Logo My Hero Academia

Nous sommes actuellement en été, au mois de Septembre

Membre du Mois

Coup de coeur

Coup de coeur My Hero Academia

Les dernières rumeurs

- Alors qu'il exécutait son stage, un élève a été retrouvé carbonisé parmi les décombres. Bien que sous le choc, la police a continué à mener une enquête formelle sur les faits entourant l'équipe de leur maître de stage, Blazing Eye. (Event 2)
- Les malfaiteurs ont été arrêtés durant leurs assauts. Il s'agirait des non moins fameux M.Compress et de ce que les journaux ont nommé "le Démon souriant". (Event 2)
-
- Un club de football américain est en train de se former! On dit que des paris ont été formés sur différents joueurs! En bien comme en mal...
- On aurait vu deux silhouettes rôder près de U.A...L'une d'elle était monstrueuse! Un couvre-feu est imposé pourtant... (Août).
- Le dimanche, on déconseille d'entrer dans les parcs! Attention, les chiens mordent sans raison! (Rumeur d'août)
-Des étudiants auraient été aperçus près d'une boutique de figurines par un étudiant de U.A. On dit qu'ils sont en deuxième année et qu'ils se cacheraient depuis...sont-ils en couple? Qui sont les geeks?!

14 Heros | 36 Elèves | 12 Ligue des vilains | 10 Vilains | 05 Civils

Notre Histoire

Année 2045. 80% de la population a développé des pouvoirs surnaturels, surnommés Alter. Certains les utilisèrent pour semer le chaos, détruire ou réaliser des activités illégales.
D'autres, à l'inverse, utilisèrent leurs nouvelles capacités pour sauver la veuve et l'orphelin, rendant réel le métier autrefois fantasmé de Super-héros, qui devint, au fur et à mesure, une activité reconnue par l'état. C'est ainsi que des écoles se spécialisèrent dans l'éducation de nouveaux justiciers, prêts à affronter ceux bravant la loi : les vilains. La suite

Nouveautés

08/06 Nous recrutons actuellement 2 modérateurs ! Consulter
25/05 Le groupe "élève" est à nouveau ouvert. Consulter
23/03 Les rumeurs ont été mises à jour ! D'autres informations à suivre ! Consulter
22/03 Le deuxième event est officiellement terminé ! Voici la nouvelle intrigue de votre forum ! Consulter
26/02 Installation du nouveau design de My Hero Academia RPG, ainsi que d'autres petites nouveautées !Consulter
03/12 Un nouvel event débutera très prochainement ! Tenez vous au courant ! Consulter

02/12 Recensement de décembre. Consulter

03/10 Mise en place de la chronologie du forum. Consulter

19/11 Mise en place d'une aide au fair-play. Consulter

12/11 Plusieurs mises à jours ont été effectués sur le forum. Consulter

07/11 Fin du premier event & recrutement terminé !

18/09 Le premier event de MHA est lancé ! Consulter

21/08 Annonce sur les nouveautés ! Consulter

21/08 Nouvelle page d'accueil !

Prédéfinis


Follow me, the dark side is comfy

 :: Musutafu :: Autres endroits Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 7 Juin - 21:57

Abigael Roster     -×-     Akiro Kaedo

Follow Me, The Dark Side Is Comfy

Il se laisse doucement glisser, basculant sa tête en arrière.
"Pfff…"

Deux ? Trois heures ? Depuis combien de temps était-il assis sur le dossier de ce banc ? Dans sa poche, ses mains triturent les petites fioles de plastique. Une, deux… Dix, il n'en manque pas une. Il échappe une plainte râleuse. Les affaires se sont déjà mieux portées. C'est assez surprenant. D'ordinaire, au moins un client pointe le bout de son nez, qu'il soit un habitué ou un simple curieux. C'est que ces petites merveilles savent susciter l'intérêt des camés de la ville, en manque de nouvelles sensations. Mais ce soir, personne. Sa main droite ressort avec son téléphone, dont l'écran bleuté affiche 00:02. Deux heures et demie qu'il attend de quoi payer son loyer sur ce banc. La nuit n'est pas terminée, il a encore de la marge. Visiblement, parier sur ce spot aujourd'hui n'était pas sa meilleure idée.

Akiro grimace, hésitant entre persévérance et impatience. Des éclats de voix attirent son attention. Il se redresse et reprend la "traditionnelle posture du dealer", en frottant l'arrière de son cou, endolori par ces longues minutes à reposer contre l'arrête du banc, avant de rabattre sa capuche sur son visage. Il en soulève légèrement le coin, histoire de voir à qui il a affaire. Un groupe d'amis, environ son âge. Ils paraissent passablement éméchés. Et beaucoup trop nombreux.
"Kuso…"

Sa moue se fait lasse. Son regard s'aimante aux policiers qui apparaissent à l'angle de la rue, au loin. Ils semblent plus intéressés par les jeunes alcoolisés que par lui, leur présence ne l'inquiète pas spécialement.
Il réfléchit un instant. Ça va faire un bon bout de temps qu'il est planté là, avec sa dégaine qui inspire évidemment pleinement confiance, et la soirée ne s'est pas révélée particulièrement fertile jusqu'ici. Et il s'ennuie. Vraiment. Il est temps de mettre les voiles. Le jeune homme se lève enfin de ce banc pour s'enfoncer dans les sombres rues de Musutafu.

Ce quartier est loin d'être le plus vivant, ni le plus accueillant. Il transpire le prolétariat, le vice et la débauche. Mais les loyers n'y sont pas chers, et il s'agit du parfait lieu de travail pour les… artisans dans son genre.
Il marche sans se presser, les mains dans les poches, en fixant ses pieds fouler le bitume usé. Encore quelques intersections, et il devrait gagner un spot plus "productif". Il reconnait la rue, dont le silence est troublé par de brèves clameurs dans des passages voisins. Le grésillement des néons défectueux du magasin devant lequel il passe lui rappelle que son réfrigérateur est vide. Il soupire.

By Anthraël



avatar
Messages : 18
Disponible en RP : [2/4]

Fiche de Pouvoir
Grade: 23
Année et Classe:
Alter: Kit Kat
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 9 Juin - 17:24
- Et là, il se relève et devine quoi?

- Je ne suis pas sure de vouloir savoir…

- Il en avait deux! C’était ça, son Alter!

- *KOF KOF* Oh nan! C’est dégueulasse Saki!

Je manque de m’étouffer avec ma propre clope, divisée entre un étonnement pervers et un rire coupable. Elle a vraiment honte de rien. M’enfin, vu sa situation, elle en  a satisfait d’autres plus bizarres encore… Jamais je pourrais faire ce « Taff » moi… Mais c’est cette franchise et ce détachement de toute chose qui font que je les apprécie, elle et nos discussions nocturnes. Dans ces moments, elle me rappelle qu’on est jamais toute seule et que chacun en chie, à son niveau.

Après ce petit moment de rigolade, je re-tire une latte et un silence s’installe.  Assises sur ces marches, près de ce parc abandonné, la nuit suit son cours. Le trafic lointain et autres cris sortant des tréfonds des ruelles bercent ce quartier répugnant dans lequel je semble vivre depuis une éternité. On finit par s’habituer à cette vue. C’en est presque relaxant, à la longue… quand on croise pas d’étranges personnes se tenant à l’affut sept jours sur sept.

- Alors… Il parait que t’as retrouvé du travail?

Je re-tire une latte.

- Yes…

- Oh dommage... Il me semblait pourtant…

-…

-…

- C’est à U.A. J’bosse toute la nuit.

Assez étrangement, je me sens légèrement coupable de procrastiner comme ça, dans mon sarouel traditionnel .  Après avoir passé des années à galérer sans arrêt, j’ai du mal à renouer avec le principe de week-end. Comme si… je ne me montrais pas assez reconnaissant de l’obtention de ce travail.  It’s stupid I know…

-  Oh! L’école? Tant mieux, je suis contente pour toi! Tu dois croiser de beaux héros!

-  Si j’en croise un avec le triple armement, je te le présenterai…

On explose de rire. I’m a god damn chid! Soudain, une fenêtre s’ouvre en haut de l’immeuble non loin.

- C’est pas bientôt fini ce bordel?!

- FUCK OFF!

Ici, faut pas avoir peur de remettre les voisins à leur place. De toute façon, c’et pas comme si la police allait ramener son petit cul dans ces beaux quartiers… Ce qui m’empêche pas de garder un petit couteau sur moi. Hey… Quand on a pas d’Alter:desperate times, desperate measures...
avatar
Messages : 25
Double-compte : Leonard Crane

Fiche de Pouvoir
Grade: 6
Année et Classe:
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
I wanna go home...


Danseuse malgré moi


Presque quarantenaire...

Revenir en haut Aller en bas
Dim 10 Juin - 4:38

Abigael Roster     -×-     Akiro Kaedo

Follow Me, The Dark Side Is Comfy

Au détour d'une ruelle se dessine la sombre carcasse d'un parc pour enfants. La végétation y a depuis longtemps repris ses droits, drapant les structures d'épaisses couches de mousse. Une faible brise s'amuse à pousser la balançoire rouillée, qui se balance dans un grincement régulier au dessus de sa défunte jumelle, avalée par les mauvaises herbes. Akiro s'est laissé bercer un nombre incalculable de fois par ce vieux portique. En attendant qu'un défaut de la société vienne alléger ses poches et remplir son portefeuille, il se prenait à rêvasser, à observer les petites silhouettes fantomatiques de son imagination courir dans l'aire de jeux. Est-ce qu'il regrette cette époque d'insouciance, lorsqu'il n'avait pas à inlassablement hanter les rues de cette ville pour satisfaire les manques de pauvres âmes ? A-t-elle seulement existé un jour ?

Le silence est brisé par des éclats de rire. Son regard se fixe sur les marches de l'immeuble, en face du parc. Deux femmes aux sourires hilares les occupent. Il reconnait l'une d'elle, une jolie blonde aux yeux bleus. Elle aussi est une habituée des longues nuits à attendre sur les trottoirs. Il l'a croisé à de nombreuses reprises, sans qu'elle n'ait l'air de le reconnaitre : elle part toujours plus tôt que lui, au bras de clients, parfois les mêmes que lui. Il sourcille. Cette mine radieuse, même si fatiguée, qu'elle arbore ne ressemble en rien à son habituelle expression enjôleuse et aguicheuse. La voir sous cet angle le trouble un peu, sans qu'il puisse expliquer en quoi.

Une fenêtre s'ouvre sur l'un de ces habitants maussades, instantanément rabroué d'une insulte à l'accent américain parfait. C'est la femme à la gauche de la prostituée. Son visage cerné mais amusé baigne dans un nuage de fumée. Un rictus railleur éclot sur le sien.「Ce qui se ressemble s'assemble」

Akiro jette un rapide coup d’œil aux alentours. Personne à l'horizon. De ses deux mains, il étire les traits de sa grimace affligée. Ce n'est décidément pas son jour de chance. Le gargouillement subit de son ventre lui fait clairement comprendre qu'il faut trouver une solution sans plus tarder.

Son regard revient aux deux femmes sur les marches. Une pute et son amie fumeuse à l'allure négligée. Il n'a jamais eu l'occasion de vendre de la K à la première, mais il y a un début à tout, n'est-ce pas ? Akiro plisse les yeux, cherchant à déterminer si c'est une cigarette ou un joint dans la main de celle en sarouel. La seconde hypothèse l'arrangerait bien, mais de là où il se trouve, il ne distingue pas grand chose. Et même si son rhume d'automne n'avait pas court-circuité son odorat, il est encore trop loin pour sentir quoique ce soit.

Il hésite un temps, mais quitte rapidement l'ombre protectrice du mur contre lequel il s'appuyait pour se diriger vers les deux femmes.「Ok, l'air de rien」Sa démarche se fait légère, il avance tranquillement jusqu'au rebord d'une fenêtre à coté d'elles, sur lequel il se hisse d'un geste sec. Appuyant ses pieds contre le crépi, il croise ses bras sur ses genoux et penche sa tête encapuchonnée sur le côté.
D'un ton narquois, il s'adresse à la brune :

"Alors, c'est comme ça qu'on répond à un bon citoyen mécontent ?"

By Anthraël





avatar
Messages : 18
Disponible en RP : [2/4]

Fiche de Pouvoir
Grade: 23
Année et Classe:
Alter: Kit Kat
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Juin - 2:17
On s'amusait bien. Saki tentait désespérément de me faire taire, et moi, je rigolais de plus belle, faisant résonner mon ricanement à travers la nuit. Mais alors, les problèmes sont arrivés. Et par problèmes, je veux bien évidemment parler de ce mec tapi dans l’ombre.

Tu crois que je te vois pas Batman? Tu peux avancer aussi lentement que tu veux, ça changera rien…Je sais à quoi ressemble un fauteur de trouble, et toi, mon coco, t'en as la parfaite dégaine.

Je le fixe et maintiens son regard d’un air agacé alors qu’il prend carrément place à coté de nous. Il serait peut-être temps que je comprenne que certaines personnes ne peuvent pas s’empêcher de faire chier les autres. Parce qu’ils sont fous, pédants, sous simplement casse-couilles; comme dans le cas présent. C’est juste un gamin à emmerdes, je le sens. Juste déterminé à nous faire perdre notre temps. Putain, on peut même plus passer une soirée tranquilles entre amies. J’ai envie de hurler….mais là, le voisinage va vraiment me désintégrer… J’ai qu’à l’ignorer.  Bien que de son coté,  Saki semble curieuse à son sujet… Mais elle est curieuse sur tout, cette femme! C’est ça, son problème! Peut-être qu'elle le connait? Je tente bien de lui faire discrètement signe de me rejoindre dans l’indifférence, mais…

-Alors, c'est comme ça qu'on répond à un bon citoyen mécontent ?

Oh, mais c’est qu’il se fout de ma gueule!

- Buzz off, brat…De quoi je me mêle?!

- Chut! Fait Saki tout en mettant son index sur sa bouche.

- Roooh…

Je l’ai peut-être dit un peu plus fort que voulu… Mais bon, sérieusement… Il se prend pour ma mère, ou quoi?! Il va nous pourrir la soirée, c’est sur. On devrait peut-être bouger? Nan, ça serait un aveu de faiblesse. Et je vais pas me laisser dominer par ce petit con.
Je décide alors de l’ignorer en attendant qu’il s’en aille, laissant mon regard vaquer dans le vide, toujours la clope au bec.

Deux jours avant la reprise du taff…

Une épaisse fumée sort de mes narines, reproduisant cet effet de névrose que l’on retrouve dans leurs étranges mangas..

- *Kof Kof KOF*

Ah, j’aurai pas du! Ça nique!

- …Tu cherches quelqu’un?

Shit! J’ai baissé ma garde… Ma tête s’enfonce d’elle même dans ma main.
avatar
Messages : 25
Double-compte : Leonard Crane

Fiche de Pouvoir
Grade: 6
Année et Classe:
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
I wanna go home...


Danseuse malgré moi


Presque quarantenaire...

Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Juin - 5:03

Abigael Roster     -×-     Akiro Kaedo

Follow Me, The Dark Side Is Comfy

Définitivement américaine. Sa virulente injonction le fait sourire. Elle en a dans le coffre, celle-là. Beaucoup moins naïve que son amie, beaucoup plus crue. Intéressant… L'étrangère a tout de suite vu clair dans son petit jeu. Et elle n'a pas l'air d'humeur à y participer. En temps normal, peut-être que ça l'aurait amusé. Mais, dans l'immédiat, Akiro est déjà tenté d'abandonner la partie. Ce n'est pas dans ses habitudes d'aller au devant des gens dans un tel contexte. Il se sent presque mal à l'aise.

Tandis que la blonde réprimande gentiment son amie, il s'accroche au rebord de la fenêtre, prêt à sauter et à s’éclipser. Mais il suspend son geste, contractant ses abdominaux de justesse pour assourdir le bruit de ses borborygmes. Le jeune homme serre les dents, affichant une grimace douloureuse. La semaine n'a pas été très payante -pour des raisons qu'il ignore-, cela fait maintenant plusieurs jours qu'il fonctionne à un seul repas par jour. Et son dernier remonte bien à plus de 24h.

Allez, ce n'est pas compliqué. Il s'ennuie, a faim et c'est une bonne occasion pour essayer de gagner une nouvelle clientèle. S'il interprète bien son rôle, il finira par se prendre au jeu. Il recompose son expression narquoise et appuie son dos contre la vitre, derrière lui. L'américaine a décidé de jouer l'indifférence. Le regard perdu dans le vide, elle s'étouffe dans sa fumée. Akiro réprime un ricanement.「Oups, la peinture s'écaille…」

"Tu cherches quelqu'un ?"

Son attention retourne à la blonde, qui le fixe d'un air inquisiteur. Le sourire qu'il lui adresse en retour s'élargit.

"Tant que ce n'est pas ta copine… Elle n'a pas l'air ravie de me voir."

Il lui fait un clin d'œil, avant de se souvenir qu'elle ne peut pas le voir sous sa capuche. Peu importe, son expression mêlant sarcasme et plaisanterie est suffisamment évocatrice.

"Sanzu. C'est le nom qu'on me donne. Je me souviens de toi, les mardis soirs à quelques rues de la gare.
La vraie question est : qu'est-ce que tu cherches, toi ?"

Il devra être beaucoup plus direct, si ce n'est honnête, avec l'américaine. Elle ne sera assurément pas réceptive à ce genre de baratin. Un rapide coup d’œil : elle tient sa tête dans sa main, dépitée. Sans surprise, elle n'apprécie pas.「Aaah, laisses-moi...」

By Anthraël





avatar
Messages : 18
Disponible en RP : [2/4]

Fiche de Pouvoir
Grade: 23
Année et Classe:
Alter: Kit Kat
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 13 Juin - 1:28
Chacune de ses prises de paroles me crispe davantage. Je préférerais penser que Saki a baissé la limite d’âge de sa clientèle, mais je n’y crois pas une seule seconde.

- Je t'ai jamais vu de ma vie pourtant... Je suis Saki, enchantée ~.

Dans quelles sales affaires s’est-elle fourrée pour connaitre ce genre de personnes? Ses renseignements sur elle me font froid dans le dos. Je sens mes tripes me brûler. Serait-ce un vilain? Il a peut-être un Alter puissant. Je deviens parano?! Nan. Sa dégaine ne m’inspirait vraiment pas confiance, et maintenant, à seulement l’entendre, il est encore plus insupportable…et louche.

- Whoa! SA COPINE est devant toi, alors si t’as quelque chose à LUI dire, dis le LUI directement. Mal élevé!

Merde, j’aurais du me taire. Le stress m’a fait réagir malgré moi.

- Enfin Abi, tu vois bien qu’il a faim!

- Moi aussi j’ai faim, figure toi!

Et c’est pas la peine de me sortir cette mine boudeuse, hein!

On peut me traiter de sans-coeur, for all I care. En ce qui me concerne, j’ai pas le temps, ni les ressources, pour m’occuper des problèmes de tout-à-chacun! C’est le boulot des héros, ça. C’est bien pour ça que j’en suis pas un, d’ailleurs. Pfeuh, comme si ça aurait pu être autrement…Et voilà que j’ai fini ma clope… Misère…

-  Tu m’as bien aidé, lorsque nous nous sommes rencontrées!

Je soupire, me relaxe et m’astique les cheveux, les décoiffant davantage. Voilà qu’elle remet ça.

- Peut-être parce que t’as pas la tête d’un psychopathe en puissance! Regarde: je te parie ce que tu veux qu’il sourie là!  Lui ai-je chuchoté maladroitement.

Bien sur que c’est malheureux. Que n’aurais-je pas donné pour recevoir de l’aide dans mes heures les plus sombres. Plus tôt, je veux dire. Mais là n’est plus le problème. I’ve to go foward, et je peux pas m’occuper de Saki et de l’autre emo aux plans visiblement très, très foireux.  Je soupire et lui répond:

- NOUS ne cherchons que la paix. Et TU la troubles, « Zanzu ».

Légèrement plus calme, le ton reste ferme. Alors que je lui indique d’un geste de tête la belle avenue par laquelle il est arrivé, Saki demeure interdite. Oh putain, me dites pas qu’elle fait la gueule? Alors qu’un silence s’installe entre nous, je ne peux me résoudre à la regarder, comme si, d’une certaine manière, cela allait me rendre plus autoritaire.Why don't you listen to Mommy? Merci d’avoir gâché notre soirée, petit con.
avatar
Messages : 25
Double-compte : Leonard Crane

Fiche de Pouvoir
Grade: 6
Année et Classe:
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
I wanna go home...


Danseuse malgré moi


Presque quarantenaire...

Revenir en haut Aller en bas
Mer 13 Juin - 22:56

Abigael Roster     -×-     Akiro Kaedo

Follow Me, The Dark Side Is Comfy

"Woah ! Sa copine est devant toi, alors si t’as quelque chose à lui dire, dis-le lui directement. Mal élevé !"

Il éclate de rire. Finalement, cette petite discussion commence à le divertir. Il soulève brièvement le bas de sa capuche, dévoilant un sourire attendri. Le ton railleur, il balaie l'air de sa main, comme le ferait un adolescent en crise.

"Mal élevé ? Oooh, " fuck off" !"

Il peut sentir d'ici la tension de l'américaine. Stress, colère, peur, frustration ? Sans pouvoir la déterminer précisément, il opterait pour un cocktail des quatre. Elle a raison d'être sur la défensive : après tout, Akiro n'est pas une bonne fréquentation. Son état d'esprit n'est pas bon pour les affaires, mais Akiro préfère s'en amuser. Dès le départ, il n'a pas concentré tous ses efforts à amadouer l'étrangère. La candide sympathie de cette Saki fait d'elle une victime bien plus séduisante. Et facile.

"Enfin Abi', tu vois bien qu’il a faim !"

「Ah... 」Sa moue malicieuse se ternit. Il aurait préféré garder un ascendant total sur l'échange. A présent, elle n'éprouve plus simplement de la curiosité à son égard, mais aussi de l'empathie. Il réprime un grognement agacé : ce n'est rien, il est loin d'être en position de faiblesse. D'un imperceptible mouvement de tête, il chasse ces pensées parasites de son esprit et reporte son attention sur les deux femmes.

La cigarette de la brune vient de terminer de se consumer, en plein débat. En tendant à peine l'oreille, le jeune homme n'a aucun mal à saisir ses chuchotements furieux.

"… Je te parie ce que tu veux qu’il sourit, là !"

Un spasme de rire le parcourt. Effectivement. Il continue de les écouter, tout en laissant sa main glisser sous sa manche gauche et courir machinalement sur les irrégularités de son avant-bras. Cette américaine l'intrigue de plus en plus.

"Nous ne cherchons que la paix. Et tu la troubles, "Zanzu"."

Il bronche à l'écorchage volontaire de son surnom, mais ne relève pas. Il la détaille du regard, alors qu'elle l'invite à partir, le geste ferme et déterminé. Son accoutrement est aussi débraillé que le sien. Une tignasse ébouriffée encadre un visage dont la teinte livide et les larges cernes lui rappellent son reflet dans les vitrines des magasins. Et il y a cette lueur sombre dans ses yeux. Cette femme n'a pas vécu des choses faciles…「…」

Il reste muet un instant, à l'observer -elle et la dénommée Saki qui semble contrariée- et à fouiller calmement ses poches. Il y a quelques jours, ses activités de pickpocket lui avaient rapporté un fin étui à cigarettes en métal. Il était plutôt joli, il n'a pas eu le cœur de s'en séparer. Pourtant, Akiro ne fume pas. 「C'est mauvais pour la santé, hein.」Il est là. Le jeune homme le tire de son sweat et l'ouvre. Trois cigarettes survivantes y sont bien sagement alignées. Il découvre le bas de son visage, orné de son éternel sourire, en tirant sur sa capuche d'une main comme pour répondre à son accusation.

"Ce n'est pas très gentil. Je ne l'ai pas choisi, cette apparence de psychopathe ! Et je ne mange personne, tu sais !"

Puis il tend l'autre, présentant l'étui à l'américaine.

"Mais j'ai mieux. Beaucoup plus "paisible", ça devrait te plaire."

Ignorant le bras tendu de l'étrangère, il reste immobile, dans l'attente d'une réaction.

By Anthraël



avatar
Messages : 18
Disponible en RP : [2/4]

Fiche de Pouvoir
Grade: 23
Année et Classe:
Alter: Kit Kat
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 14 Juin - 20:31
Le silence se fait de plus en plus pesant. Je ne peux me résigner à tourner la tête, et alors que mon corps se raidit petit à petit sous la frustration, mes pensées se bousculent. J’aurai peut-être pas du m’énerver. C’est qu’un gosse. Mais tout de même; il avait qu’à pas venir faire chier en premier lieu…J’ai tellement la rage! Pour rien, en plus. Mais il faut reconnaître qu’il m’a bien cloué le bec. Mais qu’est ce que tu veux répondre à ça? Que je l’insulte davantage, peut-être? Nan, nan, nan… C’est moi l’adulte. JE domine. On va pas quand même pas se mettre à son niveau. Ou peut-être est-ce déjà fait? Est-ce que je fais pas encore plus l’enfant, à me taire de la sorte? Ah, ça m’énerve. Ça m’énerve. Ça m’énerve.

Je commence à taper du pied. Ces clapotements, habituellement symboles d’allégresse, sont ici plus lourds, plus vifs, plus fermes. Ils transportent toute ma colère, qui s’évapore dans le sol à chaque coup. J’aimerais hurler un bon coup. Relâcher tout en même temps. Je pourrais. Je le fais? Fuck the neighborhood.

-…

Rien ne sort. Parce que je suis une lâche. Faut que je m’en grille une autre. Et que je m’excuse, soit dit en passant. J’aurai pas du m’énerver sur Saki.

Elles sont où? Je tapote frénétiquement sur mon pantalon à la recherche de mes précieuses cigarettes. Aaah, les Dieux s’acharnent sur moi. J’écoute à peine ce que l’autre me dit. Ouais ouais, pas si méchant… Tout le monde il est gentil. Tout le monde il est beau. On a comprit… Et où est-ce que je les ai fou…

Oh…

Mon regard tombe alors nez à nez avec l’étui du voyou. Mon instinct me hurle de le prendre. Ç’est que des cigarettes, nan? J’hésite un moment, me mordant la lèvre, divisée entre mon manque et ma fierté.  Mais j’opte finalement pour cette dernière. Et de toute façon, on accepte rien des inconnus normalement. Voilà une leçon de la vie que j’ai tantôt fait de retenir.

Je détourne la tête et réajuste mes lunettes, comme pour asseoir ma force mentale.

- I’m good.

Mais ma voix, moins dure, peine à suivre cette pensée. Too bad, c’était un bel étui. Saki devrait l’apprécier, fétichiste du rouge. Et d’ailleurs…

Je tourne la tête à gauche, à droite, derrière, mais rien… Me dis pas qu’elle boude!

- Elle est où..? Ai-je demandé à Batman, confuse. Aussi... Si j’arrêtais de fixer ce sol entre deux réflexions existentielles…

Et qu’il me dise pas qu’il en sait rien, ou je risque de m’énerver…Encore.
avatar
Messages : 25
Double-compte : Leonard Crane

Fiche de Pouvoir
Grade: 6
Année et Classe:
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
I wanna go home...


Danseuse malgré moi


Presque quarantenaire...

Revenir en haut Aller en bas
Mar 19 Juin - 18:32

Abigael Roster     -×-     Akiro Kaedo

Follow Me, The Dark Side Is Comfy

Un lapin frustré. Elle et ses furieux claquettements lui font penser à un lapin frustré. Il est tenté d'esquisser un sourire, un vrai sourire, mais il se ravise : ça ne ferait que de l'irriter davantage. Il se contente de la regarder s'agiter désespérément. Névrosé, plutôt. Un lapin névrosé, addict à la cigarette. C'est mignon et glauque à la fois. Et peut-être aussi un peu triste.「Chacun ses addictions」Immobile, il attend patiemment qu'elle remarque son bras tendu.

Elle reste silencieuse, détourne fièrement la tête. Akiro y lirait presque du mépris, mais le déchirement de l'étrangère est palpable. Il hausse les épaules et lève les yeux au ciel. Les "principes"... Elle ne joue pas le jeu, elle exagère. Il relève son bras, suspend son geste un bref instant, puis voyant qu'elle ne réagit pas plus, range finalement l'étui.

Il en profite pour faire dépasser son portable de sa poche. "00:19" lui susurre victorieusement l'écran de ce dernier. Il le laisse retomber dans son sweat. S'il n'obtient rien de ces deux inconnues, il sera encore temps de trouver d'autres clients. ... n'est-ce pas ? Ces derniers temps, il a comme l'impression de tourner en rond. Ce n'est pas de la fatigue : il a dormi quatre bonnes heures, cette nuit. Enfin, aujourd'hui, en fin de matinée, après être rentré d'une longue balade nocturne. Non, c'est plutôt de l'ennui. Un ennui lancinant.
A moins que ce soit la faim.

"Elle est où ?"

La voix de l'étrangère le tire de sa torpeur. Il reporte toute son attention sur elle. De qui parle-t-elle ? Ah. Il comprend. Plus personne n'est assis sur les marches de l'escalier. Il fronce les sourcils, décontenancé. Ça ne lui ressemble pas d'être aussi inattentif, il aurait du remarquer le départ de la prostituée. Il se maudit pour s'être perdu dans ses pensées de la sorte.
Assurant sa stabilité sur le rebord de la fenêtre, il se penche en avant, scrute les angles de la rue et le décor délabré du parc à la recherche d'une longue chevelure blonde. Rien à signaler. Il se redresse et hausse une seconde fois les épaules, les paumes de ses mains vers le ciel.

"Aucune idée"

Il se retient de poursuivre, il sait que la réplique qu'il a en tête ne fera que brusquer l'américaine plus encore.

"Elle est peut-être partie à la recherche de la Paix !"

Il agite les doigts, comme s'il s'apprêtait à jeter un mauvais sort. A la vue de l'expression de son interlocutrice, son sourire joue l'innocence. Cette même moue, mi-angélique, mi-rieuse, que les enfants prennent lorsque leurs parents les surprennent en flagrant délit de bêtise. Après tout, il n'a rien à perdre.

"Tu veux que je t'aide à la trouver aussi, la Paix ? Ou... Saki, c'est aussi dans mes cordes."

Son ton est sincère. Aider à gagner la paix. Il paraît qu'il est bon pour ça. Enfin, cela dépend de la définition que l'on a de la paix. Évidemment.

By Anthraël



avatar
Messages : 18
Disponible en RP : [2/4]

Fiche de Pouvoir
Grade: 23
Année et Classe:
Alter: Kit Kat
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 20 Juin - 18:35
Bien sur. Elle a surement disparu, comme par magie. Si elle pouvait se téléporter, je penserais être au courant, nan? Quoi que… On en apprend tous les jours avec elle, et c’est bien ça qui me fait un peu peur.  Ébahie devant la  fine enquête du môme, je me lève comme une petite vieille étant restée des heures assise, et m’étire les bras en l’air. Elle n’est sans doute pas très loin. Elle a interêt.

- Do what you want, Batman.Ai-je soupiré.

Je n’ai plus la force ni la patience de jouer la mère autoritaire à cette heure tardive. Je pense pouvoir le supporter tant qu’il ne reste pas dans mes pattes. De toute façon, je vais probablement la retrouver dormant à point fermé chez nous et hop! Fin de l’histoire. Encore une fois: elle a interêt…

Nous vivons dans un petit appartement, non loin. Une souris s’y trouverait à l’étroit, mais bon…c’est chez nous. Enfin… plutôt:  chez « moi ». Saki n’y fait que quelques rares apparitions lorsqu’elle ne traine pas dehors, c’est à dire le reste du temps. Où ça? J’en sais presque rien, et à vrai dire, je préfère pas savoir. Mais elle revient toujours souriante, avec pleins de ragots à raconter. C’est cette vision que je veux garder d’elle. C’est égoïste, et alors? Comme si je pouvais aller casser du vilain à moi toute seule, avec mon alter inexistant… J’aimerais la protéger des autres, mais j’en suis impuissante.  Ah! J’aimerais bien être aussi insouciante qu’elle… Mais c’est pas le cas. Aussi puis-je au moins la protéger d’elle même…

Toutes ces pensées se bousculent dans ma tête alors que je grimpe quatre à quatre les marches craquantes du bâtiment. Se rajoute à cette douce symphonie le grincement de ma porte d’entrée: un chouette réveil matin pour tous mes voisins. Oh hey, ils ont qu’à la faire changer, s’ils sont mécontents! No money, remember?!

Un chandelier en piteux état nous laisse découvrir mon chez moi, faisant passer l'appartement de Gene Kelly dans An American in Paris pour un hôtel cinq étoiles. Je dirais pas non à un lit repliable, d'ailleurs... Plus les années passent, plus je peine à me rappeler que j'ai un jour dormi dans un lit convenable, et vécu sans avoir à lutter pour subvenir à mes besoins...

- Pas bougé.Dis-je à Batman, pointant du doigt le seuil avant d’entrer chez moi. J'aimerais pas qu'il se mette à fouiner et qu'il découvre par "chance" mon bocal à économie, caché sous une latte de parquet.

Et on sait jamais... si l’envie lui prenait de voler ma précieuse chaise de bois, mes feuilles d’impôt trainant au sol ou encore mon lit simple…vide. Bien évidemment, elle n’est pas là. Je me pince les yeux, redoutant ce moment très proche où je vais devoir retourner dans la rue pour la chercher. J’ai monté ces escaliers pour rien, et ça m’énerve. Elle a sans doute un autre endroit où dormir. Ou peut-être pas… Et c’est ce doute qui me ronge le cerveau. Il commence à faire chaud ici, nan? Le stress commence à me monter à la tête, et le manque d’aération de mon habitat n’aide pas. J’ouvre ce qui me sert de réfrigérateur et en sors une bouteille d’eau qui trône parmi quelques restes.

Mon regard se tourne vers Batman. Je repense à la grosse colère de Saki.

-Catch.

Je lui lance une pomme rouge qui attendait son heure dans un coin du frigidaire. C’est Saki qui aime ça, et de toute façon, quelque chose me dit que si elle avait été là, elle lui aurait quand même donné.  Il a qu'à voir une sorte de retour pour l'étui si "gentiment" offert. Seulement, ici,  je suis sûre que la pomme n'est pas empoisonnée.  

- Elle est pas là.
avatar
Messages : 25
Double-compte : Leonard Crane

Fiche de Pouvoir
Grade: 6
Année et Classe:
Alter:
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
I wanna go home...


Danseuse malgré moi


Presque quarantenaire...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: Autres endroits-