AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Un sauvetage pas si héroïque

 :: Musutafu :: U.A. - L'école des héros :: Salles de classe Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 18
Ven 23 Juin - 15:49
ft. Kana Sakai & Ryoji Hinasura

Un sauvetage pas si héroïque

  L’air était chaud, presqu’étouffant, la moindre brise en ce mois de juin était une bénédiction. En particulier pour Kana dont la stature n’aidait pas toujours les jours de fortes chaleurs. Ou tout simplement que son corps régulait plus rapidement que d’autres. Toujours était-il que, bien que la plupart des élèves gardaient encore leur veste d’uniforme, la jeune femme l’avait bien vite abandonnée au profit d’une simple chemise. Blanche ! Elle avait, durant bien des années, hésité à ne porter que ça. Entre la transparence naturelle du tissu, la propriété à empirer à la moindre humidité, ce bout de tissu représentait un enfer à lui tout seul pour Kana. Cependant, elle avait dû se rendre à l’évidence et faire ce que la raison lui indiquait.

  C’était la raison principale de la tenue un peu outrageante de cette dernière. Au moins se rassurait-elle en se disant que son amie l’accompagnait dans sa tenue. Cela fonctionnait. Un dixième du temps. Le reste, elle le passait à être mal à l’aise. Déjà que se retrouver, une nouvelle année en compagnie de la majeure partie de sa classe de l’année passée lui avait fait un choc. Entre les prises de bec et l’ambiance parfois houleuse, elle avait espérait reprendre un peu plus de zéro qu’être directement avec la même clique. Pourtant, elle aurait dû s’en douter, vu le peu de classe dans sa section, les mélanges étaient maigres. Mais l’espoir fait vivre parait-il.
  Toujours était-il qu’elle avait fini par s’y faire, ou du moins cachait bien son malaise, et agissait du plus naturellement possible. C’est-à-dire froidement et revêche avec ceux qu’elle ne côtoyait que peu ou prou et joviale, tactile et aimable envers ceux qu’elle appréciait et avec qui elle était à l’aise. On l’entendait souvent rire, un peu trop fort du goût de certains, durant les interclasses.

  C’était le premier cours de la journée, et il faisait encore assez frais à son arrivée dans la salle de classe. Cours d’Héroïsme était-il noté sur leur emploi du temps. Kana en parlait avec son amie non sans une certaine appréhension. Lors du dernier cours, elle s’était raté lamentablement et comptait bien sur ce cours-ci pour se rattraper.
  « Rhaaa ! Faites que ça soit cool cette fois-ci, je ne veux pas me ramasser encore une fois ! » Elle se tourna vers son duo habituel un air de reproche au visage. « D’autant que tu t’es bien moquée pendant au moins deux jours après ! »
  D’abord penaude, la cible de sa remarque se mit ensuite à rire de bon cœur, comprenant qu’il ne s’agissait ici que d’une boutade amicale. Avec le nombre d’élèves augmentant et leur activité allant de pair, la chaleur dans la pièce monta rapidement, poussant Kana à ouvrir discrètement une fenêtre à l’aide d’une mèche de cheveux. Un petit soupire de contentement s’en suivit, tandis qu’un léger filet d’air venait lui offrir un peu de fraicheur.

  Le professeur rentra dans la classe peu après et tous rejoignirent leur place dans un grondement de chaises et de pas rapides. Sa veste sur son dossier, la salua avant de s’asseoir, triturant nerveusement ses mains. À son expression, il était aisé de deviner ce qu’elle pensait, ce qui lui valut un regard de la part de sa compatriote de toujours. La réponse fut rapide et elle lui tira la langue en signe de mécontentement.
  L’exercice s’annonçait plus simple que la dernière fois, en effet. Du moins, d’un point de vue pratique. Celui-ci étant plus centré sur de la tactique et de la réflexion que de la force brute. Ce qui, surprenamment, n’était pas son point fort. Pas assez rapide, un peu trop apeurée, la confrontation frontale était clairement le point faible de Kana malgré son Alter qui lui offrait une facilité dans ce domaine. Non, dû à sa manie d’observer les autres par crainte ou pour leur jouer des tours, la stratégie ou du moins, recueillir des informations sur le terrain restait ce en quoi elle était le plus à l’aise.
  En binôme, celui-ci s’effectuerait en deux parties. En premier lieu, recherches, réflexions et préparations par rapport à une situation donnée, aléatoire par groupe, mais toujours sur le thème du sauvetage. Le professeur avait argué que c’était pour éviter les mélanges d’idées et que chaque groupe se retrouve seul face à son sauvetage. La deuxième partie, un peu moins plaisante pour Kana, était la mise en pratique.
  Soulagée, ravie à l’idée de pouvoir faire équipe avec Tachi, la suite la prit à revers.
  « Bon, maintenant que vous avez les bases du sujet... J’en vois d’ailleurs certains d’entre vous prêt à se ruer sur leur binôme ! » Lança-t-il un rire un peu sadique et railleur dans la voix. « Ne vous hâtez pas trop. Les binômes seront aléatoires ! »
  De gros soupirs se firent entendre, et Kana déglutit, soudainement bien moins à l’aise. Voir un peu paniquée.
  « Les héros que vous voyez vous paraissent peut-être synchrones et coéquipiers de toujours, mais c’est surtout, car ils ont appris à se débrouiller suivant la situation. On ne choisit pas toujours avec qui l’on travaille, mais vous devez pourtant réussir à ressortir le meilleur. »
  Aussi, concluant sa tirade, il sortit une boite avec un opercule sur le haut. Son sourire carnassier annonçait la couleur, pas moyen de tricher.
  « Vous venez piocher par ordre alphabétique. Il n’y a que deux papiers dans la boite pour chaque situation. La personne qui aura pioché le même que vous sera votre binôme. » Il marqua une pause avant d’ajouter d’un ton enjoué. « Et puisse le sort vous être favorable ! »

  Lentement, les élèves se levèrent. Beaucoup s’étaient faits à l’idée, mais Kana y alla la mort dans l’âme. Si, à défaut de sa meilleure amie, elle pouvait au moins tomber sur une de ses connaissances. Une brève œillade derrière elle lui assura que ses chances étaient maigres et elle prit une grande inspiration avant de plonger sa main dans la boîte. Elle en sortit un papier qu’elle lut en diagonale avant de s’écarter. Prise d’otages... Le papier avait tout un long pavé en dessous, détaillant la situation, les caractéristiques du lieu. Des informations de bases qui devraient, sans nul doute, être complétées par la suite par le professeur.
  Le cœur lourd, elle s’approcha de son groupe habituel. Comme elle s’en doutait, ce n’était pas avec eux qu’elle serait. D’un haussement d’épaule et d’un petit sourire timide, elle les rassura avant de jeter un regard hésitant sur la classe.
  Avec qui serait-elle assignée ? D’un certaine manière, elle aurait préféré éviter les garçons, mais les filles ne la mettaient guère plus à l’aise. Qu’elle idée pourrie ce prof avait bien pu avoir. Finalement, un cours habituel aurait été tout aussi bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 108
Sam 1 Juil - 8:32
mon avatarRyoji Hinasuramon avatarYuueimon avatarKana Sakai

Un sauvetage pas si héroïque

feat. Kana

Une nouvelle journée commençait. Malgré le caractère exceptionnel de sa formation, Ryo ne pouvait s’empêcher de voir une certaine routine s’installer. Se réveiller, sentir le courant d’air passant par la fenêtre entrouverte sur son visage, manger son petit déjeuner dans sa chambre, se préparer, partir en cours. Et ce cycle se répétait à l’inverse le soir avant d’aller se coucher. La fin du trimestre approchait et la lourdeur de l’air de juin était déjà là.

Ce n’était pas la même chaleur estivale qu’à Osaka, l’intérieur de la péninsule du fait des vents marins pouvait rester très agréable. Ici dans les terres, c’étaient une chaleur différente, soulevant des mollement des petits tourbillons de poussière. Avançant tranquillement vers son bâtiment de cours, sa veste sur l’épaule et ses sandales au pied avant de rejoindre son casier, le garçon pensait de plus en plus à son retour chez lui.

L’été approchait, les vacances aussi et ce serait pour lui l’occasion de travailler plutôt que de faire un stage. Une situation peu évidente pour sa carrière, du fait de l’expérience qu’il lui manquera, mais qu’importe. Sa situation financière et celle de sa mère n’étaient pas au mieux, le géant devait aider comme il pouvait. Lui qui ne visait de toute façon pas de rejoindre une fameuse agence nationalement connue, c’était donc un risque minime.

Il arrivait dans sa classe maintenant, sa veste vissée sur les épaules, les chaussures inconfortables au pied, Ryoji ouvrit la porte de la classe, les yeux quasiment fermés. Il avait pris ce réflexe l’an dernier, pour ne pas avoir à encaisser les premiers regards changeant des élèves déjà présents attendant leurs amis qui découvraient qu’il s’agissait du fils de Flamel.

En pensant à ça, le lycéen jeta un rapide coup d’œil vers la place de Sythea, pas encore arrivée, avant de regarder qui était présent. La salle était encore relativement vide, peut-être 5 autres élèves étaient présents. Soufflant, le garçon aux cheveux bleus rejoignit sa place habituelle près de la fenêtre avant de déposer sur le siège sa veste. S’asseyant et relevant ses manches, il entendit un rire assez sonore.

Tachi sans doute…

La rousse avait l’habitude de rigoler fort et dans les personnes présentes, c’était la seule avec Kana qui ferait ça de bon matin. Le futur héros croisa ses bras sur le bureau, y posant sa tête en direction de la fenêtre, attendant que le cours débute. La salle se remplissait assez rapidement ensuite, le brouhaha habituel des gens qui passent maintenant leurs vies ensemble même à l’internat. Qu’est-ce qu’ils pouvaient bien avoir à se dire qu’ils ne s’étaient pas dit au petit déjeuner ? Peut-être la préparation d’une sortie en ville, ou à la montagne. Ryo n’avait plus ce genre de propositions depuis un moment maintenant. Sa volonté d’éloignement et la réputation de son père avaient fait suffisamment d’effet pour qu’on ne vienne plus savoir si quelque chose pouvait l’intéresser.

Un léger mouvement dans sa périphérie. Une mèche de cheveux s’entortillait autour de la poignée de la fenêtre afin d’ouvrir discrètement celle-ci. Il suivit les cheveux jusqu’à leur propriétaire. Kana évidemment, elle aussi ne semblait pas plus que ça apprécier la moiteur de ce mois de juin. Elle semblait encore plus sensible que les autres personnes de la classe pour ainsi dire et avait depuis longtemps abandonné sa veste.

La porte s’ouvrit une dernière fois, laissant rentrer leur professeur en même temps que le mouvement et les bruits de raclement de chaises se faisaient entendre. Tous le saluèrent avant qu’il s’installe à sa place.

Cours d’héroïsme, en s’asseyant, Ryo ne put s’empêche de souffler une nouvelle fois discrètement. À quoi pouvait bien servir la théorie dans ce cours ? L’héroïsme est-il vraiment quelque chose qu’on peut « apprendre » ?

Il écouta tout du moins religieusement son professeur, son cerveau faisant une rapide synthèse des informations importantes. Mise en situation d’un exercice de sauvetage en deux parties. Au moins, il y aurait de la pratique et cette épreuve allait leur prendre toute la journée. Quand le professeur annonça qu’il s’agirait d’épreuves en binôme, l’attention de Ryo se porta vers l’extérieur. Il entendait déjà les mots échanger à voix basse et imaginait les signes de tête entendus entre des amis prêts à devenir partenaire. Le garçon finirait sans doute avec sa voisine, qui était un peu la troisième roue du carrosse d’un trio de filles. Comme d’habitude.

« Ne vous hâtez pas trop. Les binômes seront aléatoires ! »

L’attention de Ryoji se focalisa plus sur l’intérieur de la salle. Ca prenait une tournure un peu plus intéressante déjà. Il espérait ne pas tomber avec un boulet pour pouvoir régler ça assez vite. Ils se mirent en file par ordre alphabétique, et passèrent tous chercher religieusement une feuille dans l’urne. Le garçon saisit la sienne et rejoignit sa place avant d’ouvrir sa feuille.
Prise d’otage hein…

Il lut rapidement la situation, comptant sur sa mémoire pour voir s’il n’avait pas déjà vécu des situations similaires et pouvoir rapidement expédié cette matinée de préparation. Mais non, une situation de prise d’otage dans un bureau  au cinquième et dernier étage. Trois agresseurs, quatre otages, un seul point d’accès, la porte. Deux preneurs d’otages tenaient en joue les otages, un devait rechercher quelque chose dans la pièce. Aucune idée des profils des trois opposants, ni de leurs Alters, mais ce serait surement des élèves de la 2-A qui avaient le même cours qu’eux ce matin.

Une fois les premiers groupes déjà formés, par chance certains se retrouvaient avec leurs amis. Le professeur demanda le silence pour expliquer la situation.

« Bien, comme je vous l’ai dit précédemment, ce matin est consacré à la préparation de votre plan. Dans le cas d’une situation de sauvetage, il est toujours préférable d’arriver sur place avec un plan bien établi. Il arrive cependant qu’il faille le faire dans l’urgence, mais foncer tête baissée sans même une idée de la marche à suivre c’est aussi dangereux pour vous que pour les potentielles victimes. »


Il prit une gorgée d’eau avant de commencer à écrire quelque chose sur le tableau.

« Voici le planning pour la journée. Jusqu’à 11h30, vous êtes en préparation de votre plan d’action, vous pouvez déborder si besoin, mais je ne serais plus disponible pour vous aider. Vos fiches indiquent un lieu où vous devez vous rendre dans la Salle des Faux Incidents, l’épreuve pratique commence à 14h et se termine par votre victoire, votre échec ou à 16h si vous n’avez pas terminé d’ici là.

Cette salle de classe sera le lieu où vous pourrez me poser des questions, vous êtes libres d’aller à bibliothèque pour travailler ou n’importe où, où vous le souhaitez, dans l’enceinte de l’établissement tant que vous êtes à 14h sur les lieux, je m’en fiche. Bon courage »


Les derniers mots créèrent immédiatement de l’agitation, les groupes se ruant vers le professeur pour avoir des informations alors qu’ils n’avaient même pas lu leur fiche. Un moyen de se rassurer sans doute.

9h20, la salle se vidait lentement, beaucoup de binômes partaient, d’autres se mettaient dans des coins de la salle. Ryo souffla en se levant, il ne restait qu’une personne qui semblait encore chercher quelqu’un. Ce serait donc Kana hein ? Il posa sa fiche avec la mention « prise d’otage » sur le bureau de cette dernière. C’est un peu la situation qu’ils vivaient tous les deux au final, une prise d’otage.

"Yo…"


Le garçon avait comme d’habitude mis une main dans sa poche, jouant avec des billes de métal et de roche, polies par les mouvements incessants. Un léger tic, mais qui parvenait à le détendre un peu. Le géant restait dans la rangée en attendant la réaction de sa coéquipière d’infortune. La salle était bien plus silencieuse, seuls quelques murmures des groupes et explications du professeur troublaient la quiétude.

"Tu préfères travailler ici ou ailleurs ?"
©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 18
Jeu 6 Juil - 11:18
ft. Kana Sakai & Ryoji Hinasura

Un sauvetage pas si héroïque

    Le temps passait, les groupes se formaient. Par chance, son maie restait non loin d’elle, lui évitant la sensation de potiche. Mais empêchant aussi son futur binôme de la repérer plus aisément. De toute manière, le professeur interrompit le brouhaha pour ajouter quelques informations. Kana écouta attentivement, acquiesçant discrètement à certains points que ce dernier soulevait. Après tout, elle ne pouvait pas nier l’intérêt ‘un tel exercice. Que ça soit d’un point de vue préparatoire ou d’organisation. Mais elle n’arrivait toujours pas à digérer le jeu de hasard qu’il avait ajouté. Elle soupira avant de se concentrer sur le reste de qui se disait. Deux heures, ou plus si le midi était mis à profit, pour la partie théorique avec possibilité d’utiliser la bibliothèque. Puis deux heures pour la partie pratique.
   Cela paraissait peu dit ainsi, mais deux heures pour un sauvetage pouvait être très long. Et plus le temps passerait, plus les civils étaient mis en danger croissant. Tout comme deux heures de préparations pouvaient, en situation réelle, être très court. Pris au dépourvu, il fallait savoir réagir vite. Certes, ils n’étaient qu’étudiant et cela leur permettrait donc d’être capable d’appréhender de telle situations si cela se présenté à eux.

   Plongée dans ses réflexions, la jeune étudiante n’entendit pas vraiment le remue-ménage tonitruant qui se faisait autour, avant qu’une main ne se pose sur son épaule et la fasse sursauter dans un glapissement craintif.
   « Ha... Tachi, ne me fais pas peur comme ça ! » souffla -t-elle avant d’écouter son amie.
   Celle-ci lui expliqua qu’elle allait faire un tour à la bibliothèque , maintenant que son binôme était revenu avec les compléments d’informations par le professeur. Se retrouver seule attrista un peu Kana, mais elle sourit néanmoins. Le cours était ainsi, nul besoin de faire l’enfant, et ce n’était pas comme si elle perdait son amie. Elle passerait juste quatre heures infernal avec un gus insignifiant.

   En parlant de gus insignifiant, il arrivait justement. Une ombre se fit sur Kana, et elle ut lever le nez. Insignifiant paraissait soudainement comique, vu la stature de l’intéressé. La dépassant de plus d’une tête, les épaules larges, et ce malgré son dos légèrement vouté, il en imposait plutôt au contraire.
   Prise de court, elle recula d’un pas avant de s’arrêter, détournant un peu le regard. Parmi tout ceux de la classe, pourquoi avait-il fallut que ça soit lui. Pourquoi ?! Elle se le demandait bien. L’air renfrogné, bougon presque, il semblait tout autant apprécié l’idée de sa compagnie. Cela promettait. D’ailleurs, n’était-ce pas lui l’autre élève au parent vilain ? La première était Sythéa, et il lui semblait bien que Ryoji était le second de la classe dans ce cas-là.
   Comment s’appelait son père déjà ?
   F... Fu... Fra...
   Cela avait un rapport avec une vieille série qu’elle avait lu, Harry Potter. Hmm... Et c’était en lien avec la pierre philosophale...
   Licorne ? Non ! Non surement pas... Voldemort ! Non.. .Ca commençait par un F... Fa... Flu... Fu...
   FUMSECK !
   Euh... Était-ce vraiment ça ?! De toute manière on s’en fichait, ce n’était pas le propos !
   Elle secoua subitement la tête en signe de négation, cherchant à revenir au sujet et tenta, vainement, de sourire à ce qui semblait être son binôme.

   « Eurhm... Tu disais ? Ah, oui. Hm... » tenta-t-elle d’un air détaché et nonchalant bien qu’elle restait  distance raisonnable. « J’aurais voulu avoir quelques précision, notamment si il y a des fenêtres ou des caméras à disposition, afin d’aider à situer les preneurs d’otages dans la pièce. »
   Réfléchissant à la potentialité d’avoir accès aux caméras de surveillances, la possibilité que les preneurs d’otage les aient détruites ou non, elle croisa les bras, les sourcils froncés, se mordillant les lèvres ou remuant le nez le long de ses réflexions. D’un certaine manière, elle avait un peu oublié la montagne qui se tenait devant elle. Bien que concentrée, ses muscles semblaient plus détendus que lorsqu’elle était « face » à Ryoji et quand une idée ne lui plaisait pas, elle secouait la tête, ou se grattait les cheveux.
   Brusquement, elle le pointa de l’index, se mordillant l’ongle, regardant ailleurs, perdue dans ses idées.
   « Il nous faut juste une vision large des possibilités, ou impossibilité, afin de couvrir le champ d’action de l’ennemi ! Sinon on ne pourra pas déterminer le nôtre ! » lança-t-elle en se tournant vers Ryoji.
   Ce n’est qu’un fois revenue à la réalité, et la présence de Ryoji non loin d’elle qu’elle se figea de nouveau.
   « Ah ! Eurhm, se racla-t-elle la gorge en ramenant sa main contre elle, si bien sur ça te convient. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 108
Jeu 13 Juil - 8:40
mon avatarRyoji Hinasuramon avatarYuueimon avatarKana Sakai

Un sauvetage pas si héroïque

feat. Kana

À ses côtés, Kana semblait passer par tous les types d’émotions, son fil de pensée se traduisant dans son corps alors qu’elle réfléchissait, elle avait l’air d’avoir retrouvé une information avant de se replonger dans sa réflexion. Ryoji pouvait sembler presque inerte à côté de sa camarade. Sa réflexion ne se traduisant que par le mouvement rythmé de sa main qui faisait tourner des billes alors que le garçon semblait regarder dans le vide de la fenêtre.

Au loin se dessinait la silhouette de l’espace dédié à la pratique de l’après-midi. Le soleil tapait directement sur le mur extérieur, poursuivant sa course molle dans le ciel. Le garçon ne pouvait qu’imaginer la mise en place qui se faisait là-bas, ce n’était qu’un test comme un autre, mais comme d’habitude, les moyens seraient mis pour rendre la situation plus vraie que réelle.

"J’aurais voulu avoir quelques précisions, notamment s’il y a des fenêtres ou des caméras à disposition, afin d’aider à situer les preneurs d’otages dans la pièce."

Ryo tourna lentement son visage vers sa camarade, le sourcil arqué alors que celle-ci était déjà retournée dans le fil de ses pensées. Son regard se dirigea ensuite vers les autres groupes dans la pièce, certains semblaient s’amuser de la situation réunissant la jeune fille aux réactions démesurée et le taciturne fils de vilain.

Le géant ferma les yeux, ils n’étaient clairement pas les favoris pour cette épreuve, tant mieux, mais pas la peine pour autant d’échouer. La remarque de Kana était pertinente, il s’orienta vers le bureau du professeur en même temps que la jeune fille aux cheveux mouvants faisait un geste en sa direction. Il l'accueillit avec un mou mouvement de la main.

Elle voulait un éventail des possibilités, c’était là qu’ils pourraient avoir des réponses. N’attendant pas la suite, il reprit sa route vers le bureau du professeur. Celui-ci leva la tête vers le garçon, avant de regarder derrière lui pour voir sa partenaire.

« Monsieur Hinasura… »

Le nom le faisait toujours tiquer maintenant, monsieur Hinasura, c’était son père, c’était le héros déchu d’Osaka. Cet éclair passé rapidement, il s’installa sur l’une des chaises présentes. Comme Kana l’avait dit, ils avaient besoin de plus de précision. Attentif à la suite, le professeur attendait la réaction de l’étudiant.

"Erm, nous avons bien compris notre cas, mais nous aurions besoin d’un topo supplémentaire sur la situation."

Le lycéen commença par poser la question de sa camarade qu’il soupçonnait de s’être approchée et installée, elle aussi, sans avoir pris la peine de regarder. Le professeur avait désormais les mains croisées et son regard allait d’un étudiant à l’autre.

« Pour répondre à votre question, oui, il y a des caméras, mais quant à savoir leur état actuel...

Pour votre question sur les fenêtres, cet open-space est au coin du bâtiment, il y a donc des fenêtres sur deux façades. »


Il n’avait pas dépassé le cadre de la question, il ne répondait donc vraiment qu’à la question en elle-même, sans en donner plus d’informations. Ryo se gratta l’arrière du crâne en fixant les mains du professeur. Il jouait le rôle d’un des employés de bureau qui avait pu fuir. Il n’avait donc pas plus d’informations. Dans ce jeu de rôle, Ryoji et Kana étaient les premiers sur les lieux, ils n’avaient donc pas plus de détails que ces témoins… À moins que.

"Savez-vous où nous pouvons trouver le plan du bâtiment ?"


Le professeur restait impassible derrière ses mains. Il leur dit que normalement un tel plan est en effet conservé dans le bâtiment.

« Pour les besoins de l’épreuve, celui-ci se trouve à la bibliothèque. Je vous invite à y aller. »

Ryo inclina rapidement la tête en signe de remerciement et se leva de sa chaise. Ils avaient besoin de cette vue d’ensemble comme l’avait mentionné Kana, sans ça, ils seraient aveugles au début de l’épreuve et le temps de prendre en compte l’environnement serait un temps précieux perdu. Il fit glisser la porte sur son rail, se retournant au dernier moment pour chercher du regard sa collègue.

"Tu viens ?"

©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Mado fem Lhassa-apso 9a sauvetage
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» Aska femelle croisée lhassa apso 7 ans SAUVETAGE (78)
» La flotte de sauvetage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: U.A. - L'école des héros :: Salles de classe-
Sauter vers:


bouton partenariat