AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le pianiste et le chat [PV Sora Ikeda]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kuro Tsubasa



Messages : 40
Date d'inscription : 25/10/2016
Age : 27

Fiche de Pouvoir
Année et Classe: 2-B
Alter: Winged Traveler
Points d'Individualités: 500

MessageSujet: Le pianiste et le chat [PV Sora Ikeda]   Jeu 1 Déc - 20:40

Cela faisait maintenant plusieurs semaines que Kuro était entré au lycée. Il était entré dans une certaine monotonie et jouait seul dans la salle du club de musique en repensant à ses parents. Son regard était perdu dans le lointain et légèrement teinté de mélancolie tandis qu'il affichait un sourire légèrement effacé.

Son air résonnait dans la salle et il repensait à tous les pays qu'il avait parcouru. Son père lui avait fait vivre de sacrées aventures et cela faisait longtemps qu'il n'avait plus revu sa famille. Ils lui manquait et il commençait à penser qu'il était seul au monde mais c'est alors que le nom d'une personne lui revint en tête. Il restait encore une personne dans son entourage, une personne qu'il n'avait pas revu depuis fort longtemps, sa grande tante Nami TSUBASA.

Elle devait penser qu'il était mort en même temps que sa mère... Le garçon s'arrêta de jouer et décida d'aller lui rendre visite. Il n'avait de toute façon plus cours vu qu'il allait être en week-end. Il était fort facile pour lui de rejoindre un endroit qu'il connaissait sans moyen de transport mais il préféra utiliser le bus et puis prendre le train pour la rejoindre.

Une fois arrivé, il sonna à la porte. C'est une femme d'âge mûre aux cheveux coupés au carré qui lui ouvrit. Les marques du temps avait laissé des traces de son passage sur son visage mais il s'agissait bien de sa tante. Elle ne sembla pas le reconnaître et lui demanda ce qu'il voulait. Le jeune homme lui déclina alors son identité mais elle resta sceptique. Le jeune homme pensa à voix haute
: "Les actes sont plus éloquents que les mots."

Il lui demanda si elle avait toujours son piano, la femme haussa un sourcil incrédule puis l'invita à entrer. Elle le conduisit dans le salon. Dans ce dernier se trouvait dans un fauteuil un homme qui le salua. Il était assez grand, fin et avait un visage doux. Il lui souriait chaleureusement. L'homme avait les cheveux gominés noir, les yeux plissés à travers des lunettes carrées et une moustache élégante qui faisait très british. Il portait un pantalon beige, un pull blanc et un gilet beige avec des motifs de violons qui se mariaient à merveille avec ses chaussettes. C'est alors qu'il demanda qui était ce jeune homme. Il n'eut pour réponse qu'un : "C'est ce que nous allons bientôt savoir.".

Le salon n'avait pas changé depuis la dernière fois qu'il était venu. Tout était au même endroit à ceci prêt qu'il y avait des cadres avec des photos de famille, sûrement ses enfants et celle de son époux. Il prit place face au piano sur le tabouret puis ferma les yeux. Il se retrouva plus de dix ans en arrière dans la même pièce. Sa grande tante était assise face au piano et sa mère était à ses côtés. Sa mère demandait à sa grande de tante de lui jouer sa dernière composition. Les notes lui revenaient en tête telle une douce mélodie harmonieuse. Il posait délicatement ses mains sur le clavier et rouvrit les yeux en affichant un air déterminé. Une douce mélodie qui n'avait pas été entendue depuis plus d'une décennie se mit à emplir le salon.

Nami écarquilla les yeux lorsqu'elle reconnut la mélodie que seule sa cousine connaissait puis fondit en larmes. Lorsque le morceau se termina, elle accourut vers Kuro et l'enlaça avec vigueur. Le jeune homme se releva et l'enlaça à son tour. Après quelques minutes riches en émotions, elle admit ne pas l'avoir reconnu et qu'elle le croyait mort.

Le garçon d'habitude secret se confia pour la première fois à sa tante. Il lui relata le sacrifice de sa mère, sa mort, comment un enfoiré de super vilain solitaire dénommé Shiin qui avait vécu un temps avec sa mère, l'avait sauvé puis éduqué aux quatre coins du monde et comment il était mort...

Il lui précisait qu'il était revenu au Japon depuis peu pour enterrer son père aux côtés de sa mère et qu'il était entré à U.A. afin d'obtenir une licence de héros. Il était à présent de retour et heureux d'avoir pu retrouver ceux qu'il considérait comme étant les derniers membres de sa famille. Elle lui présenta alors son époux qui se prénommait James et était entré dans sa vie un an après le décès de Li-Ming. Elle grimaça puis se ressaisit et ajouta que la porte lui serait toujours ouverte.

Il répondit par un tendre sourire et, après avoir pris le thé avec eux, reprit la route vers le lycée. Il ne s'attendait pas à faire la rencontre d'une personne qui lui était familière sur le chemin du retour.

_________________


Kuro parle en #1E90FF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le pianiste et le chat [PV Sora Ikeda]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» petit inventaire des techniques de Sora Shizen
» Activer le chat
» Invitation au Chat
» Chat a gogo
» Le petit chat m'aimait

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Japon :: Autres Villes-
Sauter vers: