Le karma existerait-il ? [PV : Hina]

 :: Musutafu :: Zone résidentielle Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 62
Disponible en RP : Oui
Double-compte : Akiko Aka

Fiche de Pouvoir
Grade: 10
Année et Classe: Aucune
Alter: Metachair
Mer 12 Juil - 19:24
Olivia revenait d'un vol devenu habituel depuis un moment, mais elle ignorait ce qui va se passer. Elle se trouvait dans son costume de "vilain", une grande veste bleue et un masque souriant sur le visage, revenant avec juste assez d'argent pour tenir la semaine, comme à chaque fois. La voleuse aurait aimé travailler pour le gagner cet argent, ou bien faire un petit spectacle dans la rue, il paraît que ça rapporte, en plus, elle sait très bien manier la guitare en plus d'avoir un bon coup de pinceau, mais quand ce n'est pas son âge qui fait défaut, c'est sa "réputation". Si elle a causer tout ses vols sous une même fausse identité, Edwige, les gens la connaissent toujours en temps que progéniture de tueur en série, et c'est très mauvais pour elle car tout le monde rejette la faute de son géniteur sur elle. Elle a beau avoir du talent, une mentalité qui lui est propre est un libre arbitre, tout le monde la voit déjà comme une future tueuse en série sans avenir, enfermée dans une case dans laquelle elle ne peut pas s'enfuir. Pourtant, l'allemande avait de quoi prouver à ces gens qu'ils ont tord de croire ça, elle a même essayé de le prouver, mais la société est têtue, aucun n'a voulu lui rendre son avenir.

Fatiguée de devoir essayé de prouver qu'elle peut être "normale", elle a finalement dû abandonner tout ces gens qui la déteste pour vivre sa vie dans son coin, la société la haïssant, elle a finalement décide de voler : personne ne voulait qu'elle travaille, trop jeune, et il fallait bien trouver de l'argent pour se nourrir, hormis dans la poche des autres, elle ne voit pas où est-ce qu'elle aurait pu trouver cet argent nécessaire à sa survie. La nourriture a beau poussé dans les arbres, il n'y a pas beaucoup d'arbres par ici, surtout fruitiers, et ce ne sera pas en hiver qu'il y aura des fruits, sans compter les maladies contre lesquelles elle devait combattre sans cesse, elle vit tout le temps dehors, dans des rues parfois mal entretenus, c'est un vrai miracle que, malgré son physique qui ne l'aide pas, elle n'a pas encore succombé à une maladie très grave. A force de sauter de toit en toit, elle finit par arriver sur le sien, un vieux immeuble désaffecté, le toit est ouvert et donc elle n'a rien pour se protéger de la pluie ou de la neige. Elle a heureusement réussi à accéder au dernier étage, mais c'est très risqué de vivre dans cet étage à cause de l'état du sol, c'est plus vivable en haut, elle ne s'en sert donc que pour s'abriter et stocker deux trois choses, comme ces affaires personnelles.

Elle se change, remet ses habits normaux, puis cache encore une fois ce masque qui n'est que la barrière entre son identité et ses délits, elle doit avoir de quoi faire des années de prison, ou pas vu qu'hormis la banque, ces autres délits ne sont pas très graves, juste deux trois porte-feuille volé et quelques meubles vendus sans l'accord de leur propriétaire, elle n'a jamais tué, du moins, pas pour voler. Les seuls meurtres qu'elle a fait c'est de simples voyous qui voulaient lui en faire voir de toutes les couleurs, ça c'est mal passé pour eux. Une fois changé, elle regarde le ciel, de menaçants nuages semblent le recouvrir, la première fois qu'elle voit ça en trois ans. Elle en a vu des intempéries, mais aussi importante, jamais. Cela commençait par quelques gouttes, un début de pluie en quelque sorte. Elle allait s'abriter comme d'habitude, elle se dirigeait donc vers sa guitare, unique présent de sa mère après sa mort, mais alors que l'instrument à corde est encore dans la sacoche qui le protège de l'humidité et de la moisissure, elle voit un torrent d'eau qui s'échappe du toit : celui-ci vient de céder ? Il n'a pas fallu longtemps pour qu'elle voit d'autres infiltrations suivre le mouvement, cela confirme ces soupçons, mais quelque chose de bien pire se prépare : le bâtiment tremble, elle sent qu'il se met à pencher dangereusement. Il faut que la voleuse sorte de ce bâtiment si elle veut s'en sortir indemne, mais par où passer ? Les autres étages sont condamnés et le toit n'est pas trop accessible, l'envie de finir noyer n'est pas très tentante non plus. Olivia ne voit donc qu'une seule solution : sauter par la fenêtre. Sa sacoche contenant ce qu'elle a de plus précieux sur son dos, sous sa cape, elle prend de l'élan avant de briser la fenêtre en se protégeant avec ses bras. Alors qu'elle chute dans le vide, elle active son alter, plusieurs tentacules sortes de ses jambes et se plante dans le mur du bâtiment avant tracter Olivia vers ce dernier, puis, une fois les pieds sur le bâtiments, ces tentacules se tordent pour former des sortes de ressort, puis, elle les tends au maximum pour qu'elle se propulse loin de son ex-foyer, le bâtiment s'effondre finalement lorsqu'Olivia lance encore ses lianes vers le sol ce coup-ci, ces derniers freinent l'élan de la voleuse, non sans sacrifice : les lianes ont bon avoir réussi à se planter dans le sol, ces derniers se retrouvent contraints de suivre le rythme d'Olivia, non sans la faire souffrir.

C'est donc non sans dommages qu'elle finit sur ses jambes, ces bras pleins de débris de verre et ses jambes ouvertes, mais les verres lui font déjà assez mal aux bras pour ne pas qu'elle ressente la douleur au niveau des jambes. Elle met sa capuche, puis se met à courir, courir où ? L'allemande l'ignore, mais la pluie tombe encore, l'eau lui arrive au niveau du mollets, ce qui fait que ses bottes prennent facilement l'eau. Il lui faut un abri, bien que le niveau va descendre quand même, elle a déjà très froid, ce n'est pas pour s'enrhumer qu'elle va rester clouer là. Elle se met donc à arpenter les rues déjà désertes, tout le monde est rentré et tout les magasins ont fermés. Aucun abri se présente dans la rue commerçante, elle va donc vers la rue résidentielle, peut-être qu'une âme charitable acceptera de l'accueillir le temps que la plus cesse, il ne faut pas trop avoir espoir, elle doute sérieusement que quelqu'un veuille bien la laisser entrer, tout le monde la déteste après tout. Et dire qu'elle aurait aimé que son père soit juste un type normal, c'était si dur d'avoir un père facteur ?

Comme elle s'en doutait, personne n'ouvre la porte, tous ont peur que la jeune fille les égorge dans leur sommeil. Dire qu'elle n'a même pas de couteau sur elle ... ils sont vraiment malins. Elle arrive près des appartements, mais elle n'a pas la force de continuer : la pluie devient une vraie pluie de plomb en pleine figure, elle a du mal à respirer en plus de ne plus sentir ses bras et ses jambes. Elle se dirige donc devant la porte de ce qui lui semble être une maison, sans doute une location. Ses pas ralentissent lorsqu'elle arrive devant la porte, elle sent qu'un abri se situe au-dessus d'elle. Un vertige lui arrive, ses jambes semblent ne plus la soutenir, mais son corps est retenue par la porte, le choc fait beaucoup de bruit, mais dieu que c'est douloureux. Elle se laisse glisser le long de la porte, ses poumons semblent réclamer un peu d'air et son corps lui paraît tellement lourd ... elle se retrouve donc assise de force contre la porte, priant tout les dieux qui lui restent que quelqu'un ouvre la porte.

_________________
Thème:
 


Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 107

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe: (Exemple : 1-A)
Alter: Vibration
Ven 14 Juil - 11:33
*YAWN*

J'avais beau frotter mes yeux, je n'arrivais pas à les ouvrir ou à sortir de mon lit. C'est donc les yeux fermés et à l'aveugle que je me dirigeais vers ma cuisine pour manger. Aujourd'hui Yukikaze avait prévu de me rendre visite et pourtant je n'avais pas la moindre envie de ranger quoi que ce soit. Je tournais ma tête pour regarder le salon, la table recouverte de chose en tous genres. Assiette, plastique, papier pour l'école. Un bon gros bazar. Je me tournais vers  la cuisine donc pour me préparer à manger. Et bien sûr en entrant, que ce passe il ?

*crack*

Deux de mes jolis petits orteils s'éclatent contre le coin de la porte. Je me retiens de ne pas crier de douleur et sautille en tenant mon pied jusqu'au frigo. Il me fallut un petit temps pour que la douleur parte. Bon sang, ça m'apprendra à ne pas mettre de pantoufle. J'ouvre enfin mon frigo. Encore pas mal de nourriture, du riz, de l'alcool de riz, du bœuf, un peu de porc, de la crème fraîche, des œufs... Je pris deux œufs et du pain. Quelques minutes de préparation et me voilà devant la télé sur une petite table, mangeant un pain grillé recouvert par deux œufs au plat. Assit à côté de moi, Nat, un chien assez jeune mais très obéissant. Il s'assit toujours à côté de moi quand je mange sinon il dort dans le divan pour passer le temps. Aux infos, encore des interviews avec des héros et des informations sur les arrestations fait par All Might cette après-midi. Il n'y avait donc rien d'exceptionnel. Je continuais de manger mon pain en regardant la télé.

Arrestation de quatre méchants par All Might en moins d'une heure cet après-midi. J'avais un très mauvais pressentiment, je tournais doucement ma tête. Il était 14:36. Yukikaze a dit qu'elle arrivait à 14:30. J'entendis la porte devant chez moi sonner alors que mon salon était encore un beau bazar. Et voilà que quelqu'un sonne à ma porte pas de doute ça ne pouvait être qu'elle. J'entre ouvrit ma porte pour voir son visage avec un sourire un peu forcé comme le mien.


- "Salut Yuki, tu vas bien ?"

- " Toujours en pyjama je vois ... va t'habiller je m'occupe de ranger tous"


J'ouvris bien grand la porte la laissant entrer elle, deux chiens et un chaton qui était posé sur le haut de sa tête. Et oui chez nous on a toujours eu un truc avec les animaux, surtout ceux qui obéissent bien. Je retournais donc vers ma chambre pour me changer.  Je pouvais entendre d'ici Yuki qui chantait tranquillement en rangeant la maison. Je ne savais pas comment elle faisait ça. Toujours être de bonne humeur et ranger la maison à vitesse éclair. J'avais à peine eu le temps de mettre mon kimono et me laver un peu le visage qu'elle avait déjà nettoyé tous le salon. Mais une fois que j'entrais dans le salon un lourd bruit se fit entendre à la porte. Je regardais  Yukikaze qui ne fit que hausser les épaules.

J'ouvris donc doucement la porte pour voir une pauvre fille, les bras et les jambes recouvertes de blessure et de sang. Dès que Yuki vit la fille, elle se dirigea à pleine vitesse la salle de bain pour prendre les premiers soins. Je pris doucement la fille en veillant à ne pas la blesser plus.

- "Yuki ! Je l'amène dans le fauteuil."

- " Non ! Pose là plutôt dans le lit, j'apporte une couverture"

Je portais la fille jusqu'à la chambre en évitant qu'elle se prenne tous les obstacles sur le chemin. Je l'emmenais dans ma chambre un endroit assez étrange comme la fusion entre la douceur et les trucs moelleux de l'occident et les trucs plus samouraï de l'orient, par exemple un lit occidental avec en face un petit meuble avec un katana fermer et verrouiller. Il y avait aussi deux grands vitres qui s'ouvraient en coulissant.

- "Jade ! Nat ! Uchimasu !"

Jade et Nat arrivaient à pleine vitesse vers la couverture qui recouvrait le lit et la tiraient très rapidement. Yuki recouvra rapidement le lit d'une couverture propre.  Il n'y avait pas de temps perdre. Yuki et moi faisions exactement les mêmes mouvements. D'abord des garrots pour l'empêcher de saigner, puis nettoyer les blessures ainsi de suite. Et après 5 minutes combat d'aiguille, nous avions fini de soigner ses blessures, sauf que la pauvre fille se retrouvait avec les bras et les jambes recouverts de pansements pour les petites blessures et de patch ou bandage pour les plus grandes.

Je m'assis, fatiguer, à côté de la pauvre fille alors que  Yukikaze s'endort la tête pauser contre mes jambes qui servaient de coussin D'une main je buvais un simple verre d'eau pendant quand de l'autre que je caressais à tour de rôle les cheveux des deux blondes. Je levais le regard pour voir par la fenêtre la pluie torrentielle qui frappait de plein fouet les vitres.


HRP: l’apparence de Yukikaze -> https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/originals/e3/f9/e8/e3f9e88e10b912542812a19196e89d2b.jpg

_________________

Hina parle en #6633ff
Alter: Vibration
Thème
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 62
Disponible en RP : Oui
Double-compte : Akiko Aka

Fiche de Pouvoir
Grade: 10
Année et Classe: Aucune
Alter: Metachair
Sam 15 Juil - 18:19
Olivia avait déjà perdu tout espoir, se laissant emporter dans l'inconscience, elle ne sentit même pas lorsque la porte s'ouvre, que la chaleur augmente lorsque l'humidité est moins présente, qu'elle se retrouve dans une maison, une vraie ... enfin, normalement. L'allemande ne sentait pas non plus son corps se faire soulever comme une plume - même avec sa guitare sur le dos, elle ne pèse pas lourde, même inconsciente -, le vide caractérisant la distance entre le sol et elle s'agrandir, son corps en mouvement. Elle n'entend même pas les paroles des deux femmes qui se sont hâtés pour l'aider du mieux qu'elles pouvaient la jeune fille qui, à la base, voulait juste un endroit chaud où s'abriter - les blessures ont beaux lui faire mal, elle n'aurait jamais demandé de se faire soigner -. Si elle se voyait en ce moment, sur un lit recouvert d'un drap pour ne pas le salir, avec deux femmes qui soignent ses bras et ses jambes, sauvant ainsi la vie de la petite fille qui ne se doutait pas qu'elle allait mourir à cause de ces morceaux de verre sur ses bras.

Finalement, l'allemande est soignée, elle est maintenant susceptible de continuer à vivre encore un bon moment. Cela a été dur, mais la voilà en sécurité, les bras et les jambes bandées en parties, pour le moment, elle ne se réveilla pas, mais cependant, l'une des femmes a fini par s'endormir, quitte à ce que tout le monde attende le réveil de la petite, autant se reposer aussi, ce serait dommage que seule Olivia profite d'un repos sur un lit, n'est-ce pas ? Heureusement, pas de jaloux, l'allemande a beau être encore pâle, elle arrive quand même à s'éveiller. Les yeux encore fermés, la voleuse ressentait de nouveau ses bras et ses jambes, avec encore une douleur dans ceux-ci. Elle n'avait pas encore la force de bouger ses jambes, mais elle arrivait quand même à remuer ses doigts de pieds, ainsi que ses bras et ses mains. Ses yeux finirent par s'ouvrir à moitié, elle sentait maintenant des caresses dans ses cheveux, elle tourna légèrement la tête pour entrevoir la propriétaire de cette main qui se trouve sur sa tête. Elle finit par voir une femme en kimono, les cheveux bruns, les yeux bleus, tenant contre ses cuisses la tête d'une deuxième femme endormie, blonde avec des oreilles de renard sur sa tête, portant elle-aussi un kimono. Serait-elle tomber sur des gens qui vivent traditionnellement ? En tout cas, sa vision est encore un peu trouble pour observer ce qui l'entoure.

- ... où est-ce que je suis ?

Elle ignore cependant si c'est bien une maison, ou bien un hôpital, pour le moment, elle n'arrive même pas à fixer le mur. Mais ce qu'elle sait, c'est qu'elle est dans un lit, un vrai, cela fait plus de trois ans qu'elle n'a pas finit allongé sur un véritable lit. Mais ça ne l'empêchait pas d'avoir froid, très froid même, elle avait encore ses habits qui sont inondés d'eau sur elle, sans compter que cette couverture est aussi humide que ses habits, bien qu'il y ait un peu de liquide écarlate qui s'est retrouvée mélangé à de l'eau. Pour le moment, elle ne le sait pas, elle ne fait que sentir des choses, rien de plus. Elle remet sa tête droite, fixant le plafond, se sentant pour le moment incapable de se lever ou bien de se mettre assise sans aides. Cependant, elle se doute au moins que cette personne a dû être celui qui lui a ouvert la porte.

- Je vous remercie de m'avoir aidé ...

_________________
Thème:
 


Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 107

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe: (Exemple : 1-A)
Alter: Vibration
Ven 21 Juil - 14:37
Il n'y avait pas à dire, ça faisait longtemps que je n'avais pas caressé Yukikaze. Plus je le faisais plus de vieux souvenir apparaissait dans ma tête comme d'ancien flashback. Depuis que j'étais devenu héros, Je ne voyais plus souvent Yukikaze. Je manquais aux semaines qu'on passait ensemble à profiter du beau temps, à pêcher le poisson le haut de la rivière, à nous entraîner dans le bois, à dormir au bord de notre terrasse. Tant de bon souvenir, je pouvais sentir mes yeux devenir un peu humide. Les mouvements de la blessée me ramenaient rapidement les pieds sur terre. Je frottais vite mes yeux. Avant de tourner mon visage vers la belle au bois dormant qui se réveillait petit à petit. Elle demanda d'une voix basse où était elle. Je souris en caressant à nouveau ses cheveux.

- "Du calme, tu es à l'abri et en sécurité. C'est tout ce qui compte."
.
Elle regardais doucement autour d'elle à la recherche de ses repères. Elle devait certainement se sentir perdu. Mais je me demandais toujours pourquoi elle était autant blessée. Avait été elle mêlé à un combat ou un accident. Et pourquoi était elle venu à notre porte ? Faisait elle du porte à porte à la recherche d'aide ou fuyait elle juste quelque chose ? J'avais beaucoup de lui poser mais elle devoir attendre. Pour le moment elle devait récupérer de ses blessures et ce n'est pas comme si elle avait les capacités de s'enfuir d'ici rapidement. Elle me remerciait de mon aide. Je lui souris en passant doucement ma main sur son front pour sentir sa température. J'en profitais aussi pour sentir les vibrations de son corps. Je fermais les yeux comme pour sentir si elle avait une fièvre, ça me permit de me concentrer assez bien pour sentir tous mouvement dans son corps. Tout son corps réagissait correctement à l'exception de ses bras et jambes qui essayaient de bouger malgré ma douleur. Son cœur battait sur un rythme normal, sa respiration elle aussi semblait calme. J'enlevais ma main de son front.

- "Tu n'auras pas de fièvre et tu semble aller bien. Enfin pas on ne te change pas de vêtement"

Je venais juste de remarquer qu'elle avait encore des vêtements mouillés. Je regardais autour de moi à la cherche de quelque chose pour la sécher mais je n'avais rien à porter  de vue pouvant servir. Je mis mes doigts dans ma bouche pour siffler légèrement sans réveiller Yukikaze. Nat se ramena au pas de course. Un brave chien, en espérant qu'il ne fasse bien ce que je lui dis.

- "Nat ! Taoru. Aussehen"

Le chien se retourna et sortit de la pièce avant de revenir en sautant dans le lit pour lâcher une serviette de bain, sur le visage de la blessée. Je me retenais de rire comme je pouvais en reprenant la serviette. J'étais presque au bord des larmes sur le point d'exploser de rire.

- " Pardon, il est..." *pouffement de rire*"encore très jeune"

J'allais commencer à la sécher quand je m'arrêtais un moment. Juste question de politesse.

- "Très gênant comme question, mais est-ce que je peux te déshabiller pour que je puisse te sécher ?"

_________________

Hina parle en #6633ff
Alter: Vibration
Thème
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 62
Disponible en RP : Oui
Double-compte : Akiko Aka

Fiche de Pouvoir
Grade: 10
Année et Classe: Aucune
Alter: Metachair
Ven 21 Juil - 17:07
Du calme ? Olivia n'était pas du tout agité ou en train de faire une crise de panique, elle voulait juste savoir ... où est-ce qu'elle est ? L’hôpital n'est pas une bonne solution vu qu'elle n'a même pas assez d'argent pour payer une urgence et elle ne voulait pas ruiner les autres parce qu'elle a finit par être accueillit par une âme charitable ... ou une personne qui ne la connaît pas, c'est peut-être ça. Vu son sourire et en sentant ses caresses, il semblerait que ce soit un mélange des deux, elle ne semble pas faire de sous-entendu sur sa potentielle "folie héréditaire" ou quelque chose comme ça. Bon sang, une personne qui n'a pas envie qu'elle souffre malgré la potentielle joie que cela procurait à son monstre de père de savoir que quelqu'un puisse l'aider à aller mieux ... ce qui risque de ne pas arriver vu la distance qui les sépare. Dans tout les cas, elle ignore toujours où est-ce qu'elle est, hormis à l'abri et en sécurité, ce qui peut aussi bien être une cellule qu'une chambre d’hôpital.

La voleuse sent la main de la femme se poser sur son front, ce à quoi elle ferme de nouveau ses yeux mi-clos. Elle ne se rendort pas, mais elle apprécier un peu la chaleur de cette main après une aventure sous des intempéries abominables. Elle ressentait la différence de température entre cette paume et son corps qui grelotterait s'il n'était pas immobiliser par la fatigue qui s'est suivie. Elle ne sait même pas si elle a faim, froid, ou bien si elle veut juste dormir. Pour le moment, elle se sent vide, sans doute le sang qui a couler qui lui procure cette effet. Elle n'ose même pas regarder l'état de ses bras dont les poils pratiquement invisibles se dressent sur sa chair blanchit par le froid. Finalement, cette chair de poule cesse dès qu'elle retire sa main de son front, ce qui permet à Olivia de rouvrir les yeux. Elle ne tombera donc pas malade ? Est-elle médecin ? Oh non, l'hypothèse d'être à l’hôpital se confirme de plus en plus. Et dire que ces jambes sont trop fatiguées pour qu'elle court. Enfin, il y a quand même un peu de manque de professionnalisme pour qu'elle soit vraiment à l'hôpital vu qu'elle a encore ses habits inondés d'eau sur elle, ce qui la rassure un peu plus. Surtout lorsqu'elle demande à ... un chien (?) d'aller chercher quelque chose ... c'est ce qu'elle pense en entendant les bruits de pas du petit animal qui va et qui revient en sautant sur le lit ... puis qui lâche une serviette sur sa tête, l'allemande n'a même pas le temps de réagir, venant à peine de tiquer à ce qui se passe avant de revoir le jour, la serviette retirée par la femme, clignant des yeux, puis tournant la tête pour voir le petit chien et utilisant tout sa force restant dans son bras gauche pour caresser le cabot.

- Ce n'est pas grave, mais je savais pas que vous parliez un peu allemand ... même si ça se dit "Aufsehen".

Elle continue de caresser l'animal, souriant légèrement avant de se faire sécher les cheveux et le visage par la jeune femme. Elle se laissa faire, de toute manière, elle ne pouvait pas s'opposer à ça, surtout que c'est pour ne pas qu'elle tombe malade. Cependant, elle pose une question assez ... étrange : elle lui demande si elle peut la déshabiller. Cette question a l'effet de faire rosir légèrement les joues d'Olivia, se faire déshabiller par quelqu'un ? Enfin, c'est pour qu'elle évite de tomber malade, et puis, elle l'a bien soigner avant sans son autorisation, et puis, Olivia n'a pas la force de le faire soi-même.

- Oui, pas de soucis ... je ne peux pas le faire moi-même pour le moment ...

C'est vrai que, maintenant qu'elle a senti un peu de chaleur, le froid commence à se sentir, même si la douleur et la fatigue l'emporte sur cette sensation désagréable.

- Sinon ... comment vous appelez-vous madame ?

_________________
Thème:
 


Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 107

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe: (Exemple : 1-A)
Alter: Vibration
Sam 22 Juil - 3:16
Pas de ma faute, si je ne parle pas super bien allemand, c'est juste pour donner des ordres au chien. Quelle idée quand même de Yukikaze d'apprendre aux chiens des ordres en allemand. Elle disait qu'il comprenait mieux l'allemand. J'ai jamais compris pourquoi. Elle aussi elle ne savait pas pourquoi mais elle me disait que les chiens réagissaient mieux. La petite semblait un peu se forcer pour venir caresser le chien. Je grattais vite entre les omoplates du chien et il se coucha contre la blessée, sa tête restant sous à porter de sa main. Je rigolais un peu à la réaction du chien, il semblait bien aimer la pauvre fille. Elle répondit positivement. J'allais commencer quand Yukikaze me sauta autour du cou en me parlant dans l'oreille.

- "Voyons Hina, tu sais  bien qu'avec ton esprit de garçon manqué, sa risque de mal finir"

Je regardais Yukikaze qui était complètement posé sur mon dos en tapotant de son doigt sur ma joue. Elle en savait trop sur moi, mais elle venait de me sauver d'une situation délicate. J'avoue que j'étais un peu gêné de faire cela à une jeune fille, surtout qu'elle avait l'âge des élèves que je pouvais avoir dans une de mes classes.

- "Bien, je te laisse t'occuper d'elle alors"

Je me retournais pour caresser Jade qui était assit en face de moi. Pendant ce temps, Yukikaze s'occupa donc de la jeune, fille. Bien sûr, je vous passe les détaille ça reste dans son intimité. Je profitais donc pour répondre à sa question.

- "Je m'appelle Hina Suchiru, et celle qui s'occupe de toi s'appelle/Yukikaze, ravi de te rencontrer"

Comme d'habitude, elle me coupa la parole. Pour faire la suite de la présentation. Je pouvais l'entendre sans problème retirer les vêtements de la jeune fille, en la séchant. Je n'avais vraiment pas l'habitude de faire cela, mais je me rappelle bien Yukikaze qui me changeait quand j'étais mort de fatigue et incapable de bouger.

- "Tu es actuellement dans notre humble foyer. Enfin celui de mademoiselle Suchiru. Tu sembles avoir vécu vraiment une série d’événements traumatisants. Nous allons éviter de parler des sujets qui pique pour le moment. Je vais juste finir de te sécher puis tu pourras te reposer."

J'étais toujours de dos à caresser Jade qui semblait adorer cela, alors que Yokai, le petit chaton qui était sur la tête de Yukikaze plutôt montait doucement dans le lit pour me grimper sur le dos et me mordre les cheveux.

- "Sinon, comment t'appelle-tu ?"

(HRP) je te laisse expliquer ou non la scène avec Yukikaze, mais sache qu'elle est très douce, gentille et douée.

_________________

Hina parle en #6633ff
Alter: Vibration
Thème
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 62
Disponible en RP : Oui
Double-compte : Akiko Aka

Fiche de Pouvoir
Grade: 10
Année et Classe: Aucune
Alter: Metachair
Dim 23 Juil - 11:42
Pendant le début du séchage, la jeune femme vient caresser l’omoplate du chien qui se couche contre elle, permettant à Olivia de pouvoir reposer une partie de son bras sur le lit pour caresser la tête du chien juste en levant la main, ce qui est nettement moins fatigant. Son regard se lève un peu pour voir quelques armes accrochés aux murs, elle ne s'y connaissait pas du tout en arme et sa vision est encore très flou, mais ça a l'air d'être des armes d'origine japonaises, finalement - pour le plus grand bonheur de la voleuse - elle n'est pas dans un hôpital, plus dans une ... armurerie ? C'est sans doute décoratif, mais elle n'aimerait pas avoir à faire face à une personne qui a toutes ses armes sur elle. Elle ne pense pas à ça en ce moment, concentrée à caresser le chien qui semble s'être pris d'affection avec elle, la blonde ignore pourquoi, sans doute une odeur qu'il apprécie qu'elle a sur elle, pourtant, elle n'a ni mangé de viande dernièrement - en fait, aucune viande depuis plus de 3 ans - et elle n'a pas rencontré de cousin canin de cet animal. Elle continue de sourire, les cheveux certes en pétard et détachés maintenant après que la jeune femme a passé un coup de serviette dessus, mais elle a retrouvé le sourire qu'elle a l'habitude de porter malgré toutes les misères qui lui arrivent.

Après avoir accepté la proposition de la jeune femme, elle entend une deuxième voix, plus discrète. Elle tourne la tête de nouveau vers la femme avant de voir qu'il y a une deuxième demoiselle, celle-ci avait la même couleur de cheveux que l'allemande, mais aussi deux oreilles de renard sur la tête, une "mutante" en fait qui partagent les traits avec un renard. Elle n'a pas très bien entendu ce qu'elle a dit, mais il semblerait que cela lui a fait passé le relais à la blonde. La première se retourne pendant que la deuxième s'approche de la jeune fille, elle avait un plus joli kimono et la nature semble l'avoir mieux gâter que la première femme. Si Olivia complexe ? Elle est jeune encore, ses seins n'ont poussé que pendant deux ans et leur taille avait déjà pas mal de volume pour quelqu'un de son âge, dommage qu'elle doit les cacher en donnant l'apparence qu'elle est plate comme une planche à pain. Finalement, les deux femmes se présentent, la première femme se nomme Hina Suchiri, la deuxième seulement Yukikaze.

Bien qu'elle soit gênée lorsqu'elle se fait déshabiller, elle restait immobile, se faisant manier comme une poupée avec beaucoup de délicatesse. Elle n'avait plus ses habits noirs, laissant exhiber un corps entretenu physiquement, mais à moitié ravager par la malnutrition et la saleté. Olivia vivait dans la rue, le seul moyen qu'elle a de se laver sont les bains publiques, mais ça reviens très chère, elle y va que pour le strict nécessaire avant que ça s'aggrave, histoire d'économiser pour de la nourriture et des médicaments en cas de maladie. Pendant qu'elle se faisait sécher par la renarde, celle-ci lui dit qu'elle se trouve non pas dans un hôpital ou une armurerie, mais dans leur "humble" demeure, c'est toujours un luxe lorsqu'on a vécu plusieurs années dans la rue. Ensuite, Yukikaze pense qu'elle a vécu pas mal d’événements traumatisants, c'est en partie vrai, même si elle est surtout venue ici pour fuir la pluie et l'immeuble dont elle squattait le toit qui s'est écrouler comme une tour de dominos, pour le moment, elle ne veut pas en savoir plus, elle veut juste que la jeune allemande se repose une fois séchée.

- Merci madame Yukikaze.

Elle avait fini de la sécher, elle est désormais enveloppée dans les serviettes qui cachent ses parties féminines, sans doute le temps que ses habits sèchent. Elle avait moins froid, du moins, c'est son impression, mais c'est vrai qu'elle se sent maintenant très fatiguée une fois séchée et légèrement réchauffée par le chien contre elle. Puis elle entend Hina lui demander comment elle s'appelle. Elle peut donner son prénom, ça ne pose pas problème.

- Je m'appelle Olivia ...

Puis, son nom de famille qui lui a tant posé de problèmes ... elle n'a pas envie de le dévoiler, pas tout de suite du moins, et pas à des femmes qui l'ont certes aidés, mais qui restent pour le moment des connaissances pour elle.

- Juste ... Olivia ...

Elle gardait un regard triste malgré ses yeux mi-clos et son sourire qui semble devenir moins ... souriant. Cependant, son corps lui suppliait de dormir un bon coup, toute cette course-poursuite avec les intempéries l'ont complètement vidée. Maintenant qu'elle était sec et qu'elle avait plus chaud, elle peut se dire qu'elle peut dormir un peu plus pour revenir en meilleur forme.

- Je ... vais juste ... dormir un peu ...

Elle laissa ses yeux se refermer et laisser son inconscience reprendre le dessus, elle avait beau être sur une couverture sanglante, c'est toujours plus confortable que le sol. Elle cesse automatiquement les caresses, gardant sa main sur la fourrure chaude du chien.

HRP:
 

_________________
Thème:
 


Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 107

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe: (Exemple : 1-A)
Alter: Vibration
Mer 26 Juil - 4:59
Je continuais de caresser Jade pendant que Yokai s'était confortablement couché sur le haut de mon crâne. La jeune fille disait s'appeler Olivia, et ne semblait pas vouloir en dire plus. Elle s'était alors soudain endormi en nous disant qu'elle voulait juste encore un peu dormir. Yuki sauta hors du lit sans le moindre bruit, rien de spectaculaire étant donné ses talents, et m'invitait à sortir. Je pris avec Jade et Yokai mais je donnais en dernier l'ordre à Nat de rester ici, (ce qu'il semblait vouloir faire) et de la protéger. Je sortis alors doucement de la chambre en regardant l'horloge dans le couloir qui affichait 16:20 à peu près. Je pouvais sentir l'ambiance changer, Yuki et moi sortons de nos rôles pour parler sérieusement. Sans un mot, nous partions tous les deux vers la pièce la plus éloigner de la chambre, donc la cuisine.  Je fermais la porte derrière moi avant de me poser contre, en regardant Yuki qui commençait à se laver les mains.

- "J'imagine que tu dois savoir des trucs sur elle"

- "Pas vraiment,  son visage m'a dit quelque chose mais sans son nom, pas moyen d'en être sûr. Mais je suis confiant sur un point. Il y a quelque chose de mal en elle."Dit-elle en prenant un couteau d'un tiroir.

- "Ce sont ses blessures qui te font penser cela ?"

- "Aucun civil normal ne ferait du porte-à-porte avec ce genre de blessure, surtout des blessures aussi grave. Elle cherchait quelqu'un qui pouvait l'aider."

- "Et bien c'est ce qu'elle a fait"

- "Oui, mais il y a plusieurs autres détails qui ne vont pas. Déjà, on est sûr qu'elle ne connaît pas très bien le quartier, elle a du ce déplacer à l'aveugle. Mais à ton avis que ferait un civil s'il avait autant de blessure"

- "Appeler à l'aide ?"

- "Exacte, et nous sommes dans un quartier résidentiel, donc beaucoup de personnes auraient bien voulu l'aider surtout à cette heure si. Même un coup de tonnerre ne peut cacher le cri d'un loup en détresse"Elle ouvrit le frigo en prenant plusieurs ingrédients.

- "Ce qui confirme le fait qu'elle ne sache pas du tout où elle est"

- "Maintenant imaginons, un degré plus loin, si elle savait qu'elle était dans un quartier résidentiel pourquoi n'a-t-elle pas appelé à l'aide" Je réfléchissais alors en me grattant le menton. Pendant que Yuki préparait à manger. Il me fallut 3 minutes pour trouver la réponse.

-"L'hôpital ! Si elle avait appelé à l'aide, plusieurs personnes seraient venues. Et comme l'humain est très égoïste, personne n'allait l'accueillir, ils allaient plutôt appeler l'ambulance. La fille serait emmenée à l'hôpital. Si la suite reste logique, les médecins découvriront qui elle est vraiment et elle se ferait arrêter une fois remis sur pieds"

- "Élémentaire mon cher Watson, mais ce n'est pas tout prenez dû recul. Ses blessures"

- "Principalement des coupures de vitre et du verre brisé."

- "De nos jours les vitres sont renforcées pour résister en cas de tremblement de terre. En fonçant dedans on pourrait facilement le briser mais le verre qu'elle avait en elle n'avait pas cette qualité ce qu'on peut remarquer à la différence de couleur. Donc le verre doit être vieux, ce qui veut dire que cela vient d'un ancien bâtiment. Vu son âge, ses blessures et sa connaissance du terrain. Le bâtiment dans lequel était n'était pas très loin. Nous sommes néanmoins dans un quartier résidentiel donc tous les bâtiments sont nouveaux et les seuls vieux bâtiments viennent des quartiers en construction."

- "Ce qui veut dire Sherlock ?" Je souriais alors qu'elle commençait à découper les légumes.

- "Cette fille n'est qu'une pauvre voleuse s'abritant dans les décombres d'un ancien bâtiment qui a certainement du s’effondrer à cause des récents travaux et du mauvais temps. Elle fuit en sautant par la fenêtre, ce qui explique les diverses blessures et hématomes. Mais une chose reste très étrange."

- "Comment a-t-elle pu se rendre ici alors que nous vivons à plusieurs kilomètres des anciens bâtiments ?"

Yuki me fit un bref clin d’œil, je lui souris en retour et lui dit d'une haute voix.

- "Et bien mon cher Holmes, nous voilà partit pour une nouvelle aventure n'est-ce pas"

Elle haussa les épaules en continuant d'éplucher les patates, avant de doucement rire sa main devant sa bouche. Je sortis de la cuisine avant rendre vers le salon et de plonger dans le fauteuil pour me reposer un peu, j'allumais la télé en mettant notre émission favorite à moi et à Yuki, "Sherlock Holmes".

Après plusieurs épisodes de Holmes, Yuki finissait tous juste de préparer à manger qu'on pouvait très clairement entendre le chien aboyer puis dire bonjour à la jeune fille qui venait de se réveiller.

_________________

Hina parle en #6633ff
Alter: Vibration
Thème
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 62
Disponible en RP : Oui
Double-compte : Akiko Aka

Fiche de Pouvoir
Grade: 10
Année et Classe: Aucune
Alter: Metachair
Mer 26 Juil - 16:47
Olivia ouvre les yeux, combien de temps c'est écoulés ? Elle a l'impression que des heures se sont écoulés, ça se confirme lorsqu'elle jette un œil dehors : il faisait très sombre, presque nuit, et la pluie continue de frapper violemment contre la vitre. Le doux bruit de ces larmes divines qui s'éclatent contre les carreaux de la fenêtre a le don de redresser légèrement les poils d'Olivia et la rend mélancolique. Cela fait déjà trois années qu'elle ne s'est pas couchée sur un vrai lit, mais aussi qu'elle a profité d'être détendue pour écouter ce son. Cependant, un autre son vient englober le son de la plus, un bruit venant d'un écran, les deux jeunes femmes doivent être en train de regarder la télé le temps qu'Olivia se réveille. Elle se lève, sentant un poids sur son ventre, celui du chien qui était venu chercher la serviette qui a servi à sécher. Il était là, à veiller sur la voleuse, descendant du lit pour se mettre à aboyer pour prévenir ses maîtresses.

La blonde remettait sa serviette correctement, la présence du chiot a beau ne pas la gêner du tout, même s'il aboie très fort, elle a très froid. Elle cherche du regard où se trouve ses habits, elle finit par mettre sa main dessus après avoir balayé la pièce remplit d'arme. Cependant ... elle a un gros soucis avec ses habits : en séchant de la sorte, ces habits ont rétrécit, seule sa cape a gardé sa taille normale. La voilà maintenant dans de beaux draps : dans une maison de deux inconnues avec des armes pleins aux murs avec désormais juste une cape comme vêtements, heureusement que ces deux inconnus ne sont pas hostiles, mais tout de même. Elle rosit, mais enfile quand même sa cape, s'enroulant dedans comme si c'était une couette en gardant la serviette sur elle. Elle avait moins mal aux jambes et aux bras, la douleur est encore présente, mais moins handicapante, même si Olivia a l'impression de boiter avec les deux jambes. Doucement, mais sûrement, la voleuse se dirige vers la porte de la chambre, puis l'ouvre en laissant le chien lui tourner autour.

Le son de la télé se fait entendre plus nettement, elle se dirige donc en se laissant guider par les dialogues japonais qui s'échange, parlant d'une certaine affaire et d'un certain Watson. Elle finit par entrer dans le salon, les cheveux encore en bazar, le visage encore rose, voyant Hina à la télé et Yukikaze qui semble avoir préparer à manger. Le chien continue à lui courir après, comme s'il voulait des caresses ou bien jouer, mais Olivia a les mains prisent et bien qu'elle peut toujours utiliser son alter pour le caresser, elle préfère attendre d'avoir quelque chose à se mettre.

- R ... rebon ... bonjour ...

Elle avait froid, elle claquait des dents légèrement, tremblant un peu sur place, pourtant, on pouvait aussi voir un peu de gênes dans ses paroles.

- Vous ... vous n'auri ... riez pas des ... des habits à ... à me prê ... prêter ... ter s'il ... il vous pl ... plait? J'ai ... j'ai un sou ... soucis av ... avec les mi ... ATCHA !

Et la voilà qui commence un peu à s'enrhumer, décidément, elle qui pensait avoir échapper à la maladie ... Pauvre d'elle. Elle aimerait bien s'assoir quelque part et avoir quelque chose de chaud à se mettre ou bien avoir un chien sur ses genoux pour qu'elle ait moins froid.

- P... pardon.

_________________
Thème:
 


Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 107

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe: (Exemple : 1-A)
Alter: Vibration
Mer 26 Juil - 19:04
La soirée se passait calmement, Nat venait  de nous prévenir dû réveille de la demoiselle. Yukikaze posait tranquillement la table alors que j'étais coucher dans le fauteuil avec les chiens. Olivia arriva en ... serviette ? Non, on aurait dit sa cape, mais qu'elle avait enrouler autour de son corps. Elle demanda de manière très gêner d'autres vêtements. Elle devait être si gêné qu'elle ne m'avait pas très bien regardé. Je la regardais du fauteuil dans lequel j'étais couché, avec les chiens ... sept chiens. Quatre au sol et deux couchers sur moi et un qui me servait de coussin. Et Yokai le petit chaton qui était couché au chaud contre moi.

- "Bien dormi au moins ? Je ne t'ai pas présenter les chiens alors dans l'ordre. Derrière moi c'est Jade, sur moi c'est Zodiac et Souji. Et aux pieds du fauteuil de droite à gauche Khàc, Mya, Zoan et Gaul. C'est dans l'ordre un loup, deux husky, un berger allemand et une berger belge, un labrador et un golden retriever. Yuki tu veux bien aider notre inviter, je suis un peu ... chouchouter actuellement."

Yuki sortait de la cuisine avant partir redéposer son plat dans la cuisine voyant Olivia en "cape". Elle l'attrapa par les épaules avant de la pousser vers la chambre, en faisant non de la tête.

- "Mince ! Mince ! Mince ! J'ai complètement oublié de faire correctement sécher tes vêtements. Tu aurais pu nous appelé bon sang."

Elle continua de la pousser vers la chambre et glissa avec aisance à côté d'elle pour fouiller les tiroirs. Puis sortit du fond un magnifique kimono blanc avec des pétales rouges. Ensuite, elle regarda un petit moment Olivia.

- "J'imagine que tu n'as jamais mis de kimono. Aller retourne toi et déshabilles-toi"

Elle l'aida avec douceur et sympathie Olivia à mettre son kimono avant de la ramener vers la salle à manger. Pendant ce petit temps j'avais réussi à sortir de sous le chien et je commençais à mettre la table.  Yuki nous avait préparé une délicieuse paëlla, j'en avais l'eau à la bouche. Je venais d'installer la table quand Olivia arriva avec le kimono.

- "Ce kimono te va très bien, d'ailleurs je pense que c'est celui que je mettais quand j'étais plus jeune,  j'imagine que c'est Yuki qui a dû le trouver"

Yuki ne dit point mot et se mit à table avec moi, une table occidentale bien sur. Avec une grande coupole contenant la délicieuse paëlla. Trois places, chacune avec une assiette des couverts et des verres remplit d'eau. Les chiens étaient tous autour de nous, jouant, dormant, mâchouillant.

- "Viens t'installer, Olivia. Tu dois avoir faim"

_________________

Hina parle en #6633ff
Alter: Vibration
Thème
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Love Hina
» Karma : équilibré ou pas ?
» Le jeu du Karma!
» Mauvais Karma ! [with Jake]
» [Septembre] Pullip Hina Ichigo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: Zone résidentielle-
Sauter vers:


bouton partenariat