Logo My Hero Academia

Nous sommes actuellement en été, au mois de Septembre

Membre du Mois

Coup de coeur

Coup de coeur My Hero Academia

Les dernières rumeurs

- Alors qu'il exécutait son stage, un élève a été retrouvé carbonisé parmi les décombres. Bien que sous le choc, la police a continué à mener une enquête formelle sur les faits entourant l'équipe de leur maître de stage, Blazing Eye. (Event 2)
- Les malfaiteurs ont été arrêtés durant leurs assauts. Il s'agirait des non moins fameux M.Compress et de ce que les journaux ont nommé "le Démon souriant". (Event 2)
-
- Un club de football américain est en train de se former! On dit que des paris ont été formés sur différents joueurs! En bien comme en mal...
- On aurait vu deux silhouettes rôder près de U.A...L'une d'elle était monstrueuse! Un couvre-feu est imposé pourtant... (Août).
- Le dimanche, on déconseille d'entrer dans les parcs! Attention, les chiens mordent sans raison! (Rumeur d'août)
-Des étudiants auraient été aperçus près d'une boutique de figurines par un étudiant de U.A. On dit qu'ils sont en deuxième année et qu'ils se cacheraient depuis...sont-ils en couple? Qui sont les geeks?!

14 Heros | 47 Elèves | 09 Ligue des vilains | 09 Vilains | 07 Civils

Notre Histoire

Année 2045. 80% de la population a développé des pouvoirs surnaturels, surnommés Alter. Certains les utilisèrent pour semer le chaos, détruire ou réaliser des activités illégales.
D'autres, à l'inverse, utilisèrent leurs nouvelles capacités pour sauver la veuve et l'orphelin, rendant réel le métier autrefois fantasmé de Super-héros, qui devint, au fur et à mesure, une activité reconnue par l'état. C'est ainsi que des écoles se spécialisèrent dans l'éducation de nouveaux justiciers, prêts à affronter ceux bravant la loi : les vilains. La suite

Nouveautés

26/03 Le groupe "élève" est temporairement fermé. Consulter
23/03 Les rumeurs ont été mises à jour ! D'autres informations à suivre ! Consulter
22/03 Le deuxième event est officiellement terminé ! Voici la nouvelle intrigue de votre forum ! Consulter
26/02 Installation du nouveau design de My Hero Academia RPG, ainsi que d'autres petites nouveautées !Consulter
03/12 Un nouvel event débutera très prochainement ! Tenez vous au courant ! Consulter

02/12 Recensement de décembre. Consulter

03/10 Mise en place de la chronologie du forum. Consulter

19/11 Mise en place d'une aide au fair-play. Consulter

12/11 Plusieurs mises à jours ont été effectués sur le forum. Consulter

07/11 Fin du premier event & recrutement terminé !

18/09 Le premier event de MHA est lancé ! Consulter

21/08 Annonce sur les nouveautés ! Consulter

21/08 Nouvelle page d'accueil !

Prédéfinis


Gods are limitless [Björn / Yumi]

 :: Musutafu :: U.A. - L'école des héros :: Salles d'entraînement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 30 Mar - 19:53
Le soleil était couché depuis quelques heures, en ce mois d’août ce dernier prenait son repos bien tard. T’es là, tranquillement sur le stade principal, tu ranges les locaux, il fait frais à cette heure, dans ce pays de mort les étés sont bien chauds, quelle idée franchement. C’est une épreuve de chaque instant, survivre dans cette chaleur, tu as l’impression de fondre comme la neige. Mais rester debout à cette heure te permet également de faire un point surveillance. Depuis quelque temps il s’en passait des choses dans cette ville, juste après ton arrivée les vilains avaient fait une attaque éclaire occasionnant la mort d’un étudiant qui s’était sacrifié pour les civils. Ce garçon avait un nom que tu ne connais pas et il mérite bien plus que toi d’être un héros et en vie. C’est dans un long soupire que tu finis par fermer le dernier local technique avant de passer ton bras sur le front pour essuyer la sueur qui s’était accumulée. De plus Yumi s’était fait voler un bras, on va appeler ça comme ça, c’est plus un vol qu’un don de soit, tu ne connais pas les détails, ça fais une semaine maintenant et tu n’as pas voulu t’approcher d’elle. Après ce genre d’évènement, on ressent souvent un profond besoin de solitude, de ne pas être dérangé, prit en pitié, c’est le genre d’attitude qu’on les gens face aux malheurs des gens, les conforter dans leur détresse ou leurs problèmes au lieu de les motiver et ça agace.

Le pas rapide, tu choppes ton sac de prof et fait un rapide tour par ta chambre, déposer les affaires, prendre une bonne douche, car tu empestes le phoque séché dans un désert. Le contact de l’eau brûlante, cette sensation de bien-être et sentir tous tes muscles se détendre, tu mousses, rinces, mais restes sous l’eau, comme un connard qui dépense les ressources de l’humanité par égoïsme, mais putain que ça fait du bien. Un rictus aux lèvres, les sources chaudes suédoises te manquent, souvent avec l’équipe espoirs ça vous servait de récompense après les entraînements, celui qui faisait la plus mauvaise perf physique devait se jeter dans la neige, belle époque, mais maintenant révolue. Tu sors donc de la douche, te sèche moyennement, te coiffe plus ou moins, tu regardes tes clés et t’insultes à voix basse. T’as pas verrouillé la salle d’entraînement. Il est quasiment trois heures du matin, mais bon, il va falloir faire ton tour, sait-on jamais, affaires oubliées, matériel en panne, couples courageux, qui sait. Tu détestes faire le flic, mais si tu fais mal ton travail, les conséquences peuvent vite monter pour toi. L’erreur est prohibée, l’échec est interdit et la faute à bannir.

Tu t’habilles rapidement en noir et blanc et sort de ta piaule pour prendre la direction de la salle de sport. Tu passes quelques couloirs, changes d’aile pour déboucher sur la vaste salle. Celle-ci est ouverte, tu entres sans bruit et ferme derrière toi, pour être sûr que personne n’entrera dans ton angle mort. La première salle est vide, néanmoins, tu sembles entendre un bruit plus loin, sans te presser, lentement, tu t’avances. Tu ne te mets pas en garde, c’est un élève qui profite de ton erreur pour s’entraîner. Ta surprise est complète quand tu tombes sur Yumi, la rage au ventre, elle s’entraîne, elle ne t’as pas entendu, les tapis au sol ont absorbé le bruit de tes pas, tu souris, c’est une belle mentalité. Tu l’observes, quelques minutes, appuyé contre une poutre, elle n’a rien d’une perdante. Son bras mécanique est tout nouveau pour son corps, ça se voit, ça manque cruellement de coordination.

-Si tu veux que ton corps et ton bras se coordonnent il va falloir faire des exercices basiques. Tu marques une pause le temps qu’elle se retourne, ton japonais est moins approximatif, mais rien de bilingue. Prends une serviette, bois un coup et assieds-toi. Tu la rejoins prenant place à côté d’elle. Tu ne manques pas de courage Yumi, mais le  coeur ne se remplace pas, soit vigilante.

Ce n'était pas une remontrance, au fond de toi, tu comprenais ses actions, c’était un avertissement, un bras se remplace, mais pas une vie. Tu regardes entre tes jambes, coudes sur les genoux. Tu ne sais pas vraiment quoi lui dire, mais tu comprends.

-Prends une corde à sauter. C’est un bon exercice pour la coordination du corps, si ton corps n'est pas synchro tu vas simplement tomber. Tu attends quelques secondes. Allé action. Tu as choisi de te battre, j’vais au moins te donner les outils pour t’équiper pour gagner la prochaine bataille.

Tu ne te posais pas en prof à ce moment précis, mais en temps qu’entraîneur, tu as des cas similaires avec tes petits, les gosses de quatre ans sans alters sont rares, mais ce sont eux qu’il faut soutenir et qui souvent deviennent les plus forts sur le terrain, c’est pareil avec les handicapés, car oui, appelons un chat, un chat, Yumi tu es handicapée, un bras en moins on appel pas ça être valide. Mais le Björn face à toi, c’est un coach plus qu’un prof, il va te dire que t’es une pauvre victime, il va t’apprendre à transformer tes bourreaux en victime.

-Pendant que tu sautes, j’aimerais que tu me racontes comment t’as réussis à perdre ton coup de poker.
avatar
Messages : 11
Disponible en RP : 1 rp.
Double-compte : Clotaire Von Rei

Fiche de Pouvoir
Grade: 28
Année et Classe: Prof de sport
Alter: Demon Spear
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
Revenir en haut Aller en bas
Sam 31 Mar - 1:04
J’avais les yeux fixés sur le plafond de ma piaule d’internat. J’avais beau avoir déménagée, finalement, je faisais la même chose: rien. Je m’ennuyais. J’aurais pu aller faire chier Sumi mais… Je ne voulais pas qu’elle subisse ma mauvaise humeur. J’avais mon bras posé sur mon front, les jambes légèrement relevées vers ma poitrine et j’attendais. J’attendais que le temps passe, que le sommeil vienne. Mais c’était l’une de ses soirées où mon cerveau me parasite en me faisant penser à tout à tas de choses, notamment: comment me venger. Je tournais la tête vers mon bureau, ma prothèse y trônait, à côté de chiffon et de matériel d’entretien… Fallait que je fasse attention, la moindre saleté dans les broches et je risquais l’infection…

Je me redressais. Une semaine que j’étais de retour dans cette école, une semaine que je me baladais tel un fantôme, tant les gens évitent mon regard et m’ignorent. Ce n’était clairement pas pour me déplaire mais c’était finalement pesant au bout d’un moment. Une fois debout, je regardais par la fenêtre de ma chambre. J’avais une vue sur la cour et une partie des autres bâtiments, notamment celle qui abrite l’une des salles d’entraînement… Allez, j’arrive pas à dormir, avec un peu de chance, elle aura été laissée ouverte.

Je m’habille rapidement avec une tenue sport, débardeur et jogging. J’enfile des baskets et hésite quelques instants, la main tendue vers la prothèse. Je la prends finalement, la déposant sur mon épaule pour la transporter, fallait que j’apprenne à m’en servir. Je traversais la cour plutôt discrètement, je pense pas que grand monde m’en voudrait d’aller m’entrainer aussi tard, tant que je quitte pas l’U.A de toute façon… Je poussais légèrement la porte menant aux salles d’entrainement, elle était ouverte. Je m'engouffre puis prend une salle au hasard. Il y avait des tapis au sol, des machines, du matériel divers et variés dont un sac de frappe, parfait.

Je pris la prothèse, dirigeant les broches vers la “base” sur mon épaule et… La connecte. Je me mordais violemment la lèvre alors que les connexions nerveuses se faisaient et avant que la morphine me soit administrée. FInalement je me redressais, fît jouer un petit peu mon bras gauche… J’avais toujours des mouvements très imprécis mais c’est pour ça que j’étais venu ici ce soir. Je commençais par m’étirer rapidement pour chauffer mon corps puis enchaîna rapidement par une série de coups le plus précis possible. J’essayais de frapper toujours au même endroit. Ce fût un succès total avec mon bras droit mais mon bras gauche… Ceci dit, j’avais logiquement beaucoup plus de force. Sans compter la différence entre mon membre fantôme et ma prothèse, il y avait aussi le poids qui faussait les sensations de mon corps.

Je continuais de marteler le sac de frappe de coup de poing, essayant d’être toujours plus précis, parfois au détriment de la force ou de la rapidité. Trop concentrée pour remarquer la personne derrière moi, je sursautais lorsque cette dernière se mit à me parler. Sursaut rapidement suivi par un soupir, c’est pas comme si je voulais qu’on me laisse tranquille après tout… Je savais à la voix et notamment à l’accent que c’était Bjorn qui était avec moi. Il était professeur de sport et notamment le manager pour l’équipe de foot US. Je continuais de frapper le sac pendant qu’il me prodiguait ses précieux conseils.

Je grognais légèrement, comme si je savais pas déjà tout ça ! J’avais juste envie de frapper un truc ! J’activais mon alter à l’arrière de mon mollet pour donner un très puissant coup de pied retourné dans le sac, ce qui me fît taper contre le plafond avant de se balancer rapidement, s’arrêtant au bout de quelques dizaines de secondes. Pendant ce temps, je prenais une serviette que j’avais apportée et essuya la transpiration sur mon visage. Il se plaça à côté de moi puis me dit que j’étais courageuse puis sortit un vieux proverbe qui pouvait par se comprendre à “fait gaffe à pas crever, t’as eu de la chance” grosso merdo.

J’ouvrais et fermais les sorties de mon bras mécanique. Je le faisais de manière automatique maintenant, le bruit des pistons qui s’activent me reposait, étrangement. Je regardais alors Bjorn dans les yeux, un regard bien neutre comme à mon habitude:

-Si vous le dites, c’est sûrement vrai.


Toujours une pointe de sarcasme derrière son insolence, ça fait toujours son petit effet pour passer pour une connasse. Enfin, il allait pas lâcher l’affaire pour si peu. Je sais même pas s’il avait compris ce que je lui avais dit de toute façon. Il se mit alors en tête de s’improviser mon coach personnel en commençant par des exercices de corde à sauter… Génial, je vais passer la prochaine heure à me casser la gueule, ça va être génial. J’aurais pu lui dire non et de me foutre la paix mais bon, si c’est cours à la con peuvent me permettre d’apprivoiser de ce bras de merde, je vais pas faire la fine bouche. Je pris une corde à sauter qui était à disposition dans la salle puis commença à m’exercer, d’abord lentement, mes mouvements étant très imprécis et n’ayant vraiment pas envie de me manger les tapis. Bjorn me demanda alors comment j’avais perdu mon bras… Il fallait en avoir une sacrée paire pour la poser celle là. Enfin, si ça pouvait lui faire plaisir:

-J’étais à Tokyo pour profiter de mon après midi et une fille m’a accostée pour prendre un café. On  sympathiser et puis… Je sais pas, elle m’a droguée à ce moment là. Je me suis réveillée bien plus tard, dans un ancien entrepôt près de dock, ça puait le poisson. Il se trouve que la meuf était une vilaine qui aime bien démembrer des gens. Du coup, elle s’est fait plaisir sur moi, voilà.


Pendant que je parlais, je tentais de garder un visage neutre pour montrer que ça ne m'atteint pas mais une haine viscérale me prenait à chaque fois que j’en parlais. Je serrais la corde à sauter dans mes mains alors que j’imprimais un rythme plus élevé dans mon exercice, manquant de me casser la gueule à chaque instant.
avatar
Messages : 133
Disponible en RP : Ho que oui

Fiche de Pouvoir
Grade: 16
Année et Classe: 1-C
Alter: VOID PULSE
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: U.A. - L'école des héros :: Salles d'entraînement-