AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Un petit peu de grand frère poule dans ce monde de brute

 :: Présentations en cours Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 4
Jeu 15 Juin - 14:42
You're My Hero

Jake K. Storm

''Qu'importe la raison, n'écoutez que vos sentiments''


Nom : Storm
Prénom(s) : Jake
Surnom : Vivaldsu
Âge : 28 ans
Nationnalité : Américain-Japonais
Département : Vilain
Particularités de votre santé ?
A perdu son œil droit lors d'un combat de rue. Force, endurance et musculature au-dessus de la moyenne.
Vos Hobbys ?
La lecture (Fantasy, SF surtout), s’entraîner très souvent, affronter les Héros, les balades, remettre en question la société
Avez vous des conditions pour utiliser votre pouvoir ?
Nothing

Alter
Nom de l'Alter : Perméabilité

Description de l'Alter :  En activant son Alter, l'utilisateur permet à son corps de devenir perméable à tout. Il est alors capable de traverser toute surface, matière, sans en subit le moindre coup. Il possible d'activer son Alter uniquement sur une partie du corps ou sur la totalité si nécessaire. Si tout le corps devient perméable, l'utilisateur disparaît dans le sol. Il peux alors réapparaître à un autre endroit en inclinant son corps dans la direction souhaité et en redevenant perméable. Le sol l'expulsera d'un coup à la surface.

Contre-coups : Activer l'Alter de manière générale demande une grande concentration et maîtrise. Vu que tout lui passe à travers, les vêtements finissent par ne pas suivre et les sensations disparaissent.
De plus, rendre perméable la totalité du corps l'empêche de voir, entendre, ou même de respirer. Une seule sensation subsiste, celle de tomber en permanence.




You look awful. Perfect.

Jake ne passe pas spécialement inaperçu. Un bon mètre-quatre-vingt-dix, pour quatre-vingt-six kilos de pur muscle, cela se voit qu'il passe une large partie de son temps à entraîner son corps. Il se distingue par bien d'autre choses, son bandeau à l’œil droit, témoignant de la perte de ce dernier lors d'un combat particulièrement intense. Son œil restant semble fureter en permanence et possède la particularité d'être perçant. Peut-être du à sa couleur vert émeraude. Ces cheveux sont d'un noir de jais et sont maintenus en permanence en l'air. Un bandeau recouvre fréquemment son front.

Niveau vestimentaire, il s'habille de manière assez sobre. Un simple T-Shirt Uni blanc, un pantalon noir et des rangers noir. Tout ceci est surmonté d'un long manteau noir. Sa garde robe est fourni que de cela en permanence à cause de son pouvoir. Quand il doit fuir, abandonner ces vêtements est la meilleure solution.


My mind is telling me no...

Parler de Jake est quelque chose d'assez... Compliqué. Disons que pour arriver à le suivre, faut s'accrocher et pas lâcher pendant un moment. Premier point important, c'est un gros je-men-foutiste de base. Rien ne peux l'atteindre moralement, mis à part deux trois petites choses qu'ils travaillent à cacher. Chaleureux, loyal et protecteur envers ceux qu'il apprécie, destructeur, infâme et sournois avec ceux qu'il déteste. Il est rare de le voir sourire, un petit par moment. Ha si, en combat, là vous allez le voir sourire. Mais de manière sadique, voir même extatique. C'est une de ces passions en même temps, combattre. Il en fait un challenge, une raison de se lever le matin. Il a tendance à se battre pour un rien, même s'il va plus attendre qu'on vienne à lui plutôt que l'inverse. Agresser des gens, c'est pas commun pour lui. Par contre, foutre le bordel pour attirer des Héros, ça... Il sait bien faire.
Il a juste un problème d'attachement avec les gens. La plupart du temps, ce sont juste des amis mais il ne s'engagera pas ni ne fera d'effort. La peur de perdre les gens qu'il aime est un peu trop omniprésente. Pour lui, c'est associé à la tristesse et la rage, deux sentiments qu'il essaye de ne pas faire ressurgir de son fort intérieur. Mais il est peu probable que des gens puisse l'atteindre sur ce point là. A moins de vraiment bien le connaître.


Once upon a time...

- Maitreeeeeeesse ! Jake il est encore tout nu !

Réveil en douceur. Léger sourire en repensant à cette phrase si souvent prononcé quand j'ai commencé à développé mon Alter. Oh elle a évolué par la suite, que ce soit dans la rue ou même en privé. Cela me faisait toujours sourire. C'est dommage que je m'en fiche un peu maintenant... Je devrais en faire ma marque de reconnaissance. Quoi que... J'ai pas la thune pour me racheter autant de fringues que je voudrais. Enfin...

Odeur de clope froide. Rappel d'une envie. En allumer une et essayer de ranger un peu le squat qui me sert de piaule. Le ménage? Oui oui, on verra plus tard. Une grande flemme me prend, l'envie de rester ici et de ne pas bouger mais il faut que je sorte. Rester enfermé me fait ruminer, j'ai besoin de prendre l'air frais. Finir sa cigarette, passer devant le miroir, revoir cette œil...

- JAKE !

Crispation, main cachant l’œil. Cri perçant de ma mère avant de mourir. Souvenir douloureux.  J'attrape le bandeau et le met sur l’œil, entourant parfaitement pour que rien ne soit montré. Éviter d'y penser. Et si j'allais la voir? Elle est tout ce qu'il me reste... Éviter les grands axes alors. Elle est de sortie aujourd'hui, voir si tout ce passe bien... Attraper mes affaires, s'habiller rapidement en remarquant un léger retard de lever. Prendre le livre que je lis actuellement. Petit footing pour rattraper.

Je ne suis pas très loin. Je peux toujours garder un œil sur elle s'il le faut. Je ne sais même pas si elle se souviens de moi. Elle doit être en dernière année maintenant. Je passe par une, deux petites ruelles. Éviter de ce faire remarquer par le monde. Les ombres sont nos amis. Ha, j'y suis. Sortie au centre commercial ? Confondre scolaire et privé, il faut vraiment que j'arrête de la faire suivre pour rien. Soupir, au moins elle est en sécurité, avec des amis à elle. Je la suis distraitement, mon livre ouvert. Je la surveille sans qu'elle ne remarque. A découvert certes. Certaines personnes se retournent sur mon passage, semblant me reconnaître. Pour le moment pas d'alerte. Je file au moindre problème.

Je l'ai perdu de vue. Un passage trop intéressant de mon livre et j'arrive à la perdre de vue. Surtout que je vois ses amis sans elle. Toilette ? Trop loin et elle se serait fait accompagné. Merde. Dehors ? Elle m'aurait vu ? Impossible, toujours les angles suffisant pour qu'il n'y ai que moi pour la voir. Petite enquête. Voir son groupe. Leur faire un peu peur avec mon attitude. Apprendre qu'elle s'est faire prendre à part par un gars qu'ils connaissent peu. Course de nouveau, retracer le chemin possible. Des éclats de voix. Trouvés.

- Si j'étais vous, je la laisserais tranquille.

Ma voix semble résonner dans le recoin. Ils sont deux, elle est à terre, les yeux fermés. Ils me regardent d'un air supérieur. Comment je peux pas blairer cette école... Si elle était pas dedans... Soupir, ils semblent prêt à se battre ? Pour rien en plus.

- Vous êtes de belle tête à claque et j'hésiterais pas à les fracasser si nécessaire.

Le premier répond en générant une sorte de flamme violette bizarre dans ces mains. Le deuxième à les yeux qui se mettent à s'électriser. Bien, va falloir les cogner. Juste un peu, pour la forme. Mes vêtements du haut tombent au sol au moment où leur attaques fusent vers moi. Elles me traversent comme si je n'étais pas là et vont s’exploser derrière, provoquant quelques cris parmi les personnes présentes. Je profite de la surprise des deux gamins pour l'attraper la tête et les assommer l'un contre l'autre avec violence. Voilà, cela devrait aller maintenant. Récupérer mes affaires et partir vite. Une petite voix dans mon dos...

- Jake... C'est... Toi.. ?

Partir ? Rester et l'affronter.. ? Soupir, se rhabiller fastement et se retourner. Une paire d'yeux émeraudes et humide me regardent. De long cheveux noirs tombent sur le haut de son corps. Un léger sourire vient flotter sur mes lèvres.

- Salut petite sœur, cela fait longtemps...

Elle se jette sur moi, me serrant contre elle de toute ces forces. Je l'entends pleurer. Je me met à lui caresser les cheveux doucement.

- Allons ailleurs...

- Je veux voir maman et papa avec toi...

Mon œil droit me brûle alors que je ne le possède plus. Étrange comme retrouvaille mais je ne vais pas faire de manière. Je la soulève dans mes bras et me met à courir loin de tout ceci. Je commence à entendre des sirènes au loin et me presse davantage. Le cimetière n'est pas loin.

- Dis Maman, pourquoi mon Alter, il est pas comme les votre?

La petite voix de Jake se fait entendre au-dessus de la tête de son père. Il a alors 4 ans et il vient de découvrir son Alter. Qui le fait traverser un peu tout aléatoirement. Il a encore du mal à l'activer correctement. Sa mère émet un rire cristallin.

- Oh tu sais, c'est un peu génétique. Le tiens correspond à peu près au notre mais ils ont apparemment fusionné pour donner le tiens.

Le petit ne comprends pas spécifiquement mais acquiesce pour faire plaisir. Ces parents ont des pouvoirs similaires. Sa mère est capable de créer des portes perméables en les dessinant sur une surface et en claquant des doigts. N'importe quoi peux alors le traverser. Son père peux rendre perméable de petit objets à tout, sauf à ces mains. Il peux alors les faire passer à travers n'importe quoi. Le tout à donné Jake, un enfant perméable à tout. Un peu étrange comme fusion.

On avance un peu dans le temps. Jake a 8 ans. Il est tard et il est entrain de dormir. Un gros bruit et un fracas dans sa maison le réveille en sursaut. Il se lève et trouve ces parents, du sang sur leur vêtement. Son père se tient la jambe, qui semble gravement blessé. Un gros sac d'argent est éparpillé sur le sol. Sa mère le regarde avec un sentiment de culpabilité. Ces parents sont des voleurs. Plus tard, il apprendra qu'ils se font appeler ''Les Amants Fantomatiques''.

Ils n'en parlèrent qu'une seule fois. Ces parents ne voulaient pas qu'ils prennent la même route qu'eux. Qu'il devienne quelqu'un de meilleur, vois même un Héro. Cela ferait leur fierté. Mais tout ne se déroula pas comme prévu. On est toujours rattrapé par ce que l'on fait.

Sa petite sœur avait un an. Lui douze. Il était partagé entre le sentiment de protecteur et ''fais chier ce truc'' envers elle. Il se demandait surtout qu'elle pouvoir elle allait développer plus tard. Si c'était le même que le sien? Cela pourrait être rigolo. Ces parents étaient de ''sortit'' comme ils disent. Il voulait les accompagner mais ils ont toujours refuser. Surtout maintenant que sa petite sœur est née, il est légitime que quelqu'un la surveille. Porte qui claque, sa mère arrive en pleur.

- Jake, prépare tes affaires, on s'en va !

C'est la première fois qu'il la voyait ainsi. Il voulait poser un tas de questions dont la première était ''où est papa?'' Question simple mais qui ne semblait pas approprié. Il fit ce qu'on lui dit. Ce qui était le plus important pour lui, ainsi que des vêtements. En revenant, sa mère avait sa sœur dasn les bras et avait déjà formé une porte à l'arrière de la maison.

- On y va...

Une explosion se fit entendre au moment où ils passèrent. Sa mère se mit à courir, Jake à sa suite. Il ne comprenait pas. Des Héros? C'était le plus probable. Il voyait un torrent de larmes couler le long des joues de sa mère. Mélynda se mit à pleurer, comme si c'était le bon moment. Où allait-il aller? Courir encore courir. Je ne sais même pas combien de temps on l'a fait. Sa mère les a fait passer à travers trop de porte. Elle était épuisée.

- Prends ta sœur Jake... Je... Je ne veux pas que vous faire payer les erreurs que l'on a commise... Cela n'en vaut pas la peine...

Un sourire. Triste et beau. Elle lui donne sa sœur, qui pleure toujours. Jake a le réflexe de la bercer, technique qu'il avait trouvé pour la calmer. Sa mère les étreignit tous les deux.

- Devenez des gens bien Jake... Toi et ta sœur...

Et elle reparti là où il venait. Le garçon ne savait pas quoi faire. Sa curiosité le poussait à la suivre. Mais le petit être dans ces bras lui rappela qu'il devait les mettre à l'abri. Des larmes vinrent mais longtemps après, une fois qu'il était sur d'être en sécurité. Qu'allait-il faire? Il ne pourrait pas gérer seul... Sa sœur est trop petite pour qu'il puisse vivre tous les deux... Il n'allait pas l'abandonner... Mais la léguer à une famille. Des personnes qui sauront l'éduquer. Il saurait s'en tirer seul.

Il trouva une bonne famille. Il continua d'aller voir fréquemment sa sœur, pendant plusieurs années. Il essayait de ne pas trop s'immiscer dans sa vie mais les deux étaient toujours heureux de se voir. Jake finit par faire un tour en maison de correction après plusieurs vols et bagarre avec d'autres gamins ainsi que les gens qui l'avaient arrêtés. Mais cela ne le retenu pas longtemps. La famille adoptive de sa sœur ne voulut plus qu'il se voit, à cause de cela et de sa potentielle ''mauvaise influence''. C'est avec un grincement de dent et une acceptation acerbe qu'il se mit à la couver à distance.

Et la vit continua ainsi. Il resta dans l'ombre de Mélynda, en tant qu'Ange Gardien Déchu. Elle devait s'en rendre compte mais il ne l'a plus jamais revu directement. Pour maximiser son protectorat, il se mit à s’entraîner physiquement intensément et à apprendre à contrôler son Alter. Qui se finissait par des pertes de connaissance du au surpassement de ces limites. Mais cela le faisait marrer plus qu'autre chose.

Le jour où il apprit que Mélynda était accepté à U.A. Lui valut un petit détour par la prison. Et la perte de son œil droit. Il était sorti fêter cela dans un bar au style jazzy un peu dépassé. La boisson était bonne et la fréquentation lui permettait de se fondre dans la masse. Il avait alors 24 ans. Il avait tourné la page de l'histoire de ces parents. Il n'avait même pas eu en tête d'histoire de vengeance. Sa priorité était sa petite sœur. Mais ce soir là, des souvenirs douloureux refirent surface. Pas a cause de la boisson non. Quel était le pourcentage de chance qu'ils entendent un pauvre type dire :

- Les Amants Fantomatiques? De bien piètres voleurs si tu veux mon avis. Morts tous les deux, j'ai participé à leur chasse !

Cela sonnait comme une histoire raconté mainte et mainte fois autour d'un verre, pour ce la jouer. Le sang de Jake ne fit qu'un tour. Il se leva d'un pas nonchalant, passa par derrière le gars qui avait dit cela, lui chopa le haut du crane et lui éclata le visage sur la table où il était assis. Il profita de l'effet de surprise pour s'occuper de ces deux camarades en leur balançant deux violents crochet. Un silence s'était déjà imposé dans le bar. Il récupéra le corps du premier et le traîna dehors sans que personne ne l'en empêche. Cela semblait monnaie courante dans ce lieu.

Il fut plusieurs mètres avec le gars. Plusieurs personnes appelèrent la police en le voyant. Mais personne ne l'arrêta. Sa victime repris connaissance et se mis à se débattre. Jake lui colla un coup pour le calmer et le plaqua contre un mur.

- T'es qui bordel? Tu vas avoir de gros ennuis !

Un début de lame se mit à sortir du bras de l'homme mais Jake et lui asséna un violent coup de boule. L'autre ne broncha pas et lui asséna un violent coup au visage. Jake avait relâché sa vigilance. La lame trancha la joue et son œil droit. Un cri de douleur, ses mains se portant au visage, du sang coulant. La douleur aveugla la perception et la raison de Jake. Une deuxième attaque passa complètement à travers de lui, tranchant seulement les vêtements du nouveau borgne. Les yeux du générateur de lame s'écarquillèrent, comme s'il faisait le rapprochement entre son agresseur et des fantômes du passé.

Jake ne lui laissa pas de chance de partir. Son bras traversa sa victime et sa main se resserra autour du cœur. Il pressa doucement ce dernier avant de le faire exploser, dans les hurlements de sa victime. Celle-ci s'effondra dans un gargouillis, quand il retira son bras. Essoufflé, Jake resta là à contempler le cadavre sans vie d'un homme qui n'était sans doute pas le seul d'une longue liste. Puis la suite se fit à travers plusieurs flash de lumières. Il se souvient s'être battu contre un Héro. Puis la police est arrivé. Le Héro était étendu plus loin, simplement inconscient. Jake ne bougeait plus. Son esprit était figé sur ce qu'il avait fait.

Une sorte de blackout le pris pendant plusieurs jours. Il se souvient juste d'un jugement, d'un fourgon et des barreaux. De cauchemars aussi. Qu'ils n'avaient pas fais depuis longtemps. Puis d'une petite voix, l'appelant. Une silhouette d'une jeune demoiselle aux cheveux noirs et yeux émeraudes.

- Melynda !

Réveil en sursaut. Endroit inconnu. Personne inconnue l'observant aussi. Le borgne porta une main à son œil disparut. Un bandeau sommaire le recouvrait. Puis il se leva. Son corps sembla grincé, comme s'il n'aimait les mouvements de son propriétaire. Il se fit douleur pour reprendre un peu le contrôle. Quelques mouvement par ci, d'autres par la. Un gémissement de douleur.

- Ne force pas trop gamin, t'ont bourré de calmant pour éviter les emmerdes sur la route.

Il fit mine de ne pas l'entendre et s'approcha d'un des murs de la cellule. Grosse épaisseur, sans doute indestructible. Il fallait qu'il sorte de là.

- Ne t'embête pas à chercher une sortie. Si je pouvais casser les murs, je serrais déjà loin.

Jake ne répondit pas. Son bras traversa le mur comme s'il n'existait pas. Il ne sentit pas l'autre côté. Il était pas mal épais. Mais passer par devant risquait de compromettre l'évasion. Son camarade de cellule le plaqua contre le mur. En réaction, Jake traversa le sol, réapparut derrière lui et le plaqua à son tour. Bon, il se retrouvait nu mais cela, il pouvait rien y faire. L'homme éclata de rire.

- Tu me plais, gamin. Aide moi à m'évader et je peux t'assurer qu'à deux, rien nous arrêtera.

Le jeune homme le relâcha et se rhabilla. Les deux se présentèrent. Son camarade d'infortune en tant que Ripper. Le borgne en tant que Vivaldsu. C'est la première fois qu'il utilisait son pseudo. Il l'avait trouvé il y a peu. Il ne signifiait rien pour lui, juste pour ne pas qu'on le reconnaisse et c'est allié à lui qu'il s'évadèrent. Jake ne fis pas de victime. Ce ne fut pas le cas de Ripper. Mais le jeune n'en tenu cure. Il voulait sortir.


Les tombes étaient là. Je n'ai jamais su qui les avaient enterré. Une gerbe de fleur reposait dessus. Je ne savais pas qu'ils avaient été enterrés. Elle les contemplait, les yeux embués. Ce n'était sans doute pas le moment de lui demander.

- Comment cela se passe à l'école...?

Elle leva le visage vers moi. Elle me rappelait énormément notre mère. Une pointe de père se retrouvait aussi en elle. C'était troublant.

- Tu dois bien le savoir... Je sens ta présence, grand frère...

Je me grattais la joue, gêné. Moi qui voulait passer inaperçu, c'était un peu raté. Mais je n'en tenu pas rigueur, cela devait arriver un moment ou un autre.

- Pourquoi il t'avait embêté les deux guignols tout à l'heure? Tu aurais pu te défendre avec ton Alter...

A son tour de rougir et de détourner le regard.

- Je ne voulais pas m'abaisser à l'utiliser sur eux.. Et c'est à cause de mon passé... Fille adoptive, Alter de voleur, l'un des deux avait fait un pseudo rapprochement avec père et mère...

Elle était donc au courant de notre passé... Malgré mon absence, sa famille d'accueil n'avaient pas pu caché entièrement la vérité. Cela me faisait plaisir. Je n'aurais pas à me justifier auprès de tous. Elle me serra de nouveau dans ses bras. Trop d'émotions.

- On pourrait vivre ensemble maintenant non...?

Je secoue la tête.

- Je ne préfère pas... Si tu sais ce que j'ai fais par le passé, je ne veux pas que cela te retombe dessus... Deviens meilleur que nous... Tu seras la fierté de la famille...

Des larmes coulèrent le long de nos joues pendant que je la raccompagnais. Je n'avais pas vu sa famille depuis un moment. Ils m'adressèrent un petit sourire et un signe de la main. Mélynda se retourna vers moi, me décochant un large sourire.

- Quand je serais une professionnelle, je t'attraperais pour que l'ont vive ensemble grand frère !

Sourire joyeux. Je n'attends que cela petite sœur...




Très rapidement, moi c'est Kaytsak, j'ai 22 piges et je suis quelqu'un de très bien. J'ai connu le forum grâce à Google, et je suis un bon nouveau des familles. Mon perso c'est SENJI KIYOMASA de DeadMan WonderLand. Comme je suis quelqu'un d'absolument génial - et personne ici-bas n'en doute - j'ai bien sûr lu le règlement, et je vais le respecter, parce que les fessées c'est moyen-moyen. Même si elles me passent à travers. Et que j'aime ça. Mais chut.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un peu d'humour dans ce monde de brute
» poemes et citations:un peu de finesse dans ce monde de brute
» Un peu de douceur dans ce monde de brute
» Protection et nouveau grand frère.
» La place d'Haïti dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentations en cours-
Sauter vers:


bouton partenariat