Logo My Hero Academia

Nous sommes actuellement en été, au mois de Septembre

Membre du Mois

Coup de coeur

Coup de coeur My Hero Academia

Les dernières rumeurs

- Alors qu'il exécutait son stage, un élève a été retrouvé carbonisé parmi les décombres. Bien que sous le choc, la police a continué à mener une enquête formelle sur les faits entourant l'équipe de leur maître de stage, Blazing Eye. (Event 2)
- Les malfaiteurs ont été arrêtés durant leurs assauts. Il s'agirait des non moins fameux M.Compress et de ce que les journaux ont nommé "le Démon souriant". (Event 2)
-
- Un club de football américain est en train de se former! On dit que des paris ont été formés sur différents joueurs! En bien comme en mal...
- On aurait vu deux silhouettes rôder près de U.A...L'une d'elle était monstrueuse! Un couvre-feu est imposé pourtant... (Août).
- Le dimanche, on déconseille d'entrer dans les parcs! Attention, les chiens mordent sans raison! (Rumeur d'août)
-Des étudiants auraient été aperçus près d'une boutique de figurines par un étudiant de U.A. On dit qu'ils sont en deuxième année et qu'ils se cacheraient depuis...sont-ils en couple? Qui sont les geeks?!

11 Heros | 37 Elèves | 09 Ligue des vilains | 07 Vilains | 05 Civils

Notre Histoire

Année 2045. 80% de la population a développé des pouvoirs surnaturels, surnommés Alter. Certains les utilisèrent pour semer le chaos, détruire ou réaliser des activités illégales.
D'autres, à l'inverse, utilisèrent leurs nouvelles capacités pour sauver la veuve et l'orphelin, rendant réel le métier autrefois fantasmé de Super-héros, qui devint, au fur et à mesure, une activité reconnue par l'état. C'est ainsi que des écoles se spécialisèrent dans l'éducation de nouveaux justiciers, prêts à affronter ceux bravant la loi : les vilains. La suite

Nouveautés

26/03 Le groupe "élève" est temporairement fermé. Consulter
23/03 Les rumeurs ont été mises à jour ! D'autres informations à suivre ! Consulter
22/03 Le deuxième event est officiellement terminé ! Voici la nouvelle intrigue de votre forum ! Consulter
26/02 Installation du nouveau design de My Hero Academia RPG, ainsi que d'autres petites nouveautées !Consulter
03/12 Un nouvel event débutera très prochainement ! Tenez vous au courant ! Consulter

02/12 Recensement de décembre. Consulter

03/10 Mise en place de la chronologie du forum. Consulter

19/11 Mise en place d'une aide au fair-play. Consulter

12/11 Plusieurs mises à jours ont été effectués sur le forum. Consulter

07/11 Fin du premier event & recrutement terminé !

18/09 Le premier event de MHA est lancé ! Consulter

21/08 Annonce sur les nouveautés ! Consulter

21/08 Nouvelle page d'accueil !

Prédéfinis


Le karma existerait-il ? [PV : Hina]

 :: Musutafu :: Zone résidentielle Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 27 Juil - 16:02
Dis donc ... ça fait beaucoup d'animaux quand même, sept chiens et un chaton ? Sans doute est-ce un chenil en plus d'être la maison de ses deux femmes, ou alors ce sont de vraies fans d'animaux de compagnie, tant qu'il n'y a pas de serpent ou de rats, Olivia n'a pas de raison d'avoir peur. Après tout, tout ces chiens semblent dressés et domestiques, enfin, si tous l'attaquait, elle serait sans doute dans de beaux draps vu la taille de la meute de chien, encore heureux ils ne servent que de peluche ... ou peut-être pas, de toute manière, s'ils attaquent, vu qu'Olivia a pratiquement dormi avec l'un d'eux sur elle pour lui tenir chaud, elle n'a jamais entendu parler d'un monstre qui aide les petites filles à se réchauffer. En tout cas, tout ça pour dire qu'elle ne craint pas les animaux, elle en a vu des biens plus agressifs et bien plus massifs, capable de lui arracher un bras ou une jambe, mais elle a toujours eu ses deux jambes et ses deux bras en entier. D'ailleurs, maintenant, elle connaît tout leur nom, grâce à Hina qui était posé sur le fauteuil avec tous ces animaux autour d'elle, elle doit avoir chaud, Olivia est presque jalouse.

Alors qu'elle était immobilisée sur ce fauteuil avec toutes ces bêtes, elle fini par appeler Yukikaze, celle-ci arrive avec un plat contenant sans doute de la nourriture, Olivia aurait bien voulu sentir de quoi il s'agit, mais elle a tellement peu mangé des plats cuisinés qu'elle ne saura même pas ce que c'est, en plus, elle a pris froid, son odorat n'est pas en plein forme en ce moment. Cependant, la femme renarde, en voyant Olivia en mode chrysalide dans sa cape, dépose aussitôt son plat pour courir en poussant la voleuse par les épaules, heureusement, le parquet glisse bien car elle se retrouve à glisser le long du sol tandis qu'elle se fait guider par Yuki qui la ramène aussitôt dans sa chambre, se faisant au passage engueuler pour avoir essayer de les chercher par elle-même.

- Dé ... désolé je ... je ne sav ... avais pas où ... où vous étiez ... ez.

Elle faisait une triste tête, elle voulait juste les chercher et elle se fait à moitié engueulé. C'était injuste, elle ne comprenait pas qu'elle était le mal à venir les voir, surtout qu'elle s'est couverte du mieux qu'elle peut. Donc oui, on peut dire qu'Olivia fait un peu la tête, si elle avait su, elle aurait tenté de les appeler ... mais elle l'a dit, elle ne savais pas si elles étaient là et si elles étaient occupées ou pas. Enfin, une fois dans la chambre après un freinage parfait, Yukikaze cherche quelque chose dans un tiroir tandis qu'Olivia souflait sur la fumée qui sort de ses pieds, c'est que cette glissade lui a presque brûlé les pieds. En peu de temps, elle ressort finalement un kimono blanc avec des pétales rouges, rien à voir avec ses habits tout en noir qui sont de moins bonne qualité - et maintenant plus à sa taille -. Le problème, Yukikaze l'a vite souligné, c'est qu'elle n'a jamais mis de kimono, du moins, pas toute seule. Elle avait cinq ans lorsqu'elle a mis pour la dernière fois un kimono, et c'est son père qui l'a habillé. La femme renarde le comprend lorsqu'Olivia pose son regard sur le kimono, elle lui demande donc de se retourner, puis de se déshabiller, ce qu'Olivia fait sans protester. Elle retire sa cape, et laisse tomber la serviette, la voilà de nouveau en tenue d'Eve avant d'être recouverte par le kimono blanc. Elle se laissa manipuler par Yukikaze qui l'habille avec douceur et amabilité, sans lui faire de mal, comme si elle avait l'habitude d'habiller les gens.

Une fois revêtu de ce magnifique kimono, Yukikaze l'emmène à la salle à manger où se trouve Hina qui les attends. A peine est-elle arrivée qu'elle se fait complimenter sur sa tenue, ce compliment a le don de faire rougir la jeune allemande. Elle se doute que c'est pour lui faire plaisir, surtout qu'elle a encore les cheveux mal coiffés. Elle lui dit aussi que ce kimono lui appartenait lorsqu'elle était plus jeune, dans ce cas, c'est une bonne raison pour ne pas le tâcher ou l'abîmer.

- D ... Danke schon. J'essayerais de ne pas le salir.

Elle restait debout lorsque les deux femmes s'installent à la table, Olivia avait beau vivre dans la rue, elle connaissait encore les règles de politesse, elle sait que s'asseoir à table pour manger sans y être invitée est très malpoli. En la voyant debout, Hina l'invite à table, elle les remercia avant de s'asseoir sur la chaise qui restait. Combien de temps a-t-elle dû manger par terre dans une assiette sans le confort d'une table ? Sans doute longtemps, même à l'orphelinat on l'obligeait à manger dans sa chambre. Elle met ses deux mains sur la table avant de regarder le contenu de la coupole ... hormis les légumes, rien ne lui rappelle quelque chose.

- Qu'est-ce que c'est ? Ça sent drôlement bon.
avatar
Messages : 127
Disponible en RP : Oui
Double-compte : Akiko Aka

Fiche de Pouvoir
Grade: 19
Année et Classe: Aucune
Alter: Metachair
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
Thème:
 


Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 14 Aoû - 21:06
Cette petite était vraiment adorable dans ce kimono, ça me rappelait quand mon père m'amenait aux fêtes du village, il me forçait toujours à mettre ce kimono alors que moi j'avais honte d'en porter. J'avais l'impression d'être horrible avec, mais quand ma mère en portait un ça changeait tout. Elle était magnifique avec un kimono, ses longs cheveux noirs qui flottaient aux vents. Et c'est seulement quand elle venait m'aider en portant son kimono que j'acceptais de me changer. Elle me manquait. Ils me manquaient tous les deux.

*tack*

En ouvrant les yeux surprit par le coup que je viens de prendre au front, je voyais Yuki qui rattrapait la cuillère au vol en bois qu'elle venait de me lancer dessus. Je frottais mon front pour effacer la douleur. Elle a dû remarquer que j'étais à nouveau perdu dans mes pensées. Elle pouvait lire dans mon regard que j'allais me venger de ça, mais je lisais dans son visage que je pouvais toujours essayer. Elle se retourna vers Olivia qui venait de poser une question. Je baissais la tête alors que Jade venait poser sa tête sur ma jambe. Incroyable, c'est à croire qu'elles savent toutes les deux à quoi je pense. Je caressais doucement la tête de Jade en regardant les autres chiens.

- "C'est une paëlla. C'est un plat d'origine espagnole. Dit toi juste que c'est un délicieux mélange de riz, fruit de mer, viande et légume. Un vrai délice !"

Yuki avait à peine fini de présenter le plat qu'elle se servait en grande quantité en bavant tout autant. Je la fixais du regard, en tapant fort du pied sur le sol. Elle s'arrêta en me regardant puis baissa la tête en marmonnant des excuses.

- "Bon ! Itadakimasu !" Je m'exclamais assez fort en joignant mes mains et en penchant la tête, Yuki fit de même mais un peu moins fort. Je ne vérifiais même pas si Olivia le faisait mais elle semblait avoir de bonne manière donc il n'y a pas à s'inquiéter. Je laissais tranquillement Yuki me servir avant de commencer à manger.

Le repas se passa tranquillement, à vrai dire c'était assez silencieux. Ni moi ou Yuki ne parlait, d'habitude nous avions toujours un sujet de conversation mais la présence de cette jeune fille nous perturbait assez. Puis Yukikaze brisa la glace.

- "Olivia, pourquoi étais-tu recouvert de blessure et pourquoi es-tu venue dans la maison d'un héros ?"
avatar
Messages : 193

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe: Professeur de Heroïsme / Professeur titulaire de la Classe 2-B
Alter: Vibration
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
Revenir en haut Aller en bas
Sam 19 Aoû - 13:38
Magnifique vol de cuillère en bois, mais pourquoi donc tant de violence ? Hina avait juste l'air un peu dans les vapes, mais sans doute est-ce la fatigue ? Ça peut se comprendre, c'est une héroïne, elle devait déjà avoir une journée chargée. Enfin, si ça se trouve, c'est autre chose, Olivia ne connaît que le nom de cette femme, et elle n'a fait que deviner que c'est une héroïne, il suffit de voir tout l'arsenal qu'elle a chez elle, ce n'est pas que de la simple collection. Elle s'y connait un peu Olivia en se qui concerne les objets de collections, le métier de voleuse lui a permis de pouvoir estimer chaque valeur des objets qu'elle vole, ce qui fait qu'elle est toujours payer à juste valeur. Elle était intelligente, celui qui arrivera à l'avoir sur le plan économique n'est pas prêt de naître. Et puis, qui voudrait escroquer une petite fille ? Ce serait immorale voyons, dommage qu'elle commence déjà à être former comme une adolescente, elle aurait pu garder cette avantage, mais le temps commence déjà à la transformer en une future jeune adulte. L'allemande ne s'en plaint pas du tout, cela peut avoir quelques avantages, même si pour son travail, ça peut vite devenir une contrainte.

Finalement, c'est un plat de son continent d'origine qu'elle a devant elle, un plat espagnol, donc européen, comme son pays natal. Elle n'en a cependant jamais mangé, son père était un cuisinier assez peu expérimenté pour faire ce plat, et puis, ce ne sera pas l'internat qui lui proposerait de manger quelque chose de qualité, surtout à "elle", une fille de tueur en série ayant sans doute les mêmes envies sanguinaires que son père ... Enfin, n'ayant pas envie de se prendre une cuillère en bois sur le front à son tour, elle passe ses pensées autre part, de toute manière, elle doit déjà dompter sa faim. Si elle n'a certes pas soif de sang, elle a cependant très faim, sans doute trop, mais après 3 ans de rue, elle a finalement réussi à enfouir ses instincts. Elle ne paraît donc pas aussi pressée de manger que Yukikaze qui commence déjà à baver avant même de commencer à dire bon appétit. Hina a dû la rappeler à l'ordre, sans doute pour ne pas montrer le mauvais exemple à Olivia qui les regardait encore toutes les deux. Finalement, toutes les trois joignirent leurs mains pour dire "Itadakimasu", avant qu'Olivia et Hina se fassent servir à leur tour, la blonde remercie celle qui la sert avant de commencer à manger.

Contrairement aux deux autres, Olivia manger très doucement, non pas que c'était mauvais, au contraire, c'était très bon et très nourrissant, mais elle a l'estomac fragilisé par la malnutrition, ce serait dommage de subir une indigestion dû à un bon repas, surtout un repas qu'elle n'a pas volé pour une fois. Mais c'était surtout la viande qui était rare dans son alimentation, elle n'avait rien pour cuire une quelconque viande, de plus, elle n'avait rien non plus pour la conserver. Et puis, elle compte bien apprécier les saveurs que lui offrent les deux femmes, elles ne s'imaginent pas à quel point ça lui manquait de manger quelque chose de bon pour une fois, et sans doute la trouvent-elles trop lente pour manger. Aussi, manger de la sorte permettait d'ingérer correctement chaque nutriment que lui offre chaque bouchée, ça évite que ça tombe directement dans l'estomac sans que ça procure l'impression de nourrir.

Finalement, après un silence très intense, la femme renarde commence à briser le mur. Elle pose une question, une question qui faisait sans doute partis des questions qu'elle voulait poser une fois qu'elle s'est repose : pourquoi elle s'est retrouvée blessée de la sorte et pourquoi être venue dans la maison d'un héros, c'est bien ce qu'elle pensait, elle était bien une héroïne.

- J'habitais dans un immeuble abandonné avant de venir ici. Je voulais m'abriter dans l'immeuble pour me protéger de la pluie, mais il a finit par s'effondrer et j'ai dû passer à travers la fenêtre pour ne pas finir écrasée en emportant avec moi ma ...

Puis, elle vient de tiquer un moment, où est passée sa guitare ? Elle ne l'a pas vu dans sa chambre.

- Ma guitare ... vous l'avez mise où ?

Elle y tient vraiment à sa guitare, c'est l'unique souvenir qu'elle a de sa mère, ce n'est même pas un souvenir, c'est la seule trace de sa génitrice. Elle est morte peu après sa naissance, elle ignore les conditions exacts de sa mort, mais il paraît que c'est une maladie qui l'a emportée. Elle ne croît pas vraiment à cette version de cette histoire, son père était un tueur en série après tout, c'était possible que ... enfin, elle se calme, si ça se trouve, elles l'ont juste mise à sécher le temps qu'il sèche aussi.

- Puis ... je me suis enfuie malgré les blessures à la recherche d'un abri, et j'ai fatalement atterris ici après avoir été chassé de toutes les autres maisons ...
avatar
Messages : 127
Disponible en RP : Oui
Double-compte : Akiko Aka

Fiche de Pouvoir
Grade: 19
Année et Classe: Aucune
Alter: Metachair
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
Thème:
 


Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 10 Sep - 0:01
En dévorant la paëlla, je regardais du coin de l'oeil Olivia qui semblait manger très calmement son plat, avalant très doucement et en prenant son temps. Est-ce qu'elle aimait le plat et profitait du goût en mangeant comme cela. Yuki et moi pensions toutes les deux l'inverse et nos soupçons ce confirmaient, cette jeune fille était une très jeune voleuse qui volait pour survivre. Et sa mauvaise nutrition la force a mangé calmement pour ne pas être malade. La renarde posa alors sa question. Je savais bien qu'elle allait poser cette question donc à aucun moment je ne fis signe d'arrêter ou leur coupa la parole. C'était cette confiance entre elle et moi qui nous rendaient si fortes ensemble. Nous nous faisions parfaitement confiance et nous faisons en sorte de ne jamais nous gêner car on savait parfaitement que l'autre agissait pour la bonne cause.

Olivia s'expliqua et elle confirma la théorie de Yukikaze, ce qui veut dire qu'elle a dû parcourir une très grande distance pour arriver de son immeuble a chez nous. Cela ne faisait que rajouter plus de question à notre théorie cependant. Elle parla alors d'une guitare, qu'elle disait avoir pris avec. Cette guitare devait avoir pour elle une très grande valeur sentimentale, elle risquait sa vie dans cet effondrement et se ralentir d'une guitare n'allait pas l'aider. Mais une chose posait problème, quand elle était arrivée ici, elle n'avait pas de guitare sur elle. Elle a dû le perdre sur le chemin, je levais le regard vers Yuki et elle me rendit le même regard. Je soupirais en me relevant pour aller chercher dans une étagère fermer une bouteille blanche fermée par un bouchon, je pris aussi une petite coupole. Pendant ce temps, Olivia finit de s'expliquer.

Je me remplis doucement ma coupole avec le liquide ressemblant à de l'eau. Un petit silence s'installa. Je but tranquillement alors que Yukikaze relança la conversation en échangeant quelque regard avec moi pour voir si j'étais d'accord.


- "Il se fait tard, et on devrait aller dormir, mais il y a plusieurs choses sur lesquelles nous allons devoir discuter" -Yuki joignit ses mains et posa ses coudes sur la table en regardant Olivia. "Premièrement, Hina ne t'a pas encore arrêté donc tu comprends que temps que nous n'avons rien contre toi, tu ne crains rien de nous. Ensuite, nous voulons bien te laisser dormir ici, pour la nuit. Mais demain ..." ..." -Yuki me regarda alors que je continuais de boire en hochant doucement de la tête quand elle me regarda. "Demain, tu devras partir, tu comprends que nous n'avons aucune raison de te garder ici chez nous, et de plus cela pourrait gâcher ... la ..."

Yuki s'arrêta en ayant un très mauvais pressentiment, elle tourna doucement son regard vers moi. Je la fixais d'un regard glacial, droit dans les yeux, ne laissant qu'une seule émotion apparaitre. Yuki baissa la tête alors que ses oreilles tombaient sur sa tête en même temps et sa queue s'abaissa. Je fermais les yeux en soupirant fortement, un silence se réinstalla. Je déposais alors mon regard sur Olivia sans changer d'expression. Rien que ce regard faisait taire les chiens qui ne bougeaient plus en restant coucher et immobile.

- "Olivia, j'ai pour habitude de laisser aux gens une deuxième chance. J'ai appris que n'importe qui pouvait changer s'il le voulait. Alors je vais te laisser une chance pour changer ta vie. Reste avec nous, change ta vie, ne vol plus et devient une personne normale vivant une vie heureuse. Ou alors, sort de cette maison demain matin et si jamais je te revois, ça sera derrière les barreaux d'une prison. Maintenant, fait ton choix."
avatar
Messages : 193

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe: Professeur de Heroïsme / Professeur titulaire de la Classe 2-B
Alter: Vibration
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
Revenir en haut Aller en bas
Dim 10 Sep - 16:32
L'allemande finit de s'expliquer, suite à ça, Hina se lève pour aller chercher sa bouteille d'alcool, sans dire où se trouve sa guitare. L'aurait-elle perdu ? C'est insensé ! Elle l'avait encore sur le dos, sans doute est-il encore devant la maison, heureusement qu'elle est dans sa sacoche, sinon, l'instrument aurait énormément souffert. Elle devrait vite aller voir, de toute manière, personne ne serait aller sortir sous ce temps, elle a encore une chance de le ramasser dehors. Tout de même, la voleuse se sent encore très stressée de se sentir sans son instrument, elle aimerait l'avoir près d'elle, mais sans doute devra-t-elle sortir vite fait de cette maison le temps de reprendre son instrument, juste quelques secondes. Mais ce serait impolie, de toute manière, ce ne sera pas cette pluie qui détruira son instrument. Elle essaie de se rassurer elle-même du mieux qu'elle peut, les deux femmes ne semblent pas vraiment comprendre que cet instrument est pratiquement tout ce qu'elle a de plus précieux, bien plus que ce fichu argent qui lui permet uniquement de se nourrir et de s'acheter de quoi se soigner.

Ensuite, vient finalement le moment qu'Olivia attendait depuis son arrivé ici : le moment où ses hôtes temporaires lui disent de repartir le lendemain, elle le savait que sa fichu réputation de soi-disant fille à papa la poursuivrait même ici. A quoi bon être gentille si tout le monde vous case déjà chez les monstres ? Il y a longtemps que l'allemande ne nage plus dans ses illusions, son père n'est qu'un monstre de tueur en série, là où elle a essayer de prouver au monde qu'elle voudrait devenir quelqu'un de bien, les gens l'ont empêcher de continuer ses études, de pouvoir vivre comme les autres enfants, d'avoir une chance de trouver une famille qui accepte de l'héberger en tant que fille adoptive. Tout ça réduit à néant ne donne pas envie de tout recommencer une nouvelle fois, ces trois ans sont peut-être les plus rudes qu'elle a vécu, mais jamais Olivia n'a autant souffert que lorsqu'elle était à l'orphelinat, même les balles qui se plantent dans sa peau et les coupures sur ses mains ne sont que de simples caresses comparés à toute la violence psychologique qu'elle a subi à cet orphelinat, de quoi devenir folle.

Pourtant, là où Yukikaze semble vouloir que Olivia parte tout de suite, Hina, quand à elle, n'est pas d'accord : elle veut offrir à Olivia une seconde chance de vivre une vie normale ... une occasion comme ça ne se refuse pas, surtout qu'elle la menace ensuite de l'envoyer en prison la prochaine fois qu'elle se rencontre. La voleuse arrive sans problème à lutter contre ce regard noir, ces yeux, elle les a vu de tellement nombreuses fois que ça ne l'atteint pas du tout. La jeune fille garde un visage stoïque par rapport à ces yeux qui l'a transperce de part en part, la proposition d'Hina l'intéresse, elle est même heureuse que quelqu'un accepte de faire d'elle une personne normale, pas forcément une héroïne, juste ... une fille normale comme toute les autres ... mais si c'était si simple, elle ne sait rien de ce qu'Olivia a déjà essayer de faire pour paraître normale, et ce n'est pas d'elle-même qu'elle s'est lancée dans le vol, c'est la faute des autres qui ont refuser de lui donner une chance.

- J'ai toujours voulu devenir quelqu'un de normal, depuis mes 7 ans j'ai voulu devenir héroïne ou bien musicienne ... mais personne n'a voulu me donner de chance. Tout ça à cause de mon père.

Une pression commence à s'exercer sur le couvert qu'elle a en main, sans que son visage laisse apparaître une quelconque expression.

- Depuis son arrestation, je suis devenue orpheline, je n'ai jamais autant souffert dans ce fichu orphelinat, se faire traiter de criminel et de monstre alors qu'on veut juste vivre comme les autres, se faire rabaisser en permanence, se faire humilier et battre sans arrêt ... voilà ce que ça m'a coûter de vouloir devenir une personne comme les autres.

Elle relâche la pression, gardant le couvert en partie broyer dans sa main sans qu'elle se rend compte de ce qu'elle a fait subir à cette pauvre fourchette.

- Je VEUX devenir quelqu'un de normal, avoir une maison, une famille, faire des études, rencontrer des gens sans se faire juger, mais c'est les autres qui ne le veulent pas. Tout le monde me condamne à devenir une criminelle, comment pouvez-vous m'aider à prouver le contraire ? ... Je veux bien rester ici, mais vous verrez toute la haine que les gens portent à mon attention.

Elle peut se retenir de voler, pas de problème, même s'il faudra du coup corriger quelques réflexes et tiques qu'elle a eu à force de travailler en tant que voleuse. Elle est sûre qu'Hina l'aidera à passer ce cap ... mais est-ce qu'elle sera découragée par tout les citoyens qui entourent sa maison ?
avatar
Messages : 127
Disponible en RP : Oui
Double-compte : Akiko Aka

Fiche de Pouvoir
Grade: 19
Année et Classe: Aucune
Alter: Metachair
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
Thème:
 


Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 24 Sep - 13:00
Rien qu'au regard d'Olivia, je savais qu'elle était déterminée (peut-être même heureuse). Déterminé mais effrayé, son passé la hante, je pouvais le voir à son visage qui changeait peu à peu d'expression. Elle commence alors à me le raconter. Quand elle était jeune, elle voulait devenir une héroïne, ou même une musicienne. Elle avait des rêves, elle savait ce qu'elle voulait faire. Mais à cause de son père. Elle m'expliqua ensuite que son père était un criminel et que depuis son arrestation, elle vivait seule. La réputation de son père l'avait suivi et tout le monde la rabaissait, l'humiliait. Il allait même jusque-là battre. Quand j'entendis cela mon expression changea. J'arrêtais de la fixer d'un regard noir et horrible. J'étais un peu ému par son histoire.

Elle relâcha la fourchette qu'elle tenait en main, une fourchette complètement broyer. J'imagine que tous ses sentiments c'étaient mélanger en même temps. La joie, la colère, la tristesse. Yuki le remarqua aussi bien que moi, et elle mit la main d'Olivia entre les siennes pour le réconforter et la calmer. Moi, je restais immobile, mon expression avait changé, mais ma posture était le même. Je restais devant elle, debout. A ce moment, j'imagine que son coeur s'ouvrit un peu et qu'elle parlait avec ses vrais sentiments et rêves. Elle voulait devenir quelqu'un de normal, avoir une maison, une famille, faire des études, ne plus se faire juger.
Une chose m'inquiéta dans son discours. Elle accusait tout le monde d'être contre elle.

J'imagine que ce qu'elle a vécu la transformer en cela. Elle faisait de son mieux mais comme tout le monde était contre elle, elle ne croyait plus en l'humanité mais pourtant, elle me fit confiance. Je ne savais pas pourquoi elle avait si confiance en moi, on ne se connaissait que depuis très peu de temps.



Je me mis à genoux et la pris par les épaules. Mon regard avait changé, je souriais à la jeune fille que je tenais. Un sourire calme, et pur. Pas le genre de sourire qu'on sort à n'importe qui ou n'importe quand.


- Olivia, tu as vécu des épreuves difficiles, moi aussi j'ai vécu d'horrible épreuve. Tout le monde en a vécu. Mes parents, de bonnes personnes et certainement les personnes les plus droites et juste que je n'ai jamais vues, se sont fait tuer pour une simple histoire d'argent. Le monde est horrible. Il n'est pas autrement. Pourtant, même dans les plus arides et sec des déserts de magnifiques fleurs peuvent pousser et grandir. Ne croit pas que toute l'humanité te rejette. Les plus belles pierres précieuses sont créés par pression et cette pression tu l'as déjà assez subi.

Je passais doucement ma main sur le front et les cheveux d'Olivia qui me bloquait de voir son visage.

- Tu es magnifique Olivia ! Tu es solide et forte. Comme une fleur, tu survis dans le désert et comme un diamant tu résiste à tout. Je sais que tu as bon fond et que tu n'es pas mauvaise, mais laisses une chance à l'humanité. Tu verras, tu pourras trouver du bon dans chaque personne. Le monde est horrible, il nous fait souffrir, nous torture, nous humilie. Mais pourtant, de merveilleuses choses vivent dans ce monde.

Je lâchais ses épaules pour me déplacer un peu et prendre Nat qui nous regardait depuis un moment avant de le déposer sur les genoux d'Olivia. Je me remis à genoux face à elle en la regardant dans les yeux, toujours en souriant.

- Olivia, je t'en prie. Même si tu as vécu un horrible passé. Veux-tu bien laisser une autre chance à ce monde horrible?
avatar
Messages : 193

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe: Professeur de Heroïsme / Professeur titulaire de la Classe 2-B
Alter: Vibration
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Oct - 18:55
Olivia avait tout dit, maintenant, libre à elles maintenant de faire ce qu'elles veulent d'elle du coup, elles peuvent très bien chasser Olivia, l'allemande comprendrait, après tout, maintenant, elles ont confirmation que ce n'est qu'une voleuse, un vulgaire rebut de la société, une membre de la plèbe qu'elles doivent chasser au quotidien. Elle s'attend même à finir en prison, qui sait, peut-être a-t-elle été tout simplement manipuler pour faire avouer, après tout, elle n'a pas signé de contrat qui stipule qu'elle ne finira pas en prison, rien ne les obligent maintenant à ne pas l’assommer et la ligoter pour l'emmener pourrir entre quatre murs. Enfin, elles ont plus l'air compatissante que vraiment en colère, Hina a même perdu sa sévérité sur son visage qui domptait tous les animaux autour de la table, même Yuki était intimidée par ce regard qui foudroyait tout le monde dans cette pièce, seul Olivia n'avait pas peur de ce regard agressif et restait stoïque en se faisant viser par cette paire d'oeil brun.

Elle se fait reprendre le couvert tordu par Yuki qui s'était rapproché d'elle et qui lui tenait la main comme si elle était sur un lit de mort, sûrement existe-t-il une comparaison plus joyeuse, mais c'est la première qui vient en tête chez Olivia. Elle se doute que c'est sans doute pour la calmer, après tout, elle avait bien l'air énervé pour avoir tordu cette fourchette sans vraiment avoir l'envie de le faire. Olivia se sent un peu gênée de se faire attraper la main de cette façon, surtout par une pseudo-inconnue, jolie de plus est. Mais bon, rien ne paraît sur son visage et sa force est tellement inexistante en ce moment qu'elle ne sert qu'à peine la main de la femme-renarde. Elle avait encore faim après tout, elle n'a même pas finit son assiette là où les deux femmes ont sans doute déjà eu le temps de prendre une deuxième assiette. De toute manière, Olivia n'est même plus sûre qu'elle puisse continuer à manger ici, déjà que Yuki souhaitait qu'elle parte directement pour ne pas gâcher la réputation de Hina. Et puis, sûrement a-t-elle fait confiance à tord aux deux femmes, sûrement va-t-elle tout simplement finir sa vie ici.

Elle sent ensuite deux mains venir s'écraser sur ses épaules, non sans la faire souffrir car elle a quand même deux trois blessures par ici, il s'agissait d'Hina qui est venu derrière elle. La japonaise a beau ne pas avoir de grosses mains, les épaules d'Olivia sont si fragiles qu'elle a l'impression de sentir de sacrés poids sur les épaules. Cependant, toujours rien ne paraît sur le visage de la voleuse, pas même un rictus indiquant une certaine douleur, ni même une respiration accéléré qui montre une pression trop grande sur les épaules. Enfin, après le choc passé, il semblerait que la pression a cessée, c'était juste pendant une seconde, mais cette seconde lui a quand même fait bien mal.

Hina commence donc un discours, elle lui disait qu'elle aussi avait traverser des épreuves difficiles suite à la mort de ses parents. Des personnes très gentilles d'après Hina qui sont morts pour une histoire d'argent, Olivia ne peut pas s'empêcher de repenser à son père lorsqu'elle parle de ses géniteurs. Lui aussi il était gentil, jamais elle ne l'a vu tenter de l’agresser ou bien se montrer extrêmement violent comme tous les journalistes l'affirmaient, que ce n'était qu'un père qui passait son temps avec sa fille à la former pour qu'elle prenne le relais au cas où, ce qui était entièrement faux, jamais elle n'a tenu un couteau ou bien une quelconque arme avant que son père ne finisse en prison pour ses crimes.

Hine continue son discours en lui disant que ce monde a beau être horrible, toute la pression qu'elle a subi a permis de faire d'elle une pierre précieuse ... sans doute la pierre la plus détestée du monde dans ce cas. La brune passe ensuite sa main sur son front, dégageant ses mèches de cheveux qui traînait là et qui devait l'empêcher de voir correctement son visage. Elle continue de la complimenter en disant qu'elle était une jolie et solide - *kofkof* - jeune fille et que ce monde peut toujours receler quelque chose de merveilleux, que l'humanité à toujours du bon en chacun de ses représentants. La samouraï va ensuite chercher Nath, son chien qui était chargé de la surveiller pendant qu'elle dormait, puis le pose sur les genoux d'Olivia, geste qu'elle apprécie, même si elle aurait préféré l'avoir après avoir fini son assiette, pas que ça ne la dérange pas. Enfin, elle caresse machinalement le chien avec sa main libre tandis qu'Hina lui demande finalement si elle veut bien donner une autre chance à ce monde ...

- Je veux bien, mais je n'y arriverais pas seule ... pas contre eux-tous ...

Elle continue les caresses, toujours en caressant Nath sans montrer la moindre expression sur son visage à moitié noyé dans ses cheveux qui laisse une ombre assez inquiétante sur le haut de son visage. En effet, les paroles de Lyne lui revenait en tête : "tout est une question de gêne", elle veut croire que c'est faux ... mais si jamais c'est vrai, elle veut que quelqu'un l'arrête à ce moment-là car elle ne voudra pas de cette vie.
avatar
Messages : 127
Disponible en RP : Oui
Double-compte : Akiko Aka

Fiche de Pouvoir
Grade: 19
Année et Classe: Aucune
Alter: Metachair
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
Thème:
 


Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 19 Oct - 20:02
Je ne sais pas si je m'étais bien pris avec Olivia, je la connaissais très peu et agir de manière si sentimentale si vite était assez risquer. J'aurais pu la dégoûter ou bien même la faire fuir en voulant mettre ses sentiments au grand jour. Cependant, elle resta parfaitement calme, pas le moindre mouvement du visage, pas le moindre sentiment apparent. C'était étrange. J'imagine que son passé à du là marquer bien plus que je ne le pensais. Je soupirais un moment, espérant qu'elle répondrait positivement à ma question. Mais quand elle me répondit, je ne pouvais lui dire qu'une chose.

- "Ne t'en fais pas, on sera là pour t'aider ! On est une fausse famille à partir de maintenant, non ?"

Je la regardais en souriant à pleines dents, bras droit devant elle, le pouce lever vers le haut, avec mon autre main sur la hanche, le dos droit et la tête haute, comme mon père le faisait avant. Yuki qui hochait de la tête à ce que je venais de dire appelait cette fameuse pose "Hokori no egao" (le sourire de fierté). Un peu étrange comme pose, mais j'aimais bien. Comme cela, je ressemblais un peu aux héros de dessin animé avant que ça devienne connu. Je relâchais enfin mes muscles pour reprendre ma place, je me servis à nouveau du saké en regardant Yuki qui continuait de manger doucement.

- "Donc, on fait quoi pour elle ?"

Oui, je n'allais pas hésiter à parler de nos projets en face d'elle, si elle vit chez nous elle a totalement le droit de le savoir. Yuki finissait de d'avaler avant de formuler sa réponse.

- "J'imagine que l'on va devoir lui installer une chambre avant tout. En attendant, elle pourra dormir dans ton lit, et toi dans le divan, les chiens te tiendront chaud."

- "Oui, c'est faisable, mais je risque de puer le chien à force." Yuki fronça les sourcils en me fixant.

- "Je t'interdis de dire cela d'eux, je les lave souvent ! Ils sentent bon, et certainement meilleur que toi après une soirée alcoolisée."

- "Argh ..." Sur ce point-là, elle avait totalement raison. " Gomen, gomen"

- "On devra aussi faire les courses pour lui acheter des vêtements et du mobilier"

- "Bonne idée ! Olivia-san, ça te dirait d'aller faire les courses avec nous ? À moins que tu as quelque chose de spécial à faire ?"
avatar
Messages : 193

Fiche de Pouvoir
Grade: 27
Année et Classe: Professeur de Heroïsme / Professeur titulaire de la Classe 2-B
Alter: Vibration
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Oct - 10:07
Olivia continuait à caresser le jeune berger allemand tandis qu'elle finit pour la première fois avec un sentiment sur le visage, celui de la surprise : être dans une fausse famille maintenant ... cela voulait-il dire qu'elle pourra enfin compter sur quelqu'un et qu'elle pourra avoir pour la première fois une mère ? Bon, ce sera "pour de faux", mais savoir qu'elle pourra sans doute appeler pour la première fois quelqu'un "maman" ou bien par sa traduction en allemand. Lui proposer d'intégrer une famille ... c'est un des rêves qu'Olivia fait depuis qu'elle est partie de l'orphelinat, et elle a l'impression qu'il va se réaliser ... pourtant, serait-ce si facile que ça de faire partie d'une famille ? Il n'y a pas tout une histoire de formulaire à remplir ? En tout cas, pour la première fois, on pouvait lire de la joie sur son visage, de la vraie joie, pas de la joie pour dissimuler quelque chose comme elle le fait si souvent en souriant parfois sans raison. Et pour la première fois ici, elle sent les larmes couler le long de ses joues, larmes qu'elle se hâte d'essayer tandis que des sanglots se font entendre de sa part.

- V-Vielen Dank !

Elle se ressaisit assez rapidement, il faut dire que le chiot sur ses genoux semble avoir aider au processus vu que c'est grâce aux caresses qu'elle arrive à recentrer ses sentiments. Elle souffle un beaucoup, puis les regarde toutes les deux avec un grand sourire sur les lèvres et les yeux encore humides, loin du visage stoïque qu'elle arborait sans difficulté avant. Mais il fallait encore une chose à faire avant qu'elle se sente totalement soulagée. D'ailleurs, les deux femmes semblent profiter de ce moment pour prévoir ce qu'elle compte faire avec elle, déjà, elles sont d'accord pour qu'Olivia dorme dans le lit de Hina, la jeune allemande allait dire qu'elle pourrait dormir à même le sol, car elle est habituée après tout à la dureté du ciment comme seul et unique matelas et sa cape comme seule couette, mais l'affaire est déjà réglé : Hina dormira donc avec les chiens sur elle tandis que la jeune fille profitera du confort d'un lit pour la deuxième fois depuis longtemps. D'ailleurs, les deux femmes prévoyaient aussi de l'emmener faire des courses pour qu'elles aillent acheter des vêtements et du mobilier pour elle. Olivia est un peu gênée, elle ne sait pas trop si elle doit accepter tous ces cadeaux venant d'elles, mais il semblerait qu'elle n'est pas le choix.

- Je ... je veux bien venir, mais je reviens juste un instant ...

La jeune fille allemande dépose le chiot sur sa chaise, puis va dehors, ayant trouvé la porte d'entrée sans trop de problème maintenant grâce au dérapage que lui a fait faire Yukikaze. Elle va donc dehors, activant son alter pour créer un parapluie de chair pour se protéger de la pluie, enfin ... elle essaie, mais c'est dans une sacré douleur qu'elle arrive à peine à déployer de quoi empêcher ses cheveux et son kimono de devenir trempés. L'allemande balaye le regard dehors, avant de finalement trouver ce qu'elle cherche : une housse de guitare noire très humide, mais heureusement, avec encore sa guitare à l'intérieur. Elle rentre ensuite après quelques secondes dehors, reformant son bras sans problème, mais toujours dans la douleur avant de revenir auprès des deux femmes avec sa sacoche contenant son instrument.

- Désolé, je recherchais juste ma guitare ... mais maintenant, je l'ai retrouvé.
avatar
Messages : 127
Disponible en RP : Oui
Double-compte : Akiko Aka

Fiche de Pouvoir
Grade: 19
Année et Classe: Aucune
Alter: Metachair
Voir le profil de l'utilisateur

_____________
Thème:
 


Combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Musutafu :: Zone résidentielle-