Mauvais endroit, Mauvais moment (Ft. Mako Lewis)

 :: Musutafu :: Zone résidentielle Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 1 Avr - 20:54
Ishi était dans la rue, un petit sac, remplie de mal-bouffe, qui venait tout droit d'un petit fast-food tout prêt d'ici, il était vêtu de son costume normal; une sorte de capuche noire qui s'accrochait au tour de son coup pour finir en cape; un tee-shirt entièrement blanc avec certaine petite tache noir sur celui-ci ; Une manchettes recouvrant tout son bras gauche, suivi d'un gant au bout de celui-ci, recouvrant que ses doigts et l'arrière de sa main; un short complètement blanc arrivant jusqu'à ses genoux; des chaussures violette... rien de plus normal; et pour finir son fameux masque simple, entièrement blanc n'expriment aucune émotion spéciale.

Son gobelet remplie de coca à la main et son sac de l'autre, Ishi c'était dirigé vers une petite citée en pensant qu'il allait rentrer plus vite chez lui, même si ce n'était pas un grand aventurier, il n'aimait pas trop être en retard chez lui, tout simplement car la fatigue commençait à le dévorer de l'intérieur.

De plus la douce odeur de sandwiche se faufila dans ses narines, ce qu'il lui donna envie de le dévorer en une bouchée mais impossible car son masque fait que ce n'était pas possible. Quelle bonne fin de soirée pour Ishi, aucun délinquant dans les parages.

Il commença à traverser la petite citée qui n'avait pas l'air pas très accueillante, quelques lumières venant des appartements éclairait légèrement la rue, rien de bien extraordinaire mais c'est mieux que rien. Plusieurs bruits venaient de ses fenêtres, des cris, des engueulades, des cris de... (désire ?) Tout ça pour dire que la vie privée des gens était devenu public. Ishi avait surement trouvé un endroit dans lequel venir s'il n'avait rien à faire.

Mais alors qu'il se dirigeait vers la sortie du labirinthe d'appartement il entendit comme des voix, plusieurs voix masculine et surement avec une fille dans le groupe.

Il s'arrêta brusquement et attendit un petit moment avant de prendre la direction de ces voix, il marcha jusqu'à effectivement tomber sur un petit groupe de personnes, qui avait l'air fort sympathique avec leurs scooter.

Ishi était planté au milieu d'une pelouse dehors en regardant le groupe d'ami qui rigolait entre eux, toujours son sachet et son goblet à la main.

Ishi ne pensait pas grand chose d'eux sur le coup, en tout cas l'idée de petit "délinquant" lui avait même pas effleuré l'esprit, c'était juste un moment où il pensait totalement à autre chose, se petit groupe le rappelait quelque chose quand il était au collège, un hochement tête suivie d'un soupire faisait leurs apparêtions .

(Que de bon souvenir ! J'étais presque sur que je pouvais m'attendre avec eux...)
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 2 Avr - 0:37
J'étais au dessus d'un toit en train de regarder une bande d'abruti s'éclater avec leurs engins. J'étais avec mon costume de héro tout beau tout propre. J'observais cette bande car ça faisait partie du groupe que j'avais rejoins pour pouvoir infiltrer la hiérarchie. Forcement je devais faire copain avec eux. Je les avais rencontré forcement sur internet, du moins le plus malin de la bande qui m'avait permis de les rejoindre.

J'étais à la limite de m'assoupir quand je vis un individu avec un costume de fortune s'approchait de de la bande. J'y pris un minimum d'attention mais assez pour prévoir ce qu'il allait faire. Sa tête ne me disait rien, sûrement pas un héro local. Du coup je dégainai mon portable, "au cas où". Un petit film ça pouvait toujours être drôle.

Rejoindre des délinquants random me permettait d'établir une renommé parmi dans ce type d'environnement. Je devais agir le plus possible comme un Vilain. Mon projet était de plus en plus clair, et il allait marcher plus vite que prévu.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 2 Avr - 9:21
Ishi n'avait pas vu l'autre personne qui se "baladait" de toit en toit, il était plus focalisé sur le groupe juste en face de lui, mais étrangement aucune de ces personnes ne l'avait vu, en même temps il n'était pas caché mais il n'était pas à la lumière non  plus. Il hésita quelques minutes pour se joindre à eux tout simplement pour leur expliquer qu'ils faisaient beaucoup trop de bruit.

Il mit son gobelet dans son sachet dans une position dans laquelle elle ne pourrait pas tomber et mouillait toutes la nourriture qui n'avait pas encore été entamé. Il posa son sac à l'endroit où il était pour prendre directement la direction du petit groupe.

Ishi marcha lentement vers eux ne voulant pas se précipitait, même s'il ne voulait pas se battre, ce genre de personne n'allait pas obéir à un inconnu, il y aura surement le "chef" qui va vouloir faire son coq et provoquait Ishi. C'est toujours là même chose, qui se répète, en allant presque croire qu'Ishi avait l'alter de retourner dans le passé pour refaire plusieurs fois pour se frotter (à des gros monsieurs pas très sympa)

Alors qu'il était sorti de son "obscurité", Ishi à était aperçu à très vite par ses futurs meilleurs amis,  ils le regardaient tous avec mépris. Ishi pouvait apercevoir exactement six personnes, mais plus précisément une fille (BINGO !) et cinq garçons pas très musclé.

(Je vous JURE ! La meuf était beaucoup plus musclé que les cinq mecs réuni ! Un truc de malade !)

Arriver à quelques mètres de ces personnes très gentilles, et soudainement la femme lui avait demandé avec aggresivité :

- Et-tu la personne qu'on recherche  ?!

Ishi fit un sourire sous son masque, avant de faire peace avec ses doigts pour lui répondre gentiment :

- Non c'est pas moi en revanche c'est bien vous que je recherche et moi j'en suis sur.

Un homme se mit a rigolé avant que tout le groupe firent un doigt à notre cher Ishi.

Ishi posa sa main sur son coeur tout en disant avec chagrin:

- NON !!! Quel malheure ! Je souffre le martir !! J'aurai dû dire "oui" ! Je croyais qu'on pouvait faire copain-copain mais on dirait que j'ai échoué !

Mais alors que le groupe commençait à se poser des questions sur ce "fou", Ishi tapa des mains pour ensuite les laisser coller entre eux pour ensuite dire d'un air sérieux.

0 kg/cm3

- Plus sérieusement les gars.... c'est possible de faire moins de bruit, car je ne pense pas que j'aimerai entendre des futurs sans abris qui s'amusent à 23 h 40 pendant que je "copule" tranquillement avec ma femme.
------------------------------------------------------

Cinq minute après la suite au mot que j'avais dit, l'homme le plus frêle de la bande et le plus petit s'avanca vers moi pour s'arrêter à quelque centimétre et me dit en chuchotant en levant la main vers le haut.

- Retire... TOUT SUITE ce que tu viens de dire...

5kg/cm3


-Non...

J'ai levé mesdeux main en l'air, toujours collé pour ensuite enlever mamain droite qui étaiit sur celle de gauche / Negatif CG

Et au même moment le mec allait me taper mais il tappa ma tête  comme s'il voulait juste me toucher la tête. Et sans perdre de temps, je me suis mis à reculer ma tête pour lui foutre un coup de boule en pleine gueule.

Le gars tomba parterre, le haut du visage en sang  et moi j'avais mon masque fissuré. j'ai tapé plusieur fois le vide pour faire disparaitre mon CG qui était invisible. Celui ci je pouvais l'annuler.

Puis je levai la tête vers le reste du groupe en retapant une dernière fois des mains.

0/cm3

Mais je savais très bien que je n'allais pas tenire tête à tout le monde si je contentais defaire que des coups de boules
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 3 Avr - 0:17
J'étais assis tranquillement sur le toit de l'immeuble en train de filmer la scène. Je n'y pris particulièrement aucun plaisir mais ça me faisait distraire. Quand je vus le gars attaquer, ça m'avait plutôt réjouis, enfin de l'action. Je laissais la situation aller d'elle même, pour voir comment ça aller se passer. Entre deux je checkais sur internet sur le registre de super héro, si c'était un professionnel. Ce ne fut pas le cas. J'en conclus donc que c'était un vigilant ou quelque chose du même acabits. Un simple passant qui s'amusait à jouer les héros. Ce n'était pas très légal tout ça, ironiquement je pouvais me permettre de l'attaquer et arrêter car j'avais ma licence et un diplôme d'un autre qui atteste mes capacités. Même si au Japon, je refais cette 3 ème année pour me spécialiser.


Je ne tardais sans plus attendre à agir et rejoindre le groupe. Je descendais tranquillement à l'aide de la gouttière. J'avais l'impression qu'avec ce chahut, il ne me remarquait pas. Je me mis à taper fortement des mains pour attirer l'attention de tout le monde. Les hostilités s'arrêtèrent et je vis les regarde des autres se poser sur moi. Je mis aussitôt à m’adresser à l’asseyant, ma voix était trafiqué grâce à mon masque.

" Je ne t'ai pas trouvé sur le registre des héros professionnels et ni dans les promotions de Yuuei, à la qualité de ton accoutrement et à ta manière rudimentaire de ta battre, je conclu que tu n'es qu'un simple citadin qui utilise ses pouvoirs pour faire justice sois-même. Tu n'es pas totalement débile et tu sais très bien que c'est proscris ? Tu vois, ça tombe bien j'ai une vidéo prouvent que tu agresses ses jeunes. Malgré leurs manières provocantes, tu y es allé en premier."

J'écartais mes doigts, et hologramme de la vidéo que j'avais prise s'activa. Tout le monde pouvait apprécier mes talents de cameraman.

"Bon évidemment je peux le montrer aux supérieurs pour qu'ils te trouvent et te cassent la figure. Bon je te laisse décider par toi même avec ces messieurs. Moi je repars filmer."

Je m'éloignais tranquillement et me posais sur l'un rebord. Je sortis mon portable et me remis à filmer. J'étais impatient de voir comment ça allait se finir.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 4 Avr - 16:51
J'avais prévu de rentrer chez moi tranquillement, puis de déguster ma bouffe avec passion. Mais non, à la place j'ai niqué en quelque seconde trois euros quatre-vingts dans le vide. Dn plus je savais très bien que mes parents auraient refusé de me passer trois euros quatre-vingts mais en plus ils m'auraient refilé un supplément moral pour me dire que l'argent c'est précieux. Je pensais qu'un coup de scotche s'imposait.

Mais alors que je commencais lentement mais surement d'être cho de night, un homme avec un costume assez styler tappa dans ses mains ce qui lui fit gagner l'intention de tout le monde.

Puis s'en suivi d'une sorted'hologramme  où on me voyait en train de mettre à terre le mec... MA-GI-FIQUE ! Un moov à retenir pour une prochaine fois ...

Claque claque enchainement vers le haut pus CLAQUE ! Coup de boule ! BIM !

Oula... je m'emporte... désolé

Bref, pour revenir à là où on était, quand il finit l'hologramme il se mit à l'écart en disant qu'il continuait à filmer et que son "boss" allait me défoncer.

Mais je me demandais un truc... était-il un héro ou pas ? car il n'avait pas trop l'air d'être de mon coté. Alors mais mains toujours collaient je le suivis dans son petit coin tel un stalkeur qu'il allait faire des choses pas très catholique avec les vidéos... je n'avais pas très confiance en ce type. Alors je lui dis d'une plus grave :

- Et toi, je sais que je suis beau mais au point de me filmer... c'est beaucoup trop. Je commence à croire que tu ne veux pas seulement une petite trace de toi sur ton tél... Sinon je t'applaudis Sharlock pour avoir compris que j'étais qu'un simple citoyens comme ces gars-là derrièremoi. Après, d'après ce que je vois, toi aussi tu n'es pas con. Tu vas appeler ton patron en éspérant que je l'ai bien profonds... Mais non ça ne marche pas comme ça, c'est beaucoup trop simple pour toi. Même si je dois l'avouer c'est drolement rusé ce que tu es en train de faire. Aussi... je peux passer un messager à ton patron ?

Je n'ai pas attendu sa réponse, j'ai prit directement place et me mit bien droit puis je fit un coucou à la caméra en gardant mes deux mains collées.

- Salut les gars ! Je n'ai pas de surnom spécial mais  c'est un plaisire que vous fasiez ma connaissance. Et ça peux être cool qu'on fasse connaissance aussi, car se parler par message vidéo... ce n'est pas le top du top... Voilà, voilà Bisous bisous.

COUPER !
gueule ai-je

Voiloà c'était un petit message pour ton patron et tes potes. Si tu n'as pas comprit tout ce que je dis là c'est à couper au montage bien sûr.

Bon... j'vais là fermer car je pense que tu t'en fous alors... Voilà


Je ne pense pas qu'il me voulait du mal au final, sinon il ne m'aurait pas prévenu qu'il était présent en train de me filmer. Je pense plus qu'il voulait juste que je me casse.

Puis je me suis rapproché du plus possible de l'homme costumé ( 1 mètre) pour tout simplement lui dire :

- Enfaite, t'es qui ?

( Quatre minutes )
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 4 Avr - 23:48
L'étrange personne s'approchai de moi, je m'écartai par reflex mais aussi à cause l'odeur répugnante. Il ne devait pas connaitre la brosse à dent. Je ne pouvais m'empêcher de faire des gestes de main montrant l'odeur répugnante ambiante.

Avant de reprendre à sa première question, je fis apparaître plusieurs hologramme du bous de mes doigts, montrant des images de plusieurs personnes.

"Alors à ma droite tu peux voir les héros et les haut fonctionnaires de la police qui chassent les vigilants comme toi. Puis de l'autre côté des personnes qui seraient intéressés par toi,
vivant bien sûr. C'est soit pour te donner une bonne leçon ou alors te tester comme cobaye. Honnêtement je n'ai pas voulu en savoir plus ça me répugne.


M'exprimai-je ainsi sans aucune émotion. Je fis disparaître aussitôt ces images en un claquement de doigt. Je me détournai de mon interlocuteur et allai dans une autre direction. Durant ma traversé je lui dis: "Bon, je n'ai aucun plaisir à te dénoncer et ce que tu fais ne me dérange pas. Cependant tu te doutes que je garde ses vidéos sur moi, au cas où. Je te propose un simple marché, tu travailles pour moi et je te dis ce que tu dois faire. Si non, je diffuse la vidéo aux intéressés, croit moi je connais des personnes qui vont très vite de retrouver, même pour un rookie comme toi ils seront assez déterminés."

Après m'être écarté, je m’étalai sur un fauteuil abandonné, en attente d'une réponse. Je retenais ma tête grâce ma main et croisai les jambes. Je restai impassible car il n'avait pas encore de raison pour m'attaquer. Et s'il le faisait, il se retrouverait en mauvaise position car j'étais objectivement plus fort que lui.

"Je tiens à préciser que juste à la sortie de cette ruelle il se trouve d'autres gars par là, même si c'est du menu fretin ça va te gêner pour partir, alors évite de fuir. Et au fait, pas besoin de savoir qui je suis, appelle moi boss ça me suffira et je comprendrai par ceci que tu as accepté mon offre. D'ailleurs si tu comptes m'attaquer pour prendre mon portable, ce n'est pas possible car la vidéo est déjà stocké autre part ahah. Oh au fait ton costume ne sauvera pas ta vie privé, je connais déjà ta voix, ta taille, ta démarche, ton odeur. En plus de ça tes vêtements n'ont pas l'air manufacturé, donc il est possible de trouver à partir de ça si c'est le cas. De toute façon il y a plein d'autres moyens.

Evidemment, la vidéo était stocké dans ma tête, pendant que j'utilisai le portable, je téléchargeais en même temps. Avant de finir, je demandai par politesse: "J'attends impatiemment ta réponse".


(3 min)
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 5 Avr - 11:40
Il abusait, j'avais un masque, comment pouvait on parler de brosse à dent ? C'est du savon qu'il faut. La transpiration en est peut-être la cause, alors à moins qu'il baignait le corps avec une brosse à dent et du dentifrice, je ne pense pas trop qu'il avait son truc à dire monsieur je descends par les gouttières.

Mais alors qu'il commença à me montrer ses petites vidéos HD du bout de son doigt il commença à parler des mecs qui pourraient m'arrêter et me tester je crois. Un truc dans le genre.

- Je vois, je vois.

Je fis un petit geste de tête pour lui faire comprendre que j'avais compris. EXCUSE MOI MAIS NON ! Je veux pas avoir un mille pattes dans l'oreille, je suis désolé mais non ! Après perso, ce n'est pas mon kif.

Mais bon, au final je fis un petit sourire, car ça pouvait être très marrant qu'un héros vienne me voir car j'ai mis un coup de poing à Jean-Kevin de la cité.

- Mec envois moi quelque part où tu en sais un minimum, je veux pas perdre ma tête vois-tu... j'y tiens à ma tête.

M'exprimai-je ainsi sans aucune émotion tel un déprimer de la life. Puis-je le suivis du regard tout en écoutant son discours fort intéressant pour enfin m'approchait de lui d'un pas de lui.

- Mec, je suis désolé mais c'est mort. Je n'ai pas le temps pour travailler pour quelqu'un, si tu veux je peux te prendre un milkshake le soir en rentrant ou des préservatifs si tu as honte quand tu en achétes mais sinon non. Je peux pas travailler pour toi. Puis concernant ces "personnes" je les invite fortement à venir me rejoindre la semaine prochaine si possible car je suis occupé en ce moment...

Je le regardais avant de voir qu'il était bien assortit avec le fauteuil... une pourriture de première.
A ce moment-là je pensais à moi en train de dégustais mon hamburger sur mon petit lit douiller mais je devais revenir les pieds sur terre car là j'étais dans la merde.

- Je ne vais pas fuire, c'est nul quand même, mais je trouve ça tout aussi nul de ramener des personnes pour "m'éclater la gueule".

Puis oui, fallait s'en douter que comme par hasard c'est stocké autre part sinon c'est trop facile pour moi.


Puis lorsqu'il me parla de ma vie privée, un frisson passa dans mon coeur, j'éspérais qu'il était en rrain de me mentire car je ne voulais pas qu'il me découvre sous mon vrai moi : Ishi Kimyona
Alors, je faisais tout pour me rassurer:

Ma démarche ? Nous somme des milliers dans la ville je ne suis pas le seul à avoir cette manière de marcher.

Mon odeur ? Je pue la transpiration comme il peut savoirs ça ?

Et pour ma voix... Je vais voir.


Puis j'ai gardé mon sang froid pour lui dire avec un petit moment de silence :

- En centre ville... Je... je les ai achetés... mes vêtement.

Un léger sourire nerveux s'échappa de ma bouche...

( 4 minutes )
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 5 Avr - 20:23
Sur le coup je m'esclaffai de rire tout en me tapant la cuisse. Je prenais bien mon pied avec cette personne et je fis lui fit savoir:

"Ahlala ta vacuité me fait bien rire, même si tu ne sers pas à grand chose, au moins je peux toujours me moquer de toi."

Je repris mon air sérieux et me levai de mon fauteuil tout crade. J'avançai doucement près d'un des branleurs cognés. Je fouillai ses poches, pris son portable, écrivit quelques massages puis ensuite l'explosai contre un mur. Je refis quelques pas en pointant mon bras doigt dans une direction: "Il devrait arriver...hum par là ! "

Mon interlocuteur ne comprit pas tout de suite, je pris peine de lui expliquer: "J'ai envoyé un message, il devrait arriver ici bientôt. A mon avis ils ne seront pas là pour discuter si tu vois ce que je veux dire ahah ! Ah bah les voilà qui arrivent !"

L'étrange personnage fit un demi-tour pour se préparer à l'assaut, je profitai alors de l'ouverture pour le pousser dans le groupe d'assaillant. Ils étaient juste trois, je pensais que le gus allait se les faire très facilement. Je lui fis un signe de main: "Hop hop diverti moi un peu plus ! Faut bien que je test tes capacités si tu veux devenir mon acolyte !"

(2 minutes)
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 8 Avr - 16:15
Je sentis soudainement comme une sorte de pression dans mon dos pour finalement atterrir entre trois gars qui n'avait pas l'air très gentil et qui ne me voulaient pas du bien je pense. Je m'étais retourné pour regarder l'autre timbrer mais je ne l'avais même pas encore vu que l'un des gros mastoc passa devant moi. Je compris très vite qu'il ne rigolait pas avec moi, alors, je pris mes jambes à mon coup pour ensuite partir en courant histoire de gagner un peu de temps.

Et tout en gardant les mains attachaient, j'étais bel et bien obliger de placer ma technique sur eux, mais qui allait l'arrêter ?

Alors, je me suis mis à courir dans toute la résidence, non, je ne fuyais pas, j'avais une petite idée.

J'accourus vers un poteau qui avait l'air assez solide je me mis derrière celui-ci et attendis car je savais très bien que j'étais dans la merde. Les trois hommes arrivèrent en courant, il était tout prêt parfait pour placer mon attaque, l'un se transforma en ours, un autre avait un point en feu et l'autre ressembler déjà à un chat tout pourrie.

( trois minutes)

90 kg/cm3


j'ai fronçé les sourcils et entoura  mes jambes autour du poteau  puis j'attendis que les trois hommes soient proches pour placer ses mains toujours collées, la paume de la main droite diriger vers les trois gars et les bras tendus.

L'homme au poing de feu sauta vers moi alors que les deux autres était juste derrière.
Rapidement j'ai enlevé ma mais gauche de dessus ma main droite et le point de gravité se posa automatiquement quand le dernier morceau de peau de ma main gauche ne touchait plus celui de ma main droite.

Négatif!
____________________

Les trois hommes qui étaient prêts à attaquer Ishi était tous attirer dans un point. Des bruit de craquement d'os pouvait se faire entendre suivi des cris des hommes jusqu'à l'extinction de leurs voix car ils ne pouvaient plus respirer. De là où se trouvait Mako, il pouvait se sentir attirait par le centre de gravité.

La main gauche et ses jambes accrochaient au poteau, Ishi avait également crié le martyr, même s'il ne se trouvait pas dans le centre, son bras avait pris un coup. Il était devenu inutilisable...

Si le centre de gravité n'était pas détruit ... les trois hommes n'allaient pas survivre longtemps...
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 9 Avr - 16:41



J'avais pris soin de filmer ce qui c'était passé, des infos en plus ce n'était pas de refus. Mais je n'avais pas clairement pas le temps de les télécharger. De toute façon, j'avais déjà ce qu'il me fallait. Son pouvoir était intéressant sauf que j'avais quelques méthodes pour contrer ça. Rien de bien transcendant, mais ça devait être essayé.

D'abord je permis de agripper au mur et d’appeler la police tout en prenant soin de préciser d'apporter les secours avec eux. Etant un enfoiré jusqu'au bout, je décrivis en détail l'assaillant. Son accoutrement et son alter. Même si je ne savais pas encore tout, ça devait suffire.

J'indiquais mon action alors à mon adversaire: "J'ai appelé la police, tu devrais te dépêcher à me donner une réponse ! tu sais il y a aucune honte à mon rejoindre ! Entre étudiant on devrait se comprendre !

Je me permis de donner un indice sur ma vie. Mais bon dire que j'étais étudiant lui avancerait à rien. Pourquoi j'avais deviné que c'était un étudiant ? Ses méthodes d'attaques étaient sans réel tactique, plutôt barbare sauf qu'il y avait de la retenu. Je ne pense pas qu'il serait du genre à tuer quelqu'un aussi facilement. Pour avoir un accoutrement comme celui-ci, il ne devait pas forcement avoir les moyens, donc je pensais que c'était un jeune. Le dernier point est le fait qu'il attaquait la nuit. La journée les vilains ce n'était pourtant pas ça qui manquaient. C'était à cause de son emploie du temps et peut-être le fait de cacher une autre activité. Bref ça m'étonnerait pas qu'il soit dans une école de super héro.

Je rangeais mon portable, attrapa plusieurs débris et m'amusait à les balancer sur mon assaillant. Avec le centre de gravité, les objets étaient attirés par celui-ci. Je faisais en sorte d'estimer la trajectoire à tâtons en envoyant tout et n'importe quoi. Après avoir balancer plusieurs déchets, je vis ses objets toucher le jeune homme. Je recommençais le geste et ça semblait plutôt fonctionner. Il suffisait une trajectoire en courbe, mais ce n'était pas des cailloux qui allaient l'effrayer. Du coup je sortis de mon costume trois couteaux de lancer - j'en possédais douze - que j'allais envoyer en même temps. J’agrippais les armes blanches et préparais mon jet mais avant ça je lui dis:
" Espérons que la chance soit avec moi ! Ahah"

Je lançai les couteaux d'un coup vif avec une trajectoire un peu courbé à cause de la gravité. Je les avais envoyé en éventail, voyons voir comment mon adversaire allait réagir.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Mauvais endroit, mauvais moment... [Feat Shimizu Kaede]
» Une envie pressante... Dans les mauvais Toilettes!
» Toujours au mauvais endroit au mauvais moment (f. James)
» Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Ft. Keith]
» Au mauvais endroit au mauvais moment [Shin-Il&Dong Sun]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: Zone résidentielle-
Sauter vers:


FTM 88x310 FTM 88x310 FTM 88x310 FTM 88x310