois" deux trois gorgées, réfléchissant à la question de Sumi, qui me semble avoir une réponse tellement évidente...

-Tu te goures pas.
Mon père m'a forcé à venir ici et j'ai dû lui faire un minimum de chantage, pour pouvoir emporter ma seule passion.
Et pour l'instant, je ne fais que voir des choses qui me blasent et me font dire que j'aurais mieux fais de faire comme ma mère et de me barrer de la maison.
Les élèves sont tous tarés ici, à vouloir se battre comme des chiffonniers shootés à la testostérone, pour prouver qu'ils sont juste meilleurs, et limite se sacrifier pour des gens qu'ils ne connaissent pas. Ils font bien ce qu'ils veulent de leur vie comme de leur mort, j'en ai rien à carrer, mais qu'ils me fichent la paix un minimum, au lieu de vouloir m'intégrer dans leur délire "Plus Ultra" ou je ne sais quoi.
Enfin bref, et toi alors? Pour aller jusqu'à la troisième année d'études dans cet asile, il faut quand même que tu aies sacrément envie d'un truc particulier, mais quoi donc?
avatar
Messages : 50
Disponible en RP : Toujours disponible
Double-compte : Eirin Hirano

Fiche de Pouvoir
Grade: 14
Année et Classe: 1-C
Alter: Salty Body
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 31 Mar - 18:49
Sumi avait d’abord pensé que l’alter de Kinoka était tout bonnement génial. Pouvoir donner à ses cheveux n’importe quelle forme en un claquement de doigts, il fallait avouer que ça vendait du rêve à la nerd. Cette dernière trouvait l’alter de sa cadette vraiment impressionnant et l’enviait presque, jusqu’à ce que la jeune blasée parle des contrecoups qu’offrait son don, Sumi déchanta instantanément. COMMENT PEUT-ELLE VIVRE SANS JUS D’ORANGE ?! La troisième année se sentait un peu coupable d’avoir proposé à sa cadette quelques chose qu’elle ne pouvait consommer. Par respect, elle remballa sa sucrerie à moitié mangé et la rangea dans son sac.

-Ah, ouais, j’allais dire que ton alter était dingue, mais en fait, c’est un sacréest su contrecoup, le miens est sympa à côté… Désolé de t’avoir proposé ça du coup.

Et une boulette, une. Après cela, l’alchimiste d’encre écouta ce que disait sa cadette avec attention. Elle n’avait clairement pas une vie facile. Pour l’avoir vécu, Sumi comprenait mieux que jamais cette situation. Mais qu’est-ce que j’aurais voulu qu’on me dise à l'époque ? Finalement, alors que Sumi cherchait désespérément quelque chose à dire, sa camarade lui tendit la perche en lui demandant ce qui la faisait tenir ici depuis trois ans. Sumi se mit à sourire et à se gratter l’arrière de la tête.

-Si je te dis l’argent, j’passe pour une opportuniste, non ?

Elle se permit de laisser un sourire amusé décorer son visage.

-Non, sans rire, je… Fin moi aussi, on m’a forcé la main pour aller en héroïque. J’ai une famille de cons aussi. Mon grand-père, surtout, c’est le chef de la famille, il s’y croit pas mal. Du coup, je comprends assez bien ce que tu peux ressentir. Perso, ma première année, ça passait, y avait un club d’haltérophilie, je passais mon temps là-bas ! Mais quand il a fermé, je me suis rapidement fait chier. En deuxième année, on a menacé de me faire passer en général, voir me virer.

Elle marqua une petite pause en se raclant la gorge.

-J’ai foiré l’examen pour la licence temporaire, mais les gens d’U.A m’ont laissé une chance avec un stage. Et c’est là où j’ai trouvé ma « voie » si on peut dire, c’était à Yokohama. Après ce stage, Scarecrow m’a pris sous son aile, c’est lui qui est à l’origine de mon nom d’héroïne d’ailleurs. Comme il fait assez peur et qu’il me traîne partout, j’ai choisi un nom pour contrebalancer avec son apparence !

Elle marqua une ultime pause avant de conclure son ennuyant monologue.

-Donc non, j’ai pas particulièrement envie de quelque chose, juste, je suis utile comme héroïne et plutôt épanouie, donc voilà. Puis, on va pas se le cacher, c’est super bien payé !

Une touche d’humour ne fera pas de mal ! La jeune fille ponctua sa phrase d’un rire, avant de reprendre, elle ne voulait pas tellement continuer à parler d’elle. De plus, quand Kinoka avait parlé de sa passion, Sumi s’était soudainement souvenu de quelque chose.

-En parlant de ta passion, ça un lien avec la musique ? C’était pas toi sur scène avec Asmodee pendant le festival de musique ?

Tandis qu’elle parlait, elle liait les divers éléments qu’elle avait appris à propos de Kinoka.

-Tu pourrais te servir de l’héroïsme pour te lancer dans une carrière musicale après, en plus avec un alter comme le tien, y a moyen de faire des trucs vachement classe sur scène !

La troisième année parlait avec une pointe d’enthousiasme dans la voix, contrastant avec son air fatigué.
avatar
Messages : 224
Disponible en RP : YEA
Double-compte : Kioshi Takeda

Fiche de Pouvoir
Grade: 23
Année et Classe: 3-A
Alter: INKHOLISME
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Griffin Riders:
 
THEMES DE SUMI "The best" SONOHARA:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 31 Mar - 22:13
Sumi semblait bien gênée de m'avoir proposé quelque chose qui pourrait me tuer sur le champ. J'imagine que c'est une réaction tout à fait logique, mais bon, comme tout le reste je m'en tamponne pas mal l'oreille avec une babouche de la réaction des autres par rapport à mon handicap.

Je hausse les épaules:

-Tu n'avais pas moyen de savoir, donc je n'ai aucune raison de t'en vouloir ou je ne sais quelle autre bêtise.

Sur ces mots je prends une nouvelle gorgée de lait en poudre, écoutant la réponse de mon aînée à ma question, ce qui me fait hausser un sourcil:

-Nope, là t'es aussi crédible que moi qui dirait vouloir devenir Héros, avec le sourire aux lèvres.

Du peu que j'avais pu remarqué de ma place du fond de la classe, à coté du radiateur, c'était que cette fille avait un certain caractère et l'avidité n'était pas vraiment prise en compte dans mon équation.
Tiens, on a donc toutes les deux un enfoiré dans la famille qui nous a toutes deux bottés les fesses jusqu'à Yuei, disant que ce serait le mieux pour nous.
Vu comment elle décrit son parcours, j'ai l'impression que je vais pas mal en baver aussi, si je continue à rien fiche en classe... Si je suis viré de cet asile, mon père risque de péter une durite et je vais en entendre parler pendant des jours... Je devrais peut-être commencer à envisager une fuite chez ma mère...

-Pour ma part, mon "papounet" m'a balancé à Yuei, afin de "marcher sur ses traces". Par contre, ne me demandes pas qui il est ou ce qu'il fait, je dirais rien à personne à son sujet. Je veux être liée à lui le moins possible.
Cela fait que quelques semaines que je suis là et chaque jour est une aiguille de plus enfoncée dans mon cœur.


Remarquez, cette fille a dû claquer tout son facteur chance, pour tomber sur un "mentor" qui l'a aidé à trouver sa voie et surtout à l'assister... Mon vieux a bien fait son job d'ordure, en bousillant mes possibilités de carrière tout autour de moi...

Je lève les yeux au ciel, pensive, suite à la réflexion de Sumi sur ma "passion" et sur le spectacle auquel j'avais participé il y a quelque temps. Oui, c'est vrai que ça avait été assez fun à faire et ça m'avait bien changé les idées, le temps d'une soirée.

La dernière tirade de mon aînée me fait hausser les sourcils et baisser les yeux vers elle, surprise et interloquée par ce qu'elle vient de proposer:

-Mon Alter? M'être utile pour la musique?
Quoi, je fais une coiffure différente par type de musique et je change de répertoire/coupe de cheveux de temps à autre pendant une performance?
Et... En quoi devenir un cinglé de Héros fan de bastonnade va-t-il m'aider à percer dans la musique?


Oui, ma vision des Héros est très réductrice, mais quand t'as passé des années avec un père cinglé du classement des Héros et que la majorité des élèves autour de toi semblent ravis de se fiche sur la troncher et vouloir faire mieux encore que leurs aînés, j'ai un "peu" tendance à perdre foi envers les Héros... Enfin bon...
avatar
Messages : 50
Disponible en RP : Toujours disponible
Double-compte : Eirin Hirano

Fiche de Pouvoir
Grade: 14
Année et Classe: 1-C
Alter: Salty Body
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Avr - 12:44
L’alchimiste d’encre fut un peu décontenancée quand la salière humaine lui répondit qu’elle ne croyait pas à son avarice. En quelques sortes, tout du moins. C’était bien la première fois qu’on ne lui reprochait pas ce trait-là. Ainsi, la brune ne put retenir un sourire, qui s’effaça assez vite quand Kinoka parla un peu plus de son père. Un héros du classement donc… Au fil de la discussion, Sumi se posait de plus en plus de questions sur la vie de Kinoka, mais cette dernière semblait relativement sensible sur ce point. Cachons notre titre de reine des ragots. J’ai l’intuition que c’est le genre de truc qui pourrait la faire sortir de ses gonds.

Pour le moment, Sumi estimait plutôt bien Kinoka, elle n’avait pas envie de la faire chanter. Vu l’état de sa scolarité à Yuei, la salière n’avait pas besoin de ça. La blanche exprimait de plus en plus sa haine de l’école et de l’esprit qui y planait. L’expression des « aiguilles dans le cœur » fit tiquer l’alchimiste d’encre. J’en ai des frissons, brrrrh. Attentive, Sumi continuait d’écouter la jeune demoiselle, de regarder ses traits inexpressifs se mouvoir au fur et à mesure de ses paroles. La brune se demandait ce que ces traits cachaient vraiment. De la tristesse, de la colère ? Du ressentiment ? La première année était peut-être une vilaine en devenir. Cette idée fit frémir Sumi.

Heureusement, l’ambiance commença à se détendre lorsque le sujet dévia sur la passion de la jeune Sawada. Mais, encore une fois, cette dernière ne prit pas de gants pour demander à quoi pourrait bien lui servir l’enseignement dispensé ici.

Sumi prit alors une grande inspiration et l’expira, ses jambes vinrent se coller contre elle tandis qu’elle les emprisonnait de ses bras. Elle pencha la tête vers Kinoka, et s’apprêta à parler.

-Bah, déjà, t’auras une licence et, en vrai, c’est pas trop mal déjà, ça te fait une pièce d’identité en plus.

Elle laissa le temps à Kinoka de réagir à sa blague. Ouais, je sais, je suis tordante. J’vous signerai un autographe contre votre carte bleue, aucun problème.

-Mais en plus, même si en première année votre entraînement est assez axé sur la baston, surtout en ce moment, le vrai but d'U.A, c’est de nous apprendre à maîtriser nos alter. T’imagines un héros qui ne se maîtrise pas ?

Elle se redressa et tapa contre la structure d’encre derrière elles.

-Pour te donner un exemple concret, ça, là. En première année, je le faisais, je titubais et m’étalais par terre dans mon vomi.

Elle marqua une pause, laissant un sourire en coin poindre sur son visage.

-C’est ça le contre-coup de mon alter, si j’abuse, je suis bourrée. Fin bref, tout ça pour dire qu'U.A, aussi chiant que ça puisse être, c’est pas mal quand t’en sors. Surtout, pour de la musique, j’pense. Vu que tu gagnes une certaine notoriété rien qu’en sortant de l’école. Puis, c’est toujours sympa de maîtriser un truc comme nos alters. Tu pourras te faire un Iroquois en plein riff ! On dit bien riff, pas vrai ?

À la fin de sa phrase, Sumi replongea dans ses pensées. Son regard se perdit dans le vide, avant qu’elle ne reprenne la parole.

-Tu détestes tant que ça les gens d’ici pas vrai ? Si ça te dis…

Elle posa un regard neutre sur Kinoka.

-Je peux te parler d’autre chose qui m’a fait tenir ici.

Finalement, je pourrais la mettre dans la confidence. Je pars bientôt, je ne peux quand même pas laisser U.A sans reine des ragots, si ? Non-non, évidemment.
avatar
Messages : 224
Disponible en RP : YEA
Double-compte : Kioshi Takeda

Fiche de Pouvoir
Grade: 23
Année et Classe: 3-A
Alter: INKHOLISME
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Griffin Riders:
 
THEMES DE SUMI "The best" SONOHARA:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Avr - 14:59
Déballer mon sac sur Yuei et l'impression que cet asile me donnait était un de mes sports favoris. Je tâchais quand même de limiter ça aux élèves et je me gardais bien de trop en dire aux profs, histoire d'éviter de potentielles convocations par le psy, en mode "tout va bien dans ta vie? Tu peux parler de tout avec moi". À terme, je pourrais bien me faire virer et je préfère encore éviter ça.

Je lève les yeux au ciel, suite à la réflexion de Sumi:

-Bof, je serais plus tentée de brûler ma licence de Héros, une fois obtenue ou d'acheter un hamster, juste pour le lui faire bouffer, plutôt que de m'en servir comme "tremplin" pour ma carrière musicale.

Cependant, la prochaine remarque de mon aînée me fait tiquer et hausser un sourcil:

-Quoi? La première année, c'est juste se faire défoncer la tronche en fanfare et après on traite plus précisément de l'Alter et de sa maîtrise?
Je voyais pas les choses comme ça...


Ouais, ça peut avoir un semblant de logique. La première année, les élèves sont en "roue libre" et usent de leur Alter de diverses manières, afin que la deuxième et troisième année, on traite les défauts de maîtrise de l'Alter révélés pendant la première année...
C'est une éducation en "entonnoir" en somme. La première année, c'est l’utilisation d'Alter bien musclée et bien générale, pour tester les limites. La deuxième et troisième année, c'est traiter des limites perçues en première année et renforcer l'Alter en comblant les lacunes...
M'ouais, Yuei qui me fait réfléchir à peine une minute dans la journée, c'est un record et même un miracle tiens...

Sumi me parle ensuite du contrecoup de son Alter, qui devait être bien marrant à voir en live.
Pour ma part, je me contente de secouer la tête en soupirant:

-Perso, je vois pas comment bloquer ma contrainte, à part mon costume de Héros. L'eau et le feu peuvent me tuer instantanément et ça pourra pas changer, parce que c'est de l'ordre du chimique et pas un défaut de maîtrise.

Vient ensuite la question de la notoriété, qui me semble relativement logique, tellement j'entendais parler de Yuei dans la rue... J'imagine que ça donne une sorte de "lettre de recommandation" pour se trouver un boulot plus tard...
Là encore c'était un détail qui m'avait échappé.

-M'ouais, autant tirer quelque chose d'utile d'une prison où je vais être enfermée au moins trois ans.
Et yep, on parle bien de riff.


Je hausse un sourcil, intriguée par le ton soudain mélo-dramatique de Sumi et son expression un peu plus sérieuse et grave.

-Vas-y, balances l'info, je te prie?

Ce n'est pas vraiment comme si j'avais besoin d'aide pour tenir, autrement que la musique que j'avais réussi à ramener de chez moi. Et puis bon, déballer mon sac à gauche à droite, c'est une manière comme une autre de décompresser, bien que risquée, avec des élèves qui pourraient faire remonter l'info aux profs.
Un nouveau moyen de tenir le coup pourra toujours être bon à prendre, je suppose...
avatar
Messages : 50
Disponible en RP : Toujours disponible
Double-compte : Eirin Hirano

Fiche de Pouvoir
Grade: 14
Année et Classe: 1-C
Alter: Salty Body
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 9 Avr - 1:13
Sumi se sentait un peu gênée en écoutant Kinoka répondre à ce qui avait été dit sur la première année. Comment lui dire que la seule année cool, c’est la troisième ? Et que la deuxième est clairement la pire ? Finalement, Sumi décida de ne rien dire. Il valait mieux changer de sujet. De plus, la proposition avait éveillé la curiosité de Kinoka, enfin, Sumi l’ignorait puisque la plus jeune des deux filles conservait son expression impassible. Si j’arrive à lui décrocher un sourire, je me paye un nouveau VN. Remontée à bloc par cette nouvelle pensée, l’alchimiste d’encre attrapa son sac et plongea la main à l’intérieur pour en ressortir un téléphone portable noir, dans un sale état. Rayé de partout, l’écran était brisé à certains endroits.

Sumi le tendit à Kinoka, si elle le déverrouillait, elle pourrait découvrir le fond d’écran standard du téléphone ainsi que les applications de base. Au centre de ce dernier, il y avait pourtant une icône. Représentant un bloc note et un stylo.

-Fais pas gaffe à la gueule du portable. Le fichier, c’est une application qu’une pote en soutien m’avait faîte. Ouvre-là, tu vas voir les fruits de trois ans d’anti-héroïsme.

L’application se présentait comme un répertoire. Les noms y étaient classés par ordre alphabétique, une barre de recherche se trouvait en haut de l’écran.

-C’est là-dessus que je stocke tout ce que je sais sur les élèves et les profs. Je pense avoir à peu près tout le monde, mais, fatalement j’ai plus d’info sur les deuxièmes années et les troisièmes années. Et sur les internes d’avant la réforme, aussi.

Elle lança un regard amusé à Kinoka.

-T’attends pas à des révélations de ouf, c’est que des ragots sans intérêts.

En finissant sa phrase, elle se leva et s’étira avant de reprendre.

-Mais là où ça devient intéressant, c’est qu’en général, personne ne veut que les autres connaissent ses petits secrets.

Un sourire encore plus mauvais prit place sur le visage de l’alchimiste d’encre.

-Et c’est amusant de voir ce qu’un apprenti-héros est capable de faire pour conserver son image. Mine de rien, tout ça donne un sacré pouvoir. Tu veux voir ?

Toujours en souriant, la demoiselle posa la main contre sa création, regardant sa cadette. Sumi se sentait relativement en sécurité avec Kinoka. Si ce n’était un secret pour personne que l’alchimiste d’encre avait ce genre d’activité, l’existence de ce téléphone faisait une merveilleuse pièce à conviction. Pourtant, ce sentiment de peur était on ne peut plus excitant, la troisième année n’avait jamais osé faire quelque chose d’aussi fou auparavant, mais là, allait savoir pourquoi, elle tentait le diable. C’est la faute de Yumi, elle me dévergonde.
avatar
Messages : 224
Disponible en RP : YEA
Double-compte : Kioshi Takeda

Fiche de Pouvoir
Grade: 23
Année et Classe: 3-A
Alter: INKHOLISME
Voir le profil de l'utilisateur

_____________

Griffin Riders:
 
THEMES DE SUMI "The best" SONOHARA:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 9 Avr - 11:36
Sumi resta silencieuse, suite à mes propos, avant de sortir un portable déglingué et de me le tendre, me guidant vers une application qui ressemblait à une application de prise de notes toute simple et limite banale.
Le contenu me fait cependant tiquer, alors que je vois peu à peu s'afficher l'institut, avec les profs et les élèves. En choisissant de temps à autre un nom au pif, je pouvais voir une série d'informations à son sujet, avec mon aînée qui me confirme derrière que ce sont de simples ragots.

J'ignore quel est l'objectif de Sumi, en me montrant ce truc, mais elle semble y tenir et me fait pas mal de commentaires dessus. À l'entendre, on pourrait utiliser ce machin pour faire du chantage aux autres, en menaçant de révéler des infos compromettantes ou je ne sais quoi d'autre comme bêtise.
Perso, je n'ai guère envie d'attirer l'attention sur moi, avec ce genre de bricoles, si j'ai bien compris le fait que Sumi veut me léguer cet outil ou je ne sais quoi.

Je hausse les épaules, en lui rendant le portable:

-OK, fais donc voir.

Je n'avais rien à faire de la fin du cours et même de ma fin de journée (comme tous les jours d'ailleurs). J'imagine qu'écouter Sumi me faire la liste de tous les ragots "croustillants" courant sur les élèves peut être une occupation comme les autres.
avatar
Messages : 50
Disponible en RP : Toujours disponible
Double-compte : Eirin Hirano

Fiche de Pouvoir
Grade: 14
Année et Classe: 1-C
Alter: Salty Body
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: U.A. - L'école des héros :: Stade-