AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Petite aventure dans la rue commerciale ? [PV : Diana et Ishi]

 :: Musutafu :: Rue Commerçante Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 39
Disponible en RP : Oui
Double-compte : Akiko Aka
Mar 4 Avr - 7:19
Aujourd'hui, Olivia faisait ses courses ... ne vous y méprenez pas, ce n'est pas pour elle et elle ne compte rien acheter. Les fournisseurs demandent pas mal d'objets technologiques ses derniers temps, certains peuvent être facile à dérober comme une enceinte, d'autre par contre comme la télé dernier cri sera vraiment dur à voler, plus l'objet est gros, plus elle sera visible, même de nuit. Les porter n'est pas trop un problème, elle a plusieurs "bras", mais elle sera plus lourde, la fuite se fera plus lentement du coup. Là, on est de jour, Olivia jette juste un coup d’œil voir quel magasin dans le coin est capable de satisfaire son "client", au pire des cas elle cambriolera une maison, ce ne serait pas la première fois que "Edwige aux mains d'argent" s'introduit dans une maison pour avoir du matériel de qualité. En plus, c'est bientôt les vacances, une multitude de maison vide s'offre à elle, les affaires vont marchés, mais la qualité risque de ne pas être au rendez-vous, le matériel sera déjà utilisé, donc leur durée de vie sera moins longue, mais bizarrement, ça n'empêche pas les fournisseurs de payer autant pour un truc neuf que pour un truc d'occasion, chacun sa manière de faire de l'argent, mais c'est vrai que, plus vite un client revient, plus vite il pourra payer un nouvel objet, même si l'allemande n'a absolument aucune idée de pourquoi ils veulent vendre une télé au marché noir.

Elle se déplace dans la rue commerçante, les enseignes présents sur les murs indiquent quel genre de magasin il s'agit, les vitrines, elles, montrent un échantillon de ce qu'il y a dans les magasins. Pas besoin d'aller à l'intérieur, ça fera gagner pas mal de temps à Olivia, mais elle en a à perdre justement, il faut qu'elle attend le soir. Rester dans un coin le temps que tout les magasins ferment serait louche, tout le monde pourra faire le rapprochement entre une fille aux cheveux blonds qui est resté des heures devant une boutique et le vol de celui-ci. Il fallait donc trouver une excuse pour continuer à circuler dans ses lieux le soir même. Mais que pourrait-elle bien trouver ? Elle n'a pas d'argent sur elle pour faire un karaoké, voire même pour s'acheter à manger, elle est pauvre après tout, c'est pour ça qu'elle vole. Si elle pouvait gagner de l'argent autrement, elle l'aurait fait, mais elle ne va pas s'attendre à ce que tout le monde oublie qu'elle est la fille d'un des plus récent meurtrier de cette ville, bizarrement, ça n'aide pas à être embauché comme ça n'aide pas à devenir une héroïne. Tous ces chemins bloqués à cause de son père, elle regrette presque sa naissance ...

Enfin, la moins que rien qu'elle est sort aussitôt de son analyse lorsque son corps heurte par accident celui d'une personne plus petite qu'elle. Le choc n'a pas été suffisant pour faire tomber les deux personnes - Olivia est loin d'être aussi bourrin que ça -, mais lorsque la personne qu'elle rencontra pleure, elle se dit qu'elle lui a peut-être fait mal. Cependant, ça n'a pas l'air d'être ça la cause de son chagrin, l'allemande se baisse pour voir si elle va bien, pas de bleu ni de blessure, elle a l'air plus perdu qu'autre chose. Il s'agissait d'un enfant, un petit garçon qui est bien trop jeune pour se promener dans un endroit comme celui-là tout seul.

- Pa ... pardon madame ... je ... je me suis perdu ... je trouve plus ma maman ...

En effet, le chagrin semble venir du fait qu'il a été séparé de sa famille, c'est triste. Olivia veut bien se proposer de l'aide à retrouver sa mère, premièrement parce que ça lui donne une excuse pour pouvoir rester ici jusqu'au soir, et deuxièmement, ce n'est pas un monstre, elle ne va pas le laisser seul dans cette situation, il pourrait tomber sur des personnes mal-attentionnés. Elle lui fait donc son plus grand sourire chaleureux malgré son rôle de méchant, ça sera sa bonne action du jour.

- Tu veux que je t'aides à retrouver tes Eltern ?

- Mes .. mes quoi ?

- Tes parents pardon, je peux t'emmener auprès d'un Polizist qui pourra t'aider à les retrouver ou faire le tour des Geschäfte avec toi pour les chercher.

- Tu ... tu parles bizarrement ... mais je veux bien ... merci madame.

Bien qu'il soit un peu perturbé par la langue de Mozart, l'enfant accepte l'aide de l'allemande en lui montrant timidement sa main. Olivia la prend en se relevant tandis qu'il sèche ses larmes avec son autre main. Du coup, d'où peut-il bien venir ? Il y a beaucoup de monde ici, ça va être dur de trouver ses parents, mais en sachant que sa mère doit chercher son fils, ce doit être la femme la plus désespérée de cette rue qu'ils croiseront sans doute en chemin.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Messages : 13
Disponible en RP : Tout les soirs (théoriquement)
Double-compte : Non
Mer 5 Avr - 13:11
Diana étais partie en douce du lycée, pour pouvoir aller s'acheté à manger. Elle avait si faim, à cause de l'entrainement avec madame Silverson, cette suédoise pleine de ressources qui l'avais poussée à bout. Pour accomplir son objectif elle étais passée par dessus les murs d'enceinte du Lycée avec son alter. La battante, fonça vers les rues commerçante de la ville. Elle avais enfilé sa tenue d'héroïne, car elle avais laissé son porte monnaie à l'intérieur. Arrivé devant les boutiques, sont instinct de "chasse" était à l'oeuvre, ratissant les rues, trouvé un magasin, une épicerie quelconque. Son odorat (qui est normal hein) avais trouver une odeur de fumé, une sorte de volailles qui cuisait. Le ventre de l'affamée criait famine, elle fonça sur l'occasion et retrouva le magasin. Sauf qu'en s'étant focalisé sur l'odeur et l'image des délicieux sandwichs, elle n'avais pas vu une femme qui courrais elle aussi. Les deux êtres rentrèrent en collision et se repoussèrent mutuellement. Diana, réagi au quart de tour en allant aidé la pauvre femme qu'elle avait percuté.

-Excusez moi madame ! Je suis sincèrement désolée !

Elle lui tendis la main. La femme se hissa vers la jeune lycéenne.

-C'est ma faute, j'étais distraite. Euh je cherche mon fils, vous n'auriez pas croisé mon enfant ? Un petit de huit ...

-Non ! malheureusement... j'étais concentrée ailleurs, ne faisant pas attention aux autres. Je vais vous aidez si vous le voulez.

-Vous êtes bien gentille. Il doit être à ma recherche.

-Je vous suis !

Diana emboîta le pas de la femme, et scrutant chaque recoins à la recherche d'un petit garçon... elle ne trouva rien, cette galerie marchande étais vide d'enfants, bien trop jeune pour venir ici seuls. Malgré tout, le duo féminin, qui parcourais de long en large le quartier, réussirent à trouvé le gamin perdu... Mais ils étais accompagné d'une femme. Je n'eut pas le temps de la décrire que la femme courra vers l'enfant.

-Chériii !!!
avatar
Messages : 32
Mer 5 Avr - 19:38
Une matinée entière dans la rue commerçante, ce n'était pas le genre de Ishi de faire ça mais en se samedi matin, il n'avait pas cour pour une fois contrairement à plusieurs enfants de cette ville. Aucun achat particulier mise un masque totalement blanc, rien de bien important. Il avait dépensé jusqu'à plus avoir de sous dans des milk-shake. Des dépenses bien inutiles. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas passé un temps tout seul, à rien faire et à regarder les gens passés tout en dégustant un petit McFlury au M&M's... le rêve.

Aujourd'hui il était habillé normalement, tee-shirt, pantalon et des chaussures plates. Un gars normal parmi tant d'autre, rien ne pouvait le distinguer des autres mises à part ses coudières qu'il portait en permanence suite à des douleurs répétées, surement à cause de son alters qui lui dégradait  le bras à chaque grosse utilisation. Il allait finir par croire qu'il allait perdre son bras un jour. Triste sort...

Alors qu'il était dans un petit magasin en train de commander à boire, il entendit un cri assez aigu qui venait tout droit de la rue, il se coupa avec la serveuse pour tourner sa tête vers le bruit il vit quatre personnes par la baie vitrée mais il ne fit pas compte tout suite avec eux, il reprit sa commande auprès de la serveuse. Il déposa les dernières pièces qu'il avait sur le plateau avant que la serveuse parti prendre sa boisson.

Il se retourna une nouvelle fois pour mieux voir qui était les personnes qui se trouvaient là-bas. Un "héros", une fille qui avait l'air plus jeune qu'Ishi et Un petit garçons et une f-(MILF) qui était en train de pleurer car elle avait l'air d'avoir retrouvé l'enfant rapportait par la personne costumé . Et la petite fille, ( Sur le coup, je ne savais pas ce qu'elle foutait là-bas mais j'allais finir par le savoir sachant que ça va faire un peu plus de deux heures que je la vois)

La fille là-bas était suspecte mais Ishi pensait qu'elle était là comme lui, prendre du bon temps même si elle avait un accoutrement récent.

-Tenez monsieur.

La serveuse déposa le verre auprès de Ishi, il la remercit de la tête pour ensuite pour ensuite prendre le verre et sortir dehors. Il mit une main dans sa poche en direction du petit groupe pour ensuite dire de manière assez calme  :

- Y a t'il un problème ?

_________________
Normal theme :
 

Pédophile Theme:
 

Night Theme:
 

Happy Theme:
 

Au Final:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 39
Disponible en RP : Oui
Double-compte : Akiko Aka
Jeu 6 Avr - 7:32
La jeune allemande avait désormais une mère à trouver, mais comment ? Il y a beaucoup de monde dans la rue commerciale, mais aucun n'est réellement à la recherche d'un quelconque enfant, mais ce n'est pas une raison pour baisser les bras, et puis, ça passe le temps, donc que ça dure que quelques minutes ou quelques heures, Olivia s'en fiche car ce sera toujours plus proche du soir. Elle examine tout ce qui se passe autour d'elle, gardant sa poigne douce sur la main du jeune garçon, laissant ses sens strictement humains lui faire signe du moindre danger. Elle n'est pas une professionnelle du combat, son dada, c'est plus la ruse et la fuite, elle n'est pas connue pour détruire des bâtiments ou menacer des passants en étant enragée, ça, c'est déjà le quotidien de pas mal de barbares vilains, elle, elle se range plutôt du côté des gobelins, préférant mille fois une bourse bien remplie qu'un vrai combat, sauf qu'elle ne le fait pas pour l'amour de l'argent comme les peaux-vertes, mais bel et bien pour survivre dans ce monde. Enfin, divaguer ne va pas aider cet enfant à trouvé sa génitrice, il fallait qu'elle reste concentrée.

Au bout de quelques minutes, elle entend de nombreux bruits de pas se diriger vers elle et le jeune garçon, elle lève la tête pour voir une femme. Elle ne pense pas que ce soit une menace, elle sentait que la poigne du garçon se desserre pour avoir ses bras libres. La femme courait, se mettait à crier "Chéri", puis l'enfant fait de même, courant les bras ouverts pour entouré la femme qui a du s'accroupir, il ne criait pas, sa voix est trop occupée à pleurer, sans doute est-ce terrible de se perdre dans un magasin alors qu'on doit être accompagnée de l'un de ses parents, Olivia ne sait pas, sa mère est morte avant qu'elle ne la connaisse et son père est allé en prison bien trop tôt pour qu'elle le sache. Bien qu'elle ait des pensées tristes en tête, elle ne cesse de garder le sourire devant cette retrouvaille.

- Tu vois, finalement on l'a retrouvé deine Mutter.

Elle regarde la fille qui avait accompagné la femme, elle était en costume de héroïne, du moins, c'est ce qu'elle se dit. Elle est ... plus grande qu'elle, il n'y a pas de doute, elle ne risque pas de gagner à un bras de fer avec elle. Si on se fit à sa chemise grise, son débardeur noire et son pantalon en cuir, on dirait presque une personne normale avec des goûts étranges au niveau habillement, mais les avant-bras qu'elle porte et qui laisse transparaître une forme de protection à travers le tissu de son gilet, il s'agit donc d'un vrai costume de héros qui fonctionne de sorte à ce que cette personne puisse utiliser son Alter au mieux possible, sans doute axé sur la force et ses poings.

- Oh, mais qu'est-ce qu'eine Heldin peut bien faire ici dans cette rue ? Auriez-vous sentis neuen Gefharen par ici ?

Bien qu'elle doute qu'elle n'est compris que la moitié de la phrase - pour des raisons logiques -, Olivia se demande quand même pourquoi elle est ici ? Bon, ça a l'air d'être une étudiante, en tout cas elle est sacrément jeune pour une professionnelle, mais a-t-elle deviné qui elle est ? Pourtant elle a été discrète, aucunes infos sur son visage ou à quoi elle ressemble a pu être dévoilé et les seuls photos qu'ont la Police c'est des photos d'elle encore plus jeune, elle a eu le temps de changer physiquement. Elle n'est pas du tout intimidé par la présence de l'étudiante, pas du tout, elle n'a rien fait qui puisse la pousser à l'arrêter de toute manière, et puis, elle a ramener un enfant, ce n'est pas ce qu'un vilain ferait après tout. Le quatuor est rejoint par un nouvel arrivant, un civil ? Peut-être, en tout cas, il vient savoir s'il y a un problème, sans doute un étudiant ou quelque chose du genre.

- Non, il n'y a keine Probleme, au contraire, tout s'est arrangé.

Elle ignore qui était cet homme, ni pourquoi il est venu les voir, en tout cas, Olivia continue d'afficher un sourire bienveillant comme à son habitude.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Messages : 13
Disponible en RP : Tout les soirs (théoriquement)
Double-compte : Non
Jeu 6 Avr - 11:50
- Ce que je fait ici ? J'aidais cette maman à retrouver son enfant. Et nan...aucun danger en vue.

Diana étais surprise par la demande de la jeune allemande. De plus, un jeune homme étais venu à leurs rencontre, s'inquiétant surement. (plutôt mignon). La jeune femme scruta à l'horizon, sont plat tant attendue. Elle voulais a tout prix manger. Un filet de bave dégoulinait sur sa poitrine et son léger sourire, dont une canine dépassais de ses lèvres pulpeuse, qui trahissait l'appétit vorace qu'elle avait. Se léchant les babines elle allait utilisé son alter pour bondir et aller acheter son repas, quand soudain :

- Les filles, je vais vous donnez un peu de monnaie pour vous montré ma gratitude.


Diana l’interrompit.

- Je n'es pas le temps d'accepté votre récompense... les vrais héros n'ont pas besoin d'argent pour être heureux selon moi. Gardez le. Fit-elle en souriant et fermant ses yeux, eux aussi souriant.

Diana voulais se dépêcher d'aller manger.

- Bon... Je vous laisse, j'ai peu de temps pour moi, désolée d'être aussi pressée...

La jeune femme se baissa pour saluer le petit groupe, sont filet de bave lâcha faisant tâche sur le sol. Son ventre gargouilla au mauvais moment. L'enfant se mis à rigolé.
avatar
Messages : 32
Sam 8 Avr - 3:16
Ishi s'inquiétait pour une affaire qui n'est pas la sienne ? Aha ! C'est une blague j'espère car elle n'est pas très drôle. Il était en compagnie d'une jeune fille qui n'arrêtait pas de sourire et une super-heroïne qui bavait ... (classe).

Son verre à la main, il détourna les yeux vers l'héroïne qui était en train partir, puis soudainement le môme se mit à rigoler suite à la symphonie venant du ventre de la fille. Pourquoi rigolait il ? En quoi c'est rigolo une personne qui a faim ? Peut-être car.... (Non enfaîte non ce n'est pas marrant, y à encore deux secondes il pleurait de joie ou de tristesse et ensuite il rigolait.... ALERTE ALERTE, un Bipolaire est dans la ville ! Je répète, un bipolaire était dans la ville ! Après on se demande d'où viennent les vilains ?)

Alors qu'Ishi regarda la fille qui partait, ( Car oui cela est assez percevable que c'était une fille par deux choses, sa poitrine et sa voix, et cela n'était pas très dur à remarquer, en tout cas moi je l'ai vu.) Il la salua de la main pour ensuite regarder la petite fille qui souriait bêtement, puis il regarda le fond de son verre, il restait encore trois grosses gorgeait avant de le finir alors, il tendit son verre à Olivia pour ensuite lui dire un seul mot :


- Tiens.

Elle avait les yeux rieurs, ce n'était donc pas un faux. Elle ne sentait pas la rose cette petite fille, Ishi pensa avec réflexion que c'était une fille qui n'avait pas de "super" condition de vie... n'allant pas au point de penser qu'elle vivait dans la rue, non. Juste une femme avec une mauvaises hygiènes de vie donc surement des parents sévères, chose qu'Olivia n'a pas et Ishi allait surement faire une gaffe en parlant de ses parents. Les problèmes familiaux ce n'est pas quelque chose dans lesquelles Ishi ne se sentait pas trop concernait, ça arrivait qu'il s'engueulait avec ses parents comme tout adolecent mais jamais dans un cas extrême. Pour sa mère, il suffisait d'une simple claque, c'est tout pour qu'Ishi se calme. Marrant à dire n'est-ce pas ? Sachant qu'il se bat toutes les quatre nui-. (Non mais ce n'est pas ce que vous croyez, ma mère elle arrête de mettre des claques depuis fort longtemps hein. Maintenant j'esquive et je me casse..)

Alors que la femme avait rangé son porte monnaie elle était à deux doigt prête à partir...

Pendant qu'il avait toujours la main tendue verre Olivia, il restait encore une main à Ishi et qu'allait il faire avec ? Bah rien, que dalle, mais il trouvait ça légèrement injuste que la baveuse était à deux doigts de gagner de l'argent alors que la fille juste à côté d'elle n'allait rien gagner... alors Ishi dit assez violament :

- Bon, c'est pas que je me fais chier mais un petit peu... Vous avez fini de pleurer ? C'était cool ? Ouais ? Super. Après tout c'est vrai que la fille à côté de vous, a JUSTE retrouvé votre gosse, elle doit avoir (logiquement) l'argent vous avez proposé à l'autre madame là-bas. De plus, ce n'est pas de sa faute si elle retrouve un gamin mal éduquer n'est-ce pas ? Ne le prenais surtout pas mal Madame...


Comment elle pouvait bien le prendre ? Il insultait clairement l'éducation de la f-(M-)emme. Du haut de ses un mètre quatre-vingt-quinze, Ishi ne mâchait bien sûr pas ses mots et il n'avait pas trop l'air de se souciait des sentiments de la PERSONNE juste en face lui.

- SINON ! Au pire du pire vous me donnez l'argent...

_________________
Normal theme :
 

Pédophile Theme:
 

Night Theme:
 

Happy Theme:
 

Au Final:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 39
Disponible en RP : Oui
Double-compte : Akiko Aka
Sam 8 Avr - 12:25
La jeune héroïne lui répondit qu'il n'y avait pas de dangers, elle ne sait donc pas qui elle est véritablement, tant mieux, elle n'a pas besoin de s'inventer une identité ... enfin, pourquoi en inventé une ? La sienne peut la faire passer pour une fille lambda ... bon, une fille pauvre qui vit dans la rue sans ses parents, mais on est loin de penser qu'elle est une voleuse/cambrioleuse presque professionnelle, après tout, vu la différence de carrure, il est difficile pour Olivia de se faire passer pour une vilaine devant un colosse comme cette fille, ou en tout cas elle se sentirait bien supérieur à elle si elle la croyait. Mais elle n'en parlera pas, Olivia a honte de sa condition de vilaine, elle aurait aimé devenir comme son homologue devant elle, hélas si elle a sans doute été poussé à devenir une héroïne, Olivia a été poussé à ne pas en devenir une, elle se demande d'ailleurs ce qu'elle serait devenue si elle n'avait pas quitté l'orphelinat, sans doute pas grand chose vu qu'aucunes écoles n'étaient au courant de ses candidatures.

- Tant mieux, de toute manière, avec eine Heldin de votre carrure, les Häßliche se seront enfuis en vous voyant.

Oui, elle caresse un peu l'étudiante héroïne dans le sens du poil, mais elle dit une partie de la vérité : si jamais Olivia rencontrait cette fille sous Edwige, elle s'enfuirait, mais elle le fait toujours. A quoi bon combattre après tout lorsqu'on peut juste esquiver le combat en emportant avec soi le précieux butin, il ne servira pas à grand chose si elle est blessée à la fin du combat. Savoir organiser ses vols est une tâche difficile car on ne sait jamais sur quel héro elle peut tomber, enfin, si jamais un héro a décide de passer là où elle cambriole car Olivia veille à ne jamais laisser de trace derrière elle, et puis, avec tous ses gens qui partent en vacance, elle a de quoi toucher un beau pactole.

Le garçon qui est venu voir les deux filles et la petite famille recomposée demandait s'il y avait un problème, ce à quoi Olivia lui a répondu qu'il n'y en avait aucuns. La mère de famille voulait récompenser les deux filles, de l'argent gratuit ? Elle ne devrait pas, mais elle en a tellement besoin ! Elle ne le faisait pas pour une récompense à la base, voir une famille être séparée lui rappelle trop la sienne, les voir réunit lui suffit comme récompense, mais elle a besoin d'argent. En plus, l'allemande se voit mal refuser, ce serait très impoli de sa part, mais l'héroïne refuse la récompense, lui disant que les héros n'ont pas besoin d'argent et de garder la récompense, c'est ce que la mère de famille fait. Tant pis, il n'y aura pas de prime pour Olivia, sans doute que l'étudiante avait cru que la blonde était une étudiante elle-aussi, mais ce n'est pas le cas. Enfin, tant pis, pas d'argent pour Olivia qui aurait pu s'acheter un repas, c'est vrai qu'elle n'a pas manger elle aussi à cause de la rencontre avec l'enfant qui lui a fait sauter son repas, mais elle n'a pas le luxe de manger tout le temps. En parlant de manger, l'étudiante aussi a faim et elle est pressée d'aller manger un morceau dans un restaurant du coin, elle aurait aimé faire de même ... elle regarde donc l'héroïne commencé à s'éloigner sous les rires de l'enfant, au moins, quelqu'un est heureux à sa place, ça lui suffira ... puis le garçon tendit son verre avec encore un peu de boisson dedans à l'allemande.

- Oh, danke pour la boisson.

Elle pris le verre à deux mains pour ne pas le faire tombé, puis boit le précieux liquide qui coule à travers sa trachée pour se faufiler jusqu'à l'estomac, il y avait encore quelques gorgées à l'intérieur, ça lui suffit amplement pour la rafraîchir un peu. Après avoir terminé la boisson, elle redonne le verre au garçon tandis que la mère et son fils commencent à s'en aller, tout compte fait, pour Olivia, ça se termine sur une bonne note ... mais le garçon devait trouver injuste que la voleuse qui a ramené son fils n'a pas eu la récompense tandis que seul l'autre fille refuse sa récompense. Il dénonçait la mauvaise éducation de l'enfant et dramatisait la situation en disant que l'allemande a dû accompagnée un garçon avec une mauvaise éducation. Mais ça ne l'a dérangeait pas qu'elle parte sans lui donner de l'argent ! Bon, si un peu ... mais elle s'était résolue avant qu'il intervienne.

- Euh ... Herr, vous n'avez pas besoin d'agir comme ça pour du Geld, pas besoin d'être aussi brutalen et geizig avec diese Frau ...

Non pas qu'elle n'apprécie pas d'être défendu par un inconnu pour une fois, mais de cette sorte ... ce n'est pas du tout ce qu'elle souhaite !

_________________
Thème:
 


Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Messages : 13
Disponible en RP : Tout les soirs (théoriquement)
Double-compte : Non
Sam 8 Avr - 14:52
En entendant la réaction du gamin, et en remarquant celle de la dame, Diana frappa du pied, le sol solide. D'un coup sec et net, raidissant tout le monde.

- Hey gamine, si ta besoin de grignoté un peu viens me voir je te donnerais la moitié de ce que j'achèterais, toi aussi le gamin. Madame, gardez votre argent pour vous.

- Je suis désolée. Je m'excuse. Mais nous sommes en manque d'argent.

Elle continua sa route jusqu'au plat tan désiré, ignorant ce qu'ils se diraient. Elle réserva deux tabourets, au cas ou les deux étudiants viendrait.
avatar
Messages : 32
Dim 9 Avr - 6:08
Un gros choque venait de derrière lui, un frisson passa dans son corps et il se retourna pour pouvoir observait qui en était la cause et c'était notre chere amie qui voulait juste prévenir Ishi et l'autre fille qu'elle les invitait à venir manger avec elle. (Elle était surement en manque de compagnie). Il se re-retourna pour revenir à là où il en était.

Puis en prenant un air d'animal abattu la femme sortit une phrase qui n'avait pas de sens ; (Et l'argent qu'elle devait donner à l'autre meuf costumé, il est où ?). Ishi grinça des dents lorsqu'elle dit cet "argument" qui n'avait pas de sens. Il soupira avant de prendre le verre que lui tendit la fille. Il prit une grande respiration puis attendit un petit moment avant de tout expirer.

- Au revoir Madame...

Dit-il avec nonchalance. Suite à ces mots, la dame prit rapidement la main de son fils pour ensuite partir dans un sens contrairement opposé à celui où est parti l'heroïne. Après tout cela, Ishi se tourna vers la fille de petites taille pour ensuite lui faire un bref coup de tête en laissant s'échapper un sourire venant tout droit de ses lèvres.  Il lança le verre en l'air pour ensuite le rattraper et fit se geste plusieurs fois pour s'amuser et pendant un instant il s'arrêta pour dire quelques mots à la fille en passants sa main dans ses cheveux. [ Dans ses propre cheveux].

- Je suppose que tu dois crever la dalle, ce qui est pas mon cas, je suis pas du genre à suivre des
personnes masquées, si tu vois ce que je veux dire. Aha !


Ishi n'était pas quelqu'un à accepter une invitation d'une personne inconnue dans la rue, non. Surtout qu'il avait déjà mangé dans la matinée alors à quoi bon ? Même s'il se doutte qu'elle n'est pas méchante, il ne voulait pas là suivre car il savait très bien que s'il passait plus de temps avec l'héroïne, il allait surement ouvrir sa bouche pour tout ce qu'elle disait concernant les héro.  De plus, il pensait qu'elle devrait faire une barrière entre professionnelle et vie privée, c'est quelque chose de bête mais d'important car sinon ce fameux costume ne servait plus à rien.

- T'as pas pu avoir ton argent poche du jour miss. Je t'aurais bien donner quelque pièce mais j'ai tout dépensé dans ce verre.

Il montra le verre qu'elle avait fini, c'est bien beau tout ça... je dirais même rare. Ce n'est pas tous les jours qu'Ishi est gentil avec un/une inconnu(e), mais même s'il n'est pas sous son costume, cela ne l'empêche pas de faire preuve d'un minimum de justice envers autrui, la parole peut être quelque chose de bien plus fort qu'un coup en pleine tête et c'est de ça qu'utilise Ishi en journée, il ne peut malheureusement pas utiliser son alter quand il n'a pas son masque car sinon on pourrait très vite faire la liaison entre lui et son héros le soir ce qui serait assez grave pour lui... très même...

Il reprit son mouvement avec son verre pour faire quelques pas en arrière tout en secouant sa tête légèrement en souriant :


- Bon, je te laisse allez manger ton repas et moi je vais me dépêcher avant de faire tomber ce verre qui n'est pas à moi.. Et je n'ai pas trop envie de le repayer car je n'ai plus d'argent sur moi. Allez, bye la naine !  Tu saluras l'autre de ma part.

Il partit en direction de restaurant tout en jouant avec son verre, il ouvrit la porte du "café" dans lequel il était, une cloche retentit pour dire qu'un client était rentré suivi d'un bruit strident que pouvait entendre Olivia.

Et juste après, un cri...


- MERDE !!!!

_________________
Normal theme :
 

Pédophile Theme:
 

Night Theme:
 

Happy Theme:
 

Au Final:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 39
Disponible en RP : Oui
Double-compte : Akiko Aka
Lun 10 Avr - 17:02
Alors qu'Olivia demandait à l'homme de ne pas agir de la sorte avec cette mère, elle entendit le sol craquer juste derrière elle. Sur le coup, elle a été la seule à ne pas se raidir, à être rester parfaitement immobile comme tout à l'heure, sans doute déjà occupée à essayé de faire entendre raison à l'homme qui est venu les voir pour savoir ce qui se passe. Elle se tourne pour observer qui a fait ce bruit, il s'agissait de l'héroïne de tout à l'heure qui a ramener la mère du garçon qu'elle a croisé dans la rue qui la cherchait partout, elle a réussi à entendre leur conversation de là où ils étaient ? Ce doit être son Alter ... ou peut-être que son restaurant ou fast-food est juste à côté, sans doute celui en face du café où l'homme venait de sortir vu qu'elle venait de derrière eux, elle l'invitait à venir manger avec elle, pour quelle raison ? Elle ne sait pas, sans doute veut-elle un peu de compagnie ... ou alors le ventre d'Olivia l'a trahie ? Ça se peut, mais elle l'aurait senti non ? Elle ne sait pas, elle aura sans doute sa réponse plus tard.

La mère leur dit qu'elle n'avait pas beaucoup d'argent ... elle en a sans doute plus qu'Olivia qui galère à avoir de l'argent malgré ses vols qui lui rapporte, le peu d'argent qu'elle avait passe par de la nourriture et des médicaments, les seuls choses qu'elle peut se permettre d'acheter. Elle soupire, elle vient juste de se contredire vu qu'elle proposait de l'argent tout à l'heure pour récompenser les deux filles, mais elle peut comprendre que l'homme a dû lui faire peur et qu'elle a trouver la première excuse qui lui vient à l'esprit, elle ne lui en veut pas du tout. Le garçon par contre a l'air un peu remonté, surtout à la manière de saluer la demoiselle, cette dernière tourne les talents en partant avec son enfant loin dans la rue commerciale tandis que l'héroïne semble partir vers un autre restaurant en ralentissant la marche, comme pour attendre la jeune blonde. Celle-ci compte bien venir, après tout, c'est une héroïne, ça ne se fait pas de refuser une invitation surtout venant d'une personne comme elle, mais le garçon voulait lui parler. Ce dernier lui dit qu'elle doit sans doute crever la dalle ... elle avait l'air si affamée que ça ?

- Mais ... elle a keine Maske sur sein Gesicht. Et puis, c'est eine Heldin, que pourrait-il m'arriver si je la suis ?

Après tout, c'est une gentille normalement, si les gentils se mettent à kidnapper des jeunes filles pour leur faire dieu sait quoi, dans quel monde pourrait-ils vivre ? L'homme semble s'ennuyer en s'amusant avec le verre qu'il a donné à la voleuse, il se recoiffe même avant de parler à la fille. Il lui dit ensuite qu'il aurait lui donner de l'argent, mais qu'il a été entièrement dépenser dans ce verre, qu'est-ce qui pouvait bien y avoir dedans ? Du jus de mochi ? Ah oui c'est vrai, Olivia c'est ce qu'il y avait dedans vu qu'il restait justement un fond qu'elle a bu entièrement.

- Ce n'est pas grave, je trouverais un moyen d'avoir du Geld autrement.

Elle garde le même sourire sur son visage, puis continue d'observer l'homme avant de jeter un coup d'oeil sur la fille qui doit sans doute l'attendre depuis tout à l'heure, c'est vrai que ça commence à faire long l'attente. L'homme lui dit qu'il retourne donner le verre en lui donnant le feu vert pour allez manger avec l'héroïne avant de la traiter de naine ... mais elle n'est pas petite, c'est lui qui est un géant ! Enfin, il commence à rentrer vers le bar d'où il est sortit avant d'entendre un bruit strident après son entrée, suivie d'un gros mots qui a dû se faire entendre de l'autre bout de la rue. Olivia cligne des yeux, que s'est-il passé ? Sans doute a-t-il fait tomber son verre ou qu'il a rencontrer un serveur qui venait juste de passer devant lui et qu'il n'a pas vu venir, d'où le gros mot qui suit ensuite. De toute manière, Olivia ne peut rien faire, ce n'est pas une héroïne et elle ne veut pas gâcher son identité secrète en allant voir, elle va donc voir l'héroïne en la rejoignant au pas de course. Bien qu'elle soit légèrement complexée par sa taille maintenant - mais vu l'âge de différence et les différentes carrures, il y a pleins d'excuses à se sentir plus petite que les deux étudiants -. Une fois à son niveau, la jeune allemande se demande quelque chose, comment ont-ils su qu'elle mourrait de faim ? Son jeu d'acteur est-il vraiment nul à ce point ? C'est mauvais pour un voleur ça ...

- Dîtes-moi ... comment avez-vous su que j'avais faim ?

Elle avait un peu honte de solliciter de l'aide aux autres, surtout qu'elle n'aime pas vraiment traîner dans les restaurants, beaucoup de gens connaissent son père dans les endroits comme celui-ci ... elle préfère se cacher un peu derrière l'héroïne en entrant dans ce lieu ...

_________________
Thème:
 


Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Messages : 13
Disponible en RP : Tout les soirs (théoriquement)
Double-compte : Non
Lun 10 Avr - 19:48
En voyant venir la jeune allemande, Diana ne pu s'empêcher de sourire... Elle étais contente qu'elle veuille bien lui tenir compagnie.

- Dîtes-moi ... comment avez-vous su que j'avais faim ?

La jeune lycéenne, était troublé par cette question.

- Je... Je l'es su parce que c'étais mon intuition...je n'aime pas voir les gens mourir de faim comme moi. Tutoie moi je t'en prie, et tu peu m'appeler Diana

Diana la regarde droit dans les yeux, essayant de comprendre pourquoi une étrangère est mal habillé et semble si pauvre. En se retournant vers le menu, la jeune héroïne montrait les différents menus :

- Tu veux quoi ? Je te prend un plat gratuitement.

Fit'elle en souriant. Dommage que le gamin ne soit pas venu... La jeune femme aurais voulu faire un bras de fer avec lui. Il avais l'air si musclé.
avatar
Messages : 39
Disponible en RP : Oui
Double-compte : Akiko Aka
Mar 11 Avr - 15:48
Alors qu'elle lui a demandé comment elle a pu deviné qu'elle avait faim, l'étudiante semble étonnée de cette question, pensait-elle juste avoir de la compagnie ? C'est étrange, Olivia pensait avoir mal joué son rôle, du coup elle pensait instinctivement qu'elle voulait l'inviter à manger pour calmer sa faim, mais en vérité, c'était vraiment que pour avoir un peu de compagnie, l'allemande n'a pas l'habitude de se faire invitée de la sorte à un restaurant ... surtout qu'elle ne s'attendait pas en fait à manger tout de suite avec quelqu'un ! En plus, elle est recherchée ... enfin, pas elle, juste Edwige, mais c'est juste un masque derrière lequel elle se cache, elle a honte d'être une fille de vilain qui est devenue à son tour une vilaine ... enfin, vilaine, c'est plus une voleuse qui ne s'occupe que de voler des objets matérialistes sans importances ... c'est bien loin d'autres vilains qui s'amuse à bloqué les tram en détruisant les chemins de fer d'un coup de poing, du coup ... Olivia peut-elle vraiment être considéré comme une vilaine ? Hé bien, jusqu'à preuve du contraire, voler, c'est mal, elle aurait aimé faire autrement mais la vie n'a jamais été facile avec elle, surtout dans une société où avoir un membre de la famille vilain vous case automatiquement dans le même département.

L'étudiant lui demande de la tutoyer et de l'appeler Diana avant de la regarder dans ses yeux, la jeune allemande essaie de fuir ce regard, pourquoi la regardait-elle comme ça ? Elle a l'impression d'être jugée, pourtant, elle n'a rien fait de mal pour l'instant ... hormis prévoir un vol, mais ça c'est encore autre chose vu que ce vol en question ne s'est même pas encore produit. Pour le moment, elle est innocente ... enfin, Olivia est innocente, Edwige l'est un peu moins même si elle ne compte aucuns crimes à son actifs hormis cambriolage et vol, de toute manière elle se doutera qu'un jour elle risque de finir derrière les barreaux ... mais la vie en prison lui paraîtra un vrai paradis en comparaison à ce qu'elle vit en ce moment.

- D'accord Frau Diana, je vais essayer ... Meine Name est Olivia.

Bien sûr, la politesse l'exige de quand même la vouvoyer, elle est plus âgée qu'elle et c'est une inconnue, même s'il y a des risques qu'elle la connaîtra bientôt lorsqu'elle deviendra héroïne professionnelle, comme les autres étudiants en quelque sorte. Elle aurait aimé étudié dans la même classe que la demoiselle, si ça se trouve, elle paraît moins brute qu'elle en a l'air ... enfin, "brute", Olivia ne le pense pas, sinon elle serait venu donner une tarte à l'autre garçon qui était en train d'intimider la mère du garçon. La femme lui montre le panneau qui affiche les menus que sert ce restaurant, rien de bien cher, Olivia s'en serait voulu si elle commandait quelque chose de très cher au niveau qualité prix ... et puis, elle va se contenter du minimum comme à chaque fois, assez pour tenir la journée mais pas assez pour avoir des réserves ...

- Je ... prendrais le menu classique, celui tout en haut.

C'est aussi celui le moins cher ... elle ne s'attendait pas que quelqu'un lui offre le repas en vérité. Elle reste légèrement en retrait, toujours cachée par la masse de muscle qu'est l'héroïne, elle sent les regards peser sur elle ... si Olivia n'est pas connue comme Edwige pour être une voleuse, elle est cependant connue pour être la fille du tristement célèbre Edouard aux mains d'argent, père qu'elle déteste plus que tout parce qu'elle a vécu une vie horrible à cause de lui ... vie qu'elle continue à vivre en ce moment. Plus les regards se font pesants, plus elle essaie de se cacher, de se replier sur elle-même, les gens l'ont reconnu ?

_________________
Thème:
 


Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Messages : 13
Disponible en RP : Tout les soirs (théoriquement)
Double-compte : Non
Mar 11 Avr - 20:30
Voyant les regards pesé sur la jeune Allemande, Diana dit:

-Un repas classique, s'il vous plait.

La lycéenne ce tourne vers la jeune femme.

-On va manger notre repas ailleurs si tu veux.
avatar
Messages : 39
Disponible en RP : Oui
Double-compte : Akiko Aka
Jeu 13 Avr - 20:11
Après avoir commandé le menu, les regards sur Olivia s'intensifient, comment est-ce possible qu'ils arrivent à la reconnaître ... ou encore, pourquoi se souviennent-ils encore de son père ? Elle n'en peut plus de cette vie de fugitive à cause de son meurtrier de père, elle est déjà à la rue et sans famille, obligé de voler pour vivre correctement, que veulent-ils de plus ? Ne plus la voir ? Mais elle n'est ici qu'à cause de l'héroïne, pourquoi tout ces gens lui en veulent ? Elle n'a tué personne, et jamais elle n'oserait tuer quelqu'un, pourtant tout le monde la traite comme son père, comme si l'envie de tuer est héréditaire, c'est idiot, même Olivia sait que ce n'est pas le cas, même si c'est vrai que l'allemande est en avance sur son âge niveau étude malgré le fait qu'elle n'a pas pu venir au lycée, elle aurait pu le rejoindre à 13 ans c'était pour dire, mais l'orphelinat lui a refusé ce droit. C'est pourquoi elle s'est enfuie, elle s'est réfugié loin de cet enfer qui devait être sa maison en attendant de trouver une famille qui veuille bien l'accueillir chez elle ... mais qui voudrait d'une fille de vilain qui est devenue vilaine à son tour ?

Si l'héroïne n'a pas voulu lui proposer de manger ailleurs, elle serait sans doute en train de fuir, trop mal à l'aise pour réussir à rester sur place sans se mettre à paniquer ou s'évanouir. Elle regarde l'héroïne, son sourire n'est plus présent, il y a de l'inquiétude à la place, de la peur, peur que tous ses gens la haïssent bien plus qu'elle le croit. Bien qu'elle soit en présent d'une héroïne débutante, personne ne peut réussir à arrêter la haine de toute une foule sans subir de rétribution, mais ce sera surtout Olivia qui va manger. Elle suit donc l'héroïne sans poser de question afin de s'éloigner de tous ces regards rempli de haine, une haine des plus profondes dont elle n'est même pas à l'origine ...

Alors qu'elle se dirige vers la sortie, elle sent un obstacle à sa jambe en mouvement, un obstacle assez solide pour réussir à faire tomber l'allemande. Cette dernière se retrouve étalé de tout son long par terre, le choc du sol contre sa tête fait que son front est ouvert. Ce n'est pas une plaie bien profonde, juste le crâne qui s'est légèrement ouvert, pas assez pour qu'elle saigne énormément, juste un léger filet de sang, mais c'est douloureux. Elle se relève, se tenant le front, elle est encore légèrement sonnée, mais elle arrive à rester sur ses jambes. Les regards menaçants disparurent pour laisser place à des rires amusées, elle pensait juste qu'elle avait chuter une table sans faire exprès, mais l'obstacle bougeait, il avait la volonté de faire mal à Olivia. Bien qu'elle se sente vraiment mal, elle essaie de ne pas se mettre à déprimer ou pleurer, elle essaie de rester positive ... au moins, personne ne la menace de mort ...

- Allez la fille d'assassin, dégages !

Ça, elle aurait bien aimé partir ... mais avec la tête qui tourne un peu, ça risque d'être compliqué.

_________________
Thème:
 


Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Messages : 13
Disponible en RP : Tout les soirs (théoriquement)
Double-compte : Non
Ven 14 Avr - 17:09
Diana serrait les dents...non pas par crainte, mais par colère. Elle regarda la jeune fille, inspectant ses blessures.

-ça va ?

Elle se tourne vers les autre personnes, qui regardais la vagabonde, avec dédain. Elle craqua ses doigts, et fit un coup sur sa paume.

-Qui est le crétin qui as dit ça, que je le marave ! Allez viens, je vais te faire mordre la poussière. D'où tu lui parle ainsi ? Elle est peut être une fille d'Assassins ou de meurtriers, mais cela n'empêche pas qu'elle soit différente de ses ancêtres, alors fermez là. Laissez la vivre sa vie, bordel. Les héros sont sensé aider les gens  dans le besoin...je ne vois pas pourquoi je devrais protéger des monstres ! Regardez moi ça.... sérieusement. Vous ne valez pas mieux que les vilains.
avatar
Messages : 32
Dim 16 Avr - 13:57
Ishi était dans la rue, ses mains moites enfonçaient dans ses poches, il venait tout juste de sortir du restaurant dans lequel il avait cassé son verre et il venait de travailler car il était en manque d'argent pour le re-payer. Pendant deux semaines il allait devoir venir tous les jours travailler une petite heure. Il avait bien vite oublié les quatre personnes qu'il avait rencontrés tout à l'heure, la petite fille, l'héroïne et la mini-famille sans argent. Vous devez surement vous dire pourquoi Ishi avait deviné que la naine avait faim ? Tout simplement car c'était bientôt l'heure de manger. Il ne savait rien de la fille, ni de l'héroïne mais il savait bien à quelle heure il fallait manger.

Mais alors qu'il était en direction de sa maison, des rires l'attirèrent en direction d'un petit restaurant à quelques pas de celui qu'il venait de sortir.

Moi aussi je veux rire...

Il arriva à l'entrer du restaurant et toutes les personnes dedans étaient en train de rire, pourquoi ? Aucune idée mais il suffit qu'Ishi regarda légèrement à sa gauche pour voir que la fille de la dernière fois avait la tête en sang et il avait eu le droit au petit discours venant tout droit de l'héroïne puis tout en l'écoutant il tapa sur son téléphone un numéro et il déposa son téléphone directement sur ses oreilles. Puis il se tourna vers Diana.

Biippp

- Et bien, et bien... il a Actuellement une personne à côté de toi qui a besoin de toi et tu fou ... euh... attends.

Biiipp

Il se mit dos à tout le monde.

- Oui halo, hôpital de Mustafu j'écoute.
- Oui halo, c'est juste pour prendre rendez-vous avec un médecin pour une petite consultation.
- D'accord, et ce que c'est dans une urgence médicale ?


Il se tourna vers Olivia puis acquiesa un sourire.

- Non, je pense pas que ça soit quelque chose de grave.
- D'accord, cela vous convient dans une heure ?
- Bien sur...
- D'accord, aur-


Il raccrocha puis leva les yeux vers l'heroïne.

- Revenons à nos moutons... Merde.

Il se bloqua et ne dit plus rien pendant un long moment

Je sais plus ce que je voulais dire...

Il passa sa sur sa figure avant de dire tout simplement avec non chalance :

- Tu l'amèneras à l'hôpital... je n'ai pas que ça à faire moi. Si tu veux les défoncer tu le feras une prochaine fois car je ne pense pas que ça soit ni le lieu, ni le moment. D'accord ?

Puis il se dirigea vers toutes la foules, épuisait, ile fit pas long feu et dit assez rapidement  :

- Qui est l'auteur de se désastre ?

Note:
 

_________________
Normal theme :
 

Pédophile Theme:
 

Night Theme:
 

Happy Theme:
 

Au Final:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 39
Disponible en RP : Oui
Double-compte : Akiko Aka
Mar 18 Avr - 17:11
Lorsqu'elle commence à entendre l'étudiante, elle commence à avoir un gros mal de crâne, elle se tient la tête dans ses mains. Qu'est-ce qu'elle a reçu comme autre blessure ? Elle n'arrive pas à le sentir, elle essaie de trouver une blessure en tâtonnant sa tête, mais hormis la blessure à la tête, elle ne sent rien, sans doute est-ce qu'une blessure aussi minime soit-elle soit bien plus grave lorsqu'il n'y a pas beaucoup de molécules dans le sang - dont du sucre et du glucide -, elle espère ne pas s'évanouir, mais elle se sent plus mal, et plus ça continue, plus ça empire. Alors qu'elle pensait être stable sur ses jambes, elle se laisse tomber, pliant ses jambes pour se remettre assise par terre, son visage est devenue légèrement plus pâle. Olivia appuie sur sa blessure alors que l'héroïne tente de trouver le responsable, sa main se retrouve couverte du liquide écarlate qui parcours son corps, pas entièrement, mais une plaie sur le visage coagule bien plus vite qu'une plaie sur une autre partie du corps. Elle voulait dire quelque chose, mais elle a été coupé lorsque quelqu'un ouvre de nouveau la porte : le garçon de tout à l'heure ! Il n'avait pas dit qu'il avait déjà mangé ? Pourquoi est-il venu les voir ? Elle l'ignorait, mais elle était contente de le voir ici.

L'allemande tente de se lever, mais elle abandonne aussi vite qu'elle a essayé, sa tête bourdonnait et elle avait des vertiges, elle préfère rester au sol. Le garçon a commencé à prévenir les urgences de laisser une place pour Olivia, pour dans une heure, mais elle ignore où se trouve l’hôpital qu'il a appelé, ni si l'un des deux étudiants savent conduire, mais le garçon semble laisser cette tâche à l'apprentie héroïne, pourquoi ? Simplement parce qu'il ne veut pas allez à l’hôpital, toujours sans que la voleuse sache pourquoi. Elle reste assise, ne se sent pas capable de marcher pour le moment, là, elle est sûre de ne pas tomber plus bas. Elle regarde les deux étudiants, toujours avec ce mal de crâne ... Comment c'est possible que cela lui arrive soudainement ? Elle l'ignore, toutes ses connaissances ne parviennent pas à lui dire ce qui lui arrive, était un Alter qu'on utilise sur elle sans qu'elle le sache.

Alors que la jeune femme avait tenté de savoir qui venait de faire un croche-pied, intimidant la plupart des civils présents dans ce restaurant, le garçon demande qui est à l'origine de cette chute loin d'être théâtrale. Il y a une personne qui se lève, un homme de la quarantaine, aussi grand que le garçon se situant près du duo de filles, il est habillé comme pour aller travailler dans un bureau, avec juste un bout de son pantalon froissé, la partie que la jambe d'Olivia a rencontrer violemment avant de se retrouver par terre, avec de minuscules trous qui sont loin d'être évident à voir à l’œil nu pas très entraîné. Il a les cheveux bruns coupé très court qui commencent à blanchir, un visage ferme loin de montrer une expression désolé.

- C'est moi le coupable, et je ne regrette rien. Son enfoirée de père a pris ma fille, je refuse qu'il se sent heureux d'apprendre que la sienne s'en sorte bien, et je ne suis pas le seul à penser comme ça.

L'homme semble ne pas craindre du tout l'héroïne malgré la tentative d'effrayer la galerie avec ces deux poings, il a l'air moins costaud qu'elle, mais assez carré au niveau des épaules quand même.

_________________
Thème:
 


Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Messages : 13
Disponible en RP : Tout les soirs (théoriquement)
Double-compte : Non
Mer 19 Avr - 14:01
Diana serrais les poings en entendant le discours du jeune homme ... mais il avais raison. En regardant la jeune fille assise en train d'avoir mal. Elle allais se mordre la langue, en entendant le discours du vieux. Si elle ne faisait rien, l'homme ici présent allais tenté quelque chose, elle le sentait.

- Sérieusement...

Elle parlais dans sa barbe, regardant ses mains. Il devais lui resté pile poil assez de temps pour allez a l’hôpital sans problème, en transportant l'adolescente.

- On se calme ! Alors pour commencer : Comme je l'ai dit auparavant, il est inutile de pensée que la jeune fille ici présente est comme son père. En faisant ça, vous l'incité à devenir comme son "vieux", que sa famille reste des malfrats. En la persécutant, vous perpétuez le cercle de la connerie, indéfiniment. Il a peut être tuer votre fille, c'est cruel...

La jeune femme prend un regard triste...Elle regarde ses mains.

- ... Je peu comprendre ... c'est dure. Si vous faite du mal à cette fille, ou que vous la tuez, vous aurez votre vengeance ... certes ... mais il vous manquera toujours votre fille.

La lycéenne active son alter. Ses cheveux devinrent blanc comme neige et son regard, noir comme le néant.

- De plus, si vous privé sa vie, en la tuant ou en l'incitant à devenir une criminelle, vous priverez ce monde de quelqu'un qui ne le mérite pas.

Elle se tourne vers la fille affalé sur ses fesses, la regardant droit dans les yeux.

- Je vais t'amener à l'hôpital, gamine. Je vais t'aider.

Toujours en essayant d'être convaincante, elle la regarde, toujours plus profondément dans son cœur.
avatar
Messages : 32
Lun 24 Avr - 18:15
Mais alors que la petite fille souffrait le martyre, l'héroïne avait l'air de recommençait à se reprendre en main... mais non elle refaisait un discours qui n'avait pas trop d'utiliser aux yeux d'Ishi qui avait l'air plus préoccupait de l'homme qui c'était dénoncé tout seul, comme un grand. Vous allez peut-être penser qu'Ishi allait attaquer l'homme mais non en voyant la femme commençait à activer son alter il ne fit rien mais même si elle n'était pas dans cet état il n'aurait rien fait. Alors il fit un signe de la tête en répondant d'un simple «D'accord». Il avait retenu sa tête de l'homme et peut-être le genre d'endroit dans lequel il trainait. ( Mais bon, je ne pensais pas faire un truc, car c'était surement un dépressif qui allait en finir avec ses jours dans peu de temps. )

Puis Ishi détourna son regard vers la fille qui était prétendue fille d'un criminel, mais et ce que ça fait d'elle une criminelle ? La question ne se pose même pas mais d'autres questions se bousculèrent dans la tête du jeune antihéros; Par qui était elle éduquée sachant que son père est un criminelle ? Son père et sa mère ? Non, son père devait surement être en caval. Elle devait être éduquée par une mère qui la détestait ou peut-être c'était orpheline...mais cela était incohérent plus qu'elle ne devait pas avoirs une liberté comme elle l'avait. Plutôt dur à répondre quand on ne connaît pas grand-chose de la personne mais il laissa tomber car au final ce n'est pas ses affaires et tant qu'elle ne faisait rien de bien grave il s'en foutait un petit peu. Et malheureusement oui, Ishi était un peu con ne pas avoir pensé à l'effet d'un alter, il pensait plus à un simple cognement sur la tête mais les sympathomes qu'elle présentait étaient plutôt bizarre.

Un simple cognement peut il provoquait de tel symptome ?

Il commençait à avoir un début de piste mais comme avant il abandonna aussi assez vite, il sortit son téléphone avant de tapoter quelques trucs sur celui-ci pour ensuite le ranger juste après. Son devoir était fait et il n'avait plus rien à faire ici. Il se pencha vers les deux filles pour ensuite dire d'un ton assez monotone :

- Ne lui dit pas et fait le. Tu ne fais que perdre ton temps là... à piailler dans tous les sens et même si le rendez-vous n'est que dans une heure vous pourrez PEUT-ÊTRE avoir une consultation avant l'heure H. Tu comprendras, en tout cas j'espère, que tu ne peux pas changer l'avis d'un Homme guidé par la haine....

Quelle heroïne...

_________________
Normal theme :
 

Pédophile Theme:
 

Night Theme:
 

Happy Theme:
 

Au Final:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 39
Disponible en RP : Oui
Double-compte : Akiko Aka
Jeu 27 Avr - 7:25
Elle avait mal, très mal, et pourtant elle a l'impression qu'elle se fait oublier par l'étudiante qui tente depuis tout à l'heure de raisonner un vieil homme qui a perdu sa fille, elle se doute que c'est impossible de le faire changer d'avis, on parle après tout d'une fille d'un homme qui lui a privé d'un bonheur qu'est sa fille. Mais Olivia continue de souffrir dans son coin tandis que l'apprentie héroïne continue encore et encore de parler, et pendant ce temps le mal qui ronge Olivia grandit, s'intensifie et lui tambourine de plus en plus le crâne. Son souffle devient de plus en plus lourd alors qu'elle finit par se laisser tomber en arrière pour finir sur le dos, elle a l'impression que quelque chose lui presse les poumons, juste assez pour lui laisser un peu d'air mais en lui donnant des difficultés pour remplir ses organes. Elle se sent engourdie, incapable de bouger ses membres, on dirait des sortes de fourmis qu'elle a au niveau des bras et des jambes, chaque mouvement lui fait mal en étant peu précis. Olivia a l'impression que son cas s'aggrave, mais cette héroïne ... elle continue de tenter de la défendre alors qu'elle devait l'emmener à l’hôpital, que fait-elle enfin ?

Finalement, elle arrive vers Olivia, elle la regarde dans les yeux, tiens, elle est devenue blanche avec des yeux noirs. Serait-ce son alter qui lui fait cet effet ? Peut-être, en tout cas, c'est drôlement impressionnant, enfin, elle est déjà impressionnante de base, bien plus qu'Olivia en tout cas. Si elle essaie d'être convaincante, elle l'est déjà, pas besoin de tenter de la regarder de cette sorte, de toute manière, Olivia a du mal à garder les yeux ouverts, ce n'est pas comme ça qu'elle va gagner une bataille de regards. L'allemande reste allongée par terre, sans donner de réponse, lui parler lui paraît être un effort inhumain, mais elle acquise et croise les doigts pour qu'elle arrête de parler et l'emmène tout de suite, elle essaie de résister du mieux qu'elle peut, mais elle sent qu'elle va craquer. Elle souffre pendant ses paroles, et la jeune héroïne ne comprend pas que le vieil homme a tenté de lui faire perdre du temps, ce qu'il a réussi à faire. Ce dernier d'ailleurs se remet assis, toujours aussi calme, garder ses deux jambes dans l'ombre de la table. L'héroïne n'a pas vu ce qu'il avait à la jambe, tant mieux, elle ne comprendra pas que, plus elle perd du tout, plus Olivia risque de baver, pas au point de mourir bien sûr, ce n'est pas un monstre quand même.

_________________
Thème:
 


Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
avatar
Messages : 13
Disponible en RP : Tout les soirs (théoriquement)
Double-compte : Non
Jeu 27 Avr - 13:00
Glissant sa main gauche derrière les omoplates, dans le dos de la jeune fille, son autre main en dessous les cuisses puis les genoux de la gamine. Diana la soulève d'un coup, comme si elle ne pesait rien.

- ça va allez ... fait moi confiance. Oy ... parle moi là ... tu me fait peur ...

La lycéenne ne comprenais pas ce qui se passait. La petite chose fragile dans ses bras semblais s'éteindre, il faut donc ce dépêcher. Elle se mis à courir vers l’hôpital, en usant de sa vitesse augmenté pour allez le plus rapidement possible au centre, rattrapant le temps perdu a blablaté.
avatar
Messages : 39
Disponible en RP : Oui
Double-compte : Akiko Aka
Dim 7 Mai - 17:23
Lorsqu'Olivia finit par perdre connaissance dans les bras de l'héroïne, celle-ci vient finalement la porter pour l'emmener à l'hôpital. Elle a tenu encore un peu, mais elle a finit par se faire emporter par Morphée, ayant trop peu de force pour lutter correctement contre cette fatigue qui lui léchait les yeux : elle a faim et elle n'a même pas pu manger malgré la tentative de l'apprentie héroïne de la nourrir. Elle reste donc ainsi, toujours respirant fortement, sans force avec une substance qui lui ronge intérieurement le corps. La douleur se fait plus aiguë, la faisant gémir dans son sommeil forcé, preuve qu'elle reste vivant. Elle ne peut pas voir le paysage défiler à grande vitesse, les bruits des personnes qui rouspètent suite au passage forcé de l'étudiante, cela reste le noir absolu, seul la douleur se fait sentir dans cet enfer sombre qui semble l'emprisonner. Elle n'a même pas pu répondre à la question de la femme qui la porte, sa peur est grande, sans doute a-t-elle peur qu'elle meurt, elle ne mourra pas, la mort est une punition trop juste, la douleur elle par contre est l'une des meilleures punitions qui existent, même si cette punition est injuste. Olivia la subit, et elle ne peut même pas se défendre, son corps, immobile, finit par changé de bras au bout de quelques minutes, des longues minutes d'agonie que la jeune fille n'a pas été capable de contrôlé.

Puis, vient le réveil, le temps lui a semblé très long, elle a eu l'impression que plusieurs jours se sont écoulés, mais que nenni, il n'a fallu que trois heures pour la sortir de ce coma. Les médecins ont tout de suite vu le poison qui parcourt ses veines, un poison peu commun, mais facile à guérir, certains alters ont permis de créer cet antidote. Elle se sent encore vaseuse, le monde lui paraît instable, tournoyant sans qu'elle bouge. Ses habits ont changé, la voilà dans un habit réserver aux urgences, mais la douleur est là, le mal de crâne est toujours là. Elle ne peut pas encore bouger son corps, ses yeux cependant s'ouvrent dans ce monde qui la hait. Même si l'enfer noir qu'elle a parcouru l'avait fait souffrir, elle ne s'est jamais sentie aussi ... bien ? Pas de personnes qui la prend pour un monstre, pas de regards haineux qui la dévisage comme la pire des pourritures que ce monde à vu, et surtout, personne qui viendra la faire souffrir pour des crimes qu'elle n'a jamais commis et qu'elle ne commettra jamais. Voleuse malgré elle, sans famille, ce monde continue de faire souffrir cette chose qui n'avait même plus en vie de vivre pendant un instant, puis la peur de la mort lui a défendu de mourir.

Les médecins remarquent le réveil de la jeune fille, ils annoncent qu'ils vont bien s'occuper d'elle pendant quelques instants, le temps que l'antidote finisse de faire effet. Ils tiennent finalement leur promesse pendant quelques jours avant de la faire sortir ... ou plutôt qu'elle s'enfuit discrètement le temps que les médecins cherchent ses parents. Elle n'a plus de parents, plus d'orphelinat qui la surveille, ni même d'argent pour payé les urgences. Elle a repris ses vêtements et a aussitôt disparu, elle n'a rien laissé derrière que des fiches de résultats de prise de sang montrant non seulement une malnutrition, mais aussi la quantité de poison qui diminue en fonction du sang qui part du corps de la voleuse. Elle est pâle, a très faim, et en plus elle a manqué son contrat, il va falloir qu'elle retourne travailler. Elle repart donc de nouveaux dans les rues, capuche sur la tête, refusant de montrer son visage une nouvelle fois, n'ayant pas revu la femme qui l'a emmené dans cet endroit, elle n'a eu qu'un mot du garçon, rien de plus, elle n'est qu'une victime de plus après tout, une victime qui a été sauvé, mais qui restera toujours aussi transparente.

HRP:
 

_________________
Thème:
 


Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [1st Rp] Petite aventure dans les plaines
» Une toute petite aventure.....
» petite aventure au cirque (pv nayki)
» Lily-Rose N. Stevenson || Viens petite fille dans mon comic strip
» Un peu de douceur dans ce monde de brute

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: Rue Commerçante-
Sauter vers:


bouton partenariat