AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Agnes, la brise du grand Nord[Attente validation]

 :: Présentations en cours Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 55
Disponible en RP : Régulièrement
Mer 12 Avr - 23:14
Wanna Be My Hero

L'Eclair Blanc

Un empire pour les gouverner tous


Nom : Khun
Prénom(s) : Agnes
Surnom : L'Eclair Blanc
Âge : 16ans
Nationnalité : Russe
Département : Héroïque
Classe et Année : 1-C
Particularités de votre santé ?
None
Pourquoi voulez-vous entrer à Yuuei/Devenir un Super-Héros ?
Pour attirer l'honneur et la popularité sur notre famille afin que mon père me reconnaisse enfin
Vos Hobbys ?
Piano, Violon, Lecture
Avez vous des conditions pour utiliser votre pouvoir ?
En cours de validation

Alter
Nom de l'alter : Kaze

Description : Cet alter permet à son possesseur de maitriser le vent, lui offrant ainsi la possibilité de le moduler à souhait aussi bien la forme que l'intensité. Bien que ce soit de prime à bord lié, cet alter n'est pas spécialisé dans la création de tempêtes, cyclones ou autres catastrophes naturelles de ce genre. Par le futur avec une meilleure maîtrise ses capacités lui permettront des créations plus spectaculaires mais toujours inférieurs à une spécialisation.

Contrecoups : Une trop grande utilisation de l'alter peut conduire à une hyperventilation ou un manque d'oxygène ( aléatoirement ) pouvant entrainer à des flottements, désorientation et dans le pire des cas pertes de connaissance




You look awful. Perfect.

Dire qu’Agnes a les yeux bleus serait un pléonasme. Non seulement c’est la première chose que l’on remarque chez lui à coup sûr mais en plus de cela il prend un coquet plaisir à toujours être accordé avec ceux-ci. Il faut dire qu’avec une chevelure allant de pair il fallait au moins ça pour bien le vivre. Aussi longtemps qu’il s’en souvienne Agnes avait toujours eu les cheveux d’un bleu pâle tirant sur l’argenté. Sur quelques rares photos d’enfance sa tête de chérubin était effectivement surmontée de boucles blondes mais cela s’arrêtait là. Les deux joyaux qui trônaient sur le visage de notre jeune homme était la chose qu’il avait de plus particulier, ce qui le différenciait des autres et donc ce qu’il mettait en valeur. Parfois bleu comme la voûte céleste ou l’infinité de l’océan, parfois sombre comme la nuit noire ou froid comme le blizzard du grand Nord, c’était la pièce maîtresse de notre jeune homme. En dehors de cela il était un adolescent lambda. Assez grand ( Le mètre 80 peut être un peu plus ), il avait une peau blanche et pure comme la neige. Le moins que l’on puisse de c’est que la puberté l’avait épargné, et pas seulement au niveau de l’acné. Imberbe comme un nouveau-né, il n’y avait pas l’ombre d’un début de commencement de pilosité aussi bien sur son visage que sur son corps et il s’en accommodait fort bien. Agnes n’avait jamais été du genre « Super athlète » et de ce fait il n’était pas un de ces grands espadons « baraqué ». Pas armoire à glace donc mais tout de même juste ce qu’il faut et puis de toute façon, il n’avait pas à vocation de devenir bûcheron, ouvrier ou n’importe quel métier qui aurait été susceptible d’abimer ce corps. Ses mains étaient vierges de toutes traces d’efforts, douce comme la soie elles s’accordaient parfaitement avec le reste du tableau dressé. Tout chez Agnes semblait dégager l’impression d’être intact, comme s’il n’avait jamais eu à affronter la réalité de la vie


My mind is telling me no...

S’il fallait choisir 5 adjectifs pour décrire Khun ce serait sans hésiter cela : Déterminé, Intelligent, Sensible, Versatile, Calculateur. Chaque acte et attitude de notre jeune homme découle quasiment exclusivement de l’un de ces 5 qualificatifs. La psyché d’Agnes est semblable à une œuvre d’architecture. Logique, scrupuleuse avec pour fondation ces 5 fondamentaux, telle une tour ou une forteresse la logique droite et implacable de notre adolescent n'admet aucun défaut. Aux premiers abords il est presque toujours quelqu’un de très amical et souriant ce qui lui a toujours valu une bonne réputation. Bien éduqué, plutôt charmant et poli c’est l’archétype du gendre parfait, celui dont tous les parents rêveraient. Néanmoins ne vous y trompez pas, la raison pour laquelle il est de bonne compagnie est tout autre effectivement il ne voit en la plupart des gens que des vecteurs pour ses desseins. Ainsi, plus il est apprécié, plus il est simple pour lui de profiter des plus d’un tout un chacun sans même éveiller les soupçons et de retourner avec une facilité déconcertante les ires de ses connaissances contre les malheureux qui osent se dresser contre lui. Sous ses airs d’Adonis il n’en reste pas moins quelqu’un d’impulsif et de versatile. Oui, si quelque chose ne se déroule pas comme il l’avait prévu alors il lui arrive de perdre son calme. C’est dans ses rares moments que l’on peut réaliser que malgré tout il ne reste qu’un adolescent. Lui qui est pourtant si calme peut alors devenir nerveux ou céder à la colère en une fraction de seconde avant de se reprendre. Charismatique Agnes est semblable à une paire de menotte : Cruellement attachant. Quand bien même vous seriez vexé ou froissé par ce jeune homme, il ne lui faudrait pas longtemps pour retourner dans vos grâces tant il a de qualité. Drôle, protecteur et attentionné il n’hésite pas à se sacrifier lorsqu’il le juge utile ou nécessaire. Oui, même les êtres froids et calculateurs comme notre adolescent sont capable d’altruisme lorsque la cause leur est chère. Les quelques rares personnes ayant réussi à réellement sympathiser avec lui vous le diront, sous cette carapace, que dis-je, sous cette forteresse de glace impénétrable, sous les innombrables masque qu’il enfile avec aisance, sous la froideur de sa logique, Agnes est sensible. Oui, l’envers du décor est tout autre, et peut être ne s’est-il construit toutes ses remparts que dans l’unique but de ne plus être atteint. Qui sait ?

Si vous avez déjà croisé Agnes alors cela ne vous étonnera pas de savoir qu’il voue un quasi culte pour la couleur bleue. Le bleu et tous ses dérivés, toutes ses teintes, toutes ses nuances bref, le bleu sous toutes ses coutures. Elle est selon lui la couleur la plus abstraite. Le bleu c’est quoi ? Le ciel, la mer en somme donc, l’infinité comme le vide. De ce fait il est capable de rester des heures durant à rêvasser. Être juste posé à un endroit, et penser. Regarder hagard les nuages ou les remous de l’océan, le cliquetis d’un étang, le tumulte d’une averse, ou la nature se parsemant lentement d’un manteau blanc. Agnes est quelqu’un de très clame et simple, cela se retrouve jusque dans ses goûts qui sont sommes toutes des plus basiques. Amateur de grands  « Classiques » il a délaissé très tôt les musiques actuelles pour fredonner des airs de jazz, de blues ou de classique parfois même. S’il doit choisir entre une partie de football ou de basket et un bon livre, soyez en sûr il choisira de bouquiner en paix à condition bien sûr que cela soit adapté à la situation. Relativement discret il n’est pas du genre à vouloir se démarquer ou attirer l’attention sur lui. Bon n’allez pas croire non plus que c’est un mollasson, bien que ces quelques lignes dépeignent plus le comportement d’un adolescent introverti et insociable sur les bords c’est tout le contraire d’Agnes. Jovial il sera toujours partant pour n’importe qu’elle activité du moment qu’il est bien entouré ( Et je n’entends pas par là uniquement de fille hein ! ) S’il est vrai qu’il n’irait pas de son propre chef faire des montagnes russes, du paintball ou s’inscrire dans un club de salsa c’est pourtant des situations auxquelles il s’est prêté avec plaisir lorsqu’elles se sont présentées à lui.


Once upon a time...

Agnès. Dans la plupart des cultures c’est sans conteste un prénom féminin, néanmoins en Russie c’est le nom d’un émérite guerrier. L’histoire transmise de génération en génération voudrait qu’il ait défendu à lui seul sa femme qui était en train d’accoucher dans l’encolure d’une grotte d’une meute de loup et ceci avec en tout et pour tout un couteau s’il vous plait. Si je connais cette histoire à la virgule près ce n’est pas parce que j’y crois mordicus mais simplement car ma famille se veut être sa descendance. Avec un tel ancêtre mon père avait déjà de grand dessein pour moi. Il m’imaginait déjà entrer dans l’armée et m’illustrer, ou faire fortune de façon plus ou moins légale bref, n’importe quelle façon qui eut permis à la famille de continuer à rayonner de plus belle. De là où je viens on ne s’embêtait pas avec l’éthique, seul le résultat comptait et mon père en était le parfait exemple. Afin de s’assurer un gendre digne de porter son nom il avait planté la graine de la vie à plusieurs reprises dans pas moins de 5 femmes différentes. Conquêtes qu’il gardait soigneusement auprès de lui ce qui donnait au domaine ( l’endroit où nous vivions ) un arrière-goût de secte. 1 homme pour 5 femmes entièrement dévouées à lui. Cependant ne vous méprenez guère. Chacune d’entre elle en plus d’être consente n’aspire qu’à une chose : Devenir l’épouse de notre père et pour se faire, une seule solution, lui donner le gendre « parfait ». C’était la seule condition à remplir pour porter le nom de notre père et avoir accès à sa richesse quasi-illimitée. Ainsi il s’engageait à élever et éduquer le fruit de sa semence, en contrepartie nous devions nous illustrer avant notre dix-huitième année. Ceux et celles qu’il jugeait digne obtenait le droit de continuer à vivre sur le domaine jusqu’à ce qu’il les départage d’une manière ou d’une autre. Quant aux non élus ils devaient tout bonnement quitter ce cadre de vie idyllique sans aucunes autres formes de procès.

Il régnait donc une concurrence malsaine au sein du domaine car chaque mère n’aspirait qu’à placer son fils ou sa fille sur le « trône ». Bien que techniquement tous demi-frère ou sœur il était loin de régner une harmonie à l’intérieur de ces murs. Pour ma part je compris très tôt que je ne ferais pas l’affaire. Bien que je me défendais respectablement face à mes rivaux il fallait l'avouer j’étais plus du type intellectuel disons. Alors que la plupart de mes frères passaient leur temps libre à s’entrainer à l’endurance ou l’escrime, je préférais de loin réviser des gammes et des arpèges en compagnie de Maria. Maria c’est ma sœur, ma vraie sœur. Pour elle ? Je donnerai tout. Si je n’avais aucune chance de faire l’affaire ce n’était pas son cas. Gracieuse et intelligente elle avait toutes les chances de devenir la fille « officielle » de notre père. Bien sûr la concurrence était rude, chez les filles plus encore car elles avaient moins de manière de se distinguer. Je ne compte plus les heures entières passées à élaborer les meilleures conversations, à travailler sa démarche, à réviser ses accords. De mon côté je m’en sortais tant bien que mal, toujours dans la moyenne sans jamais m’illustrer en dehors des rares fois où il s’agissait de culture. A ça oui, piano, violon, littérature personne ne m’arrivait à la cheville mais ce que notre père voulait dans l’immédiat c’était un fier étalon, pas un rat de bibliothèque et pourtant force et de constater au fil des années que notre tandem fonctionnait. J’aidai Maria à gravir les échelons au sein de la famille et elle veillait à me garder dans les bonnes grâces de notre père. J’étais l’ombre, elle était la lumière. Plus elle rayonnait, plus je gagnais de points voilà tout. Tous les moyens étaient bons pour arriver au sommet et c’était la manipulation était le nôtre.

Pourquoi se tuer à la tâche alors qu’il nous suffisait simplement de se servir des autres pour l’atteindre ? De toute la fratrie nous étions les plus diplomates, alors même que nous aurions dû être détestés de tous pour notre façon atypique de gravir les échelons, nous parvenions non sans mal à nous faire apprécier de tous. S’il fallait prendre sur son temps pour aider quelqu’un je m’en chargeais. S’il fallait passer son tour pour permettre à quelqu’un qui en avait besoin de pratiquer plus longtemps, je me privais. Sportif, confident, cordon bleu, virtuose aucune « casquette » ne me semblait trop dure à supporter. Aussi longtemps que cela n’empiétait pas sur la voie royale de ma sœur il n’y avait pas de problème. Bien que portant constamment le masque du « gentil »frère tous apprirent très vite qu’il ne fallait pas chercher de noise à Maria. Capable en un instant de sauter du coq à l’âne ma jovialité cédait place à une froideur et une détermination implacable si je jugeais qu’il pouvait y avoir le moindre accroc dans mon plan. Imprévu qui arriva de la manière la plus imprévue qu’il soit.

Un beau jour je me suis mis à perdre goût à tout. Alors même que nous étions Maria et moi sur la voie pour triompher plus rien ne me motivait c’est comme si j’avais perdu goût à la vie, j’étais perdu dans un océan morose m’enfonçant chaque jour un peu plus dans cette abysse vide de tout sentiment. Du fond de ce gouffre comme une lueur d’espoir Maria me permettait de ne pas décrocher, de ne pas sombrer totalement c’était la lumière de la rédemption. Il me devenait de plus en plus dur de m’activer, moi qui avait toujours était quelqu’un d’actif j’étais comme quelqu’un d’autre, quelqu’un de différent. Finis les casquettes je laissais libre cours à mon caractère impulsif, la moindre requête était accueilli par les aléas de mes humeurs. Incapable de voir plus loin que le bout de mon nez je refusai même d’obéir à mon père lorsque je n’avais pas la tête à cela. Bien entendu il ne fallut pas longtemps pour que je devienne l’indésirable, plus personne ne m’adressait la parole de peur de se faire invectiver, même Maria n’était plus à l’abri de mes sautes d’humeur. Je m’en voulais cruellement, j’avais toujours était là pour elle et sans moi les chances de Maria étaient drastiquement réduite, il fallait que cela cesse, qu’est-ce que c’était ? Un mauvais sort ? Une malédiction ? La crise de la quarantaine ? J'étais sacrément précoce dans ce cas ! De toute façon un beau matin alors que je gisais comme une loque sur mon lit la solution m’apparu. Il était simplement temps pour moi de prendre mon envol. Ce cadre de vie toxique que j’avais expérimenté était simplement en train d’avoir raison de moi, il fallait que je mette les voiles au plus vite si je souhaitais reprendre goût à la vie. Devenir le gendre officiel qu’à cela ne tienne, je m’illustrerais et bâtirais mon propre empire seul s’il le fallait. Comme on le dit, tous les chemins mènent à Rome.

Ca y est ma décision était prise, sans autre forme de procès je décidai qu’il était désormais temps pour moi d’aller voir ailleurs si l’herbe était plus verte. Et comme mon père me l’avait souvent répété « L'important n'est pas de participer mais de s'imposer ». Derrière cette phrase anodine se trouvait en réalité un pan entier de notre vie et philosophie. Adieu ma Russie natale direction le Japon, il se trouvait là-bas une école de renom qui saurait sans aucun doute m'aider à mettre un pas dans la lumière. Là-bas les gens possédant des capacités sur-humaines sont appelés "Super-héros" et jouissent non seulement d'une très bonne réputation mais sont également payés pour leur faits d'armes. Des mercenaires sommes toutes sauf qu'ici ils étaient adulés. Pourquoi ne pas commencer par là la longue et sinueuse route vers le succès ?




Très rapidement, moi c'est Nath, j'ai 20ans et je suis [♀]. J'ai connu le forum grâce à Un top site. Mon perso c'est Agnes Khun. Comme je suis quelqu'un d'absolument génial - et personne ici-bas n'en doute - j'ai bien sûr lu le règlement, et je vais le respecter, parce que les fessées c'est moyen-moyen.

Revenir en haut Aller en bas
Riley Bageki
Département des Héros 1-C
avatar
Messages : 147
Disponible en RP : Oui <3
Double-compte : Gin Himawari
Jeu 13 Avr - 11:17
Alors je dois dire que j'aime énormément l'histoire d'Agnes ! ** Elle est originale et puis y a un background bien fondé ! L'idée du père qui se prend 5 femmes en mode badass, ça me fait penser à la méthode qu'à utiliser le père de Todoriko pour engendre le Héros parfait ! Du coup je trouve ça encore plus cool que t'aies réussi à allier une idée de base du manga et le modifier pour ton histoire, même si c'était involontaire et que je dois juste aller chercher trop loin ! XD

Après, ce que je trouve Dommage (Mais bon t'as pas fini ta fiche je pense :3) cest que tu n'as pas expliqué pourquoi Agnès a été admis par recommandation. Après tout, il était celui qui se démarquait le moins dans sa famille deja à la base. Du coup, qui est-ce qui l'aurait repéré ? Comment ? Être accepté par recommandation à mes yeux cest que le personnage à du potentiel quelque peu supérieur des élèves admis par concours. Du coup, expliquer en quoi Agnès à valut cette recommandation pourrait être sympa à faire ^^

PS: Si t'as besoin d'aide pour le code de la fiche de présentation, je peux t'aider :3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 55
Disponible en RP : Régulièrement
Jeu 13 Avr - 12:36
Non effectivement je n'ai pas encore terminé c'est pour ça que j'ai pas mis de balise [Terminé] J'attends de faire valider mon alter avant de conclure!

Ps : Est ce que ça serait pas possible d'ailleurs d'expliquer via un FB ( Ca sera du coup mon 1er rp ) comment il a été admis sur recommandation vu que la prez est déjà longue ? Après ça me dérange pas du tout de l'intégrer dedans !
Revenir en haut Aller en bas
Riley Bageki
Département des Héros 1-C
avatar
Messages : 147
Disponible en RP : Oui <3
Double-compte : Gin Himawari
Jeu 13 Avr - 17:53
C'est à voir avec Johan, c'est lui qui valide ^^
Un FB ? Tu veux dire un RP test ? Je pencherai plus pour le fait de l'expliquer dans l'histoire, pour que tout le monde puisse le lire :3 Après comme je viens de le dire faudra attendre que Johan te donne plus de détails ^^
Revenir en haut Aller en bas
Yosuke Noguchi
Département des Héros 1-C
avatar
Messages : 112
Disponible en RP : Assez régulièrement
Double-compte : Non
Dim 21 Mai - 11:21
Hop, fiche déplacée le temps que tu la retravaille comme tu le souhaite et qu'on te la réévalue.

Cependant, je te saurais gré d'y apporter les modifications suivantes qui me semblent essentielles :
- ajouter un descriptif de ton alter sur la fiche. L'alter faisant partie du personnage, cet élément doit apparaître. Un camarade qui voudra RP avec toi aura besoin de connaitre ton personnage, donc autant tout mettre ici de telle sorte qu'il ai pas a chercher ton alter à part.

- sépare mieux les différentes parties de ta fiche. Utilise de la mise en page (couleur de police, gras, souligné...). Bien que la qualité de la présentation et son niveau de détail soient admirables, ça fait assez mal aux yeux et on a du mal a savoir où sont les différentes parties.

Je ne saurais que trop te recommander d'utiliser un codage pour t'aider dans le deuxième point. Tu n'est bien sur pas obligé de t'accabler avec celui que nous proposons, libre à toi d'en trouver un qui te correspond mieux. Mais essaie de rendre le tout plus agréable à lire (pas au niveau de l'écriture même, mais au niveau de la forme).

Voilà, fais nous signe quand tu as fini, et bonne chance pour la suite !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 108
Ven 23 Juin - 13:18
Salut Agnès, as-tu eu le temps de réflechir aux modifications que te propose Yosuke ainsi que savoir si ton Alter gazeux sera pour ce personnage ?

Tu nous diras ça et où tu en es !

À plus ! :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 55
Disponible en RP : Régulièrement
Mar 4 Juil - 13:13
Prez modifié prête à être ré-évalué :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 55
Disponible en RP : Régulièrement
Mar 11 Juil - 2:04
Up ! :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 108
Jeu 13 Juil - 7:59
Salut Agnès !

Comme tu te doutes, je vais m'occuper de la première validation de ton personnage.

  • Aucun soucis avec son physique, tu le dépeins très bien. Par contre, tu fais des allers-retours entre les parties (tu commences par décrire les yeux, puis les cheveux, puis tu reviens sur les yeux). Tu nous parle de ces deux éléments d’une très bonne façon, mais ce sont les seuls. Quid du reste de son visage ? De son attitude, ses mimiques ? De sa voix même ? (Est-elle resté à un stade pré pubère elle aussi ?)

  • Sur la description mentale, je ne sais plus sur quelle fiche j’en avais fait mention, mais j’aime bien qu’on nous donne rapidement des adjectifs pour définir un personnage, ça permet d’avoir un résumé concis. Je tique un peu sur la psyché par contre, Agnès est un gars intelligent, rusé etc. il pourrait sembler asocial, mais non, il se fait aimer de tous, limite contre leur gré en jouant sur les émotions, bref, il n’y a aucune faiblesse. J’ai un peu de soucis avec cette mentalité trop parfaite, avec pour seul défaut d’être « sensible » sous sa carapace ou de parfois seulement laisser transparaitre de l’énervement…

  • Dans son histoire plusieurs choses :
    • Pourquoi s’appelle-t-il Agnes à la naissance ? Son père décrit cette légende comme l’idéal à atteindre, pourquoi attendre ton perso en particulier pour le nommer comme ça ?
    • Tu ne nous décris pas tant que ça son père, mais on peut comprendre que c’est quand même le genre à privilégier la réussite visible et ostentatoire. J’ai du mal à imaginer Maria, n’importe quel enfant ou « femme », avoir une influence sur son attitude. Du coup, comment Agnès parvient-il dans cette configuration à marquer des points ?
    • J’ai du mal à voir la progression (entre le paragraphe 2 et 3) entre le rat de bibliothèque bon en culture G à celui de mec parfait, qui peut tout faire et actif.
    • Même si la description du moment de l’envie de partir est bien faite et en détail, ça reste juste sur un seul instant, pas une réflexion sur un plus long terme.
    • Qui plus est, tu décides de faire partir Agnès au Japon comme ça, sur un quasi coup de tête, pourquoi ne pas chercher une école de héros en Russie ? Quand a-t-il appris à parler Japonais ? Pourquoi s’étonner des capacités sur-humaines des super-héros ? Je sais que la « famille » Khun vit en relative autarcie, mais il y a bien des Alters dans la famille non ? Tu n’en parles pas vraiment. Le père d’Agnès le laisse partir comme ça alors qu’il avait maintenu sa petite famille dans un cadre fermé que tu définis comme presque sectaire ?


Je suis un peu peiné par la fin de l’histoire qui du coup fait très expédié et qui laisse une pas très bonne dernière impression. Du coup, je préconise que tu commences avec un grade 6. On a plus qu’à attendre la deuxième validation !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 55
Disponible en RP : Régulièrement
Jeu 13 Juil - 17:13
Alors voilà  quelques réponses à tes différentes remarques :

-Pour la psyché bien qu’en surface Agnès puisse sembler parfait c’est vrai il ne l’est pas ce n’est qu’une impression qu’il tente de donner, un masque qu’il endosse disons. Et si tout le monde « l’apprécie » c’est parce qu’il est capable de faire preuve d’une grande hypocrisie/abnégation. Puisqu’il ne vous contrariera « jamais » et sera toujours agréable il n’y a pas de raison apparente de le détester (du moins jusqu'à ce qu’il vous trahisse comme un vulgaire pion).

-Le prénom Agnès (choisis par sa mère) n’a en soi aucune connotation c’est un choix comme un autre. De nos jours les enfants s’appelant Léo ou Léon n’ont pas forcément vocation à être fort comme un lion et les Felix à être hyper chanceux (même si c’est de là que ça vient) C’est juste un prénom choisis en l’honneur de leur ancêtre.

-Agnes marque des points en s’illustrant tant bien que mal au quotidien ou lors des fêtes mondaines organisées par son père. En effet c’est très dans le « M’as-tu vu »  et c’est un peu comme La Cour à l’époque du Roi Soleil. Il n’y a pas vraiment d’arbitre ou de guide pour savoir qui est dans les bonnes grâces on ne peut que faire de son mieux et constater au regard de l’attitude qu’a son père si oui ou non on est bien vu de lui.

-Je pense que j’ai peut-être mal retranscris ce que je voulais exprimer. En fait ce qu’aime Agnes ce sont les activités culturelle mais, sachant très bien que ce n’est pas comme ça qu’il vaincra il a tout de même fait son possible pour se perfectionner dans les autres domaines. Bien entendu ce n’est pas le plus fort de la fratrie mais il se défend tout de même bien et peux « changer de casquette à souhait »

-Agnès décide de partir sur un coup de tête car réalisant qu’il courrait à sa perte (et n’ayant connu que le Domaine) il n’envisageait pas de pouvoir continuer à vivre ainsi. Il décide donc de partir au Japon car la renommée de l’école n’est plus à faire. Il parle couramment anglais mais effectivement pour le japonais j’avoue ne pas y avoir songé … Quant à son père cela lui importe peu puisqu’il est retombé dans la disgrâce.

Voilà voilà en espérant avoir répondu à tes questions.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 108
Ven 14 Juil - 8:38
Alors du coup, je vais moi-même répondre à tes réponses (on va s'en sortir, j'y crois à mort haha)

[list][*]Malgré ton explication, on reste sur le fait qu'Agnès n'a aucune faiblesse, son côté parfait est un masque, mais derrière, ça reste de la ruse, de l'intelligence pour utiliser les gens. Ce sont des qualités selon moi. Agnes apparait toujours sans aspérités, ni aux yeux du monde (qui le voit à travers son masque de gendre idéal), ni à ses propres yeux, car tout sert ses objectifs. Y a forcément quelque chose à creuser là, il a vécu en autarcie depuis sa naissance ou presque, ça doit bien impacter un enfant quand il arrive dans le monde non ?

[*]Je comprends bien l'idée avec Léo, mais dans la famille, notamment le père, ça semble rester une connotation importante car Agnes connait cette histoire par coeur et qu'elle est donc importante pour son paternel. Ca veut dire qu'il aurait sans doute mis son veto à l'utilisation de ce nom avant que l'enfant n'aie fait ses preuves (ou alors Agnes est l'ainé de cette étrange fratrie et là ça peut aller à la limite). C'est un détail en vrai, peut-être que je me projette trop dans les réactions des personnages de ton histoire pour imaginer leurs réactions. Donc t'inquiètes pas pour ça !

[*]Tu pourrais peut-être un peu l'expliquer dans la fiche ça. Pas quelque chose de très long, juste expliquer comment Agnes reste un peu au dessus du niveau attendu.

[*]Pareil, y a pas de transitions comme j'ai dit où on comprend comment Agnes se débrouille pour apprendre et être meilleurs dans ses domaines. De plus, je suis quand même bien refroidi par ce côté très touche à tout que tu développes. Car comme tu le dis, Agnes n'est pas le meilleur dans ses domaines, mais tu le définis comme se défendant bien dans tous ses domaines (qui englobent le sport justement). Tu ne pourras pas faire de lui le caméléon qui s'adapte à toute situation hein ?

[*]La question étant de faire le lien entre l'envie de partir du domaine et l'arrivée à U.A. d'Agnès. Je comprends qu'il s'agit d'une volonté de devenir connu (donc de suivre ce que son père voulait), mais pourquoi cette décision en particulier ? L'école est peut-être la plus reconnue mais comme on disait, y a la barrière de la langue et certainement des écoles tout aussi bonnes en Russie ou en Europe. Et pourquoi la décision que devenir un héros serait la meilleure solution pour s'avancer dans la lumière ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Grand Nord - Faust [J]
» Grand Nord - Blizzard [X]
» Maelle. || Grand-Nord [J]
» Récapitulatif des rituels
» ~ Keylie - Grand Nord [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentations en cours-
Sauter vers:


bouton partenariat