<< this is your badness level. It's unusually high for someone your size

 :: Anciennes Présentations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 4
Ven 14 Juil - 15:24
You're My Hero

Kota Tetsusaiga

"truth is out there"


Nom : Tetsusaiga
Prénom(s) : Kota
Surnom : Beast boy (Peluche ou boule de poils pour les plus taquins)
Âge : 17 ans
Nationnalité : Japonaise
Département : Heroïque
Classe et Année : 2-B
Particularités de votre santé ?
Tare d'agressivité notable et narcolepsie légère.
Pourquoi voulez-vous entrer à Yuuei/Devenir un Super-Héros ?
Depuis tout petit, notamment avec son alter et surtout avec sa personnalité explosive, on n'arrête pas de lui répéter qu'il va finir par devenir un méchant, un vrai... Donc pour prouver à tout le monde qu'ils ont tord, Kota a rejoint les rangs de l'académie pour peut-être gagner en maturité et se créer une meilleure image de lui même.
Vos Hobbys ?
u.c

Alter

Description:
Il s'agit d'une mutation général d'un individus sur le plan animal. On ne peut pas réellement parler de sous-catégories spécifiques, comme canin ou félin, car cet alter englobe les capacités générales des mammifères.

▬ L'intégralité du corps de Kota est recouvert d'une fourrure plus ou moins épaisse (douce en plus) qui varie en fonction des saisons. Elle sera beaucoup plus touffus en hiver et aura tendance a se désépaissir en été (perte de poils intensifs durant cette période, un vrai calvaire). Elle lui tient chaud, c'est indéniable et il serait bien capable de se balader torse nu sous les crocs de l'hiver tout ça sans frissonner. Mais comme tout le monde, à un certain point, il choppera des engelures.
▬ Sa vue est parfaitement normale à l’exception de sa nyctalopie. Comme tout bon nyctalope qui se respecte Kota est incapable de voir dans le noir, mais seulement dans la pénombre. Il est également important de préciser que dans l'obscurité il ne perçoit pas les couleurs, mais seulement la forme des objets par différence de luminosité.
▬ Kota est aussi habile avec ses mains qu'avec ses pieds, générant une ambidextrie non seulement des bras, mais aussi des jambes. Comme certain primates, les phalanges de ses orteils (plus développés) lui permettent de se saisir aisément d'objets. Il ne sera forcement pas aussi adroit avec les pieds qu'avec ses mains, mais ça lui permet un meilleur contrôle de ses mouvements sur le terrain, pouvant plus facilement grimper bâtiments, arbre et autres surfaces à bonnes prises avec agilité et rapidité mais aussi parfaire son esquive avec de meilleurs appuies.
▬ Ses sens sont plus aiguisés que la moyenne, notamment l'ouïe et l'odorat. Très développée, l'oreille de Kota est capable de détecter une gamme de sons à la fois très étendue et d'une intensité très faible. De même, la gamme des vibrations qu'il perçoit est environ trois fois plus large. (base d'une oreille animal typé chat) En ce qui concerne l'odorat, Kota n'a malheureusement pas le flair d'un chien, mais on s'y approche. Il serait dans la capacité de traquer quelqu'un à l'odeur si il s'en donnait la peine, mais non sans quelque soucis d’oxygénation, ne pouvant se concentrer sur une seule et même odeur plus d'une vingtaine de minutes. (Ça lui file un de ces maux de crâne...)
▬ La force de Kota est totalement lambda, à l’exception de celle de sa mâchoire qui dérive  de ses comparses humains. Dans le règne animal, il est coutume de mordre et le jeune homme ne fait pas exception. Sa mâchoire est loin d'être impressionnante face à la mighty hyène capable d'une pression de presque 1 tonne, mais Kota s'en sort pas si mal avec ses 70kgs de pressions, ce qui est légèrement au dessus de nos amis les chats.
▬ Sur le même sujet, je me dis qu'on pourrait aussi parler de ses griffes, qu'il se lime le soir avant d'aller se coucher.
▬ Kota est naturellement agile. Il a de bons réflexes faisant de lui une cible difficile a abattre. Sans pour autant être très rapide, restant tout de même un bon sprinter (ne dépassant pas les 20km/h sur courte distance), l'adolescent dispose d'une bonne endurance lui permettant de garder une vitesse de 10 à 13km/h sur de très longues distances (soit 600 bons mètres) et continuer en course plus lente et régulière sur des kilomètres.

Faiblesses:
▬ Sa fourrure est bien utile quand il fait frisquette, mais est un véritable fardeau sous de grosses chaleurs. Il n'est pas rare de le voir se débarrasser de son costume ou de son uniforme quand les jours les plus chauds frappes le pays du soleil levant. Pour dire, quand le soleil tape, Kota s'épuise vite et devient une véritable loque, la langue pendante pour tenter de se refroidir...Son instinct animal le forçant à chercher une zone d'ombre et un point d'eau.
▬ Il dort beaucoup. Atteint d'une sorte de narcolepsie légère dut a son métabolisme animal Kota est susceptible de s'endormir dés que l’occasion se présente. Mais étant un adolescent turbulent et relativement actif, il y a des jours où il sera fatalement saisit d'une extrême fatigue, lui faisant piquer un somme variant d'une simple heure à tout un cycle de sommeil ( a savoir 8h). Il serait dans son intérêt d'hiberner un peu, l'histoire d'une semaine, mais s'y refuse pour suivre les cours correctement.
▬ Avoir l'odorat développé est un atout certain, sauf quand l'environnement ne s'y prête pas. A savoir que trop de parfum ou une odeur trop présente de cigarette donnera la nausée a Kota et au pire lui fera tourner de l’œil. Ce ne sont que des exemples, mais ce défaut s'applique à quasiment tout et n’importe quoi. C'est un défaut qu'il saura un jour surmonter avec du bon self-control, comme arrive à si bien le faire son père.




You look awful. Perfect.



Kota n'est pas particulièrement grand, ni même petit, après tout, ses un mètre soixante douze font de lui un japonais tout ce qu'il y a de plus ordinaire. C'est plutôt son poids et sa carrure qui le font un peu complexer. Clairement un poids plume comparait aux autres garçons de sa classe, Kota est muni d'épaules qu'il aimerait voir s'élargir avec les années... se trouvant bien trop maigrichon à son gout...

De plus, à le regarder, et ce même avec ses canines qui dépassent et son air renfrogné, on peut voir qu'il n'est pas taillé pour la baston, qu'au final, il n'est pas aussi impressionnant qu'il voudrait le faire paraître. En tout cas, au premier coup d’œil, difficile de ne pas remarquer sa peau recouverte d'un poils mauves, parfois drus, parfois  en touffes duveteuses. Ses cheveux, il les a constamment mal peignés, fins mais fournis, demi-long et luisants d'un noir corbeau à en faire paraître les ombres trop grises, le tout contrasté par des oreilles animales pointues et touffues. Le sourcil, il l'a quelque peu fournis, disant homme à caractère et les yeux sans iris, noyés de jaune cobalt exposent toute sa bestialité.


Mais Kota n'est pas tout en tension sauvage tant bien même ses épaules tende à se mouvoir d'un je-ne-sais-trop-quoi de chasseur tout juste prêt à bondir sur sa proie. Cette bestialité étant inscrite dans ses gènes il n'est pas rare de voir le jeune homme se lécher les bras pour se débarbouiller ou bien se gratter l’arrière des oreilles avec une souplesse incroyable, sans oublier les bâillements en rugissements bruyants. D'ailleurs, Kota, de son tempérament grognon, grogne régulièrement pour faire comprendre son mécontentement, aplatissant ses oreilles à l’arrière de son crâne. Il lui arrive même de feuler et quand la joie le saisit, il ronronne. ( Mais chut, il fait toujours son possible pour se retenir, trouvant ça honteux et faible....)

Étant étudiant à la Yuuei Kota n'a pas d'autre choix que de se vêtir du traditionnel uniforme de l'académie. Mais qu'on se le dise, le jeune homme se débarrasse toujours de la veste grise et de cette cravate rouge dés que l’occasion se présente, ne supportant pas son tissus ( elle lui irrite le cou avec son col trop serré et lui tient beaucoup trop chaud...). Il se ballade donc généralement avec un t-shirt sombre. Sa seule touche personnelle réside dans des mitaines de cuirs offertent par sa mère à son seizième anniversaire.

Infos bonus inutiles : tire constamment la langue quand il crève de chaud ▬ dort toujours dans des positions improbables ▬ ses yeux scintillent dans le noir ▬ a des coussinets rosés sous les pieds et les mains ▬ sensible au niveau des oreilles ▬ chatouilleux ▬ se fait constamment les griffes quand il a oublié de se limer les ongles

COSTUME: =>
En ce qui concerne le costume, Kota a opté pour quelque chose de sobre et de minimaliste. Il s'agit d'un justaucorps sombre indigo à capuche assez résistant et surtout souples, munis de plaques d'armures se trouvant sur son torse, ses coudes, hanches et genoux, ainsi qu'une paire de protèges tibias (il reste pieds-nus la plus part du temps, même si il possède aussi une paire de bottes). Kota n'a pas beaucoup d'accessoires mise à part une dague, des prothèses externes au niveau des coudes et des gantelets rigides.
 


My mind is telling me no...


Kota, c'est une étincelle. Pas de celles qui dansent sagement, ni qui ne virevoltent avec grâce et beauté. Il n'est pas de celles qui gesticulent mollement, ni de celle qui s'essoufflent, comme le ferait la flamme d'une bougie. Au contraire, Kota est plutôt du genre a s'enflammer, à s'emporter et brûler tout sur son passage. Il est comme une explosion, une déflagration qui pourtant a toujours pour regret de blesser autrui. Il est de celui qui s’embrasent violemment une fois l'huile jetée, flambeau insolent et pourtant si peu fier.

En tout cas, Kota est souvent tout en agressivité et malheureusement cela ne l'empêche pas d'être naïf et influençable.  C'est une personne instable qui à pour habitude de vivre au jour le jour, qui n'a pas pour coutume de suivre les règle si ce n'est celle de la loi du plus fort.  Pour sûr, il démarre toujours au quart de tour, de façon frénétique et destructrice. Parcequ'il ne réfléchit pas – ou peu- et qu'il est quelqu'un qui agit avant toute chose, qui attaque et qui cogne sans jamais se poser de question.  Il suffit d'utiliser les bons mots pour l'avoir dans la poche ou au contraire en faire son pire ennemi.

Pour la faire courte, Kota a clairement un côté destructeur. Il ne le fait pas nécessairement exprès ( a son plus grand dam), mais il s'agit là d'une sorte de seconde nature chez lui. Il grogne, griffe et frappe quand les choses ne vont pas dans son sens, quand la frustration le gagne (chose relativement courante). A titre d'exemple, il exploserait un pot de confiture contre un mur si il n'arrive pas à l'ouvrir, pour ensuite y coller sa tartine et chopper le reste de bouillie étalée sur la façade. Il est facilement irritable et surtout très susceptible comme garçon. Mais en réalité, il s'agit juste d'un adolescent trop maladroit, autant avec les mots qu'avec les gestes et encore plus avec les sentiments.  

Parcequ'au fond, Kota ne s'aime pas. Il ne comprend pas pourquoi il ne peut pas être comme tout le monde, pourquoi il ne peut pas être un tantinet plus gentil, pourquoi dans une discussion son cerveau tente toujours de trouver la petite bête qui lui fera péter un câble. Pourtant il aime rire et taquiner. Il est tactile et c'est une personne qui a de l'affection à revendre, mais il est souvent beaucoup trop brute et sa facilité a prendre la mouche ne l'aide pas dutout dans ses relations sociales. Alors Kota jalouse, envie ceux qui on plein d'amis, ceux qui sont aimés. Il en est même venu a développer une athazagoraphobie : la peur singulière d'être oublié ou ignoré. Par conséquence, le jeune homme n'a rien trouvé de mieux que de constamment montrer qu'il est là par la violence.

Mais qu'on se le dise, il y a de la place pour une nette amélioration. Kota n'est pas foncièrement mauvais et il lui arrive parfois de maîtriser ses pulsions agressives et sauvages. Il n'est jamais vraiment calme, mais disons que ça aide pour papoter. Après tout, Kota est simplement en recherche d'une forme d'affection et de reconnaissance. Il cherche juste quelqu'un en qui placer sa confiance, ses peurs et ses doutes. Une figure paternelle ou un tout premier ami. Malheureusement pour lui, même dans le regret, Kota a toujours du mal a formuler des mots d'excuses, comme si ces derniers étaient aussi acide que du jus de citron. Alors il est du genre à tourner en rond, à se casser la tête pour trouver une solution. Il usera de tout les stratagèmes possibles et imaginables ( et surtout loufoques) pour vous faire comprendre qu'il est désolé et qu'il regrette sans pour autant vous avoir directement en face pour en parler. Cadeaux pourris, lettres mal écrites et incomplètes pleines de fautes, doublés de regards frustrés et fuyants. En gros vous avez tout intérêt a vous armer d'une bonne perspicacité avec ce type...

Bonus : Ne sait pas bien mentir. C'est pas compliqué, quand il ment il y a toujours ce petit tique, ce petit rictus étrange qui vient lui décorer la frimousse, un tique que seul ceux qui connaisse vraiment Kota peuvent voir et donc comprendre ▬ il est désordonné, ne sait jamais où il a mit tel ou tel truc, perd constamment ses affaires  ▬ c'est un gros gourmand, il a clairement l’appétit d'un lion et mange généralement comme quatre ( mais oui il reste maigrichon). Il a pour habitude de chiper les restes dans le plateau des  autres à la cantine.


Once upon a time...

Il y a des histoires qui sont pleines de gloires, de passions, d'amour et de drame. Des histoires ma foi extraordinaires, qui sont souvent tristes et narrées avec la plume d'un maître, et puis, il y a l'histoire de Kota.

Il faut savoir que ce n'est pas Kota qui eu un terrible accident le rendant socialement catastrophique, ni personne d'autres de sa famille. Pas de perte, pas de cœur brisé. Ce n'est pas non plus lui qui recevait des insultes de ses camarades, ni même n'avait été la victime de moqueries. Aucune brute n'est venu lui mettre son poing dans la figure sur un mal entendu puéril. Nop. Rien de tout cela n'a eu lieu dans sa petite enfance, au contraire. C'est plutôt lui qui était le petit bâtard de service. C'est lui qui mettait des patates, qui frappait des museaux tout en gloussant gueule ouvert et crocs luisants. Il trouvait ça drôle et surtout, il se croyait invincible.. Parceque c'était lui le petit caïd, le petit boss de la cour de recrée qui détruisait des châteaux de sables et qui se délectait des pleures de ses camarades. 

Dans sa jeunesse, et peut être encore aujourd'hui, Kota a toujours été vue comme un petit garnement ingérable. En premier lieu par ses parents. Complètement dépassés par leur diablotin de fils, en plus d'être nés avec des alters faibles, monsieur et madame Tetsusaiga n'ont sans doute jamais réellement suent par quel bout prendre le cas de leur progéniture. Ils ont bien essayés de le faire suivre par un psychiatre, de recourir à des stratégies abracadabrantes, allant jusqu’à mettre plus d'une centaine de millier de yens sur la table. Mais rien à faire, Kota restait Kota. Il ne faisait pas particulièrement de grosses bêtises, il était même relativement poli avec ses professeurs, ajustant le peu de respect dont il disposait durant les cours. Non, là où ça clochait, c'était avec les autres enfants.

Kota se sentait systématiquement obligé d'imposer sa domination. Avec son alter, qui semblait l'inciter a jouer les alpha de la meute, le petit garçon continua son petit bonhomme de chemin jusqu'en primaire avec a ses côtés, une ribambelle d'amis. A cette époque, on savait l'apprécier, à sa manière. Puisque bon, il savait protéger les siens, tout en continuant de rentrer en conflit avec le reste des élèves, imposant ainsi ses règles, et délimitant des frontières à ses "territoires". C'était être avec Kota, ou contre Kota. Au début c'était rigolo. Ça faisait un peu comme dans ses grands films d'histoires. Il y avait le roi, et il y avait ses sujets.

Mais...

A chaque souveraineté sa révolution et à chaque roi fou son régicide.

Kota n’échappe pas a cette règle et se voit bien assez vite détrôner de ses « fonctions ». Son « peuple » alors que lui s'aimait a les appeler « amis » l'abandonnèrent sur place, le trahissant les uns après les autres. Tous, sans exception, se retournèrent contre lui l'affublant de sobriquets peut flatteur et le rangeant au rang de fils adopté de vilain. Que les enfants peuvent être cruels parfois. Bien assez vite, la loi du plus fort se retourne contre Kota, faisant de lui une simple cible à abattre. On le bouscule dans la fontaine du quartier, on lui remplit son cassier de terre, on lui dit qu'il put le chien mouillé dans vient la pluie. Et ça recommence, chaque jours une nouvelle moquerie, chaque jour un nouveau jeu de brute. Et déjà bien agressif, le cas du garçon ne s'arrange pas. Il répond aux insultes, se bat de plus en plus, frappe et mord tout ce qui ose l'embêter.

u.c





Très rapidement, moi c'est Overlion, j'ai 22 ans et je suis [une alien]. J'ai connu le forum grâce au TOP SITE, et je suis [NOUVEAU]. Mon perso c'est Keith Kogane de Voltron. Comme je suis quelqu'un d'absolument génial - et personne ici-bas n'en doute - j'ai bien sûr lu le règlement, et je vais le respecter, parce que les fessées c'est moyen-moyen.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 384
Disponible en RP : Oui. Il me reste une place. :)

Fiche de Pouvoir
Grade: 18
Année et Classe: 1-A
Alter: Explosions
Mar 26 Sep - 12:42
Hellow !
Est-ce que cette fiche est terminée ou non ? Ce serait pour éviter de faire une erreur quelconque ! Wink

_________________

   

 Can't stand morons like you who can't get to the damned point ! Basically you're saying, 'we wanna cause trouble, be our pal !' What a joke ! I've always admired All Might's triumphs. No matter what any of you jerks say... Nothing's ever gonna change that !  whatsername.
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 4
Dim 1 Oct - 9:37
Hey ! Non elle n'est pas encore finie et malheureusement je ne pense pas avoir le temps de la finir... La reprise des études tout ça... Mais j'ai pas non plus envie de perdre cette fichette. Je voulais donc savoir , est ce que que ça serait possible de l'archiver pour un possible retour ? =)

_________________


the truth is out there
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 384
Disponible en RP : Oui. Il me reste une place. :)

Fiche de Pouvoir
Grade: 18
Année et Classe: 1-A
Alter: Explosions
Mar 3 Oct - 2:04
Je m'en occupe ! Contactes-nous via MP pour la récupérer ! Wink

_________________

   

 Can't stand morons like you who can't get to the damned point ! Basically you're saying, 'we wanna cause trouble, be our pal !' What a joke ! I've always admired All Might's triumphs. No matter what any of you jerks say... Nothing's ever gonna change that !  whatsername.
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 4
Mar 3 Oct - 15:40
Super merci beaucoup !

_________________


the truth is out there
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» The frustration level is very, very high. ✖ Loutre Suprême
» Stats pour un voleur level 10
» Lvler après le level 115 :)
» Stats level 10
» Skill level extension...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciennes Présentations-
Sauter vers:


FTM 88x310 FTM 88x310 FTM 88x310