Mention : "Peut mieux faire"

 :: Musutafu :: U.A. - L'école des héros :: Autres endroits Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 44
Disponible en RP : 3 RP's en cours/réservé(s) + Event (non)
Double-compte : NOPE

Fiche de Pouvoir
Grade: 14
Année et Classe: 1-H
Alter: ConneXon
Mer 17 Mai - 18:41


MENTION : "PEUT MIEUX FAIRE"



"Avec Osamu Shido et Akiko Aka"

Mon réveil sonne, mes yeux s’ouvrent sur ma chambre de l’internat. Aujourd’hui serait le jour de mon premier test d’aptitudes où j’aurai à utiliser mon Alter sur le terrain, j’espère que tout se passera bien. Je me prépare comme à mon habitude et sors de ma chambre direction la cantine, parce que manger son petit déjeuner c’est important. Surtout avec ce qui m’attend, car de ce que je sais ça se passera dans la simulation de zone urbaine et je suis sûr que ça me demandera beaucoup d’énergie.

Mon petit déjeuné mangé, je me dirige vers la salle de classe. All Might, le professeur d’Héroïsme, allait nous expliquer comment l’exercice devait se dérouler. J’entre alors dans la pièce, cherche All Might des yeux mais ne le voyant pas encore je me dirige vers une place plutôt au centre vers l'avant. La pièce est encore vide mais c’est normal je suis arrivé vraiment en avance… Serait-ce dû au stress ? Pourtant je n’ai pas l’impression d’avoir mangé si vite…

J’attends alors patiemment l’heure de départ du cours. Observant la pièce puisque c’est ma première fois ici. C’est alors que j’entends arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 11 Juil - 16:08



Mention: "Peut mieux faire"

feat. Camille Chevalier & Akiko Aka

Osamu laissa s'échapper un long bâillement, découvrant ses longues canines pointues alors qu'il marchait dans le couloir, se dirigeant nonchalamment vers sa salle de classe. Il avait beau être très volontaire, il n'avait jamais été du matin. Il était plutôt du genre à rester debout jusqu'à tard le soir pour s'entraîner plutôt que de se lever aux aurores pour aller courir. Mais aujourd'hui, il allait falloir qu'il prenne sur lui car c'était le deuxième test d'aptitudes que le jeune homme allait passer et le premier avait été plutôt désastreux l'année dernière. Et il n'en menait pas large, mine de rien, il savait qu'il avait beaucoup de choses à apprendre afin d'améliorer son alter.

Aussi, ce matin là, il s'était réveillé plus tôt que prévu, envahi par une angoisse et un stresse soudain. Incapable de se rendormir ou de se détendre, il était descendu au réfectoire pour prendre son petit déjeuner qui, comme d'habitude, n'était constitué que d'aliments extrêmement sucrés. Il avait englouti tout ce qu'il avait pu afin de calmer son angoisse. Cela avait marché en un sens car, la digestion aidant, il s'était assoupi sur sa chaise et quand il s'était réveillé, groggy, il était presque l'heure.

C'est ainsi qu'il se dirigeait vers la salle de classe, peu rassuré et encore à moitié endormi, sa cravate défaite et ses yeux gonflés par le sommeil. Il poussa la porte de la salle de classe et fut quelque peu surpris de n'y trouver qu'une seule élève assise à sa place, et une première année qui plus est. Pas de professeur ni personne d'autre. Étrange.

- Bonjour...


Il avait balbutié une salutation sommaire, plutôt intrigué par la situation, observant partout de ses quatre yeux jaunes, ses ailes frissonnant légèrement sous sa veste grise dans un léger vrombissement. Puis ils s'installa finalement à une place. Un long silence s'installa avant qu'il ne tourne à nouveau son regard vers l'élève de première année qui se tenait à quelques mètres de lui.

- C'est ton premier test d'aptitudes..?




Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 20

Fiche de Pouvoir
Grade: 18
Année et Classe: 3-G
Alter: Transformation en rubis
Mar 11 Juil - 19:49
Elle venait de recevoir un mail hier, un mail du lycée, qu'est-ce que cela pouvait bien être ? Comme titre, il y avait marqué : test d'aptitude, en quoi ça l'intéressait ? Elle a prouvu à maintes reprises qu'elle savait se débrouiller très bien sur le terrain, les deux dernières années, elle en a fait plusieurs où elle a fabriquer pleins de gadgets et améliorer plusieurs costumes, mais ce coup-ci, ce ne sera pas à elle d'aider les futurs héros pros. En ouvrant ce mail, tout lui est expliqué : une élève de soutien en première année et un élève de la filière héroïque de deuxième année, Camille Chevalier et Osamu Shido. Elle ne les connaît pas, même pas de nom, et ça doit sans doute être réciproque. Akiko a beau avoir gagner un concours local de combat de robot - sisi -, elle n'a jamais été l'un des meilleurs élèves en soutien et ses parents ne sont pas bien connus, même si sa mère a fait de la prison, mais ça, c'est autre chose. En revenant à ce mail, elle trouve pleins de libellés, parmi eux des informations sur ces deux camarades de lycée, celui du terrain sur lequel ils vont devoir se battre et les conditions du combat. Elle comprend qu'elle va maintenant devoir prendre la place des profs pour expliquer au deux autres comment va se dérouler cette épreuve, ça doit faire partie de ses compétences de soutien. Akiko soupire, elle imprime les dossiers, puis mets tout ce bazar dans une pochette bien à part. La mécano profite pour jeter un coup d'oeil rapide au plan de ses inventions, parmi ces plans se trouve celui du robot qui est vainqueurs du tournoi, peut-être qu'un modèle grandeur nature fera l'affaire, mais il faut aussi un autre robot.

Le lendemain, la rouge se lève tôt, mais ce n'est pas pour allez au lycée en avance, mais pour devoir confectionner un robot. Son robot domestique, Azama, sort de sa forme de boule pour venir auprès d'Akiko, elle a besoin de visualiser le robot en trois dimensions. Celui qu'elle a en tête est un bon combattant à distance, il fallait un robot qui pourra avoir un gros potentiel au corps-à-corps, sans que ce soit quelque chose de très violent, donc pas de tronçonneuse ou de hache ou d'autres armes mortelles. Elle se dit qu'elle peut utiliser des masses, c'est facile à réaliser en plus d'être très versatile comme arme en plus de ne pas être très létal. Peut-être qu'elle peut, en plus, faire un sonar spécial ou bien mettre des ressorts au niveau des masses ... mais elle a une idée précise déjà, et ça tombe bien parce qu'il se fait tard quand même, elle ne veut pas être en retard ! Elle s'habille en vitesse, mettant son uniforme de lycéenne - vu que c'est obligatoire -, puis, elle attrape son sac, met ses plans dedans, puis va sortir, laissant Azama à l'intérieur de sa chambre d'internat.

La voilà maintenant dans le lycée, en route vers la classe où ils ont tout les trois rendez-vous. C'est la classe d'héroïsme de All Might, sans doute vont-ils être déçus en voyant que ce ne sera pas ce super-héros qui viendra leur expliquer comment se passera le test d'aptitude. Elle soupire, puis entre, les deux autres sont là, elle arrive au moment où l'élève de deuxième année est en train de poser une question. Il y a donc une naine et un homme-insecte, au moins, elle ne se trompera pas dans les noms. La fille ça doit être Camille et l'autre doit être Osamu, très bien. Elle s'avance vers le milieu de la classe, derrière le bureau du professeur, les mains dans les poches, toujours avec son sac en bandouillière.

- Bonjour vous deux, désolé de vous l'apprendre, mais All Might ne pourra pas venir tout de suite : j'ai eu un mail hier soir et il doit aller à une réunion ce matin, du coup, ce sera à moi de vous expliquer comment ça va se passer en attendant qu'il arrive.

Akiko fouille son sac, puis sort une sphère qu'elle pose sur la table. Elle appuie ensuite sur un bouton, puis une projection holographique apparaît, celui du terrain sur lequel eux et les robots devront se battre.

- Tout d'abord, je me présente : je suis Akiko Aka, élève de troisième année en soutien. Nous sommes ici tous les trois pour faire un test d'aptitude, ça, vous le savez sans doute, sinon vous serez pas ici.

Puis, elle sort sa pochette avant de chercher une feuille, puis, une fois trouvée et en main, elle soupire en voyant le pavé qu'elle doit dire, puis elle se met à parler avec une certaine flemme de tout lire dans sa voix.

- Ce test sera noter et comptera pour l'année en cours bla bla bla bla ... si le résultat n'est pas convaincants vous serez viré bla bla bla bla ... essayez de vous croire en situation réel bla bla bla ...

Elle froisse le papier puis le jette dans la poubelle.

- Je vais éviter de vous lire tout ça, ça va juste vous stressé plus qu'autre chose. Retenez juste que ce sera noté et que vous devrez pas faire les cons. Pour le reste, essayer juste de ne pas finir K.O. dès le début de l'épreuve et de vous défendre correctement.

Elle sait de quoi elle parle, elle a fait ce test déjà deux fois, ça va être la troisième fois et, pour une fois, ce ne sera pas elle sur le terrain. Elle sait qu'elle ne peut pas créer des robots facilement destructibles, mais ni trop puissants, et vu la carrure de base qu'a le futur héro, elle ne se soucie pas de ses capacités de combat, mais elle s'inquiète juste pour la naine, mais c'est une élève de soutien, elle trouvera quelque chose.

- Bien, je vous explique le fonctionnement du test. Il durera une journée entière et vous ferez équipe tous les deux contre "moi". Camille, tu auras accès à un atelier durant toute la matinée pour pouvoir vous armer tout les deux, tu as le droit de créer n'importe quel gadget, arme et/ou costume pour toi et Osamu, mais tu dois prendre en compte les dégâts de zone que tes inventions feront : si tes armes ou gadgets font trop de "victimes civils" ou de dégâts matériels, vous serez disqualifiés tout les deux avec une sale note pour cette année. Toi, Osamu, tu as accès à une salle d'entraînement et de test qui te permettra de tester tes nouvelles armes, n'oublie pas de dire à Camille tes capacités au combat. Moi, je devrais fabriquer vos ennemis que vous devriez affronter l'après-midi sur le terrain qui est projeté ici ...

Elle montre la projection holographique qu'elle a reçu par mail, puis sort des papiers qu'elle donne à Camille et Osamu.

- Ce sont les informations sur ce terrain et les conditions ainsi que la situation de votre combat : victimes civils potentielles, état des bâtiments, météo ... à vous de voir ce que vous souhaitez faire avec, si vous voulez en prendre compte ou non. Sur ce, All Might doit nous attendre à l'atelier, bonne chance d'avance.

Sur ce, elle prend son sac, puis elle se dirige vers la sortie, les attendant juste devant la porte.

- Oh, et préparez-vous pour un trèèèès long discours ... et ne dîtes rien sur le papier que j'ai jeté, c'est juste que les discours qui durent des plombes, ça me saoule.

_________________
Thème:
 


Combat:
 

Robots et inventions:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Disponible en RP : 3 RP's en cours/réservé(s) + Event (non)
Double-compte : NOPE

Fiche de Pouvoir
Grade: 14
Année et Classe: 1-H
Alter: ConneXon
Jeu 13 Juil - 15:45



"Avec Osamu Shido et Akiko Aka"

La porte s’ouvre alors, découvrant un espèce d’homme-scarabée plutôt exotique. Ses couleurs bleu-vert et rouge sont bien jolies je trouve et se marient bien avec l’uniforme de l’école. Il entre mais en le voyant de plus près il semblait endormi, comme si sa nuit n’était pas encore terminée. À sa cravate de travers on pourrait presque dire qu’il était encore dans les bras de Morphée lorsqu’il s’est habillé. Décidément je me demande de combien d’heures a été son sommeil, de minutes même…

« Bonjour… »


C’était presque comme par automatisme, le minimum protocolaire. Je me demande d’ailleurs la valeur d’une telle salutation dans ce genre de société qui m’est encore étrangère. Je souris alors d’amusement tandis qu’il regardait de tous côtés à travers la pièce vide si ce n’est de ma présence.

« Bonjour… »


Je ne suis pas sûr qu’il l’a entendue avec ce bruit qui a résonné dans la pièce mais bon, je ne vais pas me répéter je ne vois pas l’intérêt. De plus vu son état à moitié présente il va falloir le réveiller un peu avant je pense. Il finit par s’asseoir quelques sièges plus loin, dans mon champ de vision. Se tournant vers moi :

« C’est ton premier test d’aptitudes ? »


Ah, apparemment il s’est réveillé. Je devrais lui répondre sinon je vais passer pour une personne désagréable.

« Oui c’est mon premier, je n’ai jamais été évalué sur le terrain comme ça. »


Alors que j’allais requérir des informations à son sujet, un souffle très lourd se fait entendre et une élève entre sauf que cette fois on sent que le niveau de je-m’en-foutisme était très élevé : entrée rapide, l’air de juger nos têtes, mains dans les poches, sac encore sur elle… Ça fait soit plus d’un an qu’elle étudie à ce lycée où c’est son comportement naturel c’est pas possible autrement, le Japon étant réputé pour être stricte… Elle semble s’avancer vers le bureau et se met face à nous :

« Bonjour vous deux, désolé de vous l'apprendre, mais All Might ne pourra pas venir tout de suite : j'ai eu un mail hier soir et il doit aller à une réunion ce matin, du coup, ce sera à moi de vous expliquer comment ça va se passer en attendant qu'il arrive. »


Tiens All Might sera absent ce matin ? J’espère que la réunion se passera bien pour lui. La rouge sort un projecteur holographique que je suppose de sa propre fabrication qui affiche en trois dimensions la fameuse simulation urbaine dont j’avais entendu parler la dernière fois. Heureusement que je suis placé pas trop loin pour apercevoir correctement l’hologramme.

« Tout d'abord, je me présente : je suis Akiko Aka, élève de troisième année en Soutien. Nous sommes ici tous les trois pour faire un test d'aptitude, ça, vous le savez sans doute, sinon vous seriez pas ici. »


Akiko Aka… j’ai déjà entendu ce nom quelque part. Mei a dû m’en parler un peu durant ma visite guidée de Yuuei à ses côtés. Il faut dire que son aide m’a été bien précieuse ces premiers jours pour me repérer dans ce lycée. Il faudra que je pense à lui retourner la faveur un jour…
Akiko semble lire le fameux papier dans ses mains avec dépit et raccourcis pour aller plus vite. J’espère qu’on aura les modalités pour nous aussi ce serait dommage de perdre des points. La troisième-année jette la feuille après l’avoir réduite en torchon. À mon plus grand manque de surprise.

« Je vais éviter de vous lire tout ça, ça va juste vous stresser plus qu'autre chose. Retenez juste que ce sera noté et que vous devrez pas faire les cons. Pour le reste, essayez juste de ne pas finir K.O. dès le début de l'épreuve et de vous défendre correctement. »


Je suis sûr qu’il manque des détails. Vu la taille du texte sur le papier -proportionnelle à la longueur de son soupir à sa lecture- il doit y avoir d’autres informations utiles.

« Bien, je vous explique le fonctionnement du test. Il durera une journée entière et vous ferez équipe tous les deux contre "moi". Camille, tu auras accès à un atelier durant toute la matinée pour pouvoir vous armer tout les deux, tu as le droit de créer n'importe quel gadget, arme et/ou costume pour toi et Osamu, mais tu dois prendre en compte les dégâts de zone que tes inventions feront : si tes armes ou gadgets font trop de "victimes civils" ou de dégâts matériels, vous serez disqualifiés tout les deux avec une sale note pour cette année. Toi, Osamu, tu as accès à une salle d'entraînement et de test qui te permettra de tester tes nouvelles armes, n'oublie pas de dire à Camille tes capacités au combat. Moi, je devrai fabriquer vos ennemis que vous devrez affronter l'après-midi sur le terrain qui est projeté ici... »


Notre Soutien nous donne alors des papiers que je m’empresse de lire une fois en mains. Une vrai mine d’informations…

« Ce sont les informations sur ce terrain et les conditions ainsi que la situation de votre combat : victimes civiles potentielles, état des bâtiments, météo ... à vous de voir ce que vous souhaitez faire avec, si vous voulez en prendre compte ou non. Sur ce, All Might doit nous attendre à l'atelier, bonne chance d'avance. »


Avec tout ça la chance ne fera pas partie de mes plans. Autant d’infos… J’ai presque hâte. Nous laissant ranger ce qu’elle nous a donné, Akiko se dirige vers la porte. L’air de nous attendre :

« Oh, et préparez-vous pour un trèèèès long discours ... et ne dîtes rien sur le papier que j'ai jeté, c'est juste que les discours qui durent des plombes, ça me saoule. »


Elle déteste les discours à ce point ? Je suppose que lui poser des questions lui semble ridicule maintenant que tout est dit d’après elle mais je vais demander tout de même. Commençant à ranger mes affaires :

« Ne t’inquiète-pas pour le papier, cependant je me demande si tes robots comptent parmi les dégâts matériels que tu déconseilles. Est-ce le cas ? Les robots que l’on affrontera seront-ils des cibles à ne pas détruire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 13 Juil - 17:14



Mention: "Peut mieux faire"

feat. Camille Chevalier & Akiko Aka

Suite à la réponse de la jeune élève, Osamu hocha la tête, pensif et encore endormi. Décidément, c'était quand même assez étrange cette histoire. Il se gratta nerveusement la nuque avant d'ouvrir la bouche pour renchérir sur une autre question quand la porte s'ouvrit sur une autre personne: une jeune femme aux cheveux rouges avec un air plutôt renfrogné. Osamu la suivit des yeux alors qu'elle se rendait au pupitre du professeur comme si de rien n'était.


    - Bonjour vous deux, désolé de vous l'apprendre, mais All Might ne pourra pas venir tout de suite : j'ai eu un mail hier soir et il doit aller à une réunion ce matin, du coup, ce sera à moi de vous expliquer comment ça va se passer en attendant qu'il arrive.


Osamu leva un sourcil intrigué tout en sortant ses lunettes de lecture. Décidément, les procédures n'étaient pas vraiment respecté cette fois. Déjà qu'il était stressé de base mais alors cela ne le rassurait pas du tout. Il n'était pas du genre à apprécier les imprévus, surtout dans ce genre de situation. Osamu croisa les bras d'un air dubitatif tout en écoutant avec attention ce que présentait l'élève de troisième année, aidée par une présentation holographique. Il s'agissait donc d'une épreuve de coopération donc. L'élève de première année était en soutien et devrait aider Osamu à s'équiper afin qu'il puisse défaire les robots créés par cette Akiko Aka.

Le jeune homme lança un regard vers la petite. Elle semblait si frêle et si jeune, il avait du mal à l'imaginer en combat. Mais si elle se trouvait en soutien, elle devait avoir un alter particulièrement efficace, du moins il l'espérait. Ses études en dépendait. C'était ça le problème avec les gens qui ne possédaient pas de mutation. Au moins, quand Osamu se présentait, on n'avait pas de mauvaises surprises.

Osamu recentra son attention sur la présentation de l'élève de troisième année. Il comprenait à présent qu'il s'agissait d'un test d'adaptabilité et d'entraide plus qu'une simple évaluation de son alter. Il avait été beaucoup trop solitaire pendant sa première année et cela lui retombait dessus. C'était à prévoir mais il ne pensait pas que cela serait dans de tels circonstances.

Akiko leur distribua des feuilles contenant les informations sur le test, le terrain et tous ce qui étaient à leur disposition, et Osamu lut rapidement, l'avantage d'avoir quatre yeux, en essayant de retenir tout ce qui pourrait lui être utile. Rien de bien compliqué en soit: des robots, des dégâts à limiter autant aux civils qu'au matériel. Ha, là ça risquait d'être compliqué. Autant Osamu prenait très à coeur d'avoir toujours un nombre de victimes civiles proche de zéro, mais pour tout ce qui était dégâts collatéraux, il n'était pas vraiment regardant. Il allait falloir faire très attention et bien se préparer avant l'épreuve, surtout en prenant en compte toutes les données offertes. Le cerveau d'Osamu était déjà en ébullition.

La troisième année avait rangé ses affaires et les attendait à la porte. Osamu se leva, rangeant ses lunettes dans son sac avant de suivre la jeune femme, passant le premier par la porte avant d'attendre les deux filles. La plus frêle posa une question qui était fort intéressante mais Osamu en vint à s'inquiéter. Si les robots ne pouvaient pas être détruits, comment allait-on bien pouvoir les éliminer?


    - Tout ça a l'air très flou. Heureusement que nous avons la matinée pour se préparer.




Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 20

Fiche de Pouvoir
Grade: 18
Année et Classe: 3-G
Alter: Transformation en rubis
Jeu 13 Juil - 21:01
He bien, malgré le fait qu'elle n'aime pas écouter les discours - et encore moins les faire -, ils ont l'air d'avoir écouter sans sourciller, peut-être que le scarabée à hausse un œil - ou plusieurs - lorsqu'Akiko a annoncé que All Might ne viendra pas tout de suite. Sinon, rien de bien particulier mise à part que la naine a l'air d'être étonné du comportement d'Akiko, mais même si on est au Japon, la rouge n'est pas vraiment une écolière "normale". C'est une mécano, pas besoin d'être raffinée ou polie, l'essentiel c'est de faire son boulot, c'est tout. Sur ce, Akiko commence à parler du test, à expliquer comment ça va se passer, pas de question pendant son "discours", elle a fait bref après tout, elle ne voulait pas qu'ils s'endorment, et puis, ils ont pas à se plaindre, plus vite ils seront là-bas, et plus ils auront de temps à consacrer à leur équipement - et surtout plus elle aura le temps elle de faire les robots qu'elle veut -. Sur ce, elle attend devant la porte, c'est le moment pour les autres de poser des questions, et justement, ça commence déjà avec la naine qui pose une question sur les robots ... Sur cette question, elle ne peut retenir un petit sourire en sachant ce qu'elle les réserve.

- C'est ton premier test d'aptitude c'est ça ?

Elle se doutait que c'était le cas car, si elle l'avait vraiment passé, elle saurait que les robots DOIVENT être détruits, mais l'étudiant en deuxième année a l'air de ne pas aimer cette situation : devoir ne pas détruire les robots. C'est compréhensible, les robots sont déjà très dangereux, alors s'il faut en plus ne pas les détruire ... elle reprend une expression normale.

- Il faut détruire les robots pour finir ce test, ça ne compte donc pas comme dégâts matériels, sinon, vous vous en sortirez pas ... oh, et pas la peine d'essayer de les désactiver, les seuls qui ont essayés se sont fait rétamer.

De toute manière, ce n'est pas comme s'ils allaient pouvoir réussir à les désactivé, les robots d'Akiko sont très avancés. Après, elle sait que Camille est très douée, là où Akiko avait des difficultés au tout début qu'elle a ensuite rattrapé, peut-être aurait-elle une surprise ? Dans tout les cas, elle en a aussi des surprises à leur faire. Enfin, c'est à l'homme-scarabée de faire une remarque, que c'est flou mais, au moins, ils ont le temps de se préparer.

- C'est généralement comme ça que ça se passe dans la vie professionnel, les héros ne savent pas contre quoi ils se battent, certains même ne savent pas où ils vont devoir se battre. C'est pour ça que cela que la plupart des héros demandent du renfort souvent.

Elle les regarde ensuite tous les deux, sans doute auront-ils des questions à poser en plus, mais ils vont perdre leur avance, du coup, autant marcher en répondant.

- Bon, on y va, si vous avez des questions, posez-les pendant qu'on va à l'atelier.

_________________
Thème:
 


Combat:
 

Robots et inventions:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Disponible en RP : 3 RP's en cours/réservé(s) + Event (non)
Double-compte : NOPE

Fiche de Pouvoir
Grade: 14
Année et Classe: 1-H
Alter: ConneXon
Lun 17 Juil - 0:32



« Avec Osamu Shido et Akiko Aka »

Un petit sourire mesquin se dessine à ses lèvres lorsque ma question atteint ses oreilles. À quoi pense-t-elle ? Ce qu’elle a prévu pour nous ? Les règles sont-elles si contraignantes que je lui rappellerais elle à ma place ? Soit ce sourire démontre un égo de troisième-année sûre de ses créations soit ce souvenir lui a rappelé à quel point un Soutien doit savoir le plus de choses -si ce n’est tout- sur ses adversaires. Les ennemis. Le terrain. Les civils. Les enjeux. Surtout lorsqu’on débute comme moi.

« C’est ton premier test d’aptitudes c’est ça ? »


Dans le mille. Je hoche simplement de la tête, finissant de ranger mes affaires et prêt à partir. Je commence à me diriger vers la porte de la classe en prêtant attention à ce qu’elle a à nous dire.

« Il faut détruire les robots pour finir ce test, ça ne compte donc pas comme dégâts matériels, sinon, vous vous en sortirez pas ... oh, et pas la peine d'essayer de les désactiver, les seuls qui ont essayés se sont fait rétamer. »


Je vois, je me demande comment on pourrait désactiver des robots conçus généralement pour le combat au corps à corps sans risquer de se mettre à sa portée d’attaque. Et quand bien même il faudrait être sûr d’avoir le champ libre tout le long du processus dans le cas d’un hacking conventionnel… De plus nous aurons à affronter des conceptions de troisième-année, raison de plus pour se méfier.

« Tout ça a l'air très flou. Heureusement que nous avons la matinée pour se préparer. »


Surtout que l’on a énormément d’informations sur le terrain. Un avantage considérable comparé à une situation réelle.

« C'est généralement comme ça que ça se passe dans la vie professionnelle, les héros ne savent pas contre quoi ils se battent, certains même ne savent pas où ils vont devoir se battre. C'est pour ça que la plupart des héros demandent du renfort souvent. »


C’est totalement vrai, un héros seul est un héros capturé, voire pire… Mort. D’où l’intérêt des écoles et autres rassemblements de héros pour améliorer la coopération malgré les différences dues aux Alters.

« Bon, on y va, si vous avez des questions, posez-les pendant qu'on va à l'atelier. »


« Compris. »


J’atteins finalement la porte et suis Akiko vers l’Atelier général du lycée. À l’heure qu’il est tous les autres élèves sont soit en cours soit en retard, l’air pressé ou totalement décontracté pour le peu qui ne se soucie pas trop de son sort.

« Dis-moi, tu es consciente qu’étant de première et deuxième années tu ne peux pas totalement te lâcher pour ce qui est de tes conceptions ? Tu semblais heureuse il y a quelques secondes, je doute qu’outrepasser la réglementation imposée en conséquence t’aidera à obtenir ton diplôme de héros. Parce que que je sache ton travail sera lui-aussi examiné et noté. »


Je suis certes un première-année, mais ça ne doit pas lui permettre une trop grande liberté. J’aimerais éviter de finir sur le journal de demain, que ce soit mon camarade ou moi. Et ce serait dommage que par ses impulsions elle finisse renvoyée.

« En tout cas je ne cherche aucunement à te froisser ou freiner dans ce projet, juste à clarifier ce test pour nous trois. »


Et éventuellement rassurer mon futur partenaire pour cette journée. Même si connaissant l’excentricité du personnel à Yuuei je doute qu’éclaircir cela m’aiderait personnellement à ne pas trop stresser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 17 Juil - 15:10



Mention: "Peut mieux faire"

feat. Camille Chevalier & Akiko Aka

Un léger soupire de soulagement se fit entendre de la part d'Osamu quand Akiko confirma qu'ils pouvaient détruire les robots et que c'était même recommandé. Heureusement, sinon Osamu aurait eu bien du mal à réussir ce test. Cependant, la troisième année n'avait pas tort: les héros ne savaient jamais à l'avance ce qu'ils allaient affronter et en cela ils étaient fort chanceux d'avoir accès à une telle mine d'information.

La jeune fille leur proposa de se diriger vers l'atelier général et Osamu la suivit, restant aux côtés de sa camarade d'examen. Cette dernière était beaucoup plus bavarde que lui mais semblait plus inquiète qu'autre chose. Il l'observa un instant, analysant son attitude et son comportement. Elle semblait vouloir bien faire en tout les cas c'est ce qu'il en déduisait. Cela pouvait être un avantage comme un inconvénient. Arriverait-elle à gérer son stresse en situation de combat réel?

En tout cas, elle avait des remarques pertinentes s'il en est. Osamu tourna son regard vers Akiko, attendant de voir sa réaction. La jeune fille avait l'air très confiante en ses capacités mais en effet, il y avait des règles. Elle n'était pas professeur mais il était vraiment étrange qu'on lui laisse la charge seule de cet exercice.

    - Camille n'a pas tort. Toute cette situation est plutôt hors du commun pour un examen de ce genre. Mélanger les trois années en même temps... c'est inattendu, surtout que les exercices de ce genre se font souvent avec beaucoup plus d'élèves et un professeur pour superviser.




Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 20

Fiche de Pouvoir
Grade: 18
Année et Classe: 3-G
Alter: Transformation en rubis
Mer 19 Juil - 12:29
Une fois les deux autres personnes soulagées d'entendre de la bouche d'Akiko qu'ils peuvent détruire les robots, la mécanicienne les invite à la suivre, proposant de poser les questions pendant qu'ils se dirigent vers l'atelier. Si la première année a accepté avec enthousiasme de la suivre, le futur héros s'est contenté de les suivre sans rien dire de plus, au moins, il n'est pas stressé quand à l'épreuve ... à moins que ce soit le contraire ? Il ne dit rien parce qu'il se chie dessus ? Bah, ça peut arriver à n'importe qui, même à Akiko ... même si c'est vrai qu'ils ne sont pas vraiment de la même filière. La jeune fille est la première à parler, demandant si elle est bien consciente des règles à respecter et qu'elle ne doit pas lâcher des robots capables de détruire des villes entières, ce à quoi la jeune mécanicienne roule des yeux, un peu exaspérer, elle avait peur que ses robots leur cassent la figure ?

- Evidemment, je souriais pas pour ça. De toute manière, je suis pas en soutien pour créer des engins de guerre, mais pour aider les héros. Les robots qu'on construit sont généralement pour les entraîner ou les aider dans leur boulot, rarement pour les mettre hors d'état de nuire même si certains cas se sont déjà produits.

Elle se plonge ensuite en plein réflexion, repensant à tout ce qu'elle a fait durant deux ans et qu'elle continue de faire pendant cette année encore.

- Si je ne suis pas capable de créer des robots qui soient adaptés à votre niveau, alors je n'ai rien à faire en troisième année ici ...

Puis, la petite s'excuse en disant qu'elle ne voulait ni la froisser, ni la freiner dans ce projet, ce qui n'est pas le cas bien sûr. Ce à quoi elle lui répond en souriant ...

- T'inquiètes pas, il m'en faut bien plus pour me mettre en rogne. Et puis, si tu m'avais "vraiment" froisser, tu aurais fini avec mon poing en pleine figure, mais ça ne changerai rien pour ce test, quoique ...

De toute manière, il fallait y aller pour la froisser la jeune rouge pour vraiment qu'elle exprime sa colère ... et puis, elle qui est totalement perdue dans ce test, un coup de poing de la part de la rouge ne ferait que la rendre plus stressée encore, ce qui n'est pas son but. Peut-être qu'entre son expérience de héros et ses bonnes paroles, All Might saura les encourager dans son discours qu'Akiko ne fera que mine d'écouter. Puis, c'est au tour du scarabée qui affirme que c'est étrange de mélanger première, deuxième, et troisième année en une seule épreuve, personnellement, Akiko ne trouve pas personnellement.

- Je ne vois rien d'étrange, ça fait partis du programme scolaire. Vous, les futurs héros, avez d'abord appris à vous battre seul ou en collaboration avec un autre "héros" en première année. En seconde année, vous deviez apprendre à agir sur le terrain avec une personne autre qu'un héros - ici une élève de soutien -. Quand à la filière de soutien, on a qu'un seul test d'aptitude par an, en première année on est accompagné d'un héros et en seconde on est seul. En troisième, on doit superviser une partie du test d'aptitude, cela fait partis de nos compétences à acquérir.

Elle prend une pause, ayant beaucoup trop parler pour le moment.

- Bordel, avec vos doutes, vous m'avez forcé à prononcer un discours. Dans tout les cas, tout les élèves de première année et troisième année de soutien et deuxième année d'héroïsme passent ce test, mais sur une période différente pour ne pas gêner les autres ...

Ce qui est compréhensible vu que certains construisent des robots parfois de taille titanesque, alors les pauvres futurs héros ne savent plus où se battre avec tous ses colosses en métal.

- ... Oh, et nous, on a "l'honneur" d'être surveiller par All Might en personne, donc vous inquiétez pas, si jamais ça part vraiment en couille, vous n'aurez pas de soucis à vous faire. On a aussi des professionnels en soutien qui viennent surveiller aussi le bon fonctionnement du matériels et qui font d'abord une inspection des robots pour donner le feu vert du test.

Ils n'ont donc pas à avoir peur pour leur vie, les cas de décès dans ce test sont quasi-nulle, ce qui n'est pas le cas des exclusions qui sont bien plus fréquents, Akiko n'a donc pas intérêt à faire de la merde, pareil pour les deux autres là-bas.

- Bon, on arrive, préparez-vous pour un gros discours.

Et c'est en soupirant qu'elle pose la main sur la porte de l'atelier qu'elle se tourne une dernière fois vers eux.

- D'autres questions avant qu'on rentre ?

Si aucunes questions n'est posés, elle ouvrira les portes.

_________________
Thème:
 


Combat:
 

Robots et inventions:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Disponible en RP : 3 RP's en cours/réservé(s) + Event (non)
Double-compte : NOPE

Fiche de Pouvoir
Grade: 14
Année et Classe: 1-H
Alter: ConneXon
Sam 22 Juil - 0:52



« Avec Osamu Shido et Akiko Aka »

Les yeux de mon interlocutrice se dirigent alors vers le plafond, apparemment désespérée de ma question :

« Évidemment, je souriais pas pour ça. De toute manière, je suis pas en Soutien pour créer des engins de guerre, mais pour aider les héros. Les robots qu'on construit sont généralement pour les entraîner ou les aider dans leur boulot, rarement pour les mettre hors d'état de nuire même si certains cas se sont déjà produits. »


Elle semble marquer une pause, perdue dans ses pensées :

« Si je ne suis pas capable de créer des robots qui soient adaptés à votre niveau, alors je n'ai rien à faire en troisième année ici… »


C’est vrai que la troisième-année marque un point. On ne passe pas les ans à faire n’importe quoi non plus.

« T'inquiètes pas, il m'en faut bien plus pour me mettre en rogne. Et puis, si tu m'avais "vraiment" froissée, tu aurais fini avec mon poing en pleine figure, mais ça ne changerai rien pour ce test, quoique ... »


… Rassurant. Je souris de gêne l’air d’avoir compris tandis qu’elle explique le fonctionnement des passages en classe supérieure. J’espère que cette discussion ne l’aura pas agacée…

« Bordel, avec vos doutes, vous m'avez forcé à prononcer un discours. Dans tous les cas, tous les élèves de première année et troisième année de soutien et deuxième année d'héroïsme passent ce test, mais sur une période différente pour ne pas gêner les autres… »


Je lâche un petit rire nerveux puis baisse la tête, légèrement attristé de l’avoir poussée à faire ce qu’elle ne voulait pas faire au départ.

« ... Oh, et nous, on a "l'honneur" d'être surveillé par All Might en personne, donc vous inquiétez pas, si jamais ça part vraiment en couille, vous n'aurez pas de soucis à vous faire. On a aussi des professionnels en soutien qui viennent surveiller aussi le bon fonctionnement du matériels et qui font d'abord une inspection des robots pour donner le feu vert du test. »


Maintenant l’ironie… Décidément je ne suis pas bon avec les autres… Même si tout à l’heure elle faisait preuve d’ironie là je suis sûr que j’en suis l’origine cette fois. Ça m’apprendra à vouloir me rassurer…

« Bon, on arrive, préparez-vous pour un gros discours. »


Et dire qu’elle a dû se préparer mentalement pour le long discours d’All Might… et j’ai déjà entamé sa patience…
J’entends un léger soupir et un petit bruit de frottement sur la porte qui se présente face à nous. Akiko tourne de la tête avant de nous poser l’ultime question :

« D'autres questions avant qu'on rentre ? »


Mon futur coéquipier ne semble pas vouloir poser de question. Moi-même n’ayant plus du tout la volonté ni le besoin d’en poser, la troisième-année ouvre alors la porte.
Une belle vue sur l’Atelier se montre alors à nos yeux. Juste face à nous se présente le fameux All Might dont toutes les classes héroïques parlaient, le Monde même. D’ailleurs ses faits importants revenaient en France par les médias. Et le voilà, grand et fier comme à la télévision, voire plus qu’à la télévision. Il inspire puis, les poumon remplis :

« Bonjour vous trois ! J’espère que vous êtes bien réveillés parce qu’aujourd’hui vous serez évalué tout le long de la journée ! … »


Lisant la joie générale bien visible sur le visage des élèves, il marque une pause. Quelque peu gêné mais reprend :

« Donc aujourd’hui nous avons : Aka Akiko, … euh… » Il sort un tas de petites feuilles qu’il lit rapidement, mais essaie désespérément de prononcer quelque chose « Ca… Camilu Chevalier ? Camiileu Chevalier ? Cami… iileu »


De la sueur commence à sortir de son front et son visage se colle de plus en plus vers ses fiches. Je me retiens de rire non sans mal devant la difficulté du professeur à prononcer mon prénom puis le corrige de mon plus beau français :

« « Camille Chevalier », Appelez-moi Cami le temps de vous y faire si vous le souhaitez. »


« Merci… » désespéré « Et enfin Shido Osamu. Je suppose que vous savez tous les trois de quels départements viennent les deux autres du groupe si Akiko a bien fait on travail de « briefing » avant de venir ici. J’espère que ses fiches n’ont pas fini à la corbeille comme quand elle était en première année ? De toute façon je suis là pour en rajouter une couche et que vous sachiez tous les trois à quoi vous aspirez lorsque vous réalisez ce test… »


Et c’est parti pour le fameux discours tant attendu par Akiko :

« Donc. Comme votre camarade a dû l’annoncer tout à l’heure, Osamu et Camiilu… » l’air de forcer mais se décontracte juste après par dépit « Osamu et Cami allez affronter les robots d’Akiko dans le but d’arrêter un potentiel hacker qui contrôle tout depuis son… » Il change de fiches puis allume l’hologramme juste derrière lui « son ordinateur qui se trouve… ici. » Il pointe le haut d’un bâtiment de quelques étages sur lequel l’hologramme zoome « Comme vous avez pu le constater sur vos fiches de terrain les murs et fondations sont épais et travaillés pour résister aux séismes et autres inondations comme les normes japonaises l’exigent. Vous aurez une plus grande marge à partir de l’an prochain avec les nouvelles réformes puisque l’Etat prendra compte des Alters mais pour le moment nous devons faire avec. Nous n’avons pas encore l’autorisation… mais je divague. »


C’est vrai qu’avec les nouvelles réformes les constructions s’adapteraient en fonction des Alters de la population dans les habitations. J’ai hâte de voir ce que ça donnera.

« Votre objectif est d’arrêter ses machines en évitant les dégâts matériels et les attaques qui pourraient toucher d’éventuels civils. Personne ne sait si tout le coin a pu être vidé à temps dans votre scénario. Si vous atteignez l’ordinateur dans le temps imparti et désactivez le système en respectant ces conditions vous aurez réussi la mission. À vous de voir comment. »


Un scénario intéressant et obligeant Osamu à faire attention à ma sécurité le temps d’arriver à l’ordinateur.

« Pour continuer, sur votre exercice… » Il regarde l’heure placée juste au-dessus de nos têtes « « What ?! » Déjà ? » puis se racle la gorge « Bon. Votre exercice sera noté à haut coefficient et comptera pour votre passage à l’année suivante. D’ailleurs il se passera en trois parties : préparation, évaluation en simulation puis évaluation statistiques de ce qu’il s’est passé durant la simulation pour les Soutiens et épreuve écrite pour toi Osamu qui es en Héroïque. Les deux premières se passent aujourd’hui ce matin puis quelques heures après-manger. La troisième demain après-midi. Pour la préparation Cami et Osamu irez dans votre compartiment derrière moi tandis qu’Akiko tu viendras avec moi d’accord ? Je reviendrai vous chercher lorsque ce sera l’heure. » Il passe à notre niveau en montrant du doigt la direction que nous devons prendre « Bien maintenant que je vous ai tout dit avez-vous des questions ? »


Je regarde là où notre évaluateur nous indique d’aller. On peut discerner un compartiment attribué à… Osamu Shido et moi. Une espèce de banderole avec nos deux noms est étendue juste à côté d’un ensemble de tables d’atelier.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Même en hiver, il peut faire chaud. [Pv.Trystan]
» Peut-on faire mieux que Cyanide ?
» Changement de tapisseries
» Sadaka D.Lantern [Terminer]
» ERA ( on peut pas faire sans eux ><)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: U.A. - L'école des héros :: Autres endroits-
Sauter vers:


bouton partenariat FTM 88x310