AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

[FINISH] Rencontre fortuite ! (FT - Harley)

 :: Musutafu :: Autres endroits Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Riley Bageki
Département des Héros 1-C
avatar
Messages : 147
Disponible en RP : Oui <3
Double-compte : Gin Himawari
Jeu 16 Mar - 19:24




Rencontre fortuite..


Dans une semaine tout allait changer.

C'était une pensée que la blonde vénitienne ne cessait de se rabâcher. Elle allait enfin pouvoir devenir quelqu'un. Un héros. Le son de sa cloche, attachée à son cou comme son plus précieux pendentif, était le seul bruit qui faisait écho dans l'obscurité de la rue. Riley n'habitait pas loin d'un petit parc pour enfants où elle aimait bien se ressourcer l'esprit, et elle avait ressenti le besoin de le faire cette fois-ci. Dans une semaine l'adolescente serait une élève de la prestigieuse école des Héros, Yuuei. Elle y apprendrait à maîtriser ses pouvoirs et qui sait, son plus grand rêve sûrement depuis son enfance, se faire des amis. De vrais amis.

« Je peux y arriver.. Je peux le faire. » Se murmura-t-elle en resserrant son étreinte sur sa clochette.

Les sourcils froncés, les yeux fermés, la blonde connaissait le chemin par coeur. Elle n'avait besoin d'aucune lumière pour rejoindre la petite balançoire qui l'accueillait à chaque moment de doutes ou de peine. C'était comme une deuxième chambre, son petit jardin secret... Bien que pour ce soir, il avait pris une toute autre tournure.

Percutant un homme à l'entré du petit parc, Riley rouvrit les yeux un peu surprise de croiser quelqu'un à cette heure-ci, et surtout à cet endroit précis. Relevant le regard, elle put apercevoir celui qui lui barrait la route. Dans la vingtaine, son bandana couvrant son crâne dégarnis et ses vêtement délabrés ne lui laissaient présager rien de bon. Un rictus aux lèvres, il la dévisagea à son tour, faisant signes à quelques coéquipiers de se rapprocher.

« On vient s'acheter un peu de "plaisir", princesse ?
- Tu sais au moins où tu t'embarques ? Petite canaille, si jeune et pourtant si attirante. »

Lui caressant la joue de la paume de sa main, le leader du petit groupe vit cette dernière se faire éjecter du visage de l'adolescente par une forte bourrasque. Ses mèches de cheveux masquant à présent une grande partie de son visage, il ne put qu'en conclure qu'il s'agissait de l'alter de la petite. Un rire rauque retentit. Si elle cherchait à se défendre ça n'en serait que plus intéressant à ses yeux ! Sortant une batte de sa paume de main, le leader éleva son arme en l'air, prêt à assommer sa petite victime du jour. Jusqu'à ce qu'une tornade ne les encercle.

« Tu penses me battre avec ton petit cyclone à deux balles ?! »

Alors qu'il riait aux éclats, des pics d'aciers sortir de l'objet en bois au départ. La lourdeur de ces derniers ne se laissaient pas perturber par la bourrasque que la rouquine engendrait. Il n'y avait plus qu'une solution, courir ! Rebroussant chemin, Riley les entendit la pourchasser. Elle ne pouvait pas retourner chez elle, son père étant en mission, seule sa mère l'attendait et elle était loin d'être une héroïne. Qu'allait-elle faire ? Derrière elle, un des sbires du leader s'élança en avant, ses bras élastiques lui permettant de jouer le rôle d'un lance-pierre improviser à l'aide de deux poteaux lumineux, raccourcissant la distance qui les séparaient. Elle ne pourrait pas tenir très longtemps, surtout que sa bourrasque la suivait, devenant de plus en plus incontrôlable que la peur la gagnait. Faisant voler ou trembler des objets de tailles diverses sur son passage.

« Tu ne nous échappera pas, Princesse ! »   



©Clém don't touch please! pour Epicode"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 41
Disponible en RP : Toujours ♥
Double-compte : Aucun
Ven 17 Mar - 10:41
Une semaine… Une semaine avant de débuter un nouveau travail et Harley était plus qu’à la bourre sur ses mise-à-jour, elle n’avait pas encore jeté un œil attentif à la liste de ses élèves et surtout leur dossier. Toute la journée, la blonde se mit une bonne fois pour toute à éplucher les dossiers. Elle s’était enfin décidée et tomba d’ailleurs sur le dossier de Ryo. Un élève qu’elle avait rencontré un peu avant la rentrée et à qui elle avait donné un coup de pouce avant la reprise des cours. Son dossier était intéressant, elle se disait qu’elle allait certainement attendre beaucoup de lui afin qu’il atteigne les hautes sphères. Les heures passèrent et tout ce qu’elle lisait était fascinant mais fatiguant, la suédoise ne prit même pas le temps de grignoter ou de se divertir. La nuit tomba rapidement et son ventre gargouilla aussi fort qu’un sanglier perdu. Il était temps de se bouger, elle était restée tellement longtemps assise dans son salon que ses jambes lui firent mal en se levant. S’étirant une dernière fois les muscles, Harley enfila sa tenue de moto, prit son casque et ses clés puis partit en direction d’un bon petit fast-food. La nourriture japonaise était fascinante.

Dans un premier temps, elle mangea beaucoup de sushi et se remplit le ventre. Un plat délicieux et très sain. Impossible de grossir avec cela ! Décidée à être sérieuse, elle s’apprêta à bondir sur sa moto afin de rentrée chez elle lorsqu’elle remarqua un petit bar non loin d’elle. Ce bar semblait sympathique et forcément, l’appel de la fête était irrésistible. Il n’était que 20h et les verres s’enchainèrent les uns après les autres à tel point qu’elle finit légèrement pompette pour ne pas dire presque totalement ivre. Le petit bar fermait ses portes assez tôt, c’est en titubant qu’elle rejoignit son moyen de transport. Harley avait la tête ailleurs désormais, elle comptait rentrer chez elle mais l’alcool ne faisait pas bon ménage. Elle se trompa à de nombreuses reprises de direction pour finalement s’arrêter dans des ruelles plutôt sombres.

A présent, une blonde pulpeuse au décolleté ravageur errait sans but dans une rue qui lui était inconnue. Elle tendit beaucoup de grabuge non loin d’elle et se dirigea immédiatement vers là-bas afin de demander son chemin à quelqu’un. Ce n’était pas une excellente idée étant donné qu’elle pouvait tomber sur n’importe quel fou. Manque de bol, ce qui devait arriver arriva. Elle tomba sur un groupe d’hommes qui semblait poursuivre une jeune fille presque rousse. Harley tourna deux secondes la tête et vit un étranger se diriger à toute vitesse, il était lancé pour rattraper cette pauvre gamine. La jeune femme se le prit tout banalement dans la tronche et coupa ainsi sa lancée. Tous deux tombèrent au sol et Harley mit un petit moment avant de se lever, de quoi penser qu’elle est morte.

« Oh bordel, je crois que j’ai le mal de mer maintenant... BUARRRGH »


La blonde tenta de se relever mais premier échec. Elle ne fit que vomir sur la personne qui venait de la renverser. C’était vraiment dégueulasse.

« Ah c'est mieux. Je crois que j’ai bu un peuuuuuu trooop de saké. Il faut dire que c’est tellement boooon ! Rien à voir avec l’alcool européen. Celui-là est encore plus sucré que du vin blanc ou même du rhum martiniquais. »

Toujours en titubant, Harley se releva et cette fois-ci, c’était un succès. Difficile de tenir sur ces deux jambes mais elle réussit tout de même. La suédoise était proche de cette jeune fille qu’elle ne connaissait pas. A vrai dire, elle voyait bien trop flou pour la reconnaître et pourtant, elle avait épluché toute la journée le dossier des élèves. Celui sur lequel elle avait légèrement vomit se releva et se montra un peu trop agressif à son goût. Harley lui donna alors un banal coup de pied, pas si banal que ça puisqu’il vola sur plusieurs mètres. Ses copains arrivaient à toute vitesse, ils étaient armés, ça puait l’emmerde tout ça. La professeure se retourna vers la petite en se grattant la tête puis lui adressa bêtement la parole. Prête à fracasser ceux qui embêterait les innocents.

« Il se passe quoi ici ? »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Riley Bageki
Département des Héros 1-C
avatar
Messages : 147
Disponible en RP : Oui <3
Double-compte : Gin Himawari
Ven 17 Mar - 13:52




Rencontre fortuite..


La course continuait de plus belle, la rouquine ne criait mot, mais la frayeur qu'elle ressentait était bien là. Sans compter les bourrasques incontrôlées qui faisaient rage autour d'elle. Signe qu'elle ne se sentait pas en sécurité avec ces hommes peu emballés à l'idée de la laisser tranquille. Pourquoi fallait-il que ça lui arrive, à elle ? Si seulement son alter était plus docile, sans doutes aurait-elle réussi à envoyer quelques éclairs en direction du groupe.. Mais pour le moment, son niveau ne lui permettait pas cette action. Elle était nulle ! Elle ne valait pas ce don qui lui venait de son père, elle ne méritait pas d'avoir réussi le test d'admission de cette école ! Baissant la tête, les sourcils froncés, les poings serrés, les bourrasques prirent fin alors qu'elle se retourna, prête à prendre cet idiot en plein face. Elle devait essayer ! Quitte à se prendre une bonne raclée !... Ou laisser une inconnue piétiner son action héroïque.

« Nan mais t'es qui blondasse ?! Ah !! Mais t'es sérieuse ?! Tu vas me le payer cher ! »

L'homme aux bras élastiques s'apprêtaient à riposter malgré le vomi « rafraichissant » de la jeune femme quand il se vit valser en arrière sur plusieurs mètres. C'était qui cette Nana ?! Personne de bien assez fort pour venir à bout de la batte de baseball que possédait le leader en tout cas ! Une menace qui réussit son coup, car aucun autre sbire ne prit la peine de ralentir. Ce n'était qu'une femme, ils étaient à présent trois contre elle. Cette soirée risquerait d'être plus interessante que leur petite vente de stup' qu'ils avaient au préalable organisée dans le parc de tout à l'heure.

De son côté, Riley n'avait pas tellement apprécié l'arrivée de la blonde non plus. Du moins, plus dans son style un peu bourrée que son sauvetage à proprement parlé. Grimaçante, elle se demandait ce qu'elle fichait bien là, mais à la vue et surtout à son odeur de saké, la future étudiante avait quelques idées sur la réponse. Était-ce une héroïne ? Elle ne la connaissait pas, mais elle lui avait clairement sauvé la mise pour cette fois..

« Ces hommes me pourchassent depuis tout à l'heure, je ne sais pas ce qu'ils me veulent.. »

Se mettant un peu plus en arrière, la demoiselle ne chercha pas plus loin sur l'identité de la blonde. Elle lui venait en aide, et techniquement, les ennemis approchaient.. L'homme élastique hors-course, il ne restait plus que le leader, batte à la main et ses deux acolytes qui n'avaient pas manifesté le moindre alter depuis tout à l'heure. Les sourcils froncés, Riley n'était pas réellement en tenue de combat des plus adéquats avec son gros pull gris à capuche, son jean noir et ses converse couleur jean, mais elle ferait de son mieux pour venir en aide... À son propre sauvetage.

« Merci... Pour le coup de main.. » Souffla-t-elle, essayant de cacher sa gêne sous son masque.

Sa présence lui donnait confiance, le contrôle de son alter revenant peu à peu de son côté. Ce n'était pas tous les jours qu'elle pouvait utiliser son pouvoir contre quelqu'un, et surtout accompagnée de quelqu'un d'autre qu'elle-même.. Mais elle rentrerait à Yuuei dans une semaine, autant commencer l'entrainement dès maintenant !




©Clém don't touch please! pour Epicode"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 41
Disponible en RP : Toujours ♥
Double-compte : Aucun
Ven 17 Mar - 15:41
La situation était tendue, Harley venait d’atterrir dans une emmerde qu’elle aurait déjà du mal à comprendre totalement sobre alors imaginez dans son état actuel. Elle avait beau faire preuve d’une puissance titanesque, aucun homme ici n’était impressionné. Ils continuaient leur route avec la ferme intention de faire du mal à une si jeune demoiselle. Quelle bande de lâche, cela foutait largement les nerfs à la suédoise. Déjà parce qu’on l’avait traité de blondasse, ce n’est franchement pas correct ! Ensuite parce qu’ils étaient lourdement macho. Harley avait déjà beaucoup de mal avec les hommes, les histoires d’amour et elle, c’était toujours catastrophique mais si en plus les hommes cherchaient à dominer… Ca la mettait lourdement en colère ajoutant une pincé d’alcool mauvais, le tour était joué. La professeure de sports ressentait une sempiternelle haine envers la gente masculine, surtout lorsqu’elle était ivre. Son regard devint plus sombre et son visage plus froid. Oui, la voilà en transe, l’alcool mauvais, il est là.

« Cette bande de pervers te pourchasse hein ? Bande de trou du cul, vous n’avez pas vraiment pas le quart d’une paire de couilles pour vous attaquer à une si jolie jeune fille »


Très agressive, et tant de vulgarité sortant de cette charmante bouche, la jeune femme fit craquer la totalité de ses doigts et autres articulations de son corps tel que sa nuque ou même ses épaules et son dos. Il restait un homme avec une batte très sympathique au passage et deux étranges personnages sans réel intérêt. De son côté, la jeune fille remercia Harley mais cette dernière n’était rien d’autres qu’une héroïne. Elle se devait de l’aider et mettre fin à toutes ces conneries. Elle commença à lentement s’avancer vers les ennemis puis s’arrêta net lorsqu’elle constata un étrange phénomène. « Cette gamine, elle dégage quelque chose, un alter ? » pensa la suédoise.

La bikeuse serra fortement ses poings et analysa la situation. Elle voulait voir en action cette jeune fille. Hélas, l’un des sbires fonça en premier sur le groupe féminin. La prof réagit immédiatement en donnant un simple coup de pieds entre les jambes d’un des gars. Ce dernier s’envola vers d’autres cieux, il venait de goûter à la puissance phénoménale de Harley. Le pauvre s’était très certainement transformé en eunuque. Elle se mit à crier en direction de la petite rousse, lui bouger un peu le derrière.

« Allez qu’est-ce que t’attends, fonce lui dessus ! » tant d’acharnement pour réveiller cette force qui se cachait en cette si petite chose. Harley ne voulait pas lui voler la vedette, bien au contraire, elle désirait seulement mettre en éveil tout son potentiel, c’était ça le but d’une professeure de l’U.A ! Utilisant ces derniers moments de pseudo sobriété, la blonde fonça sur cette petite rousse et utilisa sa force titanesque pour l’envoyer de toute ses forces sur son ennemi afin qu’elle lui mette la raclée de sa vie. « FONCE » Le dernier des sbires fonça au même moment sur la blonde. Il fallait certainement qu’il se débarrasse d’elle. Il lui donna un coup dans le ventre et hélas trop bourrée, la jeune femme se le prit en plein dans le bide.

« Buaargh enfoirée, je vais gerbeeeeeeeeeeeer !!!!!!!! » Harley tomba au sol comme une sale merde, l’alcool dans le sang la déstabilisait totalement. Quelle idée débile. Il fallait vite qu’elle se relève afin de surveiller les arrières de la jeune élève. Si elle pouvait décrocher un mot pendant qu'elle se faisait liquider par ce trou de balle, ce serait "crois en toi bordel".

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Riley Bageki
Département des Héros 1-C
avatar
Messages : 147
Disponible en RP : Oui <3
Double-compte : Gin Himawari
Ven 17 Mar - 17:17




Rencontre fortuite..


Et bien, une chose était sûre, cette femme n'avait pas sa langue dans sa poche ! Laissant échappée une petite grimace, la rouquine se reprit. Ce n'était pas le moment de diverger, cette femme était bourrée après tout. Qui plus est, elle lui venait en aide, il fallait qu'elle se montre un peu plus ouverte d'esprit. Mais pour le moment, elle ferma les yeux, prête à se concentrer, les quelques bourrasques de tout à l'heure revenant l'entourer tel un paisible bouclier. Des nuages prirent place au-dessus de leur tête à un petit rayon de 20 mètres sûrement. Plus la zone d'activation de Tempêsta était courte et plus sa puissance se faisait ressentir, mais ça ne voulait pas tout dire. Si Riley se déconcentrait, ce qui lui arrivait pour la plupart du temps, son orage prendrait son indépendance...

Soudainement une perturbation vint rencontrer son champ aérien. Encore un des sbires qui volait à tout va après une attaque bien placée de la blonde. Humph, si elle venait à tous les mettre à terre -ou plutôt au ciel- aussi rapidement, elle n'aurait pas le temps de créer son orage ! Cela lui prenait encore du temps, et on pouvait nettement dire qu'en solo elle n'avait aucune chance.. Surtout qu'elle n'était pas du genre très coopérative. Quoi de plus pour compliquer la tâche ?... Ah oui, une demoiselle bourrée qui vous envoie valser à 10 mètres dans les airs. Oui, ça aussi ça n'aidait pas à la concentration de son alter. Au début paniquée, Riley n'avait pas entendue l'inconnue lui hurler dessus avant de l'attraper pour l'emmener là où elle se retrouvait à présent.

« Atten.. »

Trop tard, malgré le souhait de lui hurler de prendre garde au dernier sbire qui restait encore debout, la rouquine n'avait lâché qu'un simple murmure. Elle qui s'était faite sauvée par cette femme qui ne la connaissait ni d'Adam, ni d'Eve, elle avait été incapable de lui crier de faire attention ! Pendant sa virer au ciel, son orage avait pris le luxe de se diriger de lui-même un peu partout dans la ruelle, bousculant des voitures qui se mirent à sonner ou bien des petits buissons qui se déracinèrent sans gros effort... Quant au leader, il l'attendait de pied ferme, prêt à l'assommer dès son atterrissage.  

Pourtant, quelque chose changea, le temps s'arrêta comme dans les films qu'elle avait l'habitude de regarder. Puis, alors que sa tête était encore à l'envers, son coeur rata un battement et ses yeux se teintèrent d'un cyan assez flash durant une nano-seconde. Voir cette femme au sol par sa faute, ce n'était pas digne de vouloir être un héros. Que dirait son père ? En serait-il fier ? Tout se chamboula en elle et l'orage se laissa peu à peu dompter. Reflétant enfin ses véritables émotions: De la colère. Envers ces idiots, envers ce voisinage un peu trop curieux après ses alarmes de voitures.. Envers elle-même, et son inutilité. Les sourcils froncés, ses dents se crispèrent avant de laisser place à sa voix. Un hurlement qui n'était pas sans conséquence.

« Qu'est-ce que.. Fais gaffe Trider !! » Hurla le leader.

Une tornade incontrolable s'abattue auprès de l'homme qui continuait de martyriser la blonde encore au sol. Le faisant tourner à une vitesse que le corps humain ne pourrait supporter bien longtemps, la rouquine finit par l'envoyer valser contre son chef. Ou sur sa batte tout du moins, qui l'assomma pour quelques heures assurément. Reprenant le contrôle, Riley atterrit face à l'inconnue, ne cherchant pas à défier le chauve au bandana toujours debout. Elle en avait fait assez, elle était épuisée pour une attaque en condition réelle... Essayant de relever la super-woman puant le saké, la rouquine finit par le regarder dans les yeux, plus sérieuse qu'au début.

« Tu devrais t'en aller si tu ne veux pas finir en prison... »

Oh elle ne le menaçait pas directement, mais après tout ce remue-méninge, hommes et femmes contemplaient le carnage. Sans doutes l'appel avait déjà été effectué et les forces de l'ordre en route. S'il ne voulait pas se faire chopper, le mieux pour lui restait la fuite. Son sourire disparu, et pour la première fois de la soirée, Riley put voir son visage se déformer par sa colère. Un regard meurtrier, sans émotion, qui lui transperça la poitrine. Alors c'était donc ça de se faire des ennemis, de faire face à un vrai vilain... L'adolescente hésita, devait-elle se préparer à une riposte ? Fort heureusement le chauve se rétracta, rangeant son objet dans sa paume de main.

« Tu me le payeras, Princesse, je n'oublie jamais un visage.. »

Souffla-t-il, toujours menaçant en disparaissant dans l'ombre d'une ruelle. Une phrase qui résonnera pour longtemps dans son esprit, mais la rouquine avait à présent un autre problème: Qu'allait-elle faire de cette inconnue à moitié assommée sur son épaule ?!

« Dîtes-moi que quelqu'un vient vous chercher... »




©Clém don't touch please! pour Epicode"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 41
Disponible en RP : Toujours ♥
Double-compte : Aucun
Lun 20 Mar - 12:24
Harley se faisait salement tabassé par un gars si faible, un homme qu’elle pouvait pourtant vaincre en une pichenette mais son taux d’alcoolémie ne lui permettait pas de se battre correctement. Cet événement devrait lui donner une bonne leçon mais non… La suédoise éternellement célibataire vouait un amour inconditionnel à l’alcool et la fête. Le problème c’est qu’elle avait tellement bu que même la douleur ne se faisait presque pas ressentir. La professeure se laissait limite tabasser tel un rat crevé sur le sol, position fœtale, ses yeux se fermaient tout seul. L’envie de dormir envahissait totalement son âme. Le vent commençait à se lever, un étrange orage envahissait les lieux, rien de très naturel et pourtant, Harley était incapable d’y réfléchir. Elle appréciait juste la fraicheur du vent et ne pouvait s’empêcher de se frotter bêtement au bitume.

Une tornade vint d’ailleurs libérer la blonde de son agresseur. Elle se retrouva légèrement secouée à tel point qu’elle s’allongea sur le dos, les bras écartés et vit le voyou s’envoler plus loin. Quel spectacle ! Elle n’avait jamais vu une tornade d’aussi près et c’était surprenant. Sa tête tournait, difficile de se remettre de ses émotions et de cet état totalement euphorique. La petite rousse avait beau essayé de relever Harley, cette dernière s’enracinait presque et ne bougeait pas. Enfin ça, c’était jusqu’à ce qu’elle entende les menaces du chauve envers une adolescente. Telle une pile électrique, Harley s’assit au sol, se relevant ainsi avec énormément de vivacité. Ses yeux menaçaient le chauve, son index le pointait, il allait prendre cher…

« Retire ce que t’as diiiiiiiis enfoirééééééééé de mes deuuuuuuuuuux »

Son cri déchira certainement les tympans des personnes aux alentours mais malgré ses menaces, Harley restait dans le même état pitoyable. Elle sentit son ventre lui faire un mal de chien, elle avait quelques hématomes et surtout, la tête qui tournait un peu trop. Son cri venait de lui vider ses dernières forces c’est ainsi que la jeune femme retomba immédiatement au sol, les mains sur son estomac. Le chauve ne se retourna que quelques secondes puis reprit sa route comme si de rien n’était. Qu’avait-il à craindre d’une ivrogne ? Très franchement rien du tout. Il avait disparu dans les ruelles sombres. Par la suite, Harley entendit une petite voix… C’était cette jeune fille à ses côtés, elle lui posait une question et risquait de regretter ses paroles. Dans un premier temps, la blonde se mit banalement à pouffer de rire.

« Ah j’aimerais tant qu’un beau prince charmant vienne me chercheeeeeeer. Un homme avec du muscle, de la virilité haaaaaaa »

Les joues de la jeune femme devint rouge, elle tendait les lèvres, commençait complètement à délirer. Mais au final, la vieille fille avait presque les larmes aux yeux. Cette soirée ne faisait que lui rappeler son éternelle solitude et son manque de chance avec les hommes. En même temps, qui voudrait d’une femme aussi bourrine ? Tant bien que mal, Harley se releva en prenant nonchalamment appuie sur cette jeune fille qui l’aidait depuis tout à l’heure à se relever et était à présent sur son épaule. Puis elle se remémora les énormes capacités de ce petit bout de femme. Y’avait encore un peu de neurone dans ce cerveau rempli de saké.

« Merci à toi, sacré Alter dis donc… mais qu’est-ce que tu fous dehors à cette heure-ci ? Allez, je te ramèèèène chez toi » !
Harley commença à effectuer quelques pas à l’aide de cette demoiselle. Elle ne marchait pas droit, comment pouvait-elle la raccompagner chez elle. C’était totalement ridicule, elle était à deux doigts de s’emplâtrer par terre. La blonde vit un peu plus loin une petite boucherie ouverte jusqu’à pas d’heure, elle la pointa du doigt ! Harley avait une sacré envie d’eau, ouais de l’eau et s’y dirigea en titubant en emportant avec elle la rousse.

« Attends un peu, j’ai besoin de me ressourcer et de faire une petite pause » En quelques minutes à peine, elle acheta une bouteille d’eau fraiche, oui, de l’eau. Elle avait dépensé toute sa monnaie en nourriture et alcool. La suédoise se posa ensuite sur un banc et ouvrit sa bouteille d’eau. La première gorgée n’était pas une mince affaire à avaler. Elle la recracha immédiatement en lâchant méchamment un « mais quel goût dégueulasse ! » eh ouais, l’alcool et l’eau, ce n’est pas la même histoire ! Harley finit ensuite par se sécher toute la bouteille et repris légèrement ses esprits. Elle aurait du mal à marcher mais elle était au moins capable de se souvenir où elle habitait. En attendant de se relever et partir une bonne fois pour toute, elle décida de faire connaissance avec cette petite héroïne.

« Hey gamine, tu t’appelles comment ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Riley Bageki
Département des Héros 1-C
avatar
Messages : 147
Disponible en RP : Oui <3
Double-compte : Gin Himawari
Mer 22 Mar - 22:57




Rencontre fortuite..


Elle soupira, malgré ses essais de menaces envers le chauve à la batte transportable, ce dernier ne s’était pas senti plus effrayé que ça. Il se retira, et les habitants de la petite ruelle commencèrent enfin à déferler. Certain posaient des questions banales telles que le fameux : « Comment allez-vous ? » ou des « Vous n’êtes pas blessées ? » Rien de bien spécial, et s’est après quelques réponses que la rouquine leur fit comprendre qu’elle pourrait ramener la bourrée aux supers muscles d’elle-même. Non sans rajouter les petites blagues – si c’en étaient – de la concernée.

« Mon père est en mission alors ça sera assez compliqué pour l’instant. »

Elle n’habitait pas très loin qui plus est, si vraiment ça n’irait pas elle l’inviterait à décuver dans son salon… Si sa mère voudrait bien d’elle. Recalant la blonde, qui n’arrêtait pas de tituber, contre ses épaules, son bras entourant sa nuque, Riley débuta son avancée désastreuse. C’était encore plus compliqué que de marcher sur un fil ! Elle manqua de trébucher plusieurs fois mais c’est à la question de l’inconnue que la rouquine faillit ne pas retrouver son équilibre, les faisant plonger en avant quelques secondes avant de se relever avec difficultés.

« Je n’ai pas fais grand chose… Puis je vous signale que c’est moi qui suis entrain de vous ramenez chez vous !! »

Prenant une voix bougonne, elle fut au préalable gênée de ces compliments, mais l’état d’ivresse de la demoiselle avait le don de lui faire sortir des dires illogiques qui l’agaçaient légèrement ! De plus, la remercier n’était pas nécessaire, elle ne faisait que l’aider à se débarrasser de ces idiots qui étaient à la base à SA poursuite.  Reprenant donc sa marche, Riley compta les secondes, elle avait vraiment parcourut autant de kilomètres ?! Elle devait être à dix minutes de chez elle à tout casser, du moins, vingt vu le rythme qu’elle se voyait imposer.  Le temps s’allongeait et au fur et à mesure le silence lui pesait tellement qu’elle finit par prendre la parole, répondant aux questions précédentes de l’amateuse de saké.

« Je vais bientôt faire ma rentrée à Yuuei… C’est assez compliqué à expliquer, mais… Cette idée me perturbe un peu, je ne pense pas être capable de maîtriser cet alter pour autre chose que la destruction…  »

Bon, elle s’était carrément ouverte à une inconnue, qui plus est, lui avait clairement montré son angoisse et sa peur à l’idée d’être une future héroïne. Mais elle était bourrée, demain à l’aube elle n’en aurait plus aucun souvenir de leur petite discussion tardive ! Puis elle avait ressentie le besoin de se confier.

S’arrêtant à la petite boucherie, ouverte miraculeusement à cette heure-ci, la rouquine se massa l’épaule pendant la pause boisson de la jeune blonde. C’est qu’elle ne faisait pas son poids la petite dame ! Reposant ses mains dans la poche avant de son sweet, elle regarda l’adulte boire son eau, lâchant une petite grimace face à sa difficulté. Pour ne pas apprécier l’eau, fallait le faire !

Un coup d'oeil curieux et la rouquine finit par entrer dans la petite boucherie à son tour, elle s’acheta de quoi manger histoire de reprendre un peu de sucre. Ou par légère gourmandise ! Une barre chocolatée lui allait parfaitement. La nourriture et la famille Bageki était toute une histoire d’amour en soi, bien que pour l’instant elle n’avait pas si faim que ça.

« Et voilà, bonne soirée à vous ! »

Ressortant de la petite supérette nocturne, la rouquine repensa à l’inconnue toujours avachie sur son banc. Cette personne était vraiment un cas à part entière, elle ne pouvait pas croire que des adultes pouvaient réagir de manière si puérile… Enfin, une image de son père lui traversa l’esprit, non c’est bon, cette femme était clean. Du moins, assez pour ne pas dépasser l’idiotie de son paternel. Surtout qu’elle l’oubliait souvent, ô combien elle se le répétait, mais cette dame n’avait pas toute sa tête pour l’instant.

De retour debout face au banc occupé par la damsel aux yeux améthyste, Riley tourna de nouveau son attention envers cette dernière à l’annonce d’une énième question de sa part. Il est vrai qu’elles ne s’étaient pas encore présentées l’une l’autre.

« Je m’appelle Riley, Riley Bageki… Et vous ?  »

Bien qu’elle n’avait pas eu l’idée de se présentée, elle souhaitait tout de même connaître l’identité de son « sauveur ».  L’invitant de nouveau à se loger contre son épaule une fois relevée.

« Je pense que le mieux serrait de dormir chez moi… Je ne sais pas où vous habitez, mais on ne va pas aller bien loin à ce rythme…  »




©Clém don't touch please! pour Epicode"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 41
Disponible en RP : Toujours ♥
Double-compte : Aucun
Ven 24 Mar - 10:03
« Ah oui c’est vrai, c’est moi la bourrée héhéhé »
La petite Riley venait de faire une révélation qui choqua totalement la bikeuse bourrée. Son visage se déforma, même sa bouche ne voulait pas se fermer. C’est comme si l’alcool ne voulait plus faire effet mais en se relevant, elle se sentait toujours aussi ivre. Harley se secouait immédiatement la tête, se renversa même sa bouteille d’eau sur la tronche alors que la rousse s’acheta de quoi grignoter. Il fallait reprendre ses esprits bordel ! Cette gamine, c’était une de ses futures élèves ! C’était vraiment la merde. Alors c’est comme ça qu’elle allait commencer son année ? En passant pour une prof alcoolique ? La blonde était tendue désormais mais souffla un bon coup pour se reprendre et surtout se rattraper. Les paroles de la jeune fille la touchèrent malgré son état. Elle avait si peu confiance en elle… Hélas, la prof se tut et attendit tout simplement le bon moment pour évoquer le sujet de l’école et les craintes de cette élève. Il fallait désormais qu’elle se présente à son tour.

« Riley tu dis ? Moi c’est Harley Silverson. Tu peux m’appeler Harley si tu veux et me tutoyer, le vouvoiement ça me vieillit vachement »

Harley ne pouvait pas s’empêcher d’avoir une attitude benêt. Putain d’alcool ! Même l’eau sur sa tronche ne voulait rien y faire. Elle décida d’arrêter de boire à partir de ce soir ! Mais tu parles, jamais de la vie. Cette femme est de loin la personne qui n’arrive pas à se retenir. Elle fait toujours les mêmes stupides erreurs. Invitée à se relever, la blonde se mit debout et tenta de marcher d’elle-même sans encombrer cette pauvre jeune fille. Elle avait du mal mais ça allait pour le moment. Après quelques pas, ça tanguait finalement un peu trop alors Harley reprit appuie sur sa future élève. Elle marchait en pensant tout simplement à ce qu’elle lui avait dit un peu plus tôt, son manque de confiance… A force, elle ne l’écoutait même pas et ne savait pas vraiment où elles allaient. C’était bizarre mais la jeune professeure devint un peu plus sérieuse, comme si l’alcool ne faisait plus effet bien que ce ne soit pas le cas. Il arrive ce moment de nostalgie, de philosophie…

« Tu sais, si tu as la volonté de maîtriser ton alter alors tu y arriveras. Cette école est ce qui a de mieux pour ça. Tu vas rencontrer des gens et reprendre confiance en toi. Ne le laisse pas t’envahir et devenir maître. C’est toi qui le contrôle, pas lui. »

La suédoise savait très bien de quoi elle parlait, son regard se perdait dans le vide, se rappelant à quel point cette force lui pourrissait la vie. Mais elle le savait, si elle le voulait, elle y arriverait. Le duo marcha plusieurs minutes, Harley faisait de son mieux pour aller au plus vite et se laissait tout simplement guider par Riley. Et les voilà arriver devant une drôle de demeure et encore une fois, le visage de la blonde se déforma. Elle comprit immédiatement où elle allait dormir mais à vrai dire, elle n’avait pas trop le choix. On pouvait carrément l’entendre déglutiner, le stress, la honte… Mais surtout la fatigue la poussait à ne pas résister à l’invitation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Riley Bageki
Département des Héros 1-C
avatar
Messages : 147
Disponible en RP : Oui <3
Double-compte : Gin Himawari
Ven 24 Mar - 13:25




Rencontre fortuite..


La demoiselle laissa sa future invitée se débrouiller d’elle-même à la vue de sa petite mine sérieuse. C’était comme si son nom lui avait tout à coup donner une décharge électrique ! Elle ne pensait pas vraiment avoir fait quelque chose d’extraordinaire pour être aussi populaire… À moins qu’elle n’ait entendu son nom en prenant part de l’identité de son père. Il n’était pas un super-héro connu au meme titre de All Might, et il n’avait non plus jamais posé le moindre pied dans son future lycée, mais il restait un homme de renom pour les vrais fans de héros. Peut-être faisait-elle aussi partie de ce monde, celui des héros invisibles. Ceux qu’on entendait parlé que de bouches à oreilles pour complimenter leur action qu’un tel ou un autre avait vu de ses propres mirettes ? Après tout, son identité lui était légèrement familier.

« Je n’aime pas tutuoyer une adulte, ça fait impolie… Mais si vous.. tu veux, je peux essayer. »

Quoi qu’il en fut, son petit élan d’indépendance ne dura pas très longtemps et la blonde finit de nouveau contre son épaule à tituber plus qu’auparavant. Elle avait fini par prendre l’habitude de ce poids supplémentaire, accelerant un peu plus la cadence. Il se faisait tard, et l’absence de réponse de la part de la blonde ne lui laissait pas le choix. Elle la ramènerait à la maison, le canapé n’était pas non plus un lit décent, mais il serait parfait pour une nuit.

Le seul potentiel problème restait d’informer sa mère. Elle n’était pas méchante, et encore moins égoiste, surtout si elle savait ce que la dame avait fait pour elle ce soir-là… Mais les demandes à la dernière minute n’était pas vraiment ce qu’elle appréciait le plus. Car sa mère était assez timide en dehors de sa famille, et sa maladresse s’accentuait au fil de son malaise. C’était vraiment de famille. Soufflant à l’idée de voir sa mère se ridiculiser devant la dame, Riley fut plus touchée par les paroles approvisées de cette dernière.

« Il ne me contrôle pas, il est seulement voué à détruire tout ce qui rentre dans sa zone. »

De nouveau, elle se referma, reprenant un peu son masque qu’elle avait laissé tomber quelques minutes en se confiant à elle. Elle n’accepterait pas la réalité aussi rapidement, elle n’avait aucune chance de le contrôler et le rendre altruiste pour le moment.

Soufflant comme pour dévier de sujet, les deux demoiselles se retrouvèrent enfin face à la demeure des Bageki. Et quand je disais demeure… C’était qu’une petite maisonette de petite banlieue sympatique comme celles qu’on pouvait voir dans Desesperate Housewives ! Mais en plus japonaise. Ouvrant la porte avec quelques difficultées, elle finit par y parvenir, appellant sa mère en renfort.

« Riley ? Où étais-tu passé ? »

Une belle brune aux yeux noisettes se rapprocha du dos, un peu perdue par les évènements. Ce n’est qu’après des explications venue de la rouquine qu’elle se décida à prendre le relais, transportant avec encore plus de mal que sa fille la blonde jusqu’au fauteuil du salon.

« C’est plutôt rare que Riley me ramènes des amis, et encore moins de votre tranche d’âge, mais je vous remercie pour ce que vous avez fait ! »

Sourit la jeune mère, au moins, elle ne semblait pas aussi mal à l’aise que la rousse l’avait prédit était s’en restait une bonne chose. La laissant aller jusqu’aux chambres pour récuperer une ou deux couvertures, Urielle Bageki sortie rapidement de leur champ de vision.

« Vous avez besoin de quelque chose, faim peut-être ? »





©Clém don't touch please! pour Epicode"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 41
Disponible en RP : Toujours ♥
Double-compte : Aucun
Lun 27 Mar - 14:02
Harley se sentait touchée par cette jeune fille ! Elle était à la fois réservée et peu confiante. C’était tout simplement une jolie fleur qui allait éclore comme toutes les autres et devenir magnifique. Il lui manquait juste un peu d’assurance et c’était le rôle des professeurs de lui redonner confiance en son alter et en toutes ses capacités physiques. La blonde se contentait alors de lui sourire bêtement et ne pas en dire davantage. De toute manière vu son état, ce n’était pas le meilleur moment d’entamer une discussion. Si c’était pour dire des conneries et se ridiculiser, d’autant plus qu’elle tait une élève, il valait mieux se la fermer.

Le duo entra dans cette petite maison charmante. Il est vrai que la suédoise avait plus l’habitude des endroits riches. Cependant, cet endroit était charmant et même chaleureux lui faisant ressentir un lourd sentiment de nostalgie, l’envie de retourner en enfance et retrouver ses parents avant qu’ils ne l’envoient à l’autre bout du monde. Voilà une vie de famille dont elle rêvait depuis si longtemps. La mère fit d’ailleurs son apparition, une femme très charmante et sûrement gentille comme tout. Rien à voir avec cette bourrée et bourrine de Harley ! C’est dans ces moments là qu’on se rend compte à quel point on est un cas social. D’un autre côté, la suédoise ne se voyait pas mère de famille et responsable, du moins pas responsable de son propre enfant. Elle se sentait tout de même responsable des gosses de l’école comme si c’était les siens et cette Riley ne faisait que l’adoucir encore plus. Elle voulait vraiment l’aider à trouver sa voix et reprendre confiance en elle. La bikeuse décida tout de même de répondre à cette charmante de dame pour son invitation chaleureuse en tentant au maximum de rester normale. Difficile vu comme elle puait le saké à trente km.

« Merci à vous et désolé du dérangement »
Baillant telle une ivrogne, Harley s’assit sur le canapé et regarda la mère partir tout en écoutant Riley. Manger quelque chose hein ? Valait mieux pas sinon c’est le sol qu’il fallait nettoyer. Fallait quand même pas vomir une seconde fois ! La blonde sourit une dernière fois à la petite rousse puis s’allongea comme une loque sur le canapé, toujours habillé, sans même enlever ses putains de chaussures, pas habitué aux coutumes japonaise puis s’enroula dans une couette que lui avait rapportée Riley.

« Ca va aller merci à toi, je crois que je vais –baille- dormir un petit coup »
Immédiatement, la bourrée s’endormit comme une grosse patate, prenant plus de place que prévue, les membres sortant de tous les côtés et commençait à ronfler doucement signe qu’elle dormait déjà. L’alcool ça fait vite pioncer et comme elle avait utilisé son pouvoir, la jeune femme était tout simplement épuisée. Elle partirait le lendemain matin à l’aube afin de ne déranger personne. Elle ne se souviendrait plus vraiment du pourquoi et du comment elle était ici ni même que la rousse était en réalité une de ses élèves. La surprise allait être pour les cours ! On a déjà hâte de voir sa tronche !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Riley Bageki
Département des Héros 1-C
avatar
Messages : 147
Disponible en RP : Oui <3
Double-compte : Gin Himawari
Mer 29 Mar - 22:11




Rencontre fortuite..


La jeune femme acquiesça, laissant donc la blonde s’installer à son aise. Il est vrai que le canapé n’était pas vraiment fait pour y dormir, mais elle avait déjà partagée une nuit avec son père après une soirée télé improvisée. Ça ne sera pas plus douloureux que ça, du moins, elle ne ressentira que quelques courbatures tout  au plus ! Sa mère arriva peu après, souriante, elle offrit une couverture à la jeune demoiselle, qui ne mit pas longtemps à somnoler. Ou pioncer comme un ours, tout dépendait des points de vue. Soufflant, la rousse se sentit comme soulagée d’un énorme poids. Bon sang, quelle soirée ! Elle était bien heureuse que tout ça se soit terminé sur une note positive… Même si le regard menaçant du chef des vilains ne l’avait pas laissée indifférente… Ce contraste, entre son sourire perpétuel durant la soirée et ce dernier instant de sérieux lui avait jeté un froid. Elle n’était pas sûre de ce qu’elle envisageait, mais elle n’était pas sereine sur l’idée de ne plus jamais le revoir… Et s’il s’en prenait à sa mère après ça ? Elle se devait de suivre ses études à Yuuei, devenir un véritable héros et pouvoir protéger sa mère convenablement ! Elle ne pourrait pas compter sur un(e) sauveur/se miracle comme pour ce soir. Elle devait pouvoir se débrouiller seule, quel que soit le nombre ou la puissance de l’assaillant !

« Oh mais je l’a connais, je l’ai déjà vu à la télévision…
- Étrange... Je ne l'ai jamais vu moi...
- Il faut dire que tu ne regardes jamais les informations non plus..
- Hmm... Donc tu es sûre que ce soit un super-héros ?
- Et bien elle t’a bien sauvé la vie ce soir, alors je crois qu’elle mérite le titre quoi qu’il en soit. »

La dame rit, se retirant au niveau la porte d’entrée se faisant de nouveau dérangée par l’entrée d’une nouvelle personne. Laissant Riley seule, le regard figé en direction de la blonde endormie. Sa mère avait toujours la bonté de voir le meilleur de la personne, quelle qu’elle soit. Mais il fallait dire qu’elle n’avait pas complètement tord en ce qui concernait la super-woman assoupie. Elle lui était venue en aide sans demander de reste, et elle ne pouvait pas dire qu’elle était dans sa plus glorieuse forme. Puis, la rousse se rappela de nouveau l’instant où sa voix n’avait pas voulu s’élevée pour alarmer la blonde prise par suprise par un idiot. Elle n’avait pas cherché à lui faire culpabilisé sa bêtise non plus.

Des pas se firent entendre dans le hall d’entrée, des éclats de rire bruyants et rauques, qui ne pouvaient être que ceux de son père rentré de mission… Riley quand à elle n’en fit guère attention, retirant les chaussures de celle qui se faisait appelée Harley Silverson, comme concentrée sur son action aussi minime soit-elle.

« Alors Riley, à peine une semaine avant ta rentrée tu fais déjà des siennes ?! »

Dos à lui, il vint lui poser sa main sur son épaule, amenant comme machinalement la rousse à tourner la tête pour lui faire face. Sauf que cet instant fut très particulier, au point d’interloquer son paternel. Allait-elle bien ? Des yeux en étoiles, un visage neutre, la petite tempétueuse demoiselle ne semblait pas aborder un visage habituel. Il semblait comme épris d’un puissant sentiment. De l’admiration.

« Papa, je deviendrai une super-héroïne moi aussi, je te le promet ! Par contre je ne boirais jamais, c’est vraiment pas classe.. »





©Clém don't touch please! pour Epicode"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Me presento, me llamo Amaliya Sobrey Duffing {FINISH}
» Heartbreaker version girl [Finish]
» [Finish] Because I love you ... Athens [Caly' & Alecto]
» you here to finish me off, sweetheart ?
» L'art vu par Harley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: Autres endroits-
Sauter vers:


bouton partenariat