Un sauvetage pas si héroïque

 :: Musutafu :: U.A. - L'école des héros :: Salles de classe Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 53
Disponible en RP : 1-2 fois par semaine - 3/4 RPs pris

Fiche de Pouvoir
Grade: 17
Année et Classe: 2-B
Alter: Extension des cheveux
Ven 23 Juin - 15:49
ft. Kana Sakai & Ryoji Hinasura

Un sauvetage pas si héroïque

  L’air était chaud, presqu’étouffant, la moindre brise en ce mois de juin était une bénédiction. En particulier pour Kana dont la stature n’aidait pas toujours les jours de fortes chaleurs. Ou tout simplement que son corps régulait plus rapidement que d’autres. Toujours était-il que, bien que la plupart des élèves gardaient encore leur veste d’uniforme, la jeune femme l’avait bien vite abandonnée au profit d’une simple chemise. Blanche ! Elle avait, durant bien des années, hésité à ne porter que ça. Entre la transparence naturelle du tissu, la propriété à empirer à la moindre humidité, ce bout de tissu représentait un enfer à lui tout seul pour Kana. Cependant, elle avait dû se rendre à l’évidence et faire ce que la raison lui indiquait.

  C’était la raison principale de la tenue un peu outrageante de cette dernière. Au moins se rassurait-elle en se disant que son amie l’accompagnait dans sa tenue. Cela fonctionnait. Un dixième du temps. Le reste, elle le passait à être mal à l’aise. Déjà que se retrouver, une nouvelle année en compagnie de la majeure partie de sa classe de l’année passée lui avait fait un choc. Entre les prises de bec et l’ambiance parfois houleuse, elle avait espérait reprendre un peu plus de zéro qu’être directement avec la même clique. Pourtant, elle aurait dû s’en douter, vu le peu de classe dans sa section, les mélanges étaient maigres. Mais l’espoir fait vivre parait-il.
  Toujours était-il qu’elle avait fini par s’y faire, ou du moins cachait bien son malaise, et agissait du plus naturellement possible. C’est-à-dire froidement et revêche avec ceux qu’elle ne côtoyait que peu ou prou et joviale, tactile et aimable envers ceux qu’elle appréciait et avec qui elle était à l’aise. On l’entendait souvent rire, un peu trop fort du goût de certains, durant les interclasses.

  C’était le premier cours de la journée, et il faisait encore assez frais à son arrivée dans la salle de classe. Cours d’Héroïsme était-il noté sur leur emploi du temps. Kana en parlait avec son amie non sans une certaine appréhension. Lors du dernier cours, elle s’était raté lamentablement et comptait bien sur ce cours-ci pour se rattraper.
  « Rhaaa ! Faites que ça soit cool cette fois-ci, je ne veux pas me ramasser encore une fois ! » Elle se tourna vers son duo habituel un air de reproche au visage. « D’autant que tu t’es bien moquée pendant au moins deux jours après ! »
  D’abord penaude, la cible de sa remarque se mit ensuite à rire de bon cœur, comprenant qu’il ne s’agissait ici que d’une boutade amicale. Avec le nombre d’élèves augmentant et leur activité allant de pair, la chaleur dans la pièce monta rapidement, poussant Kana à ouvrir discrètement une fenêtre à l’aide d’une mèche de cheveux. Un petit soupire de contentement s’en suivit, tandis qu’un léger filet d’air venait lui offrir un peu de fraicheur.

  Le professeur rentra dans la classe peu après et tous rejoignirent leur place dans un grondement de chaises et de pas rapides. Sa veste sur son dossier, la salua avant de s’asseoir, triturant nerveusement ses mains. À son expression, il était aisé de deviner ce qu’elle pensait, ce qui lui valut un regard de la part de sa compatriote de toujours. La réponse fut rapide et elle lui tira la langue en signe de mécontentement.
  L’exercice s’annonçait plus simple que la dernière fois, en effet. Du moins, d’un point de vue pratique. Celui-ci étant plus centré sur de la tactique et de la réflexion que de la force brute. Ce qui, surprenamment, n’était pas son point fort. Pas assez rapide, un peu trop apeurée, la confrontation frontale était clairement le point faible de Kana malgré son Alter qui lui offrait une facilité dans ce domaine. Non, dû à sa manie d’observer les autres par crainte ou pour leur jouer des tours, la stratégie ou du moins, recueillir des informations sur le terrain restait ce en quoi elle était le plus à l’aise.
  En binôme, celui-ci s’effectuerait en deux parties. En premier lieu, recherches, réflexions et préparations par rapport à une situation donnée, aléatoire par groupe, mais toujours sur le thème du sauvetage. Le professeur avait argué que c’était pour éviter les mélanges d’idées et que chaque groupe se retrouve seul face à son sauvetage. La deuxième partie, un peu moins plaisante pour Kana, était la mise en pratique.
  Soulagée, ravie à l’idée de pouvoir faire équipe avec Tachi, la suite la prit à revers.
  « Bon, maintenant que vous avez les bases du sujet... J’en vois d’ailleurs certains d’entre vous prêt à se ruer sur leur binôme ! » Lança-t-il un rire un peu sadique et railleur dans la voix. « Ne vous hâtez pas trop. Les binômes seront aléatoires ! »
  De gros soupirs se firent entendre, et Kana déglutit, soudainement bien moins à l’aise. Voir un peu paniquée.
  « Les héros que vous voyez vous paraissent peut-être synchrones et coéquipiers de toujours, mais c’est surtout, car ils ont appris à se débrouiller suivant la situation. On ne choisit pas toujours avec qui l’on travaille, mais vous devez pourtant réussir à ressortir le meilleur. »
  Aussi, concluant sa tirade, il sortit une boite avec un opercule sur le haut. Son sourire carnassier annonçait la couleur, pas moyen de tricher.
  « Vous venez piocher par ordre alphabétique. Il n’y a que deux papiers dans la boite pour chaque situation. La personne qui aura pioché le même que vous sera votre binôme. » Il marqua une pause avant d’ajouter d’un ton enjoué. « Et puisse le sort vous être favorable ! »

  Lentement, les élèves se levèrent. Beaucoup s’étaient faits à l’idée, mais Kana y alla la mort dans l’âme. Si, à défaut de sa meilleure amie, elle pouvait au moins tomber sur une de ses connaissances. Une brève œillade derrière elle lui assura que ses chances étaient maigres et elle prit une grande inspiration avant de plonger sa main dans la boîte. Elle en sortit un papier qu’elle lut en diagonale avant de s’écarter. Prise d’otages... Le papier avait tout un long pavé en dessous, détaillant la situation, les caractéristiques du lieu. Des informations de bases qui devraient, sans nul doute, être complétées par la suite par le professeur.
  Le cœur lourd, elle s’approcha de son groupe habituel. Comme elle s’en doutait, ce n’était pas avec eux qu’elle serait. D’un haussement d’épaule et d’un petit sourire timide, elle les rassura avant de jeter un regard hésitant sur la classe.
  Avec qui serait-elle assignée ? D’un certaine manière, elle aurait préféré éviter les garçons, mais les filles ne la mettaient guère plus à l’aise. Qu’elle idée pourrie ce prof avait bien pu avoir. Finalement, un cours habituel aurait été tout aussi bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 124

Fiche de Pouvoir
Grade: 19
Année et Classe: 2-B
Alter: Gargantua
Sam 1 Juil - 8:32
mon avatarRyoji Hinasuramon avatarYuueimon avatarKana Sakai

Un sauvetage pas si héroïque

feat. Kana

Une nouvelle journée commençait. Malgré le caractère exceptionnel de sa formation, Ryo ne pouvait s’empêcher de voir une certaine routine s’installer. Se réveiller, sentir le courant d’air passant par la fenêtre entrouverte sur son visage, manger son petit déjeuner dans sa chambre, se préparer, partir en cours. Et ce cycle se répétait à l’inverse le soir avant d’aller se coucher. La fin du trimestre approchait et la lourdeur de l’air de juin était déjà là.

Ce n’était pas la même chaleur estivale qu’à Osaka, l’intérieur de la péninsule du fait des vents marins pouvait rester très agréable. Ici dans les terres, c’étaient une chaleur différente, soulevant des mollement des petits tourbillons de poussière. Avançant tranquillement vers son bâtiment de cours, sa veste sur l’épaule et ses sandales au pied avant de rejoindre son casier, le garçon pensait de plus en plus à son retour chez lui.

L’été approchait, les vacances aussi et ce serait pour lui l’occasion de travailler plutôt que de faire un stage. Une situation peu évidente pour sa carrière, du fait de l’expérience qu’il lui manquera, mais qu’importe. Sa situation financière et celle de sa mère n’étaient pas au mieux, le géant devait aider comme il pouvait. Lui qui ne visait de toute façon pas de rejoindre une fameuse agence nationalement connue, c’était donc un risque minime.

Il arrivait dans sa classe maintenant, sa veste vissée sur les épaules, les chaussures inconfortables au pied, Ryoji ouvrit la porte de la classe, les yeux quasiment fermés. Il avait pris ce réflexe l’an dernier, pour ne pas avoir à encaisser les premiers regards changeant des élèves déjà présents attendant leurs amis qui découvraient qu’il s’agissait du fils de Flamel.

En pensant à ça, le lycéen jeta un rapide coup d’œil vers la place de Sythea, pas encore arrivée, avant de regarder qui était présent. La salle était encore relativement vide, peut-être 5 autres élèves étaient présents. Soufflant, le garçon aux cheveux bleus rejoignit sa place habituelle près de la fenêtre avant de déposer sur le siège sa veste. S’asseyant et relevant ses manches, il entendit un rire assez sonore.

Tachi sans doute…

La rousse avait l’habitude de rigoler fort et dans les personnes présentes, c’était la seule avec Kana qui ferait ça de bon matin. Le futur héros croisa ses bras sur le bureau, y posant sa tête en direction de la fenêtre, attendant que le cours débute. La salle se remplissait assez rapidement ensuite, le brouhaha habituel des gens qui passent maintenant leurs vies ensemble même à l’internat. Qu’est-ce qu’ils pouvaient bien avoir à se dire qu’ils ne s’étaient pas dit au petit déjeuner ? Peut-être la préparation d’une sortie en ville, ou à la montagne. Ryo n’avait plus ce genre de propositions depuis un moment maintenant. Sa volonté d’éloignement et la réputation de son père avaient fait suffisamment d’effet pour qu’on ne vienne plus savoir si quelque chose pouvait l’intéresser.

Un léger mouvement dans sa périphérie. Une mèche de cheveux s’entortillait autour de la poignée de la fenêtre afin d’ouvrir discrètement celle-ci. Il suivit les cheveux jusqu’à leur propriétaire. Kana évidemment, elle aussi ne semblait pas plus que ça apprécier la moiteur de ce mois de juin. Elle semblait encore plus sensible que les autres personnes de la classe pour ainsi dire et avait depuis longtemps abandonné sa veste.

La porte s’ouvrit une dernière fois, laissant rentrer leur professeur en même temps que le mouvement et les bruits de raclement de chaises se faisaient entendre. Tous le saluèrent avant qu’il s’installe à sa place.

Cours d’héroïsme, en s’asseyant, Ryo ne put s’empêche de souffler une nouvelle fois discrètement. À quoi pouvait bien servir la théorie dans ce cours ? L’héroïsme est-il vraiment quelque chose qu’on peut « apprendre » ?

Il écouta tout du moins religieusement son professeur, son cerveau faisant une rapide synthèse des informations importantes. Mise en situation d’un exercice de sauvetage en deux parties. Au moins, il y aurait de la pratique et cette épreuve allait leur prendre toute la journée. Quand le professeur annonça qu’il s’agirait d’épreuves en binôme, l’attention de Ryo se porta vers l’extérieur. Il entendait déjà les mots échanger à voix basse et imaginait les signes de tête entendus entre des amis prêts à devenir partenaire. Le garçon finirait sans doute avec sa voisine, qui était un peu la troisième roue du carrosse d’un trio de filles. Comme d’habitude.

« Ne vous hâtez pas trop. Les binômes seront aléatoires ! »

L’attention de Ryoji se focalisa plus sur l’intérieur de la salle. Ca prenait une tournure un peu plus intéressante déjà. Il espérait ne pas tomber avec un boulet pour pouvoir régler ça assez vite. Ils se mirent en file par ordre alphabétique, et passèrent tous chercher religieusement une feuille dans l’urne. Le garçon saisit la sienne et rejoignit sa place avant d’ouvrir sa feuille.
Prise d’otage hein…

Il lut rapidement la situation, comptant sur sa mémoire pour voir s’il n’avait pas déjà vécu des situations similaires et pouvoir rapidement expédié cette matinée de préparation. Mais non, une situation de prise d’otage dans un bureau  au septième et dernier étage. Trois agresseurs, quatre otages, un seul point d’accès, la porte. Deux preneurs d’otages tenaient en joue les otages, un devait rechercher quelque chose dans la pièce. Aucune idée des profils des trois opposants, ni de leurs Alters, mais ce serait surement des élèves de la 2-A qui avaient le même cours qu’eux ce matin.

Une fois les premiers groupes déjà formés, par chance certains se retrouvaient avec leurs amis. Le professeur demanda le silence pour expliquer la situation.

« Bien, comme je vous l’ai dit précédemment, ce matin est consacré à la préparation de votre plan. Dans le cas d’une situation de sauvetage, il est toujours préférable d’arriver sur place avec un plan bien établi. Il arrive cependant qu’il faille le faire dans l’urgence, mais foncer tête baissée sans même une idée de la marche à suivre c’est aussi dangereux pour vous que pour les potentielles victimes. »


Il prit une gorgée d’eau avant de commencer à écrire quelque chose sur le tableau.

« Voici le planning pour la journée. Jusqu’à 11h30, vous êtes en préparation de votre plan d’action, vous pouvez déborder si besoin, mais je ne serais plus disponible pour vous aider. Vos fiches indiquent un lieu où vous devez vous rendre dans la Salle des Faux Incidents, l’épreuve pratique commence à 14h et se termine par votre victoire, votre échec ou à 16h si vous n’avez pas terminé d’ici là.

Cette salle de classe sera le lieu où vous pourrez me poser des questions, vous êtes libres d’aller à bibliothèque pour travailler ou n’importe où, où vous le souhaitez, dans l’enceinte de l’établissement tant que vous êtes à 14h sur les lieux, je m’en fiche. Bon courage »


Les derniers mots créèrent immédiatement de l’agitation, les groupes se ruant vers le professeur pour avoir des informations alors qu’ils n’avaient même pas lu leur fiche. Un moyen de se rassurer sans doute.

9h20, la salle se vidait lentement, beaucoup de binômes partaient, d’autres se mettaient dans des coins de la salle. Ryo souffla en se levant, il ne restait qu’une personne qui semblait encore chercher quelqu’un. Ce serait donc Kana hein ? Il posa sa fiche avec la mention « prise d’otage » sur le bureau de cette dernière. C’est un peu la situation qu’ils vivaient tous les deux au final, une prise d’otage.

"Yo…"


Le garçon avait comme d’habitude mis une main dans sa poche, jouant avec des billes de métal et de roche, polies par les mouvements incessants. Un léger tic, mais qui parvenait à le détendre un peu. Le géant restait dans la rangée en attendant la réaction de sa coéquipière d’infortune. La salle était bien plus silencieuse, seuls quelques murmures des groupes et explications du professeur troublaient la quiétude.

"Tu préfères travailler ici ou ailleurs ?"
©️linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 53
Disponible en RP : 1-2 fois par semaine - 3/4 RPs pris

Fiche de Pouvoir
Grade: 17
Année et Classe: 2-B
Alter: Extension des cheveux
Jeu 6 Juil - 11:18
ft. Kana Sakai & Ryoji Hinasura

Un sauvetage pas si héroïque

    Le temps passait, les groupes se formaient. Par chance, son maie restait non loin d’elle, lui évitant la sensation de potiche. Mais empêchant aussi son futur binôme de la repérer plus aisément. De toute manière, le professeur interrompit le brouhaha pour ajouter quelques informations. Kana écouta attentivement, acquiesçant discrètement à certains points que ce dernier soulevait. Après tout, elle ne pouvait pas nier l’intérêt ‘un tel exercice. Que ça soit d’un point de vue préparatoire ou d’organisation. Mais elle n’arrivait toujours pas à digérer le jeu de hasard qu’il avait ajouté. Elle soupira avant de se concentrer sur le reste de qui se disait. Deux heures, ou plus si le midi était mis à profit, pour la partie théorique avec possibilité d’utiliser la bibliothèque. Puis deux heures pour la partie pratique.
   Cela paraissait peu dit ainsi, mais deux heures pour un sauvetage pouvait être très long. Et plus le temps passerait, plus les civils étaient mis en danger croissant. Tout comme deux heures de préparations pouvaient, en situation réelle, être très court. Pris au dépourvu, il fallait savoir réagir vite. Certes, ils n’étaient qu’étudiant et cela leur permettrait donc d’être capable d’appréhender de telle situations si cela se présenté à eux.

   Plongée dans ses réflexions, la jeune étudiante n’entendit pas vraiment le remue-ménage tonitruant qui se faisait autour, avant qu’une main ne se pose sur son épaule et la fasse sursauter dans un glapissement craintif.
   « Ha... Tachi, ne me fais pas peur comme ça ! » souffla -t-elle avant d’écouter son amie.
   Celle-ci lui expliqua qu’elle allait faire un tour à la bibliothèque , maintenant que son binôme était revenu avec les compléments d’informations par le professeur. Se retrouver seule attrista un peu Kana, mais elle sourit néanmoins. Le cours était ainsi, nul besoin de faire l’enfant, et ce n’était pas comme si elle perdait son amie. Elle passerait juste quatre heures infernal avec un gus insignifiant.

   En parlant de gus insignifiant, il arrivait justement. Une ombre se fit sur Kana, et elle ut lever le nez. Insignifiant paraissait soudainement comique, vu la stature de l’intéressé. La dépassant de plus d’une tête, les épaules larges, et ce malgré son dos légèrement vouté, il en imposait plutôt au contraire.
   Prise de court, elle recula d’un pas avant de s’arrêter, détournant un peu le regard. Parmi tout ceux de la classe, pourquoi avait-il fallut que ça soit lui. Pourquoi ?! Elle se le demandait bien. L’air renfrogné, bougon presque, il semblait tout autant apprécié l’idée de sa compagnie. Cela promettait. D’ailleurs, n’était-ce pas lui l’autre élève au parent vilain ? La première était Sythéa, et il lui semblait bien que Ryoji était le second de la classe dans ce cas-là.
   Comment s’appelait son père déjà ?
   F... Fu... Fra...
   Cela avait un rapport avec une vieille série qu’elle avait lu, Harry Potter. Hmm... Et c’était en lien avec la pierre philosophale...
   Licorne ? Non ! Non surement pas... Voldemort ! Non.. .Ca commençait par un F... Fa... Flu... Fu...
   FUMSECK !
   Euh... Était-ce vraiment ça ?! De toute manière on s’en fichait, ce n’était pas le propos !
   Elle secoua subitement la tête en signe de négation, cherchant à revenir au sujet et tenta, vainement, de sourire à ce qui semblait être son binôme.

   « Eurhm... Tu disais ? Ah, oui. Hm... » tenta-t-elle d’un air détaché et nonchalant bien qu’elle restait  distance raisonnable. « J’aurais voulu avoir quelques précision, notamment si il y a des fenêtres ou des caméras à disposition, afin d’aider à situer les preneurs d’otages dans la pièce. »
   Réfléchissant à la potentialité d’avoir accès aux caméras de surveillances, la possibilité que les preneurs d’otage les aient détruites ou non, elle croisa les bras, les sourcils froncés, se mordillant les lèvres ou remuant le nez le long de ses réflexions. D’un certaine manière, elle avait un peu oublié la montagne qui se tenait devant elle. Bien que concentrée, ses muscles semblaient plus détendus que lorsqu’elle était « face » à Ryoji et quand une idée ne lui plaisait pas, elle secouait la tête, ou se grattait les cheveux.
   Brusquement, elle le pointa de l’index, se mordillant l’ongle, regardant ailleurs, perdue dans ses idées.
   « Il nous faut juste une vision large des possibilités, ou impossibilité, afin de couvrir le champ d’action de l’ennemi ! Sinon on ne pourra pas déterminer le nôtre ! » lança-t-elle en se tournant vers Ryoji.
   Ce n’est qu’un fois revenue à la réalité, et la présence de Ryoji non loin d’elle qu’elle se figea de nouveau.
   « Ah ! Eurhm, se racla-t-elle la gorge en ramenant sa main contre elle, si bien sur ça te convient. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 124

Fiche de Pouvoir
Grade: 19
Année et Classe: 2-B
Alter: Gargantua
Jeu 13 Juil - 8:40
mon avatarRyoji Hinasuramon avatarYuueimon avatarKana Sakai

Un sauvetage pas si héroïque

feat. Kana

À ses côtés, Kana semblait passer par tous les types d’émotions, son fil de pensée se traduisant dans son corps alors qu’elle réfléchissait, elle avait l’air d’avoir retrouvé une information avant de se replonger dans sa réflexion. Ryoji pouvait sembler presque inerte à côté de sa camarade. Sa réflexion ne se traduisant que par le mouvement rythmé de sa main qui faisait tourner des billes alors que le garçon semblait regarder dans le vide de la fenêtre.

Au loin se dessinait la silhouette de l’espace dédié à la pratique de l’après-midi. Le soleil tapait directement sur le mur extérieur, poursuivant sa course molle dans le ciel. Le garçon ne pouvait qu’imaginer la mise en place qui se faisait là-bas, ce n’était qu’un test comme un autre, mais comme d’habitude, les moyens seraient mis pour rendre la situation plus vraie que réelle.

"J’aurais voulu avoir quelques précisions, notamment s’il y a des fenêtres ou des caméras à disposition, afin d’aider à situer les preneurs d’otages dans la pièce."

Ryo tourna lentement son visage vers sa camarade, le sourcil arqué alors que celle-ci était déjà retournée dans le fil de ses pensées. Son regard se dirigea ensuite vers les autres groupes dans la pièce, certains semblaient s’amuser de la situation réunissant la jeune fille aux réactions démesurée et le taciturne fils de vilain.

Le géant ferma les yeux, ils n’étaient clairement pas les favoris pour cette épreuve, tant mieux, mais pas la peine pour autant d’échouer. La remarque de Kana était pertinente, il s’orienta vers le bureau du professeur en même temps que la jeune fille aux cheveux mouvants faisait un geste en sa direction. Il l'accueillit avec un mou mouvement de la main.

Elle voulait un éventail des possibilités, c’était là qu’ils pourraient avoir des réponses. N’attendant pas la suite, il reprit sa route vers le bureau du professeur. Celui-ci leva la tête vers le garçon, avant de regarder derrière lui pour voir sa partenaire.

« Monsieur Hinasura… »

Le nom le faisait toujours tiquer maintenant, monsieur Hinasura, c’était son père, c’était le héros déchu d’Osaka. Cet éclair passé rapidement, il s’installa sur l’une des chaises présentes. Comme Kana l’avait dit, ils avaient besoin de plus de précision. Attentif à la suite, le professeur attendait la réaction de l’étudiant.

"Erm, nous avons bien compris notre cas, mais nous aurions besoin d’un topo supplémentaire sur la situation."

Le lycéen commença par poser la question de sa camarade qu’il soupçonnait de s’être approchée et installée, elle aussi, sans avoir pris la peine de regarder. Le professeur avait désormais les mains croisées et son regard allait d’un étudiant à l’autre.

« Pour répondre à votre question, oui, il y a des caméras, mais quant à savoir leur état actuel...

Pour votre question sur les fenêtres, cet open-space est au coin du bâtiment, il y a donc des fenêtres sur deux façades. »


Il n’avait pas dépassé le cadre de la question, il ne répondait donc vraiment qu’à la question en elle-même, sans en donner plus d’informations. Ryo se gratta l’arrière du crâne en fixant les mains du professeur. Il jouait le rôle d’un des employés de bureau qui avait pu fuir. Il n’avait donc pas plus d’informations. Dans ce jeu de rôle, Ryoji et Kana étaient les premiers sur les lieux, ils n’avaient donc pas plus de détails que ces témoins… À moins que.

"Savez-vous où nous pouvons trouver le plan du bâtiment ?"


Le professeur restait impassible derrière ses mains. Il leur dit que normalement un tel plan est en effet conservé dans le bâtiment.

« Pour les besoins de l’épreuve, celui-ci se trouve à la bibliothèque. Je vous invite à y aller. »

Ryo inclina rapidement la tête en signe de remerciement et se leva de sa chaise. Ils avaient besoin de cette vue d’ensemble comme l’avait mentionné Kana, sans ça, ils seraient aveugles au début de l’épreuve et le temps de prendre en compte l’environnement serait un temps précieux perdu. Il fit glisser la porte sur son rail, se retournant au dernier moment pour chercher du regard sa collègue.

"Tu viens ?"

©linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 53
Disponible en RP : 1-2 fois par semaine - 3/4 RPs pris

Fiche de Pouvoir
Grade: 17
Année et Classe: 2-B
Alter: Extension des cheveux
Lun 24 Juil - 15:03
ft. Kana Sakai & Ryoji Hinasura

Un sauvetage pas si héroïque

   Alors qu'elle le pointait, demandant son avis car il restait tout de même son partenaire, ce dernier était déjà parti. Génial... Dire qu'elle s'efforçait de se la jouer équipe, elle s'était retrouvée avec le soliste du coin. Serrant les dents, levant les yeux au ciel, Kana prit une grande inspiration et soupira les yeux clos en se pinçant l’arête du nez.
  Dieu que la journée allait être longue.
  Elle prit pourtant sur elle, et s'avança vers le bureau du professeur à la suite du grand dadais. Debout, toujours en retrait, elle ne comptait pas s'asseoir et jouer le jeu de son camarade. Les bras croisées, elle écouta attentivement l'échange. Ryoji avait reprit sa question, au moins l'avait-il écoutée. Le professeur quant à lui répondit succinctement. A vrai dire, en dehors de la formulation et du ton monocorde et neutre, son complément superficiel était celui d'un témoin lambda prit à parti sur les lieux du crime. Cela n'arrangeait pas leurs affaires. Leur seule solution viable restait un... plan.

  Au moment où elle allait demander cette information, elle fut prise de cours par son acolyte. Malgré elle, un léger sourire se dessina sur ses lèvres. Elle n'était peut-être pas avec le plus coopératif des partenaires, mais il n'était clairement pas le plus con. Et dans ce genre d'exercices, avoir un coéquipier ne serait-ce qu'un peu réfléchi et qui ne fonçait pas dans le tas était toujours un atout. Elle pensait notamment à certains énergumènes un peu trop enflammés qui avaient fait capoté plus d'un exercice de groupe de cette manière.
  Toujours était-il qu'il y en avait bien un, à la bibliothèque. S'arrêtaient là les capacité de restitution réaliste de l'école. Se détournant du professeur qu'elle salua d'une brève inclinaison de la tête avant de retourner à son bureau La situation était peut-être dans la réactivité et l’instantanée, mais ils avaient du temps autant en profiter.
Surtout que Kana réfléchissait mieux en posant données et idées par écrit qu'en les gardant dans le capharnaüm qu'était sa tête.

  A peine le temps de récupérer ce dont elle avait besoin que Ryoji était déjà à la porte à l'interpeler. Quel impatient celui-là! Si il continuait son petit jeu de chef reclus et solo, elle allait finir par l'abandonner et le laisser jouer le héro tragique seul.
  Si elle savait combien cette même idée effleurait l'idée qui l'enveloppait.

  Revenue à sa hauteur, cheminant dans un silence pesant, Kana ruminait ses sombres pensées. Finalement s'en fut trop et, à mi-chemin, elle explosa.
  "Si tu veux faire ton petit chef solo ou que tu es dans ta phase trop d4rk emo qui se la joue je m'en foutiste des autres, grand bien t'en fasses. Clairement, je m'en moques et si ça peut te rassurer, mon non plus je ne suis pas spécialement heureuse de faire équipe avec toi!" lâcha-t-elle prenant l'attitude de Ryoji pour une sorte d'agressivité passive à son encontre. "Mais là, on est coincés ensemble, autant rendre ça plus productif à défaut d'agréable visiblement."
  Elle marqua une pause, le toisant revêche. Leur différence de tailles rendant la scène plus comique que crédible, du moins pour un œil externe.
  "Si ça ne te convient pas, ça peut se faire aussi, j'ai une couette et une série qui m'attendent au dortoir."
  Après tout, si c'était pour avoir un plan foireux et un sale note à cause d'un coéquipier nonchalant, aussi intelligent fut-il, mieux valait avoir le même résultat bien tranquille et posée devant un film ou une série. S'acharner inutilement n'était pas le truc de Kana, mais s'empourprer et hurler contre un autre élève... Si!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 124

Fiche de Pouvoir
Grade: 19
Année et Classe: 2-B
Alter: Gargantua
Mer 4 Oct - 10:01
mon avatarRyoji Hinasuramon avatarYuueimon avatarKana Sakai

Un sauvetage pas si héroïque

feat. Kana

Ils étaient maintenant dans le couloir longeant les salles de classe, de l’autre côté des fenêtres donnant sur cour. Alors qu’ils avançaient, Ryo ne sentait pas sa coéquipière fulminer puis finalement exploser dans une tirade. Quand elle se campa face à lui, il ne put s’empêcher de l’imaginer plus imposante qu’elle ne l’était, avec son attitude de défi.

Une facette qu’elle ne montrait jamais, aussi fut-il surpris et ouvrit grand les yeux face à Kana. Finalement au long de cette tirade, il récupéra sa contenance, si elle croyait que les exercices en équipe étaient une partie de plaisir pour lui, elle avait tort et si elle pensait qu’il jouait un rôle aussi. Mais si cet exercice était fait pour être à deux, il devait y avoir une raison, ce n’était pas une simple lubie.

C’est quand elle sortit sa dernière phrase que lui aussi se crispa, ses épaules se redressant, ses poings se serrant dans ses poches.

"Et dans ta vie pro, tu vas aussi partir regarder une série quand ça te plait pas ?"

Le grand étudiant se rapprocha d’elle imperceptiblement, pas dans une attitude intimidante, mais plus passionnée. Il était sans doute la personne la moins expressive de sa classe, mais même dans une situation simulée où des individus peuvent être en danger, ça le mettait hors de lui qu’on puisse les abandonner.

Il se détendit un peu et récupérer un regard neutre qu’il continua de fixer sur sa collègue.

"Maintenant, je vais à la bibliothèque, prends ton temps pour te détendre… Mais rejoins-moi après Kana, des gens comptent sur nous."


Le boxeur contourna sa camarade sans un regard de plus. Il ne souhaitait pas être brusque, mais ça ne servait à rien de travailler dans un climat de tension. Maintenant qu’ils avaient tous les deux pu se dire les choses, même sans devenir intimes, ils devaient déjà avoir une attitude professionnelle et ça passait par le travail en équipe avec d’autres comme l’avait indiqué leur professeur.

Ryoji poussa la porte de la bibliothèque et fut presque étonné par l’effervescence contenue. Quelques autres duo étaient présents murmurants entre eux, mais créant un léger brouhaha qui retombait au passage de la bibliothécaire et qui reprenait de plus belle après. Le garçon s’approcha du kiosque qui réunissait les différents plans de bâtiments qui avaient été mis en évidence pour l’épreuve. Ils avaient donc envisagé que les étudiants poseraient tous la question pour avoir un plan. Il en restait encore pas mal, connaissant certaines mentalités, ils n’allaient même pas venir ici. Le futur héros fouilla pour trouver celui de son équipe et gagna une place proche d’une fenêtre.

Il commença à travailler seul, sans douter que Kana viendrait le rejoindre bientôt. Elle voulait devenir une héroïne elle aussi, elle n’aurait pas réussi l’examen d’entrée et les différentes épreuves sinon. Griffonnant des notes sur un papier, il observa l’extérieur, son stylo faisant négligemment des ronds autour d’un mot : "Grappin".
©️linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 53
Disponible en RP : 1-2 fois par semaine - 3/4 RPs pris

Fiche de Pouvoir
Grade: 17
Année et Classe: 2-B
Alter: Extension des cheveux
Dim 8 Oct - 20:29
ft. Kana Sakai & Ryoji Hinasura

Un sauvetage pas si héroïque

    Kana respirait fortement après son excès de colère et, alors que celle-ci commençait à retomber, la réponse de Ryoji ne fit que jeter de l’huile sur le feu. A sa décharge, l’attitude de Kana ne donnait nullement envie d’être agréable, mais en l’instant et vu le caractère de la demoiselle, elle n’était à rationaliser. Il la prenait de haut, dans tout les sens du terme.
   « Et dans ta vie pro, tu vas aussi partir regarder une série quand ça te plait pas ? »
   Mais pour qui se prenait-il ?! Au moment où elle allait répliquer, elle sentit Ryoji se rapprocher d’elle. Le corps et les muscles tendus, elle pouvait voir sa poitrine se soulever à rythme lourd et long, l’angle de sa mâchoire se contracter par à-coups. Elle déglutit, recula d’un pas les yeux levés vers ce dernier. Si la moue de Kana était toujours revêche et ses sourcils froncés, sa posture et son regard étaient plutôt sur la défensive, voir la crainte. C’est d’ailleurs à peine si elle grommela à sa dernière pique. Elle le laissa partir sans mots dire, continuant néanmoins de soutenir son visage, poing serré.

   Dès qu’il eut disparu, elle put de nouveau respirer et poussa un grand soupir avant de s’entourer de ses bras, ses mains crispées contre elle. La tension redescendait, les mauvais souvenirs affluaient contre son gré et, terrassée, se laissa tomber au sol. Accroupie au beau milieu du couloir, la tête entre les genoux, elle s’autorisa à laisser ses tourments prendre le dessus.
   Il lui fallu plusieurs minutes dans ce corridor désert pour se remettre et aller dans sa chambre. Là, elle se sentit de nouveau en sécurité, loin des suffocations précédentes. Retirant sa jupe, elle se glissa sous sa couette avec des snacks et lança un épisode de sa série horrifique. Depuis les évènements au collège, regarder des films d’horreur était devenu son moyen de se calmer dès que quelque chose n’allait pas.
   Mais pas aujourd’hui.
   Pas moyen de se concentrer sur les images qui défilaient devant elle, son esprit vadrouillait toujours du côté du devoir et de la mission qui en découlait. Comme de raison, elle s’empêchait de penser à Ryoji car dès que son esprit s’en allait de ce côté, elle replongeait dans ses sombres pensées.

   Finalement, elle s’avoua vaincue et, après s’être levée, fit une sélection vidéo ludique sur son pc pour mieux retourner sous la chaleur de sa couette.
   Plusieurs films, divers assortiments de scènes d’actions, Kana se faisait un marathon super-héros et documentaire policiers, tous centrés sur des espaces clos, réduits, difficiles d’accès ou dont héros n’avaient que peu de connaissances des lieux. Au final, elle travaillait pour leur devoir de cet après-midi, à sa manière. Mais hors de question de se l’avouer ou pire encore de le dire à son binôme. Son binôme... De nouveau un voile sombre passa sur le visage de la jeune étudiante. Cela l’agaça et, tapant du pied, elle hurla avec hargne.
   « Raaaah ! Il peut bien aller se faire voir, cette asperge dégingandée ! »
   Résultat ? Si ça apaisait légèrement son énervement, cela  ne faisait nullement disparaitre son malaise.

   Au même instant on toqua à sa porte. Surprise, elle se cacha dans ses draps avant d’en sortir le nez, intriguée. Qui cela pouvait-il bien être à cette heure ? Pas Tachi, elle devait être en train d’étudier assidument avec son groupe. Quoique... Kana tourna la tête. Déjà  13h ?! Elle n’aurait pas du être étonnée, vu tout ce qu’elle avait regardé. Et, vu l’heure, Tachi était sans doute venue lui demander de manger ensemble.

   Soudain ragaillardie et complètement ignorante de ce qui alalit suivre, la blonde partie ouvrir la porte le sourire aux lèvres.
   « 5secondes Tachi, j’arrive ! »
   Rangeant précipitamment ses snacks sous sa couette, elle ouvrit la porte. A peine eut-elle vu la masse qui se tenait sous son nez qu’elle comprit son erreur. Ou plutôt, ses erreurs. Avoir ouvert sans réfléchir, sa tenue pas vraiment adaptée, que Tachi serait sans doute entrée directement et qu’elle n’avait d’ailleurs aucun moyen de savoir que Kana se trouvait dans sa chambre au beau milieu de la journée...
   Aussitôt elle claqua la porte au nez de Ryoji et ne lâcha pas la clenche, tirant dessus pour s’assurer qu’elle ne s’ouvre pas, comme si sa vie en dépendant.
   « Dégage ! » hurla-t-elle le feu aux joues.
   Super ! En moins de vingt quatre heures, elle venait de se prendre la tête avec un de ses camarades, repenser au collège et à l’autre connard et à présent, de se présenter à demi-nue devant le dit camarade. Son injonction envers le brun avait au demeurant plus des allures de suppliques que de menaces.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 124

Fiche de Pouvoir
Grade: 19
Année et Classe: 2-B
Alter: Gargantua
Mar 10 Oct - 22:55
mon avatarRyoji Hinasuramon avatarYuueimon avatarKana Sakai

Un sauvetage pas si héroïque

feat. Kana

La cloche sonna. Les yeux de Ryo vaquant dans le vide revinrent vers ses feuilles alors qu’il se grattait la tête. La bibliothèque était presque vide en cette heure de pause déjeuner. Elle ne l’avait pas rejoint, il contint difficilement un souffle de reproche.

Elle n’en faisait qu’à sa tête, n’arrivait pas à s’ouvrir à d’autres personnes que Tachi. Au moins, elle avait trouvé quelqu’un pour la soutenir. Lui restait seul dans sa colère sourde et sa peur sans doute, sans oser se l’avouer.

Le lycéen remit de l’ordre dans les notes éparses qu’il avait prises, ses yeux allant vers la copie du plan qu’il avait fait qui était maintenant parsemée de flèches et de lignes tantôt bleues, tantôt vertes. Il n’avait pas de passion pour le travail en général, ses seuls résultats vraiment convainquant étaient lors des épreuves pratiques.

Il avait compté sur sa camarade pour le pousser à travailler. Elle y avait finalement réussi sans être là. Ayant la certitude qu’il ne pourrait pas réussir ce test seul, il ne pouvait pourtant pas se chercher l’excuse de l’échec à cause d’une tierce personne. À l’extérieur, ça pouvait signifier la mort des otages.

Récupérant tous les documents qui trainaient, il remit le plan du bâtiment à sa place avant de quitter la bibliothèque, papiers sous le bras. Elle était très certainement dans sa chambre devant des séries comme elle l’avait annoncé. Il regagna l’internat, la tension montant au fur et à mesure des pas.

Arrivé dans le hall de celui-ci, Ryo prit quelques secondes pour se calmer, la tête appuyée contre une colonne. Il était seul dans l’entrée et certainement n’étaient-ils que deux dans le bâtiment. Une fois qu’il eut récupéré sa contenance, il entama l’ascension vers l’étage des filles. Bien qu’il n’y était jamais allé, il savait où se trouvaient les chambres et tendit l’oreille pour entendre du bruit.

Derrière l’une des portes, il entendit quelques mots « Yippee-ki-yay, motherf*cker! ». Cela fit tilt dans son esprit alors qu’il s’apprêtait à frapper, aussi lâcha-t-il un sourire. À sa manière, elle aussi avait avancé et ils avaient peut-être même trouvé une idée proche. Il toqua.

"5secondes Tachi, j’arrive !
- Euh…"


La porte s’ouvrit en grand sur le visage du garçon incrédule. Devant lui Kana apparut, son sourire se décomposant en quelques centièmes de secondes dans l’instant où chacun se rendait compte de la situation gênante. La porte se referma d’un coup et devint semblable à un mur infranchissable.

Elle lui ordonna de partir alors que lui se remettait de ses émotions et de ce qu’il avait pu voir en un éclair. Il s’affala contre la porte. Elle ne voudrait sans doute pas parler, mais il devait faire quelque chose, brisé cette tension inutile dans leur équipe d’un jour.

"Je suis désolé Kana…"

Il glissa sous la porte quelques feuilles qu’il avait pu faire pour la jeune fille, comprenant l’utilisation de l’Alter de celle-ci à la façon de John McClane dans Piège de Cristal en utilisant l’aération. S’il la connaissait mieux, le grand bêta aurait certainement pensé à d’autres utilisations, mais c’était la seule qui lui était venue en voyant le système de ventilation.

"J’ai pensé à ça… Je peux vais faire l’épreuve seul s’il le faut, je dirai que tu ne te sens pas bien. Je m’occupe de ça."

L’apprenti héros se releva sentant avec le mouvement un filet chaud s’approcher de la commissure de ses lèvres. Il passa son doigt pour le voir ensuite écarlate. La porte avait fait des dégâts. Pour la première fois depuis longtemps, il sourit avant de s’éloigner pour chercher de quoi arrêter le saignement et retourna dans sa chambre pour manger. L’épreuve n’allait pas tarder et il aurait besoin de toute son énergie pour réussir seul.

Une dernière chose à faire et il serait prêt.
©️linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 53
Disponible en RP : 1-2 fois par semaine - 3/4 RPs pris

Fiche de Pouvoir
Grade: 17
Année et Classe: 2-B
Alter: Extension des cheveux
Mar 7 Nov - 15:27
ft. Kana Sakai & Ryoji Hinasura

Un sauvetage pas si héroïque

    Un heurt se fit entendre contre la porte. Ryoji venait visiblement de se poser contre celle ou de plaquer son front dessus. Toujours était-il qu’il obéit à son injonction et ne tenta pas d’entrer. Au contraire, il s’excusa même. Alors que pourtant il n’avait rien à se reprocher, sur ce coup-là !
   Pire encore ! Après lui avoir glissé quelques feuilles, il lui proposa de la faire porter pâle, lui évitant toute réprimande, si elle ne se présentait pas.
   Kana réprima un gémissement contrit alors que les bruits de pas s’éloignaient et qu’elle lâchait la porte.
   Debout, seule devant sa porte, les bras ballants, elle fixait les feuilles au sol. Dans un soupire dépité elle s’en saisit. Plusieurs secondes s’écoulèrent durant lesquelles la blonde les fixa dans le blanc des marges. Elle finit cependant par se mettre à les lire. Le plan de Ryoji reposait pas mal sur son alter à elle à bien y regarder. Notamment la première partie : celle de l’infiltration. Elle se sentir rougir d’embarras avec la pur soudaine de le décevoir. Après tout... Ce qu’il désirait reposait sur un principe qu’elle était seulement en train de mettre au point.

   Secouant la tête, la jeune étudiante préféra aller se doucher, enfila sa tenue de héros et ingurgita quelques pilules de vitamines A et B. Il lui restait une heure, autant la mettre à profit. En tailleur, les yeux clos, Kana utilisa les délimitations de sa chambre pour se forcer à ressentir les différences de matières et les distances grâce à ses cheveux. Compliqué, mais bien plus simple que la technique qu’elle tentait de développer. Au contraire, cela lui permettrait peut-être même d’en simplifier le développement.
   En dernier test, elle s’enferma dans sa chambre et, glissant ses cheveux sous le chambranle de la porte, les dirigea vers celle de l’une de ses camarades. Une qu’elle connaissait fort bien. Une fois ses mèches à l’intérieur, Kana se mit en quête de l’objet de ses désirs. Une paire de lunettes d’aviatrice ! Usant de sa mémoire visuelle pour aider son parcours en se faisant un plan mental elle toucha quelque chose de froid et légèrement glissant. L’opposé de la surface granuleuse et agrippante sur laquelle il était posé.
   Bingo !
   Kana s’empara de l’objet et, quand elle sentit la porte, tâtonna pour en trouver la clenche. Une fois ouverte, les cheveux le butin en main revinrent à bon port. Kana ouvrit la porte de sa chambre et... Alors qu’elle fixait les lunettes dans sa main, deux choses la frappèrent.
   La première :  de petites tâches rouges au sol. Quelqu’un était passé, blessé. Elle regarde à droite et à gauche dans le couloir. Personne. Elle haussa donc les épaules se disant que cela datait surement d’une de ses blessures antérieures.
   La seconde : ce n’était pas la bonne paire. Juste la normale, celle que Tachi cachait. « Well close enough » comme diraient certains. Vu l’application que voulait en faire Ryoji, ce niveau de précision devrait suffire. De toute manière, avec le peu de temps à sa portée, elle ne pouvait guère faire mieux.
   Le temps...
   L’heure !? D’un mouvement de tête Kana regarda son horloge. 13h55.
   « Et merde ! »
   Même en courant, elle serait en retard. Qui sait, put-être que tout les groupes ne démarraient pas en même temps. Mais c’était peu probable. Paniquée, elle accouru vers l’USJ aussi rapidement qu’elle pu.

   A bout de souffle, en sueur, le ventre criant famine, Kana apparu devant son camarade qui discutait avec leur professeur. 5 minutes en retard.
   « Haa... Haaa ! D-Désolée, balbutia-t-elle à l’adresse de ces deniers, j’espère que je ne suis pas trop en retard... »
   Relevant le nez, elle celui de Ryoji affublé de deux tampons ensanglantés dans les narines. Les tâches ! Et elle se mit à rougir penaude. Cependant elle n’était pas aux bout de ses surprises. Dans sa lecture précipitée du plan, Kana avait manqué le passage sur comment l’asperge comptait atteindre l’étage.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 124

Fiche de Pouvoir
Grade: 19
Année et Classe: 2-B
Alter: Gargantua
Mar 21 Nov - 16:35
mon avatarRyoji Hinasuramon avatarYuueimon avatarKana Sakai

Un sauvetage pas si héroïque

feat. Kana

Quittant sa chambre après son copieux repas, l’étudiant de seconde année était maintenant paré de sa tenue de héros et de deux cotons sortant de ses narines. Autour de lui, les autres étudiants faisaient comme à leur habitude, le regardant du coin de l’œil, mais s’attardant maintenant sur son visage avant de lâcher des petits sourires en coin. Quelques années auparavant, lui aussi aurait rigolé de sa situation un peu ridicule.

Mais aujourd’hui, il n’avait clairement pas le temps d’y penser, l’horloge tournait et il allait devoir appliquer son plan B en catastrophe. Il rejoignit les ateliers du département soutien en ouvrant la porte de l’atelier mécanique. L’étudiant arriva au comptoir pour signer sa demande d’emprunt de matériel. Le responsable revint quelques minutes plus tard, lui tendant le précieux objet.

Quittant la pièce après l’avoir remercié. Ryoji commença à trottiner vers son lieu d’épreuve. 13h 30, toute la classe était là ou presque. Toute sauf Kana. Tachi ne le lâchait pas du regard, son air interrogateur, elle semblait prête à venir à sa rencontre, ouvrant la bouche pour l’apostrophé quand le professeur prit la parole.

"Bien, je vous que vous êtes tous à peu près arrivé. Passez me voir d’abord me voir m’expliquer rapidement votre plan avant de rejoindre votre bâtiment."

Les étudiants se mirent en colonne duo par duo, Ryoji se retrouvant seul à l’arrière en pensant à Kana. Est-ce qu’elle lui pardonnerait son intrusion chez elle ? Il se sentait penaud en repensant à la scène, le rouge lui montant aux joues en visualisant encore sa camarade à la sortie de sa chambre.

Tchh…

Il resserra sa prise sur l’équipement spécial qu’il avait apporté et regarda sa montre à mesure que la file avançait.

"Mr Hinasura, excusez-moi pour le retard…
- Sensei…
- Pourquoi êtes-vous seul ?
- Et bien pour tout vous dire, Kana a…
- Haa... Haaa ! D-Désolée, j’espère que je ne suis pas trop en retard..."


Finalement elle était venue, dans sa tunique d’héroïne moulante, l’étudiant ne put s’empêcher détourner le regard dans la seconde, sentant qu’il commençait à avoir chaud et son cœur battre plus vite. Son attention se reporta vers le professeur qui semblait ne pas comprendre la situation, il devait trouver une réponse.

"Et bien vous voyez sensei, Kana a soumis l’idée que, avec ce bureau vitré, le soleil finirait par gêner les preneurs d’otages aux alentours de 14h11 avec les reflets, nous pensions commencer vraiment à ce moment-là.
- Hum… C’est assez bien pensé et ce que vous tenez c’est pour ?
- Atteindre le balcon duquel nous allons nous infiltrer.
- Très bien, je vais donc dans la salle d’observation, vous pourrez finir à 17h08.
- Merci Sensei."


L’enseignant s’éloigna alors que Ryoji s’approchait de sa camarade, finalement soulagé qu’elle soit là. Il allait planter son regard dans le sien, avant de se détourner, ne sachant pas la réaction qu’elle allait avoir. L’étudiant se gratta la tête, regardant ailleurs.

"C’est bien que tu sois venu, tu as pu lire le plan que j’ai fait ? Et donc maintenant il faut qu’on…"

Il se stoppa dans sa phrase, comme sous le choc. L’étudiant n’avait pris qu’un seul outil au département soutien, pensant faire l’épreuve seul. Il tenait son grappin à la main, le regardant, avant de tourner son regard vers sa camarade et de revenir à son équipement temporaire avec encore son air penaud.

"Je… je… Euh, j’ai qu’un grappin !"

Ça devait être amusant de l’extérieur, retrouver le Ryoji que certains avaient pu apercevoir un an plus tôt avant que son père ne devienne un paria. Du côté du garçon par contre, c’était l’horreur, toutes ses défenses disparaissaient dans la honte qu’il éprouvait et la vision qu’il avait de la suite du plan.

"Ilvafalloirquetugrimpesavecmoi, d’accord ?"

L’étudiant avait prononcé cette phrase sans prendre le temps de respirer. Ils n’avaient plus le temps de réfléchir à la suite, le temps pressait, ce qu’il avait dit au professeur était vrai, ils auraient environ une à deux minutes pour atteindre l’étage de façon sure.

Lui-même essayait de ne pas penser à ce qu’il fit ensuite. Il saisit la main de Kana et la fit basculer sur son dos. L’étudiant sentit son corps se raidir, mais ne pouvait pas rester paralysé comme ça. Ryoji souffla.

"On y va !"

Il tendit son bras et déclencha le mécanisme du grappin, qui vint se ficher dans le mur de l’immeuble qu’ils visaient.

Voyons si le département soutien mérite son nom.

Le lycéen appuya sur l’autre bouton et les voilà propulsés dans les airs, le câble du grappin s’enroulant à nouveau alors que les deux camarades s’approchaient de leur destination.
©️linus pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Mado fem Lhassa-apso 9a sauvetage
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» Aska femelle croisée lhassa apso 7 ans SAUVETAGE (78)
» La flotte de sauvetage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: U.A. - L'école des héros :: Salles de classe-
Sauter vers:


FTM 88x310 FTM 88x310 FTM 88x310