AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 On va pas en faire un cheese ? (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ronnie McDonald



Messages : 8
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 20

Fiche de Pouvoir
Année et Classe: 1-B
Alter: Junkfood Control
Points d'Individualités: 500

MessageSujet: On va pas en faire un cheese ? (libre)   Ven 1 Juil - 2:28

On va pas en faire un cheese ?

Qu'était-ce ? Une mendiante qui demandait un peu d'argent en amusant la galerie ? L'annonce d'un cirque en ville ? Une gamine qui se baladait dans la rue en tenue de clown aux couleurs de l'enseigne de McDonald's ? BINGO. Même si elle pouvait quelque peu attirer l'attention en gardant son costume fétiche en pleine rue, Ronnie n'avait pas hésité à l'enfiler, comme tous les matins depuis qu'elle l'avait reçu à son arrivée à l'Académie Yuuei. Il faut dire qu'elle était plutôt contente d'avoir l'air d'une super-héroïne selon elle, même si visuellement elle ressemblait juste à une publicité vivante pour le fast-food. Pour l'instant en tout cas. Elle espérait fortement se faire un nom dans le domaine héroïque et visait à ce qu'un jour (de préférence rapidement), le nom de "McDonald" sonne comme celui de la grande, belle, invincible, pertinente, ravageuse et crainte (c'est déjà pas mal pour un p'tit bout de femme de seize ans et d'un mètre soixante) plutôt que celui du restaurateur rapide. Elle avait bien du chemin à faire par contre !

"Qu'est-ce qu'il y a d'bien dans l'coin ?", se demandait la demoiselle aux longues couettes rouges en arpentant les ruelles marchandes de la ville. Elle voulait faire des emplettes, elle aimait bien avoir de nombreuses tenues réfléchies et accordées dans son dressing, et vu qu'elle venait d’emménager il y a encore peu de temps dans les environs de l'Académie Yuuei, elle avait bien dans l'intention de remplir son local à jolis vêtements... qu'elle ne mettra jamais, certes, mais elle en a les moyens. Alors, pourquoi pas ?

"Excusez moi mademoiselle, vous n'êtes pas autorisés à rentrer avec de la nourriture dans le magasin", qu'elle pu entendre de la part du vigile de la boutique dans laquelle elle venait de rentrer, mais elle n'y prêta pas attention, ou en tout cas pas avant que celui-ci ne l'accosta à nouveau en se dressant devant elle, et lui répéta sa demande.
"Mais j'ai pas grand chose", qu'elle osa répondre, les bras chargés de tonnes de cornets de frites qu'elle ingurgitait à la pelle, tout en réussissant à faire tomber en continu derrière elle. Il faut dire qu'outre ce qu'elle faisait apparaître seulement pour être dévorer dans la minute, elle avait tendance à toujours en faire apparaître un peu inconsciemment à cause de son Alter. Ce n'est pas qu'elle ne le maîtrisait pas, mais plus qu'elle n'y faisait pas attention, et qu'elle n'avait pas envie de s'en soucier. Cela ne lui avait jamais posé soucis jusqu'à ce moment là, d'une parce qu'elle avait toujours eut son paternel et quelques gardes du corps lorsqu'elle bougeait de chez elle aux Etats-Unis et était connu pour cela, et quand ça lui arrivait chez elle, quelqu'un nettoyait derrière -quand ce n'est elle qui se retournait en se disant "oh une frite"-, c'est pour cela que Ronnie ne voulu pas céder à la demande pourtant compréhensible de la part de la boutique, mais aussi parce qu'elle avait l'habitude d'être une chieuse, disons le clairement.
"Vous êtes moches bordel ! Bande de pas beau !", qu'elle hurla. Être moche étant une terrible chose selon elle. La gamine avait envie d'attirer l'attention, faire un scandale était une bonne manière de le faire, et de pouvoir se faire de sa petite pub en tant qu'héroïne en montrant l'étendue de ses pouvoirs. Ce n'est pas une manière d'agir en tant qu'héroïne ? Ah, bah, pas grave, elle ne s'était pas posé la question en remplissant d'un coup de main la boutique de cheesburgers bien gras et dégoulinants.

"Je suis Big Mac ! Respectez mon autorité ! Kéhéhéhé !", qu'elle hurla en ricanant, ses mains gantelés posées sur les hanches, histoire d'attirer l'attention des passants. Tant qu'on la regardait, elle se disait que cela fonctionnait comme il le fallait, même si ce n'était pas vraiment digne de la prestigieuse école de laquelle elle provenait.

_________________
Relations • Thème de Ronnie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matsumoto Akari

Rang Matsumoto


Messages : 55
Date d'inscription : 24/06/2016

Fiche de Pouvoir
Année et Classe:
Alter: Solar Energy
Points d'Individualités: 1430

MessageSujet: Re: On va pas en faire un cheese ? (libre)   Sam 2 Juil - 1:56






Ça Sent La Friture !


✪ Feat Big Mac ✪








Dix heures du matin, Akari se leva en s’étirant longuement tout en baillant sans retenue au sein de l’un des hôtels le plus mal entretenu de la ville. Les quelques larcins qu’ils avaient commis la vieille ne lui avaient pas permis de se payer une chambre plus luxueuse. Il avait dû se contenter de peu, mais qu’importe notre vagabond solitaire n’était pas du genre à se plaindre, loin de là. Outre le fait que par ici c’était extrêmement bruyant, il avait tout de même passé une bonne nuit étant donné qu’il faisait partie de ces gens qui avaient le sommeil lourd. Même l’explosion d’une bombe atomique ne le réveillerait pas une fois qu’il avait plongé dans le monde des rêves. Bref, une fois debout torse nue et en caleçon, le vilain ouvrit la fenêtre de sa chambre pour profiter d’un bon bain de rayon de soleil. Profitant de ce fait pour absorber l’énergie solaire avec son alter en guise de petit déjeuner en quelque sorte. Pour lui c’était plus revigorant que de savourer une bonne tasse de café.




Après avoir absorbé suffisamment d’énergie solaire pour se mettre de bons pieds, le noble déchu enfila rapidement ses vêtements, à savoir une chemise blanche, une veste et un pantalon de costume, toujours dans le souci de l’élégance. Son look vestimentaire très chic et très élégant était très loin de représenter son mode de vie. C’était même le contraire de ce qu’il voulait faire paraître, puisque Akari n’avait ni maison, ni bien, il ne subsistait seulement qu'avec les vols et les rackets qu’il avait l’usage d’entreprendre tous les jours. Alors que les gens travaillaient pour se payer de la nourriture et un certain mode de vie confortable, lui il avait tout simplement opté pour le vagabondage solitaire et le crime. Et même si le dicton disait que « le prime ne paie pas » et bien pour le vilain il s’avérait que si, le crime payait bien, enfin parfois. Il était donc pour lui comme toujours de partir en chasse pour se faire un peu de fric, histoire de ne pas finir SDF.




Et le meilleur endroit pour se faire un maximum d’argent et en un temps-record, c’était bien évidemment le centre-ville et plus précisément le centre-d ’achat. On y trouvait toute sorte de boutique, il y avait ceux qui vendaient des vêtements, d’autres de la nourriture, des bijoux et plein d’autres choses encore. C’était également un lieu touristique très prisé des étrangers. C’était donc sans se faire attendre que le vilain eût rejoint le centre-ville à pied puisque sa destination n’était pas très éloignée de son hôtel. En arrivant quelques longues minutes plus tard dans la zone commerciale, il y avait déjà de bon matin une foule impressionnante de gens qui défilaient dans les rues en pleine séance de shopping. C’était parfait, plus il y avait de monde et plus Akari pouvait facilement voler les habitants. Et dès lors le vilain se mit à marcher avec les gens afin de se confondre dans la foule. Maintenant qu’il passait inaperçu, il allait pouvoir faire don de ses talents de pickpocket.




C’était avec une habilité rare qu’Akari se mit à voler un à un chaque personne qu’il croisait, enfonçant discrètement sa main dans les poches de ses victimes pour les déposséder de leur portefeuille. Sa dextérité faisait qu’il n’attirait même pas l’attention des gens, faisant mine de bousculer légèrement les quelques personnes qui se coller à lui pour mieux procéder à ses larcins. En quelques minutes il avait déjà dérobé une dizaine de portefeuille dont certains qui contiennent d'importantes sommes d'argent. Pour Akari pas de doute, cette journée serait prolifique et il s’imaginait déjà ce qu’il allait bien pouvoir s’offrir une fois qu’il aurait terminé de « travailler ». Mais il devait être prudent et ne pas être trop confiant pour autant. S’il ne voulait pas être pris, il se devait de voler dans différentes zones afin de ne pas pouvoir être repéré. Il avait déjà eu assez de problème avec la police ces derniers temps et voulait faire profil bas le temps de se faire oublier un peu.




« Sun King » de son surnom, décida de se rapprocher un peu plus des boutiques de vêtements, certaines d’entre elles vendaient du luxe et la clientèle là-bas avait le potentiel d’avoir le prote feuille rempli de fric. Hâtant le pas, dans l’une des boutiques on pouvait entendre des cris jaillir avec aplomb et force. Une petite foule s’était même attroupé juste devant l’enseigne en question. Un magasin de vêtements très prisé dans le coin. Les hurlements avaient bien évidemment attiré la curiosité du vilain qui se rapprocha également en se joignant à la foule juste devant la boutique. À l'intérieur on pouvait y voir…un clown . Oui Akari ne rêvait pas il s’agissait bien d’un clown, le même que celui de cette enseigne multinationale, « McDonald’s », mais en version féminine. C’était une scène surréaliste qui se déroulait en ce moment devant les yeux du vilain. Une dispute avait semble-t-il éclaté entre la femme clown et un des vigiles à l’entrée.




Ne comprenant pas vraiment le comment du pourquoi, Akari avait finalement décidé de s’en aller, pensant qu’il s’agissait encore d’un de ces tarés qu’on pouvait croiser dans la rue ou dans le métro. Jusqu’à ce que soudainement, une avalanche de hamburgers apparaisse de nulle part comme par magie, débordant de la boutique pour finir dehors dans la rue. Une bonne partie de la foule fut enseveli dans une véritable orgie de cheeseburgers, tandis que le vilain lui fut seulement éclaboussé par de la graisse et du fromage fondue. C’était assez pour l’énerver grandement, son beau costume venait d’être tâché par de la vulgaire nourriture de fastfood. C’était inacceptable, un manque de respect évident envers sa propre personne. Levant le regard vers la boutique, le noble déchu aperçut une nouvelle fois le clown, debout et fier, se réclamant du surnom saugrenu de « Big Mac » et demandant même à être respecté pour cela.




Akari ne tarda pas à comprendre qu’il s'agissait là de l’utilisation d’un alter, à n’en pas douter. Même s’il fallait l’avouer, il ignorait totalement l’origine exacte des pouvoirs étranges générés par cet alter. Un clown qui avait la capacité de créer des hamburgers ? C’était difficile à croire pour le vilain, et puis surtout il se demandait qui pouvait bien être ce clown . Un nouveau vilain qui tentait de se faire un nom ? Ou plutôt une vilaine fille. Si c’était le cas, elle était donc une rivale certaine pour Akari, elle jouait sur son terrain, elle piétinait impunément ses plates-bandes et ça c’était inacceptable pour lui à accepter. Tente d’essuyer le gras qui s’était accolé sur la veste de son costume, le blond aux yeux bleus se rapprocha du clown par des pas déterminés et le regard noir. Jusque-là sa journée avait si bien commencé et voilà qu’un clown pas drôle venait de la lui gâcher. Il fallait qu’elle paie son arrogance, elle ne devait pas s’en sortir aussi facilement, peu importe les conséquences, elle allait morfler à coup sûr.



« Toi ! Hé, le clown de mes deux ! Tu viens d’abîmer ma superbe veste Gucci ! Qu’est-ce que tu comptes faire pour ça hein ? Je veux être remboursé sur-le-champ ! »



« Et puis c’est quoi tout ce bordel ? T’as tenté de braquer une boutique avec des hamburgers ? Les vilains de nos jours ne sont plus ce qu’ils étaient…ça me débecte ! »


S’écria-t-il d’une voix rauque, sur les nerfs et sur un ton menaçant. Akari était le genre d’homme sanguin, prêt à foncer sur tout ce qui bouge en cas de litige. Il était déterminé à ce que ce clown du dimanche lui fasse réparation pour son superbe costume de luxe. Et puis le vilain ne le savait pas encore, mais cette jeune femme était loin d’être dans le camp des vilains, bien au contraire c’était une héroïne, mais à ce moment il ignorait totalement ce fait. Il était vrai que la situation actuelle pouvait porter à confusion étant donné le grabuge provoqué ici dans cette boutique. Mais à vrai dire cela ne changerait absolument rien qu’elle soit une héroïne ou non, ça serait même dix fois pire lorsque Akari apprendrait la véritable identité du clown. Il deviendrait même encore dix fois plus enragé, lui qui éprouvait une haine féroce pour les héros et l’académie Yuuei qui l’avait rejeté dès son plus jeune âge. Comment allait-elle réagir après ça ? Mystère, mais elle semblait du genre à être capricieuse et peut-être qu’elle ne se laisserait pas faire.




Pendant ce temps-là, les gens tout autour avaient pour la plupart pris la fuite d’escampette suite à ce déferlement de graisse, tandis que ceux qui avaient été ensevelis dans la masse des cheeseburgers tentaient de ramper désespérément hors du tas de burgers pour également prendre leur jambe à leur cou. Tout le monde, du moins tous ceux qui avaient été présents et témoins lors de la scène avaient pressenti que les choses allaient bientôt très vite dégénérer et cela, dès qu’Akari avait pris la parole. En effet une sorte d’aura meurtrière se dégageait sa personne, cette chose que l’on appelait plus communément au Japon le « saki ». La tension était palpable et les événements à venir n’envisageaient rien de bon pour les habitants du centre-ville. Akari espérait tout de même que cette altercation n’attire pas l’attention de la police ni même des héros trop puissants tels que All Might ou quelqu’un d’autre de cette trempe. Il n’était pas assez fort pour rivaliser avec ce genre de monstre de la nature.








-----------------------------------------------------------------------------------------


♛ ♣ ♦ ㋡ ♥ ♠ ✤









Dernière édition par Matsumoto Akari le Mar 12 Juil - 12:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronnie McDonald



Messages : 8
Date d'inscription : 25/06/2016
Age : 20

Fiche de Pouvoir
Année et Classe: 1-B
Alter: Junkfood Control
Points d'Individualités: 500

MessageSujet: Re: On va pas en faire un cheese ? (libre)   Sam 2 Juil - 17:25

Un autographe, ouep, il voulait certainement un autographe ! C'est ce que Ronnie se disait en voyant l'homme aux longs cheveux d'une teinte de miel braver la foule pour venir jusqu'à elle. Elle savait bien que ce jour allait venir, où les gens lui demanderaient une petite signature sur un pain grillé qu'ils pourraient exposer sous vide sur une étagère remplie de figurine à son effigie. Elle savait déjà comment elle allait écrire son nom, son logo était déjà déterminée, elle avait passé beaucoup de temps à y réfléchir, et les chargés en communication de la firme familiale l'avait beaucoup aidé également, elle était donc prête à signer son premier autographe, d'un grand "M" surplombé par son nom d'héroïne, "Big Mac". Elle attendait fièrement que l'homme raffiné fasse sa demande avec une certaine politesse, mais il fallait croire que ce n'était pas pour aujourd'hui la concrétisation de tout ce beau rêve de gloire pour la supposé héroïne.

Ronnie perdit toute son hypothétique éloquence avec laquelle elle avait l'intention de répondre à son fan après que celui-ci l'aborde. Ses mots n'étaient pas ce que la demoiselle aux cheveux rouges avait prévu d'entendre, et même si son interlocuteur semblait plutôt dur à cuire de part sa prestance et son regard déterminé, Ronnie n'avait pas envie de se laisser faire. Clown de mes deux ? Et puis elle, une vilaine ? Nan mais oh , qu'elle se dit, qui pouvait bien être cet énergumène qui risquait de lui voler la vedette, et même pire, de faire fuir son public adoré ? Elle ne savait pas à qui elle avait à faire, mais pour autant, elle n'allait pas gardé sa langue dans sa bouche.

"T'as qu'à en racheter une autre si tu sais pas la laver, c'est qu'une veste mon gaillard", qu'elle répondit en touchant la matière de l'habit de son probable futur opposant, accentuant la graisse qui s'y déposait à cause de ses gants sales, "et puis tu l'ignores peut-être malheureusement pour toi, mais je suis la grande, l'immense, l'imprévisible, la redoutable, l'élégante, la charismatique et euh... l'iiiinvincible Big Mac ! Défenseure de la justice et contre ce putain de vigile à la con", qu'elle ajouta. La demoiselle n'aurait sans doute pas dû se vendre de la sorte, même si elle espérait ainsi ramener les gens qui s'en allaient de crainte qu'un affrontement se produise.

_________________
Relations • Thème de Ronnie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matsumoto Akari

Rang Matsumoto


Messages : 55
Date d'inscription : 24/06/2016

Fiche de Pouvoir
Année et Classe:
Alter: Solar Energy
Points d'Individualités: 1430

MessageSujet: Re: On va pas en faire un cheese ? (libre)   Dim 3 Juil - 1:03






Ça Sent La Friture !


✪ Feat Big Mac ✪




La femme clown ne le savait pas encore mais elle venait d’outrepasser les règles de bienséance. Au lieu de s’excuser et d’accepter la demande de remboursement d’Akari, cette dernière fit preuve d’une insolence et d’une arrogance rares. Elle expliqua au vilain qu’il ne s’agissait là que d’une veste et qu’il pouvait en racheter une autre, voire même la laver. Sauf que laver une veste de cette qualité coûtait cruellement cher. Il n’aura pas fallu longtemps avant que le noble déchu voit son sang lui montait à la tête, il voyait rouge, il n’allait lui laisser aucune chance, femme ou pas. D’autant plus que tout le monde avait reconnu Akari sous son surnom de « Sun King » signifiant littéralement « Roi Soleil », ce qui expliquait la fuite des gens tout autour.




Dernièrement aux philippines il s’était fait un nom en ayant abattu la bête surpuissante qui avait été prise pour l’antéchrist par bon nombre d'habitants d’Asie du sud-est en raison de sa condition de créature borgne. Créature qui n’existait plus maintenant puisque Akari l’avait abattu. Bien évidemment cette prouesse et son surnom avaient été propagés sur différents médias et même sur internet. Mais les réjouissances quelque peu emplies de disconvenances étaient loin d’être terminés. En effet, cerise sur le gâteau le clown se présenta sous un surnom bien connu de la chaîne de restauration rapide McDonald’s : « Big Mac ». Le vilain comprit instantanément qu’il s’agissait d’une héroïne. À l’ouïe pour Akari c’était un surnom aussi ridicule que le costume de cette héroïne du dimanche qui n’avait vraisemblablement aucune idée de qui se tenait devant elle.




Si elle savait elle aurait fui à la seconde ou elle aurait appris la réelle identité d’Akari. Le noble déchu esquissa un large sourire, confiant en ses propres capacités il savait qu’il était deux fois plus puissant qu’elle ne l’était, il n’allait n’en faire qu’une bouchée et par la même occasion, il allait pouvoir agrandir son tableau de chasse en s’attaquant à un héros formé par l’académie Yuuei. Cependant le large sourire d’Akari disparut au moment même où le clown se permit de manière effrontée de toucher une nouvelle fois la veste d’Akari en aggravant son cas en rajoutant encore plus de graisses. Dans la tête d’Akari, des pensées meurtrières fusaient de toute part. Lui qui, déjà de base n’aimait pas les clowns à cause de ce fameux film qu’il avait regardé étant petit, « IT’S » ou « Ça » du célèbre roman de Stephen King, qui mettait en scène un clown tueur d’enfant.




Et bien là ça n’allait définitivement pas le rallier à la cause perdue des clowns. Il était loin d’avoir envie de rire et cette héroïne avait commis une faute digne d’un débutant. Elle s’était trop rapproché du noble déchu alors qu’elle ignorait totalement la nature psychique de son futur adversaire. Elle ignorait également qu’Akari n’était pas du genre à se retenir d’utiliser son alter, mais en pleine rue et ce peu importe les conséquences qui en découlaient, d’autant plus que sa haine qu’il éprouvait envers les héros allait accentuer sa rage en plus de sa pauvre veste Gucci qui n’était maintenant plus qu’un chiffon rempli de graisse. Trêve de vaine palabre, c’était maintenant l’heure du châtiment !




L’héroïne se trouvait seulement à quelques centimètres d’Akari puisque celle-ci venait de le toucher au niveau de sa veste, profitant donc de cette proximité et du manque d’expérience flagrant de la jeune femme, le vilain lèverait rapidement les deux mains en leur faisant prendre la forme de deux pistolets et soudainement de manière instantanées deux lumières vives et brûlantes jailliraient de ses doigts entre l’index et le majeur de chaque main. À cette distance, il était impossible pour le clown d’éviter ou même d’avoir le temps nécessaire ou le réflexe de se protéger étant donné qu’il s’agissait d’une attaque surprise et en plus de cela à très courte distance. C’est alors que d’un scintillement illuminé et brûlant, des balles d’énergie plasma solaire fuseraient directement à toute vitesse en direction du clown imprudent qui à n’en pas douter allait regretter d’avoir croisé le chemin d’Akari. D’une voix rauque et puissante il s’écria avec panache et aplomb :




Sun Shot !




N'ayant même pas pris la peine de répondre à la jeune femme, Akari utilisa son « Sun Shot » de plein fouet et à bout portant pour couronner le tout. Cette technique consistait à envoyer des rafales de balles d’énergies plasma qui avaient la capacité de transpercer et de brûler gravement toute chose se trouvant à porter. L’héroïne verrait sa chair et sa peau transpercer par les balles d’énergies solaires en plus d’être brûlés gravement au moment des impacts. Le vilain n’était pas là pour niaiser, il était déterminé à mettre hors d’état de nuire le clown, rabattre le caquet à cette héroïne qui manquait cruellement de modestie et d’humilité. Survivrait-elle à l’attaque ? Allait-elle implorer la pitié d’Akari et s’excuser pour son insolence ? Dans tous les cas, il valait mieux pour elle qu’elle ne s’entête pas, le vilain avait encore plus d’un tour dans son sac et il pouvait devenir autrement plus cruel et plus féroce qu’il ne l’était déjà actuellement. Si elle avait l’audace de se relever, il redoublerait de violence et utiliserait encore plus de puissance pour la mettre K.O s’il le fallait.








-----------------------------------------------------------------------------------------


♛ ♣ ♦ ㋡ ♥ ♠ ✤








_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On va pas en faire un cheese ? (libre)   Aujourd'hui à 21:32

Revenir en haut Aller en bas
 
On va pas en faire un cheese ? (libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Envoyons un hibou [Libre]
» Lapin ? [Libre]
» Une visite d'en le champ (libre)
» Quand l'ennui nous pousse à faire de drôles de choses... [ LIBRE ]
» Jouer pour passer le temps [Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre d'achat-
Sauter vers: